daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Maroc > Infrastructures & Mobility projects > Other Infrastructures > Water & Energy



Reply

 
Thread Tools
Old March 20th, 2013, 07:15 PM   #21
casa.snake
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 18
Likes (Received): 1

Quote:
Originally Posted by WeldLMic View Post
8 financements pour des égouts
casa.snake no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old October 28th, 2013, 10:10 PM   #22
UCF
Registered User
 
UCF's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Posts: 2,597
Likes (Received): 506

Quote:
Super Collecteur Ouest de Casa: l'appel d'offres est lancé

Par Amine Belghazi
Lundi 28 octobre 2013



L’appel d’offres pour la construction de l’ouvrage destiné à évacuer les crues de l’oued Bouskoura vers l’océan, a été lancé. Le début des travaux est prévu pour janvier prochain. La construction sera livrée en avril 2017, pour un coût prévisionnel de 855 MDH.



Casa-aménagement a lancé, le 14 octobre, l'appel à candidatures relatives à l’appel d’offres pour la construction du super collecteur ouest, en attendant l’ouverture des plis annoncée le 5 décembre prochain.

Malgré l’urgence du projet, il aura quand même pris du retard. Baptisé «super collecteur ouest», cet édifice de 9 km sera construit en deux parties.

Une première partie sera raccordée à l’Oued Bouskoura, il s’agit d’un canal en béton d’une longueur de 2,8 km il sera ensuite relié à un conduit de 6,2 km qui sera constitué d’une partie souterraine de 5,2 km de longueur et d’un kilomètre construit en dalot.

L’objectif est de protéger la ville de Casablanca contre les crues de l’oued Bouskoura.

Casa-aménagement a été désigné maître d’ouvrage délégué de la commune urbaine de Casablanca pour ce projet. Le démarrage de l’appel d’offre, initialement prévu pour septembre, n’a été fait qu’en octobre 2014.

De ce fait, l’ouverture des plis relatifs au projet de réalisation des travaux d’exécution des ouvrages de protection de la ville de Casablanca contre les crues de l’Oued Bouskoura, prévue pour le 21 octobre dernier n'auront lieu que le 5 décembre 2013 à 10h.

Il est à rappeler que, compte tenu du report des dates de l’appel d’offres, l’ouvrage qui, précédemment devait être livré en 2016, sera livré, selon le nouvel échéancier, en avril 2017. Les travaux doivent en principe démarrer en janvier 2014, et durer 40 mois.

Dans l’ensemble, ce projet coûtera 855 millions de DH. Il permettra d’évacuer l’excédent en eaux de l’Oued Bouskoura vers la côte casablancaise. Le point de déversement se situera à Aïn Diab.

Dans la même lignée, 3 autres projets d’assainissement verront le jour dans les prochaines années. Il s’agit de trois galeries souterraines d’un total de 27 km, qui permettront de protéger les zones urbaines est et ouest de Casablanca et la zone sud de Mohammedia contre les inondations.
http://www.medias24.com/ECONOMIE/ECO...est-lance.html
UCF no está en línea   Reply With Quote
Old October 29th, 2013, 01:29 PM   #23
D K
Registered User
 
Join Date: May 2009
Posts: 2,782
Likes (Received): 377

Je connais pas trop le sujet, mais est-ce vraiment une priorité à Casa de creuser ce super collecteur alors que les projets qui nécessite du creusement sont légion (RER, trémies...) et dont la ville a urgemment besoin (et qui donnent l'impression que lmgharba kay khafo men l7fir)?
D K está en línea ahora   Reply With Quote
Old October 30th, 2013, 09:03 PM   #24
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,824
Likes (Received): 1296

Quote:
Originally Posted by D K View Post
Je connais pas trop le sujet, mais est-ce vraiment une priorité à Casa de creuser ce super collecteur alors que les projets qui nécessite du creusement sont légion (RER, trémies...) et dont la ville a urgemment besoin (et qui donnent l'impression que lmgharba kay khafo men l7fir)?
C'est une vraie priorité, on ne peut laisser la métropole sous la menace de l'oued Bouskoura et de ce qui s'est passé en 2010. Cet oued se jettait au niveau de la gare de Casa Port. Sur le passage il y a Anfa Urban Pole.
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old October 31st, 2013, 03:11 PM   #25
D K
Registered User
 
Join Date: May 2009
Posts: 2,782
Likes (Received): 377

Quote:
Originally Posted by Gadiri View Post
C'est une vraie priorité, on ne peut laisser la métropole sous la menace de l'oued Bouskoura et de ce qui s'est passé en 2010. Cet oued se jettait au niveau de la gare de Casa Port. Sur le passage il y a Anfa Urban Pole.
Ce n'est pas arrivé souvent.
Il faut raisonner en termes de priorités, la ville manque cruellement d'infrastructures basiques, en comparaison avec les villes de la région, voire même certaines villes d'Afrique de l'ouest.
Des travaux moins importants, de l'entretien et une politique de prévention peuvent peut être éviter de dépenser 800MDH actuellement et les affecter à autre chose? (notamment relier les quartiers périphériques par des transports).
En tous cas c'est mon avis.
D K está en línea ahora   Reply With Quote
Old October 31st, 2013, 03:39 PM   #26
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,824
Likes (Received): 1296

Quote:
Originally Posted by D K View Post
Ce n'est pas arrivé souvent.
Il faut raisonner en termes de priorités, la ville manque cruellement d'infrastructures basiques, en comparaison avec les villes de la région, voire même certaines villes d'Afrique de l'ouest.
Des travaux moins importants, de l'entretien et une politique de prévention peuvent peut être éviter de dépenser 800MDH actuellement et les affecter à autre chose? (notamment relier les quartiers périphériques par des transports).
En tous cas c'est mon avis.
Regarde la page précédente, il était question de réaliser 2 grands bassins de rétention. Michel Pinseau les avait proposé mais cela n'a pas été fait.
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 16th, 2013, 05:52 PM   #27
WeldLMic
Registered User
 
WeldLMic's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Casablanca
Posts: 2,710
Likes (Received): 234

Quote:
Collecteur oued Bouskoura: Ouverture des plis en décembre

Les travaux du «Super collecteur Ouest» devront commencer en janvier 2014. Ce projet est censé pallier la crue de l’oued Bouskoura. L’ouverture des plis est prévue pour jeudi 5 décembre 2013, selon Casa Aménagement qui en est le maître d’œuvre délégué. Le démarrage des travaux se fera en janvier 2014 et la livraison du collecteur en avril 2017. L’investissement est à hauteur de 855 millions de DH (cf. L’Economiste 01 /03/2013).
http://www.leconomiste.com/flash-inf...is-en-d-cembre
WeldLMic no está en línea   Reply With Quote
Old November 21st, 2013, 09:42 PM   #28
WeldLMic
Registered User
 
WeldLMic's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Casablanca
Posts: 2,710
Likes (Received): 234

Quote:
Casablanca veut dompter Oued Bouskoura
Un collecteur souterrain à la rescousse
Un chantier à installer dès janvier 2014
Le cours d’eau prolongé à Sidi Abderrahmane


Casablanca fait face à une menace persistante: la forte crue de Oued Bouskoura d’une longueur de 6,2 kilomètres.
Celui-ci traverse la ville, côté sud à partir du quartier Sidi Maârouf en passant par la route d’El Jadida. La trajectoire d’Oued Bouskoura débouche finalement sur le centre-ville et la gare Casa port. Touchant ainsi des zones névralgiques de la capitale économique obstruée par une urbanisation affolante. D’où une longue réflexion, entamée dès les années 1980, pour bâtir le «Super collecteur ouest» (SCO) et qui semble enfin aboutir. Avec au passage plusieurs inondations qu’a connues Casablanca.
Le projet aura pour but d’évacuer les crues de Oued Bouskoura vers la côte Atlantique, sur la plage d’Aïn Diab plus exactement. C’est le délégataire de la distribution d’eau et d’électricité de Casablanca, Lydec, qui devait au début s’en charger en collaboration avec le Conseil de la ville de Casablanca et le ministère de l’Intérieur. «Vu le montant conséquent de l’investissement (1,4 milliard de DH) et que des régions mitoyennes au Grand Casablanca (telles que Berrechid-Settat) devaient en profiter, il a été considéré que ce projet est d’envergure nationale», rapporte une source proche du dossier. L’enveloppe financière, études et travaux, a été finalement arrêtée à 855 millions de DH TTC. «Ce n’est là qu’une estimation. Nous espérons pouvoir la respecter. Car tout cela dépendra des appels d’offres», précise Driss Moulay Rachid, DG de Casa Aménagement SA qui en est le maître d’ouvrage délégué du «Super collecteur ouest» et la commune urbaine de Casablanca comme maître d’ouvrage. Le recours à Casa Aménagement, selon un observateur averti, tient au fait que «la technicité d’un projet, comme le tramway, exige une expertise d’où la création de sociétés qui assistent la commune urbaine dans la mise en œuvre des projets».
Deux appels d’offres ont été lancés respectivement le 9 septembre 2013 pour les études et le 14 octobre pour la réalisation des travaux d’exécution des ouvrages.
Concernant l’investissement, ce sont ainsi 8 institutionnels aux profils variés qui vont mettre la main à la poche: budget général de l’Etat et le Fonds des catastrophes naturelles (220 millions de DH), ministère de l’Intérieur (150 millions de DH) à prélever sur la part de Casablanca dans la TVA, la commune urbaine (150 millions de DH), l’OCP (100 millions DH), l’Agence du bassin hydraulique du Bouregreg et de la Chaouia…
Ces contributions vont être déboursées de 2013 à 2016 (Cf. L’Economiste du 1er mars 2013). Le cabinet d’ingénierie, Novec, filiale de CDG développement, s’est chargé des études et fera le suivi d’exécution des travaux. La solution «la plus appropriée» et «retenue» pour protéger la ville a été de prolonger le cours d’eau en tunnel.
Ces derniers se feront en deux étapes. En amont, un premier tronçon d’environ 3 km en canal à ciel ouvert constituera une enveloppe au lit d’Oued Bouskoura. Ensuite, un tunnel souterrain de 6,2 km devra contenir les éventuelles crues à partir de la route d’El Jadida (au sud) et déverser le surplus en mer, tout près du Morocco Mall, selon un document de l’aménageur. Un comité de suivi est prévu par la convention signée entre les bailleurs de fonds. Et qui se réunira une fois tous les 6 mois pour faire le point sur l’état d’avancement du projet.
Casa Aménagement, qui a également en charge le grand théâtre de Casablanca, devra commanditer à la fin des travaux un audit de conformité au cahier des charges.


Le cheminement du «Super collecteur ouest» de Casablanca se fera depuis la route d’El Jadida et se prolongera jusqu’à la côte vers Sidi Abderrahmane. Sa longueur totale est de 6,2 km dont 5,2 km constitueront une galerie souterraine


855 millions de DH dédiés au super collecteur d’Oued Bouskoura. Ils sont répartis entre ouvrages techniques (730 millions DH), travaux divers (70 millions) et une commission de 55 millions pour le maître d’ouvrage délégué, Casa Aménagement
http://www.leconomiste.com/categorie/regions
WeldLMic no está en línea   Reply With Quote
Old January 20th, 2014, 08:37 PM   #29
UCF
Registered User
 
UCF's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Posts: 2,597
Likes (Received): 506

Quote:
CASABLANCA/INONDATIONS
LE TANDEM EMT-MAKYOL S’ADJUGE LE SUPER COLLECTEUR
L’OUVRAGE PROTÉGERA CASABLANCA CONTRE LES CRUES D’OUED BOUSKOURA
COÛT GLOBAL: 855 MILLIONS DE DH
DÉMARRAGE DES TRAVAUX EN FÉVRIER PROCHAIN





Le super collecteur ouest de Casablanca se prolongera de la route d’El Jadida jusqu’à la corniche vers Sidi Abderrahmane. Sa longueur totale est de 6,2 km dont 5,2 km en galerie souterraine
L’attribution du marché du super collecteur ouest tombe à point nommé. Elle intervient en pleine période de fortes précipitations. En effet, c’est le groupement maroco-turc EMT-Makyol qui vient de décrocher le marché des travaux d’exécution de l’ouvrage de protection de la ville de Casablanca contre les crues de l’oued Bouskoura. L’affectation des travaux entre les parties sera de 70% pour l’adjudicataire marocain et 30% pour l’entreprise turque.
Le démarrage des travaux, qui vont durer 36 mois, est prévu pour février prochain, selon Casa Aménagement, maître d’ouvrage délégué. Quant aux prestations de maîtrise d’œuvre des travaux, elles ont été attribuées à la société Novec, filiale de CDG Développement, le 19 novembre 2013.
Le coût global du projet s’élève à 855 millions de DH, financés par les contributions financières de plusieurs partenaires, dont le budget général de l’Etat, le Fonds de lutte contre les effets des catastrophes naturelles, le ministère de l’Intérieur, le ministère de l’Energie, la Commune urbaine de Casablanca (CUC), la région du Grand Casablanca, l’OCP… En 2016, l’infrastructure devrait être opérationnelle.
Pour détourner les crues de l’oued Bouskoura, les nombreuses études ont retenu la solution consistant à prolonger le cours d’eau en tunnel souterrain à travers la ville. La capacité de l’ouvrage est fixée à 100 m3/s. Le projet comporte deux tronçons distincts. A l’amont de la route d’El Jadida, un tronçon en canal sera construit à ciel ouvert sur environ 3 km. A partir de la route d’El Jadida et jusqu’à son débouché en mer, une galerie sera placée en tunnel souterrain (5,2 km environ) et en tranchée remblayée (1 km environ) de 4,6 m de diamètre après revêtement en béton. Le projet aura pour objectif d’évacuer les crues de l’oued Bouskoura vers la côte atlantique.
La ville de Casablanca, construite sur l’ancien lit de l’oued Bouskoura, est inondée à chaque forte crue de ce cours d’eau. Avec l’intensification de l’urbanisation de son bassin versant et l’augmentation des pointes des crues en liaison avec les changements climatiques, les risques que représente l’oued Bouskoura pour la ville sont devenus insoutenables. D’ailleurs, le 30 novembre 2010, date de la dernière crue de l’oued, des dégâts considérables ont été recensés le long du parcours original de l’oued.
Casa Aménagement, une société de développement local, prend également en charge les projets du grand théâtre de Casablanca, Sindiparc, le parc Sidi Abderrahmane, la zone d’activité commerciale (ZAC) et le zoo d’Aïn Sbaâ.

Quote:
Deux adjudicataires


Créée à Istanbul en 1965 par Saffet Çebi, Makyol a été transformée en société de capitaux en 1976. Mais ce n’est qu’en 2000 que la firme spécialisée en BTP a décroché son premier marché à l’étranger. Il s’agit de la construction d’une route en Albanie pour un montant de 100 millions de dollars. Makyol a fait son entrée au Maroc en 2003 en tant que contractor pour la construction d’autoroutes. Parmi les projets auxquels l’entreprise turque a déjà participé, le triplement de l’autoroute Casablanca-Rabat ainsi que les autoroutes de Mdiq-Fnideq, Fès-Taza, Tétouan-Mdiq, Tanger-Pont Oued Rmel, Boulakhras-Chichaoua…
Quant à EMT, filiale du groupe Alliances, elle a à son actif la réalisation de projets comme les travaux de maintenance de la jetée principale du port de Mohammedia, la station d’épuration des eaux usées de Oualidia, les travaux de confortement de la digue principale du port de Jorf Lasfar ou encore les terrassements et soutènements des talus de la plateforme littorale au nouveau port Tanger Med …

- See more at: http://www.leconomiste.com/article/9....Uw2bivba.dpuf
__________________

Gadiri liked this post
UCF no está en línea   Reply With Quote
Old February 6th, 2014, 10:51 PM   #30
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,824
Likes (Received): 1296

Quote:
Le chantier du super collecteur démarrera dans quelques jours


Publié le : 5 février 2014 - Abdelhakim Hamdane, LE MATIN

La réalisation du super collecteur devrait durer 36 mois.

Le début des travaux de réalisation du super collecteur Ouest (SCO) n’est plus qu’une question de jours. Selon Casablanca Aménagement, maître d’ouvrage délégué, le premier coup de pioche sera donné en ce mois de février. Destiné à protéger la métropole des crues de l’oued Bouskoura, cet ouvrage sans équivalent aura traîné durant des décennies dans les tiroirs, avant d’entamer sa phase de réalisation. En ce sens, évoqué depuis une trentaine d’années, le SCO n’a jamais pu dépasser le stade d’études.

Aujourd’hui, le projet aborde un nouveau tournant. En effet, le marché des
travaux de réalisation des différents ouvrages vient d’être attribué au groupement maroco-turc «EMT-Makyol». L’entreprise marocaine aura en charge la réalisation du projet à hauteur de 70%, les 30% restants étant du ressort de l’entreprise turque. Les travaux de réalisation du projet du SCO devraient durer 36 mois, moyennant un budget global de 855 MDH (études et œuvres).

«Les nombreuses études visant à définir les dispositions les mieux appropriées pour la protection de la métropole ont retenu la solution consistant à prolonger le cours d’eau en tunnel à travers la ville. La capacité de l’ouvrage est fixée à 100 m3/s correspondant à la crue de période de retour de 100 ans», indique Casa Aménagement. Dans le concret, le projet est divisé en deux tronçons. Le premier, prenant source à l’amont de la Route d’El-Jadida, est un canal à ciel ouvert d’une longueur de 3 km environ. Sa conception comporte des pentes et des sections variables afin de s’adapter au mieux à la morphologie du lit naturel de l’oued. Au-delà de ce point, et jusqu’au débouché du SCO en mer, le projet consiste en une galerie en tunnel souterrain (5,2 km environ) et en tranchée remblayée (1 km environ) de 4,6 m de diamètre après revêtement en béton.

La côte en radier de l’entrée du tunnel est fixée à 50m NGM (Nivellement général marocain). La sortie en bordure du littoral est à la côte 3m NGM, de manière à éviter toute submersion en marée haute extrême. Parallèlement, le SCO comporte trois sortes d’ouvrages. D’abord ceux en amont consistant en divers aménagements, en plus d’un ouvrage d’entonnement situé en aval immédiat de l’ouvrage hydraulique 4 (OH4), sorte de petit barrage ponctuant le SCO à 4 endroits différents. Il s’agit en fait d’un ouvrage en entonnoir destiné à augmenter la vitesse d’écoulement de l’eau avant son entrée dans la galerie souterraine qui constitue le deuxième ouvrage. Enfin, le troisième type d’ouvrage est la galerie remblayée, les dalots et différents dispositifs de protection.

Fausses pistes

Le super collecteur Ouest sort finalement des tiroirs. L’on se demande les raisons pour lesquelles la réalisation de ce projet salutaire pour la métropole a été à la traîne durant 30 ans. Selon le maire, Mohamed Sajid, les études réalisées à l’époque où il a été évoqué pour la première fois n’étaient pas «sérieuses». «Elles reposaient sur des options qui n’étaient pas réalistes, et donc, pas réalisables. On était parti sur de fausses pistes. Ce projet figurait dans le programme initial de Lydec au moment de la signature du contrat de gestion déléguée, moyennant un budget approximatif à l’époque, et qui a continué à enfler, car avec le temps qui s’écoule, les coûts deviennent plus importants», explique Sajid. La solution à laquelle avait abouti Lydec nécessitait un budget de 1,3 milliard de DH. Budget qui n’était à la portée d’aucune des deux parties, que ce soit la ville ou Lydec. «Finalement, nous avons repris les choses en main et le coût du projet a été arrêté à 855 MDH, avec Casa Aménagement en tant que maître d’ouvrage délégué. J’estime que c’est un véritable exploit que ce projet soit aujourd’hui mis sur les rails, trente années depuis le jour où il a été évoqué», poursuit le maire. Outre sa vocation première de protéger la ville à travers un tracé optimal, des dimensions et un débit suffisamment important pour canaliser toutes les eaux de l’oued Bouskoura, le SCO pourrait également avoir un autre usage. «Il est également à citer la possibilité d’y adjoindre le réseau d’assainissement des eaux pluviales de toute la zone Ouest de Casablanca. Ainsi, c’est un projet qui va nous permettre de résorber tous les déficits accumulés en termes d’assainissement des eaux pluviales dans cette région», conclut Mohamed Sajid.
- See more at: http://www.lematin.ma/journal/2014/a....V2kxtNTr.dpuf

EMT a une grosse éxpérience de tunnels dans les barrages et les évacuateurs de crues. Cette expérience gagnerait a être utilisée pour les routes et voies férrées.

Le cout est passé de 1.3 milliards à 855 millions.
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 09:25 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu