daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Tunisie > Photos Urbaines & Discussions | Urban Photos & Discussions

Photos Urbaines & Discussions | Urban Photos & Discussions Infrastructure, Mobility, Heritage & Architecture



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old December 1st, 2010, 08:01 PM   #81
Loukkos
Moroccan Pride *****
 
Loukkos's Avatar
 
Join Date: Jul 2010
Posts: 47
Likes (Received): 1

Quote:

Tunisie - Transports: «A long terme, Tunisair ne restera pas publique» déclare Nabil Chettaoui, PDG de Tunisair


La sécurité est la pierre angulaire de la compagnie aérienne nationale Tunisair, intransigeante sur la formation de son personnel naviguant technique, mais pas seulement. Grâce au renforcement de sa flotte, elle compte renforcer son assise en Europe -Open Sky aidant- et conquérir de nouveaux marchés en se tournant cette fois-ci vers l’Afrique à condition toutefois que ce soit rentable. "Nous ne ferons jamais rien qui puisse menacer la pérennité de Tunisair", assure Nabil Chettaoui, PDG de Tunisair. Entretien, en toute liberté, avec le dirigeant d’une petite compagnie qui veut s’imposer dans la cour des grands.

Webmanagercenter : Un Etat actionnaire à hauteur de 75% dans une compagnie aérienne ne rend-il pas les choses difficiles, moins de souplesse au niveau de la gestion?

Nabil Chettaoui: Le capital est une chose, le management en est une autre. Si vous prenez le cas d’Air France ou de Royal Air Maroc, ce sont deux compagnies dans lesquelles l’Etat est majoritaire -plus maintenant pour Air France suite à l’entrée de KLM dans le capital. Toujours est-il qu’auparavant la compagnie aérienne nationale française bénéficiait d’une gestion souple pour le simple fait qu’elle évolue dans un environnement concurrentiel. Cette flexibilité lui a été accordée par les pouvoirs publics. Pareil pour Tunisair, quoi que je souhaiterais un peu plus de souplesse, mais je ne vois pas, en tout cas, de contradictions entre le fait que l’Etat soit majoritaire et un management plus efficient et plus réactif.

Vous êtes maître de vos décisions à Tunisair?

Si les décisions sont judicieuses, nous finissons toujours par convaincre les pouvoirs publics de leur justesse. Dans l’absolu, les gestionnaires sont toujours redevables à un vis-à-vis de leurs actions, qu’il soit un Etat ou un Conseil d’Administration. Le processus de prise de décisions avec un Etat actionnaire a le mérite de la transparence même s’il prend plus de temps et est plus lourd à gérer. Mais dès le moment où vous maîtrisez les procédures et avez le sens de l’anticipation, vous préparez et étudiez attentivement vos dossiers, vous pouvez alors gérer une compagnie aussi importante que Tunisair sans subir des contraintes particulières.

Dans beaucoup d’entreprises privées, les managers souffrent plus de ne pouvoir être les principaux décideurs, nous le ressentons moins avec l’Etat, en tout cas pour ce qui concerne Tunisair.

Tunisair est un groupe de sociétés, quelle est la filiale qui marche le plus et où vous gagnez le plus d’argent?

La filiale la plus rentable, celle qui dégage le plus grand bénéfice est le Handling ; nous l’avons indiqué dans nos chiffres et cela se remarque dans le rapport du commissaire aux comptes. Toutes les autres sont équilibrées et réalisent des bénéfices honnêtes ramenés à leurs chiffres d’affaires.

Tunisair dégage des bénéfices de par son exploitation même si sa marge au niveau du chiffre d’affaires peut être améliorée. C’est une compagnie qui ne perd pas d’argent sur ses lignes principales et dont les comptes sont sains.

Pourquoi maintenez-vous votre investissement en Mauritanie alors qu’à ce jour, il ne dégage pas de bénéfices?

L’investissement dans la compagnie Mauritania Airways a été décidé en 2006 et concrétisé en novembre 2007, c’est trop récent. Il est prématuré de pouvoir évaluer définitivement la rentabilité de l’investissement à moyen et long termes. Nous ne pouvons condamner la compagnie aérienne mauritanienne à cause de deux exercices déficitaires. Dans les comptes rendus des médias qui ont suivi l’assemblée générale, mes propos ont été mal interprétés, car je n’ai jamais dit que nous allions retirer nos investissements de la compagnie aérienne mauritanienne. Toutefois, à Tunisair, il n’y pas de décisions immuables. Si les choses perduraient, nous pourrions aviser en temps et en place. Nous ne prendrons pas de décisions hâtives, d’autant plus que les résultats sont perceptibles et s’améliorent d’une année à une autre.

Grâce à la prochaine acquisition des Airbus, Tunisair pourrait remédier à la vétusté de certains de ses appareils et renouveler sa flotte, c’est déjà un plus. Par contre, que comptez-vous faire face au recul de la qualité des prestations de la compagnie nationale tant au niveau des services que de la ponctualité et du catering?

Une remarque pour commencer, le mot vétusté ne me paraît pas tout à fait adapté au cas Tunisair, car il faut comparer l’âge de nos avions par rapport à la moyenne d’âge des avions de par le monde, nous sommes dans les normes internationales en la matière.

Pour revenir à la qualité de service, il faut relever le fait que la perception de nos compatriotes est trop sévère. Je concède et j’admets qu’ils voient Tunisair comme un prolongement du territoire national et sont jaloux de l’image qu’elle renvoie. Je reconnais que nous avons une marge de progrès à réaliser à ce niveau. Je voudrais toutefois que vous essayiez de consulter certains sites spécialisés en transport aérien, vous verrez que Tunisair est toujours située en tête des placements selon les jugements faits par nombre de passagers sur des années et ayant pris à différentes reprises nos lignes nationales.

Au niveau du catering, Tunisair figurait parmi les meilleures compagnies au monde, il est compréhensible que l’on veuille faire des pressions au niveau des coûts pour être plus compétitif, mais pas au point de servir aux passagers des plats inodores et incolores…?

Votre question comporte sa réponse. A ce jour, les compagnies low cost pèsent 40% de l’activité dans notre région. Le consommateur est en train de se familiariser avec un nouveau référentiel. Celui de «Rien à bord, moins de prestations, le tarif le moins cher possible». En ce qui nous concerne, nous avons deux choix, ou bien nous positionner en tant que compagnie aérienne des années 60, auquel cas continuer à servir du saumon et du caviar à bord et vendre le billet Tunis/Paris à 3 mille dinars au risque de disparaître du paysage aéronautique international, ou raisonner autrement en nous disant que le catering étant un élément de coût, il faut comprimer ses dépenses.

Ceci étant, les économies ne concernent pas que le catering et elles peuvent même paraître insignifiantes par rapport à celles faites au niveau du personnel et de la gestion. Les syndicats de Tunisair à tous les niveaux se sont engagés dans une politique d’amélioration de la productivité et ont signé avec la direction générale des accords de polyvalence pour travailler plus avec moins de personnel. Nous ne sommes pas en train de remplacer les départs en retraite ou ailleurs. De tous les programmes de compression des coûts, celui le plus perceptible par les passagers est celui du catering alors qu’en fait nous sommes dans l’air du temps. Ce qu’on achète dans les compagnies low cost est cher et insipide, je trouve que le jugement des nationaux est trop rigoureux et dénote de leur attachement à la compagnie battant pavillon national.

Pour abonder dans le même sens, les agents du personnel commercial de Tunisair portent des chemises (chemisiers) en polyester, ce qui n’est pas très agréable quand on a travaillé pendant plus de 8 h, l’image de la compagnie n’en est pas plus embellie. Qu’en pensez-vous?

Vous avez spécifié “chemises en polyester“, mais qu’en est-il du reste des tenues des personnels? Cela veut donc dire que tout le reste est de bonne qualité. La garde-robe du personnel Tunisair est composé d’un assortiment d’articles allant du tailleur au costume en passant par les manteaux et les chaussures. Toutes les tenues que portent les PNC sont soumises à un appel d’offres élargi, et le jour du choix, c’est le personnel lui-même qui les choisit suite à un défilé où au moins 6 à 7 modèles lui sont présentés. Ceci étant, nous procèderons l’année prochaine à la révision de notre choix concernant la qualité des chemises.

Où comptez-vous réinvestir les montants des taxes sur le carburant après que le président de la République les a éliminés ?

A bon escient… La décision du président de la République a été dictée par le fait qu’il fallait conférer aux compagnies battant pavillon tunisien, la compétitivité nécessaire à l’international. Quand nous disons compétitivité, nous parlons de plusieurs dimensions. Le tarif en premier lieu mais également la qualité de service, la formation et surtout la sécurité qui représente une pierre angulaire du transport aérien. Si nous calculons les économies réalisées sur les taxes sur le carburant et nous les répartissons sur les prix des billets, la baisse ne dépassera pas les 2 dinars. C’est infime. Nous ne ferons pas cela. Nous allons, par contre, axer nos efforts sur les tarifs promotionnels et vous pouvez le remarquer sur notre site web -devenu notre point de vente n°1.

Par exemple, lorsque nous vendons un point en Europe à 250 DT toutes taxes, Tunisair en perçoit moins de 200 DT, soit 45 € en hors taxe. C’est un tarif low cost mais on ne le voit pas. Vous pouvez trouver du 39 € au départ de la France. C’est du low cost que nous pouvons aujourd’hui offrir à nos passagers grâce à toutes les économies réalisées, aux encouragements de l’Etat et sous l’arbitrage du président de la République.

Nous voulons une compagnie compétitive et nous y consacrons toutes nos ressources grâce, en grande partie, à la compression des coûts à tous les niveaux.

Et par rapport à la ponctualité des vols Tunisair ?

C’est un phénomène qui a été observé durant l’été 2010. Lorsque nous examinons les chiffres sur la fréquence des retards de Tunisair et ceux des autres compagnies aériennes internationales, qu’il s’agisse de la Lufthansa ou d’Air France, nous verrons que les compagnies qui font de la ponctualité leur argument de ventes ont, elles, également souffert de nombreux de retards. Les indices de ponctualité ont tous baissé de 7 à 8 points. Nous avons baissé de 10 points, nous avons été plus mauvais, mais il y a des éléments exogènes qui expliquent la contreperformance de tout le secteur à l’échelle mondiale et d’autres endogènes. Nous avons cette année exceptionnellement découvert des retards au niveau du traitement de l’entretien de quelques avions. Tunisair, qui fait de la sécurité des passagers son fer de lance, ne pouvait en aucun cas retarder le traitement des avions jusqu’à la fin de la saison estivale. Nous ne pouvions en aucun cas prendre de risques ou mettre en péril la vie de nos passagers, un petit retard est, dans ce cas, un moindre mal. Tunisair est reconnue à l’échelle planétaire et figure parmi les compagnies les plus sécurisantes.

Pour rebondir sur cette dimension sécuritaire, certains disent que les pilotes et commandants de bord de Tunisair, dont les études s’étalaient sur au moins 6 années dans des écoles militaires d’aviation, partent de plus en plus à la retraite cédant la place à des jeunes qui ont appris le pilotage dans des écoles canadiennes et américaines et dont l’apprentissage n’a pas dépassé les deux années. Est-ce vrai?

D’abord, la grande majorité des pilotes de Tunisair a été formée à l’Ecole de Borj El Amri qui était civile avant de devenir militaire. Ensuite, l’ouverture du pays sur le monde et la libéralisation, il y a eu la création de deux centres privés dans notre pays, conjugués aux départs et nombre de jeunes, partis à l’étranger suivre des études de pilotage ont conduit à l’apparition d’une nouvelle génération de pilotes. Tunisair devait s’adapter au nouveau contexte pour ce qui est de l’embauche des pilotes et intégrer les nouveaux arrivés dans ses équipages à condition qu’ils répondent à ses critères. Tous ces jeunes ont un point commun, ils détiennent une licence délivrée par les autorités de l’aviation civile tunisienne. Cette licence vient couronner un ensemble d’examens théoriques et pratiques, et quelle que soit la formation du pilote, in fine, il y a la garantie de l’Etat de ses capacités et ses compétences.

Mais ceci ne suffisant pas à Tunisair, tout jeune recruté et en possession d’une licence subit une formation théorique et pratique d’au moins 18 mois. Il repasse des examens théoriques et pratiques sous la conduite de 6 à 7 instructeurs; s’il réussit sa formation, là, il peut devenir un pilote battant pavillon national. Lorsque notre compagnie a subi l’audit IOSA, premier audit utilisé globalement répondant à des standards internationaux harmonisés et condition nécessaire pour faire partie de l’IATA, la personne qui devait assurer la partie Formation des pilotes Tunisair était le chef secteur 777 d’Air France. Lors de la réunion finale de briefing, il nous a assuré de notre conformité aux normes internationales avec un point de plus que les autres compagnies.

Nous nous distinguons par une formation de +30% que les autres compagnies de notre personnel naviguant technique. C’est pour vous dire à quel point la sécurité est importante pour nous et quelle que soit la formation du jeune pilote, il a uniquement deux choix: il passe par les standards de Tunisair ou il est recalé. Chez nous, les pilotes n’ont pas droit à deux échecs aux examens. Le corps des instructeurs de Tunisair est intransigeant et ne souffre aucune forme d’interventionnisme s’agissant des pilotes. Et je profite de cette occasion pour l’en remercier.

L'Open Sky de 2011 et l’arrivée des low cost ont-ils changé la donne pour la compagnie nationale? Et comptez-vous vous lancer dans le long courrier?

L’Open Sky a ses défis, arrivée de nouveaux entrants, baisse des tarifs, mais offre également de grandes opportunités pour une compagnie telle que la nôtre. Pour vous donner un simple exemple, il y a quelques années, Tunisair n’avait pas le droit de desservir l’Italie sauf par Rome, Palerme et un maximum de deux dessertes à partir de Milan. Aujourd’hui, nous avons un vol quotidien sur Milan et nous avons ouvert Venise à raison de trois vols par semaine en plus de deux vols quotidiens sur Rome. Tunisair est en train de développer ses activités grâce à l’Open Sky.

Dans notre politique, nous avons deux axes de développement: le long courrier et à partir de 2012, nous aurons dans notre flotte des avions capables d’assurer des vols de 12 heures et plus, ce que nous ne pouvons faire aujourd’hui.

Il faudrait toutefois savoir qu’on peut perdre très aisément de l’argent sur le long courrier. Le marché américain qui est le plus compétitif grâce à des prix très bas, ne sera pas facile à rentabiliser. Si nous pouvons lancer des longs courriers rentables, nous le ferons, sinon nous ne mettrons pas en péril la pérennité de l’entreprise.

Comptez-vous développer d’autres marchés en Europe, surtout de l’Est?

Oui, nous sommes en négociation avec nombre de partenaires sur plusieurs nouvelles destinations en Europe.

Et sur l’Afrique?

Nous avons déjà identifié trois destinations de l’Afrique de l’Ouest comme marchés porteurs pour nous. Nous étudions aujourd’hui la possibilité -maintenant que nous disposons des bases de données des trafics- de lancer deux vols directs sur l’Afrique, un sur Ouagadougou (Burkina Faso) et l’autre sur Douala (Cameroun).
http://www.webmanagercenter.com/mana...php?secteur=19
Loukkos no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old August 2nd, 2011, 01:28 PM   #82
rifdu38
Registered User
 
Join Date: Mar 2009
Location: Grenoble/Nador
Posts: 8,849
Likes (Received): 909

Air Berlin supprime quatre routes nord-africaines
Mardi, 02 Août 2011 08:52 DC-D


La compagnie aérienne Air Berlin mettra fin à partir d’octobre à quatre routes vers l’Afrique du Nord, dont celles reliant Cologne – Bonn à Tunis, Nador et Tanger.

A partir du 30 octobre 2011, la compagnie allemande qu’il est de plus en plus difficile d’appeler low cost supprimera ses deux vols hebdomadaires, le mardi et le vendredi, entre Cologne – Bonn et Tunis. Air Berlin ne volera donc plus vers la capitale tunisienne, mais pour le moment n’a pas modifié ses programmes de vol vers Djerba et Enfidha.

Le Maroc perdra de son côté deux routes vers l’Allemagne cet hiver, Air Berlin cessant d’opérer entre Cologne et Nador à partir du 29 novembre (jusqu’à trois vols par semaine cet été), et entre Cologne et Tanger à partir du 30 octobre (2 vols par semaine). Agadir et Casablanca ne semblent en revanche pas devoir subir de modifications.

Enfin Air Berlin supprimera fin octobre sa liaison entre Munich et Le Caire, soit deux vols hebdomadaires. L’Egypte ne sera cependant pas désertée par le futur membre de l’alliance Oneworld, qui conservera dans son programme d’hiver des vols vers Hurghada, Louxor, Marsa Alam et Sharm el Sheik. (Air Journal, photo: Air Berlin)
rifdu38 está en línea ahora   Reply With Quote
Old August 8th, 2011, 10:00 PM   #83
azerty2008
Registered User
 
Join Date: Dec 2008
Posts: 56
Likes (Received): 10

Tunisie: Syphax Airlines dans les airs en juin 2012!

Une demande de permis d’exploitation aérienne a récemment été déposée aux services du ministère du Transport, concernant la création d’une société privée de transport, dont l’aéroport de Sfax Thyna constituera la base d’activité.

L’étude de faisabilité, réalisée par un bureau d’étude international à la demande d’un groupe d’homme d’affaires de la région de Sfax, a arrêté une stratégie de développement et opté pour le mois de juin 2012 (la haute saison) comme date de démarrage de ladite entreprise de transport aérien. Celle-ci portera le nom de Syphax Airlines, du nom de l’ancienne appellation de Sfax. Tout un symbole.

En effet, pour commencer, Syphax Airlines affrétera 2 avions Airbus A319 avec une capacité de 170 passagers par unité pour desservir 2 grands axes, nous assure une source proche du dossier.
L’Europe comme première destination avec un vol quotidien sur Paris, et des vols bihebdomadaires sur Marseille, Lyon, Nice et Rome; les autres régions avec un vol quotidien sur Tripoli, mais aussi deux vols hebdomadaires sur Casablanca, Istanbul et Benghazi, nous précise-t-on.

Selon le promoteur de cette initiative, une société d’exploitation sera constituée pour la gestion d’ici 2012. Pour ce faire, 150 cades et employés seront recrutés dont 8 équipages, ainsi que des cadres chargés des opérations terrestres, de la sécurité, des opérations techniques de maintenance et de marketing pour assurer les 8 vols quotidiens programmés.

Egalement au programme, deux autres avions en leasing d’ici 2014, ce qui portera la capacité de la flotte de la future nouvelle compagnie aérienne à 4 avions, et de lui permettre donc de pouvoir desservir d’autres destinations, comme l’Amérique du Nord (USA et Canada essentiellement) d’ici 3 ans… Sans oublier la possibilité du développement du service fret.

Avec l’entrée en activité de Syphax Airlines, l’aéroport de Sfax pourrait jouer un rôle plus actif dans la dynamisation du de l’activité économique de la région du Centre… “rôle qu'il n'a pas pu assurer à cause d’une volonté politique de marginalisation de la région“, estiment certains.

A rappeler que l’aéroport international de Sfax Thyna n’a été mis en exploitation qu’en 1980 alors que sa création remonte à la fin de la Deuxième Guerre mondiale; sa superficie est de 327 hectares avec 2 airs de stationnement et une piste 3000X45.

Les derniers aménagements et extensions, qui remontent à 2 ans, ont doté l’aéroport d’une plateforme moderne portant sa capacité à 500 mille passagers par ans alors qu’en 2009 l’aéroport n’a enregistré que 87 mille passagers avec un pic en 2008 de 99 mille passagers en assurant des vols hebdomadaires sur Paris et Tripoli, ainsi que des vols internes.

L’initiative de créer une entreprise de transport aérien à Sfax répond aux aspirations des hommes d’affaires de la région de voir Sfax constituer une locomotive de développement des autres régions limitrophes. Et cela répond à l’appel en filigrane lancé par le Premier ministre du gouvernement provisoire, Béji Caïd Essebsi qui, lors de l’ouverture de la Foire internationale de Sfax, il y a un peu plus d’un mois, avait souligné que seuls les promoteurs de la région peuvent la développer.

Ils semblent avoir entendu cet appel… aux autorités de tutelle de répondre maintenant à leur demande en leur accordant le permis d’exploitation de cette compagnie pour que SYPHAX vole de ses propres ailes.
azerty2008 no está en línea   Reply With Quote
Old September 2nd, 2011, 02:27 PM   #84
Asuma
Skycraperkage !
 
Asuma's Avatar
 
Join Date: Dec 2010
Location: Konoha
Posts: 1,023
Likes (Received): 2

Tunisie - Vers l’agrément de deux nouvelles compagnies aériennes privées

Quote:
Deux nouvelles compagnies aériennes privées pourraient recevoir l'accord du ministère tunisien des Transports pour démarrer leurs activités, rapporte le journal électronique tunisien Business News citant un article publié aujourd’hui sur le site Web du magazine spécialisé Destination Tunisie.

Pour rappel, la seule compagnie aérienne privée active actuellement en Tunisie est Nouvelair. La création d’une autre compagnie aérienne privée, Syphax Airlines, a été récemment annoncée par son propriétaire, l'homme d'affaires tunisien Mohamed Frikha.
Maghreb Emergent
__________________
Asuma no está en línea   Reply With Quote
Old September 4th, 2011, 11:52 PM   #85
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,795
Likes (Received): 1573

Salon aéronautique de Paris Le Bourget 2011 - Stand tunisien









__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old September 7th, 2011, 02:49 AM   #86
azerty2008
Registered User
 
Join Date: Dec 2008
Posts: 56
Likes (Received): 10

Syphax Airlines : Le recrutement a commencé



Progressant dans la mise en place de ses équipes, la nouvelle compagnie aérienne Syphax Airlines, fondée par Mohamed Frikha (Telnet) vient de lancer une offre de recrutement portant sur 10 postes clés ainsi que des pilotes de ligne.

Ces postes concernent des positions de Directeur Général Adjoint, Directeur Technique, Directeur des opérations aériennes, Directeur Administratif et Financier, Directeur Marketing, Commercialisation et Réseau, Directeur Qualité, Directeur Logistique, officier de sécurité des vols, chef du personnel navigant ainsi qu’un Responsable formation.

Selon l'offre d'emploi publiée, les candidatures doivent être adressées par mail à info@syphaxairlines.com ou syphax.airlines@gmail.com ou bien par fax au 74 287 700.

http://www.leaders.com.tn/article/sy...mmence?id=6232
azerty2008 no está en línea   Reply With Quote
Old September 7th, 2011, 02:51 AM   #87
azerty2008
Registered User
 
Join Date: Dec 2008
Posts: 56
Likes (Received): 10

l'aéroport International Sfax-Thyna : la base d'activité du Syphax Airlines

azerty2008 no está en línea   Reply With Quote
Old September 10th, 2011, 03:56 PM   #88
azerty2008
Registered User
 
Join Date: Dec 2008
Posts: 56
Likes (Received): 10

De nouveaux projets dans le transport aérien


TUNIS (TAP)-Les projets de création de deux sociétés de transport aérien régulier et charter: "Syphax airlines" et "Free jet" ont été adoptés, samedi, à Tunis, par le Conseil National de l'Aviation Civile.

Le CNAC a, également, entériné la création d'une société d'animation et de loisirs touristiques "Tunisie hélicoptère"(circuits touristiques à bord d'hélicoptères) et de plusieurs centres de formation pour les mécaniciens en maintenance aéronautique et pour le personnel navigant outre un bureau d'études "open sky", chargé de la formation et du recyclage dans les métiers des aéroports et de l'aviation. Ces nouveaux projets vont offrir, selon les prévisions du ministère du transport, 500 emplois directs au cours des prochaines années.

"Syphax airlines" opérera à partir de l'aéroport international de Sfax-Thyna alors que les activités de "Free jet" concerneront tous les aéroports touristiques du pays. Présidant la réunion du CNAC, le ministre du Transport, M. Salem Miladi, a indiqué que ces projets sont à même de renforcer les équilibres régionaux, tout en insistant sur la nécessité de veiller au respect des normes de sécurité dans la réalisation de tels projets.

A rappeler que le CNAC est sous la tutelle du ministère du Transport et regroupe des représentants des ministères de l'Intérieur, de la Défense nationale, du Tourisme et de l'Equipement.
azerty2008 no está en línea   Reply With Quote
Old January 15th, 2012, 06:27 PM   #89
MoeOjeda
Registered User
 
MoeOjeda's Avatar
 
Join Date: Jan 2011
Location: Carakistan
Posts: 125
Likes (Received): 5

Quote:
Originally Posted by Tounsi View Post

A320


SBA is a Venezuelan airline.. It means "Santa Barbara Airlines".

__________________
Algún dia nuestra aviación volverá a ser lo que merece.
MoeOjeda no está en línea   Reply With Quote
Old January 24th, 2012, 09:22 PM   #90
ELVANINO
Registered User
 
ELVANINO's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Location: San Francisco-USA / Tunis
Posts: 69
Likes (Received): 0

Tunisair Express : premier vol sur Misrata

Le premier vol, opéré par un appareil de type CRJ 900 de 88 sièges, a décollé de l'aéroport Tunis-Carthage sous le N° UG 1344.

A l'occasion de l'ouverture de la ligne, M. Hatem Motemri, directeur général de Tunisair Express, a indiqué que « le choix de cette destination répond à une demande du marché et participe à la dynamique de croissance des échanges entre les deux pays.



Ce vol de Tunisair Express sera assuré à raison de deux fréquences hebdomadaires qui seront opérées tous les lundis et les mercredis.

Rappelons que la compagnie est également présente sur la ligne Tunis-Sfax-Tripoli qu’elle dessert trois fois par semaine les mercredis, vendredis et dimanches.
ELVANINO no está en línea   Reply With Quote
Old January 25th, 2012, 02:50 AM   #91
ELVANINO
Registered User
 
ELVANINO's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Location: San Francisco-USA / Tunis
Posts: 69
Likes (Received): 0

Un Airbus A340, initialement destiné à l’ex-président tunisien Zine El Abidine Ben Ali et stationné depuis plus d’un an à Mérignac (sud-ouest de la France) est en vente, a indiqué mardi Tunisair.



Tunisair « l’avait acheté fin 2009 pour l’usage de l’ex-président et de ses proches et selon certaines sources, Ben Ali lui-même aurait fait un voyage à son bord, pour le tester, avant que l’aménagement », qui comprend chambres et salons « ne soit mis en oeuvre par Sabena Technics », selon Sud-Ouest.

Dès janvier 2010, au moment de la fuite de Ben Ali, les syndicats de Sabena Technics avaient adressé une lettre à leur direction dans laquelle ils s’inquiètaient de savoir si, « en raison des événements » en Tunisie, les salariés devaient « continuer à travailler sur cet A340″ et se demandaient qui allait « payer la facture ».
ELVANINO no está en línea   Reply With Quote
Old January 28th, 2012, 04:27 PM   #92
ELVANINO
Registered User
 
ELVANINO's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Location: San Francisco-USA / Tunis
Posts: 69
Likes (Received): 0

Air Ben Ali One signé Louis Vuitton


Décoré par Louis Vuitton, l’avion comporte chambre et salons et aurait coûté entre 250 et 300 millions d’euros. Il est capable de parcourir 16.600 km, (presque un demi-tour de la terre) ou de voler dix-neuf heures sans escale.



Acheté en 2009 par la compagnie aérienne nationale tunisienne, l’avion terminait son aménagement à Bordeaux par Sabena Technics. Cette société spécialisée dans les avions présidentiels a aussi été sollicitée par des chefs d’Etats africains, hommes d’affaires russes, émirs du Golfe et même l'A330 présidentiel de Nicolas Sarkozy.

La compagnie régulière Tunisair ne peut rien faire de ce quadriréacteur, très gourmand en kérosène. Dans sa version commerciale, l’A340 peut accueillir plus de 300 passagers, mais l’aménagement spécial VIP n’était conçu que pour 2, plus le petit personnel.
ELVANINO no está en línea   Reply With Quote
Old February 21st, 2012, 12:35 AM   #93
ELVANINO
Registered User
 
ELVANINO's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Location: San Francisco-USA / Tunis
Posts: 69
Likes (Received): 0

Tunisie: sine die, des négociations sur l'Open Sky


La Tunisie a reporté, sine die, les négociations avec l'Union Européenne (UE) concernant la signature de l'accord relatif aux "cieux ouverts" ou l'Open Sky.

Selon Habib Mekki, directeur général de l'Aviation Civile au Ministère du Transport, "les négociations sont reportées jusqu'au retour à la normale des activités des compagnies aériennes nationales, celles-ci étant affectées par les conditions exceptionnelles qu'a vécues le pays après la révolution".

La Tunisie, avait décidé d'entamer des négociations avec l'UE en janvier 2011, pour la signature de l'accord des "cieux ouverts", dont la mise en application était prévue pour le mois de novembre de l'année écoulée (2011).
ELVANINO no está en línea   Reply With Quote
Old March 10th, 2012, 08:24 PM   #94
Anassmen
Registered User
 
Anassmen's Avatar
 
Join Date: Jul 2011
Location: Tetouan
Posts: 361
Likes (Received): 23

Just heard from my Tunisian friend, Tunisair plane made emergency landing at Djerba-Zarzis Airport because of bad weather conditions (hard wind).
More info soon...
Anassmen no está en línea   Reply With Quote
Old March 10th, 2012, 08:25 PM   #95
Anassmen
Registered User
 
Anassmen's Avatar
 
Join Date: Jul 2011
Location: Tetouan
Posts: 361
Likes (Received): 23

No injuries or damage.
Anassmen no está en línea   Reply With Quote
Old March 12th, 2012, 06:23 PM   #96
Anassmen
Registered User
 
Anassmen's Avatar
 
Join Date: Jul 2011
Location: Tetouan
Posts: 361
Likes (Received): 23

Tunisair : dérapage de l'A320 à l'aéroport de Djerba
Publié le lundi 12 mars 2012 lu 612 fois
--------------------------------------------------------------------------------

Tunisair : dérapage de l'A320 à l'aéroport de Djerba
Tunisair informe que l’appareil, Airbus A320, assurant le parcours Paris Monastir Djerba et qui a subi une légère sortie de piste de quelques mètres, à son atterrissage à 00.18 à Djerba, le samedi 10 mars, a été dégagé avec l’assistance précieuse de l’Armée Nationale aujourd’hui dimanche 11 mars après plusieurs heures de travail.


L’aéroport de Djerba, qui a été est fermé en attendant le dégagement de la piste, est ouvert de nouveau pour assurer le trafic régulier des vols internationaux et nationaux. Tous les vols internationaux de Tunisair prévus ce jour ont repris au départ de Djerba, après avoir été assurés samedi et dimanche sur Sfax et Gabès, avec l’assistance des autorités régionales , de la police, de la douane et de l’Aviation civile.

Tunisair remercie l’Armée Nationale ainsi que Tunisair Express pour leur assistance dans le déroulement dans les meilleures conditions de toute cette opération.
Tunisair présente ses excuses à tous ses passagers qui ont subi des désagréments et des retards importants suite à cette perturbation météorologique.
Tunisair informe également que l’appareil, qui ne présente aucun dégât matériel apparent, subira les contrôles nécessaires et selon les procédures règlementaires dictées par l’aviation civile et le constructeur Airbus, avant de pouvoir réassurer sa remise en service.
Anassmen no está en línea   Reply With Quote
Old March 12th, 2012, 06:24 PM   #97
Anassmen
Registered User
 
Anassmen's Avatar
 
Join Date: Jul 2011
Location: Tetouan
Posts: 361
Likes (Received): 23

Anassmen no está en línea   Reply With Quote
Old April 26th, 2012, 08:12 AM   #98
ELVANINO
Registered User
 
ELVANINO's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Location: San Francisco-USA / Tunis
Posts: 69
Likes (Received): 0

TUNIS (TAP) - Tunisair a signé, jeudi, un accord de partenariat avec le tour opérateur belge, Thomas Cook, qui prévoit des "relations de coopération privilégiées" entre les deux sociétés sur les vols réguliers et les charters, ainsi que l'organisation de plusieurs actions promotionnelles conjointes destinées à promouvoir la destination Tunisie en Europe.
ELVANINO no está en línea   Reply With Quote
Old September 3rd, 2012, 04:58 PM   #99
toubibsa
Registered User
 
Join Date: Oct 2008
Posts: 440
Likes (Received): 3

Bientôt un centre d'excellence des métiers de l'aéronautique en Tunisie

Le ministère de la Formation professionnelle et de l'Emploi a décidé le transfert de la chaîne de traitement de surfaces et peinture aéronautique du Centre sectoriel de formation en mécatronique situé à Borj Cedria vers le futur "centre d'excellence des métiers de l'aéronautique", dans la zone industrielle à El M'ghira (gouvernorat de Ben Arous).

Un communiqué du ministère de la Formation précise que cette décision vise à rassembler toutes les spécialités de l'aéronautique dans un même établissement afin de fournir une formation conforme aux normes internationales.

Elle intervient également en réponse aux recommandations issues d'une étude complémentaire sur la création de ce centre d'excellence alliant formation professionnelle et enseignement supérieur et eu égard à la concentration des industries aéronautiques à El M'ghira.
toubibsa no está en línea   Reply With Quote
Old October 29th, 2012, 06:11 PM   #100
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,795
Likes (Received): 1573

Quote:
Syphax, un Ovni dans le ciel tunisien



Stéphanie Wenger, à Tunis | 29/10/2012, 06:03 - 412 mots

Fondée au lendemain de la révolution, la jeune compagnie aérienne privée étoffe son offre et prévoit une introduction en bourse début 2013.


En cette période de désarroi politique alors que l'économie s'enlise depuis la révolution, Syphax airlines est un peu un Ovni dans le ciel tunisien. Fondée en 2011 par Mohamed Frikha, la petite compagnie aérienne basée à Sfax poursuit son développement depuis son premier vol en avril dernier : une liaison Tunis-Tripoli vient d'être ouverte et le vol vers Paris-CDG passe à un rythme quotidien à partir du 28 octobre.

Dotée d'une flotte de deux airbus A319, baptisés Horreya (Liberté) et Karama (dignité), Syphax Airlines qui dessert le Maroc, la France et la Turquie vise une clientèle tunisienne et étrangère sur un marché où cinq concurrents opèrent déjà.
"Je suis convaincu qu'il y a une place à prendre pour une compagnie hybride entre les compagnies régulières de référence et les low costs : nous proposons des services de qualité, à un prix compétitif en vertu d'un management à bas coût", explique Mohamed Frikha, l'actionnaire majoritaire aux côtés de Telnet, la société d'ingénierie et de conseil dans les haute technologies créée en 1994 et qu'il dirige aussi.

Tunisair entrave le décollage de Syphax

Lancée avec un capital de 10 millions de dinars tunisien (5 millions d'euros) augmenté récemment à 12,5 millions, la société prépare son introduction en bourse pour début 2013. Sur le tarmac, Syphax a connu des difficultés au démarrage. En avril, Tunisair handling, société publique qui gère les enregistrements et les bagages, a refusé d'opérer des vols de la petite compagnie sur l'aéroport de Tunis-Carthage et à Djerba, faute d'autorisations en bonne et due forme explique-t-on. Un accord commercial a finalement été trouvé permettant à Syphax de bénéficier des mêmes services que les compagnies étrangères. Plus récemment, les syndicats de Tunisair ont annoncé la semaine dernière dans un communiqué leur refus de "l'octroi d'autorisations d'exploitation supplémentaires de l'aéroport Tunis-Carthage aux transporteurs Transavia (filiale d'Air France, ndlr) et Syphax".

Pour son PDG, ces frictions sont dû à "l'apparition de la concurrence" dans un secteur très protégé et largement monopolistique. Installée dans la deuxième ville du pays, d'où son PDG est originaire, Syphax emploie 150 personnes. Les critiques de "régionalisme" fusent régulièrement à l'encontre de la petite compagnie. Un reproche surprenant alors que le pays souffre de graves déséquilibres régionaux et qu'il a été question un temps pour Tunisair de supprimer son vol Sfax-Paris. Pour Mohamed Frikha : "les aéroports à Sfax, à Gabès peu exploités. Il est nécessaire de développer ces infrastructures si l'on veut créer une dynamique économique dans ces zones et encourager les échanges avec l'extérieur".
http://www.latribune.fr/entreprises-...tunisien-.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 09:27 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu