daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old June 5th, 2012, 06:43 PM   #481
le zéraldien
Registered User
 
le zéraldien's Avatar
 
Join Date: May 2012
Location: paris , alger
Posts: 910
Likes (Received): 270

Le groupe Benamor ambitionne de moderniser la culture de la tomate industrielle

Quote:
Situé près de Guelma, El Fedjoudj est un petit havre de paix entouré de champs verdoyants. C’est dans cette région agricole que le groupe privé Benamor a entrepris en 2004 la modernisation de la production de plants de tomate en motte dans des serres ultramodernes qui s’étendent sur cinq hectares. À l’intérieur, l’arrosage et le réglage de la température sont automatisés. « Les plants de tomate sont produits ici dans un délai de 25 jours avec cette technique ultramoderne, contre 65 jours avec la méthode traditionnelle », explique Messaoud Chebah, agronome.
Mais pour convaincre les agriculteurs de la région d’opter pour les nouveaux plants et d’abandonner la méthode traditionnelle, le groupe Benamor a dû patienter. « Au début, il fallait convaincre un groupe d’agriculteurs de l’efficacité de la nouvelle méthode de production de plants. Il fallait démontrer que c’est rentable et qu’ils peuvent gagner de l’argent », raconte M. Chebbah. Une mission confiée à une équipe de cinq ingénieurs agronomes qui travaillent sur le terrain avec les agricultures. « Nous accompagnons les agricultures en amont et nous achetons leur production », ajoute M. Chebbah.

Après huit ans de travail, six cents agriculteurs ont accepté de travailler avec des plants sortis des serres de Benamor. Une véritable révolution. « Nous avons 30 % des 600 agriculteurs conventionnés qui font des pointes de production de 80 tonnes de tomate à l'hectare » , se réjouit Messaoud Chebah. Les plants cultivés traditionnellement permettaient d’avoir des rendements de 15 tonnes de tomate industrielle à l’hectare au maximum, selon notre interlocuteur. « Les rendements élevés à l’hectare encouragent les agriculteurs à travailler avec des plants produits dans nos serres », explique‑t‑il.

La réussite du projet pilote de Guelma a poussé le groupe Benamor, grand producteur de concentré de tomate avec 50 % de parts de marché, à investir dans une nouvelle pépinière de 5 hectares à Skikda, autre bassin de la production de la tomate industrielle en Algérie. Sa capacité : 60 millions de plants de tomate en motte par an. « L’objectif de ces projets est d’assurer une production de tomate industrielle afin d’alimenter nos capacités de production », assure M. Chebbah. À Skikda, les agronomes de Benamor appliquent la même méthode qui a donné ses fruits à Guelma où 22 millions de plants sont produits. « Nous avons pris un groupe de 30 agriculteurs qui ont une surface globale de 30 hectares. C’est un projet pilote pour convaincre d’autres producteurs de nous rejoindre », explique M. Chebbah. « On veut montrer aux agriculteurs ce qu’on peut gagner avec les nouvelles technologies de production de plants de tomate », dit‑il.


Objectif : atteindre l’autosuffisance en matière de tomate industrielle

La technique est bien rodée. Petit à petit, sans bousculer les habitudes, le groupe Benamor a réussi à introduire sa méthode de production de plants de tomate. « Au départ, personne ne croyait au projet tomate. Beaucoup de gens disaient que les agriculteurs n’allaient pas adhérer », raconte Laid Benamor, patron du groupe éponyme. Pour fidéliser ses agriculteurs, le groupe privé leur fournit, outre les plants produits dans ses serres, les pesticides et surtout, il leur achète leurs récoltes. « Les agriculteurs que nous fournissons en plants doivent nous vendre au moins 70 % de leur tomate », explique Messaoud Chebbah qui souligne que le développement de la production de la tomate industrielle passe aussi par l’adoption du système d’irrigation en goutte à goutte.

« La technique d’irrigation en goutte à goutte est la plus adaptée à la culture de la tomate. Elle permet une bonne économie d’eau. Nous sommes dans un pays semi‑aride, soutient‑il. « L’irrigation par aspersion nécessite 8 000 m3 d’eau à l’hectare contre 3 000 m3 seulement pour le goutte à goutte », précise M. Chebbah pour qui la modernisation de la culture de la tomate industrielle est inévitable pour réduire les importations et réaliser l’autosuffisance. « L’Algérie consomme 120 000 tonnes de concentré de tomate par an. Elle produit 30 000 tonnes. Les capacités nationales de transformation sont de 18 000 tonnes par jour, mais beaucoup d’unités sont fermées, faute de tomate fraîche », explique‑t‑il.

Pour Laid Benamor, la modernisation de la culture de la tomate passe par la participation de tous les
industriels spécialisés dans la production de concentré de tomate. « Il faut que tout le monde s’y mette », plaide‑t‑il. Après l’introduction de la technologie dans la production de plants de tomate, le groupe Benamor a entamé la mécanisation de la plantation et de la culture de la tomate.
Source TSA

Last edited by abdeka; June 5th, 2012 at 07:06 PM.
le zéraldien no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old June 5th, 2012, 08:14 PM   #482
soyous_2040
Algerian Citizen
 
soyous_2040's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: No where
Posts: 5,039
Likes (Received): 129

M. Benaïssa donne à Mendes (Relizane) le coup d’envoi de la campagne nationale moissons-battage



Quote:
RELIZANE - Le ministre de l’Agriculture et du développement rural, M. Rachid Benaïssa, a donné, mardi à Mendes (Relizane), le coup d’envoi de la campagne nationale moissons-battage 2011/2012.

Cette campagne nationale sera marquée par une production totale de 58 millions de quintaux de céréales dont la majorité est constituée de blé tendre, a indiqué le ministre. La superficie concernée est de 3, 376 millions d’hectares dont 163.000 ha consacrés à l’intensification des semences.

Lors de la précédente campagne moissons-battage 2010/2011, une production de l’ordre de 45 millions de quintaux a été enregistrée, a-t-on appris de bonne source.

Pour la réussite de cette campagne, 9.500 moissonneuses-batteuses et 900 camions pour le transport de cette production céréalière seront mobilisés.

De même que 542 points de collecte de ces moissons ont été retenus. D’autre part, le guichet unique au niveau des coopératives des céréales et des légumes secs a été réactivé pour permettre aux agriculteurs de percevoir leurs dus dans des délais ne dépassant pas les 48 heures après la livraison de leur production.

Auparavant, le ministre avait procédé à la pose de la première pierre du futur siège de la Conservation des forêts de la localité de Zemmoura, comme il s’était entretenu avec les fellahs de la région.

Le ministre doit visiter dans la localité de Djdiouia une ferme spécialisée dans l’élevage bovin, de même qu’il procédera à la remise de titres d’exploitation de terres par concession au profit de nombreux paysans.
Source: APS
__________________
****Join us on our official facebook page****


Oran*est condamné à être une*métropole*méditerranéenne. C'est la géographie qui le veut, l'histoire qui l'oblige, la logique qui l'exige».
soyous_2040 no está en línea   Reply With Quote
Old June 6th, 2012, 12:07 AM   #483
b2ooo
Registered User
 
b2ooo's Avatar
 
Join Date: Mar 2011
Location: الجزائر
Posts: 2,887
Likes (Received): 1843

Quote:
Originally Posted by le zéraldien View Post
Le groupe Benamor ambitionne de moderniser la culture de la tomate industrielle



Source TSA
C'est le genre d'article qui remonte le moral, mazal rdjal en Algérie, des gens qui donnent à l'Algérie plus que ce qu'ils ne prennent.

Il faut encourager ce genre de pratique, les généraliser à l'ensemble du pays et le président de la république devrait même recevoir à El mouradia en signe de reconnaissance les 10 premiers agriculteurs qui font le plus grand rendement au hectare, c'est juste un exemple mais au lieu de faire ce genre de pratiques on reçoit Saifi et Bouguerra à l'occasion du mondial !! ça veut tout dire malheureusement.
__________________
Skyscrapercity ALGERIA

Last edited by b2ooo; June 7th, 2012 at 01:51 PM.
b2ooo no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2012, 01:22 AM   #484
LYES
Still Waiting Still
 
LYES's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Posts: 4,705
Likes (Received): 481

الجزائر توقف استيراد القمح الصلد والشعير حتى نهاية العام
Wed Jun 6, 2012 11:55am GMT

Quote:
الجزائر (رويترز) - قال رئيس وكالة الحبوب الجزائرية يوم الأربعاء إن الجزائر لن تستورد أي كميات من القمح الصلد أو الشعير حتى نهاية 2012 بفضل حصاد قوي وتكوين مخزونات في وقت سابق من العام.

وقال نور الدين كحال المدير العام للديوان الجزائري المهني للحبوب في حوار مع الاذاعة الجزائرية إن لدى الجزائر كميات من القمح الصلد والشعير تفي باحتياجاتها حتى نهاية العام ولذا ستستورد القمح اللين فقط.

وأضاف أن محصول الحبوب المحلي هذا العام سيكون بين 5.6 و5.8 مليون طن. وهذا أعلى من توقع سابق بأن يبلغ المحصول 5.5 مليون طن.

والجزائر دولة مصدرة للطاقة ويبلغ عدد سكانها نحو 37 مليون شخص لكنها من أكبر عشرة بلدان مستوردة للحبوب في العالم.

وفي العام الماضي بلغت واردات الجزائر من الحبوب 7.42 مليون طن مسجلة أكبر مستوى منذ أن استقلت البلاد عن فرنسا في عام 1962.

وترجع تلك الواردات المرتفعة إلى ضعف المحصول المحلي وأيضا إلى قلق المسؤولين من إمتداد ثورات الربيع العربي حيث أرادوا التأكد من وجود مخزونات كافية لتفادي ارتفاع أسعار الخبز وما قد ينتج عنه من اضطرابات اجتماعية.

وكان من المنتظر أن يأتي محصول هذا العام ضعيفا أيضا نظرا للجفاف لكن تساقط الثلوج بكثافة في فبراير شباط وهو أمر غير معتاد في هذا الجزء من شمال أفريقيا أنقذ المحاصيل.

وقال كحال إن المناطق المزروعة بالحبوب هذا العام تبلغ 3.3 مليون هكتار مضيفا أن القمح الصلد والشعير يشكل كل منهما 40 بالمئة من تلك المناطق والباقي مزروع بالقمح اللين.

(إعداد علاء رشدي للنشرة العربية - تحرير أحمد إلهامي)
REUTERS
__________________
Truth is generally the best vindication against slander. Abraham Lincoln

LYES no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2012, 09:55 AM   #485
bidonv
Registered User
 
bidonv's Avatar
 
Join Date: Aug 2010
Location: Skikda-Algeria
Posts: 3,276
Likes (Received): 533

By:www.bloomberg.com
Cevital of Algeria Seeks Ivory Coast Land for Rice, Sugar
By Baudelaire Mieu - Jun 6, 2012 12:13 PM GMT+0100


Quote:
Cevital, Algeria’s biggest sugar producer, asked Ivory Coast’s government to make land available for the production of rice, sugar, maize and vegetable oil, according to a company official.

The Algiers-based company, Algeria’s only private sugar refinery, wants to invest $1 billion in the West African nation over the next five years, Chief Executive Officer Issad Rebrab told reporters in the commercial capital, Abidjan, yesterday.

“We’d like Ivory Coast to be our logistical hub in West Africa, using the western port of San Pedro,” he said. “So far we have always reinvested our revenues in Algeria but we are ready to grow rice, sugar and maize in Ivory Coast.”
__________________
Algeria latest news
bidonv no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2012, 06:25 PM   #486
FOXBAT
Interceptor
 
FOXBAT's Avatar
 
Join Date: Mar 2010
Posts: 1,010
Likes (Received): 1055

Tbessa

FOXBAT no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2012, 07:14 PM   #487
tomorrowZZbetter
Registered User
 
tomorrowZZbetter's Avatar
 
Join Date: Dec 2010
Posts: 2,279
Likes (Received): 403


Ain Témouchent
Lancement d’une ferme aquacole

Quote:
Une ferme d’élevage de poissons en milieu fermé sera lancée cette semaine dans la localité d’El Amria, wilaya de Ain Témouchent.

En effet, la ferme aquacole qui se fixe comme ambition d’atteindre les 1 000 tonnes de poissons de mer, est inscrite dans le cadre du programme national de développement local. L’on saura que l’initiateur du projet compte recourir au lâcher d’alevins, notamment de dorades et de loups de mer directement dans les bassins et qu’il entretiendra durant 12 mois avant leur mise en vente. Il est à rappeler que ce projet est le deuxième du genre dans la région, après celui de Béni Saf et qui, selon nos sources, entrera en exploitation en juin 2012. Cette dernière ambitionne, avec une main d’œuvre de 80 employés permanents et presque deux fois plus de temporaires, d’atteindre une production de 700 tonnes/an de poissons. Le secteur de la pêche et de la production halieutique à Ain Témouchent se distingue par le lancement de 14 autres projets d’investissement dans le secteur ayant dégagé 144 postes d’emploi direct et 276 postes d’emploi indirect, pour un coût global avoisinant les 9 600 000 dinars. Il est attendu une production annuelle de 1 600 tonnes de poissons. Il convient de rappeler, à ce propos, que les aides de l’Etat au secteur de la pêche et de la production halieutique sont estimées, selon des sources proches du dossier, à 546 millions de dinars, pour l’aquaculture, et à plus d’un milliard de dinars pour la pêche.

Saou Boudjemâa
http://www.leconews.com/fr/regions/o...158144_278.php
__________________
À quand la révolution esthétique ?
Savez vous qui sont "كلاب أهل النار"?
tomorrowZZbetter no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2012, 09:30 PM   #488
bidonv
Registered User
 
bidonv's Avatar
 
Join Date: Aug 2010
Location: Skikda-Algeria
Posts: 3,276
Likes (Received): 533

By:www.leconews.com

Production céréalière
58 millions de quintaux attendus

Quote:
La production céréalière en Algérie pour la saison 2011-2012 atteindrait 58 millions de quintaux. Tels sont les prévisions établies à cet effet et annoncées ce matin par le ministre de l’agriculture et du développement rural, Rachid Benaïssa, dans la wilaya de Relizane où il a procédé à l’ouverture officielle de la campagne moissonnage-battage.



Sans fournir davantage de précisions, le ministre a fait savoir que le blé représente une grande partie de la production attendue pour cette année. M. Benaïssa a estimé aussi le rendement à l’hectare pour cette année à 35 quintaux/hectare en moyenne, ce qui signifie une amélioration relative par rapport aux saisons précédentes où le rendement à l’hectare se limitait à 20 quintaux. Avec un tel niveau de production, la récolte céréalière pour cette année enregistrera une croissance avoisinant les 16 millions de quintaux par rapport à l’année précédente, soit plus de 38%, lorsque la production nationale, toutes céréales confondues, n’a pas dépassé le cap des 42 millions de quintaux.

Selon les ingénieurs et techniciens de l’institut national pour la protection des végétaux, la hausse de la production pour cette année est motivée par les conditions climatiques favorables, notamment les pluies qui se sont abattues au mois d’avril dernier, ce qui a permis l’amélioration de la production. Outre les conditions climatiques, il y a aussi le respect de l’itinéraire technique et l’utilisation de semences sélectionnées ayant contribué à cette hausse des rendements céréaliers, a expliqué le ministre. En tout cas, avec 58 millions de quintaux, c’est la première fois depuis 2009 que la production céréalière renoue avec la croissance. En effet, après le record de plus de 61 millions de quintaux enregistré en 2009, la production a chuté à 45 millions quintaux en 2010 et puis à 42 millions quintaux en 2011.......Lire la suite
__________________
Algeria latest news
bidonv no está en línea   Reply With Quote
Old June 8th, 2012, 12:14 PM   #489
FOXBAT
Interceptor
 
FOXBAT's Avatar
 
Join Date: Mar 2010
Posts: 1,010
Likes (Received): 1055

حصة الأوراق الخضراء ولاية جيجل

FOXBAT no está en línea   Reply With Quote
Old June 8th, 2012, 08:37 PM   #490
soyous_2040
Algerian Citizen
 
soyous_2040's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: No where
Posts: 5,039
Likes (Received): 129

Entrée en production de la ferme aquacole "Aquasol" d’Ain Temouchent



Quote:
AIN TEMOUCHENT - La ferme aquacole "Aquasol" d’Ain Temouchent est entrée cette semaine en production, a-t-on appris jeudi auprès de la Direction locale de la Pêche et des ressources halieutiques (DPRH).

Les responsables de cette ferme aquacole ont procédé à l’importation de 400 alevins pour la production de maigres, dorades et loups de mer sur un programme de 650 alevins, a-t-on indiqué en marge de l’ouverture de la saison estivale dans la wilaya.

Réalisé pour un coût de 740,7 millions DA, la ferme "Aquasol" d’une capacité de production de 1000 tonnes/an constitue un investissement soutenu par le Fonds national de développement de la pêche et de l’aquaculture (FNDPA).

Située à Sbiat, dans la commune de M’said (40 km d’Ain Temouchent), cette ferme qui s’étend sur une superficie de 3,5 hectares, produira également quatre millions d’alevins/an au niveau de son écloserie et 1.000 tonnes/an de maigres, loups de mer et dorade pour l’engraissement.

Elle doit générer 240 postes d’emplois, dont 60 directs et 180 indirects, a-t-on affirmé. Les travaux de concrétisation de ce projet, agréé en 2004, ont été lancés en avril 2006 par la société à responsabilité limitée (SARL) "Aquasol".

Une deuxième ferme aquacole de la wilaya d’Ain Temouchent, "Aqua Tafna", attend sa réception. Les travaux de sa réalisation ont débuté au mois d’août 2003 sur une superficie de 2,4 ha.

Une fois mise en exploitation, cette ferme aquacole produira quelque 700 tonnes/an de produits de mer, notamment le loup de mer et la dorade, et générera 60 emplois directs et 200 indirects, a-t-on signalé à la Direction de la Pêche et des ressources halieutiques (DPRH) de la wilaya d’Ain Temouchent.
Source: APS
__________________
****Join us on our official facebook page****


Oran*est condamné à être une*métropole*méditerranéenne. C'est la géographie qui le veut, l'histoire qui l'oblige, la logique qui l'exige».
soyous_2040 no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2012, 09:37 PM   #491
soyous_2040
Algerian Citizen
 
soyous_2040's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: No where
Posts: 5,039
Likes (Received): 129

12 projets d’unités agroalimentaire avalisés à Relizane



Quote:
Douze projets de réalisation de quatre unités d’industrie agroalimentaire, approuvés dernièrement à Relizane, seront mis en chantier dans trois zones d’activités de la wilaya, a indiqué le directeur de l’industrie, de la Petite et moyenne entreprises et de promotion de l’investissement.
Ces unités privées seront spécialisées dans l’industrie de transformation de produits agricoles d’élevage ovin, les olives et les céréales pour des investissements se situant entre 24 et 519 millions de DA, selon ce responsable.
Parmi ces projets, deux unités de conservation des olives seront concrétisées dans la zone d’activités de Belacel Bouzegza dans la banlieue nord du chef-lieu de wilaya pour une capacité de production de 2.000 quintaux par an, alors que la seconde est prévue dans la zone d’activités de Sidi Saada.
La wilaya de Relizane sera renforcée également par trois minoteries à Sidi Saada et Belacel Bouzegza d’une capacité chacune de 250.000 quintaux par an, ainsi que par deux unités de production d’aliments de bétail dans la zone d’activités de Oued Rhiou.
Ces zones d’activités accueilleront aussi d’une laiterie d’une capacité de production de 5.000 litres de lait par jour et une unité de fabrication de pâtes à “pizza” en surgelé avec deux millions de pièces par an, une unité de poulets et de conditionnement d’œufs, deux unités de biscuits et une autre de transformation du cuir.
Ces investissements, qui fourniront des centaines d’emplois, contribueront à la valorisation des produits agricoles et à l’encouragement des agriculteurs locaux à développer leurs activités et augmenter la production, selon la même source.
A noter que 17 autres projets d’industrie agroalimentaire sont à l’étude au niveau du comité de wilaya d’assistance, de localisation et de promotion de l’investissement (CALPI) pour un investissement de 1,8 milliard de DA, devant générer plus de 530 postes d’emploi.
Source: ICI
__________________
****Join us on our official facebook page****


Oran*est condamné à être une*métropole*méditerranéenne. C'est la géographie qui le veut, l'histoire qui l'oblige, la logique qui l'exige».
soyous_2040 no está en línea   Reply With Quote
Old June 15th, 2012, 07:29 PM   #492
bidonv
Registered User
 
bidonv's Avatar
 
Join Date: Aug 2010
Location: Skikda-Algeria
Posts: 3,276
Likes (Received): 533

By:www.leconews.com

Agriculture
500 hectares à planter en oliviers et à irriguer à M'sila
15
JUN 2012 12:59
Quote:


Le programme 2012 d'extension de l'oléiculture, lancé en mars dernier à M’sila, prévoit la plantation de 500 hectares d’olivaies et leur équipement par le système d'irrigation au goutte-à-goutte, a-t-on appris de la direction des services agricoles (DSA).

L'acquisition de ces installations d’irrigation économes en eau pour l'irrigation de cette superficie située en zones montagneuses et au sud de la wilaya, sera financée par le Fonds national de développement de l'investissement agricole, a-t-on précisé. Selon la DSA, cette technique d’irrigation permet également de réduire le volume de travail des agriculteurs pour arroser leurs vergers, habituellement irrigués selon le système traditionnel ''gravitaire''........Lire la suite
__________________
Algeria latest news
bidonv no está en línea   Reply With Quote
Old June 15th, 2012, 10:14 PM   #493
bidonv
Registered User
 
bidonv's Avatar
 
Join Date: Aug 2010
Location: Skikda-Algeria
Posts: 3,276
Likes (Received): 533

By:www.bloomberg.com

Algeria Plans To Spend $38.6 Million On Wheat Storage, APS Says
Quote:
By Salah Slimani - Jun 14, 2012 1:32 PM GMT+0200

Algeria plans to spend 3 billion dinars ($38.6 million) on improving its wheat storage capacity, the state-run APS news agency reported today, citing Agriculture Minister Rachid Benaissa.
The improvements are needed to deal with an anticipated gain in the crop, the minister was cited as saying. The country will produce about 6.5 million metric tons of wheat this year, surpassing the record 6.1 million tons reaped in 2009, the state grains office said May 16.
__________________
Algeria latest news
bidonv no está en línea   Reply With Quote
Old June 17th, 2012, 02:40 PM   #494
bidonv
Registered User
 
bidonv's Avatar
 
Join Date: Aug 2010
Location: Skikda-Algeria
Posts: 3,276
Likes (Received): 533

By:leconews.com

Performances agricoles en 2011
L’essor de l’oléiculture

Quote:
Durant la saison 2011, la wilaya de Tizi Ouzou a battu le record de la production oléicole avec près de 850 000 quintaux d’olives. Avec ce niveau de production, les objectifs tracés dans le contrat de performance ont été dépassés de quelque 366 000 quintaux, selon le bilan établi par le ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

La commune de Maâtkas est classée deuxième à l’échelle nationale en termes de production d’olives avec 87 000 quintaux, celle de Sig étant en tête du classement avec 110 700 quintaux.

Au niveau de la production laitière, la wilaya de Tizi Ouzou est classée 4e à l’échelle nationale avec près de 85 millions de litres ; elle vient ainsi après Sétif (près de 185 millions de litres), Sidi Bel Abbès (plus de 125 millions) et Skikda (110 millions). En revanche, en termes de collecte de lait cru, Tizi Ouzou vient en 2e position avec 55 millions de litres. Dans ce volet, elle est surclassée uniquement par la wilaya de Sétif où la collecte durant l’année précédente a dépassé les 70 millions de litres. Toutefois, il est utile de faire remarquer que Tizi Ouzou enregistre le meilleur taux de collecte par rapport à la production avec près de 65%, alors que dans la wilaya de Sétif la collecte n’a pas atteint les 40%.......Lire la suite
__________________
Algeria latest news
bidonv no está en línea   Reply With Quote
Old June 24th, 2012, 06:14 AM   #495
tomorrowZZbetter
Registered User
 
tomorrowZZbetter's Avatar
 
Join Date: Dec 2010
Posts: 2,279
Likes (Received): 403

LES PROFESSIONNELS EXAMINENT AUJOURD’HUI LA SITUATION DE LA FILIÈRE
La production de la pomme de terre en croissance soutenue


Quote:
La production de la pomme de terre est en croissance très soutenue, selon les professionnels de la filière qui se réunissent aujourd’hui.
Evaluée à 3,8 millions de tonnes en 2011 contre 3,2 millions de tonnes en 2010, 2,67 millions de tonnes en 2009 et 2,2 millions de tonnes en 2008, la production de la pomme de terre poursuit sa dynamique d’accroissement notable. Et d’autant qu’elle atteindra déjà, lors de la présente campagne, l’objectif fixé au titre des contrats de performance pour 2014, soit 4 millions de tonnes.
Des «performances encourageantes», selon le ministère de l’Agriculture et du Développement rural (MADR) et que l’on explique par la synergie développée entre les différents acteurs de la filière, l’introduction et la maîtrise des techniques de production et de conservation de la pomme de terre et la modernisation progressive de la mécanisation. Mais aussi par l’utilisation de semences certifiées, le développement du professionnalisme, voire par l’adhésion «massive» des professionnels au Comité national interprofessionnel de la pomme de terre qui sera renforcé par la mise en place de comités régionaux. Et d’autant que l’interprofession contribue à l’augmentation des niveaux de rendement à l’hectare et la structuration des efforts des intervenants. Comme la consolidation du Système de régulation des produits agricoles de large consommation (Syrpalac), mis en place en 2008, a permis «d’agir avec efficacité» sur les prix à travers l’approvisionnement régulier du marché, notamment lors des périodes de soudure. Ainsi, les perturbations que le marché a connues suite aux intempéries de février dernier notamment semblent déjà surmontées. Et cette dynamique, il en sera justement question lors de la réunion que le Comité national interprofessionnel de la filière tiendra aujourd’hui en présence du ministre de tutelle, Rachid Benaïssa. L’occasion d’évaluer le déroulement de la campagne en cours, l’état de préparation et de mise en campagne 2012/2013 ainsi que les conditions de stockage.
Chérif Bennaceur
http://www.lesoirdalgerie.com/articl...t-2-135902.php
__________________
À quand la révolution esthétique ?
Savez vous qui sont "كلاب أهل النار"?
tomorrowZZbetter no está en línea   Reply With Quote
Old June 26th, 2012, 06:41 PM   #496
soyous_2040
Algerian Citizen
 
soyous_2040's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: No where
Posts: 5,039
Likes (Received): 129

Tomate industrielle : la production en hausse de 6,5% en 2012



Quote:
ALGER - La production de tomate industrielle atteindra 8,2 millions de quintaux (qx) en 2012, contre 7,7 millions qx en 2011, en hausse de 6,5%, selon les prévisions du ministère de l’Agriculture présentées mardi à Alger.

La superficie réservée à la tomate industrielle est presque la même que celle de la saison précédente, soit plus de 18.000 ha, selon les données du ministère communiquées lors d’une réunion du Comité interprofessionnel de la tomate industrielle.

La production de la tomate maraîchère devrait enregistrer aussi une légère hausse de 2,5% par rapport à 2011 avec 7,9 millions qx contre 7,7 millions qx lors de la saison précédente.

Les rendements se situent entre 260 qx (sur champs) et 1.000 qx voire 3.000 qx/ha sous serre chez certains producteurs. Ces disparités sont liées au système de production et à l’utilisation des techniques modernes qui demeure limitée, selon les professionnels.

"Malgré les quelques difficultés enregistrées au début de l’année, globalement, l’année s’annonce bonne et toutes les conditions sont réunies pour réussir la campagne", a affirmé le président du comité, Messaoud Chebah.

Les professionnels ont débattu, en présence du ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Rachid Benaïssa, de plusieurs problématiques liées au développement de la filière tomate qui "peine à réaliser les performances souhaitées malgré les potentialités existantes", constatent-ils.

"L’objectif d’atteindre 80.000 à 120.000 tonnes de double concentré de tomate par an est dans nos cordes à condition qu’on améliore les rendements à l’hectare", note M. Chebah estimant que les producteurs ne devraient pas réaliser moins de 400 qx/ha.

Pour ce faire, "tout le monde doit se mobiliser pour gagner la bataille des rendements. C’est notre leitmotive à l’avenir", a recommandé ce professionnel.

Ainsi, pour obtenir ces rendements et pérenniser la filière, les producteurs doivent rompre avec les méthodes archaïques et adopter les techniques de pointes en matière de production et d’utilisation de l’eau.

Sur la superficie réservée en 2012 à la tomate industrielle (18.000 ha), 2% seulement sont irrigués par le système d’économie d’eau, dit le goutte à goutte, argumente ce professionnel ajoutant qu’en utilisant ce système d’irrigation moderne on consomme 20 litres d’eau pour obtenir un kg de tomate contre 38 litres avec les veilles méthodes, alors que les rendements vont se multiplier par trois.

Les quelques expériences menées par certains agriculteurs ont pu réaliser plus de 1000 qx/ha grâce à l’introduction de techniques modernes.

M. Chebah a évoqué la wilaya de Biskra d’où proviennent 50% du cycle de production nationale de la tomate maraîchère, plantée sur 3.000 ha, qui peut satisfaire tous les besoins nationaux et dégager un excédent à l’exportation si les producteurs parviendraient à introduire des techniques modernes.

Les unités de transformations doivent également s’impliquer dans le développement de la production nationale en créant des réseaux de producteurs autour des unités de transformation et en accompagnant les agriculteurs dans la maîtrise des techniques de production.

Certains professionnels ont souligné la nécessité de changer les mentalités des agriculteurs et des transformateurs notamment en ce qui concerne la souscription aux contrats d’assurance, aux choix variétal et à l’introduction des techniques modernes de production.

"L’Etat a mis tous les moyens nécessaires. C’est à nous de faire l’effort pour aller de l’avant", a dit un transformateur de la wilaya de Guelma qui propose de créer un label tomate algérienne.

Intervenant à son tour, le ministre a noté que la filière devient de plus en plus importante dans l’économie nationale vu qu’elle réalise en moyenne 52 milliards de DA/an et emploie 30.000 personnes.

Mais, a-t-il constaté, la filière n’arrive toujours pas à exploiter les potentialités existantes, et ce, malgré l’effort consenti par l’Etat pour résoudre les problèmes structurels qui frappaient cette activité.

"Les problèmes structurels ont été résolus", a dit le ministre citant la décision prise en 2011 par le gouvernement de rééchelonner les dettes des unités industrielles pour qu’elles puissent reprendre leur activité, alors que les soutiens ont été revalorisés.

M. Benaïssa a souligné la nécessité de créer des réseaux pour accélérer la cadence de développement et saisir la conjoncture financière actuelle du pays pour construire une croissance internalisée. "Le temps presse et l’Algérie n’est pas à l’abri de la crise économique, donc il faut passer à autre chose", a-t-il averti.

Le ministre a exhorté les transformateurs à s’impliquer davantage dans le développement de la production nationale et à investir plus pour améliorer les rendements afin de réduire les importations de tomate qui représentent de 25% à 30% de la consommation nationale.
Source: APS
__________________
****Join us on our official facebook page****


Oran*est condamné à être une*métropole*méditerranéenne. C'est la géographie qui le veut, l'histoire qui l'oblige, la logique qui l'exige».
soyous_2040 no está en línea   Reply With Quote
Old June 28th, 2012, 08:06 PM   #497
ICOSIUMCITY
Registered User
 
ICOSIUMCITY's Avatar
 
Join Date: Jul 2007
Location: BRISBANE
Posts: 2,056
Likes (Received): 281

Issad Rebrab, P-DG du groupe Cevital “Les Algériens doivent avoir de l’ambition pour leur pays”

--------------------------------------------------------------------------------

Quote:
Le président du Groupe Cevital, M. Issad Rebrab, estime que l’agriculture est le secteur le plus important du point de vue économique. “Si on exploitait de manière judicieuse et correcte notre territoire, les revenus du secteur agricole pourraient dépasser aisément ceux des hydrocarbures”, argue-t-il. M. Rebrab a indiqué, hier, en marge de la rencontre du Conseil interprofessionnel des céréales (Cic), que la Banque mondiale et la Banque africaine de développement (Bad) sont prêtes à lui financer des projets agroindustriels dans les pays africains qui contribueront à y assurer la sécurité alimentaire.

Dans son périple qui l’a conduit récemment vers quelques pays africains, tels que l’Éthiopie, la Côte-d’Ivoire, le Soudan, la Tanzanie, le Kenya…, à la recherche des opportunités d’investissement, M. Rebrab a été à la fois émerveillé et surpris par les énormes potentialités que recèlent ces nations. Les gouvernements de ces pays ont, rappelle-t-il, répondu favorablement à sa demande d’exploitation de terrain pour des projets agricoles. “Maintenant, il faut aller vers du concret”, affirme le pragmatique homme d’affaires. L’un des véritables problèmes qui freinent le secteur de l’agriculture en Algérie est, selon lui, le parcellement des terres, surtout au nord du pays. “Je pense que l’avenir du pays sera le Sud”, avoue-t-il. “Au sud du pays, nous avons de l’eau et de grandes surfaces, suffisantes pour réaliser des exploitations agricoles rentables et compétitives qu’on peut exploiter d’une manière industrielle”, affirme M. Rebrab. Pour lui, l’Algérie a d’énormes potentialités afin qu’elle puisse assurer sa sécurité alimentaire. “J’en suis confiant”, ajoute-t-il. Le P-DG de Cevital met, en revanche, un bémol : “Mais il faut que les Algériens aient de l’ambition pour leur pays.” Par ailleurs, Issad Rebrab confirme les projets agricoles que son Groupe a prévus au sud du pays. Des discussions sont toujours en cours avec les autorités sur la faisabilité et l’accès au foncier. “Nous allons investir non seulement dans l’agriculture mais nous allons aussi les accompagner par des usines de transformation”, propose-t-il.

Outre la pomme de terre, les céréales, la luzerne, Cevital compte produire de la betterave sucrière. Celle-ci nécessite, néanmoins, de très grandes superficies pour pouvoir installer une usine de dimension internationale. “Car, de nos jours, pour être compétitif sur le marché mondial, il faut savoir offrir des avantages comparatifs. Si l’on ne propose pas ce type d’avantages, on ne peut pas détenir une industrie ou une agriculture durable”, explique ce capitaine d’industrie.

L’agriculture algérienne a besoin, estime-t-il, de grandes surfaces, d’une mécanisation suffisante et d’un encadrement par le biais de la recherche et développement. M. Rebrab revient ainsi de son “safari africain exploratoire de projets” avec, comme “gibier”, de nombreuses et ambitieuses idées qu’il envisage de proposer aux pouvoirs publics. Dans ce sens, il projette de créer avec ses homologues et autres opérateurs économiques une association d’industriels algériens qui accompagneront les agriculteurs et implanteront des exploitations de grande envergure dans la région sud du pays.
Liberté-Algérie
__________________
" Si ce que tu as à dire est moins beau que le silence alors tais toi! "

Last edited by abdeka; June 28th, 2012 at 08:29 PM.
ICOSIUMCITY no está en línea   Reply With Quote
Old July 1st, 2012, 09:09 PM   #498
HBOY116
Registered User
 
HBOY116's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Posts: 1,497
Likes (Received): 415

Smile Plus de 7,8 millions de quintaux récoltés

Quote:
La production algérienne de dattes a atteint les 7,8 millions de quintaux (soit 780. 00 tonnes) au titre de la campagne phoenicicole 2011-2012, contre 7,1 (soit 710 000 tonnes) récoltées la saison écoulée, a annoncé aujourd’hui le ministère de l'Agriculture et du développement rural lors d’une réunion d’évaluation trimestrielle de la politique de renouveau agricole et rural.



Cette production a été réalisée sur un objectif global retenu au titre des contrats de performances pour 2012 de 7,7 millions de quintaux, précise-t-on encore. Le ministère souligne que c’est la seconde fois consécutive que la production phoenicicole dépasse le seuil des 7 millions de quintaux.

Les wilayas de Biskra et El Oued qui ont atteint respectivement 37% et 26% de la production globale, réalisent, à elles seules, près des deux tiers de la production nationale, soit 63%. Sur 16 wilayas productrices de dattes, 10 wilayas ont atteint et même dépassé leurs objectifs, comme Biskra et Adrar et 6 autres wilayas n’ont pas réalisé, par contre, les objectifs qui leur ont été tracés en la matière, notamment la wilaya d’El Oued. Mais globalement, les premières évaluations effectuées par les professionnels, les experts et techniciens de la filière phoenicicole confirment l’amorce d’une dynamique de croissance positive tant sur le plan quantitatif que qualitatif.

La superficie totale dédiée à la filière phoenicicole est de 170.000 hectares (ha) actuellement, contre 165.000 (ha) en 2008, ce qui représente 18,7 millions de palmiers. L’activité agricole spécifique aux régions du sud compte plus de 80.000 phoeniciculteurs, et génère 200.000 emplois permanents. La filière phoenicicole représente 7% de la valeur de la production agricole globale, soit 47 milliards de dinars.
http://www.leconews.com/fr/actualite...158631_291.php
HBOY116 no está en línea   Reply With Quote
Old July 4th, 2012, 07:00 PM   #499
tomorrowZZbetter
Registered User
 
tomorrowZZbetter's Avatar
 
Join Date: Dec 2010
Posts: 2,279
Likes (Received): 403

Lancement de 156 projets d’aquaculture


Quote:
Le ministre de la Pêche et des ressources halieutiques, M. Abdallah Khanafou, a annoncé que son administration va lancer 156 projets d’aquaculture. Ceux-ci viendront s’ajouter aux vingt projets déjà lancés et qui ont «fait leurs preuves».



Il s’agira concrètement de la mise en place de cages flottantes, « une méthode peu couteuse par rapport à l’élevage en bassin, qui est beaucoup plus cher et avec des délais de réalisation trop long », précise le ministre.

« Nous sommes en train d’appliquer les recommandations de la FAO qui encourage les pays à investir dans l’aquaculture et notre expérience dans ce domaine a été prouvée, puisque des opérateurs locaux ont réussi l’élevage de certaines espèces de poissons dans différents sites d’élevage », a expliqué Abdallah Khanafou.

En effet, la ferme d’Azeffoun, dans la wilaya de Tizi-Ouzou, est entrée en production avec une capacité annuelle de 1250 tonnes de loup de mer et de daurade, en plus de deux autres fermes de conchyliculture marine d’une capacité de production de 100 tonnes d’huîtres et de moules par an.

Le ministre n’a pas manqué de signaler que «les moyens financiers pour la réalisation de tous ces projets sont présents, mais l’absence d’un dispositif pour l’utilisation de ce fonds au profit du développement de ces projets reste un problème qui doit être réglé par une révision des textes de loi », a-t-il indiqué.
http://www.leconews.com/fr/actualite...158552_340.php
__________________
À quand la révolution esthétique ?
Savez vous qui sont "كلاب أهل النار"?
tomorrowZZbetter no está en línea   Reply With Quote
Old July 6th, 2012, 05:02 PM   #500
soyous_2040
Algerian Citizen
 
soyous_2040's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: No where
Posts: 5,039
Likes (Received): 129

El Oued : un pôle agricole en développement constant



Quote:
EL-OUED- Le secteur de l’agriculture est actuellement en plein développement dans la wilaya d’El Oued à la faveur des résultats enregistrés, ces dernières décennies, en matière de phoeniciculture, céréaliculture oléiculture et de culture de la pomme de terre.

L’exploitation de ce légume notamment, fortement demandé par la population locale et nationale a ainsi connu un essor conséquent conférant à la région d ’El Oued une position de premier plan parmi les zones productrices de pommes de terre.

Les récoltes enregistrées au titre de la saison 2011-2012, pour la pomme de terre de saison et d’arrière-saison, placent cette wilaya en tête des régions productrices de ce légume à l’échelle nationale, a-t-on appris auprès de la direction des services agricoles (DSA) d’El Oued.

Une production de plus de 6 millions de quintaux (qx) de pomme de terre d’arrière saison a été réalisée cette saison sur une surface globale cultivée de 18.000 hectares, en plus d’une récolte prévisionnelle de pomme de terre saisonnière, prévue cet été, estimée à près de 4 millions qx sur une surface ensemencée de 12.000 ha, selon les estimations de la DSA.

L’essor de cette filière agricole, dont les premières expériences ont été lancées au courant de la décennie 90, n’a en aucune manière fait d’ombre à la vocation ph£nicicole de la wilaya d’El Oued, seconde productrice de dattes après celle limitrophe de Biskra, en dépit des rudes conditions climatiques sahariennes.

Le palmier dattier indétrônable


Quote:
La production de dattiers est ainsi en constante progression caractérisée par une récolte annuelle de plus de 2 millions qx de dattes, toutes variétés confondues, dont la ’’Deglet Nour" très prisée à l’échelle nationale et internationale.

La volonté des agriculteurs locaux associée au soutien des pouvoirs publics a été déterminante dans la réalisation des objectifs tendant à développer toujours davantage l’agriculture locale.

Les actions préconisées portent, entre autres, sur la mise en place, en profit des agriculteurs, des conditions d’accès à l’énergie électrique au niveau des périmètres exploités, de la mobilisation de la ressource hydrique, abondante dans la région et de l’aménagement de plusieurs pistes d’accès.

Le développement de la céréaliculture représente un autre volet de diversification des productions agricoles dans cette wilaya.

Plus de 112.000 qx de céréales, dont 93.000 qx de blé dur et près de 20.000 qx d’orge ont été récoltés, au titre de la saison agricole 2010/2011, sur une surface de 4.000 hectares, selon les chiffres des services agricoles d’El Oued.

La DSA projette, pour cette saison, une production céréalière de plus de 227.000 qx sur une surface de 4.131 hectares, dont une récolte de 147.000 qx de blé dur et près de 80.000 qx d’orge. La céréaliculture connaît ainsi un bel essor dans plusieurs régions de la wilaya, notamment la région de la commune de Benguecha.

Des résultats tout aussi encourageants ont été par ailleurs enregistrés en matière de production oléicole. Cette saison, une récolte de plus de 15.000 qx d’olives, dont près de 9.000 qx destinées à la production d’huile, a été réalisée.


Quote:
23.000 litres d’huiles d’olives ont été ainsi produites par les trois huileries que compte actuellement la wilaya en attendant la prochaine livraison de deux huileries privées à l’horizon 2015, d’autant qu’il est attendu une prochaine augmentation de plus de 20.000 qx de la production oléicole. La DSA souligne, de plus, la plantation, ces dernières années de plus d’un million d’oliviers, dont 400.000 plants appartiennent à plus de 5.000 oléiculteurs.

Le succès des expériences de production (pomme de terre, oléiculture céréaliculture) dans la wilaya d’El Oued s’explique globalement par l’abondance de la ressource hydrique, l’étendue des surfaces cultivables, la disponibilité des sources d’énergie, ainsi que les facilitations accordées au agriculteurs en matière de vente des semences à des prix étudiés et d’acquisition des pivots d’irrigation avec paiement échelonné indique-t-on auprès de la DSA.

Les efforts soutenus en matière de développement agricole ont été en outre caractérisés par la réalisation, depuis de 2004, d’un linéaire de 400kms de pistes agricoles, de 300kms de lignes de réseau d’électrification ayant permis l’extension de la surface agricole exploitée à plus de 71.000 ha.

Le plan d’action de la DSA prévoit par ailleurs, dans le cadre du programme quinquennal de développement 2010-2014, une opération de mise en valeur de près de 36.000 ha, dont 17.000 ha ont déjà été "traités" depuis 2010, à travers les 30 communes de cette wilaya.
Source: APS
__________________
****Join us on our official facebook page****


Oran*est condamné à être une*métropole*méditerranéenne. C'est la géographie qui le veut, l'histoire qui l'oblige, la logique qui l'exige».
soyous_2040 no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 10:57 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu