daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy (aug.2, 2013) | DMCA policy | flipboard magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie

Reply
 
Thread Tools
Old January 14th, 2018, 03:02 PM   #4301
Khaled.a
Registered User
 
Join Date: Apr 2017
Posts: 62
Likes (Received): 90

Quote:
Originally Posted by abdeka View Post
Oui, d'après l'article ils vont garder la station service.
Cela permet d'avoir un accès autoroutier
Khaled.a no está en línea   Reply With Quote
Old January 14th, 2018, 03:54 PM   #4302
salmahosni
Registered User
 
Join Date: Mar 2012
Posts: 498
Likes (Received): 848

Hyundai et Global Motors s’associent pour la production de camions et de bus en Algérie
Quote:
14.01.2018

Un accord de partenariat pour la production de camions et de bus en Algérie a été signé, ce dimanche 14 janvier, entre Hyundai et le groupe algérien Global Motors industrie.

Selon le directeur général de Global Motors, une autre usine ouvrira ses portes au cours de cette année pour faire de Batna un pôle pour le montage des camions et bus Hyundai. Général Motors fait déjà le montage des voitures KIA.

L’accord signé entre les deux groupe prévoit la création de plusieurs PME pour la production de pièces de rechange.
S TSA
salmahosni está en línea ahora   Reply With Quote
Old January 14th, 2018, 06:19 PM   #4303
le zéraldien
Registered User
 
le zéraldien's Avatar
 
Join Date: May 2012
Location: paris , alger
Posts: 2,464
Likes (Received): 1995

Il ya beaucoup dep lace sur la gauche, ils auraient pu décaler l'abri de 2 mètres au moins le showroom étouffe
__________________
« Si vous désirez une image de l'avenir, imaginez une botte piétinant un visage humain... éternellement »
~ George Orwell

boulie liked this post
le zéraldien no está en línea   Reply With Quote
Old January 14th, 2018, 07:02 PM   #4304
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 21,631
Likes (Received): 13121

Quote:
Originally Posted by salmahosni View Post
Hyundai et Global Motors s’associent pour la production de camions et de bus en Algérie


S TSA
http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1957223
__________________
"Babylon in all its desolation is a sight not so awful as that of the human mind in ruins." Nelson DeMille, By the Rivers of Babylon.

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old January 14th, 2018, 09:55 PM   #4305
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 5,565
Likes (Received): 4465

Quote:
Originally Posted by bidonVI View Post
Et ils font comment pour importer ces Jaguars et land rovers?
Quote:
Originally Posted by abdeka View Post
Soprem = SOVAC.
mais normalement il y a pas d’importation pour les véhicules, il y a que la production national (le montage en Algérie).
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old January 15th, 2018, 09:13 AM   #4306
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 1,061
Likes (Received): 1312

Quote:
Originally Posted by abdeka View Post
Soprem = SOVAC.
Quote:
Originally Posted by salimdz View Post
mais normalement il y a pas d’importation pour les véhicules, il y a que la production national (le montage en Algérie).
C'est ce que je me disait à moins que Sovac produise des Jaguars et land rover sur place se sera pas possible pour eux de les importer...................
__________________
http://aeros-news.blogspot.com/
bidonVI no está en línea   Reply With Quote
Old January 15th, 2018, 12:53 PM   #4307
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 21,631
Likes (Received): 13121

Peut-être que certains concessionnaires constructeurs auront droit à un quota d'importation...
__________________
"Babylon in all its desolation is a sight not so awful as that of the human mind in ruins." Nelson DeMille, By the Rivers of Babylon.

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old January 15th, 2018, 02:46 PM   #4308
Cecino
Registered User
 
Join Date: Apr 2015
Posts: 546
Likes (Received): 868

Quote:
Originally Posted by abdeka View Post
Peut-être que certains concessionnaires constructeurs auront droit à un quota d'importation...
c'est inévitable, il faudra stabiliser la législation liée au secteur automobile, donner les plein droits aux nous industriels autos, et mettre fin dans un premiers temps à la création des usines de montage, tant pis pour les lésés (qui n'auront plus le droit à l'importation ni à l'activité de montage), l'état ne peut pas satisfaire tout le monde. Ils leur reste la possibilité de changer de secteur ou d'activité vers une activité de production de préférence et encore mieux s'ils choisissent la sous-traitance auto ..
Cecino no está en línea   Reply With Quote
Old January 16th, 2018, 10:39 AM   #4309
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 1,061
Likes (Received): 1312

Byelwatan.com
Le Groupe Renault atteint une part de marché record en Algérie
le 15.01.18 | 14h50

Quote:
Le Groupe Renault a atteint une part de marché record en Algérie estimée à 62,8%, a indiqué lundi un communiqué du groupe. "Au Maghreb, le groupe connaît une hausse de 5,6% de ses ventes avec une part de marché de 42,4% (+4,1%).

Cette performance doit beaucoup à l'Algérie où cette part de marché atteint même un niveau record à 62,8%, avec une progression de 11 points par rapport à l'exercice précédent", a expliqué le groupe. Avec l'installation de cinq usines de montage, dont Renault, le marché algérien propose pas moins de 260.000 voitures. L'usine Renault d'Oued Tlelat (Oran), à elle seule, projette de produire 80.000 voitures en 2018. Hors d'Europe, poursuit le communiqué, toutes les régions continuent de progresser en volume et en part de marché, indiquant le volume hors d'Europe représente désormais 49,2 % de la totalité des ventes.

"Nous avons battu un nouveau record au niveau du Groupe avec plus de 3,7 millions de véhicules vendus en 2017. Nos volumes et parts de marché continuent d'augmenter sur l'ensemble des régions. Notre stratégie de renouvellement de la gamme et d'expansion géographique continue à porter ses fruits. En 2018, nous poursuivrons la croissance et l'internationalisation de nos ventes en ligne avec notre plan Drive The Future", a déclaré Thierry Koskas membre du Comité Exécutif, directeur commercial Groupe Renault.

Les deux principales marques du constructeur français, Renault (2,67 millions de véhicules) et Dacia (655 000 véhicules), battent leurs records de ventes. En Afrique-Moyen-Orient-Inde, les immatriculations du Groupe sont en hausse de 8,4 % sur un marché qui augmente de 2,0 %. La part de marché progresse de 0,4 point à 6,6 %.

Par ailleurs, le groupe a inscrit un niveau historique des ventes en Turquie (6e marché du groupe derrière l'Espagne et l'Italie) avec 130 276 véhicules immatriculés soit une hausse de 7 % sur un marché pourtant en baisse de 2,8%. Sur le segment des véhicules utilitaires, le groupe a atteint un niveau record de ventes avec 462 859 immatriculations, en hausse de 4,1 % par rapport à 2016, a-t-on ajouté.

Pour les véhicules électriques, Renault maintient son leadership avec une part de marché de 23,8 %. Selon le groupe, le marché mondial devrait connaître en 2018 une croissance de 2,5 % par rapport à 2017.
APS
__________________
http://aeros-news.blogspot.com/

Nabil69200 liked this post
bidonVI no está en línea   Reply With Quote
Old January 17th, 2018, 02:52 PM   #4310
alger88
Registered User
 
Join Date: Jul 2015
Posts: 4,765
Likes (Received): 9373

Algérie: Dans un marché automobile en difficulté, le virage de l’industrialisation est un choix inévitable

Quote:
Le recul du marché automobile toutes marques confondues a donné néanmoins naissance à un autre phénomène. Celui de la surenchère qui s’empare du marché de l’occasion.



Dans un marché automobile en net recul, place, désormais, à la production nationale. La tendance se précise à l’aune de la nouvelle année et l’avantage est donné aux producteurs nationaux liés par des joint-ventures aux constructeurs mondiaux, qu’ils soient européens comme Renault, Volkswagen ou asiatiques comme Hyundai ou KIA Motors. En filigrane se dessine également l’élément nécessaire à la nouvelle orientation économique dans ce domaine, à savoir la sous-traitance à laquelle appellent de tous leurs vœux les autorités algériennes.

Des chiffres impitoyables


En attendant donc l’émergence du modèle économique souhaité dans le créneau des quatre roues par les pouvoirs publics, les chiffres demeurent impitoyables pour le marché toutes marques confondues et seuls quelques rares privilégiés tirent leur épingle du jeu. Depuis 2016 en passant par 2017 et même au début de l’année en cours, le business automobile fait grise mine. En 2018, le marché affiche une régression de - 15 % par rapport aux années précédentes.

Seul Renault a pu boucler l’année 2017 avec honneur puisqu’il a terminé l’année avec plus de 83 000 véhicules vendus dans notre pays. Tous ses modèles sont sortis de son usine de Oued Tlélat, à Oran, laquelle boucle ses trois ans de production, avec à la clé plus de 100 000 unités usinées. Ce recul du marché automobile toutes marques confondues a donné néanmoins naissance à un autre phénomène. Celui de la surenchère qui s’empare du marché de l’occasion.

Un marché en pleine métamorphose

Les prix des véhicules proposés sur les marchés du territoire s’alignent littéralement sur ceux du neuf. Un indice qui en dit long sur le marché automobile algérien : celui-ci est en effet dans une phase de métamorphose. Il a été complètement bouleversé depuis 2014. C’est dans ce contexte particulier que le fameux Argus décide d’ailleurs de s’installer en Algérie. Un contexte assez particulier qui voit l’Algérie amorcer le virage de l’industrie automobile. « Largus.dz arrive sur le marché algérien avec un certain nombre d'outils. Ces derniers vont servir aussi bien aux professionnels qu'aux particuliers. Le produit le plus connu est bien entendu la cote.

Elle permet d'afficher la valeur des véhicules d'occasion», indique Mourad Saadi, partenaire du Groupe Français Argus. L'on indique qu'il s'agit là d'une plate-forme apprenante et vivante à l'écoute du marché. Elle est animée par les équipes d'experts Argus qui alimentent quotidiennement les bases de données et prennent le service client on line pour les demandes spécifiques. Elle se veut une approche inédite sur le marché algérien. D'autres outils sont, par ailleurs, annoncés pour le marché algérien, à l'instar de Prevar et Planet VO. Ainsi si la cote de largus.dz propose les valeurs actuelles des véhicules d'occasion, Prevar proposera des scénarios anticipant le comportement des valeurs résiduelles sur les années à venir, ce qui revient à une cote argus dans le futur. L'objectif ultime étant celui de fluidifier le business pour les constructeurs, les professionnels et l'Etat qui pourra alors prétendre à une fiscalité régulière dans un marché de l'occasion qui pèse deux fois et demi celui du neuf.

Quoi qu’il en soit et en attendant que toute cette mécanique se mette en place, le mot d’ordre est donné : Place à l’industrie automobile, avec, svp, des taux d’intégration ambitieux de l’ordre de 40% voire 50%. Les joint-ventures scellées dans le cadre de la règle des 49/51% vont toutes dans ce sens. A titre d’exemple, le groupe Renault s’est engagé à contribuer davantage au développement économique de l’Algérie, en réaffirmant son objectif de production et d’atteindre un taux d’intégration locale de 45% en 2023. « Au-delà de la sous-traitance automobile, le groupe Renault continue à participer au développement durable économique algérien en encourageant son réseau de fournisseurs mondiaux à s’engager aux côtés d’entreprises algériennes performantes.

C’est le cas d’Arkas Line, armateur turc, qui vient de s’associer à Cnan-Med, acteur historique du transport maritime de marchandise et leader du marché algérien, pour réaliser des flux logistiques nécessaires à la production des véhicules à Oued Tlélat », cite M. Armando Bendito-Espina, premier responsable de Renault Algérie Production. Cette dernière travaille avec 150 fournisseurs de services et biens d’équipement.

Présentement, cinq fournisseurs locaux accompagnent l’usine RAP dans l’intégration locale des pièces embarquées sur ses véhicules. Le taux d’intégration atteint désormais 30%, incluant des pièces majeures telles que les sièges et les câblages. L’algérien Global Groupe Industrie GMI en partenariat avec le sud coréen Hyundai Motors Corporation HMC s'engage quant à lui à opérer un massif transfert de technologie, avec à la clé un taux d'intégration de plus de 40%, voire 50% dès le démarrage, c’est à dire en 2018. Ce taux ambitieux est annoncé avec assurance par le premier responsable du groupe industriel algérien, M Salem Souiki.

Ce dernier ainsi que le staff managerial de l’entreprise expliquent que ce seuil d’intégration sera atteint grâce à la mise en place « in situ » d’un centre de Recherche et développement (R&D). Il sera exclusivement dédié à la recherche dans le domaine de l'automobile et du transfert de technologie. «C'est dire la valeur ajoutée de ce partenariat lequel charriera de nombreux bénéfices à la région. Ce modèle économique novateur auquel sont accordées les facilités administratives, bénéficie de tout l'appui des autorités publiques», précise M. Siouda, premier responsable du pôle industriel de GMI. Aussi, l’on presse les entrepreneurs, notamment dans la pièce de rechange et la sous-traitance, à présenter leurs dossiers à la commission d'investissement de wilaya qui offre une assiette foncière de 45 hectares aux prétendants à cette nouvelle aventure.
http://maghrebemergent.info/economie...nevitable.html
alger88 está en línea ahora   Reply With Quote
Old January 17th, 2018, 03:54 PM   #4311
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 1,061
Likes (Received): 1312

By:www.tsa-algerie.com
Le montage de véhicules réservé « exclusivement » aux opérateurs agréés
L'Actualité en temps réel Par: Ali Idir 17 Janv. 2018 à 11:58
Quote:
Les opérateurs économiques non agréés ne sont pas autorisés à importer les collections CKD et SKD pour les usines de montage de véhicules en Algérie. Le ministère du Commerce a adressé une note aux banques, via l’Abef, leur demandant de « geler toute opération de domiciliation bancaire au titre de l’importation de matériel roulant relevant des positions tarifaires 8701, 8702, 8703, 8704 et 8705 ».

Selon cette note, dont nous détenons une copie, le ministère du Commerce a « exclu » de ce gel les collections CKD et SKD destinés aux industries de montage importés « exclusivement » par les opérateurs économiques « ayant reçu un agrément définitif » établi par le ministère de l’Industrie et des Mines « en application des dispositions du décret exécutif n° 17-344 du 28 novembre 2017 » fixant les conditions et les modalités d’exercice de l’activité de production et de montage de véhicules.

La Direction générale, qui a reçu aussi cette note, a demandé, lundi 15 janvier, à ses services de l’appliquer « en urgence ».
__________________
http://aeros-news.blogspot.com/
bidonVI no está en línea   Reply With Quote
Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 06:00 PM. • styleid: 14


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2018, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2018 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2018 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

tech management by Sysprosium