search the site
 daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Euroscrapers > Local discussions > .be-forum > Belgische steden / Villes belges > Charleroi



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old May 7th, 2013, 11:01 AM   #21
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,688
Likes (Received): 1532

Tu as été bien inspiré, ça sent (déjà) le gaz

Bras de fer autour du déménagement du FNRS



Quote:
De Bruxelles à Charleroi,la décision revient au CA du FNRS, pas à l’Olivier.

Autant dire qu’ils s’en sont mordu les doigts toute la journée de lundi. Et le ministre de la Recherche scientifique en tête. Interrogé vendredi dernier - en marge d’un discours tenu à Charleroi sur le thème du développement économique de la ville, notamment par son bourgmestre Paul Magnette (PS) ainsi que par le ministre wallon de l’Economie Jean-Claude Marcourt (PS) - Jean-Marc Nollet (Ecolo) avait confirmé à la presse l’information selon laquelle un mandat visant à déménager le siège du Fonds de la recherche scientifique (FNRS) de Bruxelles à Charleroi lui avait été donné par le gouvernement de la Communauté française.

"La ville de Charleroi a l’avantage de ne pas être marquée par une université puisqu’elle n’en compte pas sur son territoire", avait ainsi déclaré le ministre carolo, que l’on sait par ailleurs favorable à la mise en place d’une université "mi-physique, mi-virtuelle" au cœur de sa région. Il avait d’ailleurs précisé alors que "le siège de l’institution serait situé dans le quartier de la Ville Haute, où seraient également localisés les futurs projets de la Cité des métiers et de l’Université ouverte".

Dans la foulée, il avait laissé sous-entendre que le déménagement du siège du FNRS émanait de la volonté de plusieurs responsables politiques carolos, dont le bourgmestre socialiste Paul Magnette, de miser sur l’enseignement pour relancer Charleroi. Et de préciser enfin que ce dossier de transfert n’était toutefois pas entièrement bouclé, son montage financier devant encore être trouvé.

Communication maladroite dans son chef ou mauvais procès à son encontre une chose est sûre, le ministre Ecolo aurait visiblement mieux fait de s’abstenir.

L’arbre qui cache la forêt

En témoignent les propos du recteur de l’Université de Liège (ULg), Bernard Rentier, par ailleurs vice-président du Conseil d’administration du FNRS, postés sur son blog personnel quelques heures après l’annonce ministérielle :

"Le FNRS à Charleroi ? Non consulté, le FNRS reste stupéfait. C’est une personne morale, une fondation de droit privé. Seul son CA prend les décisions qui le concernent, un point, c’est tout. C’est un peu comme si votre bourgmestre décrétait que vos meubles de jardin feraient meilleur effet dans le parc de l’Hôtel de Ville que chez vous, et les faisait emporter sans rien vous demander. On croit rêver". Bing ! Volée de bois vert pour le ministre écologiste.

En réalité, il semblerait qu’il y ait eu un malentendu entre la majorité gouvernementale (PS-CDH-Ecolo) - M. Nollet en première ligne donc - et les hautes sphères de la recherche scientifique.

Didier Viviers, le recteur de l’Université libre de Bruxelles (ULB), par ailleurs président du CA du FNRS, est on ne peut plus clair : "Fin mars, le pouvoir politique a approché l’administration du FNRS pour demander d’étudier la faisabilité ou non d’envisager la mise en place d’une antenne en Wallonie. J’en ai immédiatement informé le Bureau du FNRS, qui a rendu un avis tranché : il s’est déclaré totalement opposé au transfert du siège. Quant au CA, il n’a jamais été consulté et ne s’est donc jamais prononcé sur la question. Dans tous les cas, un déplacement du siège ne se fera que si le CA estime que cela a un intérêt certain pour le FNRS". Et le ministre Nollet de se défendre en réaffirmant "qu’il n’a jamais été question que le gouvernement outrepasse ses pouvoirs, qu’il ne s’agissait là que d’une piste de faisabilité à étudier."

Une prise de bec avec le monde académique qui semblait finalement arranger l’ensemble des partenaires de l’Olivier francophone ce lundi, tant la difficulté à trouver une position commune au sein de chaque parti était perceptible. Si ce n’est pour s’interroger plus ou moins prudemment sur la "valeur ajoutée" et les motivations "carolos" d’un tel déménagement.
http://www.lalibre.be/actu/belgique/...t-du-fnrs.html
Karnoit no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
Old May 7th, 2013, 01:03 PM   #22
bouba
Registered User
 
Join Date: Feb 2012
Posts: 39
Likes (Received): 0

Incroyable
bouba no está en línea   Reply With Quote
Old October 11th, 2013, 02:09 PM   #23
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,688
Likes (Received): 1532

Deux articles qui laissent entendre que l'ULB pourrait recentrer bientôt toutes ses activités à Charleroi dans le bâtiment Gramme (sauf le pôle biologie qui reste à l'aéropôle bien entendu).:


Couillet: Parentville intéresse la Province


Quote:
Le projet de cité des métiers va amener une série de relocalisations. À Couillet, la Province de Hainaut pourrait racheter le domaine de Parentville.

La province de Hainaut, l’ULB et la Ville de Charleroi envisagent le déplacement de certaines de leurs activités qui pourraient passer d’un bâtiment à l’autre au gré des acquisitions immobilières.

Sur le campus de l’UT, l’imposant immeuble provincial Gramme (face au BPS 22) est appelé à devenir le siège d’une interuniversitaire. Le comité d’acquisition en a fixé le prix: 4,5 millions€. L’ULB devrait y déménager son centre de culture scientifique et ses activités du domaine de Parentville à Couillet, un site dont la Province de Hainaut étudie en contrepartie le rachat.

Berceau historique de la famille Solvay, le château et ses extensions sont situés au cœur d’un superbe parc arboré de 20 hectares. Non seulement les biens sont connectés directement à l’autoroute (une bretelle privative a été aménagée depuis le périphérique R3) mais leur aménagement convient parfaitement à la destination que leur réserve le député provincial Yves Lardinois (PS): y déménager la direction générale des affaires sociales de la Province (DGAS), une administration aujourd’hui installée à Marcinelle sur le plateau de l’Institut supérieur des sciences sociales et pédagogiques de Marcinelle (IPSMa).

Après 35 ans d’occupation, le siège de la DGAS réclame des travaux de rénovation (notamment en toiture) et de remise en conformité. Il faut en améliorer l’isolation pour diminuer les consommations d’énergie particulièrement importantes. La Ville de Charleroi a elle-même des intérêts sur le site: selon Lardinois, elle étudie la faisabilité d’y effectuer la reconstruction de l’école d’enseignement spécial des Cerisiers, située à Marcinelle.

Garanties de Nollet attendues

« Pour que cette cascade d’opérations puisse valablement se mettre en place, il faudrait commencer par avoir l’engagement officiel du Gouvernement wallon sur le projet de Cité des métiers», observe le député provincial Serge Hustache (PS) en charge des Finances du Hainaut. Si personne ne met en cause l’inscription budgétaire de 30 millions€ de la Région wallonne, «jamais nous n’avons reçu une garantie formelle du ministre des Bâtiments scolaires, Jean-Marc Nollet (Écolo), poursuit-il. C’est ainsi que notre institution, à laquelle la Région vient de retirer indûment des moyens en puisant dans le fond des Provinces, ignore toujours comment sera pris en charge le transfert de ses activités du campus. Le coût est estimé à 2 ou 3 millions€. Si nous sommes disposés à travailler avec la Ville et la Région wallonne, nous regrettons vivement que l’on nous traite comme des vassaux.»
http://www.lavenir.net/article/detai...31004_00369882



L'ULB va-t-elle quitter le site de Parentville à Couillet près de Charleroi ?

Quote:
Le site de Parentville où se trouve le Centre de Culture Scientifique de l’ULB est occupé par des services de l’université bruxelloise depuis bien des années. Il y est régulièrement organisé des expositions et des stages ayant trait aux sciences. Les installations pourraient cependant bientôt être désertées par leurs occupants actuels.

Il est beaucoup question de l’installation, dans le bâtiment Zénobe Gramme proche de l’Université du Travail à Charleroi, d’une extension de l’Université Libre de Bruxelles. Le bâtiment pourrait ainsi accueillir aussi les services qui se trouvent actuellement sur le site de Parentville à Couillet.

Ce dernier endroit intéresse la Province de Hainaut qui a exprimé, par l’intermédiaire du député provincial Yves Lardinois (PS), le souhait de procéder à une sorte d'échange. Les services de l’ULB rejoindraient ainsi le bâtiment Zénobe Gramme qui lui serait vendu pendant que la Province de Hainaut rachèterait à l’ULB l’infrastructure de Couillet où elle compte placer les bureaux de la Direction Générale des Affaires sociales.

On ne sait encore si ces projets vont se réaliser mais il semblerait que les tractations aillent bon train entre les différentes parties concernées.

Benjamin Josseaux, Daniel Barbieux
http://www.rtbf.be/info/regions/deta...roi?id=8107076
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old November 7th, 2013, 11:42 AM   #24
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

Les modalités de mise en œuvre de ce vaste projet seront fixées avant la fin de l’année
Après un an et demi de gestation, le bébé est arrivé à terme : la cité des Métiers de Charleroi devrait voir le jour dans les semaines à venir. Les modalités de mise en œuvre de ce vaste projet de promotion des carrières techniques, de formation, d’orientation professionnelle, de stimulation de la créativité et du goût d’entreprendre seront fixées avant la fin de l’année par les deux gouvernements qui en ont garanti le financement : l’exécutif régional et celui de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

On pourra alors entrer de plain pied dans le concret : avec le lancement d’un concours d’architecture pour le remodeling du bâtiment Rouiller sur le campus de l’UT, dont les 42.000 m2 d’espace sur six niveaux seront entièrement rénovés et adaptés. Et avec la concrétisation de cet investissement chiffré à 30 millions.

Objectif : finaliser ce nouveau pôle d’excellence en 2018 au plus tard, dans la perspective de l’accueil du mondial des Métiers 2019 pour lequel une candidature sera déposée en 2014. C’est la qualité de sa main- d’œuvre qui rend une région attractive : au vu de l’évolution des chiffres du chômage et du niveau de qualification (lire ci contre), Charleroi peut - et doit absolument - mieux faire.

Pour booster les formations techniques dans l’industrie et la construction, la cité des Métiers préconise la mise en commun des moyens et des équipes pédagogiques : tous réseaux confondus, on s’associe pour dégager des économies d’échelle et un maximum d’efficacité opérationnelle. En cela, le projet est innovant, il ouvre la voie à une nouvelle façon de penser l’enseignement vu que les réseaux ne sont plus concurrents, mais deviennent partenaires.

Le projet s’articule autour de dix pôles d’activité (métal, bois, automobile, usinage, électricité industrielle, électricité résidentielle, informatique, froid, gros œuvre et zinguerie) et de deux centres de technologie avancée, préparant à une cinquantaine de métiers porteurs.

Un guichet unique d’orientation tout au long de la vie et une école de créativité (la première au niveau wallon) complètent le dispositif.

L’idée est enfin d’éveiller les plus jeunes aux vocations techniques à travers des animations pour les enfants. Le projet s’articule autour de deux sites : d’une part, le bâtiment Rouiller sur le campus de l’UT; de l’autre, les Aumoniers du Travail sur 3.000 m2 d’ateliers et espaces de cours. La création d’une porte d’entrée à l’arrière de l’école, côté Ville 2, les rendra directement accessibles.


source: www.dh.be/charleroi
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old November 15th, 2013, 02:22 PM   #25
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,688
Likes (Received): 1532

La Cité des métiers assurée de 30 millions €


Quote:
La Cité des métiers sera réalité pour 2016 au plus tard. Hier, à Gosselies, le gouvernement wallon a assuré qu’il délierait les cordons de la bourse.

La Cité des métiers a les moyens de devenir réalité. Réuni, hier, à Gosselies, sur le site du WAN, le centre de formation aux métiers de l’aéronautique, le gouvernement wallon a décidé de débloquer les 30 millions€ promis pour créer, pour 2016, cet ambitieux projet dédié à la formation qualifiant, fruit de la collaboration des différents réseaux d’enseignement. Le cœur de la Cité des métiers verra se situera à la Ville Haute, sur 42 000 m2 , dans le bâtiment Roullier de l’Université du travail, propriété de la Province de Hainaut. Il sera complété par 3 000 m2 d’ateliers et de salles de cours, à Gilly, propriété des Aumôniers du travail.

Car une des missions principales de la future cité des métiers de Charleroi, c’est de proposer des formations dans une cinquantaine de métiers de l’industrie et de la construction, du bois à la zinguerie, en passant par l’électricité et la domotique. Des secteurs certes porteurs, mais qui souffrent de leur image de marque et sont désertés par les jeunes générations. Une université ouverte, un guichet unique d’orientation et une «école de la créativité» compléteront le dispositif. Toujours avec le même objectif de valoriser les métiers techniques, un «techno-campus» sera installé sur l’aéropôle de Gosselies. L’ambition de Paul Magnette, le bourgmestre carolo, étant de faire de la Cité des métiers le futur pôle d’excellence des métiers techniques et professionnels. La candidature de Charleroi pour l’organisation des Olympiades des métiers, Worlskills, en 2019, en est un signe supplémentaire.

Reste que le différend qui oppose la Province de Hainaut à la Wallonie relativement aux transferts de compétences, mis en relation avec la Cité des métiers, n’est pas encore résorbé… Pour rappel, la Province estime être privée d’un million€ pour des compétences qu’elle n’exerce plus. Elle espère aussi voir assumer par la Wallonie le coût du transfert d’activités provinciales incompatibles avec le projet. Optimiste, le député provincial Serge Hustache estime que le dialogue est rétabli. Et qu’il n’est pas question que la Province soit un obstacle au projet.
http://www.lavenir.net/article/detai...31115_00389490
__________________

nanoschmil liked this post
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2013, 08:06 PM   #26
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,688
Likes (Received): 1532

Trois millions pour la rénovation du BPS 22 à Charleroi


Quote:
La Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’octroyer une subvention de 3 175 557 euros pour la rénovation du site du BPS 22 de Charleroi, siège d’activités culturelles situé dans le quartier de la Ville-Haute, a-t-on appris ce vendredi à Charleroi.

Le BPS22 est un bâtiment classé appartenant à la Province de Hainaut. Il avait été construit à l’occasion de l’exposition de 1911, et il avait alors abrité deux pavillons consacrés à l’art moderne et aux arts anciens du Hainaut. Après la clôture de cette exposition, il avait accueilli des ateliers de machines-outils, utilisés dans le cadre de l’enseignement prodigué par l’Université du Travail voisine.

Depuis, cet espace s’était reconverti en lieu d’expositions et de manifestations culturelles. Son état avait nécessité l’introduction d’un dossier de rénovation, en 2004, auprès de la Communauté française. Il vient d’aboutir avec la signature de l’octroi de la subvention de 3 175 557 euros qui iront à la Province de Hainaut, propriétaire du BPS 22, pour sa rénovation. Celle-ci devrait débuter dans quelques mois et se terminer au plus tard en 2015, au moment où le site participera aux activités organisées en collaboration avec «Mons 2015».
http://www.lavenir.net/article/detai...31115_00389826
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old January 21st, 2014, 10:45 AM   #27
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

CHARLEROI - Vendredi, près de 350 agents provinciaux se sont réunis à l' UT pour écouter les vœux transmis par le député provincial Yves Lardinois.

Avec Paul Furlan, Paul Magnette et de nombreux responsables provinciaux et communaux l’accompagnaient. Le député provincial a insisté sur les mesures d' austérité mises en œuvre dans les institutions provinciales pour réduire les dépenses en ces temps de crise économique. «La Province revient de loin», affirme Yves Lardinois,»…En déficit en 2008 (3,8 millions d'€) et en 2009 (8,2 milions d'€). Des mesures drastiques ont été prises pour amoindrir les dépenses. Et, en 2013, l' organisation provinciale annonce un léger boni de 60 000€. Et aujourd' hui en 2014, le budget provincial annonce un… boni de 4 millions d'€. Cependant, la province reste vigilante car les transferts de compétences du fédéral vers les régions toucheront les provinces et les communes », conclut-il.

On attend la concrétisation des projets

«Depuis quelque temps, je vous bassine avec des projets et on ne voit rien venir. Ce ne sera pas le cas en 2014 «précise le député. La province de Hainaut a décidé de continuer de se moderniser en se dotant d' un plan stratégique opérationnel. La province a aussi décidé de s’occuper de la «supracommunalité ». C’est -à -dire que la province mettra à la disposition des administrations communales son expertise, ses infrastructures, son matériel, etc. La province épaulera les communes dans les domaines de sa compétence. 5 communes, dont Charleroi, ont profité, en 2013, de l' expertise des service provinciaux pour la sensibilisation au handicap, par exemple.

Et les beaux dossiers immobiliers ?

Gâce à de subsides européens, la province a permis de reconvertir la Brasserie Grenier en service résidentiel pour adultes vieillissants. C' est la 1ère maison de repos pour handicapés et elle sera inaugurée en février 2014. En février également commenceront les travaux au BPS22, ce qui boostera l' ensemble des acteurs culturels carolos. A côté de cela on verra progresser le projet de la «cité des métiers», qui permettra de décloisonner les réseaux d' enseignement. La cité des métiers s’implantera sur la surface du bâtiment Roulier et sur celle des Aumôniers du travail. Soit 30 000 m², divisés en plusieurs espaces dédiés à quelque 50 métiers de secteurs prometteurs d' avenir: la construction, l' industrie, la créativité, l' espace cité des métiers et de un espace expo. Le projet ambitieux est porté par la Province de Hainaut, par Charleroi et par la Wallonie. Quant au bâtiment Gramme, face au BPS22, il connaîtra un fameux lifting avant d' accueilir l' arrivée de l' ULB, du musée des sciences et de l' université ouverte de Charleroi. Cette synergie Province-Commune conduira à la redynamisation de la Ville-Haute.

Le département des sports de la province de Hainaut, quant à lui, devra innover. Il s’orientera vers une section «Sport et Handicap» en partenariat avec les associations sportives compétentes, dont la Ligue handisport, la Fema, l' Asph et Altéo.
source: www.lavenir.be
__________________

nanoschmil liked this post
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old January 29th, 2014, 12:00 PM   #28
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

Après deux ans de réflexion, le budget est bouclé et les accords entre les différents réseaux d'enseignement sont conclus. La signature de la convention devrait être signée d'ici le mois de mars. Cette Cité des Métiers entend redorer le blason de la filière de l'enseignement des métiers techniques, de la construction et de l'industrie.

La réflexion a pris deux ans parce qu’il a fallu mettre d'accord tous les acteurs l'enseignement libre et officiel, le Forem, l'Onem, etc. C'est une asbl qui va gérer en co-propriété l'infrastructure de la Cité, située dans les bâtiments de l'Université du Travail et ceux des Aumôniers du travail. Le budget de 30 millions d'euros est bouclé et sera financé par des subsides.

Maçon, électricien ou encore soudeur, ils pourront tous venir se former dans la future cité des métiers. Tous les élèves seront les bienvenus.

Pour Eric Van Sevenant, président du Comité subrégional de l'emploi et de la formation de Charleroi, " Les écoles ont accepté de travailler ensemble car les espaces partagés par les différents réseaux sont d’une plus grande efficacité pour l’utilisation des moyens publics et cela présente une meilleure visibilité des filières porteuses pour les jeunes. Des filières où on pleure pour trouver de la main d'oeuvre qualifiée. "

Selon Gustave Musin, expert en construction, " Il manque cent nouveaux travailleurs qualifiés par an. Il faut créer des vocations et donc amener des jeunes à se former aux métiers de la construction. "

L’initiative de cette future Cité des Métiers est saluée aussi par les petites entreprises comme le souligne Martine Cantagallo, de l'Union des classes moyennes du Hainaut : " Pour un chef de PME, c’est un gain de temps et d'argent de garder la personne formée dans son entreprise. "

Mais tout le monde devra encore patienter car l'inauguration de la Cité des métiers est seulement prévue pour 2017.

source www.rtbf.be
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old January 30th, 2014, 09:36 PM   #29
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,688
Likes (Received): 1532



Même article sur L'Avenir.net

La Cité des métiers prend forme à Charleroi


Quote:


Après deux ansde gestation, la Cité des métiers prenddes contours concrets: les conventions seront signées en mars.

Ces conventions engageront tous les partenaires; il s’agit des contrats de copropriété pour le partage des bâtiments et de leurs équipements, de la mise à disposition des biens, des modes d’organisation. Pour la première fois en Belgique, une plateforme d’enseignement et de formation va être mutualisée, c’est-à-dire utilisée par plusieurs opérateurs et publics en même temps. C’est une petite révolution idéologique.

[...]
http://www.lavenir.net/article/detai...40129_00425115
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old January 30th, 2014, 09:43 PM   #30
El Natur
Registered User
 
Join Date: Sep 2013
Posts: 72
Likes (Received): 15

En espérant qu'il n'aie pas de recours !!
El Natur no está en línea   Reply With Quote
Old February 4th, 2014, 02:20 PM   #31
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 453
Likes (Received): 53

Charleroi, capitale des métiers de l’industrie et la construction

Quote:
A Charleroi, la cité des métiers commence à prendre forme : ses partenaires signent toutes les conventions en mars. Le projet s’articulera sur deux sites et autour de dix pôles de formation technique.

A Charleroi, le comité subrégional de l’Emploi et de la Formation (CSEF) – intégré au Forem – est une véritable petite usine à concepts : c’est là que sont nés les projets de bassin scolaire et de pilotage par bassin de vie, mais aussi de découverte des métiers au premier degré et de « cité des métiers », dont Liège s’est inspiré pour élaborer son modèle.

Près de deux ans après les premières cogitations, on entre de plain-pied dans la concrétisation [...] : les conventions qui engagent chacun des partenaires seront signées en mars. Il s’agit des contrats de copropriété pour le partage des bâtiments et de leurs équipements, de la mise à disposition des biens, des modes d’organisation. Pour la première fois en Belgique, divers opérateurs d’enseignement et de formation vont occuper les mêmes espaces, utiliser le même matériel et les mêmes ressources. Ce qui dégage non seulement des économies d’échelle mais de vrais gains d’efficacité opérationnelle [...]

[...] l’accent a été mis sur deux filières en pénurie de personnel qualifié : la construction et l’industrie. Les financements sont bétonnés : 30 millions sont dédicacés à la mise en œuvre du projet carolo, dont 25 apportés par la Fédération. La volonté est de pouvoir inaugurer en 2017, deux ans avant le « mondial des métiers », pour l’accueil duquel Charleroi va déposer sa candidature.

Club d’entreprises
La cité s’articule sur deux sites : le bâtiment Rouiller d’une part, dans le campus de l’Université du Travail (UT), où les 40.000 m2 de superficie seront entièrement reconditionnés. Les Aumoniers du Travail de l’autre à travers plus de 3.000 mètres carrés d’ateliers et de salles de cours. Des pièces supplémentaires renforcent le projet : le transfert du musée de culture scientifique de l’ULB dans le bâtiment provincial Gramme à deux pas, où sera aussi établi le siège d’une nouvelle université ouverte. Et le technocampus sur l’aéropôle.

La cité disposera de dix pôles d’activité (métal, bois, automobile, usinage, électricité industrielle, électricité résidentielle, informatique, froid, gros œuvre et zinguerie) et de deux centres de technologie avancée donnant accès à une cinquantaine de professions, d’un guichet unique d’orientation et d’une école de créativité. Enfin, il est prévu de stimuler la découverte des métiers techniques auprès des jeunes : c’est la dernière fonction du projet au sein duquel un « club d’entreprises » est en cours de création. Ses membres offriront des stages et des ressources aux partenaires, de sorte que l’offre de formation rencontre parfaitement les besoins des employeurs. En octobre, un championnat belge des métiers sera organisé au palais des expos de Charleroi. L’événement devrait occuper 20.000 m2.
Le Soir
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old February 4th, 2014, 05:36 PM   #32
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

Charleroi-Centre Le chantier de rénovation du bâtiment s’étalera sur 15 mois
L’année 2014 est une année de transition pour l’équipe du BPS22. L’espace de création contemporaine de la Province de Hainaut s’apprête à subir un important lifting. Le bâtiment du boulevard Solvay sera rénové et étendu avec de nouvelles salles.

La patience de Pierre-Olivier Rollin, son directeur, et des employés sera bientôt récompensée. Les premiers coups de pioche sont, en effet, programmés le lundi 17 février. Le chantier devrait durer 15 mois et la réouverture est prévue en septembre 2015, dans le cadre de l’événement culturel Mons 2015.Une petite cérémonie officielle aura également lieu le 21 février prochain. La ministre de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Fadila Laanan, fera le déplacement jusqu’à Charleroi pour marquer le début des travaux. Elle profitera de sa venue pour signer le nouveau contrat-programme du palais des Beaux-Arts et pour présenter le projet Ville des mots.

En attendant la réouverture du BPS22, l’institution ne restera pas inactive. Pierre-Olivier Rollin et les autres opérateurs culturels carolos préparent activement la première édition de la biennale d’art urbain Asphalte qui débutera le 17 mai.

Des expositions seront décentralisées à Lessines et à Bruxelles. Le service de médiation des publics proposera de nouvelles activités de sensibilisation et de création aux Carolos.

L’un de ces projets, intitulé Géographie subjective, est en cours de démarrage. Les participants créeront une carte subjective de la ville à partir de leurs perceptions quotidiennes et de leurs aspirations. Une invitation est lancée dès maintenant aux citoyens intéressés d’y prendre part.

source:www.dh.be/charleroi
__________________

nanoschmil liked this post
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old February 22nd, 2014, 04:19 PM   #33
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,688
Likes (Received): 1532

21/02/14 : Début des travaux au BPS22


Quote:
Tant qu'elle était à Charleroi, Fadila Laanan a également officialisé le début des travaux de transformation de l'espace culturel et de création contemporaine, le BPS22. La promesse de subsides date de 2009, mais ils ont seulement été accordés officiellement en novembre dernier. Ces travaux feront du BPS22 un musée plus fonctionnel et plus moderne.
Télésambre
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old August 18th, 2014, 12:35 PM   #34
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

http://www.wat.tv/video/bps22-ca-est...6n_39y9p_.html

Petite video de presentation sur les travaux en cours au BPS
__________________

Meurisse liked this post

Last edited by fabricarolo; August 18th, 2014 at 12:36 PM. Reason: no
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old December 1st, 2014, 03:01 PM   #35
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

















fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old December 1st, 2014, 03:11 PM   #36
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171









































__________________

Meurisse liked this post
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old December 1st, 2014, 03:12 PM   #37
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

Le potentiel d'espace derriére le Bps 22 et la futur cité des Métiers est vaste, il faudrait selon moi, un projet pour requalifier la liaison entre l'arriére du Bps 22 et la futur cité des Metiers au quartier de la Brouchetterre
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old December 2nd, 2014, 10:14 AM   #38
pamplosophe
Registered User
 
Join Date: Feb 2011
Location: Charleroi
Posts: 83
Likes (Received): 5



Il me semble que c'est le cas puisque le quartier de la Broucheterre fera l'objet de plusieurs interventions:
- construction de logements publics
- installation du siège social de la Sambrienne
- peut-être installation d'un centre de compétence
- aménagement d'une place verte
- non loin de là, le centre de compétence en design (dans la chaufferie de l'UT).

C'est une bonne chose de repenser le quartier de la Broucheterre, qui avait été coupé en deux et en partie démoli pour la construction du petit ring.
pamplosophe no está en línea   Reply With Quote
Old December 2nd, 2014, 10:45 AM   #39
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

Merci Pamplosophe pour l'info, j'avais éffectivement completement oublier ces futur projet, c'est une bonne chose, car le quartier de la Brouchetterre à pas mal de potentiel et est géographiquement bien situé.
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote
Old December 3rd, 2014, 03:29 PM   #40
fabricarolo
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 629
Likes (Received): 171

Investissements provinciaux confirmésà Charleroi: 2 millions€ sont inscrits au budget extraordinaire 2015 pour créer la Cité des métiers.


En Hainaut, c’est le 18 décembre que le conseil provincial sera appelé à adopter le budget 2015.

Première étape: l’approbation d’une hausse des additionnels au précompte immobilier (L’Avenir de ce lundi). La mesure a été votée hier, majorité contre opposition. «Elle suffit à assurer l’équilibre et le financement des services de secours à l’exclusion de toute autre disposition fiscale», selon le député provincial Serge Hustache (PS), en charge des Finances. Impact sur le pouvoir d’achat des ménages: «Le coût d’une cannette de soda tous les mois, environ 65 centimes», poursuit-il. Quasiment indolore.

Cette décision se couple à des réductions de dépenses. Les ASBL subsidiées en seront les plus affectées. Au total, 4,3 millions€ d’économies ont pu être dégagés. Elles ne mettent pas en péril l’exécution des grands projets d’investissement à Charleroi. La preuve: une première tranche de 2 millions€ a été inscrite pour la Cité des métiers, dont la concrétisation s’étalera jusqu’en 2018.

Parentville: report à 2016

Il y aura en revanche un léger retard pour l’opération de revente du bâtiment provincial Gramme sur le campus de l’UT – futur siège d’activité de l’Université ouverte – et pour le rachat du domaine de Parentville à Couillet. Ils ne figurent pas à l’extraordinaire en 2015 et ne viendront que l’année suivante. La valeur du bâtiment Gramme a été établie: elle s’élève à 4,7 millions€.

Sous déduction d’une contribution provinciale pour l’hébergement de cours de l’enseignement supérieur technique, ce montant permettra au Hainaut de faire l’acquisition de l’ancienne propriété de la famille Solvay, au domaine de Parentville à Couillet.

Dans un premier temps, il est prévu d’y déménager la direction générale des affaires sociales ainsi qu’une décentralisation du service des sports localisé à Saint-Vaast. Dans un second temps, après le départ du Centre de culture scientifique de l’ULB, deux services provinciaux seront encore appelés à rejoindre le site: Hainaut Seniors d’une part, et Couleur santé de l’autre. Avec, à la clé, la fin d’un contrat de location de bâtiment privé à Charleroi.

Le domaine de Parentville est doté d’un immense parc d’une superficie de 20 hectares. Sa gestion sera confiée à quatre opérateurs provinciaux d’enseignement et d’insertion qui en feront leur «labo de travaux pratiques»: en principe, les étudiants en horticulture y côtoieront des travailleurs handicapés.
source: www.lavenir.be
fabricarolo no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Related topics on SkyscraperCity


All times are GMT +2. The time now is 08:49 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2017, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu