daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old September 27th, 2009, 12:51 PM   #1
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Lightbulb Sustainable Development News [Ecology]

L'Algérie va consacrer plus de 40 millions d'euros par an pour développer les énergies renouvelables

Algeria is going to dedicate more than 40 million euro a year to develop renewable energy sources

Pour préparer l'après pétrole, le gouvernement a décidé de créer un Fonds national des énergies renouvelables. Contenu dans le projet préliminaire de la loi de finances pour 2010, le projet a été déjà annoncé début septembre à l'issue de l'audition du ministre de l'Energie et des mines Chakib Khelil par le président Abdelaziz Bouteflika. Le Fonds sera alimenté par 0,5% de la fiscalité pétrolière, soit 4 milliards de dinars par an (40 millions d'euros) et les subventions de l'Etat.

L'Algérie ambitionne de développer les énergies renouvelables notamment le solaire pour préparer la fin des énergies fossiles prévues à l'horizon 2050, selon plusieurs estimations d'experts. Des projets de production d'électricité à partir du solaire sont projetés alors qu'une centrale hybride (gaz-solaire) d'une capacité de 150 mégawatts est en construction à Hassi Rmel dans le Sahara. A moyen terme, l'Algérie compte produire 300 mégawatts d'électricité en utilisant des énergies renouvelables, selon les prévisions officielles. Le Fonds servira aussi à développer une véritable industrie liée aux énergies renouvelables.

http://www.tsa-algerie.com
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old September 28th, 2009, 06:35 PM   #2
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

ENERGY: ALGERIA, 150MW SOLAR PLANT IN THE SAHARA



(ANSAmed) - ALGIERS - Algeria will construct a solar power station in 2010 in the Sahara, at Hassi R'mel, with a capacity of 150 megawatts. The news, reports APS, was announced by the Algerian minister for Energy, Chakib Khelil, on a visit to the west of the country, in Oran, without however giving any information about the costs of the project. Chakib Khelil added that a development programme for solar energy and its use for the production of electrical energy will also be presented to the government. The Maghreb gas giant is trying a prepare itself for a post-fuel future with the development of renewable energy, as well as nuclear. (ANSAmed).

http://www.ansamed.info
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old October 2nd, 2009, 05:59 PM   #3
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Le Québec aidera l'Algérie à lutter contre les changements climatiques

LOS ANGELES — Le Québec donnera un coup de main à l'Algérie pour mieux se prémunir contre les changements climatiques.

Ce pays du Mahgreb, au nord de l'Afrique, fait partie de ceux qui sont jugés particulièrement vulnérables à une hausse de la température mondiale, pouvant entrainer diverses catastrophes dont la désertification.

A Los Angeles, où il participe à une conférence internationale sur les changements climatiques, le premier ministre Jean Charest, annoncera vendredi que le Québec a choisi l'Algérie comme pays partenaire, dans le cadre d'un programme parrainé par l'ONU, à travers le PNUD (Programme des Nations unies pour le développement).

Il avait annoncé en juin, à Bruxelles, que le Québec allait se joindre à cette initiative qui vise, d'ici 2013, à prêter main-forte, en termes de partage d'expertise, à un pays en développement qui cherche à lutter contre les gaz à effet de serre (GES), mais il restait à choisir le pays à aider.

Après s'être entretenu avec un ministre du gouvernement algérien, M. Charest rencontre le gouverneur de la Californie et président de la deuxième Governors' Global Climate Summit, Arnold Schwarzenegger, avant de prononcer une conférence, en après-midi.

La conférence internationale vise à tisser des liens entre les Etats, régions ou provinces qui luttent activement contre les changements climatiques.

Des leaders de quelque 70 pays y sont représentés.

Copyright © 2009 The Canadian Press. Tous droits réservés.
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old November 8th, 2009, 07:46 PM   #4
UtopianSkyscraper
The Truth Is Out There
 
UtopianSkyscraper's Avatar
 
Join Date: Feb 2008
Location: République française
Posts: 5,678
Likes (Received): 327

La station centrale hybride de Hassi R’mel livrable en août 2010

La réalisation du mégaprojet de la station centrale hybride dans la région de Tilghemt, distante de 28 km au nord de la ville industrielle de Hassi R’mel, et dont les travaux de réalisation ont atteint un taux d’avancement de 79,14%, devrait «impulser l’activité énergétique électrique» en Algérie.

C’est ce qu’a déclaré avant-hier vendredi, le ministre de l’Energie et des Mines, Chakib Khelil, à Hassi R’mel, 110 km de Laghouat où il était en visite de travail. Le ministre qui a inspecté le chantier de réalisation, a indiqué que « ce projet devra contribuer au renforcement des capacités de production électrique en Algérie par l’utilisation de l’énergie solaire, une des énergies renouvelables disponibles ».

Inscrite au titre de la nouvelle stratégie du secteur portant recours à d’autres alternatives de production de l’énergie, la centrale hybride électrique alimentée par le gaz et l’énergie solaire de Hassi R’mel devra atteindre une production électrique de 150 mégawats, dont 20% issus de l’exploitation de l’énergie solaire. Selon les explications fournies au ministre, cette centrale hybride, livrable en août 2010, devra générer 600 emplois, dont 500 destinés à la main-d’œuvre nationale.

Ce méga-projet est réalisé par la société espagnole Abenar en partenariat avec la nouvelle compagnie algérienne d’énergie ’’Neal’’ (New Energy Algeria).
Le ministre a reçu, à la base Sonatrach de Hassi R’mel, un exposé sur le projet de réalisation de trois stations de boosting du gaz, dont les travaux ont été avancés à 99,94%.

Le ministre a, à ce titre, exhorté les responsables d’œuvrer au « rattrapage » de la lenteur enregistrée dans la cadence de réalisation de ce projet, dont les travaux, lancés en octobre 2006, ont accusé un retard dans sa livraison, prévue initialement au mois de juin 2009. Le projet de l’Institut algérien des énergies renouvelables, dont le terrain de 100 ha devant y servir d’assiette a été retenu au niveau de la nouvelle ville de Bellil, au sud de Hassi R’mel, a également fait l’objet d’explications présentées au ministre.

A la lumière de ces informations, ce projet s’inscrit au titre de la stratégie nationale visant la production, aux horizons de 20 et 30 années prochaines, de 30% de l’électricité à partir des énergies renouvelables.

Source : Midi Libre
UtopianSkyscraper no está en línea   Reply With Quote
Old November 20th, 2009, 06:08 PM   #5
UtopianSkyscraper
The Truth Is Out There
 
UtopianSkyscraper's Avatar
 
Join Date: Feb 2008
Location: République française
Posts: 5,678
Likes (Received): 327

Quote:
Energie solaire: signature dimanche des nouveaux statuts de la société Rouiba Eclairage (Sonelgaz)

Les nouveaux statuts de la société Rouiba Eclairage, qui a rejoint les 33 sociétés du groupe Sonelgaz en août 2009, vont être signés dimanche prochain, indique Sonelgaz mercredi dans un communiqué.

La cérémonie de signature aura lieu à l'Ecole de formation de Ben Aknoun, en présence du ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, indique la même source. Sonelgaz souligne que l'intégration de Rouiba Eclairage témoigne de sa volonté "de développer une filière industrielle pérenne et performante par la réalisation d'une usine de fabrication de panneaux solaires et se positionner ainsi comme leader national dans ce type d'équipement (solaire PV, CSP...)".
Source : APS
UtopianSkyscraper no está en línea   Reply With Quote
Old November 21st, 2009, 11:08 AM   #6
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Energie solaire : Rouiba Eclairage rejoint Sonelgaz

Les nouveaux statuts de la société Rouiba Eclairage, qui a rejoint les 33 sociétés du groupe Sonelgaz en août 2009, vont être signés dimanche prochain, indique Sonelgaz, mercredi, dans un communiqué. La cérémonie de signature aura lieu à l'Ecole de formation de Ben Aknoun, en présence du ministre de l'Energie et des Mines, Chakib Khelil, indique la même source.

Sonelgaz souligne que l'intégration de Rouiba Eclairage témoigne de sa volonté "de développer une filière industrielle pérenne et performante par la réalisation d'une usine de fabrication de panneaux solaires et se positionner ainsi comme leader national dans ce type d'équipement (solaire PV, CSP...)". "En effet, Sonelgaz entend favoriser le génie local. Il ne s'agit donc pas de réaliser simplement un acte d'investissement dans une technologie du solaire, mais d'arriver à tirer profit du développement des technologies renouvelables et à terme, les maîtriser", explique le groupe. Par l'acquisition de Rouiba Eclairage et le lancement du projet de fabrication de panneaux solaires, "Sonelgaz veut développer le Renouvelable en créant des incubateurs grâce à la conjugaison des efforts d'un réseau de laboratoires d'entreprises et d'institutions spécialisées, à l'instar des pôles de compétitivité", indique la même source. "Le tout est soutenu par un mécanisme de financement spécifique qui encouragerait la créativité et l'innovation", souligne le groupe, qui compte également "former et constituer une masse de ressources humaines qualifiées qu'il faudra ensuite conserver et protéger avec l'ambition volontariste de mettre sur le marché près de 4 MW solaire à partir de 2014".

Les actions de l'EPE Rouiba Eclairage étaient initialement détenues à 100% par la SGP Cabeleq, pour le compte de l'Etat avant d'être transférée au Groupe Sonelgaz par une résolution du conseil des participations de l'Etat (CPE) qui, saisi du dossier, a donné son accord le 12 mars 2009 et approuvé le 08 juin 2009. En effet, le Groupe Sonelgaz, dans le cadre de sa politique de développement, a émis une manifestation d'intérêt pour reprendre Rouiba Eclairage en vue de l'intégrer dans son patrimoine avec pour principal objectif, outre le maintien de son activité actuelle, le développement de la fabrication de modules photovoltaïques ainsi que le montage des panneaux destinés à la production de l'électricité. Il y a lieu de noter à cet effet que l'intérêt de Sonelgaz pour la fabrication des panneaux solaires résulte initialement de sa transformation en une holding de sociétés et de la stratégie du secteur en matière de fabrication d'équipements en Algérie associée à un transfert effectif de la technologie.

C'est également cette transformation qui permet désormais au Groupe Sonelgaz de développer des activités nouvelles à caractère industriel (comme c'est le cas dans le choix d'acquérir Rouiba Eclairage), évoluant ainsi d'un groupe énergétique à un véritable groupe industriel. Hormis l'intérêt stratégique du Groupe pour la fabrication locale des panneaux solaires, Sonelgaz a lancé un appel à manifestation d'intérêt pour l'intégration de la Société AMC El Eulma avec pour ambition la fabrication et le développement local des compteurs à technologie avancée. Le Groupe envisage de se lancer également dans la fabrication des pièces de rechange associés à ses différents ouvrages et équipements industriels et, à terme, de développer des outils et des capacités dans la réalisation d'équipements de production.

L'Algérie dispose d'un potentiel énergétique solaire infini dépassant les 5 milliards GWh/an, avec une moyenne annuelle d'ensoleillement variant de 2.550 heures dans le nord à 3.600 h dans le Sahara avec un potentiel énergétique respectif de 1.700 à 2.650 KWH/m2/an. Le pays dispose aussi de larges étendues de territoires disponibles pour une valorisation du potentiel solaire de près de 2 millions de km2 dont une très grande partie est désertique.

http://www.lemaghrebdz.com/
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old November 23rd, 2009, 03:56 PM   #7
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,593
Likes (Received): 300

Quote:

L’Algérie se lance dans la fabrication de panneaux solaires


L’Algérie dispose d’un grand potentiel d’énergie solaire qui avoisine les cinq milliards GWh/an(photo DR)

ALGERIE. La société nationale d’électricité et de gaz (Sonelgaz), produira des modules photovoltaïques (panneaux solaires) à compter de 2012.
Pour y arriver, l’entreprise publique algérienne a annoncé le 22 novembre qu’elle créait sa première usine d’une la capacité annuelle de 50 MW.
Cette usine suscitera un investissement de 100 M$( 76 M€). Elle sera construite sur la zone industrielle de Rouiba, dans la Wilaya d'Alger.
La société Rouiba Eclairage , qui vient d’être intégrée au groupe Sonelgaz sera le maître d’ouvrage de ce projet, qui sera en fait mené sur les terrains attenant au siège de l'entreprise.

Rappelons que l’Algérie dispose d’un potentiel d’énergie solaire qui avoisine les cinq milliards GWh/an.
Avec une superficie de plus de 2 300 000 km2, le pays possède une moyenne annuelle d’ensoleillement de 2 550 heures dans le Nord et de 3 600 heures dans le Sud désertique (Sahara) avec une capacité respective de 1 700 à 2650 Kwh/m2/an.
Source: http://www.econostrum.info/L-Algerie...res_a1865.html

Last edited by YorkTown; April 12th, 2010 at 03:05 PM.
YorkTown está en línea ahora   Reply With Quote
Old November 23rd, 2009, 04:17 PM   #8
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Sonelgaz annonce des projets dans le solaire

La Sonelgaz s’intéresse aux énergies nouvelles. Des projets vont bientôt être lancés par l’entreprise publique dans ce domaine. « Dans notre stratégie d’utilisation de l’énergie renouvelable, il est important de développer une technologie, un savoir-faire et un produit algérien. C’est ce que nous allons faire avec le projet de Rouiba éclairage, une entreprise transférée par l’Etat vers la Sonelgaz », a annoncé, lundi 23 novembre, Nourredine Bouterfa, président directeur général de la Sonelgaz, invité de la rédaction de la Chaîne III de la radio nationale.

« Nous avons un fort potentiel solaire. Il faut pouvoir le convertir. Vers 2040, l’Algérie pourrait produire 12.000 mégawatts d’énergie solaire », a-t-il ajouté soulignant que l’énergie renouvelable ne peut se développer qu’avec un soutien de l’Etat.

Sonelgaz a dégagé une enveloppe de 100 millions de dollars pour le projet de Rouiba éclairage de fabrication de panneaux solaires et de supports de réseaux électriques, selon son PDG. L’usine devrait être opérationnelle en 2012. « Nous voulons lancer une chaîne de fabrication de photovoltaïque de 50 mégawatts par an. Nous voulons créer également un espace réservé à la recherche et au développement au niveau de cette usine », a indiqué le PDG de Sonelgaz.

Selon M. Bouterfa, il ne suffit pas de produire l’énergie. Il faudra également la transporter et la distribuer. Citant l’exemple de l’énergie électrique, il a annoncé que les collectivités locales ont montré une disponibilité pour régler le problème du foncier. Ce qui permettra à la Sonelgaz d’avoir des terrains pour installer des postes de transfert et d’étendre les conducteurs. « Cela dit, le problème de la distribution de l’électricité ne sera réglé que dans deux à trois ans », a-t-il souligné

http://www.tsa-algerie.com/economie-...aire_8505.html
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old December 13th, 2009, 12:35 PM   #9
UtopianSkyscraper
The Truth Is Out There
 
UtopianSkyscraper's Avatar
 
Join Date: Feb 2008
Location: République française
Posts: 5,678
Likes (Received): 327

Quote:
Développement de l’énergie solaire : 900 mégawatts d’ici 2020

L’Algérie fait partie des cinq pays de la région d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient qui bénéficieront d’un financement de la Banque Mondiale (BM) pour le développement de l’énergie solaire. L’Algérie, la Jordanie, l’Egypte, le Maroc et la Tunisie seront épaulés financièrement pour la réalisation de projets liés à l’énergie solaire.

Le Fonds de Technologie Propre de la BM a débloqué 750 millions de dollars auxquels devraient s’ajouter quelques 4,85 milliards de dollars qui seront levés auprès d’autres bailleurs de fonds afin d’accélérer le déploiement global de l’énergie solaire concentrée. Cet investissement vise à produire approximativement une capacité totale installée de 900 mégawatts (MW) de cette énergie renouvelable à l’horizon 2020.

Le Fonds de Technologie Propre espère -à travers ces projets- aider les pays concernés à tirer profit de leur configuration géographique favorable au développement de l’énergie solaire concentrée. Cet organisme ne précise pas si ces aides seront accordées aux Etats ou à des entreprises privées. L’énergie solaire n’en est qu’à ses premiers balbutiements en Algérie. L’Algérie voudrait porter à 15 % la part de l’énergie solaire dans la production d’électricité à l’horizon 2025 contre seulement 5% actuellement.

Le groupe privé Cevital est partie prenante dans le mégaprojet Desertec, qui prévoit des installations solaires thermiques réparties sur plusieurs milliers de kilomètres carrés, en plein désert nord africain, d’un coût estimé à 400 milliards d’euros. Cependant, les autorités officielles algériennes s’étaient montrées réticentes pour donner sa caution, pour cette initiative. « Je n’ai aucune idée sur ce projet et je ne peux faire aucune réflexion. Ce projet n’a jamais été présenté au ministère ni aux entités concernées. Donc, nous n’avons pas d’opinion sur ce projet «, avait affirmé récemment le ministre de l’Energie et des mines, Chakib Khelil.
« Dans ce domaine, il y a moult conditions. Il y a d’abord la constitution d’un partenariat entre les sociétés algériennes et les sociétés étrangères. Il s’agit également du transfert de technologie en ce qui concerne le domaine de l’engineering, les équipements et matériels ainsi que la construction», a-t-il fait valoir. « Si ces conditions ne sont pas remplies, nous ne sommes pas intéressés par ce partenariat, car le partenariat dans le solaire doit servir à promouvoir la maîtrise de l’engineering par les sociétés algériennes, la maîtrise de la construction des équipements et matériel dans ce créneau et les réalisations «, avait-t-il signifié. D’après lui, « s’il s’agit uniquement d’implanter des panneaux sur notre sol et exporter de l’énergie solaire vers leurs pays, nous ne sommes pas intéressés ».

Des groupes publics tels que la compagnie pétrolière nationale, Sonatrach et la société de distribution et de production de l’électricité et du gaz, Sonelgaz s’intéressent aux énergies renouvelables. Ainsi, Sonelgaz a annoncé récemment son intention de commencer à fabriquer des premiers modules photovoltaïques dans deux ans dans le périmètre de la zone industrielle de Rouiba (Alger).
Source : Le Financier
UtopianSkyscraper no está en línea   Reply With Quote
Old December 14th, 2009, 08:18 PM   #10
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Projet Pilote d'un logement rural avec efficacité énergétique










ENTV
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old January 21st, 2010, 07:54 PM   #11
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Le français Vergnet va construire la première ferme éolienne en Algérie



L'installateur et fabricant français d'éoliennes Vergnet a remporté jeudi un contrat pour la construction de la première ferme éolienne en Algérie, a indiqué l'Agence algérienne APS.

http://www.lepoint.fr/bourse/2010-01.../2037/0/416070
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old January 21st, 2010, 07:57 PM   #12
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,615
Likes (Received): 3583

Recylex s'implante en Algérie



C’est l'Algérie qui a été retenue par la société Recylex, pour mettre en exploitation le site de traitements de batteries usagées de la société Eco-Recyclage, dont Recylex SA détient 33,33%. Cette dernière a reçu son autorisation d’exploitation, ce janvier 2010. Le site a d'ors et déjà commencé sa production

C’est l'Algérie qui a été retenue par la société Recylex, pour mettre en exploitation le site de traitements de batteries usagées de la société Eco-Recyclage, dont Recylex SA détient 33,33%. Cette dernière a reçu son autorisation d’exploitation, ce janvier 2010. Le site a d'ors et déjà commencé sa production.

L'usine d’Eco-Recyclage est basée à Ain Oussara, à 200 Km au sud d'Alger (Algérie).il s'agit d'un centre de traitement de batteries d'automobiles usagées, qui sont conçues par les ingénieurs de Recylex.

Avec une capacité de 20 000 tonnes de batteries usagées par an, le site de recyclage implanté en Algérie, réponds a l'ambition de Recylex d'exporter son savoir faire en matière de traitement de batteries usagées avec une priorité donnée aux marchés émergents et non encore consolidés.

L'usine d’Eco-Recyclage est basée à Ain Oussara, à 200 Km au sud d'Alger (Algérie).il s'agit d'un centre de traitement de batteries d'automobiles usagées

Implanté en France, en Allemagne et en Belgique, Recylex est un spécialiste dans le domaine du recyclage du plomb et du plastique (à partir des batteries d'automobile et industrielles), le recyclage du zinc en provenance des poussières issues des aciéries électriques, la production d'oxydes de zinc et de métaux spéciaux pour l'industrie électronique. Recylex traite actuellement environ 130 000 tonnes de batteries usagées par an en Europe.

http://www.actualites-news-environne...e-Algerie.html
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old January 22nd, 2010, 12:02 AM   #13
UtopianSkyscraper
The Truth Is Out There
 
UtopianSkyscraper's Avatar
 
Join Date: Feb 2008
Location: République française
Posts: 5,678
Likes (Received): 327

Quote:
Construction of Algeria’s first wind farm entrusted with French group



The construction of Algeria’s first wind firm, with an active power of 10 MW and to be based in the south-western province of Adrar (1543km of Algiers),has been entrusted Thursday with French group Vergnet, during the public opening of international bids on this project.

Vergnet has been shortlisted by electricity and gas engineering company (CEEG), subsidiary of Group Sonelgaz, after presenting making better bid than opponent German Group MAN Ferrostaal, in terms of total investment cost and KW/hour cost of produced electric energy.
Source : APS
UtopianSkyscraper no está en línea   Reply With Quote
Old January 22nd, 2010, 03:29 AM   #14
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,593
Likes (Received): 300

Quote:
Une première ferme éolienne en Algérie
AFP
21/01/2010
L'installateur et fabricant français d'éoliennes Vergnet a remporté aujourd'hui un contrat pour la construction de la première ferme éolienne en Algérie, a indiqué l'Agence algérienne APS. D'une capacité de 10 MW, cette ferme sera construite à Adrar, dans le sud algérien, et devrait être opérationnelle en 2012.

Le contrat, obtenu auprès de de la Compagnie de l'engineering de l'électricité et du gaz (CEEG), filiale du groupe public de l'électricité et du gaz Sonelgaz, porte sur un investissement de 3,05 milliards de dinars (30 millions d'euros environ), selon la même source.
Source: Lefigaro.fr
YorkTown está en línea ahora   Reply With Quote
Old February 4th, 2010, 07:34 PM   #15
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1581

Des dollars verts pour l'Algérie ?


La super-cagnotte du Fonds pour l'environnement mondial (FEM) va-t-elle profiter à l'Algérie ? Instrument de cofinancement de la Convention de Rio, ce fonds qui intervient aux côtés des grands bailleurs (Banque mondiale, Banque européenne d'investissement, etc.) devrait accroître ses activités dans le pays ces prochaines années. La directrice générale du FEM, Monique Barbut (ex-Agence Française de Développement) cherche d'ailleurs à organiser à Alger sa "réunion de reconstitution", qui fixera le budget pour la période 2010–2014. Le rendez-vous pourrait se tenir en mars en coopération avec Cherif Rahmani, le ministre algérien de l'Aménagement du territoire, de l'Environnement et du Tourisme.

En Algérie, le FEM soutient déjà le projet de la ville nouvelle de Boughzoul, construite par Daewoo. Le Fonds y a déjà consacré plus de 8 millions $. Egalement sur le radar : la dépollution de la Méditerranée, en coopération avec la Banque mondiale, ce qui pourrait déboucher sur la construction de plusieurs usines de traitement des eaux usées. 60 millions $ ont déjà été débloqués sur ce dossier au niveau régional.




http://www.africaintelligence.fr/MC-...E,79670815-GRA
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old February 24th, 2010, 03:01 PM   #16
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1581

Vers la mise en place d’une station d’énergie solaire à Tarat (Illizi)


Une station d’énergie solaire sera bient »t mise en place à Tarat, dans la wilaya d’Illizi, a-t-on appris mardi de la direction des l’énergie et des mines (DEM). Le projet, qui s’inscrit dans le cadre de l’investissement social de la compagnie British Petroleum (BP), permettra l’amélioration du cadre de vie de la population nomade de cette localité, regroupant 330 foyers et située à 160 km d’Illizi, a précisé la DEM. Il est prévu, dans le même cadre, une opération d’équipement de deux puits d’AEP alimentés au moyen de panneaux photovoltaïques, en plus d’autres équipements de même nature pour les salles de soins, écoles coraniques, l’antenne communale et l’agence postale, a-t-on ajouté.

APS
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old March 11th, 2010, 01:31 AM   #17
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,593
Likes (Received): 300

Quote:
Partenariat entre la province allemande d’Hesse et l’Oranie : Promouvoir la technologie environnementale


Hier, la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie (CCIO) a été l’atrium de vifs débats sur la technologie environnementale. Des entrepreneurs allemands de la province d’Hesse et leurs similaires algériens de l’Oranie ont mis le point sur «l’importance de renforcer la coopération et de développer le partenariat dans divers domaines, notamment la technologie d’environnement». Le chef de division Commerce extérieur au ministère de l’Economie, des Transports et du Développement régional de Hesse, Bernd Kistner, a indiqué que cette rencontre permettra aux opérateurs économiques allemands de s’enquérir des potentialités que recèle l’Oranie et de prospecter les opportunités de partenariat avec leurs homologues algériens. L’objectif de cette visite est d’accompagner les entreprises allemandes dans le marché algérien et de les encourager à y investir, en ajoutant que «la meilleure façon est la coopération entre les entreprises locales», a souligné le chef de la délégation germanique. De son côté, le directeur des Affaires internationales et du Développement économique à l’agence de développement économique d’Hesse a indiqué que cette rencontre vise à encourager les entreprises allemandes activant dans cette province pour arriver à une coopération avec leurs homologues algériens dans le domaine de la technologie de l’environnement et permettre à ces entreprises d’avoir l’opportunité de découvrir le marché algérien. A noter que les entreprises allemandes présentes à cette rencontre activent dans plusieurs domaines : le chauffage-refroidissement, l’installation pour le traitement de l’air vicié, process et des eaux usées. Côté algérien, le vice-président de la Chambre de commerce et d’industrie de l’Oranie, Naoum Benamar, qui a abordé le potentiel économique dont dispose la wilaya d’Oran et le soutien de l’Etat au développement des PME, s’est focalisé sur l’importance du partenariat entre les PME algériennes et allemandes dans les domaines industriels et l’échange de compétences, en estimant le partenariat comme «voie incontournable pour les opérateurs économiques». Aux termes de cette journée, des opérateurs ont proposé la création d’une association professionnelle algéro-allemande, qui constituera, d’après eux, un espace pour développer le partenariat entre les petites et moyennes entreprises des deux pays.
http://www.lefinancier-dz.com/ACTUALITE/5263.html
YorkTown está en línea ahora   Reply With Quote
Old March 13th, 2010, 12:47 AM   #18
DZ in NZ
Registered User
 
DZ in NZ's Avatar
 
Join Date: Nov 2009
Posts: 38
Likes (Received): 0

Algeria: Modernising infrastructure, boosting economic growth

Algeria is modernising its infrastructure and by so doing boosting its economic growth.
In order to further encourage growth the country is seeking to diversify its economy which is heavily reliant on hydrocarbons by developing both the traditional sectors such as agriculture and services such as tourism and ICT.

Foreign Direct Investment represents a relatively small share of the total investment in Algeria at present and one objective of the new industrial strategy is to increase this. Increasing FDI is especially important because it has a significant impact on the transfer of technology and improvements in innovation capacities.
Another key economic objective is to strengthen domestic consumption and move towards less reliance on imports and increase its own exports.

Job creation is a priority and in recognition of the central role played by the private sector, particularly SMEs, Algeria has initiated a major programme of reforms to transform the framework for production and the structure of the national economy.
The aim is to improve the competitiveness of domestic enterprises in international markets.

Several important programmes have been launched in four main areas of the economy: land planning, industry, agriculture and fishing and tourism.
As a first step, Algeria decided to give priority to upgrading the country’s infrastructure. In 2005, it launched a Complementary Plan for growth Support which aimed to improve the services and facilities available to economic actors.
Supplemented by special programmes for the Highlands and the South, this provided more than $180 billion in investments by 2009.

Some 70% of this budget has been spent on basic infrastructure, housing and public facilities. Most of the guidelines are translated into the 2005-2025 Land Master Plan. A new five-year plan for funding of basic infrastructure and utilities is set to be introduced from 2010. This will have a budget of $150bn.

The new industrial strategy has yet to be adopted, but by setting targets to encourage growth, the strategy aimed at positioning Algeria in those sectors with high growth potential:
-Industries processing primary resources such as petrochemicals, fertilisers, steel and nonferrous metals, construction materials such as hydraulic binders;
-Upstream industries of existing activities such as agri-business, pharmaceuticals, electrics;
-Industries which are still underdeveloped in the country such as renewable energies, automotive and ICT.

So far the proposal to establish 13 economic development companies has been implemented. As national economic champions, these companies will forge partnerships with the private sector to develop the planned large infrastructure projects and revive domestic industry.

In recognition of the significant untapped tourism potential of the country, Algeria has developed a master plan for the sector. This adopts a short, medium and long-term vision for the development of tourism for the years 2009, 2015 and 2025 respectively.

Given that technology dissemination requires the anchoring of FDI into the national fabric, Algeria has opted to focus its intervention on the development of partnerships between subsidiaries of transnational organisations operating in the country and locals SMEs; along with downstream connections mainly in highly energy intensive industries and finally training programmes in new techniques or new businesses by foreign companies.

Presented in May 2009, Algeria’s new plan of action strengthened this policy. Foreign companies are obliged to sell to local partners 51% of their participation in investment in the country and 30% of the capital in their import companies.
Measures have been adopted in respect of the pharmaceuticals sector in order to protect local production and prevent excessive growth in the pharmaceuticals bill: restrictions have been placed on the import of nearly 400 drugs that can be produced locally.

The improvement in the business environment in Algeria provides important incentives for encouraging investment. Likewise the simplification of the customs procedures and taxation, reforms to the labour market and the creation of integrated industrial zones.

In order to attract investment in the different regions around the country, Algeria has undertaken a major modernisation programme of its industrial zones. During the period 1999-2009, some €273 million (25 billion Algerian dinars) have been spent to rehabilitate the country’s industrial infrastructure. In addition, an extra €55mn in special programmes has been invested in the southern and central highlands.
Following the model of clusters, Algeria has sought to establish 14 integrated industrial zones comprising seven multipurpose activity zones; three techno parks for ICT, agri-business and electronics; and four specialised zones. These new zones will offer international companies all the necessary services including one-stop shop business centre.

Further information can be obtained from the country’s National Agency for Intermediation and Property Regulation (ANIREF): www.aniref. dz

Hydrocarbons, Energy and Mining
As Algeria’s main strategic sector, oil and gas are substantial resources making the country an energy giant. In 2007, the sector accounted for 45% of the country’s GDP and 97% of foreign exchange earnings.

Faced with a sharp rise in consumption, many power plants have been planned and the internal network of gas distribution multiplied by threefold as a result of the injection of $12bn investment over the 2000-2010 period.

An objective of 6% of renewable energies in overall electricity production by 2015 has also been adopted.
Algeria also plans to develop its mining sector for which a massive investment in infrastructure is essential.

Opportunities for investors exist in areas such as gas operations (new deposits and output enhancement); construction of pipelines, production and distribution of electricity (gas and renewable energies); and mining.
National companies such as Sonatrach, Sonelgaz and Naftal remain dominant in the sector but they have developed contacts and partnerships with foreign firms including BG Group and BP.

Foreign investors are not subject to income tax in the hydrocarbons sector. Downstream activities are exempted from VAT and customs duties. Also, mining is exempted from TAP and VAT on purchased or imported goods, from customs duties on equipment and from any taxation except the mining profit tax.
For further information about the opportunities in this sector see the Ministry of Energy and Mines: www.mem-algeria. org

Petrochemicals and Fertilisers
Algeria is taking the initiative to exploit its considerable gas resources in order to develop the downstream segment of petrochemicals, including plastics, resins, rubber and others fibres that may contribute to the revival of the textile industry. It recognises that there is a strong demand both domestic and international fir such products and is driven by the awareness that petrochemicals is a strategic industry which has vital links to plastics, construction materials, textiles, automotives and others.

The country’s gas resources also enable it to specialise in the production and export of urea. The increasing demand for fertilisers driven by the search for greater agricultural productivity globally is furthermore encouraging Algeria to more effectively exploit its vast reserves of phosphates in the Djebel Onk area situated in Tebessa. The reserves are largely under exploited and amount to 1.5 million tons/year for reserves of two billion tons. A value chain from mineral extraction to fertiliser production through to conversion into phosphoric acid is being structured.
Business opportunities for investors in this sector exist in the areas of plastics, resins, elastomers and other textile fabrics; the production and export of urea; phosphate mining, conversion into phosphoric acid and production of fertilisers.
Production facilities are being opened with foreign partners that include BP.

Metal, Steel and Building Materials
Algeria has launched some major construction projects over recent years and the demand for materials that this has brought about has led to a rapid growth in the metals, steel and building materials sector.

Metallurgical companies are involved as sub-contractors or co-contractors in the production of framework equipment, boilers and heavy mechanics.
Given the quality of cement and the need for price competitiveness, Algeria is intending to develop production and exports by optimising processes, diversifying products and extending the local value chains downstream.

The steel industry benefits from the increasing use of iron sponge in the steel mills and the upward trend in the steel market driven by developing countries such as China, India and Brazil.

Algeria sees the possibility of producing aluminium by means of electrolysis through energy intensive processes and is encouraging its development. It is looking to attract foreign investment across the sector and in particular to provide essential scientific engineering.

Specific opportunities exist in the production and export of aluminium, zinc, plaster and cement including new lines of white cement, marine cement and fast set cement.
Further information can be obtained from the Ministry of Industry and Investment Promotion: www.mipi. dz and the National Agency for Investment Development (ANDI): www.andi .dz

Agriculture, Agri-business and Fishing
Algeria adopted a law in 2008 on agriculture which targeted growth in the sector of 8% by 2013. This includes measures for streamlining and restructuring the sector by creating synergies with agri-business.

Previously a budget of €3.8 billion (350 billion Algerian dinars) has been announced as part of a National Plan for Agriculture and Rural Development which was aimed at reducing the country’s dependence on imports and came as recognition that the sector required investment.

A budget of €53mn (4.9bn dinars) was adopted under a similar plan for fishing and aquaculture.
Another €10bn of aid for agriculture for the period 2010-2014 is also planned. Projects for the establishment of integrated agricultural centres and competitiveness poles around agriculture and food and around food biotechnology are also under way.
Policies allowing for tax benefits and enabling easier access to credit for the sector are being adopted.

Opportunities for investors now exist in areas such as the production of cereals, milk, potatoes, white and ovine meat for the domestic market, olive oil for export; processing and packaging; the acquisition and repair of fishing equipment and aquaculture.

For further information about agriculture in Algeria see the Ministry of Agriculture and Rural Development: www.minagri-algeria.or and the National Chamber of Agriculture/Fishing and Aquaculture: www.chambrespeche-dz.com

Electrical and Electronic Industries
Algeria is seeking to develop its electrical and electronics industries by stimulating innovation, product diversification and upstream development of the value chains in response to rising domestic demand. As a result, Algeria aims to reposition itself in the relocation process of European companies. Traditionally the Algerian electrical industry has been limited to the activities of assembling imported products.
Opportunities exist in the production and export of electric cables, electronic components and appliances; specialist electronics such as spare parts for the automotive, aerospace and defence industries and the development of solar panels and power stations.

Further information can be obtained from the Ministry of Industry and Investment Promotion: www.mipi.dz and ANDI: www.andi.dz

ICT
Algeria is the largest ICT market in the Euro-Mediterranean area and the recent rapid development of the sector has been supported by a complementary Plan for Growth Support covering the years 2005-2009. The opening of ICT techno parks and training academies have been under development in recent years.

http://www.english.globalarabnetwork...ic-growth.html
__________________
"You can take an Algerian out of Algeria but you cant take Algeria out of an Algerian"
DZ in NZ no está en línea   Reply With Quote
Old April 12th, 2010, 03:06 PM   #19
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,593
Likes (Received): 300

Quote:
L'Algérie va construire une centrale éolienne

Une centrale éolienne va être bâtie en Algérie, dans la wilaya (province) d'Adrar (sud-ouest), rapporte lundi l'agence de presse APS, qui cite le directeur du centre national des énergies renouvelables (CNDER). L'agence ne précise toutefois pas à quelle date cette initiative, la première du genre dans le pays, doit se concrétiser.
http://www.lejdd.fr/International/Ma...lienne-185673/
YorkTown está en línea ahora   Reply With Quote
Old April 12th, 2010, 09:03 PM   #20
ICOSIUMCITY
Registered User
 
ICOSIUMCITY's Avatar
 
Join Date: Jul 2007
Location: BRISBANE
Posts: 2,054
Likes (Received): 281

Quote:
Originally Posted by YorkTown View Post
Trés tres bonne nouvelle, vraiment super wallah ... inchallah

allah y sahal!!!
__________________
" Si ce que tu as à dire est moins beau que le silence alors tais toi! "
ICOSIUMCITY no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 03:21 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu