daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy (aug.2, 2013) | DMCA policy | flipboard magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie

Reply
 
Thread Tools
Old September 9th, 2017, 11:44 PM   #341
Gepetix
Registered User
 
Join Date: May 2015
Location: Bejaia
Posts: 1,030
Likes (Received): 1877

Quote:
Originally Posted by Albireo View Post
De toute facon ce sont les responsables qui sont responsables du peuple et des defauts du peuple: c'est un principe de base.

Tous les defauts du peuple sont dus au fait que les responsables n'ont pas fait correctement leur travail d'elever les consciences. Dans ce cas la ils pourraient donner la chance a d'autres qui pourraient essayer de faire mieux et qui prendraient leurs responsabilités au serieux.

On pourrait evaluer le niveau de difficulté de la tache mais rien dans ce que l'on peut voir montre que les responsables s'interressent a ce sujet. Vous pouvez me prouver le contraire si vous le souhaitez.
donc d’après toi ce peuple n'a pas de cerveau et doit attendre qu'un responsable lui dise quoi faire !!!!! c incroyable cette mentalité algérienne comme quoi le peuple n'est qu'une pauvre victime responsable de rien. est-ce de la faute du gouvernement si la plupart des gens sont sales, mal élevées et feignant ? moi je crois pas, que chacun assume ses responsabilités d'abord avant de chercher celles des autres, il faut devenir adulte ou bout d'un moment
__________________

gms, salimdz liked this post
Gepetix no está en línea   Reply With Quote
Old September 10th, 2017, 12:01 AM   #342
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,565
Likes (Received): 16817

Quote:
Originally Posted by Albireo View Post
De toute facon ce sont les responsables qui sont responsables du peuple et des defauts du peuple: c'est un principe de base.

Tous les defauts du peuple sont dus au fait que les responsables n'ont pas fait correctement leur travail d'elever les consciences. Dans ce cas la ils pourraient donner la chance a d'autres qui pourraient essayer de faire mieux et qui prendraient leurs responsabilités au serieux.

On pourrait evaluer le niveau de difficulté de la tache mais rien dans ce que l'on peut voir montre que les responsables s'interressent a ce sujet. Vous pouvez me prouver le contraire si vous le souhaitez.
Quand Khalil était à la tête du Ministère de l'énergie, il a proposé dans la loi de finances d'augmenter le prix du Diesel chaque année et de ne pas toucher celui de l'essence sans plomb dans le but de freiner la consommation nationale de Diesel et d'éviter l'importation

Tollé général chez les médias, les partis, les experts et les députés
Sacrilège, ne pas toucher au prix de l'essence, au droit du peuple à l'essence pas cher. L'augmentation de 1DA du prix de Diesel a été refusée par la totalité des députés de l'APN sans exception, ceux des partis au pouvoir comme ceux de l'opposition et des unes de journaux applaudissant le geste héroïque des députés du peuple disant NON à l'augmentation d'1DA du prix du gasoil !!!!!!!!!!!!!!
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)

salimdz liked this post
gms no está en línea   Reply With Quote
Old September 10th, 2017, 12:10 AM   #343
Albireo
Registered User
 
Albireo's Avatar
 
Join Date: Jan 2016
Posts: 1,093
Likes (Received): 2388

Ca fait parti des difficultés des responsables, qui sont comme leurs noms l'indique "responsables".
En tant que responsable je dois travailler pour que les gens aient de meilleurs comportements, si ca ne change pas alors j'aurai echoué dans ma tache!!
Je ne suis pas la cause de tous les problemes du monde mais j'ai pris la lourde tache d'etre un responsable, responsable de mon peuple et de ses defauts!!
__________________
« L'excellence est un art que l'on n'atteint que par l'exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L'excellence n'est donc pas une action mais une habitude. », Aristote

寻求知识,即使在中国
Albireo está en línea ahora   Reply With Quote
Old September 10th, 2017, 12:17 AM   #344
Albireo
Registered User
 
Albireo's Avatar
 
Join Date: Jan 2016
Posts: 1,093
Likes (Received): 2388

Dans l'exemple que tu donne gms, le fait que Khalil est essayé c'est tout a son honneur.
Il ne faut pas abandonner, toujours essayer et apprendre du passé.

Quote:
Originally Posted by gms View Post
Quand Khalil était à la tête du Ministère de l'énergie, il a proposé dans la loi de finances d'augmenter le prix du Diesel chaque année et de ne pas toucher celui de l'essence sans plomb dans le but de freiner la consommation nationale de Diesel et d'éviter l'importation

Tollé général chez les médias, les partis, les experts et les députés
Sacrilège, ne pas toucher au prix de l'essence, au droit du peuple à l'essence pas cher. L'augmentation de 1DA du prix de Diesel a été refusée par la totalité des députés de l'APN sans exception, ceux des partis au pouvoir comme ceux de l'opposition et des unes de journaux applaudissant le geste héroïque des députés du peuple disant NON à l'augmentation d'1DA du prix du gasoil !!!!!!!!!!!!!!
__________________
« L'excellence est un art que l'on n'atteint que par l'exercice constant. Nous sommes ce que nous faisons de manière répétée. L'excellence n'est donc pas une action mais une habitude. », Aristote

寻求知识,即使在中国
Albireo está en línea ahora   Reply With Quote
Old September 13th, 2017, 02:34 PM   #345
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 849
Likes (Received): 1074

By:www.tsa-algerie.com
Les réserves de change pourraient baisser fortement 2018 : le constat inquiétant de BNP sur l’économie algérienne
Quote:
L'Actualité en temps réel Par: Riyad Hamadi 13 Sept. 2017 à 12:06

Après avoir laissé filer les déficits budgétaires et extérieurs pour amortir le choc de la chute des cours du pétrole, « le ton semble avoir changé à Alger », estiment les économistes de la banque française BNP Paribas dans une note de conjoncture publiée cet été.

« Le plan de développement 2016-2019, voté en avril 2016 mais publié seulement en avril de cette année, marque certaines évolutions notables, à commencer par la reconnaissance du niveau trop élevé de la dépense publique », indique la BNP Paribas.

L’ajustement de l’économie algérienne -avec l’adoption des premières coupes- a permis d’enrayer la dynamique de dégradation des comptes publics, observe la banque. « Le déficit budgétaire s’est légèrement réduit à 13,7% du PIB en 2016 après avoir culminé à 15,4% en 2015 ».
Coupes budgétaires risquées pour l’économie

L’Algérie affiche des objectifs très ambitieux pour ses finances publiques, avec un retour à l’équilibre prévu pour 2019. « Pour y arriver, les autorités prévoient de ramener les dépenses publiques à hauteur de 6880 mds DZD en 2017 (43% du PIB) contre 7384 mds DZD (36% du PIB) en 2016 ».

Les autorités veulent ensuite stabiliser les dépenses publiques « via une réforme du système de subventions, la maîtrise de la masse salariale des fonctionnaires et une plus grande sélectivité dans les investissements publics », observe la BNP.

Mais, alerte l’établissement bancaire, le budget 2017 est « fortement restrictif avec des effets potentiellement récessifs sur l’économie ». Bref, ces coupes dans les dépenses publiques constituent une menace dans un contexte où l’économie du pays est déjà fragile, indique Stéphane Alby, l’auteur de ce document.

« En respectant les objectifs fixés par le gouvernement, la croissance économique ne serait que de 1% en moyenne en 2017/2018. Elle pourrait même tomber à 0,3% en 2018 pour le secteur hors hydrocarbures, ce qui ferait non seulement peser un risque sur l’emploi et donc sur le climat social, mais aussi sur la stabilité du système financier ».

Car, si de prime abord, les chiffres de la croissance « traduisent une certaine résilience de l’économie algérienne » (3,8% en 2015 et 3,5% en 2016), ils sont en réalité trompeurs. La croissance hors hydrocarbures (2,9% en 2016) a, en effet, « atteint son plus bas niveau depuis les années 2000 ».
Incertitudes sur les financements à venir

Par ailleurs, « il y a toujours autant d’incertitudes sur la façon dont les autorités vont couvrir les besoins de financements à venir », écrit l’auteur.

L’économiste indique qu’un recours aux marchés financiers internationaux semble exclu, bien qu’il présente « également l’avantage de regonfler les réserves de change ». Selon les prévisions de la BNP, « les réserves de change n’atteindraient plus que 79 mds USD à fin 2018 contre 180 mds USD à fin 2014 ».
__________________
Aviations news

Albireo, salimdz liked this post
bidonVI no está en línea   Reply With Quote
Old September 13th, 2017, 07:39 PM   #346
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,565
Likes (Received): 16817

Quote:
Originally Posted by bidonVI View Post
By:www.tsa-algerie.com
Les réserves de change pourraient baisser fortement 2018 : le constat inquiétant de BNP sur l’économie algérienne
Titre trompeur

Il y a déjà une petite augmentation en 2017 qui s’amorce

Si les prix du baril restent aux alentours de 55$ et si le budget de l'état pour 2018 est basé sur 50$, les réserves ne baisseront pas
Si en plus l'état revoit le prix du baril de référence à 45$ et en même temps, contrôle mieux les importations et trouvent d'autres sources de fiscalité ordinaires, les réserves augmenteront. Par ailleurs, beaucoup de projets vont se terminer cette année et l'année prochaine
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)
gms no está en línea   Reply With Quote
Old September 14th, 2017, 01:30 AM   #347
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 5,334
Likes (Received): 4235

Quote:
Originally Posted by gms View Post
Titre trompeur

Il y a déjà une petite augmentation en 2017 qui s’amorce

Si les prix du baril restent aux alentours de 55$ et si le budget de l'état pour 2018 est basé sur 50$, les réserves ne baisseront pas
Si en plus l'état revoit le prix du baril de référence à 45$ et en même temps, contrôle mieux les importations et trouvent d'autres sources de fiscalité ordinaires, les réserves augmenteront. Par ailleurs, beaucoup de projets vont se terminer cette année et l'année prochaine
il y a pas de relation entre les réserves en devises et le prix de base du pétrole pour le budget de l'état , il y a une relation avec Le Déficit commercial du Commerce extérieur
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old September 22nd, 2017, 04:13 PM   #348
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 21,265
Likes (Received): 12152

Quote:
Algeria's foreign reserves drop to $102 bln -PM

ALGIERS, Sept 21 (Reuters) - Algeria's foreign exchange reserves fell by $2 billion in August and will drop further, to $102 billion by the end of this month, due to the country's high imports bill and a sharp fall in energy earnings, Prime Minister Ahmed Ouyahia said on Thursday.

...
http://www.nasdaq.com/article/algeri...20170921-00852
__________________
"Babylon in all its desolation is a sight not so awful as that of the human mind in ruins." Nelson DeMille, By the Rivers of Babylon.

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old September 22nd, 2017, 04:52 PM   #349
alger88
Registered User
 
Join Date: Jul 2015
Posts: 4,024
Likes (Received): 7717

Les réserves de change de l'Algérie à 103 milliards de dollars à fin août 2017

Quote:
es réserves de change de l'Algérie se sont établies à 103 milliards de dollars à fin août 2017 (contre 105 milliards de dollars en juillet 2017), a indiqué jeudi le Premier ministre, Ahmed Ouyahia.

Le niveau des réserves de change devrait se chiffrer à 102 milliards de dollars en septembre en cours, a estimé M. Ouyahia dans sa réponse aux préoccupations des élus de l'Assemblée Populaire Nationale (APN) soulevées lors des débats sur le Plan d'action du gouvernement.

Pour rappel, le matelas de devises était à 114,1 milliards de dollars (mds usd) à fin décembre 2016 contre 144,1 mds usd à fin 2015, selon les chiffres de la Banque d'Algérie.

Après de successives et considérables hausses, les réserves de change de l`Algérie ont commencé à connaître un fléchissement depuis 2014 sous l`effet combiné de la baisse des cours pétroliers et des exportations des hydrocarbures ainsi qu'une hausse fulgurante des importations.

L'élan que prenait le niveau du matelas de devises fut freiné dès le début 2014 lorsque le niveau des réserves s`approchait des 195 milliards usd à fin mars 2014 mais amorça, par la suite, une tendance baissière en s`établissant à 193,27 mds usd à fin juin 2014, avant de descendre encore à 185,27 mds usd à fin septembre de la même année.

Auparavant, et particulièrement depuis 2006, les réserves de change montaient à hauteur, parfois, de 20 milliards usds annuellement en s`établissant à 77,8 mds usd en décembre 2006, à 110,2 mds usd à fin 2007, à 143,1 mds usd à fin 2008, à 147,2 mds usd à fin 2009, à 162,2 mds usd à fin 2010, à 182,2 mds usd à fin 2011, à 190,6 mds usd à fin 2012 et à 194 mds usd à fin 2013.

Mais l`envolée des importations et la forte chute des cours pétroliers ont fortement contribué dans l`amenuisement des flux alimentant les réserves de change du pays.

Après avoir fluctué entre 101,45 et 115,79 dollars au cours de l’année 2013, le baril de Brent a viré depuis l`été 2014 en dégringolant jusqu'à moins du seuil critique de 30 dollars début 2016 avant de stabiliser autour de 52 dollars actuellement.
http://www.aps.dz/economie/63088-les...-fin-aout-2017
alger88 no está en línea   Reply With Quote
Old September 27th, 2017, 10:08 PM   #350
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 5,334
Likes (Received): 4235

Les exportations des hydrocarbures atteindront 31 milliards de dollars à la fin 2017 (ministre)

Quote:
Les exportations des hydrocarbures atteindront 31 milliards de dollars à la fin 2017 (ministre)

Mardi, 26 Septembre 2017 20:08

ALGER - Le ministre des Finances, Abderrahmane Raouia, a annoncé mardi que les exportations des hydrocarbures atteindra 31 milliards de dollars à la fin 2017, ce qui représente près de la moitié des exportations des hydrocarbures du pays enregistrées en 2014 et plus de 3 milliards de dollars par rapport aux exportations de 2016.

M. Raouia a indiqué lors de la présentation du projet de loi complétant et modifiant l'ordonnance relative au crédit et à la monnaie devant la commission des Finances et du budget à l'Assemblée populaire nationale (APN), que les ressources en devises, dépendant fortement des recettes des exportations des hydrocarbures, régressent progressivement depuis le deuxième semestre 2014 en raison du recul constant des cours du pétrole qui ont chuté de 58 dollars le baril entre la fin mai 2014 et fin juillet 2017.

Le ministre a expliqué qu'en raison de la tendance à la baisse des prix du pétrole brut, les exportations algériennes des hydrocarbures sont passées de 60,3 milliards de dollars en 2014 à 32,7 milliards de dollars en 2015, à 27,1 milliards de dollars en 2016 et à 18,7 milliards de dollars au cours des sept premiers mois de l'année 2017.

Le ministre a en outre fait savoir que la fiscalité pétrolière recouvrée jusqu'à juin 2017 était de 1.100 milliards de dinars, soit 60% de celle recouvrée à la même période en 2014.

M. Raouia a affirmé que selon les prévisions mondiales, il n'y aura pas de reprise des cours de pétrole à court et à moyen termes et le prix se stabilisera à 50 dollars le baril, alors que l'équilibre du budget de l'Etat nécessite un baril de pétrole de 70 dollars pour l'année 2017.

Concernant les réserves de change qui ont atteint 105,8 milliards de dollars à la fin juillet dernier, pourraient régresser pour atteindre 97 milliards de dollars à la fin de l'année 2017, a-t-il indiqué.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old September 27th, 2017, 11:29 PM   #351
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,565
Likes (Received): 16817

C'est l'équivalent de ~140 tonnes

Les réserves algériennes en or à plus de 6 milliards de dollars

Quote:
Les réserves de l'Algérie en or représentent actuellement l’équivalent de plus de six milliards de dollars, a indiqué mercredi le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, en réponse aux préoccupations des membres du Conseil de la Nation soulevées lors des débats sur le programme d'action du gouvernement. Ce montant vient en plus des réserves de change qui sont de l'ordre de 102 milliards de dollars en septembre en cours, a-t-il ajouté. Selon le Premier ministre, ce montant des réserves algériennes en or est "le résultat de la sagesse" de Kaid Ahmed qui, en tant que ministre des Finances (au milieu des années 60), avait acquis ces quantités qui ont pris de la valeur avec le temps
L'expression
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)

Elixiro, abdeka liked this post
gms no está en línea   Reply With Quote
Old October 22nd, 2017, 06:31 PM   #352
alger88
Registered User
 
Join Date: Jul 2015
Posts: 4,024
Likes (Received): 7717

Raouya table sur des réserves de change de l'ordre de 85 milliards de dollars à fin 2018

Quote:
Les réserves de change de l'Algérie devraient baisser à 85,2 milliards de dollars à fin décembre 2018 et à 76,2 milliards de dollars à fin 2020, a indiqué dimanche le ministre des Finances, Abderrahmane Raouya.

Intervenant devant la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) pour présenter le projet de loi de Finances 2018, M. Raouya a avancé que le matelas de devises devrait s'établir à 85,2 milliards de dollars (mds usd) à fin 2018, soit l'équivalent de 18,8 mois d'importations, et à 79,7 mds usd en 2019 (18,4 mois d'importations) avant d'atteindre les 76,2 mds usd en 2020 (17,8 mois d'importations).


Abordant le commerce extérieur, le ministre a indiqué que les importations devraient poursuivre une tendance baissière pour atteindre 43,6 mds usd en 2018, puis 41,4 mds usd en 2019 et 40,9 mds usd en 2020.

Quant aux exportations des hydrocarbures, elles devraient, successivement, augmenter à 34,4 mds usd en 2018, à 38,3 mds usd en 2019 puis à 39,5 mds usd en 2020, a pronostiqué M. Raouya.


Pour rappel, le ministre avait indiqué récemment que les réserves de change de l'Algérie étaient à 105,8 milliards de dollars à fin juillet 2017 et pourraient reculer à 97 milliards de dollars à fin décembre 2017.

Le matelas de devises de l'Algérie était à 114,1 milliards de dollars à fin décembre 2016 contre 144,1 milliards de dollars à fin 2015.

Les importations se sont établies à 46,72 mds usd en 2016 et devraient clôturer l'année 2017 entre 40 et 41 milliards de dollars, avait prévu récemment le ministre du Commerce, Mohamed Benmeradi
http://www.aps.dz/economie/64294-rao...ars-a-fin-2018
alger88 no está en línea   Reply With Quote
Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 08:05 AM. • styleid: 14


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2017, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu