daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy (aug.2, 2013) | DMCA policy | flipboard magazine
Old July 3rd, 2017, 05:48 PM   #1421
doukali
Registered User
 
Join Date: Aug 2008
Location: Between London and Bern (originally from Casablanca)
Posts: 1,256
Likes (Received): 1086

Quote:
Originally Posted by BlackC View Post
Well, it is almost the same as VAT increase on these products.

And I think it is unfair to say Moroccans like things for free.

Only a madman would buy a videogame for 600+ dirhams when he barely makes 3000 dirhams a month. Thats 20% of his salary for a single game.

You think people would buy original videogames in Europe if they cost 20% of their salary (around 400 euro)!?

For this reason,Morocco is an intereseting country to invest in, there is a lot of growth potential in the local market.

Mcdonalds and food groups in general have very well understood this (also because you cant go to spain to buy a burger and come back lol). There is zero evidence this measure will bring in more money to authors.
I completely agree with you. Maybe I did not make may point clearly but you know what I mean, we like a deal when we see one and that means taxes are a definitely NO NO

I think Moroccan pricing strategies is like so: if it is imported then the target market is middle-class and above and charge as much as you can because the size of this sector is relatively small.
As for the poor and lower-middle class, the quality is much lower and the pricing is not structured at all.

last time I was in Morocco Mall, I noticed that more mid-range outlets opened up and I noticed less closed-down shops...compared to 2-3 years ago
__________________

BlackC liked this post
doukali no está en línea   Reply With Quote
Old July 3rd, 2017, 06:12 PM   #1422
D K
Registered User
 
Join Date: May 2009
Posts: 5,469
Likes (Received): 2500

Doukali,
My question was : why always targeting the formal economy? The tax burden is heavy enough on the shoulders of the (upper) midder class. As stated here one day by someone: the tax rate is as high as France, BUT you have to pay Europe's prices for real estate, private schools for the kids and almost Frances' prices when you go to the doctor. Even a coffee in Paul Rabat or Casa is more expensive than a coffee in well known Café de la Paix in Paris.

Why again this tax? Why instead not trying to put some order by taxing the untapped informal part of our economy? They will argue that all these joutiyas are providing jobs to thousands of young people. This is probably true, but it is the same problem as the parking guys (who could be considered as a tax): it reduces unemployment but it is not reliable in the long run nor fair for the middle class.
And regarding this IT issue: who is behind this very well organized importation and piracy businesses? Why not tackling this issue?
__________________

doukali liked this post
D K no está en línea   Reply With Quote
Old July 3rd, 2017, 06:45 PM   #1423
doukali
Registered User
 
Join Date: Aug 2008
Location: Between London and Bern (originally from Casablanca)
Posts: 1,256
Likes (Received): 1086

Quote:
Originally Posted by D K View Post
Doukali,
My question was : why always targeting the formal economy? The tax burden is heavy enough on the shoulders of the (upper) midder class. As stated here one day by someone: the tax rate is as high as France, BUT you have to pay Europe's prices for real estate, private schools for the kids and almost Frances' prices when you go to the doctor. Even a coffee in Paul Rabat or Casa is more expensive than a coffee in well known Café de la Paix in Paris.

Why again this tax? Why instead not trying to put some order by taxing the untapped informal part of our economy? They will argue that all these joutiyas are providing jobs to thousands of young people. This is probably true, but it is the same problem as the parking guys (who could be considered as a tax): it reduces unemployment but it is not reliable in the long run nor fair for the middle class.
And regarding this IT issue: who is behind this very well organized importation and piracy businesses? Why not tackling this issue?
The sad reality is that we do not have economists to conduct studies on the market, pricing,.... kayn ghir kawer ou 3ti l3awer

The middle-class ALWAYS pays more than its fair share! the rich are too rich to care and the poor are too poor to afford it so it is the middle-class that gets trapped and becomes easy target. This happens everywhere

Also, when you add the effect "shoufouni" where some people are prepared to pay ridiculous prices so that they can feel special!
__________________

dcasataza liked this post
doukali no está en línea   Reply With Quote
Old July 14th, 2017, 05:17 AM   #1424
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

TÉLÉPHONIE MOBILE
La recette de l’Allemand Telefunken pour réussir au Maroc

Quote:


Miser sur la fiabilité allemande et les smartphones. C’est la stratégie que s’est tracée l’entreprise créée en 1903 pour réussir son retour au Royaume. Telefunken entend aussi capitaliser sur le succès réalisé au niveau des téléphones fixes qu’elle a commercialisés au Maroc depuis juin 2016. L’entreprise en commercialise 5 modèles aujourd’hui.

Dans les détails, la stratégie de l’entreprise qui vendait les télévisions et réfrigérateurs dans le Royaume entre les années 1950 et 1980 repose sur 4 T :

Target (cible) : 15-45 ans.

Trust (confiance) : Rétablir la confiance à travers l’ingénierie allemande.

Technology (technology) : Telefunken compte acquérir 5% du marché marocain de la téléphonie mobile, estimé à 4 milliards de Dh, à travers une technologie allemande innovante, la pénétration du marché par le bas et une gamme qui répond au besoin du consommateur. Pour se différencier de la concurrence, les smartphones avec des fonctionnalités propres à la marque (qui n’existent pas chez les autres fabricants) seront commercialisés à partir de septembre 2017.

Triumph (triomphe) : « Le futur a besoin d’héritage. Nous sommes confiants ; la marque n’a pas besoin de faire ses preuves. Telefunken est connue et reconnue mondialement, que ce soit au niveau de la notoriété ou de l’ingénierie », précise Omar Lahlou, directeur général adjoint de We do, distributeur exclusif des Telefunken en Afrique et dans la zone MENA.

Telefunken a choisi de mettre sur le marché comme phase de départ 3 smartphones. Concernant la prochaine étape, l’entreprise allemande compte commercialiser les autres produits bruns et blancs (télévisions et réfrigérateurs) à compter de l’année 2018. Telefunken vise aussi à faire du Maroc son hub de l’Afrique du Nord et de l’Afrique subsaharienne.
http://www.challenge.ma/la-recette-d...u-maroc-86282/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ

Last edited by John vicks; August 9th, 2017 at 01:50 PM.
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old July 19th, 2017, 09:19 PM   #1425
Gadiri
Registered User
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir-Guelmim
Posts: 52,096
Likes (Received): 6582

Quote:
Offshoring: 60.000 emplois supplémentaires et 18 MMDH de chiffre d'affaires en 2020



Par Rachid Jankari
Mercredi 19 juillet 2017


Un chiffre d'affaires prévisionnel de 18 MMDH et la création de 60.000 emplois supplémentaires. Tels sont les deux indicateurs clés du secteur de l'offshoring au Maroc à l'horizon 2020. Les détails avec Abderrafie Hanouf, membre du directoire de MedZ et DG de MedZ Sourcing.



- Médias24: L'offshore est-il toujours un levier de croissance du marché des technologies de l'information au Maroc?

- Abderrafie Hanouf: La dynamique de croissance dans les métiers de l'offshoring est très soutenue à l'échelle mondiale. A l'échelle nationale, le secteur renoue avec la forte croissance. La progression avoisine les 10% en 2016 par rapport à 2015. Nous avons fini l'année avec près de 8,8 milliards de DH (MMDH) de CA à l'export et une valeur ajoutée de 7,4 MMDH, soit 85% du CA!

Notre pays a en outre poursuivi sa stratégie de diversification des marchés mais également des métiers, avec de nouveaux segments qui émergent.

Le secteur est un pilier du plan d'accélération industrielle et constitue un levier stratégique pour le développement du marché des TIC dans notre pays.

A noter que l'année 2016 a marqué un tournant pour le secteur de l'offshoring avec la nouvelle feuille de route adoptée en mai de l'année dernière et qui couvre la période 2016-2020. Des objectifs ambitieux ont été actés à travers cette feuille de route: la création de près de 60.000 emplois supplémentaires et une valeur additionnelle de 18 MMDH.

- Qu'en est-il de la contribution de l'offshoring dans la dynamique de création de l'emploi notamment pour les entreprises installées dans les parcs MedZ?

- Le secteur de l'offshoring demeure le plus grand pourvoyeur d'emplois à forte valeur ajoutée et un formidable ascenseur social pour la jeunesse marocaine. Les parcs MedZ continuent de jouer le rôle de fer de lance de l'offre Maroc, à travers une forte croissance en 2016. Ainsi, les contrats signés en 2016 devraient permettre la création de 3.000 nouveaux emplois dans le secteur et induire un investissement de 100 millions de DH (MDH).

Aujourd'hui, trois segments contribuent fortement à cette dynamique: l'ITO, le CRM et l'ESO (ingénierie et recherche & développement). Nous comptons dans les prochaines années sur le décollage du BPO, l'un des segments qui connaît le plus de croissance à l'échelle mondiale. Le retard enregistré étant dû principalement à des questions de maturité dans nos principaux marchés cibles.


- Est-ce que la dynamique des installations continue à se concentrer sur les parcs de Casanearshore et Technopolis? Quid des autres parcs à savoir Fès shore et Oujda shore?

- Le groupe CDG, à travers MedZ, accompagne depuis plus de 10 ans le secteur de l'offshoring et contribue fortement à son essor. Nous avons investi plus de 3,5 MMDH, à travers 4 parcs: Casanearshore, Technopolis, Fès shore et Oujda shore.

Ainsi, plus de 270.000 m² d'espaces bureaux et services ont été développés, avec une société de gestion dédiée: MedZ Sourcing. Près de 30.000 salariés travaillent dans ces parcs, soit 40% des effectifs à l'échelle nationale.

Plus de 100 acteurs mondiaux de référence y sont installés et y produisent près de 45% du chiffre d'affaires du secteur. L'impact socio-économique de ces parcs est énorme.

Nous avons signé plus de 20 contrats en 2016, aussi bien pour accompagner la croissance de nos clients que pour l'installation de nouveaux acteurs au Maroc. Casanearshore continue de connaître une forte attractivité, suivie de Technopolis. Mais 2016 a été également marquée par la confirmation de l'envol de Fès shore avec l'installation de CGI Technologies et la signature de plusieurs extensions.

Ce nouveau parc abrite déjà, en moins de 3 ans d'existence, les segments de métiers ITO, CRM et ESO et promet d'être une destination régionale de référence. Oujda Shore est sur les pas de Fès. Une première référence en ce premier semestre...

- Au-delà de cette radioscopie du marché prometteur et porteur de l'offshoring, quels sont les axes de votre stratégie de développement à l'horizon 2017-2018 sur la base des objectifs planifiés par le plan 2016-2020?

- Notre stratégie se focalise sur la diversification des marchés et l'émergence de nouveaux métiers. Notre plan d'action fait également la part belle à la recherche de la valeur ajoutée et à la montée en gamme. Nous sommes également conscients que ces objectifs ne sauraient être atteints sans la mise à disposition de ressources de qualité et en nombre suffisant.

Le chantier de la formation est par conséquent un chantier à considérer de manière prioritaire par toutes les parties prenantes.

Nous sommes sur un marché porteur et très prometteur. Le Maroc dispose d'atouts indéniables pour se démarquer de la concurrence régionale et internationale. Il doit se donner tous les moyens pour capter le maximum de flux.

https://www.medias24.com/MAROC/TECH/...izon-2020.html
__________________


FBI Says 94% of Terrorist Attacks in the US Since 1980 Are by Non-Muslims


Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old July 20th, 2017, 12:29 AM   #1426
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Télécoms : Orange Maroc lance son concept de Smart Stores

Quote:


Casablanca abrite le 1er Smart Store de Orange Maroc, dans lequel les clients peuvent désormais tester les différents produits et services avant l’achat.

Ce store de 2 étages est également équipé de Wi-Fi gratuit, de bornes de recharge du téléphone et du service de transfert des données de l’ancien téléphone au nouveau. A noter qu’Orange Maroc compte ouvrir d’autres Smart Stores dans plusieurs villes, dont Rabat, Tanger, Fès, Meknès et Marrakech.
http://www.infomediaire.net/telecoms...-smart-stores/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old August 3rd, 2017, 11:11 PM   #1427
Gadiri
Registered User
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir-Guelmim
Posts: 52,096
Likes (Received): 6582

Quote:
Tétouan Shore: Everis, le choix gagnant !



LE 31 JUILLET 2017


Everis est l’une des toutes premières entreprises internationales à s’être installée dans la zone de Tétouan Shore, un choix que ses responsables présents sur le site ne regrettent absolument pas, loin s’en faut !


Everis est à l’origine une entreprise espagnole de 18 000 personnes et présente dans quinze pays.

Elle offre des services de conseil d’intégration de systèmes et d’outsourcing dans les télécommunications, les établissements financiers, l’industrie, les services, l’énergie, l’administration publique et la santé.

Son chiffre d’affaires était de 691 millions d’euros en 2016

Elle est devenue filiale en 2004 de la société japonaise NTT Data, sixième société de services IT au monde, comptant 70000 collaborateurs répartis en Asie-Pacifique, Amérique du Nord et Latine, Europe et Moyen-Orient.

Elle a démarré ses activités à Tétouan Shore en 2016, emploie 70 personnes et travaille principalement dans le domaine de l’offshoring et essentiellement l’ITO pour le développement, la maintenance, les applications informatiques et les activités de test.

«Du fait de nos origines espagnoles, explique le DG du site tétouanais, M. Fred Sabbah, nous avons cherché une implantation proche et disposant d’hispanophones. Tétouan était toute indiquée pour cela sachant que dans cette région du Maroc, on parle un espagnol très pur et sans accent.

En outre, grâce aux instituts, écoles et universités de la région, il y a un vivier de main d’œuvre intéressante, jeune et motivée, généralement bien formée».

La ressource humaine, le must de Tétouan

Everis dispose de neuf centres de genre de par le monde, mais travailler pour la maintenance avec l’Argentine pose des problèmes en termes de décalages horaires. Le Maroc est à GMT, ce qui est très favorable pour les interventions à partir de Tétouan.

Quand une banque ouvre ses portes à 9 heures du matin en France, il n’est pas possible d’attendre 4 heures pour une intervention urgente sur son système.

Dans sa quête d’installation, après des prospections nombreuses, en Espagne notamment, Everis a reçu le meilleur accueil ici et des réponses satisfaisantes pour ses attentes.

Certes, la société a déjà trois unités de ce type en Espagne, mais ici à Tétouan Shore, l’attractivité est incontestable, notamment en matière fiscale.

«Cependant, explique M. Sabbah, c’est surtout en termes de ressources humaines que nous avons trouvé ce dont nous avions besoin, sachant que nos unités en Espagne étaient submergées de travail et qu’il fallait absolument compléter nos disponibilités envers la clientèle.

Bien sûr, nous aurions pu nous installer à Casablanca ou à Rabat où sont nombreux les «IT people», mais le contexte hispanophone de Tétouan et de sa région nous a fortement influencé dans notre choix.

Nous sommes actuellement 70 personnes ici à Tétouan Shore, mais d’ici mars 2018, nous aurons doublé nos effectifs avec 150 salariés».

Everis est d’ailleurs le premier recruteur IT de la région, y compris par rapport à Tanger et bénéficie du soutien conséquent de l’ANAPEC et de l’OFPPT, lequel d’ailleurs dispose d’un excellent centre de formation aux métiers IT sur le site de Tétouan Shore.

FY
https://lnt.ma/tetouan-shore-everis-choix-gagnant/
__________________


FBI Says 94% of Terrorist Attacks in the US Since 1980 Are by Non-Muslims


Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old August 3rd, 2017, 11:17 PM   #1428
Gadiri
Registered User
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir-Guelmim
Posts: 52,096
Likes (Received): 6582

Une filiale de TMSA qui carbure !

Quote:
Télécoms et connectivité : CIRES Technologies, la complexité décomplexée…



LE 31 JUILLET 2017


Parce qu’il fallait un site répondant aux exigences des investisseurs en termes de connectivité et de télécommunications les plus rapides et les plus fiables, parce qu’il fallait également répondre aux impératifs de surveillance et de sécurisation du complexe portuaire dans toute son étendue, TMSA a mis en place une structure dédiée aux technologies les plus récentes, CIRES Technologies.

Cette entreprise porte d’ailleurs le nom de la «montagne» qui surplombe le site de Tanger Med, «Monte CIRES Technologies».

Tanger Med est organisé autour de trois pôles.

Le pôle zone portuaire, celui de la zone d’activités, et le pôle services.

Ce dernier abrite trois activités, TME, Tanger Med Engineering, TMU, Tanger Med Utilities et CIRES Technologies, dédiée aux technologies dans des sites complexes.

«Notre expérience a démarré avec le lancement de Tanger Med, avec pour premier objectif de sécuriser le démarrage de ce port, qui était situé dans un site excentré, sur une plage déserte, dépourvue de la présence des opérateurs télécoms», explique M. Norddine Moukhlisse, son Directeur général

«Le pôle Technologies, porté par Cires Technologies, porte les métiers du cloud, la sécurité, la connectivité et l’infogérance.
La première est d’assurer la sécurité physique, avec des solutions comme la vidéo-surveillance, l’analyse d’images, la lecture des plaques d’immatriculation, le comptage des trafics par caméras vidéo, celui des passagers, dans les ports comme les aéroports.

L’entreprise s’occupe également des contrôles périmétriques, des accès, avec des technologies basées sur les empreintes, le contrôle des cartes doublé de celui des mains, etc.

Tous ces dispositifs sont intégrés au niveau d’une salle de contrôle, avec un mur d’images qui peut remonter toutes les alarmes liées à la sécurité».

On précisera, au passage, que le système de sécurité du port de Tanger Med est énorme et dispose, notamment, de cinq cents caméras de vidéo-surveillance.

La seconde activité a trait à la connectivité et CIRES Technologies est pionnière dans ce métier au Maroc.

Ainsi, pour Tanger Med Zones, qui était une zone excentrée de la ville de Tanger, à une distance de 18 kilomètres, il fallait la présence d’un opérateur télécoms afin de renforcer l’attractivité pour les investisseurs potentiels.

«Normalement, explique le DG de CIRES Technologies, dans ce type de situation, c’est l’opérateur historique qui est en charge de la connectivité et pour chez nous donc, Maroc Télécoms.

Mais quand un opérateur télécoms arrive, ses concurrents préfèrent s’abstenir parce que le coût des investissements pour arriver sur la zone est trop élevé par rapport au nombre escompté en termes de récupération de clients éventuels.

Mais la présence d’un seul opérateur sur une zone peut poser le problème de la compétitivité des prix et de la qualité de services.

TMSA a anticipé cette situation et a décidé d’investir dans les réseaux pour la zone en confiant cette tâche à CIRES Technologies qui s’est occupée de l’ingénierie et du design du réseau de façon à l’ouvrir aux trois opérateurs nationaux.

Cette approche a été mis en place pour apporter une proposition de valeur et une qualité de services pour les investisseurs au sein des zones gérées».

Il est également dupliqué ailleurs et notamment dans la zone Noor 1 à Ouarzazate.

Cette démarche a également reçu le meilleur accueil des investisseurs étrangers puisqu’ils plaçaient les questions de connectivité et de télécommunications avant les avantages fiscaux.


«A partir de cette activité de connectivité, expose M. Moukhlisse, CIRES Technologies réalise par ailleurs des réseaux complexes pour des sites complexes.

A titre d’exemple, son savoir-faire lui a permis de vendre des solutions technologiques aux niveaux national et international.

C’est cette filiale de TMSA qui a déployé des réseaux grand public pour l’aéroport Mohammed V, mais aussi pour les seize aéroports du Royaume. Elle a également réalisé le réseau outdoor professionnel du port de Casablanca et celui de Tanger Med qui s’étend sur plusieurs dizaines de kilomètres».

Un carnet de commandes bien rempli

Comme troisième activité, CIRES Technologies s’occupe de tout ce qui est Cloud et infogérance.

Un data center est déjà opérationnel et la construction d’un second est programmée pour une échéance prochaine, sachant qu’il s’agit d’investissements lourds avec tous les équipements redondés afin d’éviter toute panne, arrêt, et autres incidents. Ceci afin d’avoir une disponibilité et une efficience du réseau.

Ce data center sert au stockage des équipements informatiques de back up ou de production pour les clients.

Mais il y a également des ingénieurs qui gèrent tous les serveurs présents sur le site.

De surcroît, CIRES Technologies prévoit de déployer de façon continue et systématique les solutions Cloud, qui représentent le must en matière de sauvegarde des données.

L’entreprise compte aujourd’hui une soixantaine de personnes, mais qui seront 75 avant la fin de l’année, sachant qu’elle emploie également des sous-traitants et s’adjoint les services d’experts.

Bien évidemment, toutes les sociétés installées à Tanger Med sont clientes de CIRES Technologies.

Des entreprises installées à Tanger Med Zones , comme Yazaki, Polydesign, etc., sont dans son parc clientèle, mais également les nouvellement installés et une clientèle hors Tanger Med.

Outre les aéroports du pays, CIRES Technologies a équipé vingt gares de l’ONCF et son siège, le port de Casablanca, celui de Nador, MASEN.

Pour les serveurs, CIRES Technologies gère l’OCP, le ministère des Finances, la Direction générale des Douanes, celle des Impôts, la Trésorerie générale du Royaume, Al Amana, la Caisse Marocaine des Retraites, etc.

Le chiffre d’affaires annuel est supérieur à 100 MDH.

Après avoir équipé TMSA et sécurisé ses activités, la société a étendu et élargi ses activités dans une externalisation nationale, mais aussi en Afrique où un premier contrat avec le port autonome d’Abidjan a été conclu ainsi qu’avec des opérateurs et sociétés étrangers comme Acciona, FRS, etc.

Enfin CIRES Technologies a commencé une délocalisation pour assurer la bonne marche des opérations destinées à de gros clients dans d’autres zones du Maroc et notamment dans le centre, c’est-à-dire l’axe Casablanca-Rabat.

FY
https://lnt.ma/telecoms-connectivite...e-decomplexee/
__________________


FBI Says 94% of Terrorist Attacks in the US Since 1980 Are by Non-Muslims



Mouadex liked this post
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old August 4th, 2017, 09:21 AM   #1429
Mouadex
Registered User
 
Join Date: Feb 2017
Location: Casablanca
Posts: 150
Likes (Received): 193

Quote:
Originally Posted by Gadiri View Post

Tres intéressant

J'ai toujours pense qu'il fallait oriente l’économie du nord et des provinces du Sud vers le monde le monde hispanophone.
__________________

Izman liked this post
Mouadex no está en línea   Reply With Quote
Old August 9th, 2017, 01:52 PM   #1430
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Maroc Digital 2020 L’agence du développement numérique se concrétise

Quote:
-L’encouragement de l’entrepreneuriat dans le domaine de l’économie numérique, une priorité
-Son conseil d’administration comprendra des représentants des secteurs public et privé




Mettre en ligne 50% des démarches administratives, réduire de 50% la fracture numérique, connecter 20% des PME, le plan Maroc digital 2020 s’avère être l’un des plus ambitieux du continent

Accélérer la transformation numérique de l’économie nationale, positionner le Maroc en tant que hub régional et leader africain dans le domaine, améliorer l’écosystème national. Les trois priorités autour desquelles s’articule la Stratégie Maroc Digital 2020, présentée il y a tout juste un an par Moulay Hafid Elalamy devant le Souverain, représentent certainement un chantier ambitieux pour le pays, auquel contribuera l’Agence de développement du numérique.

Le projet de loi n° 61-16, adopté à l’unanimité par la Chambre des Représentants, institue l’Agence du développement numérique, qui se chargera de l’implémentation de la stratégie de l’Etat dans le domaine du développement de l’économie numérique, l’encouragement de la diffusion des outils numériques et de la promotion de leur utilisation auprès de la population. Présentant ce projet de loi, la secrétaire d’État chargée du Commerce extérieur, Rkia Derham a souligné que les amendements apportés ont pour but d’assurer l’harmonisation des différents projets publics liés au domaine des nouvelles technologies.

Cette agence sera chargée, entre autres, de la mise en œuvre de la stratégie de développement des investissements dans le domaine de l’économie numérique ainsi que la présentation de toute résolution de nature à améliorer les conditions de développement de l’économie numérique. Mais pas seulement. Elle aura également pour missions de concevoir et de mettre en œuvre des projets de l’administration électronique, développer des prestations numériques dans le cadre du programme e-gouvernement, fournir l’expérience requise aux acteurs dans le domaine de l’économie numérique en vue de consolider leurs capacités concurrentielles.

Un autre axe majeur, et pas des moindres, sur lequel travaillera l’agence est l’encouragement de l’activité entrepreneuriale dans le domaine de l’économie numérique. Son conseil d’administration comprendra des représentants des secteurs public et privé (ANRT, MarocPME, AMDIE, CCIS, CGEM, GPBM, Barid Al-Maghrib), ainsi que 4 personnalités désignées par le Chef de gouvernement sur proposition du ministre de l'Industrie. Siégeant à Rabat, l’agence pourra disposer d’annexes régionales. Elle publiera notamment un rapport annuel sur le développement digital au Maroc et «sera soumise à un contrôle financier a posteriori de l’État».
http://leconomiste.com/article/10158...-se-concretise
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ

Mouadex liked this post
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old August 10th, 2017, 02:36 PM   #1431
Gadiri
Registered User
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir-Guelmim
Posts: 52,096
Likes (Received): 6582

Quote:
Originally Posted by Mouadex View Post
Tres intéressant

J'ai toujours pense qu'il fallait oriente l’économie du nord et des provinces du Sud vers le monde le monde hispanophone.
ça fait longtemps que je me dis qu'un petit call center à Sidi Ifni ne serait pas de refus.

Dans le Sud l'espagnol est bien pratiqué..
__________________


FBI Says 94% of Terrorist Attacks in the US Since 1980 Are by Non-Muslims


Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old August 10th, 2017, 02:47 PM   #1432
Gadiri
Registered User
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir-Guelmim
Posts: 52,096
Likes (Received): 6582

Quote:


Crise d’ingénieurs informatiques dans l’offshoring





Par Ahlam NAZIH | Edition N°:5053 Le 28/06/2017


Les SSII françaises se les arrachent, accentuant le déficit
Développeurs, experts de sécurité, gestionnaires de projet… les plus demandés
Les écosystèmes du secteur au point mort



Face à la rareté des profils, les salaires grimpent. Les ingénieurs fraîchement émoulus démarrent avec une rémunération moyenne de près de 10.800 DH par mois, contre environ 8.000 DH il y a deux ans

«On nous vide de nos ressources humaines», s’écrie la présidente de la Fédération marocaine des TI, des télécoms et de l’offshoring (Apebi), Saloua Karkri Belkeziz. Dans le secteur, les ingénieurs informatiques, fortement sollicités par des entreprises françaises, se font de plus en plus rares (voir L’Economiste N°5001 du 12 avril 2017). «Il existe un réel engouement des sociétés françaises qui envoient leurs chasseurs de têtes au Maroc.

J’ai reçu plusieurs plaintes de membres de l’Apebi. C’est aussi le cas en Tunisie», révèle Karkri. «Maintenant, les ingénieurs peuvent obtenir leur permis de travail en France en une semaine. Et ils n’ont même pas besoin de se déplacer, le consulat s’occupe de tout», poursuit-elle. La tendance se dessine depuis maintenant trois ans, selon le directeur de Supinfo, Amine Zniber, dont les lauréats sont très convoités par les SSII françaises.


Or, au Maroc aussi, les besoins des offshorers en ingénieurs, dotés des savoir-faire et savoir-être adéquats, sont importants. Les développeurs (sous Java et .net), chefs de projets et experts de sécurité informatique sont particulièrement demandés.
Il est donc impératif d’activer plus de formations dans le domaine des TI.

La stratégie Maroc Digital prévoit la formation de 30.000 jeunes d’ici 2020. Cela reste, cependant, insuffisant. Selon les professionnels, il est également essentiel de proposer aux jeunes des projets «intéressants» de transformation digitale. Autrement, ils iront les chercher ailleurs. Pour l’heure, peu sont lancés.

Manque de bol, la stratégie Maroc Digital est toujours en stand-by, en attendant l’activation de l’agence pour le développement du digital, annoncée il y a un an. Par ailleurs, le contrat d’application des cinq écosystèmes offshoring, présentés en mai 2016, n’est toujours pas signé. Pour résumer, tout est au point mort.

«Les technologies de l’information pourraient nous aider à atteindre tous nos objectifs de développement. Selon, le cabinet Ernst & Young, le numérique peut nous faire gagner 2 points de PIB. Mais je n’ai pas l’impression que nous en ayons suffisamment conscience», regrette la présidente de l’Apebi.

Faute de projets d’envergure, les ingénieurs marocains tentent de chercher des opportunités plus alléchantes dans d’autres pays. «Ils sont aussi très prisés en Allemagne et aux Pays-Bas. Les salaires des débutants varient entre 30.000 et 36.000 euros par an», précise Zniber. Au Maroc, les rémunérations ont été revues à la hausse. Les juniors débutent avec un salaire variant entre 130.000 à 140.000 DH par an, soit environ 10.800 DH par mois, contre 8.000 à 8.500 DH il y a deux ans.





http://www.leconomiste.com/article/1...s-l-offshoring
__________________


FBI Says 94% of Terrorist Attacks in the US Since 1980 Are by Non-Muslims


Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old August 10th, 2017, 05:24 PM   #1433
reda85
Registered User
 
Join Date: Feb 2009
Location: rabat
Posts: 2,036
Likes (Received): 419

n'importe quoi. il y'a de bons ingénieurs débutants qui ne trouvent pas de travail, d'autres qui commencent à 5000 dhs/mois . les "professionnels" se sont bien gavés lors de la crise en recrutant des ingenieurs d'état en contrat ANAPEC et à 5000 dhs/mois, et ils veulent garder la même tendance même quand il y'a plus de demande. tale3 wakel b7al lmenchar.
la france en particulier a tellement de problèmes à recruter de bons ingénieurs IT francophones que cette tendance ne peut qu'accélérer. le maroc et la tunisie en seront les premiers bénéficiaires, et si nos SSII marocaines veulent prospérer, elles ont interet à voir leurs ressources humaines comme ceux qui apportent de la plus-value et non comme du bétail, ce qu'ils ont fait ces dernières années, profitant de la crise pour geler les augmentations, baisser les salaires, ... maintenant c le retour de baton
__________________

fora1 liked this post
reda85 no está en línea   Reply With Quote
Old August 10th, 2017, 06:06 PM   #1434
fora1
Registered User
 
Join Date: Apr 2016
Posts: 965
Likes (Received): 674

Quote:
Originally Posted by reda85 View Post
n'importe quoi. il y'a de bons ingénieurs débutants qui ne trouvent pas de travail, d'autres qui commencent à 5000 dhs/mois . les "professionnels" se sont bien gavés lors de la crise en recrutant des ingenieurs d'état en contrat ANAPEC et à 5000 dhs/mois, et ils veulent garder la même tendance même quand il y'a plus de demande. tale3 wakel b7al lmenchar.
la france en particulier a tellement de problèmes à recruter de bons ingénieurs IT francophones que cette tendance ne peut qu'accélérer. le maroc et la tunisie en seront les premiers bénéficiaires, et si nos SSII marocaines veulent prospérer, elles ont interet à voir leurs ressources humaines comme ceux qui apportent de la plus-value et non comme du bétail, ce qu'ils ont fait ces dernières années, profitant de la crise pour geler les augmentations, baisser les salaires, ... maintenant c le retour de baton
Rien d'autre à ajouter les SSII marocaines ont pris les diplômés marocains pour du bétail payé au lance pierre, aujourd'hui que la situation a changé ils s'en mordent les doigts, bien fait pour eux et qu'ils fassent 1 petite introspection et changent leur ressources humaines car ce qui est rare vaut cher, ils n'ont qu'à augmenter leurs salaires pour faire face à al concurrence des pays européens sinon les ingénieurs IT iront voir ailleurs si l'herbe est plus verte.
fora1 no está en línea   Reply With Quote
Old September 11th, 2017, 06:00 PM   #1435
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Orange Maroc investit 1,2 MMDH par an dans ses infrastructures

Quote:


Yves Gauthier, Directeur Général d’Orange Maroc, est actuellement L’Invité de l’Infomédiaire. Et dans cet entretien, Gauthier revient notamment sur la stratégie d’investissements de l’opérateur dans les infrastructures.

‘‘Les télécommunications, ce sont avant tout des réseaux d’infrastructures, et donc il appartient aux opérateurs d’investir pour les faire évoluer et offrir ainsi à leurs clients les meilleurs services (…) L’effort d’investissement pour le développement du numérique, la qualité du réseau et des infrastructures, afin d’offrir une meilleure connectivité aux clients, est très important et tourne pour Orange Maroc autour de 1,2 milliard de dirhams par an’’…...
http://www.infomediaire.net/exclusif...frastructures/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 12th, 2017, 09:02 PM   #1436
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Datacenters : Medasys va investir 800 MDH au Maroc

Quote:


Le groupe Medasys organise, ce 19 septembre 2017 à la Zone Industrielle de Témara, la cérémonie d’inauguration de ‘‘Maroc Datacenter’’, le 1er datacenter 100% marocain conçu selon la norme TIER III.

Cette cérémonie sera présidée par le ministre de l’Industrie, de l’investissement du commerce et de l’économie numérique, Moulay Hafid Elalamy, en présence de plusieurs partenaires publics et privés du groupe (HP, Microsoft, Schneider, Eaton…).

Ce projet est la 1ère réalisation du groupe dans le cadre de sa stratégie de développement portant sur la création de datacenters au Maroc et en Afrique.

A noter que, en marge de cette cérémonie, le groupe Medasys procèdera à la signature d’un important partenariat stratégique avec le groupe anglais Zircom pour le lancement de nouveaux projets de développement, pour un montant d’investissement de 800 millions de dirhams.

Zircom est un groupe anglais spécialisé dans la construction et l’exploitation des datacenters ainsi que dans les services électriques et les solutions de câblage.
http://www.infomediaire.net/datacent...form=hootsuite
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 19th, 2017, 01:36 PM   #1437
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Internet : L’IXP arrive au Maroc, une 1ère

Quote:


MTDS, l’un des 1ers fournisseurs d’accès Internet au Maroc, déploie le 1er point d’échange Internet (IXP) MARIX permettant d’échanger le trafic Internet local des 3 opérateurs Maroc Telecom, Orange et Inwi sans passer par le transit international.

Techniquement, le 1er avantage de déploiement de l’IXP en BGP (protocole de routage dynamique du trafic IP (Internet)) entre les opérateurs télécoms est le gain de rapidité d’accès grâce à la réduction du nombre des sauts entre divers points d’accès entre le Maroc et l’Europe.

Et grâce à l’IXP, le trafic Internet Marocain, ne sera plus susceptible d’être intercepté à l’étranger garantissant ainsi un niveau de sécurité plus accru de ce trafic.
http://www.infomediaire.net/internet...form=hootsuite
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ

doukali, dcasataza liked this post
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 20th, 2017, 01:51 PM   #1438
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Datacenter : Accord pour la mise en place d’un ‘‘Gateway’’ international au Maroc

Quote:


Les groupes marocain Medasys et britannique Zircom ont signé, ce mardi à Temara, un accord de partenariat pour la mise en place d’un International Gateway Marocco, orienté vers le marché africain et européen en général et le marché marocain en particulier.

D’un investissement global de plus de 800 millions de dirhams, ce projet d’envergure qui sera réalisé sur l’axe Casablanca-Kénitra sur une superficie de 60 000 m2, donnera une nouvelle dimension au secteur des nouvelles technologies au Maroc et permettra de positionner le Maroc en tant que leader dans la région.

L’accord porte sur la construction d’un Datacenter d’une grande capacité d’hébergement lié aux segments des administrations publiques ainsi que des banques, assurances et grandes entreprises. L’offre concerne la mise en place d’une plate-forme de colocation de standard mondial.
http://www.infomediaire.net/datacent...onal-au-maroc/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ

hamza.a liked this post
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 20th, 2017, 02:57 PM   #1439
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ

dcasataza liked this post
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 21st, 2017, 03:56 PM   #1440
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 6,034
Likes (Received): 3538

Orange lance une plate-forme de gestion des flottes de cartes SIM des entreprises

Quote:


Mahdi Bouzoubaâ, directeur marketing entreprises Orange.

Orange propose à sa clientèle entreprises une nouvelle plate-forme permettant la gestion et le contrôle de sa flotte de cartes SIM. Il s’agit des cartes déployées dans des objets connectés.

Assurances, agriculture, transport, santé, énergie… cette plate-forme permet une digitalisation des opérations métier dans différents secteurs d' activités, explique Mahdi Bouzoubaâ, directeur marketing entreprise d’Orange.

Parmi ces différentes fonctionnalités dédiées aux professionnels, citons l’activation/suspension des cartes SIM, la programmation des alertes contextuelles, le suivi du trafic et la réalisation des reportings personnalisés, le diagnostic de la connectivité ainsi que la géolocalisation des cartes SIM en temps réel.

Plus en détail, M. Bouzoubaâ affirme que la configuration des alertes contextuelles est une opération qui peut éventuellement détecter les comportements anormaux. "Au moment où la carte SIM sort du terminal dans lequel vous l’avez mise, vous recevez une notification", précise le directeur marketing en donnant l’exemple d’une personne effectuant beaucoup d’appels vers ses amis pendant les horaires de travail.
D’un autre côté, en cas de trafic anormal, c'est-à-dire quand des boîtiers se mettent, des fois, à envoyer d’une façon aléatoire, une quantité de données, cela engendre des "Bill Shock". Ces derniers signifient la réception d’une facture qui ne correspond pas à l’usage normal de la carte SIM. L’avantage de "Smart M2M", dans ce cas, réside dans le fait de réagir en temps réel en cas de surconsommation ou sous-consommation suite à la réception de l’alerte.

Par ailleurs, M. Bouzoubaâ estime que ce nouveau portail apporte plusieurs avantages pour les entreprises, notamment l’optimisation des coûts, l’amélioration de l’expérience client et l’optimisation du pilotage de la performance.

Inscrite dans la stratégie d’Orange de transformation digitale, "Smart M2M" se fixe pour objectif de répondre à deux aspects fondamentaux: fournir une connectivité enrichie d’un côté, et accompagner les opérateurs d’objets connectés dans la transformation digitale d’un autre côté.
Dans un contexte en mutation continue, Brahim Sbai, directeur central entreprise d’Orange, estime que le groupe se focalise de plus en plus sur l’accompagnement des entreprises marocaines en cassant les barrières avec l’international.
https://www.medias24.com/MAROC/TECH/...treprises.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Reply

Tags
telefonica

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 11:26 AM. • styleid: 14


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2017, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu