daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Euroscrapers > Local discussions > Switzerland > Lausanne



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 11 votes, 5.00 average.
Old December 3rd, 2017, 03:20 PM   #161
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

Un peu d'histoire (et de nostalgie):

LA SAGA DU SIMPLON-ORIENT-EXPRESS

https://www.citrap-vaud.ch/wp-conten...2.12.17bis.pdf


A quand une ligne à grande vitesse entre Londres et Venise, via Paris, Dijon, Lausanne, Montreux, Sion et Milan ?
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
Old December 3rd, 2017, 04:18 PM   #162
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

MODERNTIMES HOTEL, ST-LÉGIER


























Lake Leman no está en línea   Reply With Quote
Old December 8th, 2017, 07:34 PM   #163
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

L'ANNÉE SINO-SUISSE DONNE DES AILES À LAUSANNE 2020

Tourisme - Les représentants touristiques suisses et chinois ont dressé le bilan de l’année de coopération entre les deux pays.

Par David Genillard. Mis à jour à 17h05



Vice-président de la China National Tourism Administration, Du Jiang et Martin Nydegger, CEO de Suisse Tourisme (tous deux au premier plan) ont ratifié jeudi un protocole de coopération à Lausanne.


«On vient d’écrire la préface; maintenant on peut s’attaquer à la rédaction du livre!» Pour Ian Logan et le comité d’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse Lausanne 2020 (JOJ), le travail pour draguer clients, athlètes et professionnels chinois en vue de la manifestation ne fait que commencer.

Le directeur général des JOJ insiste: 2017 aura été une année charnière. Proclamée «Année du tourisme sino-suisse» en janvier par les présidents chinois et suisse Xi Jinping et Doris Leuthard, elle a permis de planter les graines de nombreuses collaborations entre les deux pays.

Présent en septembre à la World Winter Sports Expo de Pékin, dont la Suisse était l’hôte d’honneur, Ian Logan était également invité à tirer un bilan de cette année de coopération, jeudi à Beaulieu. «Il y a une opportunité énorme à saisir pour Lausanne 2020 et pour toute la région. Les Jeux de Pékin constituent un immense appel d’air en Chine. Leur président veut amener 300 millions de ses compatriotes aux sports de neige d’ici 2022. L’enjeu pour nous est de profiter de l’image de Lausanne, capitale olympique, et de nos jeux pour attirer une part de cette clientèle. Pour lui faire découvrir d’autres paysages que le Cervin et la Jungfrau.»

Comme pour exaucer son vœu, Li Jinzao, président de la China National Tourism Administration, et Martin Nydegger, nouveau directeur de Suisse Tourisme, ont ratifié un protocole d’accord visant à approfondir la collaboration entre les deux pays dans le domaine du tourisme. «Avec l’essor de l’industrie du voyage en Chine, les Jeux olympiques d’hiver de la jeunesse à Lausanne en 2020, les Jeux olympiques d’hiver en 2022 à Pékin, l’intensification de l’échange des connaissances arrive à un moment crucial pour nos deux pays», commente Martin Nydegger. «Nous devons passer d’une économie touristique de masse à un tourisme de qualité, réagit son homologue chinois. Pour cela, nous avons beaucoup à apprendre de la Suisse, qui possède une longue tradition dans ce domaine.»


Athlètes, touristes et pros

Fin novembre, une délégation municipale leysenoude se rendait dans la province d’Hebei, où se dérouleront les Jeux de 2022. Au printemps, la station des Alpes vaudoises – qui accueillera les compétitions de freestyle des JOJ – signait avec cette région un protocole de collaboration dans les domaines de la formation, de l’éducation, du sport, mais aussi de la santé.

Pour Ian Logan, le rapprochement des deux manifestations doit effectivement se faire sur le plan sportif, mais pas uniquement: «Il faut que les jeunes athlètes chinois viennent se préparer pour les JOJ à Leysin, aux Diablerets, à Villars. Ils deviendront naturellement des ambassadeurs de la région et de ces Jeux dans leur pays. Mais nous devons aussi en profiter pour attirer des touristes. Je suis d’ailleurs en contact avec des tour-opérateurs chinois pour qu’ils créent des packages incluant les Jeux de Lausanne. Enfin, il faut également initier des échanges professionnels, par exemple dans le domaine de l’hébergement. Pourquoi ne pas inciter du personnel hôtelier à venir se former chez nous durant les JOJ, et inversement, envoyer du personnel suisse à Pékin par la suite?» (24 heures)


Créé: 08.12.2017, 17h05

https://www.24heures.ch/vaud-regions...story/29710667
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote
Old December 8th, 2017, 10:21 PM   #164
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

8 Décembre 2017

LE BEAU-RIVAGE PALACE, L'ÉVEIL D'UNE LÉGENDE

Par Mary Vakaridis



Spa, restaurant, chambres: des millions ont été investis pour rénover le Beau-Rivage. (Crédits: Beau-Rivage)


Inauguré au milieu du XIXe siècle, l’hôtel d’Ouchy a investi des millions dans une rénovation d’ampleur pour se hisser aux meilleurs standards.


Niché dans un écrin de 4 hectares de verdure, le Beau-Rivage Palace affiche plus de 150 ans d’histoire. «La vue d’ici sur le lac et les montagnes incite à la sérénité. Pour moi, ce n’est pas un hasard si cet hôtel s’est affirmé comme un lieu de prédilection pour les négociations de paix», décrypte Nathalie Seiler-Hayez, directrice depuis deux ans.

Ainsi, l’établissement a accueilli les signataires de l’accord qui mit fin à la guerre italo-turque, en 1912. Plus récemment, l’hôtel a été le cadre de pourparlers sur le nucléaire iranien durant trois semaines en 2015. Puis, en 2016, une réunion pour la paix en Syrie s’y est déroulée, malheureusement sans grand succès.

Des cohortes de personnages illustres s’y sont succédés. Des artistes comme Victor Hugo, Charlie Chaplin, Coco Chanel, de même que Ravel et F. Scott Fitzgerald. Des hommes d’Etat, par exemple Churchill et Nelson Mandela. Aujourd’hui, le Beau-Rivage Palace (BRP) est devenu un habitué du podium des ratings hôteliers internationaux. Dans la catégorie «Hôtel de ville», l’entreprise coiffe régulièrement le classement des établissements helvétiques établi par le magazine alémanique Bilanz (par ailleurs partenaire de Bilan pour le palmarès des 300 plus riches de Suisse).


Naissance de la SIO

Mais revenons aux origines. L’histoire du BRP débute au milieu du XIXe siècle, alors qu’Ouchy n’est encore qu’un petit port de pêcheurs. Sur les rives du lac Léman, l’Hôtel des Bergues à Genève et les Trois-Couronnes à Vevey accueillent déjà des touristes fortunés. Ce sont souvent des Britanniques partis faire leur «Grand Tour» pour découvrir les beautés de l’Europe continentale durant un voyage de plusieurs mois.

L’idée d’ouvrir un palace à Lausanne destiné à la même clientèle est celle de quelques Vaudois membres du Parti libéral de l’époque. On est alors en pleine révolution industrielle. Désireux d’encourager le développement local, ces notables sont prêts à payer de leur poche pour compléter les moyens de l’Etat. Commerçants, avocats ou banquiers, ces privés parviennent finalement à sceller une alliance avec les autorités. L’arrangement clôt un vieux conflit entre la commune d’Ouchy, favorable à l’essor urbain, et un gouvernement cantonal radical plus soucieux des intérêts de la campagne.

Une société privée qui va devenir la Société immobilière d’Ouchy (SIO) est alors fondée avec la mission de concevoir un plan d’aménagement pour le village d’Ouchy en 1856. Pour les initiateurs du projet, le moment est venu d’accueillir dignement les bateaux en provenance de Genève, comme le fait déjà Montreux. Les plans prévoient une valorisation des rives du lac.

En 1857, le Grand Conseil vaudois cède à la future SIO le terrain où va être édifié le BRP. Alors syndic de Lausanne, Edouard Dapples prend la direction de la SIO et confie l’aménagement du rivage à Louis Joël, membre libéral de l’Exécutif lausannois. Un concours est lancé pour choisir l’architecte de l’hôtel. Fin 1857, le Genevois François Gindroz remporte le Prix du jury. Mais le fait que le lauréat ne provienne pas de la région crée des obstacles. Le mandat est finalement accordé aux deuxièmes ex aequo, les Lausannois Achille de La Harpe et Jean-Baptiste Bertolini.


Métamorphose d’Ouchy

Alors que la Suisse s’emploie à jeter les bases de son essor économique à venir, le monde connaît de grands bouleversements. En Russie, Alexandre II abolit le servage et 20 millions de personnes sont libérées de l'esclavage. La guerre de Sécession débute aux Etats-Unis. A Lausanne, on perce la rue Haldimand entre la place de la Riponne et le Grand-Pont, tandis qu’Ouchy n’a encore rien d’un haut lieu touristique.

La bourgade est cernée de maisons cossues appartenant à des patriciens. Des Lausannois qui ont leur hôtel à la rue de Bourg et rejoignent leur résidence secondaire au bord du lac en calèche. La majeure partie de ces privilégiés sont cependant formés de riches étrangers. Parmi eux, la famille britannique Alliott qui va céder à la SIO le terrain où sera construit le Beau-Rivage.

Premier établissement hôtelier d’Ouchy, l’Hôtel d’Angleterre a accueilli l’écrivain du romantisme britannique Lord Byron en 1816. C’est là que l’auteur a rédigé son célèbre poème, «Le prisonnier de Chillon». Attirés par la réputation romanesque de l’endroit, les Anglais affluent à cette adresse bientôt dépassée par son succès.

La réalisation du projet du Beau-Rivage en cinq ans seulement a tout d’un exploit. De style néoclassique, l’hôtel initial sera flanqué en 1908 d’un bâtiment néobaroque de six étages signé Eugène Jost, architecte du Montreux Palace. Les figures sculptées au pinacle de la grande coupole sont inspirées des nymphes de Carpeaux de l’Opéra Garnier à Paris. Directeur de l’hôtel et pionnier de l’hôtellerie suisse, Jacques Tschumi a orchestré l’agrandissement de la construction. A la tête du Beau-Rivage de 1888 à 1912, le Bernois est aussi le fondateur de l’Ecole hôtelière de Lausanne, en 1893.



Spa, restaurant, chambres: des millions ont été investis pour rénover le Beau-Rivage. (Crédits: Beau-Rivage)


L’empreinte de la famille Sandoz

L’histoire de ce fleuron hôtelier est indissociable de celle de la famille Sandoz, propriétaire du BRP par l’intermédiaire de la Fondation de famille Sandoz. D’abord minoritaire, l’actionnariat de la fondation a augmenté au fil du temps jusqu’à couvrir la quasi-totalité du capital. Cofondateur de Sandoz à Bâle (qui fusionnera avec Ciba-Geigy pour donner naissance à Novartis en 1996), Edouard Constant Sandoz vient, une fois sa fortune faite, s’installer à Lausanne, ville dont son épouse Olympe est originaire.

Cette dernière est aussi la sœur d’un des fondateurs de la marque horlogère Longines. Devenu un pilier de la SIO, l’entrepreneur et mécène va jouer dès 1907 un rôle actif dans la gestion de l’établissement. Par la suite, ses héritiers vont continuer à siéger au conseil d’administration.

Créée par le peintre et sculpteur Edouard Marcel Sandoz, la fondation a pour but d'encourager la créativité et l'esprit d'entreprise. Gérant un patrimoine estimé à plus de 5 milliards de francs, l'organe investit dans l'horlogerie (Parmigiani Fleurier) comme dans la technologie. Le pôle hôtelier de la fondation comprend encore l’Angleterre & Résidence, puis le Lausanne Palace et le Château d’Ouchy acquis en 2015, le Riffelalp Resort, sis à Zermatt à 2222 mètres d’altitude, et l’hôtel lacustre Palafitte à Neuchâtel.


Le réveil d’une légende endormie

Le pôle hôtelier de la fondation est actuellement dirigé par François Dussart qui a été à la tête du BRP de 2003 et 2015. Durant cette période, de gros investissements ont été consentis. «Ces aménagements ont apporté à l’hôtel les touches de modernité qui ont permis de réveiller une légende endormie», relate Nathalie Seiler-Hayez.

Un spa à 13 millions, ouvert en 2005, donne un coup de fouet à l’hôtel qui bénéficie à cette occasion d’une couverture importante de la presse internationale. Puis une rénovation d’ampleur est entreprise dans le cœur du bâtiment. «La rotonde, qui date de 1908, nécessitait une restauration. Nous en avons profité pour repenser les espaces de l’hôtel», témoigne François Dussart.

Les travaux débouchent sur l’ouverture d’une nouvelle salle de petit-déjeuner et la création du restaurant d’Anne-Sophie Pic (voir encadré). Des dizaines de millions sont investis dans des transformations qui mettent également une centaine de chambres aux derniers standards technologiques.

Nathalie Seiler-Hayez reprend: «Chaque saison, nous montons des activités afin d’inviter les Lausannois à venir au BRP. Cet hiver, il y aura un carrousel sur la terrasse, et les visiteurs pourront venir boire de bons chocolats chauds après une promenade. Nous tenons beaucoup à ce mélange entre clientèles internationale et locale, car l’hôtel est une pièce du patrimoine des habitants à part entière.»



Vue d’ensemble de la coupole réalisée au début du XXe siècle et récemment restaurée. (Crédits: Beau-Rivage)



http://www.bilan.ch/entreprises-plus...l-dune-legende
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote
Old December 13th, 2017, 10:12 PM   #165
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

Publié le 09/06/2017

LA CHAÎNE YOTEL S'INSTALLERA À ETOY


Construite en partenariat avec le groupe m3 REAL ESTATE, la future «résidence hôtelière 2.0» comprendra plus de 200 studios.


Construite en partenariat avec le groupe M3 d'Abdallah Chatila, la future «résidence hôtelière 2.0» comprendra plus de 200 studios. Elle vise une clientèle connectée faisant de longs séjours.

La toute jeune chaîne hôtelière Yotel a signé un contrat de gérance de longue durée pour une future résidence hôtelière dont le chantier doit s'ouvrir très prochainement à Etoy (VD). Le partenaire de Yotel n'est autre que le groupe M3 Real Estate qui s'est doté l'an dernier d'une entité dédiée à l'hospitality dirigée par Anne Southam (fondatrice de la chaîne Hôtels et Patrimoine).

Créée en 2003 par le Britannique Simon Woodroffe, Yotel se décline pour l'heure en deux concepts, YotelAir et YotelCity.

Le premier propose des hôtels situés dans des aéroports: Londres- Gatwick et Londres-Heathrow (dès 2007), Amsterdam-Schiphol (2008), Paris-Charles de Gaulle (2016) et à l'aéroport de Singapour (prévu en 2019).

Quant au concept YotelCity, le premier a été ouvert en 2011 à New York, avec 713 chambres et 2000m² d'espaces partagés, le second ouvre en juin à Boston avec 326 chambres, un troisième verra le jour en septembre à Singapour avec 610 chambres, et enfin un quatrième à San Francisco avec 202 chambres en octobre.


Puis à Genève et Zurich?

La troisième déclinaison de la marque Yotel, intitulée YotelPad, s'ouvrira donc à peu près au même moment à Etoy (VD) et à Dubaï. Sa particularité est de viser une clientèle faisant de longs séjours (entre une semaine et plusieurs mois) et qui souhaite devoir s'acquitter d'un montant raisonnable. Voilà pourquoi le choix de Yotel s'est porté sur Etoy et sa zone industrielle et commerciale.

«Nous étudions aussi des projets pour YotelCity et YotelAir dans la région genevoise et à Zurich, où la clientèle est actuellement dépendante d'hôtels traditionnels extrêmement chers.»

L'avantage de l'offre proposée par cette jeune chaîne est qu'elle prévoit d'offrir beaucoup de flexibilité au niveau des séjours et des services.

«Le voyageur d'aujourd'hui souhaite pouvoir réserver facilement depuis son téléphone portable. Il aimerait pouvoir poser ses affaires à 6 h du matin si nécessaire ou alors quitter le soir à 20 h, et cela sans se voir rajouter une journée entière.

Il n'a pas besoin d'un salon ou d'une salle à manger pour lui tout seul, des espaces partagés peuvent lui convenir. De même, il n'y a pas besoin d'une grande réception puisque la majorité des services peuvent s'effectuer via une application sur mobile comme avec les deux autres concepts Yotel".

Actuellement, 98% de laclientèle de la jeune chaîne hôtelière fait son enregistrement en ligne. Et dès le 26 juin, dans le cadre de l'ouverture du YotelCity de Boston, une nouvelle génération de clés électroniques sera mise en service. Elles se téléchargent directement sur un téléphone et un code-barres permet ensuite d'accéder à son studio, à sa chambre ou à sa chambre capsule (concept AIR). YotelPad mise beaucoup sur les espaces de coworking également, tout comme le YotelCity de New York. Autre particularité du nouveau concept: des espaces fermés au sous-sol où les clients réguliers peuvent laisser des affaires entre deux séjours. «Nous pensons que cela répond aux attentes d'une grande partie de la clientèle actuelle, quel que soit son âge.»


Article paru dans BILAN.7.06.2017_ Yotel_Etoy.pdf


https://www.m-3.com/fr/actualites/la...tallera-a-etoy


[C'est vrai que sur La Côte, spécialement dans la zone située entre Morges et Nyon, on ne peut pas dire qu'il y ait une surcapacité hôtelière. Ce nouvel établissement devrait contribuer à répondre à la demande des nombreuses multinationales qui sont venues s'installer dans la région ces 10 ou 15 dernières années, notamment au Littoral Parc et à Rolle.]
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote
Old December 15th, 2017, 11:49 PM   #166
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

LA VILLE VEUT RELANCER LE COMMERCE LAUSANNOIS

Lausanne - 13.12.2017 - 14:33 - Rédigé par Pierre-Antoine Hildbrand [Il a piqué la place du journaliste ? ]

COMMERCE • La Municipalité vient de dévoiler son plan d’action afin de redynamiser le commerce local, en grande perte de vitesse. La tâche s’annonce ardue.



Le municipal Pierre-Antoine Hildbrand dévoile en conférence de presse les mesures prises par la Ville pour dynamiser le commerce.


Conformément à son programme de législature, la Ville vient de dévoiler un certain nombre de mesures afin de tenter de contrecarrer ce recul historique de l’activité commerciale.

«La législature précédente avait fondé son action sur l’évenementiel pour tenter d’attirer le chaland, a constaté, en conférence de presse le municipal Pierre-Antoine Hildbrand, en charge de l’économie. Cette démarche, avec les marchés et les fêtes de Noël, a porté ses fruits, mais aujourd’hui nous souhaiterions faire converger politiques publiques et démarches des commerçants, en accumulant des petites mesures destinées à transformer et améliorer l’espace public. L’idée sera donc de nous concerter et coordonner régulièrement avec eux pour établir des chartes destinées à dynamiser le commerce ».

Afin de tester les mesures qui seront ainsi définies, une zone pilote sera instaurée dans le périmètre Saint-François, Bourg-Rôtillon. Une attention particulière y sera accordée aux règles de compétence du Service de l’économie, à la sécurité, à l’éclairage public et l’aménagement urbain ainsi qu’à la propreté.


Commerce en difficulté

Il y a urgence. Car incontestablement, le commerce du centre-ville lausannois va mal. Très mal même. Deux études commandées par la Ville confirment ce constat, que nombre de commerçants ont pour leur part établi depuis longtemps. Comme jamais, l’emploi dans le commerce de détail et le chiffre d’affaires global de la branche sont en très net recul, principalement sous les coups de boutoir du commerce en ligne. Autre évolution claire: la généralisation des grandes enseignes de vente internationales au détriment des commerçants locaux.

«Notre préoccupation est double, a expliqué Pierre-Antoine Hildbrand. Que le centre-ville ne se mue pas en clône des autres centres-ville avec les mêmes enseignes mondialisées, et qu’il ne se mue pas non plus en espace abandonné en raison des commerces qui ferment». Cette tendance de fond n’est pas propre à Lausanne. Mais selon Alexandre Dozio, le chef de l’office d’appui économique de la Ville, les spécificités de Lausanne - 3 lieux centraux distincts, entre cœur de ville, bord du lac et périmètre de la gare - ne facilitent pas la tâche en matière de revalorisation des commerces.



Des macarons pour les commerçants

Voilà une mesure qui n’a pas été annoncée mais qui pourrait bientôt être rendue publique. Il y a plus d’un mois et demi, l’association des commerçants lausannois remettait officiellement à la Municipalité une pétition forte de plus de 10’000 signatures. L’objectif était de pousser la Ville à faire machine arrière sur des mesures prises au cœur de l’été, très impopulaires: suppression de l’heure de stationnement gratuite entre 12h30 et 13h30 dans tout le centre de Lausanne et fin de la gratuité au bord du lac et au Chalet-à-Gobet. Six semaines plus tard, la Ville n’a toujours pas donné de réponse aux commerçants. «Nous sommes en discussion. Je ne souhaite pas me prononcer à ce stade» s’est bornée à répondre Florence Germond, la municipale en charge du dossier. «Des pistes sont explorées, ajoute en écho Pierre-Antoine Hildbrand sans donner plus de détails: la Municipalité et les pétitionnaires communiqueront à ce propos en temps utile». Selon nos informations, le dossier a bien du mal à avancer: «Nous avons reçu des documents qui montrent que rien ne va changer, déplore un commerçant. Si ce n’est que les entreprises devraient chacune avoir le droit à 3 macarons de 500 francs, qui plus est non transmissibles».


https://www.lausannecites.ch/le-jour...rce-lausannois



[Bon courage! Pourquoi ne pas engager un partenariat avec à l'EHL afin de trouver des idées novatrices ?]
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote
Old January 11th, 2018, 07:50 PM   #167
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

Michel Rochat, nouveau président de l’Office des vins vaudois

Publié le 08.01.2018

Le Conseil d’État a désigné Michel Rochat en qualité de nouveau président du comité de direction de l’Office des vins vaudois. L’actuel directeur de l’École Hôtelière de Lausanne (EHL) succédera à ce poste à Pierre Keller le 1er janvier 2019.


https://www.bicweb.vd.ch/frame.aspx?...bjectID=645872
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote
Old January 16th, 2018, 07:05 PM   #168
Lake Leman
Registered User
 
Lake Leman's Avatar
 
Join Date: Feb 2013
Location: Lausanne
Posts: 747
Likes (Received): 27

Publié à 16:22 (16.01.2018)

NOUVEAU RECORD DE FRÉQUENTATION POUR LE CHÂTEAU DE CHILLON





Le Château de Chillon (VD) a vu défiler un nombre record de visiteurs en 2017. Plus de 405'000 personnes, soit une hausse de plus de 10% par rapport à 2016. Mais une hausse de l'impôt sur les divertissements assombrit le tableau.

Le succès auprès des visiteurs s’explique notamment par la qualité et l’originalité de l'offre culturelle, estime mardi la fondation du Château de Chillon. Et de citer en exemples l’exposition Médiévale Factory ou le premier prix suisse de l’oenotourisme.

Baisse du franc fort et touristes asiatiques en nombre ont par ailleurs contribué à ces bons résultats. Plus des trois quarts des visiteurs sont étrangers et la fondation pense que le Château de Chillon devrait rester le monument historique le plus visité de Suisse.


Ombre au tableau

Mais tout n'est pas rose pour autant. La fondation regrette ainsi la décision de la commune de Veytaux d'augmenter de 40% l'impôt sur les divertissements.

"Ce prélèvement supplémentaire pénalisera la fondation", explique son président Claude Ruey. "Cela entraîne des conséquences non négligeables sur nos finances et une charge fiscale globale de 345'500 francs, soit plus que la subvention cantonale de 250'000 francs".


http://www.rts.ch/info/culture/92527...e-chillon.html



Un grand bravo à la commune de Veytaux, qui n'a rien trouvé de mieux que de ponctionner ce fleuron du tourisme vaudois, comme si ce n'était qu'une vulgaire vache à lait. Ils font comme Lausanne, avec sa taxe démente de 14% sur le divertsissement.
Lake Leman no está en línea   Reply With Quote


Reply

Tags
lausanne

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Related topics on SkyscraperCity


All times are GMT +2. The time now is 02:40 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2018, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2018 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2018 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

tech management by Sysprosium