daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy (aug.2, 2013) | DMCA policy | flipboard magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie

Reply
 
Thread Tools
Old September 24th, 2017, 08:31 PM   #3941
LYES
ça urge
 
LYES's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Posts: 6,443
Likes (Received): 3200

Quote:
Originally Posted by gms View Post
En 1986, l'état s'occupait de tout et le budget du pays dépendait à une large majorité de la fiscalité pétrolière

Ce n'est pas du tout le cas en 2017, le secteur publique est minoritaire et le budget de fonctionnement du pays ne dépend pratiquement plus de la fiscalité pétrolière
On ne va pas entrer dans les détails, les besoins ont augmenté et les algériens de 1986 ne sont pas ceux d'aujourd'hui, enfin bref cette phrase est anecdotique puisque personne ne souhaite le retour à 86 (y compris moi bien sur) j'espère que les prix se relèveront puisqu'ils (gouvernants) n'arriveront pas à changer quoique que ce soit, un incompétent ne devient pas compétent du jour au lendemain.
__________________
Truth is generally the best vindication against slander. Abraham Lincoln

Last edited by LYES; September 24th, 2017 at 08:39 PM.
LYES no está en línea   Reply With Quote
Old September 24th, 2017, 09:00 PM   #3942
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,358
Likes (Received): 16324

Quote:
Originally Posted by LYES View Post
On ne va pas entrer dans les détails, les besoins ont augmenté et les algériens de 1986 ne sont pas ceux d'aujourd'hui, enfin bref cette phrase est anecdotique puisque personne ne souhaite le retour à 86 (y compris moi bien sur) j'espère que les prix se relèveront puisqu'ils (gouvernants) n'arriveront pas à changer quoique que ce soit, un incompétent ne devient pas compétent du jour au lendemain.
Je veux bien que certains soient très pessimistes, mais enfin nous renvoyer en permanence à 1986 ou nous comparer au Zimbabwe ........ c'est pas sérieux

Les besoins ont augmenté mais le pays a beaucoup investit ces 15 dernières années

La population a augmenté mais le PIB a été multiplié par 4 depuis

LE secteur privé a pris le pas sur le secteur public, la majorité des ALgériens travaillent maintenant dans le secteur privé
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)
gms está en línea ahora   Reply With Quote
Old September 24th, 2017, 09:02 PM   #3943
elfourabi
Registered User
 
Join Date: Nov 2015
Posts: 108
Likes (Received): 120

Des pays qui ont des dettes énormes , rien qu'à regarder à gauche et à droite , qui sont entrain de mendier un peu partout ne pleurnichent pas comme les nôtres , que j'aime les appeler les philosophes à leurs temps perdu , beurk .C'est vrai qu'on est dans une mauvaise phase mais on a vu pire et comme d'hab on se redresse , ce n'est pas la fin du monde.
elfourabi no está en línea   Reply With Quote
Old September 24th, 2017, 09:36 PM   #3944
LYES
ça urge
 
LYES's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Posts: 6,443
Likes (Received): 3200

Quote:
Originally Posted by gms View Post
Je veux bien que certains soient très pessimistes, mais enfin nous renvoyer en permanence à 1986 ou nous comparer au Zimbabwe ........ c'est pas sérieux

Les besoins ont augmenté mais le pays a beaucoup investit ces 15 dernières années

La population a augmenté mais le PIB a été multiplié par 4 depuis

LE secteur privé a pris le pas sur le secteur public, la majorité des ALgériens travaillent maintenant dans le secteur privé
Lis mon précédent post et tu comprendras pourquoi j'ai ajouté cette phrase.

Ps: ton secteur privé tu lui enlève la commande publique il meurt ( c'est le cas actuellement), linflation est entrain de réduire le pouvoir d'achat donc pour le privé qui compte sur la conso interne se meurt à moins d'exporter.....dois je en rire ou pleurer.
__________________
Truth is generally the best vindication against slander. Abraham Lincoln
LYES no está en línea   Reply With Quote
Old September 24th, 2017, 09:44 PM   #3945
LYES
ça urge
 
LYES's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Posts: 6,443
Likes (Received): 3200

Voici mon précédent post :
Quote:
Soit sur que je ne critique pas pour le plaisir de le faire, j'aurais été le premier à féliciter même à louer les louanges de Bouteflika et ses collaborateurs si le résultat était différents mais...

Rien qu'ici sur ce forum on a assister ( presque en direct)aux effets de l'irresponsabilité, de la gabegie, des détournement et du clientelisme, on a vu des projets s'éterniser, augmenter en coût de façon considérable, mal finis, ils choisissent toujours les maquettes les plus archaïques pour a la fin avoir le même budget que les maquettes à la Zaha Hadid**; Tout ça à un coût, quand on dépense plus pour des projets et qu'en plus ils finissent en queue de poisson le résultat est que tu ne vois/sens aucun développement ou presque et l'argent ne suffira pas pour les projets suivants, ceux qui peuvent mettre en valeur les premiers.

C'est ça notre situation, en réalité on est retourné à 1986 et rebelote.
Ce qui est bizarre c'est que tout le monde n'a vu que la dernière phrase qui n'est pas le coeur du post.
__________________
Truth is generally the best vindication against slander. Abraham Lincoln
LYES no está en línea   Reply With Quote
Old Yesterday, 05:31 AM   #3946
Chardonneret
Registered User
 
Chardonneret's Avatar
 
Join Date: Aug 2015
Location: Oran
Posts: 935
Likes (Received): 3269

Quote:
Originally Posted by gms View Post
Si on écoute nos experts et nos médias :

Il ne faut pas aller vers des financements non conventionnels
Il ne faut pas s'endetter
Il ne faut pas privatiser
Il ne faut pas augmenter les taxes et les impôts
Il ne faut pas toucher au système de la retraite
Il ne faut pas toucher à la gratuité des soins
Il ne faut pas toucher au prix du carburant, eau, électricité, gaz
Il ne faut pas toucher aux frais d'inscriptions dans les universités
etc ....

Bref, il ne faut rien faire
C'est la discussion que j'ai eu récemment avec un ami, trop contradictoire, il essaye me donner l'exemple de la Corée du Nord et Singapour, je lui dis dans ce cas il faut encourager la privatisation dans tous les domaines, même les études afin de créer des écoles plus concurrentes et de qualité, aussi annuler le visa aux occidentaux, attirer les compétences/talents partout dans le monde surtout asiatiques comme font les pays développés dans leur entreprises et annuler la règle du 51-49 et leur laisser la possibilité d'acheter et d'investir ici du coup ça créera le dynamisme, il m'a répondu donc tu veux vendre le pays ? je lui dis c'est ce que font les pays capitalistes et libérales comme ceux que tu cites ...

Ils veulent devenir la Singapour bel hwa, juste par baguette magique avec des grosses gueules à têtes vides comme monsieur spécifique on va concurrencer le marché international ... wallah c des fous.
__________________
"Si j'étais professeur et que j'avais le peuple algérien pour élève, je lui ferais conjuguer à tous les temps et à tous les modes le verbe : Organise-toi." MESSALI EL HADJ

liko118, fly-zone, salimdz, alger88 liked this post

Last edited by Chardonneret; Yesterday at 05:46 AM.
Chardonneret no está en línea   Reply With Quote
Old Yesterday, 05:42 AM   #3947
Chardonneret
Registered User
 
Chardonneret's Avatar
 
Join Date: Aug 2015
Location: Oran
Posts: 935
Likes (Received): 3269

Quote:
Originally Posted by gms View Post
Si ailleurs, la corruption, les détournements, les surfacturations n'existent pas, ça se saurait
+1 la corruption n'a jamais été la véritable cause de sous-développement, si c'était le cas les pays comme les USA-Canada seraient les derniers au monde, en terme de corruption nos politiciens passent pour des débutants devant eux, tout le problème est un problème de vision et plan économique et pouvoir le concrétiser (tu ne vas pas le faire tout seul) aussi le niveau éducatif joue un rôle important, chez nous ils veulent atteindre le niveau des grands, tout en restant enfermé et sans travailler dur non plus ni lire des livres et s'instruire comme font dans les pays qui réussissent, ils n'acceptent pas que d'autres viennent s'enrichir sur leur terre même si c bénéfique pour l'économie du pays, pour eux c'est du vole et du traîtrise du gouvernement, ils veulent chasser les subsahariens qui bossent dans les terres agricoles et le bâtiment .. en même temps eux ne veulent pas frotter les mains .. ygoulek haki nta3 pétrole.
__________________
"Si j'étais professeur et que j'avais le peuple algérien pour élève, je lui ferais conjuguer à tous les temps et à tous les modes le verbe : Organise-toi." MESSALI EL HADJ

liko118, salimdz liked this post

Last edited by Chardonneret; Yesterday at 05:53 AM.
Chardonneret no está en línea   Reply With Quote
Old Yesterday, 09:16 AM   #3948
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 572
Likes (Received): 691

Quote:
Originally Posted by koussai View Post
les réserves de change de l Algérie seront établie a moins de 100 milliards de dollars d'ici la fin de l'année.il aurait fallu depuis juin 2014 date de la chute du prix du baril jusqu'aujourd'hui pour que ces réserves fondent de moitié,pour éviter un recours au fmi,houilleyahia veut faire tourner la planche a billet,soit la peste,soit le choléra!!non messieurs ni peste,ni choléra prenez votre courage a deux main,si vous voulez mr houilleyahia devenir populaire,sachez qu'il y a un autre choix,mettez en place les mécanismes de luttes contre la corruption afin d’éviter les détournements d argents futur,ensuite attaquer en justice tous ceux qui se sont servi de la manne pétrolière et remplies les poches,réclamez leurs tous l'argent qu'ils ont déposer dans les paradis fiscaux,attaquez vous a l'informel,ensuite ouvrez l’Algérie aux investisseurs et capitaux étrangers,abroger cette stupide loi 49/51,libéraliser l’économie algérienne!mettez en place une vision futuriste de diversification Economique!!!autant de vrais solutions pour sauver l Algérie de la faillite et de connaitre dans deux a trois ans le sort du venezuela

Tu dit vrai koussai, au lieu d'entamer les vrais réformes on cherche toujours la facilité, on s'attaque au citoyen et à son pouvoir d'achat on dévalue sa monnaie pour qu'il ne puisse plus acheter ses choses qu'on doit importer parce que ceux au sommet de l'état n'ont pas pu créer un environnement capable de produire, alors oui on importera moins les finances de l'état vont se rétablir surtout que le pétrole semble donner de meilleurs signes pour les années avenir, mais à quel prix? un éternel recommencement ou ceux qui gouvernent ce pays semble n’être restreint qu'au rôle de régulateur de dépenses.
__________________
" قال ابن خلدون:اذا تعاطى الحاكم التجارة فسد الحكم وفسدت التجارة
bidonVI está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 09:23 AM   #3949
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 572
Likes (Received): 691

By:www.tsa-algerie.com
Ahmed Ouyahia face à un difficile défi budgétaire
L'Actualité en temps réel Par: Hassan Haddouche 25 Sept. 2017 à 07:31
Quote:
Chaque jour apporte son lot d’informations et permet de compléter le puzzle de la situation financière compliquée de notre pays. Dernier en date, l’exposé des motifs du projet de loi portant amendement de la loi monnaie et crédit qui sera présenté demain mardi à la commission des finances de l’APN indique que « le besoin de financement du Trésor pour l’année 2017 demeure supérieur à 500 milliards DA ».

Un début de réponse aux questions pressantes sur l’ampleur exacte du recours envisagé, dès cette année, à la planche à billets.


Avant son passage prévu aujourd’hui devant les sénateurs, les réponses apportées jeudi dernier aux députés par Ahmed Ouyahia avaient donné quelques indications importantes sur la conduite future de la politique du gouvernement en matière de finances publiques.

Ses déclarations dessinent ainsi à la fois les principaux contours de la loi de finance 2018 en même temps qu’elles évoquent le cadre juridique dans le quel doit intervenir le recours au financement non conventionnel.

Il précise que « le budget de fonctionnement ne va pas augmenter en 2018 » ajoutant que « l’État va se serrer la ceinture ». « Mais le budget de l’équipement va augmenter pour créer des emplois et de la croissance ».

Cette augmentation aura notamment pour objectif « le développement des communes et les crédits des fonds spéciaux consacrés au Sud et aux Hauts-Plateaux, ainsi que le payement des dettes envers les entrepreneurs ».

On s’y attendait un peu, c’est le plafonnement des dépenses de l’État au cours des trois prochaines années qui se trouve ainsi remis en cause. La trajectoire budgétaire 2016 – 2019, annexée à la Loi de finances 2017 et votée par le Parlement, avait prévu, dans le cadre d’une démarche très volontariste d’élimination progressive des déficits budgétaires, de maintenir les dépenses de l’État à un niveau proche de 6800 milliards de dinars au cours des trois exercices budgétaires 2017, 2018 et 2019.

En réalité, cette révision de la trajectoire budgétaire, qui va allonger sensiblement la durée de la période de « consolidation budgétaire » en la portant à 5 ans et en l’étalant (au moins) jusqu’en 2021, n’est pas seulement une « option » du plan d’action Ouyahia. Elle semble largement dictée au contraire par une situation financière beaucoup plus tendue que prévue.



Pour beaucoup de spécialistes, les objectifs, très ambitieux, de réduction du déficit budgétaire qui n’avaient déjà pas pu être tenus en 2016, ne le seront pas davantage en 2017. Le déficit public 2016, estimé initialement à 10,8% du PIB, soit 1950 milliards de dinars, s’est révélé en réalité très largement supérieur, à plus de 15% du PIB, soit 2850 milliards, selon les estimations du FMI.

En 2017, le déficit, prévu initialement à un peu plus de 1200 milliards de dinars, soit à peine 7% du PIB, pourrait de nouveau se situer à un niveau sensiblement plus élevé que prévu. M. Ouyahia lui-même a donné quelques indications sur le niveau probable du déficit pour l’année en cours en évoquant à plusieurs reprises un chiffre de 2000 milliards de dinars.

Pour 2016, les causes de la résistance du déficit sont connues. Elle est largement imputable à des prix pétroliers particulièrement bas et qui n’ont pas dépassés une moyenne de 42 dollars.

Pour l’année 2017, les causes sont différentes puisque les cours pétroliers qui se sont redressés sensiblement (plus de 52 dollars en moyenne pour les 8 premiers mois de l’année) permettent, au contraire de l’année dernière, d’espérer des recettes de fiscalité pétrolières plus importantes que prévu. Les explications des spécialistes se tournent donc vers le niveau de dépenses de l’État et en particulier sur des « hypothèses trop optimistes » sur sa capacité à freiner brutalement « une machine d’investissements publics lancée à très grande vitesse ».


Un problème spécifique d’arriérés de paiement de l’administration

Les prévisions de réduction des dépenses d’investissement de près de 30% retenues pour cette année ne semblent pas avoir résisté à la pression des besoins. Nos sources soulignent de surcroît l’existence d’un problème spécifique de comptabilisation des arriérés de paiement de l’administration qui aurait conduit à une sous-estimation des dépenses de l’État au cours des dernières années et se révélerait aujourd’hui comme un véritable casse-tête.

C’est ce qui expliquerait la situation « infernale » évoquée par le Premier ministre et la mention particulière et a priori surprenante, réservée « au paiement des dettes envers les entrepreneurs » dans les objectifs assignés à l’augmentation du budget d’équipement pour 2018.

Il sera intéressant, de ce point de vue, dans le cadre du prochain projet de Loi de finances, de mesurer l’ampleur de la relance du budget d’équipement de l’État qui devait être plafonné initialement à environ 2300 milliards de dinars au cours des exercices budgétaires de la période 2017-2019.


Un « organisme de contrôle » pour le financement non conventionnel

L’autre information importante pour les finances publiques apportée par les réponses du Premier ministres aux questions des députés concerne le cadre juridique dans lequel doit intervenir le recours au financement non conventionnel.

De nombreux spécialistes avaient tiré la sonnette d’alarme sur ce chapitre au cours des dernières semaines .

Voici à peine quelques jours, un ancien ministre des Finances, Abderrahmane Benkhalfa, pressait le gouvernement de mettre en place au cours de cette période des « garde-fous » et à faire attention à « ne pas trop ouvrir les vannes ».

Le professeur Mebtoul préconisait de son côté la création d’« un comité de contrôle indépendant auprès du président de la République qui sera chargé du suivi afin d’éviter toute dérive inflationniste ».

La proposition la plus détaillée a été faite par un ancien membre de la task-force de Sellal, Alexandre Kateb. Après avoir considéré qu’« il est impératif, à l’occasion du projet de Loi de finances 2018, d’afficher la nouvelle trajectoire budgétaire et d’annoncer le volume total de la dette qui sera mobilisée », il a invité le gouvernement à « expliciter le mécanisme de suivi et de pilotage de la trajectoire de redressement budgétaire, qui ne pourra pas être réalisé en circuit fermé au sein de l’administration, et qui devra rendre compte devant le Parlement et devant les citoyens dans leur ensemble, à travers une communication semestrielle, voire trimestrielle, des progrès réalisés ».

Le message semble avoir été entendu, au moins partiellement. Ahmed Ouyahia a indiqué qu’« un organisme chargé de contrôler le travail du gouvernement et la mise en œuvre du financement non conventionnel sera créé par décret présidentiel immédiatement après le vote de la loi modifiant le texte sur la monnaie et le crédit ».
__________________
" قال ابن خلدون:اذا تعاطى الحاكم التجارة فسد الحكم وفسدت التجارة

salimdz liked this post
bidonVI está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 10:18 AM   #3950
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,358
Likes (Received): 16324

Quote:
Originally Posted by bidonVI View Post
Tu dit vrai koussai, au lieu d'entamer les vrais réformes on cherche toujours la facilité, on s'attaque au citoyen et à son pouvoir d'achat on dévalue sa monnaie pour qu'il ne puisse plus acheter ses choses qu'on doit importer parce que ceux au sommet de l'état n'ont pas pu créer un environnement capable de produire, alors oui on importera moins les finances de l'état vont se rétablir surtout que le pétrole semble donner de meilleurs signes pour les années avenir, mais à quel prix? un éternel recommencement ou ceux qui gouvernent ce pays semble n’être restreint qu'au rôle de régulateur de dépenses.
C'est pas toi qui applaudissait les decisions hasardeuses de Tebboune à propos de la réduction des zones industriels, la non concession des terres agricoles de l'état, l'industrie automobile, etc ....?
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)

alger88 liked this post
gms está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 10:22 AM   #3951
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 572
Likes (Received): 691

Quote:
Originally Posted by gms View Post
C'est pas toi qui applaudissait les decisions hasardeuses de Tebboune à propos de la réduction des zones industriels, la non concession des terres agricoles de l'état, l'industrie automobile, etc ....?
Oui c'est moi, je suis contre le bradage des terre de l'état en catimini au profit d'une certaine oligarchie corrompus jusqu'à la moelle.
__________________
" قال ابن خلدون:اذا تعاطى الحاكم التجارة فسد الحكم وفسدت التجارة
bidonVI está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 10:23 AM   #3952
Cecino
Registered User
 
Join Date: Apr 2015
Posts: 330
Likes (Received): 500

Quote:
Originally Posted by bidonVI View Post
By:www.tsa-algerie.com
Ahmed Ouyahia face à un difficile défi budgétaire
L'Actualité en temps réel Par: Hassan Haddouche 25 Sept. 2017 à 07:31
Seules des réformes courageuses du régime des subventions, du marché du change et de la fiscalité, territoriale en particulier, apporteront de la sérénité à l'action politique sur le long terme, il est temps de moderniser l'administration une fois pour toute. Bouteflika se prend pour ke Napoléon algérien (il est même allé jusqu'à copier la tenue du sacre de Napoléon), mais il n'a pas réussi l'essentiel, la modernisation de l'administration algérienne.
__________________

bidonVI, alger88 liked this post
Cecino no está en línea   Reply With Quote
Old Yesterday, 10:26 AM   #3953
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,358
Likes (Received): 16324

Quote:
Originally Posted by bidonVI View Post
Oui c'est moi, je suis contre le bradage des terre de l'état en catimini au profit d'une certaine oligarchie corrompus jusqu'à la moelle.
On refera pas le débat, mais dans les pays dit libéraux avec économie de marché, c'est bien cette oligarchie corrompus jusqu'à la moelle qui détient non seulement les terres agricoles mais aussi le système financier, le BTP, les médias, les industries, la politique, les labos pharmaceutiques, etc
Bref, tout

Il faut savoir ce qu'on veut
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)

salimdz liked this post
gms está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 11:58 AM   #3954
bidonVI
Registered User
 
bidonVI's Avatar
 
Join Date: Mar 2017
Location: Skikda
Posts: 572
Likes (Received): 691

Quote:
Originally Posted by gms View Post
On refera pas le débat, mais dans les pays dit libéraux avec économie de marché, c'est bien cette oligarchie corrompus jusqu'à la moelle qui détient non seulement les terres agricoles mais aussi le système financier, le BTP, les médias, les industries, la politique, les labos pharmaceutiques, etc
Bref, tout

Il faut savoir ce qu'on veut
La misère plutôt que l'injustice et puis ce n'est certainement pas cette oligarchie qui va amener la prospérité, la théorie de l'évolution est bien claire.
__________________
" قال ابن خلدون:اذا تعاطى الحاكم التجارة فسد الحكم وفسدت التجارة
bidonVI está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 01:25 PM   #3955
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 17,358
Likes (Received): 16324

Quote:
Originally Posted by bidonVI View Post
La misère plutôt que l'injustice et puis ce n'est certainement pas cette oligarchie qui va amener la prospérité, la théorie de l'évolution est bien claire.
Dans ce cas, à toi d'inventer ton oligarchie pieuse et honnête

Relis l'histoire des grands groupes et de leurs patrons : Ikéa, L'Oreal, Bouygues, Samsung, Elf, Agusta Westland, BAE Systems, Airbus , .. : Corruption, Nazisme, Mafia, détournements, etc ...
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)
gms está en línea ahora   Reply With Quote
Old Yesterday, 06:57 PM   #3956
alger88
Registered User
 
Join Date: Jul 2015
Posts: 3,279
Likes (Received): 6347

قانون مالية 2018: استحداث ضريبة على الثروة واعتماد سعر صرف 115 دينار لدولار واحد
Quote:
اعتماد سعر صرف في حدود 115 دينار للدولار وسعر مرجعي للبترول لإعداد الميزانية بـ 50 دولار للبرميل وتوقع نسبة نمو بـ 4 بالمائة ونسبة تضخم بـ 5.5 بالمائة والزيادة في نفقات التجهيز بنسبة تفوق 50 بالمائة بالنظر إلى السقف المحدد السنة الماضية واستحداث ضريبة الثروة مع مواصلة الزيادة في أسعار الوقود، هي معطيات وأرقام مقترحة في المشروع التمهيدي لقانون مالية 2018.



سعر صرف 115 دينار للدولار و سعر مرجعي للبترول بـ 50 دولار للبرميل

كشفت مصادر "إيكو ألجيريا" أن حكومة أحمد أويحيى ستقيم ميزانية الدولة لسنة 2018 على أساس سعر صرف يعادل 115 دينار لدولار واحد. وأعاد هذا السعر الحسابات من جديد على مستوى وزارة المالية بعد أن صب إطاراتها مجهوداتهم في إعداد المشروع التمهيدي لقانون مالية 2018 طوال أشهر الصيف المنقضي على سعر 110 دينار لدولار واحد باعتماده في ميزانيات سنوات 2018 و2019 و2020.

من الناحية النظرية، سيساهم تقليص قيمة الدينار أمام الدولار في تخفيض طفيف لعجز ميزانية الدولة في 2018، وهو عجز مرتقب أن يصل مستواه 1130.7 مليار دينار مع نهاية السنة الجارية حسب أرقام حكومية تحصلت عليها "إيكو ألجيريا". فإيرادات صادرات المحروقات عند تحويلها من الدولار إلى الدينار وفق سعر الصرف الجديد ستكون أكبر بالمقارنة مع سعر 110 دينار للدولار ما سيدفع الجباية البترولية إلى الزيادة فترتفع معها مداخيل الميزانية العمومية وهو ما يخفف من العجز.

وبعد طول مراقبة الاسواق الدولية للبترول، فإن حكومة أويحيى ستعتمد 50 دولار للبرميل كسعر مرجعي للبترول في إعداد ميزانية 20180. فخلال أشهر الصيف كان معدو قانون مالية السنة المقبلة مترددين في تحديد هذا السعر ما بين 45 و50 دولار.لكن تطورات السوق الدولية جعلتهم يطمئنون إلى اعتماد سعر 50 دولار وهو سعر أقل بـ 5 دولارات مقارنة مع ما تم توقعات السنة الماضية التي جعلت حكومة عبد المالك سلال آنذاك، في إعدادها ميزانية الثلاث سنوات 2017 و2018 و2019 ، تحدد السعر المرجعي 55 دولار في ميزانية 2018. وبالرغم من تخفيض هذا السعر بخمسة دولارات إلى أنه كان مندرجا ضمن سيناريو الأفضل في بداية صائفة السنة الجارية على اعتبار أن السيناريو الأسوأ كان سيجعل السعر المرجعي في حدود 45 دولار للبرميل.

نفقات التجهيز سترتفع بأكثر من 52 بالمائة لبلوغ نسبة نمو بـ 4 بالمائة


لكن من الناحية العملية، توجد عوامل أخرى تدفع للاتجاه المعاكس، أي إلى الزيادة في عجز الميزانية، حسب ما أفادت به مصادرنا، ويتمثل أهمها في ارتفاع نفقات التجهيز في 2018 بقيمة 1200 مليار دينار مقارنة بالتقديرات الأولية. فبعد أن كانت مقدرة أن لا تتعدى 2300 مليار دينار السنة المقبلة، تؤكد مصادر "إيكو ألجيريا" أن ميزانية التجهيز مرشحة للارتفاع إلى 3500 مليار دينار بزيادة نسبتها 52 بالمائة عن السقف المحدد لميزانيات التجهيز إلى غاية سنة 2019. وبالمقارنة مع ميزاينة التجهيز المراجعة لسنة 2017 التي انتقلت إلى 2523.4 مليار دينار، فإن الزيادة المنتظر تسجيلها في 2018 تقارب نسبة 40 بالمائة.

ويعود السبب الذي دفع الحكومة إلى تجاوز السقف المحدد لنفقات التجهيز بـ 1200 مليار دينار، هو محاولتها بلوغ نسبة نمو الاقتصاد الوطني 4 بالمائة بدل نسبة 3.6 بالمائة التي تم تقديرها سابقا. ويشير هذا الاتجاه إلى العودة إلى سياسة التمويل العمومي لتحريك العجلة الاقتصادية المعتمدة سنوات البحبوحة المالية، وهذا عبر عرض مشاريع حكومية يضبطها قانون الصفقات العمومية.

وسيغري هذا الأمر رجال الأعمال المعتادين على الاعتماد على هذا النوع من الصفقات للاستمرار في النشاط الاقتصادي، ما يعني أن سياسة حكومة أويحيى أسقطت مبدأ الفصل بين السياسة والمال التي تغنى بها الوزير الأول السابق عبد المجيد تبون طوال الصيف المنقضي وانتهى بالاصطدام مع رئيس منتدى رؤساء المؤسسات، علي حداد.

وبخصوص نفقات التسيير التي تشمل أجور عمال الوظيف العمومي، أشارت مصادر "إيكو ألجيريا" إلى أنها ستشهد انخفاضا طفيفا السنة المقبلة لم يتم تحديده بعد في وقت لن يتم المساس بالتحويلات الاجتماعية المخصصة لشراء السلم الاجتماعي حسب ما أكده الوزير الأول أحمد أويحيى خلال عرضه لمخطط عمل حكومته أمام أعضاء المجلس الشعبي الوطني الأسبوع الماضي.

نسبة تضخم ب 5.5 في المائة و هاجس طبع النقود

وقدر معدو قانون المالية أن تصل نسبة التضخم السنة المقبلة 5.5 بالمائة بعد أن كانت النسبة حسب التقدراتي التي تم على أساسها إعداد ميزانيات 2017 و 2018 و 2019 ت لا يتعدى 4 بالمائة و هو ما يشير إلى أن الحكومة مقتنعة أن اللجوء غلى تعديل قانون النقد والقرض وفتح المجال لطبع النقود سيرع حتما في هذه النسبة السنة المقبلة.

مواصلة الزيادة التدريجية في أسعار الوقود و فرض ضريبة الثروة

لكن مصادرنا تؤكد أن التخلي التدريجي عن دعم الوقود سيتواصل السنة المقبلة بنفس الوتيرة المعتمدة منذ سنتين بمعنى أن أسعار مختلف وقود السيارات سترتفع في 2018 لتكون عاملا على تقليص خفيف للميزانية المخصصة للتحويلات الاجتماعية.

وبحثا عن موارد مالية إضافية، فإن حكومة أويحيى تسعى إلى استحداث ضريبة الثروة و يتم على مستوى مديرية الضرائب دراسة كيفية تطبيق هذا النوع من الضرائب علما انه مفروض في فرنسا مثلا حيث يفرض باعتماد سلم تصاعدي فكلما تجاوزت الثروة مستوى معين ترتفع النسبة المقتطعة منها.
http://www.eco-algeria.com/content/%...A7%D8%AD%D8%AF
__________________

myssa, salimdz liked this post
alger88 está en línea ahora   Reply With Quote
Old Today, 12:21 AM   #3957
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 5,123
Likes (Received): 4029

Exclusif- Hausse des prix de la cigarette et de l’essence…ce que prévoit le PLF-2018

Quote:
Exclusif- Hausse des prix de la cigarette et de l’essence…ce que prévoit le PLF-2018

Le projet de loi de finances 2018 sera examiné ce mercredi 27 septembre par un conseil du gouvernement, a appris ALG24 de source bien informée.

En effet, selon notre source, le projet de loi de finances à examiner prévoit la hausse des prix de plusieurs produits jugés facultatifs ou de luxe, telle la cigarette.

En outre, une légère hausse des carburants, à savoir l’essence et le diesel, est également prévue.

Par ailleurs, le PLF 2018 fixera la Taxe sur la valeur ajoutée (TVA), qui sera appliquée durant l’année prochaine.
source

Quote:

ضرائب على المساكن الشاغرة وزيادات في السجائر سنة 2018

ضرائب ونقاط سيتم مناقشتها خلال عرض مسوّدة مشروع قانون المالية هذا الأربعاء
الرئيس بوتفليقة حذّر الحكومة من المساس بالقدرة الشرائية للمواطنين
زيادات طفيفة في المازوت والبنزين
واستقرار في ضريبة TVA
ضرائب جديدة على المواد الغذائية المستوردة لتشجيع المنتوجات المحلية

تناقش، هذا الأربعاء، حكومة الوزير الأول «أحمد أويحيى»، مشروع قانون المالية لسنة 2018، والذي يعد الأصعب منذ سنوات نظرا للظرف المالي الخطير الذي أعلنت عنه السلطة خلال عدة مناسبات.

والذي سيضم مجموعات من الإجراءت الجبائية التي من شأنها استدراك العجز المالي لعدد من القطاعات. وحسب مصادر «النهار»، فإن الوزير الأول أحمد أويحيى، نقل لأعضاء الحكومة توصيات رئيس الجمهورية، عبد العزيز بوتفليقة، بعدم المساس بالقدرة الشرائية للمواطنين.

خاصة تلك المتعلقة بالمواد الأساسية، وهو ما تضمنته مسودة مشروع قانون المالية التي تتحدث عن الاستمرار في تحمل الحكومة أعباء الدعم الخاص بالمواد الأساسية.

في حين تم تثبيت الضريبة عن القيمة المضافة بـ 19 من المئة، وهي الزيادة التي طرأت على قانون المالية لـ 2017، قبل أن يتم اعتماد عدد من الزيادات الخاصة بالضرائب على بعض القطاعات والمنتوجات.

على غرار السكن الذي عرف جملة من الزيادات في الجبايات الخاصة بالمساكن الشاغرة وأخرى تتعلق بالمقاولين والمرقين العقاريين، والتي تمثلت في زيادات نسبية على العموم.

وتشمل الضرائب المخصصة لقطاع السكن في الضريبة، على طلب رخص البناء والتكاليف التي لها علاقة مباشرة بالبناء أو التسجيل كالوكلاء العقاريين والموثقين.

وفيما تعلق بالمواد الطاقوية، سيكون لها نصيب في الزيادات التي وصفها المصدر بالطفيفة، سواء في البنزين أو المازوت.

وفيما يخص المواد الغدائية وبعنوان تشجيع المواد الغذائية، قال المتحدث إن هناك إجراءات ضريبية على المواد التي يتم استيرادها وتكون منتجة محليا خاصة تلك المعروفة بالكماليات،

وحول الضريبة التي أثارت الجدل، مؤخرا، والتي أعلن عنها الوزير الأول خلال تقديمه لمخطط عمل الحكومة، وهي تلك المتعلقة بالضريبة على السفر حيث قال المصدر ذاته إنه تم تأجيل لضريبة على السفر إلى غاية قانون المالية 2019

وينتظر أن يضع كل وزير خلال اجتماع الأربعاء مقترحات قطاعه لإيجاد تمويل إضافي يعوض تراجع المورد المالي العام.

ليتم الفصل فيه خلال أسبوعين، قبل رفعه لمجلس الوزراء للمصادقة عليه من قبل رئيس الجمهورية، ومن ثم عرضه على البرلمان بغرفتيه.

ويهدف هذا المشروع إلى مواجهة الأزمة المالية الحالية التي تواجهها الجزائر، من خلال إيجاد مصادر تمويل بديلة لمداخيل البترول بعد التراجع الذي سجله سعر برميل النفط انطلاقا من جويلية 2014.

source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Reply

Tags
algeria, economy, financial

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 12:57 PM. • styleid: 14


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2017, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu