daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Actualité des villes > Grand Strasbourg



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 26 votes, 5.00 average.
Old May 30th, 2014, 05:41 PM   #81
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Le nouveau site internet (nouveau design) de l'Eurodistrict est vraiment bien => http://www.eurodistrict.eu/

La CUS et l'Ortenau conjointement avec l'Eurosdistrict seront présents en 2014 au REAL EXPO (salon de l'immobilier de bureaux à Munich).

Quote:
Afin de soutenir l'entrepreunariat dans un contexte transfrontalier, l’Eurodistrict Strasbourg-Ortenau soutient l’initiative Start Hop. Cette structure dispose d’un important réseau dans le domaine de la création d’entreprises et propose des conseils individuels, des ateliers et des cafés à projets (Gründertreffen en allemand). Lors de ces rencontres, différents créateurs d’entreprises font connaissance, échangent sur leurs expériences et nouent des contacts importants.
Afin d’accroître la visibilité de l’espace économique de l’Eurodistrict au-delà de ses frontières, celui-ci est représenté lors du salon EXPO REAL de Munich. L’Eurodistrict y tient un stand commun avec ses partenaires, la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS) et la Wirtschaftsregion Ortenau (WRO).
3locations no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
Old May 31st, 2014, 06:15 PM   #82
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Evolution du chômage (nombre de chômeurs inscrits en catégorie A par rapport au mois précédent) dans le Bas-Rhin depuis de le début d'année. On rajoute des départements témoins.

Bas-Rhin // Haut-Rhin // France // Loire Atlantique // Rhône // Haute Garonne

Janvier: -0,6% // +0,4% // +0,3% // -0,2% // +0,7% // +0,2%
Février: +0,8% // +0,4% // +0,9% // +1,0% // +0,1% // +0,1%
Mars: +0,8% // +0,5% // +0,0% // +1,3% // +1,0% // +0,2%
Avril: -0,1% // +0,3% // +0,4% // +0,2% // +0,7% // +1,0%

Cumul: +0,9% // +1,6% // +1,6% // +2,3% // +2,5% // +1,5%

Pour la Moselle et la Meurthe-et-Moselle, le cumul varie entre +0,7% et +0,8%. Avec une augmentation assez forte de sa population active (un peu plus forte que dans le Haut-Rhin), le département du Bas-Rhin s'en tire pas trop mal en sachant qu'il y a proportionnellement moins de frontaliers dans le Bas-Rhin que dans le Haut-Rhin.
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 4th, 2014, 08:14 PM   #83
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Et ceci: Alsace. L'intérim reste orienté à la hausse.

http://www.lejournaldesentreprises.c...014-225204.php

Quote:
L'intérim en Alsace continue sur sa lancée enregistrée depuis le début de l'année. À contre-courant du marché français (affiché à - 1% avec un fort décrochage dans le BTP), il progresse de plus de 5 % dans la région en avril 2014.

Les statistiques publiées par le Prism'emploi laissent tout de même apparaître de fortes disparités selon les secteurs : plus encore que dans le reste de la France, le BTP décroche violemment dans la région et perd près d'un quart de ses missions. Un gouffre.

La tendance globale reste néanmoins à la hausse grâce à une forte progression dans les secteurs du commerce (+ 14 %) et de l'industrie (+ 13,5 %). La prime revenant aux ouvriers non qualifiés, dont les effectifs intérimaires avancent de 17,4 %. D'un point de vue géographique, encore une fois, c'est le Bas-Rhin qui tire son épingle du jeu (+ 6,5 %) face au Haut-Rhin (+ 2,4%).

A lire également :

- Interim. Derrière le rebond, des pratiques qui ont changé
Le rebond est plus fort dans le Bas-Rhin et à contre-courant de l'évolution nationale.
__________________

Hapower liked this post
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 07:16 PM   #84
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

L'activité fluviale repart fortement au premier trimestre 2014.

Relance de trafic aux ports de Strasbourg et Mulhouse => http://www.lantenne.com/Relance-de-t...se_a18218.html

Quote:
À Strasbourg, les trois premiers mois de 2014 se sont achevés par une croissance de 14,6 %, à 1,9 million de tonnes. "Cela confirme la tendance à la hausse observée en fin d’année dernière", salue Didier Dieudonné, directeur général délégué du Port autonome. Les deux principales contributions viennent des graviers qui augmentent de 30 % (730.000 tonnes) et des produits pétroliers en progression de 15 %, à 440.000 tonnes.
Quote:
Dans les conteneurs, le fluvial progresse aussi bien à Strasbourg (+ 7 %, 31.000 EVP) qu’à Mulhouse (+ 5,5 %, 8.300 EVP). La différence vient du ferroviaire : presque stable dans la capitale alsacienne, avec le passage à trois navettes vers Rotterdam (Ter Haak) et vers Lyon-Marseille (Naviland), il s’effondre (- 75 %) dans l’agglomération haut-rhinoise du fait du trafic ralenti PSA et de l’arrêt de la navette vers Anvers. Si bien qu’au total des modes, Strasbourg reste en progrès de 7 % à 108.000 EVP proche des scores de l’année record 2012, alors que Mulhouse enregistre une baisse de 24 % (22.000 EVP).
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2014, 12:23 PM   #85
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 4,482
Likes (Received): 2742

Quote:
Economie
6:00
11 juin 2014
par Pierre France

French Tech en Alsace : pourquoi ça patine au démarrage
741 visites | 8 commentaires



Le coq de la French Tech sur les docks de la presqu’île Malraux. L’Alsace parviendra-t-elle à compenser ses faiblesses ? (Photo Studio Amopix)


Parmi les sept premières villes candidates au label « French Tech », qui va désigner les territoires prêts pour l’innovation numérique en France, il n’y a pas Strasbourg ni Mulhouse. Pourquoi ? L’Alsace a décidé de prendre son temps et de présenter une candidature commune des deux agglomérations, avec comme ambition de capitaliser sur la richesse industrielle de la région.

« Lyon Wants French Tech », Lille est le « coeur de la French Tech » tandis qu’à Toulouse on s’affiche « ready to tech »… Sept agglomérations ont présenté leur candidature auprès du secrétariat d’État à l’économie numérique dans le but d’obtenir le label « métropole French Tech ». Cette démarche vise à certifier la présence d’un « écosystème » d’acteurs publics et privés, prêts à relever les défis posés par l’économie numérique mondialisée. En clair, c’est là où ça va se passer dans les dix prochaines années pour le numérique en France, surtout que l’État prévoit d’injecter 200 millions d’euros des « investissements d’avenir » dans des start-ups numériques de la French Tech.

Et à Strasbourg ? L’Eurométropole ne déposera pas de candidature. L’agglomération a dû faire le constat d’une « masse critique » d’entreprises du numérique insuffisante pour obtenir le label. Le cahier des charges (PDF) réclame une liste d’entreprises avec un chiffre d’affaire supérieur à 5 millions d’euros, en croissance et avec une part à l’export. Dans la CUS, il n’y a guère que DiValto qui correspond à cette description. Du coup, Strasbourg s’est liée à Mulhouse, qui a le même problème de taille, et la candidature sera présentée par le Pôle Métropolitain. Ça tombe bien, depuis sa création en décembre 2011, cette alliance des agglomérations alsaciennes n’a guère brillé par ses réalisations.
Les atouts de French Tech Alsace

Pôles de compétitivité : ÉnergieVie, Biovalley, Pôle véhicule du futur, Alsace Terre Textile
Recherche : Télécoms Physique Strasbourg, iCube
Structuration de la filière : Rhénatic, Alsace Digitale
Bâtiments emblématiques : le Shadok à Strasbourg, le KM0 à Mulhouse
Programmes d’accélération : Semia


Les faiblesses

Peu de grosses entreprises du numérique
Petite région
Écosystème des start-ups très jeune




Dénommée « French Tech Alsace », la candidature des agglomérations alsaciennes sera présentée jeudi 12 juin lors de deux soirées distinctes à Strasbourg et à Mulhouse. Comme manifestation d’une unité, on aurait pu rêver mieux mais ce double lancement montre à quel point il est délicat de synchroniser deux agglomérations. French Tech Alsace est le premier dossier d’envergure directement géré par le Pôle Métropolitain, ce qui lui confère une valeur de test comme l’admet Jean Rottner, maire (UMP) de Mulhouse :

« Le Pôle métropolitain a été créé pour montrer que Strasbourg et Mulhouse avaient envie de travailler ensemble. Il y a eu des initiatives autour du TGV mais c’est vrai que la French Tech nous donne l’occasion de passer à l’acte, d’autant qu’aucune agglomération n’avait les moyens de partir seule. Le Pôle va recruter et dédier un assistant à maîtrise d’ouvrage qui permettra de disposer d’une gouvernance dans le processus de labellisation et de fédérer les énergies. »

Deux agglomérations, c’est plus lent

Mais évidemment, mettre en ordre de marche deux agglomérations prend plus de temps… Du coup, ce n’est qu’en janvier que les premières réunions d’un comité de pilotage élargi ont eu lieu, réunions vite interrompues en février et mars par l’approche des élections municipales. Romain Spinali, président de Rhénatic, un regroupement d’entreprises du numérique alsaciennes, se souvient :

« C’est vrai qu’on a poussé très fort pour la candidature au début du processus. Mais il a fallu passer d’un tempérament de “cluster” où tout se décide très vite au rythme de deux agglomérations, où tout doit être validé trois fois avant d’entamer la prochaine étape. Du coup, je ne pense pas que French Tech Alsace sera prêt à être présenté en septembre. À Rhénatic, on est en attente de voir quelle sera la mission qui nous sera confiée. La French Tech, c’est ce qu’on fait donc je n’ose pas penser que la mission de coordination ne nous sera pas confiée. »

Mais pour Jean-Marc Kolb, directeur de l’économie numérique à la Chambre de commerce et d’industrie d’Alsace, ce retard à l’allumage ne sera pas préjudiciable à la candidature alsacienne :

« On ne sera pas dans la première vague mais tant pis, on sera dans la seconde. Il n’y a pas d’urgence puisque le label vise à certifier une vision à 3 ans et 10 ans du territoire… Ce délai va même nous permettre de faire valoir les spécificités alsaciennes, en nous donnant le temps d’inclure les entreprises industrielles dans la démarche. Je pense à Häger qui développe la domotique, Kuhn et ses systèmes de pilotages de tracteurs automatiques, Socomec et leurs données sur l’efficacité énergétique, etc. »

Quels choix pour French Tech Alsace ?

L’industrie comme spécificité alsacienne ? C’est aussi le choix de la Région Alsace, qui voit dans l’entreprise 4.0, c’est à dire l’entreprise connectée, le levier de croissance futur de l’économie alsacienne. Mais Romain Spinali aimerait plutôt mettre en avant les pôles de compétitivité constitués, comme ÉnergieVie, Biovalley ou le Pôle véhicule du futur :

« On est une petite région, on ne pourra pas tout faire. Il faudra faire des choix, qui seront forcément hasardeux et qui devront être assumés comme tels. French Tech Alsace ne sera pas un inventaire des entreprises du numérique, ce sera un projet pertinent, différenciant pour la région, sur une sélection de secteurs porteurs pour lesquels l’Alsace peut déjà faire valoir des atouts, comme l’e-santé ou le textile connecté. Il faudra prendre des risques. »

Une vision que ne partage pas Stéphane Becker, président d’Alsace Digitale, association œuvrant pour la promotion de l’économie numérique :

« Avec ce genre de critères, le Steve Jobs alsacien peut se recycler dans la maintenance des machines à laver parce qu’il n’aura pas eu la bonne idée dans le bon secteur… French Tech Alsace ne devrait pas se réduire à une gouvernance, mais créer un environnement pour que les entreprises d’un même territoire travaillent ensemble. Ce serait déjà un gros progrès. Après, on peut toujours proposer des leviers spécifiques pour certains secteurs lorsque l’Alsace dispose déjà d’une avance. C’est ce qu’on a fait avec le Digital Health Camp par exemple, qui était une première en Europe. »

Dans le cahier des charges pour l’octroi du label, la mission French Tech mentionne que « les acteurs du territoire [doivent être] fédérés autour d’une stratégie de développement ». Rhénatic et Alsace Digitale devront donc se mettre d’accord, comme Strasbourg et Mulhouse l’ont fait. Le dossier de candidature demande quelles sont les manifestations autour du numérique organisées sur le territoire. Alsace Digitale peut faire valoir le Start-up Week-End, le Digital Health Camp, l’EdgeFest début juillet. Rhénatic soutient l’eRep Day, jeudi 19 juin à Mulhouse.http://www.rue89strasbourg.com/index...-au-demarrage/

En retard, pas assez de sociétés qui colle au tableau...bravo les mecs.

Est-ce que l'association avec la Lorraine changerait la donne ? J'en suis pas certain, c'est peut-etre pareil de l'autre côté des Vosges..

Fool
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2014, 12:39 PM   #86
RoccatArvo
Cousin caché de Caserass
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Strasbourg-la-Reine
Posts: 17,666
Likes (Received): 8594

Je reposte un tableau sur le nombre d'emplois dans le secteur du numérique entre différentes villes.

Pour Bordeaux, Toulouse, Lille, Nantes et Rennes, il y a eu une augmentation importante du nombre d'emplois dans ce secteur entre 2001 et 2011.



Mais bon, avec le développement des start-ups, Strasbourg peut progresser fortement je pense.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2014, 01:33 PM   #87
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

De quoi parle-t-on?
Le principe anglo-saxon de la start-up est basé sur une idée (pure player) à transformer en business en 5 ans environ avec un capital d'entrée important couvrant en gros les 2-3 premières d'existence sans chiffre d'affaires. Ces sociétés ont souvent plus de 10 salariés dès les premières années et jusqu'à 30-50 salariés. Le cas d'école dans le domaine de la biotechnologie à Strasbourg est la société Transgène avec la particularité que les sociétés dans les biotechnologies perdent de l'argent pendant une période souvent supérieure à 10 ans alors que dans le numérique, cette période est de 3 à 5 ans en temps normal.
C'est là que le bas blesse, c'est la faiblesse de l'écosystème financier en Alsace en ce qui concerne le domaine numérique (enfin, c'est mon avis) ... Et pourtant, historiquement Strasbourg est une place financière.

3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2014, 03:27 PM   #88
Turgeman
Registered User
 
Join Date: Mar 2014
Posts: 1,875
Likes (Received): 1115

Quote:
Originally Posted by 3locations View Post
Le principe anglo-saxon
Il y a effectivement à voir et à faire à Dresde et à Leipzig... On y trouve même des principes anglo-américains.
Turgeman no está en línea   Reply With Quote
Old June 13th, 2014, 04:21 PM   #89
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Petite compilation des statistiques de constructions neuves d'immeubles de logements (source Sitadel2) sur la CUS.

Ce sont les valeurs sur la CUS au premier trimestre 2014 (T1 2014).

T1 2014 /// T1 2013 /// T1 2012
628 /// 559 /// 547 (nombre de logements débutés).
41 578 m2 /// 37 539 m2 /// 41 759 m2 (SHON de logements débutés).

Il y a donc un fort rebond des constructions de logements collectifs au premier trimestre 2014. On note également que les surfaces moyennes sont plus petites ...

Pour la seule ville de Strasbourg, l'activité est plus stable:

T1 2014 /// T1 2013 /// T1 2012
363 /// 284 /// 360 (nombre de logements débutés).
23 543 m2 /// 19 150 m2 /// 26 755 m2 (SHON de logements débutés).
__________________

joker67 liked this post
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 13th, 2014, 07:27 PM   #90
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Le site de la candidature "French Tech" du pôle urbain Strasbourg-Mulhouse => http://www.lafrenchtech-alsace.eu/

Et les photos de l'événement à Strasbourg (il y a également eu un événement à Mulhouse) => https://www.facebook.com/media/set/?...7578490&type=1
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 14th, 2014, 02:56 PM   #91
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Vers une filiale d’exploitation au port de Strasbourg => http://www.lantenne.com/Vers-une-fil...rg_a18453.html

Quote:
Sans en attendre les détails, le port strasbourgeois fait sienne la prochaine réforme des ports intérieurs en travaillant à la séparation entre gestion foncière et exploitation.

[...]
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 19th, 2014, 05:14 PM   #92
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

La maison mère (Altia Industry) de la société Caddie va mal => http://www.lepopulaire.fr/limousin/a..._11043884.html

Et la société qui semble avoir un bon carnet de commandes se prépare à redevenir indépendante => DNA (abonné)
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 19th, 2014, 05:33 PM   #93
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Administration Finances

L’agence Standard & Poor’s attribue un AA- au conseil général du Bas-Rhin

http://www.dna.fr/edition-de-strasbo...al-du-bas-rhin

Quote:
Les finances du Conseil général du Bas-Rhin sont évaluées par une agence de notation. Après Fitch Ratings, l’agence Standard & Poor’s vient d’accorder une note de « AA- » avec « perspective stable ».

Selon le conseil général du Bas-Rhin, cette note « équivaut à un 16/20 » et « reflète la bonne gestion et la solidité financière » de la collectivité, « en dépit du contexte financier particulièrement difficile ». Il s’agit effectivement d’une note « high grade » ou « haute qualité ».

Standard & Poor’s a salué « l’engagement fort de l’exécutif du département à préserver la situation budgétaire, un pilotage budgétaire de qualité et une gestion de la dette et de la liquidité prudente, diversifiée et optimisée ».

Toutefois, la note est abaissée en raison de « la baisse des dotations de l’État », qui fait peser « un risque supplémentaire sur les finances du Conseil général ».
publiée le 18/06/2014 à 17:00
C'est le lot de tous les départements. On comprend mieux le transfert de la compétence sociale vers les régions et les métropoles dans 5 ans ...
Pour les métropoles, cela limitera la construction dans le parc social car les métropoles seront directement concernées par le poids des dépenses sociales (RSA, ...). Le RSA n'est compensé qu'à hauteur d'environ 70% par l'Etat ... Aujourd'hui, une métropole fait construire du parc social et c'est le département qui paie le RSA sans pouvoir sur la métropole.

Last edited by 3locations; June 19th, 2014 at 05:40 PM.
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 24th, 2014, 01:17 PM   #94
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Je mets ceci ici car cet article mentionne les coût actualisés.

Contournement autoroutier de Strasbourg : quatre candidats pour la nouvelle mouture => http://www.lantenne.com/Contournemen...re_a18525.html

Extrait:
Quote:
L’appel à concurrence comprend également l’exploitation du GCO. Il en fixe le coût de construction à 475 millions d’euros HT, valeur janvier 2013. Tous frais compris, l’Etat vise une économie d’au moins 50 millions d’euros par rapport au projet 2012 situé à 750 millions d’euros. Le gain espéré vient notamment d’une moindre emprise foncière.
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 24th, 2014, 01:56 PM   #95
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

C'est la porte à côté, à un saut de TER .

Mars inaugure ses nouveaux équipements à Haguenau => http://www.usinenouvelle.com/article...guenau.N270008

Quote:
L'usine alsacienne a investi 40 millions d'euros au cours des deux dernières années pour augmenter ses capacités de production de billes chocolatées M&M's. L'usine Mars Chocolat France, qui fête aussi son quarantième anniversaire, les exporte dans une cinquantaine de pays.

Quarante ans, 40 millions d'euros d'investissements. Le site Mars Chocolat France de Haguenau (Bas-Rhin) a officiellement fêté le 19 juin deux événements majeurs. L'anniversaire de l'implantation de l'entreprise en Alsace est enrichi par la célébration de la mise en service de nouveaux équipements qui augmentent les capacités de production de billes chocolatées M&M's. Elles représentent 75 % de l'activité de l'usine, qui produit aussi des barres chocolatées.
C'est un article payant.
Le siège social pour la France y est installé => http://businessclubdefrance.com/2013...france-part-3/

Cela démontre quand même une capacité d'investissements dans les usines présentes dans le Bas-Rhin quand elles appartiennent à des groupes industrielles internationales. Cela n'est pas sans rappeler un dossier récent de la prise de contrôle d'une partie d'Alstom par GE.
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 25th, 2014, 02:19 PM   #96
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Quote:
Originally Posted by 3locations View Post
Petite compilation des statistiques de constructions neuves d'immeubles de logements (source Sitadel2) sur la CUS.

Ce sont les valeurs sur la CUS au premier trimestre 2014 (T1 2014).

T1 2014 /// T1 2013 /// T1 2012
628 /// 559 /// 547 (nombre de logements débutés).
41 578 m2 /// 37 539 m2 /// 41 759 m2 (SHON de logements débutés).

Il y a donc un fort rebond des constructions de logements collectifs au premier trimestre 2014. On note également que les surfaces moyennes sont plus petites ...

Pour la seule ville de Strasbourg, l'activité est plus stable:

T1 2014 /// T1 2013 /// T1 2012
363 /// 284 /// 360 (nombre de logements débutés).
23 543 m2 /// 19 150 m2 /// 26 755 m2 (SHON de logements débutés).
Le site de la DREAL Alsace sort un document sur les constructions neuves en Alsace au premier trimestre 2014.

http://www.alsace.developpement-dura...et-de-a29.html
http://www.alsace.developpement-dura...inmars2014.pdf

Pour le Bas-Rhin, c'est 892 logements collectifs dont le chantier a démarré en T1 2014, dont 628 logements collectifs pour la CUS seule (70,4%)!
Pour le Bas-Rhin, c'est +26,7% par rapport au T1 2013 et +18,8% par rapport au T1 2012.

Last edited by 3locations; June 25th, 2014 at 02:24 PM.
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old July 9th, 2014, 02:12 AM   #97
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,289
Likes (Received): 5239

Quote:
Originally Posted by 3locations View Post
La maison mère (Altia Industry) de la société Caddie va mal => http://www.lepopulaire.fr/limousin/a..._11043884.html

Et la société qui semble avoir un bon carnet de commandes se prépare à redevenir indépendante => DNA (abonné)
Article connexe: Alsace. Caddie en redressement judiciaire => http://www.lejournaldesentreprises.c...014-227183.php
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old July 10th, 2014, 03:48 PM   #98
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 4,482
Likes (Received): 2742

32% rien que ça..


Quote:
Strasbourg : le marché immobilier progresse de 32 % sur 1 an

10/07/2014



Selon une récente étude réalisée par BNP Paribas Real Estate, le marché des bureaux strasbourgeois retrouve des couleurs après avoir atteint son plus bas niveau de la décennie en 2013 avec un volume placé de 42 000 m².


Au cours du 1er semestre 2014, 30 000 m² ont été placés, ce qui constitue une progression de 32 % par rapport au premier semestre 2013. Selon BNP Paribas Real Estate, l'optimisme reste toutefois à nuancer dans la mesure où le nombre de transactions a sensiblement reculé (-21 %) par rapport au premier semestre 2013.


« Le bon niveau du premier semestre et les transactions significatives attendues au deuxième semestre laissent présager d'un niveau global compris entre 50 000 et 60 000 m² placés à fin 2014 à Strasbourg, ce qui constituerait une nette et positive inversion de tendance », anticipe Yves Noblet, Directeur de la région Est de BNP Paribas Real Estate Transaction.


Depuis le début de l’année, le marché a été dopé par quelques opérations en compte propre, comme l'implantation de la Banque Populaire d'Alsace sur 6 000 m² dans l'opération le W Place de Haguenau, ou encore le remplissage du Lawn au Wacken.


Le deuxième semestre sera animé par la commercialisation d'immeubles en centre-ville, tels que celui libéré par Axa Assurances face à la place de l'Étoile (6 200 m²), les immeubles le Cap et Les Docks développés par Icade, le projet Rotonde développé par Demathieu et Bard (2 800 m²), le Samares (2 900 m²) à la Meinau, mais aussi par le programme Wave Park (13 000 m²), opérations auxquelles s’ajoute le succès annoncé de la commercialisation du Beverly (7 000 m²), sur l'Espace Européen de l'Entreprise à Schiltigheim.

http://www.directgestion.com/sinform...e-32--sur-1-an


Fool
__________________

joker67, 3locations liked this post
fool no está en línea   Reply With Quote
Old July 10th, 2014, 04:09 PM   #99
joker67
Registered User
 
Join Date: Mar 2012
Location: STRASBOURG
Posts: 1,591
Likes (Received): 647

Voilà qui est bon
joker67 no está en línea   Reply With Quote
Old July 12th, 2014, 04:51 PM   #100
-jojo-
Registered User
 
Join Date: Oct 2013
Posts: 280
Likes (Received): 1129

Dans le DNA d'aujourd'hui je cite;

" Uniqlo arrive à la rentrée

Uniqlo arrive à Strasbourg à l'automne. La marque de prêt-à-porter japonaise ouvrira un magasin de 1500m² sur trois étages, entre le nouveau H&M et le Printemps. Ce sera le premier magasin Uniqlo dans le Nord-Est de la France "
__________________

3locations liked this post
-jojo- no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Related topics on SkyscraperCity


All times are GMT +2. The time now is 02:27 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2017, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu