daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Actualité des villes > Paris - Ile de France



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 1 votes, 5.00 average.
Old September 14th, 2017, 06:26 PM   #81
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 14,436
Likes (Received): 5426

Quote:
Originally Posted by cochise75 View Post
Miracle !
Depuis le temps, on n'y croyais plus... Super nouvelle en tout cas !

Source : https://www.challenges.fr/immobilier...ne-bern_496260
Même la pierre de taille est fortement abîmée, je me demande comment ils vont faire pour restaurer les murs. On dirait de loin que c'est de la pierre de taille de Jaumont => https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_de_Jaumont
3locations no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
Old September 14th, 2017, 09:14 PM   #82
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Je me demande aussi comment ils vont faire... Ce pauvre château est dans un tel état maintenant, qu'il doit être plus simple de le raser et de le reconstruire à l'identique que de le restaurer...
D'ailleurs ils n'ont toujours pas l'air de savoir exactement qu'en faire une fois restauré, ce qui est tout de même curieux...
Quand il a été racheté il y a près de 2 ans maintenant, il me semble que des logements de standing, un hôtel et un restaurant étaient prévus.
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old September 14th, 2017, 10:04 PM   #83
UnHavrais
Normandie
 
UnHavrais's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Le Havre
Posts: 21,099
Likes (Received): 9690

C'est clair que toute la partie à gauche, à part la détruire et la reconstruire à l'identique, je ne vois pas ce qu'ils peuvent faire...

En tout cas merci pour les photos de l'Hotel Gaillard, j'adore tellement ce bâtiment !
__________________
Proud to be European
Proud to be French
Proud to be Norman


Fluctuat nec mergitur

- C'est une très méchante manière de raisonner que de rejeter ce que l'on ne peut comprendre - Tintin .

LE HAVRE - News Urbaines & Architecturales

Le Havre, Normandy, France

Normandy, a region between two countries

LE HAVRE | Projects & Construction
UnHavrais no está en línea   Reply With Quote
Old September 20th, 2017, 08:26 PM   #84
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
La Monnaie de Paris dévoile ses trésors

La Monnaie de Paris met fin à six ans de travaux. Réouverture le 30 septembre d'un nouvel écrin dédié aux techniques et à l'histoire des monnayeurs. Visite en avant-première.


La cour d'honneur de l'hôtel de la Monnaie, quai de Conti. (DR)

Dans ce lieu situé au cœur de Paris, quai de Conti (6e), les paradoxes s'empilent comme un tas de louis d'or. La Monnaie de Paris se trouve dans l'épicentre touristique de la capitale, à deux pas du Pont-Neuf et de la place Dauphine célèbres dans le monde entier. Mais l'institution, malgré son emplacement prestigieux, reste méconnue du grand public. La Monnaie se dresse en un fier palais du XVIIIe siècle aux salons somptueux tout en abritant une usine encore en activité! Cent cinquante ouvriers (dont un tiers de femmes) gravent, cisèlent et éditent des pièces d'or et d'argent (la production de monnaie courante en grande quantité se fait à Pessac en Gironde depuis 1973). À Paris, l'entreprise publique perpétue le savoir-faire multiséculaire des "monnayeurs" et invite dans le même temps des artistes contemporains tel Jean Paul Gaultier à collaborer à l'édition de médailles exceptionnelles ou à exposer tel le plasticien facétieux Maurizio Cattelan (en 2016). Traversée par des passages donnant dans sa cour d'honneur, la Monnaie tient cependant du coffre-fort aux portes grillagées…

À partir du 30 septembre, celui-ci va s'ouvrir largement et dévoiler ses coulisses, dont certains de ses trésors (170.000 objets dont 20 % de pièces de monnaie). "Nous voulons montrer notre patrimoine, un ensemble immobilier exceptionnel préservé dans son intégrité. Les gens pourront venir se promener et prendre un brunch à la terrasse d'un nouveau café, décrit Aurélien Rousseau, le président de la Monnaie. Nous avons aussi l'objectif de défendre un patrimoine immatériel, l'excellence de nos métiers."

Le grand chantier de rénovation a été lancé en 2011. D'un montant de 75 millions d'euros – entièrement financés sur fonds propres – ces travaux sont quasiment achevés. L'ensemble des bâtiments à la sobre magnificence néoclassique dessiné par Jacques-Denis Antoine en 1775 sur un hectare de terrain ont été entièrement réhabilités et repensés par l'architecte Philippe Prost. Une première partie a été terminée en 2015 avec l'ouverture de l'espace d'exposition pour l'art contemporain et le restaurant gastronomique de Guy Savoy installé dans les anciens appartements du président de la Monnaie. Dans une des cours, un nouvel atelier central d'outillage et de gravure a été érigé : le bâtiment est moderne, habillé d'une résille percée de trous ronds, évoquant les feuilles de métal dont les flancs – les pièces non frappées – sont extraits.

Cela a permis de dégager de la place dans la manufacture du XVIIIe siècle pour un nouveau musée dédié à la fabrique de la monnaie, aux techniques mais aussi à l'histoire de l'art, abordés de façon transversale et ludique. Écrans vidéo, manipulations ouvertes au public, démonstration de gravure, sons immersifs racontant une histoire de chasseur de trésor… Le parcours est ponctué de haltes interactives. "Nous donnerons à voir des gestes ancestraux pour que le visiteur comprenne mieux ensuite la pièce de monnaie qu'il tient tous les jours dans le creux de sa main", décrit Victor Hundsbuckler, conservateur du patrimoine, en charge des collections de la Monnaie. Plus de 1.800 objets sont exposés tout au long d'une visite qui ouvre grandes des fenêtres – au sens propre – sur l'activité industrielle du lieu. Des pièces, bien sûr (comme ce statère de Crésus, la plus vieille monnaie présentée), mais aussi des tableaux dont un portrait peint par Hyacinthe Rigaud ou de nombreux outils. En semaine, les visiteurs pourront successivement voir les ateliers de fonderie en action, puis les ateliers de ciselure et de patine, et enfin les presses de pièce de 2 euros en argent installées dans le hall du Grand Monnayage. C'est dans cette salle aux allures de temple de la monnaie que veille la statue de la déesse de la Fortune.

On découvre les métaux utilisés dans les alliages, l'or, par exemple, décliné en pépites puis retravaillé en couronne d'or datant de 1640 – une rareté –, puis les techniques avec une collection de poinçons datant de François Ier à Louis XVI. Les graveurs taillaient directement des portraits sur un morceau de métal. "C'est éblouissant à voir, estime Aurélien Rousseau, le contraste entre le côté brut du métal et le bout du poinçon finement ouvragé."

La visite se termine sur des trésors retrouvés, comme ces louis d'or découverts en 1938 dans un mur de la rue Mouffetard. Deux vitrines fascinantes renferment des lingots d'argent repêchés dans une épave espagnole du XVIIIe siècle au large de Madère, et des lingots d'or ouvragés pris dans la citadelle de Huê, au Vietnam, au XIXe siècle.

"Nous ne voulions pas rouvrir un musée classique, racontant l'histoire de France via les pièces de monnaie", précise Victor Hundsbuckler. Auparavant, les salles patrimoniales de la Monnaie de Paris enregistraient 10.000 à 12.000 visites par an. Aurélien Rousseau espère que le lieu rénové attirera près de 150.000 personnes chaque année. Le palais-usine du quai de Conti compte faire de sa singularité un atout.
Source : http://www.lejdd.fr/jdd-paris/la-mon...resors-3439382
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old September 27th, 2017, 12:55 PM   #85
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
La Monnaie de Paris ouvre son musée et s'ouvre sur la ville

La Monnaie de Paris, qui devient le 11 Conti - Monnaie de Paris, ouvre ses nouveaux espaces réaménagés par l'architecte Philippe Prost avec un nouveau musée, des vues sur les ateliers toujours actifs, une circulation dans ses cours, pour la première fois accessibles au public, et toujours des expositions d'art. Le week-end d'ouverture (30 septembre-1er octobre), l'entrée est gratuite.

"Notre entreprise, fondée en 864, est la plus vieille entreprise de France", souligne Aurélien Rousseau, le PDG de la Monnaie de Paris, entreprise publique qui s'occupe depuis onze siècles de frapper la monnaie française. Siégeant d'abord dans le quartier du Louvre, elle s'est installée au 11 quai de Conti en 1775. L'architecte Jacques-Denis Antoine "a conçu ce site pour être l'usine de la monnaie" et le bâtiment néoclassique qu'on va pouvoir découvrir a "toujours été ce site industriel", explique le PDG.

L'usine fonctionne toujours, elle est "la dernière usine de Paris, avec des vrais salariés", fait remarquer Aurélien Rousseau, même si aujourd'hui le site parisien se consacre essentiellement à une production liée aux métiers d'art : les médailles, les décorations, les pièces en or (200.000 pièces par an). Une deuxième usine, à Pessac (Gironde), a une production plus industrielle (1,4 milliard de pièces par an dont la moitié pour l'étranger).

Un des objectifs du projet était d'ouvrir la Monnaie de Paris au public et de l'ouvrir sur la ville. "Ce n'était pas facile parce que ce bâtiment a été pensé comme une sorte de coffre-fort et il est l'expression même du pouvoir régalien. C'est un bâtiment qui devait pouvoir se défendre et être impénétrable", explique l'architecte du projet, Philippe Prost. On pourra désormais circuler dans sa succession de cours, plusieurs entrées permettront d'accéder au site (quai de Conti, rue Guénégaud et impasse Conti) et de le traverser.

"L'écriture architecturale pour moi ne faisait pas de doute, ça devait être le métal", ajoute l'architecte. "C'est le métal qui relie ce lieu à l'œuvre des artisans, des ouvriers qui travaillent dans ce site : ils travaillent à la transformation du métal, depuis plusieurs siècles tous les jours."

Des plaques de métaux différents, et donc de différentes couleurs, ornent le mur de l'escalier qui mène au musée, des façades ont été décorées avec des planches de métal ajourées qui ressemblent à celles dans lesquelles on taille les flans (pièces de métal brutes qui vont être frappées). Une passerelle qui a été ajoutée au bâtiment est longée d'une baie vitrée doublée d'une fine maille métallique. Depuis cette passerelle, on peut observer, à travers des vitres, les ateliers de patine et de ciselure. Car le projet a voulu mettre le geste au centre du musée.

Sur 2000 m2, celui-ci permet de découvrir les collections de la Monnaie de Paris, "qui n'ont rien à voir avec une simple collection de monnaies", souligne Victor Hundsbuckler, conservateur du patrimoine à la Monnaie de Paris. Elles comprennent plus de 14.000 outillages, 75.000 médailles françaises et étrangères, plus de 30.000 pièces de monnaie, des milliers de coins (pièces sur lesquelles est gravée l'empreinte d'une monnaie et qui sert à la frapper), plus des documents, tableaux, sculptures, films, photographies… Le musée ne se veut pas un musée monétaire, il se veut "pluriel".

Son parcours est passionnant et très complet, on pourrait y passer des heures.

Une première partie est consacrée aux différents métaux, à leur chimie et à leur transformation qui sont au cœur de la production, avec de grands cartels pédagogiques, des instruments et objets (balances, mètre et kilo étalons).

Une section historique montre aussi bien deux vitraux du 16e siècle évoquant la fabrication de la monnaie qu'une vue du bâtiment peinte par Pierre-Antoine Demachy ("Le Louvre et la Monnaie vues du Pont-Neuf", 1783) ou une médaille de bronze patiné figurant le bâtiment, frappée pour célébrer la pose de la première pierre en 1770.

Une grande salle aborde la question de la fabrication et l'évolution des techniques, depuis la frappe au marteau, pratiquée de l'Antiquité à la Renaissance, puis au balancier et à la presse industrielle. Comme partout dans le parcours, un grand panneau résume la chronologie de cette évolution.

[...]
Article complet : http://culturebox.francetvinfo.fr/pa...a-ville-262995
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old October 1st, 2017, 08:26 PM   #86
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

J'ai visité le nouveau Musée de la Monnaie hier à l'occasion du week-end d'inauguration, et j'ai bien fait d'y aller à midi, parce qu'en ressortant vers 15h il y avait une file d'attente gigantesque dans les 2 cours du bâtiment... Ca fait plaisir de voir un tel engouement en tout cas.

La rénovation est vraiment splendide, et la muséographie remarquable. Tout est parfaitement mis en valeur, la visite est très interactive, on peut voir les artisans au travail (bon, la c'était le week-end...), c'est vraiment une grande réussite. Bon, c'était parfois un poil trop technique pour moi, mais ça reste vraiment abordable. Je vous encourage vivement à aller y faire un tour.

Quelques photos, j'ai assez peu photographié les espaces d'exposition, avec le monde ce n'était pas très pratique...

[1/3]


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old October 1st, 2017, 08:29 PM   #87
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

[2/3]


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old October 1st, 2017, 08:31 PM   #88
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

[3/3]


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr


11 Conti - Musée de la Monnaie de Paris [Paris VIe] by Cochise75, sur Flickr
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old October 23rd, 2017, 02:46 PM   #89
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
La façade de RTL signée Vasarely bientôt démontée

En raison du déménagement imminent de la station, l’œuvre d’art mythique qui ornait l’immeuble de la rue Bayard sera retirée lundi 23 octobre. Le même jour, elle sera livrée au musée Vasarely, à Aix-en-Provence.

Racheté par M6, RTL quittera ses locaux historiques du très chic VIIIe arrondissement de Paris d’ici la fin de l’année. Les studios et bureaux de la station passeront ainsi du 22 rue Bayard à l’avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur Seine. Lorsque les salariés de la radio ont appris la nouvelle, beaucoup se sont demandés ce qu’il adviendrait de la mythique sculpture de Victor Vasarely qui recouvre la façade de l’immeuble depuis 1972? Fera-t-elle partie du déméngement? Restera-t-elle au siège historique? Le mystère est enfin levé.

Sur Twitter, Bernard Lehut, journaliste spécialisé littérature de RTL, nous apprend que la direction a décidé de faire don de l’œuvre d’art, classée aux monuments historiques, à la Fondation Vasarely d’Aix-en-Provence. La sculpture sera démontée et livrée à sa nouvelle adresse lundi 23 octobre.

[...]
Article complet : http://tvmag.lefigaro.fr/programme-t...-4d87b82d3252/



https://twitter.com/BernardLehut/sta...76222885662720


https://twitter.com/lmarsick/status/915258731184652289/
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.

alexandru.mircea liked this post
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old October 23rd, 2017, 10:44 PM   #90
Neric007
Registered User
 
Join Date: Feb 2015
Location: Philadelphia/Paris
Posts: 720
Likes (Received): 2203

Je ne savais pas qu'elle était signée Vasarely. Dommage qu'elle ne reste pas In situ...
Neric007 no está en línea   Reply With Quote
Old November 4th, 2017, 01:48 PM   #91
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
Paris : ils sont les grands artisans de la renaissance de Saint-Augustin


L’église Saint Augustin est restaurée par les soins de la Ville, sous la direction de Laurence Fouqueray, chef du département des édifices Cultuels. DR

« De mémoire de Parisien, personne n’aura vu aussi belle la façade de Saint-Augustin (VIIIe), une fois la restauration achevée en février prochain », se réjouit Laurence Fouqueray, chef du département des édifices cultuels de la Ville de Paris.

Un vaste chantier estimé à plus de 4,2 M€ est en effet réalisé depuis septembre 2016 sous cet échafaudage de plus de 40 m de haut et sur lequel est implantée une immense publicité.

Sculpteurs, céramistes et doreurs s’affairent pour ce chantier exceptionnel. Il s’agit de restaurer la façade de l’église visible dans la perspective du boulevard Malesherbes, avec une restitution des éléments disparus ou manquants ainsi que des maçonneries de pierre de taille et des sculptures. Le programme prévoit aussi de nettoyer les vitraux et de redorer la fonte de la grande rose centrale. Les décors en lave émaillée situés au-dessus des portes sous le porche vont aussi retrouver tout leur éclat. « C’est une restauration de fond, assure Laurence Fouqueray. Cela va permettre de révéler tout le travail de l’architecte Victor Balard, qui a réalisé cet édifice entre 1860 et 1871 ».

La statuaire abondante, puisque l’on y trouve 39 personnages, laisse voir des détails particulièrement étonnants que chacun retrouvera après restauration sur place. Mais tout n’a pas été fait du haut de cet échafaudage. Certaines statues, dans un très mauvais état, ont fait l’objet d’une restitution complète. Les parties anciennes ont été conservées. Les nouveaux groupes de statues, notamment les anges autour de la croix sommitale, seront présentés ce vendredi à midi, sur la place Saint-Augustin, devant l’église, pour une bénédiction, avant d’être montées à leur place d’origine par grue, ce week-end.

« Nous assurons ainsi la transmission du patrimoine aux générations futures », souligne Laurence Fouqueray qui bénéficie dans le programme de ses travaux, d’une enveloppe de 80 M€ pour 24 chantiers d’églises lancés pendant la mandature d’Anne Hidalgo.

[...]
Article complet : http://www.leparisien.fr/paris-75008...17-7369188.php
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.

CODEBARRE75011 liked this post
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old November 15th, 2017, 01:18 PM   #92
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
Paris : un musée numérique ouvrira au printemps 2018


Les Carrières de Lumière en Provence inspirent l'Atelier des Lumières de [email protected] BERTRAND LANGLOIS / AFP

Des peintures célèbres y seront projetées en très grand format dès juin prochain.

Un centre d'art numérique, où seront projetées des peintures célèbres en format XXL, verra le jour en avril 2018 dans l'est parisien, sur le modèle de ce qui existe déjà en Provence, a annoncé mardi l'organisme privé Culturespaces qui gère notamment le musée Maillol à Paris et les Arènes de Nîmes.

Sur des murs s'élevant jusqu'à 10 mètres de haut et sur le sol seront projetées en très grand format des œuvres de grandes figures de l'histoire de l'art comme Egon Schiele et Gustave Klimt, à l'honneur pour la première exposition de ce lieu baptisé "L'Atelier des Lumières". Plongés dans le noir, sur un fond musical, les visiteurs seront immergés dans les œuvres des deux peintres et pourront les ausculter en détail le temps d'un spectacle d'une trentaine de minutes.

Ce nouveau lieu culturel de 2.000 m² sera situé dans une ancienne fonderie du 11ème arrondissement de Paris et proposera une exposition-spectacle par an dans le hall principal et plusieurs petites expositions dans un hall dédié à la création contemporaine. Des travaux sont en cours, notamment l'insonorisation du lieu, entouré d'immeubles d'habitation.

L'idée de spectacles immersifs n'est pas nouvelle puisque Culturespaces (filiale du géant de l'énergie Engie) développe ce concept aux Baux-de-Provence, dans le sud de la France, depuis 2012, avec les "Carrières de Lumière" qui attirent près de 600.000 visiteurs par an. Les tableaux sont projetés sur des murs d'anciennes carrières allant jusqu'à 14 mètres de haut. L'exposition, en cours jusqu'en janvier prochain, est consacré aux peintres Bosch, Brueghel et Arcimboldo.
Source : http://www.europe1.fr/technologies/p...s-2018-3491999
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old November 27th, 2017, 01:25 AM   #93
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
Paris : le musée Art ludique menacé

L'espace familial au rez-de-chaussée de la Cité de la mode et du design pourrait être expulsé pour cause de loyers impayés. Docks en Seine réfléchit a un "nouveau projet global".

Ratatouille, Superman et Gromit avaient leur musée à Paris. Art ludique, installé au rez-de-chaussée de la Cité de la mode et du design, accueillait depuis son ouverture en 2013 d'ambitieuses expositions autour de la bande dessinée, du cinéma d'animation, des jeux vidéo ou du cinéma live action. En conflit avec la direction de la Cité, le couple Launier – créateur d'Art ludique – pourrait mettre la clé sous la porte. Paris perdrait alors l'un de ses musées les plus innovants, et les Docks en Seine le plus populaire de ses espaces culturels.

Mardi, la juge du tribunal de grande instance de Paris saisie du dossier a tranché pour l'expulsion du musée Art ludique des 1.200 m2 qu'il occupe. L'exposition actuelle sur les super-héros de DC, Superman, Batman, Wonder Woman, etc., et les super-vilains comme le Joker pourrait donc être la dernière. Tout pourrait s'arrêter après le 7 janvier, dernier jour de la programmation. Aucune nouvelle manifestation n'est aujourd'hui en préparation.

La décision d'expulsion sanctionne des arriérés de loyer astronomiques, supérieurs à 600.000 euros. Pour le couple Launier, la suspension du paiement de la location est une décision mûrement réfléchie. Elle est liée au non-respect à leurs yeux du contrat par leur bailleur, la Cité de la mode et du design. Ils ont même assigné cet été le propriétaire du site, la Caisse des dépôts. "Le lieu devait accueillir des restaurants, des boutiques, des animations, Il n'y a plus rien de tout ça, regrette Jean-Jacques Launier. Notre musée ne peut pas fonctionner dans de bonnes conditions."

Art ludique ne s'est jamais remis de la chute brutale de la fréquentation enregistrée à l'hiver 2015. Un camp de réfugiés s'installe alors quai d'Austerlitz, au pied de la Cité. Au fil des semaines, le public se raréfie. Le trafic du Batobus qui dessert les lieux est divisé par trois. Le coup est fatal pour le musée qui mise sur l'accueil d'un public familial et de touristes. Il avait enregistré 580.000 visiteurs en 2013 et tombe à moins de 350.000 lors des deux années et demie suivantes. Le magasin de design Silvera et des points de restauration, comme celui du fondateur du Mama Shelter, ferment leurs portes, victimes de la désaffection du public.

[...]
Article complet : http://www.lejdd.fr/jdd-paris/paris-...menace-3503576
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old November 27th, 2017, 12:46 PM   #94
Indy G
Reproduis-toi, consomme
 
Indy G's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Posts: 27,224
Likes (Received): 18163


Si ce musée s'en va, le coin va devenir un mouroir, c'était la seule véritable animation du coin (et c'est peut-être ça justement le problème )
Ceci dit, je me suis souvent posé la question sur la pérennité de ce musée dans le temps : tarif assez prohibitif pour certes des expos de grande qualité mais dont la thématique risque quand même de se tarir vite... Pratiquement toutes les locomotives de cet art y est passé (Disney, Pixar, Aardman, Marvel, DC comics, Ghibli, Blue Sky...) et je ne voyais plus trop sur quoi le musée pouvait s'attarder...
__________________
Your rules really begin to allow me

Afrique australe (Namibie-Botswana-Zimbabwe)
Le Spitzberg / Svalbard
Singapour, ville-Etat depuis 50ans

Caserass : "Hollande, était un bon président !"

Si tu voulais du changement, fallait voter avant :troll:

cochise75 liked this post
Indy G no está en línea   Reply With Quote
Old November 27th, 2017, 12:56 PM   #95
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Les bars du rooftop tournent très bien le soir, mais c'est clair que le reste est en perte de vitesse. Mais le lieu est sympa, et avec la transformation de la ZAC Rive Gauche, il y a vraiment moyen d'en faire quelque chose.
Faudrait aussi aménager les quais, qui sont un peu à l'abandon. L'article en parle et j'avais dû y faire allusion dans un autre topic, mais l'épisode du squattage par des migrants n'a vraiment pas arrangé les choses, pendant quelques mois le coin était vraiment très craignos, et malheureusement les autorités ont mis du temps à se bouger...
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old November 29th, 2017, 02:30 PM   #96
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
Paris : la verrière du Palais de la Découverte repartie pour 100 ans


La verrière du Palais de la Découverte a été restaurée. Mais les travaux continuent. LP/Eric Le Mitouard

Vendredi prochain, les travaux sur le dôme principal du Palais d’Antin seront terminés. Ces travaux d’urgence préparent le Grand palais à quatre ans de chantier.

« Il y avait urgence. La verrière prenait l’eau », dit-on au Palais de la Découverte, superbe bâtiment édifié pour l’exposition universelle de 1900. Aujourd’hui, tout va bien. Après un an de travaux, les milliers d’enfants qui passent tous les jours découvrir les expériences scientifiques à deux pas des Champs-Elysées (VIIIe), peuvent pique-niquer sans risque dans le hall d’entrée, alors que sur le toit, les ouvriers mettent un point final à l’opération.

« Le chantier a été titanesque », commente un des responsables du site. Le musée a même été obligé de fermer un mois en septembre 2016 pour le montage d’un échafaudage de plusieurs tonnes et en septembre dernier pour son démontage dans le hall d’entrée. Les travaux ont été réalisés entre-temps sur le toit du Palais d’Antin sous un immense parapluie de protection de 44 m de portée. Vendredi, l’Opérateur du patrimoine et des projets immobiliers de la Culture (Oppic) signera la réception de fin de chantier.



« Nous avons réalisé une restauration à l’identique du dôme principal du Palais d’Antin », se réjouit Camille Fasquel, ingénieur de l’Oppic, qui débourse 14 M€ (TTC) pour la remise en état l’ensemble des trois dômes. Cette partie centrale de la toiture a été réalisée avec l’apport de 850 000 € de Vélux Mécénat. Le chantier sur les deux autres rotondes va commencer dans un calendrier serré : 2018 pour la partie sud (côté Seine) et 2019 pour la Nord (côté Champs-Elysées).

Pour accéder au site, casque sur la tête, la montée s’effectue à l’aide d’un immense monte-charge. A plus de 40 m de haut, la vue sur Paris est impressionnante, avec — au loin — la sublime verrière du Grand Palais qui a elle-même déjà été restaurée.

Quelques mini-échafaudages sont encore là. Le dôme de la rotonde a été refait à neuf. Il aura fallu trois mois de pose des ardoises gironnées à l’ancienne, c’est-à-dire taillées pour respecter la forme de l’édifice. La verrière supérieure (invisible du hall) a été remplacée par du double vitrage « restituant l’aspect de l’ancienne structure mais avec les performances contemporaines », assure les techniciens qui ont travaillé sur les conseils de François Chatillon, architecte en chef des monuments historiques.

Le plafond verrier, visible de l’intérieur, a été totalement préservé. « Sur les 632 verres qui composent cette verrière, seuls 72 ont été remplacés », précise Camille Fasquel. L’ossature a été repeinte et dorée à la feuille d’or sur les rayons de soleil au centre du décor. Une merveille à découvrir avant les travaux du Grand Palais qui imposeront une fermeture du site pendant quatre ans à partir de 2020.

[...]
Article complet : http://www.leparisien.fr/paris-75/pa...17-7420962.php
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.

CODEBARRE75011 liked this post
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old November 30th, 2017, 12:12 AM   #97
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Communiqué du Musée Art Ludique :

__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old November 30th, 2017, 02:58 PM   #98
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
AP-HP : Inauguration du musée des moulages rénové à l’hôpital Saint-Louis AP-HP grâce à une campagne de mécénat



Afin de sauvegarder un témoin remarquable du patrimoine hospitalier et sauver les moulages de cires dermatologiques de l’hôpital Saint-Louis AP-HP, le Groupe hospitalier Saint-Louis, Lariboisière, Fernand-Widal, avait engagé une recherche de fonds pour financer la réfection du toit du musée et de réaménager son système d’éclairage zénithal. Grâce aux dons collectés -en soutien des investissements engagés par l’AP-HP à hauteur d’un tiers du montant- les travaux ont pu être réalisés entre septembre 2016 et avril 2017, pour un montant total de 975 000 euros. Ils ont abouti avec succès et dans les meilleures conditions. Le musée des moulages ainsi rénové a été inauguré ce lundi 27 novembre 2017 en présence de Martin Hirsch, Directeur général de l’AP-HP et d’Eve Parier, Directrice des hôpitaux universitaires Saint-Louis, Lariboisière, Fernand-Widal.

Le Musée de Dermatologie de l’Hôpital Saint-Louis AP-HP a été construit à la fin du XIXème siècle afin de mieux faire connaître les maladies dermatologiques et de faciliter leur enseignement. Il fut inauguré en 1889 dans le cadre de l’exposition universelle. Il a participé pendant des décennies au rayonnement de la dermatologie française. Avec la plus importante collection de cires dermatologiques au monde (près de 5000 pièces), le musée des moulages est le seul musée hospitalier parisien visible aujourd’hui dans son état originel. Il fait partie des nombreux musées à vocation pédagogique datant de la fin du XIXème siècle.

La valeur patrimoniale du musée a fait l’objet d’une reconnaissance officielle puisque les moulages et les vitrines ont été classés en tant qu’objets mobiliers depuis 1992 et le bâtiment inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques en 1997.

Néanmoins, comme de nombreux musées de la médecine, le musée des moulages de l’hôpital Saint-Louis AP-HP et ses collections étaient en péril. Depuis la tempête de 1999, le Musée était régulièrement inondé depuis sa toiture et son plafond de verre était endommagé. Les écoulements d’eau altéraient progressivement les cires et les boiseries.

En collaboration avec le Pr Martine Bagot du pôle de dermatologie, la direction du Groupe Hospitalier Saint-Louis Lariboisière Fernand-Widal a engagé une campagne de recherche de fonds pour financer la réfection du toit du musée et pour réaménager son système d’éclairage zénithal. Ces travaux constituaient le prérequis indispensable pour developper une politique de valorisation culturelle du musée.

Ainsi depuis les travaux un plus grand nombre de visites est possible, de nouvelles plages horaires sont ouvertes au grand public et aux professionnels de santé, qui utilisent déjà les locaux régulièrement.

Cette opération va également permettre de renforcer le label « Culture et Santé » du groupe hospitalier, en attirant un plus grand nombre d’expositions temporaires et d’évènements culturels.

[...]
Article complet : https://www.aphp.fr/contenu/ap-hp-in...p-hp-grace-une
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.

CODEBARRE75011 liked this post
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old December 1st, 2017, 03:55 PM   #99
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Quote:
ADP et André Chenue vont implanter un centre de conservation d'œuvres d'art sur l'aéroport Paris-Le Bourget


Le futur centre de conservation d'œuvres d'art sur l'aéroport Paris-Le Bourget © André Chenue / GBL Architectes

Le groupe ADP, en tant qu'aménageur du terrain, co-investisseur et co-exploitant, et la société André Chenue (filiale du groupe Horus Finance), en tant que co-investisseur et co-exploitant, ont signé une promesse de bail à construction et une promesse de bail en l'état futur d'achèvement pour la réalisation d'un centre de conservation d'œuvres d'art sur l'aéroport Paris-Le Bourget.

Les deux partenaires créent deux sociétés communes : l'une chargée de l'investissement dans ce projet et l'autre de son exploitation. La conception et la construction de ce bâtiment sont confiées, via un contrat de promotion immobilière, à la société GSE Group. Cette dernière devrait engager les travaux de construction à l'été 2018, pour une livraison clés en mains prévue mi-2019.

Implanté sur la partie Est de la plate-forme aéroportuaire de Paris-Le Bourget, ce nouveau bâtiment est imaginé par l'agence d'architecture GBL Architectes. Il proposera des espaces de stockage et de conservation, à destination des propriétaires d'œuvres d'art et des professionnels du monde de la culture. « Il positionnera le pôle aéronautique de la plate-forme de Paris-Le Bourget également comme un cluster dans le domaine de l'art, en vitrine du Grand Paris », déroule le communiqué de presse.

Conformément à son ambition immobilière, portée par son plan stratégique Connect 2020, le groupe ADP est investisseur et exploitant sur ce projet. Augustin de Romanet, président-directeur général du groupe ADP précise : « Le groupe ADP est heureux de nouer ce partenariat avec André Chenue. Grâce à ce centre de conservation d'œuvres d'art sur l'aéroport Paris-Le Bourget, les grands musées bénéficieront d'un lieu spécialisé offrant d'importantes surfaces de stockage proches de Paris, tandis que les galeries d'art et les expositions parisiennes trouveront, dans cet équipement de pointe un hub logistique sécurisé avec un accès facilité aux pistes et aux services douaniers. Ce projet participe du rayonnement de la place parisienne dans le monde de l'art et contribue au développement économique et culturel du Grand Paris. Il témoigne de notre volonté d'accompagner l'implantation sur nos plateformes de partenaires pour développer avec eux des actifs immobiliers innovants et créateurs de valeur ».

Et Julien Da Costa Noble, directeur général d'André Chenue d'ajouter : « André Chenue est fier d'annoncer l'ouverture prochaine sur l'aéroport Paris-Le Bourget d'un centre de conservation des collections en partenariat avec le Groupe ADP. Le site abritera des réserves d'une surface de 24 800 m², tenues hors poussière par sas et surpression, protégées du risque d'incendie par un système d'hypoxie éprouvé et doté d'une sécurité antieffraction aux plus hauts standards. Les réserves seront personnalisées et équipées à la demande des clients. Elles comporteront également des locaux et services adaptés à la restauration des œuvres d'art et à la conservation des collections de mode à haute valeur patrimoniale. Le site du Bourget sera le premier en France conçu nativement pour la conservation, la protection et la logistique des œuvres d'art au service des musées et des grandes collections privées. Avant même sa construction, ce bâtiment a déjà été retenu par d'importants clients recherchant, aux portes de Paris, un accès logistique facilité, un stockage aux standards muséaux et des services de désinfestation, de régie, d'emballage et de transport dédiés aux œuvres d'art. Par cet investissement en partenariat avec le groupe ADP, André Chenue se réjouit de renforcer l'attractivité de Paris et de sa région auprès des acteurs internationaux du monde de l'art et de la culture ».
Source : https://www.businessimmo.com/content...ris-le-bourget
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.

CODEBARRE75011, Indy G liked this post
cochise75 no está en línea   Reply With Quote
Old December 15th, 2017, 07:53 PM   #100
cochise75
Fourbe des collines
 
cochise75's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Paris XIIe, Bel-Air
Posts: 19,266
Likes (Received): 30335

Les travaux de restauration du bras sud du transept de Saint-Eustache (Paris Ier) s'achèvent, les échafaudages et la bâche publicitaire qui les recouvrait viennent d'être retirés.

Aujourd'hui :


Eglise Saint-Eustache [Paris Ier] by Cochise75, sur Flickr


Eglise Saint-Eustache [Paris Ier] by Cochise75, sur Flickr


Eglise Saint-Eustache [Paris Ier] by Cochise75, sur Flickr
__________________
Un peuple prêt à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l'une ni l'autre, et finit par perdre les deux.

We'll always have Paris.

CODEBARRE75011, ZeusUpsistos, Indy G liked this post
cochise75 no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Related topics on SkyscraperCity


All times are GMT +2. The time now is 04:55 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2018, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2018 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2018 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

tech management by Sysprosium