daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Actualité des villes > Monde



Reply

 
Thread Tools Rate Thread
Old December 6th, 2004, 09:07 AM   #1
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 16,220
Likes (Received): 1682

«La Chine, c'est un chantier à ciel ouvert»

Passage intéressant à la fin de l'article


L'Express du 06/12/2004
Jean-Marie Charpentier

par Michèle Leloup

Shanghai, Pékin, puis Nankin… Depuis 1994, l'architecte Jean-Marie Charpentier, 64 ans, aligne les réalisations les plus prestigieuses en Chine. A Shanghai, il a réalisé l'Opéra, la place Centrale du quartier de Pudong et l'avenue du Siècle, il achève actuellement les bureaux des visas de la future préfecture de police. A Zhengzhou, capitale du Henan, il s'apprête à construire une ville nouvelle de 2,5 millions d'habitants. Sa recette? Une ténacité sans faille ajoutée à une passion de trente ans pour l'Asie. Président de l'Association des amis d'Angkor, ce meneur d'hommes est aussi à la tête de l'orchestre du Violon d'Ingres, créé par son père dans la tradition de son ancêtre le compositeur Gustave Charpentier. Mais c'est aux commandes d'Arte Charpentier, l'une des plus grandes agences françaises (la station Saint-Lazare pour la ligne Météor, la future tour de Lyon-Part-Dieu), qu'il donne sa mesure. Celle d'un pionnier qui a gagné en sagesse orientale

L'architecture française, dont vous avez été l'ambassadeur en Chine, a-t-elle réellement le vent en poupe dans ce pays?

La Chine est un chantier à ciel ouvert, des quartiers entiers se construisent jour et nuit au rythme des 3 x 8. Comme les projets sont souvent l'objet d'une consultation internationale, les Français se retrouvent en compétition avec les agences les plus musclées de la terre. C'est un vrai ring, il faut donc y arriver avec une énergie farouche! L'an dernier, il y avait 2 000 Français expatriés à Shanghai. Ils sont aujourd'hui deux fois plus nombreux et, parmi eux, il y a bon nombre d'architectes. Je suis d'ailleurs étonné de voir autant de jeunes diplômés venir frapper à la porte de l'agence que mes associés et moi-même avons créée dans cette ville. Malgré cela, nous sommes peu à concourir. Les établissements publics français (à savoir les agences d'architecture d'Aéroports de Paris et de la SNCF) sont les seuls poids lourds, car ils ont les reins assez solides pour faire face à la concurrence.

«En Chine, la manière française d'imaginer le cœur des villes plaît beaucoup»

Qui domine ce «ring»?

Les grands cabinets australiens, japonais et de Hongkong sont omniprésents, mais ce sont surtout les Américains qui, à l'image de leur armée, débarquent avec des bureaux d'études très structurés et raflent le marché des tours. Les Chinois ont envie de se dépasser, de faire les plus grands immeubles du monde, les plus grands ponts, les plus grandes autoroutes. Voyez le train de l'allemand Siemens, qui roule à 430 kilomètres à l'heure; il est en Chine et nulle part ailleurs. Autrement dit, les promoteurs et les investisseurs font appel aux meilleurs talents pour affirmer le développement de ce pays. Mais, dès lors qu'il s'agit de réfléchir à la complexité de l'aménagement urbain, les Chinois ont plus à échanger avec les Européens, en particulier avec les Français.

Pourquoi?

Notre façon de penser et d'imaginer le cœur des villes leur plaît beaucoup, car ils ont décidé de faire des centres urbains très denses. L'idée d'agglomérations étendues sur des périphéries à perte de vue n'est pas dans leur culture. La Chine n'a jamais connu l'habitat dispersé et le groupement urbain a toujours été la règle. Voilà pourquoi notre approche les intéresse. Et puis, toute modestie gardée, il y a chez les Français une manière plus sensible et plus humaine de traiter certains espaces. Disons une French touch.

Quelle est la vôtre?

Notre agence bâtit des sièges sociaux de sociétés, des villes nouvelles, mais aussi des places, des avenues. Nous avons aussi conçu la première rue piétonne, à Shanghai, sur la célèbre Nankin Road. Pour l'instant, c'est un tronçon de 1 kilomètre de granit rouge. Le mobilier urbain est composé de cabines téléphoniques, de bancs, de candélabres, de jardinières plantées autour de terrasses de café. Bref, il y règne une certaine ambiance…

«Les Chinois ont envie de faire les plus grands immeubles, lesp lus grands ponts, les plus grandes autoroutes...»

… française, en somme. Ce décor est pourtant aux antipodes de la culture locale!

Le jour de l'inauguration, il y avait plus d'un million de badauds! Dès lors que les Chinois comprennent que quelque chose apporte du bien-être, ils l'adoptent immédiatement. C'est la même chose dans les arts: depuis l'ouverture, en 1998, de l'Opéra de Shanghai, ils se passionnent pour le répertoire classique.

Votre agence n'est pas un poids lourd, mais elle fonctionne plutôt bien.

Certes, mais nous ne réalisons que 10% de notre chiffre d'affaires en Chine. La conquête de ce marché reste difficile pour un cabinet privé, même si certains de nos 30 architectes sur place parlent chinois. Nous tenons contre vents et marées, sans doute parce que nous avons été là-bas avant tout le monde. Pourtant, il ne faut pas oublier qu'en qualité d'étrangers nous ne réalisons qu'une partie d'un bâtiment. Autrement dit, le gros de l'opération est toujours assuré par des instituts techniques locaux. Et il est difficile de maîtriser un projet de bout en bout.

Comment votre aventure asiatique a-t-elle commencé?

A la fin de mes études, dans les années 1960, j'ai accompagné des élèves et des professeurs au Japon, en Inde et au Cambodge en qualité de délégué international de l'Ecole nationale supérieure des beaux-arts. Ensuite, au lieu de faire mon service militaire en France, je suis retourné deux ans au Cambodge, comme coopérant technique, pour y enseigner l'architecture, le dessin et l'anastylose, c'est-à-dire le travail sur la reconstruction des temples. J'avais 200 élèves, c'était une période épatante, du moins jusqu'à l'arrivée des Khmers rouges. A part cinq de mes élèves que j'ai rapatriés en France pour qu'ils complètent leur formation, les autres ont été assassinés au motif qu'ils parlaient français. Dans mon esprit, la coopération culturelle était une action généreuse, j'étais loin de penser qu'elle entraînerait des jeunes gens vers ce terrible destin… Après la création de mon agence, en 1969, j'ai poursuivi mon action pour le développement en tant qu'expert pour les Nations unies, ce qui m'a conduit à Djibouti, où j'ai construit un millier de logements. En réalité, j'ai toujours pensé que la vraie vie se trouvait de l'autre côté du périphérique: il est plus passionnant d'aller dans des endroits où, a priori, il n'y a aucune raison de réussir.

Comme la Chine…

J'ai eu l'idée d'y faire un tour dès le début des années 1980, car ce pays ouvrait un œil et amorçait la réforme de l'économie urbaine. Mes premières visites ressemblaient davantage à celles d'un touriste, mais, dans mon équipe, il y avait déjà Pierre Clément, sinologue distingué, mon collaborateur depuis vingt ans, et d'autres architectes qui avaient envie, eux aussi, d'aller sur place pour apprendre.

Comment avez-vous été accueillis?

A l'époque, les officiels que nous rencontrions ne donnaient pas suite. Sans doute était-il trop tôt pour qu'ils puissent collaborer avec nous… Le barrage de la langue ne facilitait pas non plus les choses: nous avons mis du temps à comprendre que nos interprètes, des gens du renseignement au sens large, ne traduisaient pas ce qu'on leur disait. En prime, il faisait - 15 degrés dans les bureaux d'études! En raison de restrictions draconiennes dans le pays, il était interdit de chauffer, même en plein hiver, ce qui ne contribuait pas à adoucir l'atmosphère.

Vous alliez sur place pour «apprendre», dites-vous. Mais apprendre quoi, au juste?

Les Chinois, comme les Européens, construisent des villes depuis des millénaires, à ceci près que nous n'avons pas la même grille de lecture. Nos interlocuteurs nous le faisaient souvent remarquer: «Vous, les Français, vous avez la tête carrée, vous visualisez immédiatement un site. Nous, nous préférons les contrastes, une approche plus apprivoisée.» Nous avions donc intérêt à nous affranchir des codes et de l'art d'habiter occidentaux, d'autant que les Chinois sont fortement influencés par la géomancie.

C'est-à-dire?

En Chine, les portes d'entrée d'une ville et la trame des avenues sont placées dans l'axe des points cardinaux, car ceux-ci sont inscrits structurellement dans la tête des Chinois: le sud est l'orientation noble. Un appartement dont les fenêtres sont, par exemple, tournées vers l'ouest subit une décote de 40 à 50%! Nous devons en tenir compte: nous installons donc plutôt les parties commerciales vers l'ouest, afin de mixer l'habitat et de respecter ces règles ancestrales. Et nous tournons les bureaux vers l'est, vers le soleil levant, orientation plutôt mieux tolérée car elle est source de dynamisme.

Comment avez-vous gagné la confiance des Chinois?

Les grands travaux de François Mitterrand nous ont, pour ainsi dire, servi de passeport. A cette époque, la Chine s'était lancée dans la coopération culturelle et scientifique et elle déléguait ses ingénieurs, chargés d'analyser les expérimentations françaises. Alors qu'il enseignait à l'Institut français d'architecture, Pierre Clément organisa, en retour, des échanges Paris-Pékin et il créa une association, Construire en Chine, que je présidais. Je me souviens encore des étudiants chinois se bousculant pour apercevoir les maquettes des projets mitterrandiens, ils étaient fascinés. De 1984 à 1990, nous avons réalisé les premières études de restructuration d'un quartier de Shanghai, mais de façon très mesurée, car il n'était pas question de faire un immeuble plus haut que la norme.

Plus maintenant, apparemment!

On peut en effet en sourire aujourd'hui en voyant les gratte-ciel de Pudong, mais, à l'époque, les questions de hauteur étaient encore l'objet de polémiques. Les idées ont énormément évolué. Les Chinois sont des gens adaptables, c'est peut-être la force du confucianisme qui veut cela. Ils sont également fascinants par leur intelligence et franchissent des étapes technologiques beaucoup plus vite que nous. Pendant les déjeuners, il n'est pas rare de les voir se montrer mutuellement des vidéos sur leurs téléphones portables. Leur envie de surprendre le monde est très forte, sans doute pour mieux se surprendre eux-mêmes. Il ne faut pas oublier que les deux générations précédentes ont souffert le martyre, même si personne, là-bas, n'en parle jamais.

Cette ruée vers le gigantisme, propre au modèle des villes asiatiques, laisse-t-elle entrevoir une place pour le développement durable?

Une loi récente vient d'interdire la construction de maisons individuelles, pour éviter justement le mitage anarchique des banlieues. La protection de l'environnement fait donc partie des préoccupations, encore que la Chine soit tentée de faire les mêmes bêtises que nous: elle développe à marche forcée l'industrie automobile, formidable source d'emplois dont elle a besoin. Cela étant, le système de la circulation alternée est déjà opérationnel, et la mise en place de transports en commun s'accélère. Rien qu'à Shanghai, il se construit 300 kilomètres de lignes de métro!

L'audace architecturale dont la Chine fait preuve n'est-elle pas une manière d'afficher sa nouvelle puissance économique?

Les villes qui ont reçu des statuts spéciaux pour attirer des investissements étrangers sont devenues des eldorados pour les entreprises high-tech, spécialisées dans le transfert de technologies et la recherche fondamentale. Alcatel et l'Institut Pasteur, pour ne parler que d'eux, sont déjà à pied d'œuvre et engagent des ingénieurs locaux, dont le niveau d'études est élevé. Cette économie très pointue est en train de modifier la vision de la ville, et les Chinois l'ont compris, qui imaginent des centres urbains plus sophistiqués et homogènes. Le citadin chinois du XXIe siècle ne gaspillera plus son temps ni son énergie.

Vous construisez également des logements en Chine. Quelle est la politique en la matière?

En l'espace de deux décennies, la moyenne par habitant est passée de 3 à 20 mètres carrés. La taille des appartements chinois rattrape donc nos normes européennes. Grâce à un réservoir inépuisable de main-d'œuvre rurale, peu rémunérée, le prix de revient du mètre carré construit est de 300 euros, mais il se vend entre 1 000 et 4 000 euros selon la qualité du foncier. Les Chinois étant les champions du monde de l'épargne, ils investissent dans le béton et s'achètent des tours entières qui, pour l'instant, restent inhabitées. Mais plus pour longtemps: on attend dans les villes un flux migratoire de 500 millions de personnes. La spéculation immobilière a donc de beaux jours devant elle, d'autant que, pour l'instant, il n'existe aucun impôt sur la plus-value.

Dans les grandes villes, d'anciens quartiers ont été rasés, des habitants délogés. Où en est la sauvegarde du patrimoine historique?

Là encore, le confucianisme a son importance. A force de dire «Demain est un autre jour», quantité de vieux immeubles et des maisons ont été démolis. Il y a deux raisons à cela: jusqu'ici il n'existait pas d'outil juridique permettant d'exproprier pour reloger ailleurs sous le prétexte qu'un immeuble possédait un caractère historique. En outre, la politique de la table rase permet souvent à un district de reprendre la main sur un territoire… Cela dit, les choses évoluent dans le bon sens: les responsables du tourisme ont tiré la sonnette d'alarme.

Ont-ils eu gain de cause?

Des zones de protection se mettent en place dans les régions du Tibet et du Sichuan, où des villages sont en cours de réhabilitation. Un recensement vient même d'être réalisé avec l'appui d'EDF et de l'Unesco. Des secteurs sauvegardés se dessinent aussi à Shanghai, notamment dans le quartier de l'ancienne concession française, périmètre dans lequel notre agence et des équipes allemandes travaillent. L'idée est de faire cohabiter des édifices historiques avec des bâtiments contemporains afin d'attirer des boutiques chics et du tertiaire de haut niveau.

Vous qui possédez maintenant un regard chinois, comment voyez-vous l'évolution de l'architecture en France? Est-elle aussi en pointe?

Si l'on regarde Paris, je n'en suis pas sûr, surtout si on la compare à Barcelone, Londres, Valence ou Bilbao. La notion, issue du Code civil, prévoyant que les constructions doivent être édifiées en harmonie avec leur environnement donne beau jeu aux particuliers et aux associations très conservatrices pour engager des recours contre les projets innovants. Certains disent que Paris en devient même une «Belle Endormie». Attaquer des permis de construire est devenu un sport national, où deux professions s'affrontent: les architectes qui préparent les dossiers et qui ne sont pas juristes contre les cabinets d'avocats spécialisés. Construire ou créer une ZAC est ressenti de nos jours comme un trouble à l'ordre public. Avec un tel état d'esprit, le Centre Pompidou ou la pyramide du Louvre risqueraient aujourd'hui une demande de démolition! C'est pourquoi je participe au groupe de travail sur la sécurité juridique des autorisations d'urbanisme auprès du ministère de l'Equipement. J'ai besoin actuellement de deux juristes dans mon agence, ce qui aurait été impensable il y a quelques années. Tout cela retarde considérablement l'aménagement urbain.

On comprend donc pourquoi vous préférez la Chine...

Je repars pour Zhengzhou, une ville qui passe de 2 à 5 millions d'habitants. Tout y reste à faire, à des échelles qui n'existent pas en Europe. Il y a vingt ans, je n'aurais pas imaginé cette trajectoire - comme quoi il faut rester fidèle à ses convictions
Cyril no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old December 6th, 2004, 11:46 AM   #2
dougfr69
Registered User
 
dougfr69's Avatar
 
Join Date: Jul 2004
Location: LYON
Posts: 1,308
Likes (Received): 35

J'avais vu il y a pas longtemps que 60 à 70 % du parc de grues de chantier neuves partent où se font en Chine et sur c'est 70 % ,35 rien qu'à Shanghai et sa région

Last edited by dougfr69; December 6th, 2004 at 11:54 AM.
dougfr69 no está en línea   Reply With Quote
Old December 6th, 2004, 01:52 PM   #3
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 16,220
Likes (Received): 1682

J'aime surtout le passage où il dit qu'en France on en est arrivé à une situation de statu quo sur la permissivité architecturale en France. le nymbiisme est trop extrême chez nous.
Cyril no está en línea   Reply With Quote
Old December 6th, 2004, 10:59 PM   #4
stephane
Registered User
 
Join Date: Feb 2004
Location: Paris
Posts: 2,340
Likes (Received): 22

La Chine, la Chine, la Chine, la Chine, encore et encore la Chine. Les plus hautes tours, les plus grands ponts, les plus grandes autoroutes, les plus plus plus plus...... vraiment, on a pas finis de nous faire chier avec ce pays devant lequel tout le monde bave d'envie (d'aller y faire du pognon!). Ne voyez aucune espèce de jalousie dans mon propos. D'ailleurs de quoi pourrais-je être jaloux? Des ensembles de tours hideuses qu'on construit là-bas? Je suis content que la Chine se developpe, mais si c'est pour s'occidentaliser à outrance et avoir l'obsession de faire mieux que tous les autres pays du monde, ça devient lassant!

Last edited by stephane; December 6th, 2004 at 11:21 PM.
stephane no está en línea   Reply With Quote
Old December 6th, 2004, 11:10 PM   #5
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,952
Likes (Received): 15

quand on voit ce que deviennent les vieux quartiers de Pékin...
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old October 9th, 2009, 10:49 PM   #6
hirem
BANNED
 
Join Date: Sep 2009
Posts: 39
Likes (Received): 0

Pékin détruit ses quartiers anciens pour ériger des tours à l'Américaine, mais Pékin reconstruit également à l'identique des vieux quartiers.
Ici inauguration de la 2ème rue piétonne pékinoise.
Un pays qui prend enfin conscience de la valeur de son patrimoine historique est un pays qui évolue.

http://www.skyscrapercity.com/showth...ongolia&page=8



image hosted on flickr


image hosted on flickr


image hosted on flickr


image hosted on flickr


avant :

ces Chinois me surprennent l'évolution rapide de leurs mentalités, un autre exemple, la Chine est déjà en 2009 le 3ème producteur mondial derrière les USA et l'Allemagne d'électricité à partir de l'énergie éolienne.
hirem no está en línea   Reply With Quote
Old October 9th, 2009, 11:00 PM   #7
brisavoine
BANNED
 
Join Date: Mar 2006
Location: desconocida
Posts: 18,138
Likes (Received): 2000

Quote:
Originally Posted by hirem View Post
Un pays qui prend enfin conscience de la valeur de son patrimoine historique
Ça ça reste franchement discutable. Pas sûr qu'ils en aient pris conscience. Il faut comprendre que pour les Chinois, ce qui compte c'est moins l'aspect extérieur des choses que l'esprit des choses. C'est assez bouddhiste en fait. Et c'est totalement à l'opposé des mentalités à Paris où on privilégie l'aspect extérieur des choses au détriment de l'esprit qui les habite, au risque de détruire l'esprit vibrant de l'hypercentre.

Venise ou Pékin, que vaut-il mieux ? Des fois je me demande...
brisavoine no está en línea   Reply With Quote
Old October 10th, 2009, 10:45 AM   #8
hirem
BANNED
 
Join Date: Sep 2009
Posts: 39
Likes (Received): 0

..

Last edited by hirem; October 11th, 2009 at 04:16 PM.
hirem no está en línea   Reply With Quote
Old October 10th, 2009, 03:13 PM   #9
brisavoine
BANNED
 
Join Date: Mar 2006
Location: desconocida
Posts: 18,138
Likes (Received): 2000

Quote:
Originally Posted by hirem View Post
elle manquait de tout, d'infrastructures comme la france il y a 30 ans
Il y a 30 ans, la France était déjà un pays développé, et avait déjà de très nombreuses infrastructures.
brisavoine no está en línea   Reply With Quote
Old October 10th, 2009, 05:06 PM   #10
Bastien
Registered User
 
Join Date: Dec 2008
Location: Paris
Posts: 380
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by stephane View Post
La Chine, la Chine, la Chine, la Chine, encore et encore la Chine. Les plus hautes tours, les plus grands ponts, les plus grandes autoroutes, les plus plus plus plus...... vraiment, on a pas finis de nous faire chier avec ce pays devant lequel tout le monde bave d'envie (d'aller y faire du pognon!). Ne voyez aucune espèce de jalousie dans mon propos. D'ailleurs de quoi pourrais-je être jaloux? Des ensembles de tours hideuses qu'on construit là-bas? Je suis content que la Chine se developpe, mais si c'est pour s'occidentaliser à outrance et avoir l'obsession de faire mieux que tous les autres pays du monde, ça devient lassant!
Pourtant moi je trouve que dans l'ensemble les tours chinoises ne sont aps mal du tout comparer à ce que proposer Dubaï ou d'autre ville du golfe !

à Hong Kong, Shangaï et Guangzou principalement !!
Bastien no está en línea   Reply With Quote
Old October 10th, 2009, 11:53 PM   #11
brisavoine
BANNED
 
Join Date: Mar 2006
Location: desconocida
Posts: 18,138
Likes (Received): 2000

Quote:
Originally Posted by Bastien View Post
à Hong Kong, Shangaï et Guangzou principalement !!
Canton en français.
brisavoine no está en línea   Reply With Quote
Old November 3rd, 2009, 09:45 PM   #12
JP
Registered User
 
JP's Avatar
 
Join Date: Oct 2002
Location: Paris
Posts: 6,456
Likes (Received): 6

J'ai découvert ça... assez "étonnant"

Steven Holl à Pékin.
Quote:
The project promotes interactive relations and encourages encounters in the public spaces that vary from commercial, residential, and educational to recreational. The entire complex is a three-dimensional urban space in which buildings on the ground, under the ground and over the ground are fused together.


la suite : http://www.stevenholl.com/project-detail.php?id=58
JP no está en línea   Reply With Quote
Old May 12th, 2010, 01:08 PM   #13
Jex7844
La Défenseholic
 
Jex7844's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Barcelone
Posts: 6,376
Likes (Received): 2307

Fake Hills: un projet chinois grandiose par l’agence MAD architectes

Quote:
La Chine connait actuellement une période de croissance très importante et principalement au niveau des réalisations architecturales. Après vous avoir parlé depuis plusieurs semaines de l’exposition universelle qui se déroule jusqu’à fin octobre 2010 à Shanghai, nous allons vous présenter un projet « pharaonique » baptisé Fake Hills en construction à Beihai, une ville littorale de 1,5 millions d’habitants au sud de la région du Guangxi...










Photos des travaux dans la période: fin 2009-début 2010:





Quote:
Quelques chiffres clés
Début de construction : 2008
Typologie: Appartements résidentiel, bureaux, commerces, hôtels, jardins
Superficie du site: 109 203 m²
Superficie du bâtiment: 492 369 m²
Hauteur du bâtiment: 106 m pour l’immeuble en long, 194m pour la tour
Livraison : prévue pour début 2011


Wow...(pour une fois que je m'extasie devant ce pays...)

http://projets-architecte-urbanisme.fr/mad-architecte-fake-hills-beihai-chine/
__________________
Moi aussi je veux la Tour PHARE!!!
Jex7844 no está en línea   Reply With Quote
Old May 12th, 2010, 03:39 PM   #14
Substructure
Free Land of Scotland
 
Substructure's Avatar
 
Join Date: Sep 2004
Location: Lyon, France
Posts: 11,026
Likes (Received): 3893

La Grande Motte sous stéroïdes. C'est impressionnant, mais d'ici 10 ou 15 ans on aura les dégoulinades noires le long des façades blanches, comme autant des barreaux rajoutant à son aspect orwellien. C'est le genre de bâtiments qui font réfugier les européens dans les "bons vieux" R+3 néo-classico-socio-écolo.

Bref, c'est difficile de faire du beau en masse, mais ils pourraient au moins donner l'impression de faire un effort.

(edit: en regardant bien, les bâtiments de taille plus modeste devant la barre ne sont pas mal, mais cubiques sur certains rendus et ovoïdes sur d'autres donc. Il faudra voir une fois terminé.)
__________________

Substructure no está en línea   Reply With Quote
Old May 12th, 2010, 08:12 PM   #15
Heilios
Registered User
 
Heilios's Avatar
 
Join Date: Jan 2010
Location: Lyon
Posts: 100
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by Jex7844 View Post



Wow...(pour une fois que je m'extasie devant ce pays...)

http://projets-architecte-urbanisme.fr/mad-architecte-fake-hills-beihai-chine/
Dommage que l'auteur de ce site n'indique jamais ses sources
__________________
Http://www.urbanews.fr
Heilios no está en línea   Reply With Quote
Old September 6th, 2010, 05:10 PM   #16
BeverlyCalifornia90
BANNED
 
Join Date: Jan 2010
Location: Santa Monica
Posts: 589
Likes (Received): 2

Enfin quitté la france, pour une tournée d'un mois en Asie, je suis en Corée du Sud à Busan, je pars le 11 pour plusieurs villes du japon et puis shangai apres, je profiterai de ce voyage d'affaire pour vous rapporter des photos des chantiers de construction :-)
BeverlyCalifornia90 no está en línea   Reply With Quote
Old October 15th, 2010, 11:02 PM   #17
BeverlyCalifornia90
BANNED
 
Join Date: Jan 2010
Location: Santa Monica
Posts: 589
Likes (Received): 2

hâte de voir ce pays, je m'en-vol pour Singapour pour le taf et Shanghai pour passer voir l'expo et la ville lundi... enfin si Roissy est réapprovisionné lol.
BeverlyCalifornia90 no está en línea   Reply With Quote
Old November 15th, 2010, 09:04 PM   #18
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,952
Likes (Received): 15

Chantier à ciel ouvert ok. Grands noms de l'architecture ok.
Mais alors pourquoi les réalisations sont si médiocres?
__________________
>>>>>>>>>> Mon album Flickr http://www.flickr.com/photos/manuel69/<<<<<<<<<<
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old January 19th, 2011, 08:02 PM   #19
Indy G
Reproduis-toi, consomme
 
Indy G's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Posts: 18,237
Likes (Received): 6983

Des propriétaires victimes de la "Chine nouvelle", rue Tongbei, à Shanghaï


Quote:
Depuis l'automne 2009, les avis d'expulsion ont été distribués pour cause de "redéveloppement urbain". Les résidents seront relogés, leur promet-on, mais à des kilomètres du centre-ville, à la lisière de l'agglomération, là où l'immobilier est meilleur marché que les 30 000 yuans (3 430 euros) du mètre carré en cours ces temps-ci dans leur quartier de Yangpu. Autre point de discorde, seule la surface au sol sera prise en compte, alors que la maison fait quatre étages....

...Au sommet, une banderole ironise autour du très célèbre slogan révolutionnaire "Sans le Parti communiste, pas de Chine nouvelle". Cette fois-ci les habitants de la maison de la rue Tongbei ont écrit "Sans propriété privée, pas de Chine nouvelle"...
http://www.lemonde.fr/asie-pacifique...6880_3216.html
__________________
Your rules really begin to allow me

Tanzanie : Kilimandjaro-safaris http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1487251
Costa Rica côté nature http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1485017
Afrique australe (Namibie-Botswana-Zimbabwe) http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1657280
Le Spitzberg / Svalbard
http://www.skyscrapercity.com/showth...#post117407972
Mes promenades parisiennes http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1412428
Commerces à Paris http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1488615
Indy G no está en línea   Reply With Quote
Old January 19th, 2011, 10:07 PM   #20
cristof
Registered User
 
cristof's Avatar
 
Join Date: Feb 2006
Location: BXL
Posts: 1,190
Likes (Received): 34

pfff les chinois n'ont rien inventés...ils se prétendent socialistes et misent à fond sur le capitalisme...c'est pitoyable, ridicule...
seul l'Occident connait les vrais valeurs...le reste ne fait que copier attiré par le gain qui n'acquière que grâce aux banques US/EU...Même le système économique est copié en Chine...
SHanghai ressemble plus à un Luna Park qu'un lieu sérieux...
cristof no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 06:00 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu