daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Infrastructures et Transports > Infrastructures et Transports



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 67 votes, 4.76 average.
Old April 16th, 2005, 06:40 PM   #21
[email protected]
Lyonnoscrapien
 
M@nu's Avatar
 
Join Date: Feb 2005
Location: Ambert - Puy de Dôme
Posts: 4,194
Likes (Received): 4676

Saint-Ex’ veut prendre de la hauteur

Vendredi 15 avril 2005 - 20 minutes lyon

Pour ses 30 ans, Saint-Exupéry voit grand. Jean-Paul Mauduy, le président de la chambre de commerce et d’industrie (CCI) de Lyon, a livré, hier, les grandes lignes de son ambitieux « plan de bataille » pour faire de la plate-forme aéroportuaire lyonnaise, dont la CCI est gestionnaire depuis sa création en 1975, la deuxième porte d’entrée en France après Paris.

« On n’a pas à se laisser bafouer. Saint-Ex’ doit envoyer ses avions par-delà les océans pour aller en Amérique latine, à Montréal, à Toronto, aux Etats-Unis... », a-t-il déclaré, remettant ainsi sur l’établi les perspectives de lancement d’une ligne Lyon-New York, qui a connu deux échecs cuisants dans le passé. Des discussions devraient avoir lieu à ce sujet avant la fin mai avec la compagnie Continental. La liaison transatlantique pourrait voir le jour au printemps 2006.

Mais le grand destin national et international que la CCI de Lyon promet à son aéroport ne passe pas que par « Big Apple ». Développer le rayonnement commercial de Saint-Ex’ en allant chercher des clients à Dijon, Clermont-Ferrand, Marseille et même Paris-Sud fait aujourd’hui partie des ambitions de Jean-Paul Mauduy, qui explique que « le temps pour aller à Roissy est trop long ». Une politique de séduction envers les compagnies low-cost, jusque-là négligées, est aussi envisagée. Un vaste programme qui se dessine au moment où une loi sur la gestion et le statut des aéroports est en passe d’être promulguée, selon laquelle la CCI devrait à terme détenir au moins 25 % du capital de la structure et les collectivités 15 %. Ce qui laisse une belle fenêtre de tir pour des investisseurs privés.
Fabrice Arfi


A savoir :
chiffres En 2004, l’aéroport Saint-Exupéry a enregistré la plus grosse fréquentation de son histoire avec 6 228 612 passagers. Il envisage d’atteindre les 8,2 millions en 2010 grâce à un investissement de 237 millions d’euros
__________________
Manu
M@nu no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
Old April 20th, 2005, 02:12 PM   #22
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

le Progrès - 20 avril 2005:

En inaugurant le 12 avril 1975 l'aéroport de Lyon Satolas, Valéry Giscard d'Estaing, président de la République en exercice, lançait : « Dans la grande constellation des aéroports internationaux de première grandeur, une nouvelle étoile est née. » Trente ans plus tard, et après avoir été rebaptisé le 29 juin 2000 Lyon-Saint Exupéry, l'aéroport ne scintille pas encore autant qu'un bon nombre de ses grands concurrents mais son développement a été incessant, tant au niveau de ses infrastructures que de celui du trafic. En 2004, l'aéroport a enregistré 6*228*612 passagers, un record absolu. Laissant à son aîné de Bron limité dans ses capacités d'extension un trafic purement d'affaires, Lyon Satolas avait enregistré 1*624*722 passagers lors de sa première année d'exploitation. Entre le premier vol d'Air Inter en provenance de Paris qui s'était posé le 19 avril 1975, quatre heures avant l'ouverture officielle au trafic et aujourd'hui, l'aéroport a connu une profonde mutation. L'ouverture de sa seconde piste et de la gare TGV, toujours peu desservie, en 1992 lui ont fait franchir un nouveau cap.

Des réserves foncières « uniques en Europe »
Doté depuis décembre dernier d'un second terminal agrandi et profondément réorganisé, puis à la fin de l'année d'une « jetée » réduisant les transferts en bus des voyageurs entre les avions et l'aérogare, Saint-Exupéry poursuit une métamorphose conduite par la Chambre de commerce et d'industrie de Lyon fortement accompagnée par les collectivités locales. Son potentiel est grand. La création de troisième et quatrième pistes sont en projet. « Nous avons des réserves foncières uniques en Europe », se félicite Jean-Paul Mauduy, le président de la CCI qui nourrit de grandes ambitions pour l'aéroport et a annoncé qu'avec la chambre consulaire il prenait à bras le corps la nouvelle donne de la gestion des aéroports de province. La nouvelle législation, au travers de sociétés aéroportuaires, à terme, va conduire à un partenariat public/privé.

L'arrivée de la ligne de tramway Leslys, qui reliera en 2007, en moins d'une demi-heure Saint Exupéry à la gare de la Part-Dieu, au coeur de Lyon, doit être un nouvel et très attendu atout pour cet aéroport qui en février dernier a réalisé 59 % de son trafic vers l'international, mais essentiellement dans les limites de l'Europe. Dans les années qui viennent, Saint-Exupéry, que dirige Bernard Chaffanges, doit donc relever le défi des liaisons intercontinentales.

Air France demeure le partenaire privilégié et incontournable pour accompagner ce développement, mais l'arrivée de compagnies « low-cost » venant compléter et non concurrencer l'offre de la compagnie nationale devrait elle aussi doper la fréquentation de l'aéroport et lui ouvrir de nouveaux horizons.

François Samard
Les ambitions d'extension de l'aéroport sont cauchemardesques pour ses riverains. L'Acenas (Association contre l'extension et les nuisances de l'aéroport de Lyon Satolas) qui va fêter ses huit ans et revendique 5 500 adhérents dans le Rhône, l'Isère et l'Ain, se bat en effet avec une grande énergie contre les perspectives de création d'une troisième et d'une quatrième piste sur le site de Saint-Exupéry. Pour Michel Transy, le vice-président de l'association, 24*000 personnes supplémentaires seraient concernées par les nuisances du trafic aérien.
L'Acenas dénonce le manque de rigueur de précédents plans d'exposition au bruit : « On a laissé pendant des années des gens construire leurs maisons dans une zone qui peut être concernée par l'extension de l'aéroport. »
Mais l'Acenas s'appuie avant tout sur des chiffres de trafic pour mener son combat. « Nous disons non à un développement artificiel. Ce n'est pas l'aéroport qui tire la région. Il ne faut pas confondre l'effet et la cause », martèle Michel Transy qui est convaincu que l'aéroport Saint-Exupéry est très loin d'avoir atteint tout le potentiel qu'il peut viser avec ses deux pistes. Le vice-président de l'Acenas, au regard du passé, met en garde contre les prévisions de trafic : « En 1998, la CCI projetait de 8 à 10 millions de voyageurs en 2007. Or en 2004, il y a en eu un peu plus de 6 millions ». Cet objectif ne sera pas atteint. Et il précise aussi que Barcelone ou Munich accueillent environ 24 millions de passagers avec deux pistes et que notre voisin genevois en « traite » plus de 8 millions avec une seule piste.
F. S.
Comment un aéroport ne possédant pas de lignes long courrier peut-il se positionner comme international?

C'est difficile même s'il ne faut pas oublier que le trafic passager à l'international atteint 55,5 %, un chiffre en augmentation de 7 %. Il est pourtant vrai que nous ne disposons pas assez de vols à destination d'autres continents notamment l'Afrique. En revanche, le trafic en Europe est important puisqu'il tourne autour de 44 %. Mais il est vrai que l'Europe n'est plus tout à fait l'étranger.

Quelles sont les solutions ?

D'abord il est évident que si l'aéroport ne se dote pas d'une troisième ou d'une quatrième piste, il restera un aéroport de banlieue. Depuis que j'ai appelé à l'union sacrée, l'idée semble avoir fait son chemin notamment avec la Région, le Département et le Grand Lyon. Mais il nous faut l'aide des entreprises et j'en appelle au bon sens des entrepreneurs.

Et la ligne Nord-Atlantique ?
D'abord, il ne faut pas oublier qu'il y a déjà eu deux lignes à destination de New-York qui ont coûté beaucoup d'argent. Il existe un projet avec Air France qui ne pourra aboutir que si les entreprises jouent le jeu.

Quelle est votre position concernant l'éventuelle privatisation de l'aéroport ?

La loi a été votée mais elle doit passer devant le conseil constitutionnel puis Bruxelles où on risque de se faire flageller. Dans tous les cas j'espère que la CCI gardera 25 % et les collectivités territoriales 15 %, donc la minorité de blocage. Il est possible qu'un jour il y ait une privatisation des 60 % qui resteront propriété de l'Etat. Je ne suis pas sûr qu'il faille la redouter et de toute façon cette loi ne sera effective qu'en 2013.

Propos recueillis par Caroline Auclair


« La domination des aéroports de Paris reste considérable

Alain Bonnafous, directeur de l'Institut des Sciences de l'Homme et professeur au Laboratoire de l'Économie des Transports basé à Lyon, fait le bilan de l'évolution de Lyon St Exupery

Quel bilan dressez-vous des trente ans d'existence de l'aéroport ?

L'aéroport a toujours été dans une dynamique relativement favorable. Il est parti de bas car dans le système français, la domination des aéroports de Paris est historiquement considérable. Il se développe, comme les autres grands aéroports de province, à l'ombre d'ADP (NDLR : Aéroports de Paris). En France, la seule grande porte d'entrée reste ADP même si ici ou là nous avons quelques vols vers l'Afrique ou des destinations symboliques comme de temps en temps une liaison avec New-York. Saint-Exupéry, en accueillant plus de six millions de passagers en 2004, a réalisé un beau résultat qui en fait, avec Nice, l'un des deux aéroports majeurs du sud-est. Sans l'existence du TGV, le chiffre serait sans doute de plus de huit millions, ce qui rend le bilan encore plus appréciable.

Saint-Exupéry peut-il se substituer au projet de troisième aéroport de la région parisienne ?

Nous n'avons jamais vraiment su si ce projet de troisième aéroport était une véritable option ou une variante repoussoir destinée à gérer le problème des riverains d'ADP. Mais en fait, on transférait ce problème de riverains vers un autre site. La solution aujourd'hui reste le développement d'ADP. Pour un temps assez long, l'intercontinental va s'accroître sur Paris-Charles de Gaulle. Il s'agit de l'intérêt stratégique d'Air France qui doit « massifier » les trafics intercontinentaux à partir de cet aéroport et maintenir son quasi monopole sur la porte d'entrée en France.

Dans ce contexte, l'aéroport Saint-Exupéry a-t-il opté pour une bonne stratégie de développement ?

En choisissant de privilégier le mini-hub d'Air France, l'aéroport a favorisé une bonne accessibilité sur le continent européen mais a renoncé à une accessibilité intercontinentale directe. Celle-ci s'effectue à travers de bonnes liaisons avec de grands aéroports européens. On peut se demander, dans la mesure où Lyon a une vocation internationale, si la mondialisation n'aurait pas du suggérer une stratégie plus orientée vers l'intercontinental.

Cette orientation était-elle plus compliquée?

Cela impliquait à Saint-Exupéry de nouvelles relations avec d'autres partenaires qu'Air France. La stratégie de cette compagnie est très efficace. En occupant les bons créneaux grâce au mini-hub, elle a une position dissuasive vis à vis des autres opérateurs qui seraient tentés par une grosse mise sur Saint-Exupéry.

Propos recueillis par François Samard


En lisant cet article je crois qu'on peut comprendre la stratégie du prez de la CCi pour développer St Ex:
Sans Air France, St Ex ne serait rien; c'est grace au mini hub régional de air france que St Ex est correctement relié au reste de l'Europe. Mais aujourd'hui, on en est arrrivé au point où cette domination de AF est plus nuisible que favorable au developpement de St Ex. Par exemple, AF ne voudra jamais de liaison intercontinentale d'ampleur depuis lyon, car cela empecherait de "massifier" ces lignes sur ADP.

La subtilité sera de faire venir les compagnies étrangères (historiques et low cost) sans pour autant froisser Air france dont les lignes restent vitales pr St ex.
D'où la construstion des 2 autres pistes, qui permettront de faire atterir les avions des compagnies étrangères/low cost sans pour autant prendre des creneaux de AF.
Comme le dit l'article, ADP est monopolisé par Air France. On peut imaginer St Ex comme la seconde porte d'entrée aéroportuaire en France: celle pour les compagnies étrangères et les Low Cost, pour contourner le "monopole" d'AF sur paris.

Last edited by EuropaCorp; April 20th, 2005 at 02:35 PM.
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 03:48 PM   #23
[email protected]
Lyonnoscrapien
 
M@nu's Avatar
 
Join Date: Feb 2005
Location: Ambert - Puy de Dôme
Posts: 4,194
Likes (Received): 4676

La gare de Saint- Ex’ ne veut plus rester à quai

20 Minutes 10/06/05

Certains disent « on y croit » , d’autres parlent de « pari sur l’avenir » .
Le nombre de dessertes ferroviaires à la gare TGV de l’aéroport Lyon- Saint- Exupéry va augmenter dès la fin de cette année, ont conjointement annoncé hier la SNCF et la région Rhône- Alpes.
Objectif : redonner un peu d’attrait à cette gare qui, malgré un trafic en hausse de 14 % l’an dernier, taquine depuis son inauguration en juin 1994 des chiffres de fréquentation ridiculement bas par rapport aux prévisions.
Près de 330 000 passagers ont ainsi été enregistrés sur les dix- neuf TGV quotidiens passant par Saint- Ex’ en 2004, pour une offre annuelle de 750 000 places. Soit environ 50 clients par train… A titre de comparaison, Saint* Etienne connaît un trafic une fois et demi supérieur avec seulement huit TGV. D’où un surnom de « gare fantôme » pour Saint- Ex’, dont la réalisation aura coûté la bagatelle de 150 millions d’euros.
Pour commencer à remédier au problème, la SNCF a prévu de mettre en place, dès le 11 décembre 2005, une nouvelle desserte dans le sens Paris- Lyon et de repositionner les arrêts à l’aéroport sur une tranche horaire mal desservie : le milieu d’après- midi.
Ces deux nouveautés, qui devraient permettre de gagner 50 000 voyageurs annuels, ne régleront pas pour autant le problème de leur acheminement jusqu’à Saint- Exupéry depuis Lyon ou d’autres grandes villes de Rhône* Alpes. Une première solution viendra en 2008 avec l’arrivée de la ligne de tramway Lesly, qui placera l’aéroport à trente minutes du centreville lyonnais. Mais il faudra attendre 2020 pour l’interconnexion avec la ligne ferroviaire Lyon- Turin.
Fabrice Arfi
__________________
Manu
M@nu no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 03:50 PM   #24
Fredo
Le Havre, Porte Oceane...
 
Fredo's Avatar
 
Join Date: Jun 2004
Location: LE HAVRE - Centre
Posts: 11,412
Likes (Received): 1483

Quote:
Originally Posted by [email protected]
La gare de Saint- Ex’ ne veut plus rester à quai

20 Minutes 10/06/05

Certains disent « on y croit » , d’autres parlent de « pari sur l’avenir » .
Le nombre de dessertes ferroviaires à la gare TGV de l’aéroport Lyon- Saint- Exupéry va augmenter dès la fin de cette année, ont conjointement annoncé hier la SNCF et la région Rhône- Alpes.
Objectif : redonner un peu d’attrait à cette gare qui, malgré un trafic en hausse de 14 % l’an dernier, taquine depuis son inauguration en juin 1994 des chiffres de fréquentation ridiculement bas par rapport aux prévisions.
Près de 330 000 passagers ont ainsi été enregistrés sur les dix- neuf TGV quotidiens passant par Saint- Ex’ en 2004, pour une offre annuelle de 750 000 places. Soit environ 50 clients par train… A titre de comparaison, Saint* Etienne connaît un trafic une fois et demi supérieur avec seulement huit TGV. D’où un surnom de « gare fantôme » pour Saint- Ex’, dont la réalisation aura coûté la bagatelle de 150 millions d’euros.
Pour commencer à remédier au problème, la SNCF a prévu de mettre en place, dès le 11 décembre 2005, une nouvelle desserte dans le sens Paris- Lyon et de repositionner les arrêts à l’aéroport sur une tranche horaire mal desservie : le milieu d’après- midi.
Ces deux nouveautés, qui devraient permettre de gagner 50 000 voyageurs annuels, ne régleront pas pour autant le problème de leur acheminement jusqu’à Saint- Exupéry depuis Lyon ou d’autres grandes villes de Rhône* Alpes. Une première solution viendra en 2008 avec l’arrivée de la ligne de tramway Lesly, qui placera l’aéroport à trente minutes du centreville lyonnais. Mais il faudra attendre 2020 pour l’interconnexion avec la ligne ferroviaire Lyon- Turin.
Fabrice Arfi
La Gare de Saint Ex pourrait être la solution pour supprimer Perrache ?
Fredo no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 04:18 PM   #25
satanass
Registered User
 
satanass's Avatar
 
Join Date: Aug 2004
Location: Paris
Posts: 215
Likes (Received): 0

heu non c'est super loin et pas facile d'acces. Bon c'est vrai avec Leslys on sera vite a la part dieu mais ca fait de la correspondance.
satanass no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 04:26 PM   #26
nanar
nanar
 
Join Date: Apr 2005
Location: Lyon 6è - (www).darly.org & (www).lyonmetro.org
Posts: 5,956
Likes (Received): 1441

Salut

Non. Tu aimerais aller prendre le train Le Havre-Dieppe ou même Le Havre-Paris au pied du Pont de Normandie, toi ?
A moins d'habiter près de ce pont, bien sûr.

La distance est du même ordre.

Accessoirement, Perrache est encore aujourd'hui une gare qui anime son quartier : hôtels, restaurants, commerces.
Elle a environ 25.000 passagers quotidiens, mais les projections disent qu'elle pourrait atteindre 40.000 passagers,
le jour où on pourra éviter que des trains de marchandises y passent, et part contre multiplier les TER.

Car le besoin existe : les TER lyonnais transportent globalement 80.000 passagers chaque jour alors que 4.500.000 déplacements sont assurés en voiture.

On pourrait garder Perrache et construire plusieurs gares supplémentaires dans l'agglomération.
Si on développe un RER, elles trouveraient sans difficulté leur clientèle.

A+
nanar
nanar no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 05:08 PM   #27
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

La gare de St ex souffre d´un inconvéniant majeur: elle est reliée...au TGV Paris marseille.
Ainsi, sauf pour les habitants de avignon ou valence, il n´y a aucun intéret à prendre l´avion à st ex en profitant de la gare tgv accollée à l´aéroport. Les Parisiens vont sur ADP, les marseillais à Marignane (qui est quasiment au meme niveau que st ex en ce qui concerne ses destinations en vol direct) et les lyonnais sur ADP pour l'intercontinental.

Le défaut de la gare st ex, c´est l´absence de conexion avec le réseau ferré régional. Les stéphanois, les roannais, les grenoblois etc, seraient heureux de prendre le train et d´arriver directement sur st ex, quand aujourd´hui ils empruntent les folkloriques "satobus" depuis part dieu. Leslys sera un progres en réduisant la durée du trajet part-dieu/st ex pour les lyonnais, mais pour les rhone alpins en général, il y aura encore une rupture de charge à la part dieu.

La solution passe par le contournement ferrovière EST de lyon, projet pour lequel la CCI lutte pourqu´il passe par st ex. Il permettrait des liaison directes par train entre les metropoles rhones alpines et st ex.
Et d´ici 10-15 ans, on peut envisager que le lyon-turin et la lgv rhin rhone branche sud passerons par st ex. Là, St ex sera un véritable carrefour tgv, et sa zone de chalendise ira de la méditerranée à la Bourgogne et l´Alsace.

D´ici la, la gare tgv pourra doper le trafic de st ex seulement si on décide clairement de faire de st ex le troisieme aeroport francais:
Actuellement, les 2 pistes de st ex sont saturées aux heures de pointe par les vols nationaux d´air france, empechant toute compagnie (low cost ou étrangère) de s´installer à st ex et d´y établir des vols internationaux aux heures rentables (matin et début de soirée). C´est une stratégie dissasive voulue par AF.
Si on réalise les 2 pistes suplémentaires que réclame la CCI, st ex pourra acueillir ces autres compagnies. Le tgv place st ex à 1h45 du centre de Paris, c´est à dire pas beaucoup plus que le trajet Roissy-Paris aux heures de fort traffic...

Les détracteurs du troisieme aeroport francais à St ex disent que les passagers parisiens n´accepteront jamais de prendre le TGV pdt pres de 2h pour prendre l´avion st ex.
C´est faux: il suffit de regarder le succès de la gare tgv accollée à l´aéroport de Francfort, très semblable à celle de St ex.
Frankfort, c´est 650 000 habitants, 1,5 millions dans l´aire urbaine. Assez comparable au grand lyon somme toute. Une grande partie des passagers de l´aéroport de frankfort prend ensuite le TGV allemand pour rejondre au Nord la Ruhr, (15 millions d´habitants, en gros comme l´ile de france), située à..1h45 de francfort, ou au sud Stuttgart, à....1h de Francfort.
C´est exactement le meme schéma que st ex, avec Paris au Nord et Marseille au sud.
Pour faciliter la complémentarité air/rail, la lufthansa possède des agences dans les gares de la Ruhr et de Stuttgart, avec des billet avion+TGV. Il y a aussi transfert automatique des bagages de l´aeroport au train. Les voyageurs passe de l´avion au tgv les mains dans les poches, en résumé.

Tout ce qu´il manque à st ex, c´est des vols intercontinentaux, car en l´etat actuel, il n´y a pas de raison, de préférer St ex à ADP ou Marignanne. Pour cela, il faut les 2 pistes supplémentaires et le contournement ferré EST.

Last edited by EuropaCorp; June 10th, 2005 at 07:13 PM.
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 06:56 PM   #28
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

Après reflexion, il y a certainement un rapport entre cette décision d'augmenter la fréquence des tgv passant par st ex en décembre prochain et la réouverture du lyon-NY prévue 3 mois plus tard.

Si les tarifs au départ de st ex sont au meme niveau ou presque que ceux au départ de roissy ou Nice, pas mal de marseillais pourraient préférer st ex, à seulement 1h de chez eux, à roissy(3h) ou Nice (2h30 + trajet gare-aeroport: 30min). Marignane ne propose pas de vol vers NY.

La dernière tentative de lyon-NY s'est achevée au 1er septembre 2001, 2 mois et demie à peine après l'inauguration du tgv sud, avec un taux de remplissage des vols de l'ordre de 80%, et avec un avion de 250 sièges. La ligne ne bénéficiait pas encore pleinement du nouveau tgv sud, et il parait que la communication autour du lyon-ny était faiblarde.

Au printemps prochain, on aura un avion de 80 places, qui attirera surement les marseillais en plus des lyonnais. Si les tgv marseille-st ex sont fréquents, et si une bonne campagne de com est lancée dans les bouches du rhone, alors il y a fort à parier que le lyon-ny sera...insuffisant pour la demande.

Last edited by EuropaCorp; June 10th, 2005 at 07:10 PM.
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 10:59 PM   #29
icon
ubik
 
icon's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Location: Lyon/Geneva
Posts: 1,170
Likes (Received): 8

il faudrait aussi une desserte st ex -> la tour du pin/bourgoin...sous forme de RER
__________________
------------------------------------------------
icon
icon no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 11:22 PM   #30
Fredo
Le Havre, Porte Oceane...
 
Fredo's Avatar
 
Join Date: Jun 2004
Location: LE HAVRE - Centre
Posts: 11,412
Likes (Received): 1483

Quote:
Originally Posted by icon
il faudrait aussi une desserte st ex -> la tour du pin/bourgoin...sous forme de RER
Ca m'étonnerait que l'etat s'engage a construire un RER en province.
Fredo no está en línea   Reply With Quote
Old June 10th, 2005, 11:49 PM   #31
[email protected]
Lyonnoscrapien
 
M@nu's Avatar
 
Join Date: Feb 2005
Location: Ambert - Puy de Dôme
Posts: 4,194
Likes (Received): 4676

Quote:
Originally Posted by Fredo
Ca m'étonnerait que l'etat s'engage a construire un RER en province.
Icon voulait sûrement parler d'un TER... avec la Future Carte "multi-reseaux"!!!
__________________
Manu
M@nu no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2005, 12:18 AM   #32
dougfr69
Registered User
 
dougfr69's Avatar
 
Join Date: Jul 2004
Location: LYON
Posts: 1,315
Likes (Received): 54

Oui mais la région voudrait lancer un système RER
dougfr69 no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2005, 12:37 AM   #33
Fredo
Le Havre, Porte Oceane...
 
Fredo's Avatar
 
Join Date: Jun 2004
Location: LE HAVRE - Centre
Posts: 11,412
Likes (Received): 1483

Quote:
Originally Posted by dougfr69
Oui mais la région voudrait lancer un système RER
Oui, mais sa m'etonnerait qu'ils construise un RER comme a Paris. Au mieux des Trains de Banlieue avec un service amélioré
Fredo no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2005, 09:54 AM   #34
icon
ubik
 
icon's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Location: Lyon/Geneva
Posts: 1,170
Likes (Received): 8

non un RER
mais dans le sens tram-train avec frequence genre toutes les heures
(d'ailleurs en passant la province elle en a marre de payer pour les transports a paris, ils pourraient pas regionaliser?)

et puis l'Etat on s'en tape c'est pas lui qui va payer pour ca, c la region qui finance ce genre de projet (comem pour les TER)
__________________
------------------------------------------------
icon
icon no está en línea   Reply With Quote
Old June 11th, 2005, 04:41 PM   #35
[email protected]
Lyonnoscrapien
 
M@nu's Avatar
 
Join Date: Feb 2005
Location: Ambert - Puy de Dôme
Posts: 4,194
Likes (Received): 4676

Quote:
Originally Posted by icon
(d'ailleurs en passant la province elle en a marre de payer pour les transports a paris, ils pourraient pas regionaliser?)
Nous on bataille pour obtenir 50 millions d'euros malgré la promesse de l'état et en plus on se prend un rapport dans les dents qui nous reproche de ne pas prendre assez de mesures pour favoriser les transports en communs. Par contre nos impôts financent des infrastructures qui ne sont pas les notres!!!
__________________
Manu
M@nu no está en línea   Reply With Quote
Old June 16th, 2005, 04:06 PM   #36
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by [email protected]
La gare de Saint- Ex’ ne veut plus rester à quai
20 Minutes 10/06/05
Certains disent « on y croit » , d’autres parlent de « pari sur l’avenir » .
Le nombre de dessertes ferroviaires à la gare TGV de l’aéroport Lyon- Saint- Exupéry va augmenter dès la fin de cette année, ont conjointement annoncé hier la SNCF et la région Rhône- Alpes.
Objectif : redonner un peu d’attrait à cette gare qui, malgré un trafic en hausse de 14 % l’an dernier, taquine depuis son inauguration en juin 1994 des chiffres de fréquentation ridiculement bas par rapport aux prévisions.
Près de 330 000 passagers ont ainsi été enregistrés sur les dix- neuf TGV quotidiens passant par Saint- Ex’ en 2004, pour une offre annuelle de 750 000 places. Soit environ 50 clients par train… A titre de comparaison, Saint* Etienne connaît un trafic une fois et demi supérieur avec seulement huit TGV. D’où un surnom de « gare fantôme » pour Saint- Ex’, dont la réalisation aura coûté la bagatelle de 150 millions d’euros.
Pour commencer à remédier au problème, la SNCF a prévu de mettre en place, dès le 11 décembre 2005, une nouvelle desserte dans le sens Paris- Lyon et de repositionner les arrêts à l’aéroport sur une tranche horaire mal desservie : le milieu d’après- midi.
Ces deux nouveautés, qui devraient permettre de gagner 50 000 voyageurs annuels, ne régleront pas pour autant le problème de leur acheminement jusqu’à Saint- Exupéry depuis Lyon ou d’autres grandes villes de Rhône* Alpes. Une première solution viendra en 2008 avec l’arrivée de la ligne de tramway Lesly, qui placera l’aéroport à trente minutes du centreville lyonnais. Mais il faudra attendre 2020 pour l’interconnexion avec la ligne ferroviaire Lyon- Turin.
Fabrice Arfi
Désolé de revenir encore sur le sujet. Mais je commence à comprendre pourquoi cette gare est desespérement vide.
On a vu que la ligne Lyon-NY avait été abandonnée en 2001, en partie car l´effet "TGV Sud" s´est avéré moindre que prévu.

Je vous propose cette petite expérience: imaginons que vous etes un Marseillais qui souhaite prendre l´avion pour une destination non assurée par l´aéroport de Marseille, mais assurée par St Ex (exemple: Lyon-NY a partir du Printemps prochain). Vous comptez donc prendre le TGV de Marseille à St Ex.
Faites une recherche sur voyage-sncf.fr:
il n´y a aucune desserte directe Marseille-St Exupery de toute la journée ! Les trajets proposés sont de 3h30 minimun avec changement à Valence !

Ainsi, la gare TGV de St Exupery est principalement reliée à Paris et à des villes lointaines ( >4h de trajet:Milan, Nice, Cannes Turin..).
Inutile de le dire, les parisiens n´ont aujourd´hui aucune raison de prendre l´avion à St Exupery: ils ont ADP. Et les milanais vont à Malpensa, les turinois à Torino Internazionale, les nicois á Nice.

Bref, actuellement St Exupery n´est relié en TGV qu´à des villes éloignées et disposant d´un aeroport au moins équivalent sinon mieux que St Exupery. Des liaisons inutiles, en somme.

En revanche, les villes ne disposant pas d´un grand aeroport et qui sont proches de Lyon grace au TGV Sud, qui constitueraient la zone de chalendise au Sud naturelle de St Exupery ( <1h30 de trajet: Marseille, Toulon, Montpellier etc..) sont relié de facon dissuasive à St Exupery.

Pourtant, chaque jour, 21 TGV font le trajet Paris - Marseille/Toulon/Montpellier, et passent donc par St Exupery, mais à 300km/h. Or un arret ne rallongerait le trajet que de 5 minutes maximum.

D´après l´article que tu cites, [email protected], la CCI de Lyon en est consciente: elle cherche á négocier avec la SNCF une meilleure desserte de la gare TGV de St Exupery. Mais d´après cet article, on parle d´augmenter la fréquence des St Exupery- Paris, pas des St Exupery- Marseille. Or, encore une fois, il n´y à aucune raison pour un parisien de prendre l´avion à St exupery, vu que ADP propose toutes les liaisons (et plus encore) assurées par St exupery.

Comme s´il y avait une volonté de maintenir St exupery dans son statut de petit aéroport régional. A qui la faute ?
A la CCI de marseille, qui voudrait protèger son aéroport contre les ambitions de St exupery ? Non. Colomb semble dire qu´il y a un accord tacite entre les CCI de Lyon et de Marseille: "on vous aide à développer Fos/ Mer, vous nous aidez à développer St exupery".
La faute à la SNCF ? peut etre qu´elle se refuse à ralentir ses TGV Paris Marseille par un arret à la gare de St Exupery, peu fréquentée. Mai un tel arret n´allongerait les trajet que de 5 min, donc je ne pense pas que ce soit une raison suffisante.

Bref, si quelqu´un a une explication à me proposer, je suis preneur.
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote
Old June 21st, 2005, 11:46 AM   #37
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

Le Progrès 21/06/2005

Quote:
Le trafic de l'aéroport Lyon-Saint Exupéry s'est envolé en Mai

L'aéroport Lyon-Saint Exupéry connaît une très forte évolution de son trafic aérien avec 578 033 passagers enregistrés en mai 2005, soit une progression de 7,3 % par rapport à 2004. Une augmentation à l'image de ces cinq premiers mois de l'année puisque le trafic, durant cette période, est de 5,5 % supérieur à celui de l'année dernière. L'aéroport lyonnais devance Nice ( 4,7 %), Toulouse ( 4,3 %), Bordeaux ( 4,1 %) et Marseille ( 1,4 %), en terme de croissance des aéroports en régions. Les lignes nationales représentent 38,8 % du trafic de la plate-forme et affiche une hausse de 1,8 % sur le mois et 0,7 % sur l'année avec 1 052 929 passagers. L'international a également enregistré une forte croissance avec une hausse de 11,2 % en mai et de 8,7 % en cumul sur 2005 par rapport à 2004. Côté fret, le mois de mai comptabilise 2 926,3 tonnes transportées soit 11,9 % de progression par rapport à 2004 et un cumul sur les cinq premiers mois de l'année de 14,2 %.
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote
Old June 21st, 2005, 04:13 PM   #38
Fredo
Le Havre, Porte Oceane...
 
Fredo's Avatar
 
Join Date: Jun 2004
Location: LE HAVRE - Centre
Posts: 11,412
Likes (Received): 1483

Quote:
Originally Posted by icon
non un RER
mais dans le sens tram-train avec frequence genre toutes les heures
(d'ailleurs en passant la province elle en a marre de payer pour les transports a paris, ils pourraient pas regionaliser?)

et puis l'Etat on s'en tape c'est pas lui qui va payer pour ca, c la region qui finance ce genre de projet (comem pour les TER)
Comme tu dit, ce n'est pas l'Etat qui finance les projet de TCSP. L'Etat c'est recemment désengagé pour le financement des TCSP de Province.
Fredo no está en línea   Reply With Quote
Old June 21st, 2005, 04:29 PM   #39
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

Une étude de 2003 très interessante sur l´intermodalité AIR/FER á St Exupery. On y trouve les différentes options pour relier l´aéroport au reseau régional de l´Est de Rhone Alpes, ainsi que les projets pour élargir la zone de chalendise au Sud.
Etude intermodalité air/fer à St Exupery
Source: CCI de....Marseille !
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote
Old June 22nd, 2005, 02:22 PM   #40
EuropaCorp
Gänser Kölsch
 
Join Date: Jul 2004
Location: Lyon - Köln
Posts: 578
Likes (Received): 0

Le Progrès 22/06/2005

Quote:
Un nouvel hôtel quatre étoiles à Saint-Exupéry

CIRMAD et Sogelym Steiner sont les promoteurs du futur établissement de 244 chambres à l'enseigne NH Hoteles

Le suspense prend fin. La Chambre de commerce et d'industrie de Lyon vient de rendre son verdict. L'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry devrait enfin disposer d'un second hôtel quatre étoiles. Le chantier devrait débuter le 2 octobre 2006, soit quelques semaines après la mise en service de la salle 3000 à la Cité internationale et l'hôtel ouvrira ses portes en octobre 2008. L'investisseur n'est autre que la foncière franco-suisse, les promoteurs retenus sont Cirmad et Sogelym Steiner tandis que l'entreprise générale est GFC et les cabinets d'architecte : DHA, Atlas et Michel Lassagne. Le groupe hôtelier espagnol NH Hoteles, dont l'action cotée à la bourse de Madrid à pris 2,5 % en quelques jours devrait, en principe, signer un bail de longue durée avec l'investisseur. Le projet d'hôtel comprend pas moins de sept étages, sur une surface de 13 900 m2 recensant 244 chambres, un espace fitness-spa et un centre d'affaires de 1 100 m2.

Peu connu en France, puisque le groupe hôtelier ne dispose d'aucune unité dans l'Hexagone, ce dernier compte pas moins de 240 hôtels dans le monde pour la plupart en Espagne, Portugal, Amérique du Sud, Afrique du Sud mais aussi au Royaume Uni, en Belgique, en Allemagne, en Italie et en Suisse.

Caroline Auclair
EuropaCorp no está en línea   Reply With Quote


Reply

Tags
airport, lyon

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off

Related topics on SkyscraperCity


All times are GMT +2. The time now is 09:35 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2017, vBulletin Solutions Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2017 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu