daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie



Reply

 
Thread Tools
Old November 27th, 2009, 10:35 AM   #1
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,526
Likes (Received): 3442

Rachat d'Orascom Telecom Algérie

27/11/09 08:37 VIVENDI réfléchit au rachat d'Orascom Telecom Algérie

(AOF) - Vivendi réfléchit au rachat d'Orascom Telecom Algérie dans le cadre d'une alliance avec le groupe algérien Cevital, rapporte ce vendredi "La Tribune". Selon le quotidien économique, un membre du conseil d'administration du premier groupe européen de médias et de divertissement, Mehdi Dazi, d'origine algérienne, a rencontré samedi dernier à Alger Issad Rebrab, patron du groupe privé algérien qui détient 3% d'Orascom Telecom Algérie.

L'Etat algérien, qui s'est octroyé en 2008 un droit de préemption sur les cessions d'actifs sur son territoire, est favorable au scénario d'un rachat d'Orascom Telecom Algérie par un opérateur étranger en association avec des acteurs locaux, précise "La Tribune".

L'opérateur devra être détenue à 51% par des Algériens selon la législation en vigueur.

Le milliardaire égyptien Naguib Sawiris chercherait à vendre sa filiale en Algérie où ses relations avec le gouvernement se sont tendues depuis la cession en 2008 de deux cimenteries algériennes au français Lafarge, poursuit le quotidien.

Cependant, Naguib Sawiris a démenti dans un entretien publié jeudi à La Tribune toute intention de quitter l'Algérie en vendant Orascom Telecom.

http://bourse.lci.fr/
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old November 27th, 2009, 12:02 PM   #2
aldjazairi
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Posts: 34
Likes (Received): 2

Qu'ils la rachètent,ce serait franchement nécessaire
aldjazairi no está en línea   Reply With Quote
Old November 27th, 2009, 12:51 PM   #3
simohamed13
Guest
 
Join Date: Jul 2009
Location: Tlemcen
Posts: 479
Likes (Received): 2

les algériens
__________________
ⵏⴻⵛ ⴺ ⴰⵎⴰⵣⵉⵖ ⵏ ⵜⴰⵍⴰ-ⵉⵎⵙⴻⵏ

"Nech d amazigh n tlimsane"
simohamed13 no está en línea   Reply With Quote
Old December 1st, 2009, 10:47 PM   #4
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,526
Likes (Received): 3442

Après Vivendi et Cevital, Sonatrach s’intéresse au dossier : la vente de Djezzy se précise

Le dossier de la vente de Djezzy devrait connaître de nouveaux rebondissements dans les prochains jours. Selon nos informations, les premiers contacts sérieux ont été établis par plusieurs acteurs du dossier, dont le PDG du groupe Orascom Telecom, Naguib Sawiris. Ce dernier a exprimé clairement sa volonté de céder la totalité de sa filiale algérienne.

Et le scénario qui se dessine devrait être le suivant : une alliance entre le français Vivendi, le groupe privé Cevital et la Sonatrach. Le groupe français aura 49% de la future structure ; Sonatrach et Cevital se partageront les 51% restants. Cette configuration va permettre le respect de la nouvelle loi algérienne en matière d’investissements étrangers qui oblige le partenaire étranger à céder au moins 51% du capital à des Algériens. Le management devrait être assuré par Vivendi, un opérateur qui possède une longue expérience dans la téléphonie mobile.

La présence de Sonatrach dans le projet constitue une bénédiction de l’Etat algérien pour ce rachat. Mais pas seulement. Elle a une portée économique et stratégique pour l’Algérie. Elle va en effet permettre à la société nationale des hydrocarbures de valoriser son réseau de 22 000 kilomètres de fibre-optique. Face à la difficulté de relancer Algérie Télécom et moderniser le fixe et l’Internet, le futur Djezzy pourrait permettre à l’Algérie de se doter enfin d’un acteur qui sera présent sur l’ensemble des métiers : le mobile, l’Internet et le fixe. Algérie Télécom resterait alors une coquille vide dont le seul rôle sera d’assurer la gestion du réseau existant et le paiement des salaires de ses 40.000 fonctionnaires.

« Beaucoup d’éléments vont contribuer à accélérer la vente : les tensions diplomatiques algéro-égyptiennes, les contrôles fiscaux subis par Djezzy en Algérie et les échéances de la maison mère, Orascom Telecom », explique un spécialiste du secteur, interrogé par TSA. Pour racheter Wind (Italie) et Hellas (Grèce), Naguib Sawiris a dû en effet s’endetter à hauteur de 7 milliards d’euros, dont 5 milliards auprès de la banque américaine Citigroup. Or, jusque là, le service de la dette était payé en grande partie par le cash généré par Djezzy. Mais le redressement fiscal va priver Orascom Telecom de cette manne et l’obliger à rembourser sa dette ou à la restructurer. Seule une cession de la totalité de Djezzy devrait lui permettre d’atteindre cet objectif d’autant que les échéances de remboursement approchent.

Le seul obstacle reste celui du prix auquel Djezzy sera vendu. Selon une source proche du dossier, Naguib Sawiris espère tirer 10 milliards de dollars de cette vente. C’est d’ailleurs sur cette base de valorisation que Naguib Sawiris avait proposé cet été de céder 51% de Djezzy à un investisseur algérien. Ce dernier a décliné l’offre, estimant que le montant demandé était exagéré.

Mais en face, les candidats potentiels ne sont pas nombreux – un groupe étranger devra avoir l’aval d’Alger pour se lancer dans une telle acquisition et pour l’instant seul Vivendi semble en mesure de l’obtenir. Et ceux qui s’intéressent au dossier trouvent le prix exagéré.

« Aujourd’hui, Djezzy vaut entre 3 et 4 milliards d’euros. Pas plus », affirme un banquier d’affaires. « L’opérateur est certes rentable, avec 580 millions de dollars de bénéfices en 2008, poursuit-il. Mais il fait face à une vague de désabonnements qui pourrait se transformer rapidement en boycottage. Et puis, on est sur le marché algérien, avec toutes les incertitudes que l’on connaît : difficultés à transférer les dividendes, instabilité juridique… ».

http://www.tsa-algerie.com/economie-...sier_8579.html
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old January 20th, 2010, 11:00 PM   #5
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1579

Quote:
LEAD 2 Les discussions entre France Tél. et Orascom continuent
* Un ministre égyptien demande aux deux groupes de se rencontrer

* France Télécom confirme la poursuite des discussions


(Actualisé avec des précisions sur les discussions §3 et le cours au dernier paragraphe)

LE CAIRE/PARIS, 20 janvier (Reuters) - Le ministre égyptien des Communications a demandé à France Télécom (FTE.PA: Cotation) et à Orascom Telecom (ORTE.CA: Cotation) de se rencontrer pour régler leur différend dans le dossier Mobinil/EMCS.

Un porte-parole de France Télécom a de son côté confirmé que les discussions se poursuivaient entre l'opérateur français et le groupe cairote Orascom.

Jean-Yves Larrouturou, directeur général adjoint en charge du développement international de France Télécom, s'est entretenu avec Naguib Sawiris, président de Mobinil, a-t-il précisé.

France Télécom et Orascom s'opposent depuis plusieurs mois au sujet de leur filiale commune Mobinil, qui détient 51% du premier opérateur mobile égyptien ECMS (EMOB.CA: Cotation). Les services d'ECMS sont commercialisés sous la marque Mobinil.

Le groupe français a lancé en décembre une OPA pour racheter les participations des actionnaires minoritaires dans ECMS, mais l'opération a été suspendue le 13 janvier suivant une décision de la justice égyptienne. (Plus de détails [ID:nLDE60C122])

"Le différend est commercial et nous demandons aux deux parties de se réunir une fois encore pour discuter d'une solution qui les satisferait", a déclaré mercredi un porte-parole du ministre.

Le ministre, Tarek Kamel, a demandé cette réunion mardi lors d'une visite dans le sud de l'Egypte, selon le journal al Ahram de mercredi.

"Les discussions se poursuivent entre France Télécom et Orascom", a déclaré un porte-parole de l'opérateur français, qui a ajouté que le groupe était également "en contact avec les autorités égyptiennes".
Reuters
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old February 18th, 2010, 02:25 PM   #6
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 17,526
Likes (Received): 3442

Etisalat mulls buying Orascom's Algeria unit



DUBAI - Emirates Telecommunications Corp, the second-largest Arab telecom operator by market value, is mulling buying Orascom Telecom's Algerian unit, the National newspaper reports Thursday, citing the firm's chairman Mohammed Omran.

The Algerian subsidiary of Cairo-based Orascom Telecom, the largest Arab mobile operator by subscribers, is contesting a $600 million tax bill, the paper says.

Orascom Telecom wasn't immediately available for comment Thursday but the company's chairman Naguib Sawiris told Dow Jones Newswires Monday that Orascom is keen to stay in Algeria but may consider other options if it's not welcome in the north African country.

Zawya Dow Jones
http://business.maktoob.com/20090000...it/Article.htm
__________________
"6,2 dollars produits en une heure de travail en Algérie contre 38 en Corée et 62 en Allemagne"
-INSEAD

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old February 19th, 2010, 02:33 AM   #7
louklak NI
I love life
 
louklak NI's Avatar
 
Join Date: Dec 2009
Posts: 372
Likes (Received): 2

is this good news?
__________________
I would like to feed my poison. "Love is only in your mind"
louklak NI no está en línea   Reply With Quote
Old February 19th, 2010, 06:40 PM   #8
Thug-Life
Registered User
 
Thug-Life's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris - Constantine
Posts: 239
Likes (Received): 31

I prefere Vivendi ...
Thug-Life no está en línea   Reply With Quote
Old April 26th, 2010, 02:54 PM   #9
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1579

L'accord se précise entre Orascom Telecom et le sud-africain MTN: le gouvernement algérien vigilant

Le titre d’Orascom Telecom Holding (OTH) a été suspendu, lundi 26 avril, à la cotation à la Bourse du Caire. Le groupe de télécommunications a indiqué qu’il publiera une information « cruciale » mardi. Selon des traders cités par des agences de presse, cette publication pourrait concerner les négociations en cours avec le groupe sud-africain MTN. Pour sa part, MTN a dit être en négociations sur un accord potentiel, sans évoquer le nom de son partenaire.

Selon les agences d’information financière et le Financial Times, MTN, plus grand opérateur africain de téléphonie mobile, serait sur le point de racheter plusieurs filiales d'Orascom Telecom Holding (OTH), dont l'algérienne Djezzy. Quatre pays du groupe Orascom Telecom seraient concernés par ce rapprochement : l’Egypte, l’Algérie, la Tunisie et le Zimbabwe. Le groupe sud-africain serait actuellement à la recherche de 5 milliards de dollars auprès des banques. La totalité de la somme nécessaire à l’opération avoisinerait 10 milliards de dollars, selon la même source.

Selon nos informations, des équipes de MTN ont séjourné il y a quelques jours en Algérie et en Tunisie pour réaliser des audits de Djezzy et Tunisiana, les deux filiales d’OTH. En fin de semaine dernière, le gouvernement algérien n’avait toujours pas été officiellement informé d’une probable transaction qui impliquerait Djezzy. Récemment, le ministère des Finances, réagissant à des rumeurs sur une éventuelle vente de Djezzy, avait indiqué que toute opération devait au préalable avoir le feu du gouvernement algérien.

«Je pense que c’est une erreur de ne pas informer le gouvernement algérien. Mais la démarche des deux opérateurs est compréhensible. Ils ne peuvent pas aller informer le gouvernement algérien sur un accord qui n’a pas encore été conclu. Surtout que dans le cas de l’opération actuelle, ce n’est pas Djezzy qui va changer de mains, explique notre source. C’est une opération entre OTH et MTN. Djezzy restera toujours une filiale d’OTH même si l’actionnaire de ce dernier change », explique notre source. « Dans ce cas, le gouvernement algérien peut difficilement faire valoir son droit de préemption, valable seulement dans le cas d’une opération sur la seule entité Djezzy », ajoute-t-elle.

Alger pourrait en revanche bloquer politiquement la transaction. Il dispose de plusieurs moyens de pression. Exemple : la licence Djezzy expire en 2016 et le gouvernement peut poser des conditions à son renouvellement. « Mais la manœuvre est risquée. Le gouvernement algérien est signature d’accords internationaux garantissant les investissements étrangers», ajoute notre source.

Il y a aussi le facteur politique qui va peser lourd dans le dossier. Contrairement à l’Egypte, l’Afrique du Sud entretient de bonnes relations avec l’Algérie. Ce pays est un allié précieux sur le dossier du Sahara occidental, stratégique pour la diplomatie algérienne. Les Sud-africains sont également bien placés pour accompagner l’Algérie dans le déploiement de son nucléaire civil, un projet stratégique pour le pays.

http://www.tsa-algerie.com/economie-...mtn_10448.html
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old April 26th, 2010, 02:59 PM   #10
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,569
Likes (Received): 285

Les sud africains sont nos plus grand allié sur le continent, ils ont toujours soutenue la politique étrangère de l'algerie, et son des fournisseur privilégié dans le domaine de l'armement et des technologie, ont devrai intensifier notre partenariat avec eux.
YorkTown no está en línea   Reply With Quote
Old April 26th, 2010, 03:04 PM   #11
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1579

J'ai toujours cru que MTN etait italien, en tout cas je prefere mille fois l'operateur sud africain que Orascom, pour peu qu'ils introduisent les dernieres nouveautées. la 3G notamment.
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old April 26th, 2010, 03:20 PM   #12
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,569
Likes (Received): 285

Algérie : MTN convoite Djezzy et Tunisiana
26-04-2010

Sous le coup d’un redressement fiscal et interdit de transfert de dividendes, Orascom cherche à solder sa présence en Algérie. Une opération qui concerne 4 filiales en Afrique.
Le PDG du groupe Orascom Telecom Holdings, Naguib Sawiris, chercherait un repreneur pour au moins quatre de ses filiales africaines dont Djezzy (Algérie) et Tunisiana (Tunisie). Des discussions sont en cours avec MTN, leader africain des télécoms. Ce dont la présidence du groupe égyptien, rompu aux subtilités du langage du monde des affaires, nie catégoriquement.



Pour sa part, MTN, affirme que la transaction pourrait avoisiner les 10 milliards de dollars. Ces informations tranchent avec les assurances du groupe égyptien, « déterminé » à rester en Algérie malgré un gros différend avec le service des impôts et une interdiction de transfert de dividendes, signée par la Banque d’Algérie.

Après avoir usé de recours devant les tribunaux, le groupe égyptien a fini par payer la note au fisc, soit 59,6 millions de dollars. Mais une autre surprise l’attendait au tournant avec le refus de la domiciliation bancaire, indispensable pour importer du matériel à l’étranger dans le cadre de ses activités. Ce sont tous ces blocages qui expliqueraient aujourd’hui l’empressement d’Orascom à conclure un tel deal qui, de par le montant, n’est pas sans rappeler celui conclu récemment entre l’indien Bharti et le koweitien Zain. A terme, MTN et Bharti, qui avaient repoussé in extremis une alliance courant 2008 et 2009 pourraient se retrouver en concurrence pour le fauteuil de leader en Afrique.

http://www.lesafriques.com/actualite...article=239300
YorkTown no está en línea   Reply With Quote
Old April 28th, 2010, 08:00 PM   #13
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1579

Vente de la licence téléphonique à MTN

L'Algérie préservera 51% du capital de Djezzy

«S'il y a une opération de cession (de Djezzy, ndlr), nous prendrons 51%. Nous exercerons notre droit de préemption et nous fiscaliserons si la transaction s'opère à 20% sur les plus-values réalisées», a indiqué hier le ministre des Finances

, Karim Djoudi, en marge de la séance réservée aux questions des députés à l'APN. Il a relevé que Djezzy «est une société de droit algérien. Elle obéit aux règlements et aux lois algériens», en s’exprimant sur l'affaire d’OTA avec la direction générale des impôts.. En effet, le redressement fiscal d'OTA est de près de 600 millions de dollars.


M. Djoudi répétera : «Nous avons des dispositions et nous veillerons qu'elles soient appliquées.» Il a réitéré : «Quand il y a cession, il y a droit de préemption pour l'Etat. Il y aura automatiquement changement de la structure du capital.

Donc, l'Etat prend 51%.» Il dira encore à ce sujet que : «Nous avons été très clair. Les relations que nous entretenons avec les sociétés en partenariat précisent clairement que l'Etat a un droit de préemption. Deuxièmement, nous avons la possibilité de prendre 51%. Troisièmement, toute transaction qui est opérée sur des actifs en Algérie par des non-résidents donnerait lieu à des paiements d'une plus value de 20%.

J'ai fait part de ces points aux sociétés concernées (Orascom Télécom Algérie et MTN, ndlr).» Ainsi, la vente de la licence Djezzy n'est pas démentie mais le gouvernement algérien tente de préserver ses intérêts dans cette affaire de cession qui n'est pas la première réalisée en Algérie par le groupe Orascom.


Des informations rapportées par la presse ont fait état de négociations avancées entre Orascom Telecom Holding et le groupe sud-africain MTN en vue de lui céder la majorité des actions de sa filiale africaine qui regroupe ses propriétés en Algérie, en Tunisie, en Egypte et au Zimbabwe, mais en gardant tout de même entre 10 et 15% des parts.


La genèse de cette opération de cession remonte à la date de la visite de représentants de MTN, il y a quelques semaines, chez Orascom Télécom Algérie (OTA). Par ailleurs, certaines sources indiquent que le Premier ministre, Ahmed Ouyahia, aurait reçu un haut responsable de MTN à Alger, qui se serait rendu également à la présidence de la République. Des informations qui n'ont pas été jusque-là ni confirmées ni infirmées. D'autres informations rapportées par le journal français

Les Echos portent sur l'intérêt du groupe français Vivendi SA à l'achat de participation de Djezzy. Un membre du conseil d'administration de Vivendi, Mehdi Dazi, a rencontré la semaine dernière le président-directeur général de Cevital, Issad Rebrab, qui possède déjà 3% du capital de Djezzy afin de discuter d'une offre commune pour l'achat de participation de l'opérateur de téléphonie mobile, selon la même source.


Sawiris, président du conseil d'administration de la maison mère égyptienne, maintient que la vente de Djezzy, qui assure au groupe près de 60% de ses bénéfices, ne s'effectuera qu'«à contrecœur». Toutefois, Orascom estimait la valeur d'OTA à près de 10 milliards de dollars, il y a quelques mois, alors qu'elle ne vaut plus que 5 à 7 milliards de dollars actuellement. L'opérateur a évalué les pertes suite aux évènements ayant suivi le match Algérie-Egypte à 60 millions de dollars.


http://www.letempsdz.com/content/view/36854/1/
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old April 29th, 2010, 01:05 PM   #14
Mikou
C.T
 
Mikou's Avatar
 
Join Date: Jul 2009
Location: Athens
Posts: 5,887
Likes (Received): 34

Rapprochement Orascom-MTN : les clés pour comprendre

Quote:
De quoi s’agit-il ?
Depuis quelques jours, Weather Investments, maison-mère d’Orascom Telecom Holding (OTH), et le sud-africain MTN, premier opérateur mobile africain, discutent en vue d’un éventuel rapprochement. Révélé par la presse en fin de semaine dernière, le projet de rapprochement a été confirmé mardi par les deux groupes. Cette opération concernerait les actifs africains d’OTH, en Algérie, en Tunisie, en Egypte et au Zimbabwe. Djezzy, principale filiale d’OTH, sera concernée par ce rapprochement.

Le capital de Djezzy va-t-il évoluer ?
Théoriquement, ce n’est pas Djezzy qui changera de mains mais sa maison-mère OTH, basée au Caire. A l’issue de l’opération, l’opérateur mobile restera une filiale d’OTH. Mais cette dernière deviendra une filiale de MTN au lieu de Weather Investments actuellement. Une telle opération n'aurait donc aucune conséquence sur les clients algériens de Djezzy.

Pourquoi Orascom Telcom veut-il quitter l’Algérie ?
Même s’ils ont engagé des discussions avec MTN, les responsables d’Orascom Telecom continuent d’affirmer en privé qu’ils ne souhaitent pas quitter l’Algérie. Ils estiment qu’ils ont été contraints à prendre une telle décision, à cause notamment des difficultés institutionnelles qu’ils rencontrent en Algérie : blocage des dividendes, interdiction des opérations en devises, etc. Selon eux, cette situation menace à la fois l’avenir de Djezzy et celui de sa maison-mère. Djezzy fournissait en effet l’essentiel du cash flow du groupe.

L’Algérie peut-elle s’opposer à l’opération ?

Mercredi, réagissant à la confirmation de discussions entre Weather Investments et MTN, le gouvernement algérien a clairement exprimé son opposition à la vente d'OTA, détenteur de la licence de téléphonie mobile Djezzy, au groupe MTN. « Le gouvernement s'oppose au projet de transaction entre MTN et Orascom, en ce qui concerne la société OTA et s'oppose ainsi à tout transfert total ou partiel de propriété de cette entreprise de Orascom vers MTN. Toute transaction concernant donc OTA sera nulle et non avenue, et pourrait aboutir au retrait de la licence de téléphonie concédée à cette entreprise de droit algérien », a indiqué dans un communiqué le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication.
Comme nous l’avions indiqué en début de semaine, l’Algérie dispose d’un seul moyen pour empêcher la transaction : la licence attribuée à Djezzy expire en 2016. Les autorités algériennes pourraient décider de ne pas la renouveler, car estimant que les termes du contrat n’ont pas été respectés avec la vente d’OTH à MTN.

Quelles sont les issues possibles ?
La réaction du gouvernement marque l’entrée en scène de l’Etat algérien dans les négociations. En s’invitant à la table des négociations, l’Etat aura un œil sur la partie de la transaction concernant Djezzy. Il pourrait s’associer avec MTN dans le cadre d’une formule 51/49 tout en confiant le management aux sud-africains, comme le prévoit la loi algérienne sur les investissements étrangers. Il pourrait aussi aboutir à un arrangement avec Orascom Telecom qui céderait alors le contrôle de Djezzy. Mais pour le gouvernement algérien, toute opération dans laquelle l’Etat n’obtiendrait pas la majorité serait inutile.
SOURCE : TSA
http://www.tsa-algerie.com/economie-...dre_10507.html
__________________
Good As You.

There are hundreds of languages in the world, but a smile speaks them all.
Mikou no está en línea   Reply With Quote
Old April 29th, 2010, 01:08 PM   #15
Mikou
C.T
 
Mikou's Avatar
 
Join Date: Jul 2009
Location: Athens
Posts: 5,887
Likes (Received): 34

Rapprochement Orascom-MTN : Naguib Sawiris demande à rencontrer Ahmed Ouyahia

Quote:
Naguib Sawiris souhaite rencontrer les responsables de l'exécutif algérien afin de discuter de son projet de rapprochement avec le sud-africain MTN qui devrait inclure la filiale algérienne Djezzy. « Le président d'Orascom Telecom, Naguib Sawiris a demandé au ministre des Affaires Etrangères égyptien d'arranger une rencontre entre lui, le premier ministre algérien et les ministres concernés, afin de clarifier les inquiétudes du gouvernement algérien », a déclaré le porte-parole d'Orascom Manal Abdel Hamid.

Mercredi, le gouvernement algérien a clairement exprimé son opposition à la vente d'OTA, détenteur de la licence de téléphonie mobile Djezzy, au groupe MTN. « Le gouvernement s'oppose au projet de transaction entre MTN et Orascom, en ce qui concerne la société OTA et s'oppose ainsi à tout transfert total ou partiel de propriété de cette entreprise de Orascom vers MTN. Toute transaction concernant donc OTA sera nulle et non avenue, et pourrait aboutir au retrait de la licence de téléphonie concédée à cette entreprise de droit algérien », a indiqué dans un communiqué le ministère de la Poste et des Technologies de l'information et de la communication. L'Etat algérien a affirmé son intention d'exercer son droit de préemption sur la totalité du capital de l'entreprise en cas de maintien du projet.

Le ministère avait également critiqué l'attitude de Orascom de n'avoir pas pris attache avec les autorités algériennes avant de rendre publiques ses discussions avec MTN. Mais Naguib Sawiris réussira-t-il à convaincre ses interlocuteurs? Rien n'est moins sûr tant les relations entre les deux parties sont tendues depuis plusieurs mois. La Banque d'Algérie a bloqué le transfert des dividendes et les opérations en devises de Djezzy.
SOURCE : TSA
http://www.tsa-algerie.com/economie-...med_10504.html
__________________
Good As You.

There are hundreds of languages in the world, but a smile speaks them all.
Mikou no está en línea   Reply With Quote
Old April 29th, 2010, 04:59 PM   #16
Mikou
C.T
 
Mikou's Avatar
 
Join Date: Jul 2009
Location: Athens
Posts: 5,887
Likes (Received): 34

Djoudi, à propos de la vente d'Orascom Télécom Algérie

Djezzy devra être à majorité algérienne


Quote:
Le ministre des Finances, Karim Djoudi, a réaffirmé, hier, le droit de préemption de l'Etat algérien sur toute cession de l'opérateur téléphonique Orascom Télécom Algérie (filiale du groupe égyptien Orascom) à un opérateur étranger. "L'Etat a élaboré des lois qui sont faites pour être appliquées. Nous avons des dispositions et nous veillerons à ce qu'elles soient appliquées", a souligné M. Djoudi en marge des travaux de l'Assemblée populaire nationale (APN). M. Djoudi réagissait ainsi à des informations rapportées par la presse internationale selon lesquelles l'opérateur égyptien s'apprêtait à vendre ses filiales africaines à une firme sud-africaine. En effet, Orascom Telecom Holding (OTH) a confirmé dans un court communiqué diffusé sur son site internet, l'existence de négociations entre la maison mère Weather Investments et l'opérateur sud-africain MTN.
Pour sa part, MTN a confirmé également, hier, qu'il a entrepris des discussions avec Weather Investments en vue d'une acquisition d'une partie ou de la totalité d'Orascom Telecom Holding (OTH). Weather Investments détient 51% d'OTH qui contrôle plusieurs opérateurs mobiles, dont Djezzy en Algérie. Aussi, s'agissant du même contexte, le gouvernement algérien, même s'il n'a pas été officiellement informé, suit de près l'évolution du dossier. Pour le moment, ni le ministère des Finances ni celui des Télécommunications n'ont été officiellement informés des détails des discussions en cours entre Orascom Telecom Holding et l'opérateur sud-africain MTN. Néanmoins, le ministre des finances a indiqué, hier, que "seul le respect des obligations légales en vigueur permet la consécration de toute transaction de cette nature, vu que Djezzy est une société de droit algérienne, alors elle obéit aux règles et lois algériennes". Ainsi, en cas d'une opération de vente, l'Etat a un droit de préemption sur ce genre de transaction. Aussi, concernant la structure du capital de Djezzy, celle-ci devra consacrer la règle des 51/49 et devra donner de fait la majorité au capital algérien. Par ailleurs, à titre de rappel, selon une source proche du dossier, le gouvernement algérien, avant de se prononcer, va d'abord regarder les détails de l'opération et surtout la valorisation de Djezzy dans l'ensemble de la transaction. Selon nos informations, les autorités algériennes souhaiteraient voir le futur capital de Djezzy accueillir un ou plusieurs actionnaires locaux à hauteur de 51% minimum, contre près de 3% actuellement, détenus par Cevital. A cet effet, il faut noter également que le club des abonnés de Djezzy vient de voir le jour en Algérie. les membres de ce club étant les abonnés algériens de l'opérateur, souhaitent racheter les parts de Djezzy dans le respect de la législation en vigueur.
SOURCE : LE MAGHREBDZ.COM
http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=25977
__________________
Good As You.

There are hundreds of languages in the world, but a smile speaks them all.
Mikou no está en línea   Reply With Quote
Old May 3rd, 2010, 05:03 AM   #17
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,569
Likes (Received): 285

Hamid Bessalah l’a confirmé hier lors de la réunion des cadres

“Il n’est pas question de vendre OTA”


Par : Souhila Hammadi
Le ministre a exprimé le souhait de voir l’opérateur national de téléphonie mobile, Mobilis, se hisser à une position de leader dans son secteur.

La messe est ainsi dite et cette fois-ci de la bouche même du ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication. Devant de nombreux hauts cadres du secteur des télécoms représentant l’ensemble du pays et dans un lieu symbolique qui n’est autre que la résidence El-Mithaq, Hamid Bessalah a déclaré hier de manière catégorique : “Il n’est pas question de vendre OTA.”
Il ne s’attardera pas sur le sujet, mais prendra à témoin un auditoire très attentif pour signifier d’une manière qui ne suppose aucune ambiguïté sur le niet absolu quant à la vente d’OTA de son nom commercial Djezzy. Hamid Bessalah persiste et signe sur “le droit de préemption sur la totalité du capital de cette entreprise”, expliquant à titre de rappel mais également en guise d’avertissement qu’il existe l’obligation de recours aux voies et règlements et que l’opérateur doit se tenir aux dispositions contenues dans le cahier de charges, comme il doit absolument informer sur l’éventualité de changement de propriétaire. “Tout est soumis à l’approbation de l’ARPT et aux autorités algériennes”, trancha-t-il.
Ceci signifie-t-il pour autant l’épilogue de ce chapitre qui alimente tant de scénarios. Il n’en est rien. Les différentes versions nourries tout autour fleurissent de plus belle jusqu’à avancer la folle possibilité pour que OTA préfère carrément céder cette entreprise qui aujourd’hui, selon des indiscrétions, est devenue source d’ennuis après avoir été pendant bien des années une véritable poule aux œufs d’or.

ATM Mobilis : l’ambition désormais de devenir leader du marché
Ce rêve fou n’émane pas du DG par intérim Azouazou Mehmel qui pour l’instant préfère se montrer le plus discret possible mais plutôt du ministre des PTIC. “Mobilis se retrouve actuellement dans une situation spéciale. Je veux qu’elle devienne leader”, avancera-t-il conditionnant, bien entendu, cette ambition par l’obligation d’investissements à concéder à cet opérateur de téléphonie mobile dont le statut d’entreprise publique ne lui a valu jusque-là presque que des inconvénients. “Il faudrait avoir l’esprit d’objectifs qui n’est autre que celui de gagner le maximum de parts de marché”, clamera-t-il. Autrement dit, le ministre réclame plus de performances et soumet Mobilis à l’obligation de résultats en plaidant pour une nouvelle réorganisation et la mise en place d’outils nécessaires pour y arriver. Pour justifier ce vent d’optimisme,
M. Bessalah compte les récentes statistiques (dernier trimestre 2009) qui font état de 3 millions de nouveaux venus chez Mobilis. Il s’agit d’abonnés qui ont migré de Djezzy vers l’opérateur historique. Cela signifierait-t-il que Djezzy est actuellement presque ex equo, en termes du nombre d’abonnés avec Mobilis ? La question reste dûment posée à plus forte raison que Nedjma, de son côté, dit aussi avoir récupéré un million de nouveaux clients qui ont préféré le sponsor officiel de l’équipe nationale plutôt que l’égyptien qui ne s’est pas embarrassé à humilier les Algériens. C’est donc des facteurs exogènes qui ont fait gagner des bonus à Mobilis et non pas une performance interne à l’entreprise.
“Mobilis est à la croisée des chemins”, dira pour sa part M. Mehmel, en indiquant que le chiffre d’affaires de milliards de dinars et que l’objectif pour 2010 est de faire évoluer ce chiffre à 6%. Ambition bien modeste, mais plutôt raisonnable et logique eu égard aux défis qui attendent Mobilis. Il est question d’un nouveau système de facturation d’introduire les TPE dans les agences, de généraliser de Racimo aux postpayés, l’introduction de nouveaux cycles de facturation, de pérenniser le capital d’expérience, de diversifier les fournisseurs, de l’organisation de la bonne gouvernance. En somme, tout reste à faire en plus de la contrainte qui réside dans le retard de livraison du nouveau siège social de Mobilis, qui aujourd’hui est en fin de bail ; certains locaux sont à délocaliser tels que celui de Sidi Yahia sans savoir trop quoi décider.

Algérie Télécom : vers l’acquisition d’une 3e liaison internationale
“Nous allons créer une entité qui s’occupera exclusivement de la fibre optique”, a indiqué Moussa Benhamadi, P-DG d’Algérie Télécom, précisant que l’avenir réside dans cette technologie. Il annoncera, en outre, l’acquisition d’une troisième liaison internationale que celles orientées vers l’Espagne. “Nous avons besoin de liaisons sur l’Europe pour cela nous sommes obligés de louer chez Telefonica, ce qui nous revient extrêmement cher”, expliquera-t-il. Et d’ajouter que le choix s’est porté sur la fibre noire pour une plus grande capacité.
M. Benhamadi parlera également de la pertinence de l’intensification de l’utilisation de l’Internet à haut débit à travers la technologie MSAN dont 400 000 accès seront opérationnels dès juin prochain en tablant sur 500 000 autres pour octobre et pas moins d’un million pour 2011. il plaidera, par ailleurs, pour la réhabilitation de la téléphonie fixe et la mise à niveau de l’ensemble des réseaux filaires ainsi que le réseau de transmissions et du RMS.
En marge de la rencontre, Moussa Benhamadi a eu à se prononcer sur plusieurs questions inhérentes au groupe dont il a la responsabilité à commencer par le départ ou le maintien de Mehmel au poste de DG de Mobilis. “Il est à son poste et continue à faire son travail”, dira-t-il, louant toutes les qualités du personnage liées à ses compétences. Il reconnaîtra, cependant, que Azouazou Mehmel n’était pas assez armé pour tout ce qui dépassait l’aspect technique de ce poste et que cela s’acquiert avec le temps. En disposera-t-il pour rester au moins assez longtemps que ses prédécesseurs ? Le concerné se refusera à tout commentaire là-dessus. Le ministre, dans une intervention récente à la chaîne III, a pourtant confirmé son départ expliquant qu’il faudra du temps pour lui trouver un remplaçant. Hamid Bessalah, qui tiendra aujourd’hui un point de presse, s’est longtemps prononcé devant les cadres de son secteur en abordant dans les détails des orientations dont l’ensemble s’articule autour de l’application du grand projet de Algérie 2013.

http://www.liberte-algerie.com/edit....endre%20OTA%94
YorkTown no está en línea   Reply With Quote
Old May 4th, 2010, 02:36 AM   #18
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,711
Likes (Received): 1579

Le gouvernement algérien veut acheter la totalité du groupe égyptien Orascom Télecom Algérie


— Le gouvernement algérien souhaite racheter la totalité des parts du groupe égyptien en téléphonie mobile Orascom Télécom Algérie (OTA), a déclaré lundi le ministre des Postes et des technologies de l'information, Hamid Bessalah.

"L'Etat algérien veut acheter OTA et dans sa totalité", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse, ajoutant que "l'Etat algérien a les moyens et se donnera les moyens pour l'acquisition de la totalité des actions en plus de son droit de préemption, qui lui donne accès aux 51% comme prévu par la loi algérienne".

La sortie du ministre algérien des Poste et des technologies de l'information intervient au moment où le groupe égyptien OTA, utilisant des canaux diplomatiques, tente vainement de décrocher une entrevue avec le Premier ministre Ahmed Ouayahia. AP

http://tempsreel.nouvelobs.com/actua...m-algerie.html
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old May 17th, 2010, 07:49 AM   #19
YorkTown
SSC Algeria
 
YorkTown's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Algeria
Posts: 3,569
Likes (Received): 285

La décision a été prise : L’Etat rachète Djezzy

Djezzy sera-t-il, dans un avenir proche, un opérateur public ?
D’après le gouvernement algérien, Djezzy ne pourrait être que racheté par l’Etat algérien.


Par Benachour Med

Naguib Sawiris, coincé dans le mode procédural juridico-légal, veut même accélérer la procédure de cession à l’Etat algérien, selon le ministre de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, Hamid Bensalah. Les acrobaties qui ont émaillé l’épisode de la cession des cimenteries au groupe français Lafarge ont été aplanies par les nouvelles mesures régissant les entreprises étrangères en Algérie. Dans tous les cas de figure, Naguib Sawiris n’a, semble-t-il, plus le choix. L’offre de l’Etat algérien ne peut être que profitable, laissent penser les déclarations des ministres algériens Hamid Bensalah et Karim Djoudi faites concomitamment hier. Du haut de son autel à l’APN, le ministre des Finances, Karim Djoudi, a déclaré solennellement : «il faut que la société Orascom Télécom exprime de façon très claire son intention de vendre Djezzy et de la vendre, bien sûr, à l’Etat algérien». Aussi, Karim Djoudi a-t-il soutenu avec force que Naguib Sawiris doit «exprimer clairement au gouvernement algérien son intention de vente». Dans cet ordre d’idées, Djoudi a encore rappelé qu’en matière de cession de participations des sociétés étrangères en activité en Algérie, celles-ci «doivent se plier aux lois et aux règlements algériens». Il dira que pour «le cas de Djezzy, l’Etat algérien affiche sa volonté d’exercer son droit de préemption à hauteur de 100% et de reprendre à 100% son capital». Bloqué dans le maelstrom procédural, il est donc plus raisonnable pour Naguib Sawiris d’opter pour une cession à l’Etat algérien. Le ministre des PTIC va encore plus loin : «L’Etat n’a pas seulement l’intention de racheter, mais il y a dans ce sens une décision », a affirmé hier à Alger le ministre. Hamid Bessalah a également affirmé l’existence de négociations avec les propriétaires de Djezzy, relevant à ce propos qu’OTA est une entreprise de «droit algérien» et que c’est aux actionnaires de «compter leurs derniers jours». «Les négociations durent, mais je crois que la situation du holding est telle qu’ils vont accélérer le processus de vente et j’insiste à dire que c’est eux qui ont décidé de vendre», a-t-il dit. Après plus de sept années en Algérie, Naguib Sawiris va donc plier ses bagages pleins de milliards de dividendes. Est-ce un signal fait par l’Etat aux autres hommes d’affaires voulant s’investir en Algérie ? Les renseignements de l’épisode de Naguib Sawiris ne peut être qu’évocateur : on assiste désormais à une refondation du climat des affaires. Des affaires qui devraient dorénavant être profitables pour l’investisseur et l’Etat et non pas à sens unique comme… naguère.

http://www.lefinancier-dz.com/ACTUALITE/6433.html
YorkTown no está en línea   Reply With Quote
Old May 17th, 2010, 05:09 PM   #20
ICOSIUMCITY
Registered User
 
ICOSIUMCITY's Avatar
 
Join Date: Jul 2007
Location: BRISBANE
Posts: 2,028
Likes (Received): 245

lolololololllllllllllllllllooooooooooollll trop fort le coup ... un coup de maitre si ca se concretise !!!!
__________________
" Si ce que tu as à dire est moins beau que le silence alors tais toi! "
ICOSIUMCITY no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 02:37 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu