daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Maroc > Regional development > North > Tangier

Tangier (Project News from capital of the Straight)



Reply

 
Thread Tools
Old September 15th, 2011, 11:15 PM   #221
adamelstar
Moderator
 
adamelstar's Avatar
 
Join Date: Nov 2009
Posts: 7,985
Likes (Received): 657

Quote:
Originally Posted by wydadi View Post
donc seulement: 90.000 unités en 2012

170.000 unités en 2014au lieu 400.000 voiture , mais l'essentiel c'est le démarrage en force d'un grand projet industriel structurel pour le maroc
Franchement, on ne sait pas encore precisement, on entend tout et n'importe quel chiffre depuis 2 ans, on verra bien sur le terrain

Certains parlent meme du retour de Nissan dans le projet...
__________________
"Le Maroc est un lion qu'il faut mener avec une ficelle". Mohamed V
adamelstar no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old September 16th, 2011, 05:00 AM   #222
wydadi
siwardahab
 
Join Date: Jan 2010
Location: casablanca/bari
Posts: 205
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by adamelstar View Post
Franchement, on ne sait pas encore precisement, on entend tout et n'importe quel chiffre depuis 2 ans, on verra bien sur le terrain

Certains parlent meme du retour de Nissan dans le projet...
mais c'est la déclaration de Jacques Chauvet, vice-président du groupe automobile français pour la zone Euromed et responsable de la nouvelle usine.
wydadi no está en línea   Reply With Quote
Old September 16th, 2011, 06:03 AM   #223
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,347
Likes (Received): 1496

Quote:
Originally Posted by wydadi View Post
donc seulement: 90.000 unités en 2012

170.000 unités en 2014au lieu 400.000 voiture , mais l'essentiel c'est le démarrage en force d'un grand projet industriel structurel pour le maroc
2012 c'est l'année de démarrage. C'est normal que la production ne puisse monter à 200 000. Quand aux 400 000 en 2015, on a 10 articles qui l'annonce.

Wait & See
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri está en línea ahora   Reply With Quote
Old September 16th, 2011, 03:43 PM   #224
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,347
Likes (Received): 1496

Quote:
Renault - Tanger-Med
L'usine commencera ses activités début 2012


Publié le : 15.09.2011 | 10h55


Le complexe industriel Renault Tanger-Méditerranée pourrait commencer ses activités à partir de janvier 2012, selon Jacques Chauvet, vice-président du groupe automobile français pour la zone Euromed et responsable de la nouvelle usine.


La production industrielle de l'usine Renault - Tanger-Med pourrait commencer en janvier prochain et les exportations débuteront en avril 2012, a indiqué, Jacques Chauvet, dans des déclarations jeudi au journal Espagnol «El Mundo», à l'occasion du Salon automobile de Francfort (Allemagne) qui se tient du 15 au 25 septembre.

L'objectif est de produire 90.000 unités en 2012 avec une première ligne de montage pour arriver à 170.000 unités deux années plus tard grâce à une seconde ligne de montage, a-t-il précisé.

Il s'agit d'un projet «spécial», a tenu à relever le vice-président du groupe automobile Français pour la zone Euromed, qualifiant de «passionnants» les marchés qui sont sous sa responsabilité.

Le projet industriel Renault Tanger-Méditerranée sera également bénéfique pour les usines espagnoles spécialisées dans la fabrication des composants automobiles, souligne le journal «El Mundo».

«A partir de 2012, les usines espagnoles fabriquant des moteurs et des boîtes à vitesse de Renault auront un nouveau et grand client : la nouvelle usine du groupe français à Tanger», affirme la publication espagnole. De plus, souligne la même source, d'autres sociétés espagnoles se sont déjà installées à Tanger pour être proches du site de production, comme la société Galicienne «Viza», spécialisée dans le montage de sièges auto.

La marque Renault est très présente dans la région avec 37% au Maroc, 25% en Algérie, 10% en Tunisie et 16% en Turquie, selon «El Mundo», qui affirme que le groupe Français prévoit une forte augmentation de ses ventes dans cette région grâce au marché turc qui augmentera jusqu'à 35% avec 850.000 nouvelles immatriculations.





Par MAP
http://www.lematin.ma/express/Renaul...2-/156339.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri está en línea ahora   Reply With Quote
Old September 17th, 2011, 02:29 PM   #225
Monapa
Registered User
 
Monapa's Avatar
 
Join Date: Apr 2011
Location: Amiens
Posts: 198
Likes (Received): 1

D'après Maghreb Emergent

Quote:
Maroc – Les premières Logan tangéroises dès janvier 2012

Après les Dacia casablancaises, la sortie de la première LOGAN tangéroise de la nouvelle usine du constructeur automobile français Renault à Tanger, dans le nord du Maroc, est prévue en janvier 2012. La grande revue des effectifs a commencé pour le début de production en série d’une voiture devenue (déjà) fétiche au Maroc et en Algérie. Et, depuis Tanger, Renault va distribuer sa ‘’low cost’’ au Maghreb et en Europe, alors qu’en Algérie, les négociations pour la mise en place d’une usine Renault dans le pays perdurent.

Au Salon de l’automobile de Francfort, Jacques Chauvet, vice-président du groupe automobile français pour la zone Euromed et, surtout, responsable de la nouvelle usine de Tanger, a annoncé au quotidien espagnol ‘’El Mundo’’ l’entrée en production des premiers milliers de modèles de la Logan dés janvier prochain. Les livraisons de pièces détachées à l’usine ont commencé depuis le mois de juillet dernier avec l’installation près de la ville de Détroit et à Tétouan des sous-traitants, dont des fabricants américains et espagnols. Dés le 1er janvier prochain, Renault doit produire, selon un programme réglé comme du papier à musique, plus de 15 000 véhicules/mois, 170 000 au total au cours de la première année dont 85% sont destinés à l’exportation. Officieusement, l’usine a commencé à produire ses premières voitures, dans l’attente de l’annonce officielle du début de montage des premiers modèles. Les prévisions d’investissements de Renault portent sur 800 millions à un milliard d’euros pour son usine de Tanger, qui doit étoffer sa stratégie commerciale de prendre d’importantes parts de marché dans les berlines moyenne gamme à bas prix.

Renault, un gros appétit pour le Maroc

C’est le 2 février 2010 que Renault avait annoncé un plan d’investissement de 5,7 milliards d’euros à l’horizon 2013 (contre 6 milliards sur la période 2002-2009), dont 40 % sont consacrés à ses usines françaises. Le reste est investi à l’étranger notamment au Maroc où il s’est déjà installé dans les anciens ateliers de la Somaca de Casablanca que le constructeur avait racheté en 2005 à l’italien Fiat, et où Renault fait le montage de la Kangoo et de l’ancienne version de la Logan, la Dacia. ‘’Renault va continuer d'étoffer sa gamme low-cost, dans le cadre de l’offensive internationale du groupe, en ajoutant dès 2012 une voiture familiale et un utilitaire assemblés dans sa future usine marocaine de Tanger, petite sœur du site historique roumain de Pitesti’’, avait annoncé au début de l’année 2011 Gérard Detourbet, directeur du programme Entry de Renault à l’agence Reuters. ‘’La capacité maximale pour les deux lignes Renault (de Tanger-Med) sera de 350.000-360.000, comme Pitesti’’, a-t-il ajouté. Renault compte fabriquer deux nouveaux modèles dans son usine de Tanger. Devant être dévoilés en 2012, les deux nouveaux modèles qui y seront fabriqués, une voiture familiale type monospace et un véhicule utilitaire léger du gabarit d'un gros Kangoo, resteront basés sur la plate-forme Logan.

Leader sur le marché marocain

Au Maroc, Renault est leader sur le marché local avec, au mois de juillet 2011, 39,5% de parts de marché, selon un communiqué du constructeur français. Depuis le début de l’année 2011, il a vendu 13.804 véhicules de sa marque « Dacia », ce qui correspond à 20,5% de parts de marché et représente une progression de 20,9% par rapport à la même période de l’année 2010. Il a également vendu 11.106 autres véhicules de sa marque « Renault », soit 16.5% de parts de marchés. Le total de ses ventes dans le Royaume depuis le début de l’année s’élève ainsi à 24.910 véhicules.
__________________
Maghreb Spirit
Monapa no está en línea   Reply With Quote
Old September 19th, 2011, 07:25 PM   #226
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Quote:
RENAULT TANGER: L’USINE DANS LES STARTING-BLOCKS
ENTRETIEN AVEC JACQUES CHAUVET, PRÉSIDENT EUROMED DU GROUPE


«C’est très rare dans la stratégie de Renault de démarrer un véhicule nouveau dans un site qui n’est pas déjà rodé», confie le président Euromed de Renault


En marge du salon de Francfort, le patron de la région Euromed du groupe Renault a livré tous les aspects liés à l’état d’avancement de l’usine de Tanger. Production, ressources humaines, derniers réglages… Les préparatifs avant le lancement prévu début 2012.

- L’Economiste: Pensez-vous que le timing du démarrage de Renault Tanger sera maintenu?
- Jacques Chauvet: Tout à fait. Début 2012, vers les mois de janvier-février, on aura ce qu’on appelle l’accord de fabrication qui se donne pour une certaine cadence. Globalement, le projet avance bien. L’on est revenu sur le timing initial. C’est-à-dire que nous avons rattrapé les trois mois de retard perdus à cause des intempéries. Maintenant, il y a une sorte de hâte à ce que les premiers véhicules sortent.

- Mais de sources concordantes à Tanger, les tout premiers prototypes devaient être livrés en juillet dernier…
- Pour juillet dernier, il y a eu un jalon qu’on appelle l’envue. C’est-à-dire le moment où l’usine prend la responsabilité du projet. Une période qui permet de tester, monter et démonter les premiers véhicules par l’équipe projet. Pendant 6 ou 7 mois avant le démarrage de la production, l’usine doit faire la preuve qu’elle a les installations et les process en place. A ce moment-là, l’usine prend la responsabilité de la voiture.

- Comment s’annoncent les premiers tests?
- Pour le moment, on procède tous les jours à des tests de voitures qui ne sont pas vendables. Ces véhicules servent plutôt à l’institut de formation pour apprendre au personnel de maîtriser le process, de monter, démonter et remonter. L’objectif est d’apprendre les gestes, la rigueur, la précision et acquérir la dextérité. Pour cela, on prend des voitures qui ne sont pas des préséries, ce sont des véhicules qui viennent avant la présérie et qui sont cassés après.

- Quels types de véhicules comptez-vous produire?
- Nous allons produire une familiale et une fourgonnette. Ce sont deux véhicules dérivés de la plateforme Dacia, complètement nouveaux et qui n’existent pas encore. Le challenge est tout à fait considérable! Pour vous situer l’importance de ce projet, c’est très rare dans la stratégie de Renault de démarrer un véhicule nouveau dans un site qui n’est pas déjà rodé. Cela n’est jamais arrivé chez Renault. Nous avons fait des tests clientèle confidentiels et les premiers résultats sont concluants. Nous sommes très confiants sur le succès de ces voitures qui seront destinées à 90% à l’export.

- Quelles synergies comptez-vous faire jouer entre Somaca et Tanger?
- Somaca accueillera, mais plus tard, le renouvellement de ses productions actuelles. Comme les plateformes sont voisines, il y aura quand même un peu de carry over (échange) à leur niveau. Il peut aussi y avoir des fournisseurs communs Somaca-Tanger. Pour l’instant, l’on forme des opérateurs de Tanger à apprendre le process sur les lignes de Somaca, la gestion du temps, le montage, voir comment fonctionne une usine et développer la polyvalence… Pour l’heure, Somaca joue un rôle de formation, d’information et de maîtrise des process.

- Qu’en est-il des ambitions sur le plan environnemental. L’on parle d’impacts réduits à des niveaux jamais atteints par une usine de montage…
- L’usine de Tanger sera quasiment une première mondiale en termes de pollution pour deux aspects. C’est une usine zéro carbone. C’est aussi une usine zéro rejet de CO2. Nous serons accompagnés sur le plan environnemental par notre partenaire Veolia. C’est un signal fort sur le plan écologique. A terme, le site aura la capacité de 60 à l’heure, c’est-à-dire celle des grandes usines européennes.

- Comment comptez-vous résoudre les problèmes des ressources humaines, surtout pour les profils pointus. Et qu’en est-il du taux de robotisation?
- La robotisation sera très faible. Ça ne sert à rien d’avoir des robots si la main- d’œuvre est peu coûteuse. Par contre, on aura quelques robots pour les points de soudure de sécurité, c’est tout. Nous allons embaucher 2.000 personnes pour le démarrage, 4.000 à fin 2012 et 6.000 en 2014. Au total, avec les fournisseurs, cela représentera quelque 30.000 emplois. A noter que le taux d’intégration locale sera de 40% au démarrage. Pour les RH, tout un programme a été mis en place. Côté opérateurs (chefs d’ateliers surtout), nombreux sont ceux qui ont déjà été formés en France, en Roumanie, en Slovénie, en Turquie… avec des stages et un niveau d’encadrement élevé. Les chefs de départements adjoints sont tous Marocains. Pour le démarrage, la première ligne du management sera française avec l’objectif d’y créer le maximum de postes pour les chefs de départements adjoints marocains dès qu’ils auront acquis de l’expérience.

Navette aérienne Tanger/Paris

Pour les besoins de déplacement des cadres expatriés entre Tanger et Renault, le groupe Renault compte lancer une navette aérienne. «Au début, la RAM a mis du temps à comprendre l’enjeu d’une telle liaison et le nombre de passagers. Mais on a finalement trouvé un compromis avec une navette qui part de Paris le lundi matin et qui rentre de Tanger le vendredi soir», précise, Jacques Chauvet.
l'economiste
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old September 19th, 2011, 07:59 PM   #227
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Quote:
RENAULT TANGER
LES DERNIERS TESTS AVANT LE DÉMARRAGE
NICOLAS SARKOZY, CARLOS GHOSN, ERIC BESSON… ATTENDUS POUR L’INAUGURATION
A TERME, LE SITE DEVRA PRODUIRE 30 VÉHICULES/HEURE


Après le black-out total enregistré ces derniers mois sur l’état d’avancement de l’usine Renault Tanger, le groupe a distillé quelques informations en avant-première en marge du salon de Francfort. Dans les coulisses, l’on parle d’une inauguration en grande pompe en février à Tanger, en présence de Nicolas Sarkozy, Carlos Ghosn, Eric Besson…
De l’avis de Jacques Chauvet, président de la région Euromed et pilote en chef du site de Tanger, le lancement effectif de l’usine est prévu vers le mois de février. «Pour le moment, tout se déroule conformément aux prévisions. Les programmes suivent les plannings tel que prévu. Les bâtiments sont tous achevés sauf le volet administratif». A la veille du lancement, la phase actuelle est consacrée à l’ajustement et au rodage des installations. Le management reste confiant sur le potentiel de ce site. Il est même considéré comme un challenge pour le constructeur: «Nous allons produire une familiale et une fourgonnette. Deux véhicules complètement nouveaux et dérivés de la plateforme Dacia. Pour vous situer l’importance de ce projet, c’est très rare dans la stratégie de Renault de démarrer un véhicule nouveau dans un site qui n’est pas déjà rodé. Nous avons fait des tests clientèle confidentiels et les premiers résultats sont concluants. Nous sommes très confiants sur le succès de ces voitures qui seront destinées à 90% à l’export», explique Jacques Chauvet. L’export sera orienté principalement vers l’Europe, les pays de la Méditerranée et l’Afrique. A terme, l’objectif est d’arriver à produire un véhicule toutes les deux minutes! Autrement dit, 30 voitures par heure. En termes d’intégration locale, là encore il y a de gros challenges: 40% dès le démarrage. A terme, l’on doit dépasser les 60-65%. «Il faut se rendre compte que 40% d’intégration locale dans un pays qui n’a pas vraiment d’industrie automobile, c’est un exploit!» admet Chauvet. Sur ce registre d’intégration, la recette de Renault a été de ramener de gros équipementiers tout en leur demandant de faire de la profondeur en termes d’intégration en signant des contrats avec des partenaires locaux.
Côté ressources humaines, le groupe compte recruter 25% sur le bassin de Tanger/Tétouan, soit le quart des besoins. Les 75% restants viennent du reste du Maroc. Dans le détail, l’on démarre avec 2.000 personnes, puis 4.000 vers fin 2012 avant d’arriver à 6.000 courant 2014. Au total, l’écosystème Renault Tanger devra compter avec pas moins de 30.000 personnes, fournisseurs compris. C’est dire les multiples effets d’entraînement en termes de création d’emplois, d’attractivité des investissements à TFZ et en termes de création de valeur ajoutée ainsi que des compétences/formations locales.
l'economiste
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old September 23rd, 2011, 11:03 PM   #228
ilyesdemars
Registered User
 
ilyesdemars's Avatar
 
Join Date: Mar 2010
Location: Marseille-Oujda
Posts: 2,116
Likes (Received): 85

Quote:
Renault Tanger démarre sa production en février 2012

L’usine Renault Tanger procéderait actuellement à l’ajustement et au rodage de ses installations. L’unité industrielle qui sera opérationnelle en février prochain, devrait produire à terme un véhicule toutes les deux minutes, soit 30 voitures par heure, dont 90% sont destinées à l’exportation vers l’Europe, les pays de la Méditerranée et l’Afrique.


"Pour le moment, tout se déroule conformément aux prévisions. Les programmes suivent les plannings tel que prévu. Les bâtiments sont tous achevés sauf le volet administratif" a affirmé Jacques Chauvet, président pour la région Euromed du groupe et pilote en chef du site de Tanger, au quotidien L’Économiste.

Renault compte produire à l’usine de Tanger deux types de véhicules, un modèle familial et un modèle fourgonnette dérivés de la plateforme Dacia, a t-il expliqué en marge du salon européen de l’automobile de Francfort qui se déroule du 15 au 25 septembre en Allemagne.

En principe, Renault ne produit jamais un véhicule pour la première fois sur un site non rodé, mais le géant français est confiant. Jacques Chauvet indique à cet égard "que 40% d’intégration locale dans un pays qui n’a pas vraiment d’industrie automobile, c’est un exploit !".

Dans le sillage de Renault Tanger, quelques uns des plus gros équipementiers mondiaux se sont installés au Maroc et ont signé des contrats avec des partenaires locaux dans l’optique d’accompagner le géant automobile français dans son élan.

A l’horizon 2014, Renault compte recruter 6000 personnes. Le constructeur automobile qui démarre son activité avec 2000 personnes, dont 25% sont recrutés dans la région de Tanger/Tétouan et 75% des autres régions du pays, devrait doubler son effectif à partir de fin 2012.

L’effet d’entraînement déclenché par Renault Tanger sera énorme. A terme, pas moins de 30.000 emplois seront crées dans l’environnement du géant français, fournisseurs compris.

L’usine, dont la construction avait débuté en 2009, aura coûtée au constructeur automobile près de 1,1 milliard d’euros pour devenir l’une de ses plus importantes plateformes de production au monde.


21 septembre 2011
Bladi.net
__________________
Rouge est mon sang , Vertes sont mes veines, Marocain je le suis et je le resterai !!
ilyesdemars no está en línea   Reply With Quote
Old September 27th, 2011, 06:57 PM   #229
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Voilà une des voitures que l'on va produire Dacia J92 "popster" :





Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old September 27th, 2011, 08:39 PM   #230
boulie
Registered User
 
Join Date: Sep 2009
Posts: 966
Likes (Received): 163

Apparemment, une 7 place de 4m50. On avance un tarif d'un peu plus de 12 000€. Un parfait taxi.
boulie no está en línea   Reply With Quote
Old September 28th, 2011, 08:29 PM   #231
logike
Registered User
 
logike's Avatar
 
Join Date: Oct 2008
Location: mazagan
Posts: 1,188
Likes (Received): 194

Mise à jour GE :

__________________
logike no está en línea   Reply With Quote
Old October 4th, 2011, 04:43 PM   #232
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Quote:
Les Ateliers de Joigny renouent avec la fabrication de wagons



Livrés fin novembre au groupe Renault-Nissan, ils feront la navette entre l'usine marocaine Dacia de Melloussa et le port de Tanger. Avec 240 voitures à leur bord à chaque voyage.

la dernière fois c'était en 2002. Les Ateliers de Joigny avaient fabriqué 155 wagons porte-autos pour Gefco et 55 wagons trémie (transport de minerai de zinc), pour une société belge, SEA-Rail. Depuis, l'entreprise avait recentré son activité sur la maintenance de wagons et la remise en état d'essieux et de bogies.

En février dernier, Renault Nissan a passé commande de 11 wagons constitués de quatre modules capables de transporter chacun 24 véhicules.

Melloussa-Tanger trois fois par jour six jours sur sept

La livraison des derniers wagons est prévue pour fin novembre, date à laquelle ils mettront le cap sur le Maroc, via le port de Saint-Nazaire. Deux bateaux seront nécessaires à leur transport.

En début d'année prochaine, chaque train composé de 10 wagons conduira 240 Dacia, de l'usine de Melloussa, où elles sont fabriquées jusqu'au port de Tanger, où elles prendront la mer. Un voyage d'une trentaine de kilomètres, effectué trois fois par jour, six jours sur sept qui a entraîné quelques contraintes de fabrication : « En une année, les wagons auront parcouru autant de kilomètres qu'en dix ans pour une exploitation classique », explique le directeur du site, Jacques Jolly.

Les concepteurs ont donc dû faire du costaud. Comme les wagons ne transporteront que des Dacia, ils ont été épurés de toutes les pièces en mouvement, plus fragiles, habituellement présentes sur les porte-autos classiques qui doivent répondre à des besoins et à des clients différents. « Nous avons également innové en réalisant un nouveau type de plancher supérieur plus fiable », rappelle Jacques Jolly.

L'entreprise jovinienne, filiale de l'Allemand VTG, mise sur une deuxième commande de 11 wagons par Renault, en 2013.
http://www.lyonne.fr/editions_locale...AFhMAAh4-.html
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old October 7th, 2011, 08:08 PM   #233
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Quote:
RENAULT-MELLOUSSA PEAUFINE SA LOGISTIQUE DE TRANSPORT
DES WAGONS SPÉCIALISÉS RÉCEPTIONNÉS DÈS LE MOIS DE NOVEMBRE
IL DEVRAIENT PERMETTRE DE TRANSPORTER 4.300 VÉHICULES PAR SEMAINE


Au fond, le quai d’exportation de Renault à TangerMed. C’est ici que les wagons devront amener les voitures pour leur exportation via la mer

Renault poursuit ses préparatifs pour le démarrage en février prochain de la production à son usine de Melloussa. L’usine de Renault devrait recevoir, dès le mois de novembre, les premiers wagons pour le transport de voitures. Ces wagons, au nombre de 11, amèneront les véhicules sortis des chaînes du constructeur au port de Tanger
Med pour ensuite être embarqués et transportés vers leurs marchés de destination. Les wagons ont été construits en France aux Ateliers de Joigny. Ils devront transporter 240 voitures chacun. Ils ont été commandés par Renault en février dernier et répondent à une «conception novatrice, épurée et adaptée aux types de véhicules à transporter», assure-t-on. Ils devront effectuer trois voyages par jour, six jours par semaine, soit l’équivalent de 4.320 véhicules par semaine dans un premier temps. Le fabricant, filiale de l’allemand VTG, entend d’ailleurs recevoir de Renault, en 2013, une deuxième commande de 11 wagons. C’est, en effet, à cette date qu’il est prévu que la deuxième chaîne de fabrication de voitures soit lancée. Les Ateliers de Joigny (installés dans la ville du même nom, à 147 kilomètres au sud-est de Paris) sont des sous-traitants ferroviaires connus pour la fabrication et la réparation de wagons spécialisés.
Au port de Tanger
Med, les travaux sont quasi bouclés sur le terminal d’exportation pour l’accueil des premières voitures de Renault. Le quai sera situé au sein du port Tanger
Med I, à quelques mètres du terminal à conteneurs de APM Terminals. Les bâtiments construits sur place devront permettre d’assurer le parking temporaire des véhicules en attendant leur embarquement sur des bateaux adaptés au transport des véhicules.
A noter que Renault devra entrer en service dès les premiers mois de 2012. L’usine du constructeur automobile devra produire, dans une première phase, 170.000 véhicules par an. Dans une deuxième phase, ce volume devra atteindre quelque 400.000 véhicules, soit environ une voiture toutes les minutes. L’essentiel de la production sera destiné aux marchés émergents. Le site devra employer près de 6.000 personnes de manière directe et assurer la création de 30.000 emplois indirects supplémentaires, selon Renault.
L’investissement total annoncé est de près de 650 millions d’euros, soit un peu plus de 7 milliards de DH.
4300 véhicules/semaine sur 1 année ça nous donne une capacité de 207.000 véhicules par an... avec 11 wagons autos.
Donc la future commande de 11 autres wagons, correspondrait à une capacité de 414.000 véhicules... ça correspond !
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2011, 06:00 PM   #234
yan_95
Registered User
 
yan_95's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Location: Meknès/Paris/Doha
Posts: 1,144
Likes (Received): 128

Photos de l'intérieur ( anciennes )



gi-f.com
__________________
SSC MOROCCO
yan_95 no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2011, 06:01 PM   #235
yan_95
Registered User
 
yan_95's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Location: Meknès/Paris/Doha
Posts: 1,144
Likes (Received): 128

Photos de l'intérieur ( anciennes )




Gi-f.com
__________________
SSC MOROCCO
yan_95 no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2011, 06:33 PM   #236
timo9
10 YEARS HERE
 
timo9's Avatar
 
Join Date: Oct 2008
Posts: 11,818
Likes (Received): 868

Les salauds de Nissan avait parlaient de crise et d'insuffisance de capitaux en abandonnant le projet de Tanger mais ils viennent d'annoncer il y a 3 jours la construction d'une grande unité au Brésil
Quote:
Pour répondre à la forte demande locale, Renault va augmenter la capacité de production de son usine de Curitiba, dans l'État du Parana, pour atteindre 380.000 voitures. L'investissement s'élève à 200 millions d'euros. Sur la même période, Renault lancera treize nouveaux modèles pour un coût de plus de 400 millions d'euros. L'objectif est de couvrir 90% du marché, contre 76% actuellement. Enfin, le constructeur doublera son réseau de concessionnaires pour le porter à près de 400.

De son côté, le japonnais Nissan annoncera jeudi la construction de sa première usine locale à Rezende, dans l'État de Rio de Janeiro. Elle produira 200.000 voitures par an. Le projet coûtera 1,1 milliard d'euros, en incluant le développement de nouvelles voitures, et notamment des citadines à petits prix qui représente environ 60% du marché.
http://www.lefigaro.fr/societes/2011...-au-bresil.php
timo9 no está en línea   Reply With Quote
Old October 20th, 2011, 07:47 PM   #237
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Quote:
RENAULT TANGER: COFELY DÉCROCHE LA MAINTENANCE
LA FILIALE DE GDF SUEZ EST DÉJÀ OPÉRATIONNELLE SUR SITE
LE CONTRAT PORTE SUR CINQ ANS


Cofely Maroc devra assurer la maintenance et l’exploitation de prestations techniques des bâtiments de l’usine de Renault qui s’étend sur une superficie de 250.000 m2, destinée à produire plus de 170.000 véhicules par an. A terme, l’on table sur 400.000 unités

COFELY, filiale de GDF Suez, l’un des premiers énergéticiens au niveau mondial, a remporté un gros contrat avec l’usine de Renault Tanger installée dans la zone de Melloussa. La société assure la maintenance multitechnique et multiservice dans le cadre du Facility Management (FM) de l’usine de Renault.
«Fixé sur une durée de cinq ans, le contrat porte essentiellement sur la maintenance et l’exploitation de prestations techniques des bâtiments de Renault, hors installations des processus de production», explique Amine Homman Ludiye, DG de Cofely Maroc, qui reste discret sur le montant de ce marché.
Opérationnelle depuis juillet 2011, la société assure le froid industriel et l’air comprimé, l’électricité haute et moyenne tension, la détection incendie, la vidéosurveillance et le contrôle d’accès, les réseaux d’assainissement et de la voirie ainsi que la propreté du site. Rappelons que l’usine de Renault s’étend sur une superficie couverte de 250.000 m2, destinée à produire plus de 170.000 véhicules par an en phase initiale et près de 400.000 à terme. Elle démarrera son activité en début 2012.
Sur ce registre, une filiale dédiée au Facility Management et aux services à l’énergie a été créée, dans la Zone franche (TFZ), par Cofely Maroc afin de faciliter les échanges avec les entreprises implantées localement et assurer une présence durable dans la région de Tanger. La filiale permettra la création d’une centaine d’emplois.
A en croire le DG de la filiale de GDF Suez, ce partenariat s’inscrit dans la culture commune de Renault et de Cofely en matière d’engagement de résultat et de respect de l’environnement.
A noter que la filiale marocaine de Cofely a été créée en 2002. Elle fait partie de la branche d’activité Energie Services du groupe GDF Suez, leader européen des services multitechniques, avec un chiffre d’affaires de 13,5 milliards d’euros en 2010 et 76.000 collaborateurs. Au niveau national, Cofely a réalisé un chiffre d’affaires de 30 millions de DH en 2010. Les prévisions de 2011 tablent sur un chiffre de 50 millions de DH. «Nous avons assisté à une croissance de plus de 50% durant les deux dernières années. Une situation qui revient à l’évolution de la notion de l’externalisation au Maroc et à la maturité du marché de la maintenance dans le secteur tertiaire», soutient Homman Ludiye. Parmi ses références nationales, des prestations d’installations techniques et électriques de plusieurs entreprises de renom, notamment Lafarge, Sanofi, Aircelle Maroc, Marjane, Attijariwafa bank…
A l’international, Cofely est présente sur de nombreux sites industriels en Europe, notamment sur les sites de production de Michelin en France, en Italie ou encore de Continental au Portugal.
l'eco
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old October 28th, 2011, 07:28 PM   #238
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,724
Likes (Received): 29

Quote:
RENAULT TANGER
PREMIER EXAMEN RÉUSSI
L’USINE A DÉCROCHÉ L’ACCORD DE MONTAGE DES PRÉSÉRIES (AMPS)
PROCHAINE ÉTAPE, LA DÉLIVRANCE DE L’ACCORD DE FABRICATION FINAL
LA PRODUCTION INDUSTRIELLE DEVRAIT DÉMARRER AU PRINTEMPS 2012


«Nous n’hésiterons pas à décaler le démarrage de l’usine de Tanger au profit de la protection de la qualité, qui est notre critère numéro 1», signale Carlos Tavares, directeur général délégué de Renault

10 sur 10. La nouvelle usine de Renault Tanger vient de décrocher l’accord de montage des préséries (AMPS). Une étape importante dans le processus de fabrication des véhicules Renault. «Le jalon a été franchi avec brio par nos équipes et j’ai tenu à venir les féliciter en personne», déclare Carlos Tavares, nouveau directeur général délégué de Renault, lors de sa visite à Casablanca. Mieux encore, les experts ont procédé, mardi 25 octobre, à l’essai du premier véhicule présérie fabriqué par l’usine de Tanger. «La démarche a pour objectif de s’assurer que le véhicule a atteint un degré de qualité satisfaisant pour un véhicule de présérie et d’apprécier les qualités dynamiques de la voiture testée dans deux versions de motorisations différentes.
L’obtention par Renault de l’AMPS fait partie d’un processus progressif, mais ouvre déjà la voie vers la fabrication d’un nombre significatif de voitures. Ces dernières ne pourront pas être vendues, mais serviront à des tests supplémentaires. Autre objectif, le montage de ces voitures par l’usine permettra aux équipes de Renault d’être rodées à la fabrication de voitures selon les standards définis par le constructeur. Cette étape sera ensuite suivie par la délivrance de l’accord de fabrication final, puis de l’accord de commercialisation.
Tavares, qui a été nommé récemment numéro 2 du constructeur au Losange, a donc effectué sa première visite au Maroc pour s’enquérir de l’état d’avancement du projet Renault Tanger.
Selon le responsable, tout se déroule selon le calendrier de départ. D’ailleurs, l’AMPS a été décroché dans des délais conformes au planning. Quant au démarrage effectif de l’usine, il va de soi qu’en raison de la dimension du projet, aucune date précise ne pourrait être avancée à ce niveau, mais le management de Renault table sur une ouverture au cours du printemps 2012. Une date plus précise devrait être communiquée une fois les plans de production arrêtés, en relation avec les lancements commerciaux dans les différents pays. Mais dans tous les cas, «nous n’hésiterons jamais à décaler le démarrage de l’usine au profit de la protection de la qualité, qui est notre critère numéro 1», signale le dirigeant de Renault. Le challenge est d’associer dès le début le «made in Morocco» à un label de qualité, conforme aux standards internationaux. Le Maroc représente pour le constructeur son deuxième marché extérieur, puisque Renault détient cette année plus de 37% de part de marché. Soit l’une des plus grandes au monde pour le groupe. Toutefois, avec un peu plus de 100.000 voitures par an, le marché marocain demeure modeste par rapport à celui de l’Algérie, par exemple.
Au terme du premier semestre 2011, les ventes de voitures ont explosé, atteignant les 155.000. En moyenne, les ventes annuelles tournent autour de 280.000 unités. Il est donc normal que le marché suscite les appétits des constructeurs automobiles. Depuis quelque temps, des rumeurs circulent au sujet de l’implantation d’une unité Renault en Algérie. L’information est confirmée par Jacques Chauvet, senior vice-président de Renault Monde. «Des discussions sont en cours avec les officiels», déclare le responsable, sans donner plus de détails sur le format de la présence du constructeur chez le voisin de l’Est. Mais à l’évidence, une unité de production devrait bel et bien être construite pour répondre aux besoins immenses du marché algérien. Le constructeur pourrait également s’installer dans d’autres régions du monde. Une option d’ailleurs confirmée par Tavares lui-même, qui affirme que «Renault est sollicitée par plusieurs pays». Ce qui ne remet pas en cause le projet Renault Tanger. «Notre groupe maintient ses engagements d’investir près d’un milliard d’euros au Maroc comme prévu», assure Tavares. Par ailleurs, le Royaume devrait servir de plateforme pour exporter dans d’autres régions du monde, notamment l’Afrique, à la faveur du futur accord de libre-échange en discussion avec l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).

Volet RH

Plus de 1.600 personnes ont déjà été recrutées par l’usine. Et les embauches se poursuivent à raison de 200 par mois jusqu’à l’ouverture de l’usine. 25% des effectifs sont originaires de la région. Les 75% restants viennent d’autres régions du Royaume. Pour l’heure, l’unité de production est pilotée par un mix composé de cadres venus de France, de Roumanie ou d’autres sites à travers le monde. L’objectif est d’encadrer les équipes marocaines au cours de la première phase de démarrage de l’usine, mais à terme, celle-ci sera dirigée par un staff majoritairement national.Toujours au chapitre des ressources humaines, la formation des équipes est actuellement assurée par l’Institut de formation aux métiers de l’automobile de Tanger
Med. Des formations supplémentaires sont actuellement dispensées en intra-entreprise, spécifiques aux ateliers de montage, de peinture, de l’assemblage…
l'eco
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old November 13th, 2011, 05:14 PM   #239
VegaM
Registered User
 
Join Date: Jul 2008
Posts: 1,897
Likes (Received): 1

l'usine vue du ciel (10-nov 2011)


Last edited by VegaM; November 13th, 2011 at 05:38 PM.
VegaM no está en línea   Reply With Quote
Old November 13th, 2011, 06:24 PM   #240
VegaM
Registered User
 
Join Date: Jul 2008
Posts: 1,897
Likes (Received): 1

Au Mans, Renault travaille plein pot

Quote:
[...] Renault Le Mans travaillera aussi sur les châssis de la Kangoo électrique, arrivée tout juste sur le marché. « Nous fournirons aussi des éléments de châssis pour l'usine de Tanger en 2012, pour toute la gamme Renault et des composants pour Dacia », ajoute Marcel Brouiller. Pour Nissan également, des pièces d'emboutissage et des essieux vont sortir de l'usine mancelle. [...]
http://www.lemans.maville.com/actu/a...32818_actu.Htm
VegaM no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 02:14 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu