daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Euroscrapers > Local discussions > Be. Forum > Belgische steden / Villes belges > Villes wallonnes > Charleroi



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 14 votes, 5.00 average.
Old August 18th, 2010, 11:31 AM   #1
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

CHARLEROI | Le patrimoine à réhabiliter

J'imagine depuis pas mal de temps un thread sur le patrimoine carolo à réhabiliter. Notamment le patrimoine industriel. Charleroi n'est pas New York, Londres, ou même Bruxelles, les lofts, par exemple, n'y sont toujours pas prisés. Mais un jour, peut-être.

En attendant, cet article de L'Avenir m'incite à créer ce fil dès aujourd'hui:

http://www.lavenir.net/article/detai...&postcode=6000

Quote:
La Ville va vendre son patrimoine
Quote:
CHARLEROI - L'échevin Éric Massin est clair : « On ne brade pas, on valorise ! » . La liste des biens à vendre sera finalisée pour la rentrée.


Vendre le patrimoine excédentaire de la Ville pour rattraper l'important déficit budgétaire : c'est l'une des conditions que le centre régional d'aide aux communes (le CRAC) avait imposée au collège communal de Charleroi pour soutenir sa demande de prêt exceptionnel de 75 millions €. On y arrive bientôt.

« La régie foncière finalise l'inventaire des biens qui pourraient être vendus, observe son échevin de tutelle Éric Massin (PS). Les réunions préparatoires se sont multipliées et la liste devrait être prête pour la rentrée de septembre. » Concrètement, des biens à vendre seront classés en quatre catégories, la première étant celle des biens transmis dans le domaine public et la seconde de ceux gardés dans le domaine de la Ville. [...] Ces biens réalisables ont été identifiés : il s'agit de logements, infrastructures diverses et terrains. [...]

Si certains ont déjà des amateurs comme la parcelle de Trévieusart que le groupe Decathlon compte acheter pour y aménager un point de vente, d'autres font l'objet d'offres en dessous des valeurs fixées par le comité d'acquisition : c'est ainsi que la technopole Villette où Despi avait imaginé de regrouper les services techniques fait l'objet d'une option d'achat à 600 000 € quand il est estimé à 1,5 million €. « En 2003, la Ville l'avait acheté 1,2 million € et y a réalisé d'importants travaux. Mais c'est un complexe industriel en pleine ville », constate l'échevin.

D'autres biens vont être mis sur le marché comme les 30 appartements du Saint Charles et, sans doute, le Coliseum. Pour l'ensemble de ces biens dont le nombre devrait atteindre plus de septante, l'idée est de charger les notaires de Charleroi d'en organiser la vente par lots, sous le contrôle du comité d'acquisition. « Pour ne pas rester avec les moins intéressants sur les bras ».

La volonté est aussi d'en étaler la vente dans le temps. « Sur deux années », suggère Massin qui pense qu'une mise massive sur le marché risquerait de le déréguler. L'imagination sera au pouvoir avec différentes formules de vente, l'intention étant de retirer de l'opération un maximum de profit.
Photo: Le Coliseum
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old August 18th, 2010, 12:02 PM   #2
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

Je commencerai par la fameuse Brasserie des Alliés.

Le Soir:

Quote:
La brasserie des Alliés en mal de réhabilitation
SAUSSEZ, ISABELLE

Jeudi 10 avril 2008

Charleroi
La brasserie des Alliés en mal de réhabilitation
Cela fait maintenant près de vingt ans que les Marchiennois attendent la réhabilitation de l’ancienne brasserie des Alliés. Construit par l’architecte René Dubois, le bâtiment, récemment classé site de réhabilitation paysagère et environnementale par la Région wallonne, mériterait un fameux lifting et une nouvelle affectation plus conviviale. À défaut de conclure un accord avec l’actuel propriétaire « récalcitrant aux démarches de la Ville », selon l’échevin de l’Aménagement urbain Eric Massin, les autorités communales envisagent une mesure d’expropriation. Si cette initiative se conclut, des lofts et des espaces dédiés aux petits commerces et à des services à la collectivité pourraient voir le jour dans le bâtiment. (I. S.)
Aux dernières nouvelles, l'ex-brasserie serait éventuellement affectée à l'accueil de sportifs en résidence qui joueraient dans le nouveau stade de Charleroi, tout proche.

Un article du Soir de 1994 (les choses ont heureusement changé entre-temps)

Quote:
LES ALLIES : UN TEMOIN MENACE DU PATRIMOINE INDUSTRIEL DE CHARLEROI QUAND JOSEPH TIROU TENAIT UNE BRASSERIE
GHESQUIERE,DENIS

Mardi 2 août 1994

Les Alliés: un témoin menacé du patrimoine industriel de Charleroi

Quand Joseph Tirou tenait une brasserie...

Il y a bien longtemps que les Carolos n'honorent plus d'un regard ce mastodonte abandonné, qui semble participer - que les Marchiennois nous pardonnent - à la disgrâce générale de ce quartier. Et pourtant, un regard bienveillant admettra que cet édifice familier ne manque pas de cachet. Aujourd'hui chancre méprisé, la brasserie des Alliés fut un foyer d'activités exceptionnel, et sa robuste architecture avait fait grande impression dans les années 30. Surtout, elle est l'imposant témoin d'un secteur naguère florissant dans la région carolorégienne, qui comptait plus de deux cents brasseries au début de ce siècle.

Avant d'être identifié à un bâtiment, la brasserie des Alliés avait été une société, née d'une idée assez originale. La concurrence entre les nombreux marchands de bière, qui se fournissaient auprès d'une foule de petites brasseries et perdaient beaucoup de temps et d'argent en procédant eux-mêmes à l'embouteillage, se faisait au détriment du breuvage.

Le nommé Fernand Lovrix pensa qu'il serait intéressant de les regrouper en une coopérative de vente, et de leur fabriquer, avec des techniques industrielles modernes, une bière de qualité. L'adhésion sans réserve de Louis Cornelis, un des plus grands distributeurs de bières en Pays noir, cautionna l'idée auprès de ses pairs. La brasserie des Alliés fut constituée le 9 avril 1920, dans l'étude du notaire Victor Cornil, avec un capital de quarante mille francs.

Parmi les signataires de l'acte constitutif se trouvait un certain Joseph Tirou. Celui qui allait devenir le grand bourgmestre que l'on sait avait en effet accepté de s'investir dans la gestion financière de la brasserie.

On commença à brasser petitement en louant les installations de la brasserie Hubeau, au 27 de la rue Habart, à Marcinelle. Quelques mois plus tard, le 5 septembre 1921, les Alliés déménagèrent leurs activités dans les bâtiments de la brasserie-malterie de la Sambre, sis rue Léopold Vasse, à Marchienne-au-Pont, à l'emplacement actuel du Colruyt.

Cette année-là, la production passa de 12.000 à 25.000 hectolitres. La brasserie des Alliés pouvait déjà être considérée comme une réussite technique et commerciale. Son essor remarquable fut encore accéléré par la mise en service, en 1928, d'une bouteillerie comportant un groupe de soutirage de 3.000 bouteilles par heure.

Cet outil amena une petite révolution dans le monde brassicole, puisqu'il permit, pour la première fois, de lancer sur le marché le «bouchon-couronne», à savoir la capsule métallique, plus hermétique et plus hygiénique que le bouchon mécanique en porcelaine, muni d'un joint en caoutchouc. Le succès fut total: en 1935, la production de la brasserie des Alliés avoisinait les 150.000 hectolitres, soit près de 10 % de la production totale des 250 brasseries alors en activité sur le territoire du Hainaut.

Cette croissance constante de la production amena les administrateurs à décider la construction d'un nouveau complexe, le long de la route de Mons.

C'est le bâtiment que les Carolos connaissent aujourd'hui comme l'ancienne brasserie des Alliés. Les travaux, confiés à l'entreprise Lixon, avaient été entamés en juin 1937, et l'édifice fut inauguré en septembre 1938. Les dimensions de ce nouveau bâtiment, avec ses 3.600 mètres carrés de surface utile et sa façade principale s'étendant sur plus de 60 mètres, étaient assez impressionnantes. Un tunnel sous la rue Léopold Vasse, reliait les anciennes installations, désormais vouées uniquement à la production, au nouveau complexe, qui abritait les services administratifs et commerciaux, les stocks, la bouteillerie...

TRINQUER AU SOMMET

Le cachet particulier du bâtiment réside bien sûr en grande partie dans sa tour, avec son horloge à trois cadrans. Le nom de la brasserie s'y affichait en lettres de néon... La salle de dégustation et les terrasses, à quarante mètres de haut, offraient une vue imprenable sur le paysage carolorégien.

On ne s'étonnera pas de la déception ressentie par certains amoureux du patrimoine industriel, après l'avis défavorable au classement émis par le conseil communal en mai dernier. Rachetée en 1979 par Piedboeuf, la brasserie marchiennoise a interrompu ses activités au début des années 80 et est considérée comme un chancre encombrant et sans attrait par les édiles.

Il se dit que des candidats repreneurs se proposaient d'en faire un «bazar», projet qui aurait sans doute eu les faveurs de la communauté turque, mais ne fut pas concrétisé. Ce symbole de l'ancienne prospérité du secteur brassicole à Charleroi est peut-être, tout bonnement, appelé à disparaître du paysage marchiennois, dans l'indifférence quasi générale.

DENIS GHESQUIÈRE
Voici quelques liens pour des photos :




=>
http://nicau666.blogspot.com/2007/04...des-allis.html

http://www.photosp.be/photos/explo_u...es_allies.html

Projet Porte Ouest : http://www.espace-environnement.be/p...5_pleniere.pdf
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old August 19th, 2010, 03:15 PM   #3
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719



Bonne idée ce thread.

Je ne me doutais pas que la brasserie des Alliés était si grande. Mais j'avoue que je préfère des lofts qui restent vides pendant un moment avant de trouver un acquéreur qu'un bazar . L'idée d'y accueillir les sportifs est bizarre aussi, ils peuvent bien construire une structure de ce type directement sur le site d'AMS.
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old August 19th, 2010, 05:15 PM   #4
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

Oui, un bazar... Un peu comme le Palais du midi à Bruxelles, en quelque sorte : soit un bâtiment superbe qui trouverait certainement une affectation plus reluisante si le quartier dans lequel il se trouve ne s'était pas autant paupérisé.

C'est tout le problème de la Porte ouest de Charleroi : ancien quartier riche débordant d'activité mais qui n'en finit plus de dépérir.

Il suffirait pourtant de réamorcer la pompe pour y faire revenir une population plus aisée, réintroduire de la mixité sociale. Sans aller jusqu'à la gentryfication. Trouver un juste milieu. Le futur stade, s'il se concrétise, pourrait être le bon signal. Ainsi que, justement, une réaffectation de la Brasserie des alliés en logements de qualité, en centre d'art (cf. le Wiels), en restaurant/brasserie (cf. le Wapping Project de Londres - http://www.thewappingproject.com/). Un restaurant design dans la grande salle voutée, couplé à des logements pourrait inciter une nouvelle population à s'installer à Charleroi.
Bien sûr, manquent des investisseurs avec une certaine foi dans la ville. Les élus ne peuvent pas tout faire…
L'actuel propriétaire du bâtiment doit encore être la société Abetech. On trouve sur leur site un historique de la brasserie et quelques belles photos anciennes:




http://www.abetech.be/index_fr.htm

http://www.abetech.be/ancien/brasserie.htm

Et voici des informations supplémentaires dans les archives du Soir :

http://archives.lesoir.be/classe-le-...30-Z09Q88.html
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 02:24 PM   #5
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719



Un peu de gentryfication ne ferait quand même pas de mal dans certains quartiers, c'est toujours drôle de penser que dans certaines villes c'est considéré comme un problème.
Malheureusement j'ai parfois l'impression que la seule manière d'introduire de la mixité pour les socialistes c'est de construire des logements sociaux.


Concernant le patrimoine à valoriser le théâtre Varia à Jumet est aussi un triste exemple:







http://www.forbidden-places.net/expl...-theatre-varia

http://www.urbexforums.co.uk/showthr...-December-2009

Quote:
Construit de 1910 à 1913 par l'architecte liégeois E.Claes, c'est un bâtiment de béton armé avec une façade imposante d'un style Art Nouveau.

C'est une des rares exemples de théâtres cinématographiques pré-première guerre mondiale subsistant encore.Le "Ciné Varia" est aujourd'hui un lieu dépouillé. Toutes les décorations ont disparu. Toutefois le lieu est impressionant de par son vaste volume intérieur, ses larges balcons et son grand rideau rouge.

L'accès à l'intérieur du théâte étant impossible, le lieu est resté protégé des vandales, pilleurs et autres taggeurs.

Et puis, que s'est-il passé? 1986 marque la fin des activités du théâtre. En 1992, les façades et un versant de toiture du bâtiment sont classées comme monument historique.

En 2000 seulement, l'IPW (institut du patrimoine Wallon) devient propriétaire du théâtre.Les façades doivent retrouver leur aspect d'antan, mais les travaux ne débutent que fin 2004!

Mi-2005, date de l'exploration du bâtiment. Par manque de crédit, les travaux sont interrompus. Projets de cente culturel? Maison pour l'enfance? Ces beaux projets semblent aujourd'hui sans lendemain...


Je n'ai pu trouver aucunes infos récentes sur google, apparemment les rénovations se sont juste arrêtées il y a quelques années par manque de fonds. Sur le deuxième lien, les photos datent apparemment de fin 2009. Peut-être que tu en sais plus?
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 09:09 PM   #6
Le Bruxellois
Registered User
 
Le Bruxellois's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Louvain-la-Neuve
Posts: 1,141
Likes (Received): 1

'y a de belles choses. J'espère qu'après les grands projets 100% neufs de Phénix, on s'attardera aussi à ce patrimoine à l'abandon !
__________________
Photos :
Namur - Ottignies-Louvain-la-Neuve
Le Bruxellois no está en línea   Reply With Quote
Old August 31st, 2010, 01:46 PM   #7
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

@ Karnoit

C'est sûr.... Pour faire (re)venir une classe moyenne à Charleroi et ainsi doper les finances de la ville, il faut qu'elle soit plus belle et agréable à vivre. Mais pour rendre la ville plus belle et agréable à vivre, il faudrait que les finances soient meilleures. L'éternel cercle vicieux. Jusqu'à présent, on ne peut pas dire que Viseur soit parvenu à créer le cercle vertueux espéré. L'échéance de 2012 sera certainement trop courte, mais j'espère que la population reconnaîtra les avancées réalisées et le travail titanesque accompli en coulisses pour ne pas remettre en selle les anciens qui ont laissé la situation dépérir à ce point.

Il y a du boulot aussi avec le théâtre Varia ! Mais ça ferait par exemple une chouette salle de concert...

@ Le Bruxellois

Le Carolo se plaint, à raison, que tout avance trop lentement. Mais tout est à refaire ici, donc par où commencer ?
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old September 9th, 2010, 05:47 PM   #8
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719

à propos de la Brasserie de l'Union:

Quote:
À l'abandon, l'Union est en péril

L'Union en péril... On ne parle pas du pays, mais bien des bâtiments de l'ancienne brasserie de Jumet, qui ne cessent de se détériorer.

À l'abandon depuis 2007, l'ancienne brasserie de Jumet se détériore. La ville met le propriétaire de remplir ses obligations. Mais quel avenir pour le site ?

Il y a moins de quatre ans, la brasserie de l'Union faisait la fierté de Jumet. Il faut voir aujourd'hui l'état pitoyable de cet ancien fleuron industriel du groupe Alken Maes qui y produisait sa gamme de spéciales et blondes fortes, dont les Grimbergen et Ciney : infrastructure à l'abandon exposée au pillage, vitrages brisés et gouttières volées, grillages saccagés...

C'est un bien sombre tableau qu'a dressé le conseiller MR Maxime Sempo au conseil communal. Il a le mérite de mettre en évidence d'importants problèmes de sécurité publique.

Des dispositions rapides

Il apparaît clairement que des dispositions doivent être prises rapidement pour protéger le site, qui constitue une véritable plaie. Ce que la ville s'est engagée à faire.

C'est ainsi qu'elle vient de mettre le propriétaire en demeure de prendre des mesures pour éliminer tous les risques identifiés sur place. Alken Maes dispose d'un délai de 8 jours pour s'exécuter, selon l'échevin de l'Urbanisme Eric Massin dont le service a établi un rapport.

« Il est clair que la brasserie est en train de devenir une friche industrielle », renchérit le bourgmestre Jean-Jacques Viseur. Si le groupe brassicole a tenté d'en vendre les bâtiments, l'opération a échoué.

C'est avec le promoteur HE Immobilier, filiale française d'un investisseur allemand, qu'un projet de réaffectation avait été élaboré sur base des possibilités offertes par la revitalisation urbaine en Région wallonne.

[...]
http://www.lavenir.net/article/detai...&postcode=6000
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old September 15th, 2010, 11:40 AM   #9
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

Je n'ai aucune idée de ce à quoi ressemble la Brasserie de l'Union de Jumet. Je connais juste un peu l'histoire de sa fermeture il y a quelques années seulement.

Je connais mieux Bruxelles, qui fut ma ville pendant une quinzaine d'années, que Charleroi, en fait...
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old September 22nd, 2010, 01:32 PM   #10
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

Le « paquebot » Leborgne classé

Pas vraiment à réhabiliter, car toujours bien habité, mais néanmoins désormais classé : la résidence Albert de Leborgne.



Quote:
CHARLEROI - La Résidence Albert, à Marcinelle, vient d'être classée. (...)
Il s'agit du deuxième building construit par l'architecte Marcel Leborgne à faire l'objet d'une protection dans le périmètre du centre-ville, le troisième à Charleroi avec la villa Darville, à Mont-sur-Marchienne.

Sur le quai de Brabant, en effet, le bâtiment des pianos De Heug est classé depuis 1993. Classé mais en piteux état. Il a été racheté par Shalom Engelstein qui souhaite en faire l'élément de façade principal de l'entrée de son futur hôtel quatre étoiles dans le quartier Rive Gauche. Une étude de marché se poursuit. Le temps presse, estiment les amoureux du patrimoine comme Benoît Dussart, spécialiste de Leborgne. Avec le temps, l'édifice se dégrade. Il ne faut donc plus trop traîner à entreprendre la restauration.

Juste avant la guerre


C'est en 1938 que Leborgne édifie la Résidence Albert, qui compte quinze appartements et le cercle de bridge au rez-de-chaussée. Ce bâtiment aux allures de paquebot se dresse à la proue du bloc de constructions de l'avenue Meurée, à Marcinelle. Le galbe de la façade cache des intérieurs cossus que l'on peut découvrir lors de visites organisées par Benoît Dussart qui habite le building. Architecture mais aussi éléments de décoration, choix des matériaux justifient un décret qui porte sur différents éléments de la résidence, dont la façade et la toiture. Une façade que les propriétaires avaient le projet de restaurer. Ils vont pouvoir bénéficier d'une intervention de la Région wallonne sur les travaux.

La procédure de classement pour la résidence Albert remonte à la précédente législature, sous le mayorat de Jacques Van Gompel. Sept ans plus tard et après des enquêtes publiques largement positives, voici qui donne à l'oeuvre de Leborgne une visibilité accrue dans sa région natale, même s'il est considéré comme un moderniste belge et reconnu en Flandre comme un visionnaire.

Il n'en reste pas moins que des ensembles très significatifs de son travail sont en péril à Charleroi. Comme la Cité de l'Enfance, réalisée la même année que la résidence Albert. Les menaces de démolition d'un de ses pavillons ont incité des riverains et historien à relancer une procédure de demande de classement du site. Une pétition a recueilli un grand succès et des démarches s'organisent auprès de la commission, indique Benoît Dussart.
http://www.lavenir.net/article/detai...&postcode=6000
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old September 22nd, 2010, 02:23 PM   #11
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719



La façade mérite quand même bien un petit nettoyage, la dernière fois que je suis passé devant je l'ai trouvé assez ternie. Mais bon c'est vrai qu'il y a bien pire.

7 ans de procédure par contre, quelle lenteur
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old September 23rd, 2010, 10:40 AM   #12
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

Oui, la façade est fort salie par le temps et la pollution. Mais maintenant, les propriétaires pourront toucher des subsides pour sa réfection.

Pour celles et ceux qui s'intéressent à Marcel Leborgne, le magazine "Villas" (http://www.villas-decoration.com) consacre dans le numéro actuel plusieurs pages à la villa Diricks à Rhode-Saint-Genèse – Sint-Genesius-Rode, qui vient d'être entièrement rénovée.



http://www.villas-decoration.com/art...de=8001&lan=fr

http://www.marcelleborgne.be/recherc...ction=ok&id=72

Last edited by Tiernoise; September 23rd, 2010 at 11:32 AM.
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old November 9th, 2010, 02:24 PM   #13
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719

Toujours Leborgne:


La Cité de l'Enfance préservée ?


Déserté par l’école de jeunes du Sporting de Charleroi, le pavillon d’entrée de la Cité de l’Enfance de Marcinelle pourrait être démoli.


Un couple de passionnés a introduit une demande de classement. Des menaces pèsent sur l'avenir de l'ancien orphelinat de Marcinelle, oeuvre de l'architecte Marcel Leborgne. Les époux Lierneux ont introduit une demande de classement. Avec l'appui d'Espace-Environnement et d'une pétition forte de 1.700 signatures.

Quote:
Risque-t-on de rééditer l'erreur qui a fait démolir la Maternité Reine Astrid, à Charleroi ? Afin de l'éviter, une demande de classement de la « Cité de l'Enfance » de Marcinelle vient d'être introduite par les époux Lierneux-Garny, attachés à Charleroi, à son image et à son patrimoine, avec le soutien d'« Espace-Environnement ».

Œuvre de l'architecte Marcel Leborgne, qui avait conçu la maternité et quelques autres bâtiments qui ont fait la valeur patrimoniale de Charleroi, la « Cité de l'Enfance » a hébergé depuis la fin des années 30 plus de trois cents orphelins, qui y trouvaient une forme d'abri éloigné des orphelinats composés de dortoirs collectifs. La conception architecturale de Leborgne tenait du modernisme social, s'inscrivant dans un cadre verdoyant d'une douzaine d'hectares, où se posaient des pavillons qui constituaient un orphelinat modèle, constitué d'unités de vie de petite taille.

Depuis 1993, la « Cité de l'Enfance » a perdu cette vocation liée à l'aide à la jeunesse. Ses pavillons ont connu une autre destinée, celle d'une cité-jardin à l'anglaise, utilisant au mieux les pavillons promis à d'autres utilités. Une partie d'entre eux, passés à la société de logements La Carolorégienne, sont devenus des logements et des propriétés diverses, ce qui peut nuire à l'unité de l'ensemble. Les voiries ont été entretenues, des ajouts ont été imaginés avec des bonheurs divers à des bâtiments existants, tout comme on a entretenu, parfois sans les soins adéquats, les espaces verts qui les entouraient.

Aujourd'hui, des menaces pèsent sur le pavillon d'entrée du site. Son locataire, l'école des jeunes du Sporting, a été expulsé. L'endroit est resté inoccupé, avec les risques que cela suppose pour sa pérennité. Aujourd'hui, c'est de sa destruction pure et simple dont il est question.

C'est ce qui a suscité cette demande de classement. Les époux Lierneux ont adressé leur revendication au ministre wallon du Patrimoine, Benoît Lutgen, avec l'appui d'une pétition qui a recueilli 1.700 signatures. L'objectif est de préserver l'intégrité de l'ensemble de la « Cité », au prix d'une protection urbanistique, d'un classement comme monument ou comme ensemble architectural, ou d'une concertation entre les occupants.

Sous peine de voir disparaître, une fois de plus, un joyau de l'architecture carolo du 20e siècle.
http://www.lesoir.be/regions/hainaut...vee-802542.php
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old November 10th, 2010, 10:21 AM   #14
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31

Pour ceux qui l'ignorent, la maternité Reine Astrid de Leborgne, que je n'ai pas eu la chance de connaître puisque j'ai mis les pieds à Charleroi pour la première fois en 1996, a été remplacée par le Stade de football du pays de Charleroi. Qui lui même sera bientôt démoli. Ou partiellement démonté.

La maternité était un joyau moderniste, assez similaire au Paquebot de Flagey. On sait donc combien, réhabilité, le bâtiment aurait pu connaître son petit succès...
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote
Old November 24th, 2010, 02:30 PM   #15
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719

Charleroi: 32 habitations classées

C'est suffisamment rare que pour être signalé : plusieurs maisons d'une même rue viennent d'être classées par la Région wallonne. Ces bâtisses de la rue Léon Bernus ont été construites au début du XXème siècle et se distinguent par leur style "art nouveau".

Quote:
Une rue classique, presque banale, de Charleroi. Et pourtant, lorsqu'on s'approche, c'est un tout autre spectacle qui s'offre aux yeux des passants. Plus de trente maisons de style "art nouveau" sont concentrées en une seule et même rue. Claude Vael, historien d'art : "C'est un style qui connaît différentes expressions. Tout d'abord, les formules que l'on connaît bien de Victor Horta. Et puis il y a des manières de faire qui sont plus géométriques. Je pense à Hankar qui, lui, s'inspire davantage des formules viennoises. Les bâtisses de Charleroi, à la rue Bernus, sont vraiment les reflets de ces deux tendances là. Sur un front de rue, on a un résumé de l'architecture 'art nouveau'."

Evènement plutôt rare à Charleroi, la mise en évidence de ce patrimoine architectural réjouit les spécialistes : "C'est une ville qui ne dispose pas d'un nombre considérable d'immeubles classés. Donc, un tel classement est évidemment une nouvelle tout à fait excellente. C'est une façon de donner un coup de projecteur sur le patrimoine carolo qui a autant de qualités d'ailleurs que le patrimoine d'autres cités."

Les propriétaires des biens classés auront la possibilité de recevoir des primes de la Région wallonne en vue d'une rénovation, quelle soit du toit ou de la façade. L'intérieur des maisons, lui, n'est pas concerné par le classement.
http://www.rtbf.be/info/regions/char...lassees-278739
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old August 27th, 2011, 11:46 AM   #16
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719

Cité de l’Enfance : classement en vue

Le ministre wallon du Patrimoine, Benoît Lutgen, vient d’annoncer l’ouverture de la procédure de classement de la Cité de l’Enfance.

Quote:
C’est une bonne nouvelle pour le patrimoine social et bâti de Charleroi. Dans un courrier du début du mois d’août, le ministre wallon du Patrimoine, Benoît Lutgen, annonce la mise à l’instruction de la demande de classement de la Cité de l’Enfance à Marcinelle, un ensemble pavillonnaire conçu par l’architecte moderniste Marcel Leborgne en 1938.

Une procédure s’impose pour déterminer s’il y a lieu de lui accorder le statut de monument et d’établir une zone protection.

C’est en juin dernier que riverains et historiens se mobilisent pour sauvegarder le site. En cause : la possible destruction des pavillons de l’entrée. Longtemps, ce double corps a hébergé l’école des jeunes du Sporting de Charleroi dont les infrastructures sportives ont été transférées de l’autre côté de l’avenue Mascaux.

La sécurisation ne met pas le bâtiment à l’abri d’une démolition, comme l’envisage alors la société de logements « La Carolorégienne », propriétaire du bien.

Le classement : c’est une solution pour éviter un massacre à la Cité de l’Enfance ; le même massacre que celui qu’a connu la maternité Reine Astrid, une autre œuvre de Leborgne, reconnu aujourd’hui comme un architecte majeur du mouvement moderniste.

L’espoir que ça aille vite

Actuellement, l’ensemble de la cité est inscrit à l’inventaire du patrimoine monumental de Belgique mais ne fait l’objet d’aucune mesure de protection décrétale. Il faut donc lui donner les moyens d’échapper à toute altération.

Quatorze bâtiments et ensembles « Leborgne » sont inventoriés en région de Charleroi, mais seulement trois sont classés : après la villa Darville, à Mont-sur-Marchienne, et l’immeuble De Heug racheté par Shalom Engelstein sur le quai de Brabant, la résidence Albert, à Marcinelle, abritant le cercle de bridge à son rez-de-chaussée, a connu le même sort. Sept années de procédure ont été nécessaires pour arriver à cela. C’est en effet sous le mayorat de Jacques Van Gompel en 2003 que la demande de classement avait été introduite.

L’espoir est que les choses aillent plus vite pour la Cité de l’Enfance, qui porterait alors à quatre le nombre de bâtiments et ensembles « Leborgne » classés en région de Charleroi.

http://www.lavenir.net/article/detai...10826_00036525
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old September 22nd, 2011, 11:51 AM   #17
pamplosophe
Registered User
 
Join Date: Feb 2011
Location: Charleroi
Posts: 66
Likes (Received): 2

Excellente idée de topic.

Une bon aperçu du patrimoine carolo nous est donné par le tome 20 du "Patrimoine monumental de la Belgique" consacré à l'arrondissement de Charleroi. C'est une vraie mine d'or : 600 pages de notes et d'illustrations répertoriant autant des batiments classés que des édifices d'intérêts. Une nouvelle édition est actuellement en préparation (vu le boulot, ça peut prendre des années). Mais, pour ceux que ça intéresse, on peut dénicher l'édition de 1995 (encore très valable) pour 10 euros (au lieu de 75!) chez Bibliopolis (sans vouloir faire de pub, bien-sûr).

Un immeuble remarquable,dont on a un peu parlé pendant les dernières journées du patrimoine, est selon moi l'ancien siège du Journal de Charleroi à la rue du Collège. Un superbe bâtiment moderniste, hélas menacé de destruction dans le cadre du projet Rive gauche.
Cliquez ici pour la photo.
pamplosophe no está en línea   Reply With Quote
Old September 28th, 2011, 06:07 PM   #18
Karnoit
Registered User
 
Karnoit's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Charleroi & Brussels
Posts: 2,102
Likes (Received): 719

Une brassée d’inquiétude pour l’Union




Le sort de la brasserie de l’Union s’assombrit. Le centre d’évocation du folklore serait installé à la maison communale de Jumet Chef-Lieu.

Quote:
Les Jumétois ont mal au cœur : lieu emblématique de leur culture populaire et de leur histoire sociale et industrielle, la brasserie de l’Union se dégrade de plus en plus.

En réponse à une interpellation du Conseiller communal Gérard Monseux (PS), l’échevin de l’Aménagement Urbain Éric Massin a déploré l’état de ce bijou du patrimoine, squatté et saccagé jusqu’au pillage du zinc de ses toitures. On se souvient avec nostalgie du fleuron brassicole qu’il fut, produisant notamment la « Cuvée de l’Ermitage », l’une des rares bières belges brassées avec du houblon frais, mais aussi le pôle important que l’Union était restée après le rachat par le groupe Alken-Maes puisque c’est à Jumet qu‘étaient élaborées les spéciales et blondes fortes, Grimbergen et Ciney en tête.

Si le groupe a tenté de vendre les bâtiments, l’opération a échoué. C’est avec le promoteur HE Immobilier, filiale française d’un investisseur allemand, qu’un projet de réaffectation avait été élaboré sur base des possibilités offertes par la revitalisation urbaine en Région wallonne. L’idée était de créer un complexe de logements avec du commerce et des services : un projet validé par la commission consultative d’aménagement du territoire en juillet 2008. Depuis, la crise qui est passée par là a emporté les espoirs de revitalisation. L’ancienne brasserie est devenue un chancre.

La piste du classement

La classer pour la préserver de la disparition ? Si l’idée de Gérard Monseux n’enchante pas le Collège compte tenu de l’état lamentable des lieux, elle a au moins le mérite de rouvrir le débat. Sans imaginer que l’institut wallon du patrimoine puisse protéger l’ensemble, il veut croire à un classement partiel. Les éléments les plus anciens de la brasserie ont été préservés du vandalisme et du pillage, il suffit donc de s’entendre sur ce que l’on veut sauver.

Modération : c’est aussi le mot d’ordre de l’échevin de la Culture Antoine Tanzilli qui a enterré le projet de centre d’évocation des arts populaires et du folklore de l’ancienne majorité. Transformer la brasserie pour en faire un lieu de pèlerinage et de découverte de la Madeleine : le dessein est au-delà des moyens de la Ville et de la Région wallonne. « Les nouvelles réalités budgétaires ont modifié la donne, il faut être raisonnable », indique Tanzilli.

Et de citer l’exemple de Bouffioulx dont le centre d’évocation de la poterie aménagé à grands frais draine à peine 2000 visiteurs par an, c’est-à-dire 40 par semaine. À Jumet, l’idée serait donc d’installer un centre d’évocation dans les locaux de la maison communale du Chef-Lieu. Un projet mesuré qui a pour lui le charme de son réalisme. Parce qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.
http://www.lavenir.net/article/detai...10928_00051193

Last edited by Karnoit; September 28th, 2011 at 06:07 PM. Reason: missing link
Karnoit no está en línea   Reply With Quote
Old September 29th, 2011, 09:41 AM   #19
pamplosophe
Registered User
 
Join Date: Feb 2011
Location: Charleroi
Posts: 66
Likes (Received): 2



Oui! C'est vrai. Ni la Région wallonne, ni la ville de Charleroi ne disposent de moyens financiers à profusion.
C'est le cas partout en Wallonie. Cependant, on voit aisément qu'il y a des endroits où le patrimoine est bien mieux défendu qu'à Charleroi...
Les autorités carolos montrent très peu d'intérêt pour le patrimoine. Rien que les dossiers sur les deux brasseries (l'Union à Jumet et des Alliés à Marchienne) en sont la preuve. Aucun échevin ne s'est bougé pour trouver une solution.
Le contraste par rapport à Rive gauche est saisissant : on donne au promoteur une place publique, on lui promet des expropriations, on exerce des pressions à différents niveaux, bref on se bat. Un seul point commun avec les brasseries : on ferme les yeux sur le patrimoine.
pamplosophe no está en línea   Reply With Quote
Old September 29th, 2011, 04:38 PM   #20
Tiernoise
Registered User
 
Join Date: Nov 2009
Location: Charleroi
Posts: 400
Likes (Received): 31


On oublie aussi souvent la brasserie BAF, à Couillet, en bord de Sambre.

Je n'en connais pas l'histoire, si ce n'est que c'était la bière de prédilection de mes grands-parents quand j'étais tout gamin...

Photos ici : http://www.nicau.be/bafs/baf.html
Tiernoise no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 08:22 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu