daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy (aug.2, 2013) | DMCA policy | flipboard magazine

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Euroscrapers > Local discussions > Switzerland > Lausanne



Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 124 votes, 4.94 average.
Old May 16th, 2012, 11:42 PM   #121
joeytriviano
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 3
Likes (Received): 0

Ben dans la mesure où le quartier de Montelly était là avant... j'imagine pas la tête des habitants de ces maisonnettes et petits immeubles quand ils ont vu ces tours pousser devant eux.
Personnellement, je pense que les dommages collatéraux n'auraient en tout cas pas été pires si les tours avait été construites au Nord de la ville pour une vue sûrement plus belle encore (je pense aux tours de Valmont).
Merci en tout cas pour ta réponse... Si quelqu'un a encore des précisions sur les circonstances de leur construction, je suis preneur.
A+
joeytriviano no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old May 17th, 2012, 12:06 AM   #122
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Quote:
Originally Posted by joeytriviano View Post
Ben dans la mesure où le quartier de Montelly était là avant... j'imagine pas la tête des habitants de ces maisonnettes et petits immeubles quand ils ont vu ces tours pousser devant eux.
Personnellement, je pense que les dommages collatéraux n'auraient en tout cas pas été pires si les tours avait été construites au Nord de la ville pour une vue sûrement plus belle encore (je pense aux tours de Valmont).
Merci en tout cas pour ta réponse... Si quelqu'un a encore des précisions sur les circonstances de leur construction, je suis preneur.
A+
Pour les propriétaires des maisons, ce n'est pas eux qu'il faut vraiment plaindre: avec la plus value qu'aura forcément pris leur bien immobilier avec l'expansion de la ville vers l'ouest à cette époque-là, ils ont eux largement de quoi s'acheter un bien avec vue ailleurs. Ou rester et profiter des avantages d'être en ville.

Cependant, dans la mesure où la densité atteinte avec ces tours pouvait l'être avec des bâtiments moins hauts et contigus, je peux comprendre qu'elles suscitent des désapprobations. Mais personnellement, je trouve excellent de trouver (un peu) de logements en hauteur au bord du lac.
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 17th, 2012, 03:20 PM   #123
HYPEster
Moderator
 
HYPEster's Avatar
 
Join Date: Feb 2009
Location: Lausanne
Posts: 1,292
Likes (Received): 8

J'ai déplacé le sujet sur les tours de Montoie. N'hésitez pas à continuer ici
HYPEster no está en línea   Reply With Quote
Old May 17th, 2012, 05:02 PM   #124
DadaMXX
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 86
Likes (Received): 2

Quote:
Originally Posted by joeytriviano View Post
Juste par curiosité, auriez-vous des infos sur ces tours qui bouchent la vue à tout le quartier Montelly/Montoie?
J'ai habité quelques années à Montelly/Montoie, avec une superbe vue sur le lac, les Alpes et le Jura. Et au milieu les tours des Figuiers... Eh bien, c'était pas gênant du tout ! On est en ville, c'est normal de voir des maisons, et c'est leur nombre plus que leur hauteur qui limite la vue.
DadaMXX no está en línea   Reply With Quote
Old May 17th, 2012, 07:57 PM   #125
joeytriviano
Registered User
 
Join Date: May 2012
Posts: 3
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by DadaMXX View Post
J'ai habité quelques années à Montelly/Montoie, avec une superbe vue sur le lac, les Alpes et le Jura. Et au milieu les tours des Figuiers... Eh bien, c'était pas gênant du tout ! On est en ville, c'est normal de voir des maisons, et c'est leur nombre plus que leur hauteur qui limite la vue.
En fait, je suis un grand malade des belles vues... et un peu fasciné par les hauts bâtiments! Donc je préfère être dans la tour (et en haut) qu'à côté
J'ai vécu quelques temps dans la tour de Pré-du-Marché, avec une vue... à couper le souffle mais je ne pouvais pas m'empêcher d'être horrifié par le spectacle que ce bâtiment plutôt moche offrait aux voisins.
Je pense que je deviendrais fou si on me construisait juste devant ma maison avec vue sur le lac (si j'arrive à en avoir une un jour).
joeytriviano no está en línea   Reply With Quote
Old May 18th, 2012, 04:57 PM   #126
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Bussigny-près-Lausanne : Ancienne Briqueterie Barraud


1859 La briqueterie Barraud est la première industrie à s’implanter à Bussigny, elle exploite un important gisement d’argile.
En 1993, création du centre des Arcades à la place de l’ancienne briqueterie. [à gauche la rue de l'Industrie]
Source: http://www.auguste-piccard.ch/pages/...sta-Progin.pdf


2012 G.E.
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; May 24th, 2012 at 03:09 AM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 19th, 2012, 03:12 AM   #127
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Avenue de France - Place Chauderon


1868 Vue de l'ouest de la place Chauderon prise depuis l'ancienne avenue des Echelettes (plus tard avenue de France), à un point correspondant actuellement au carrefour situé au bas de l'avenue de Beaulieu. Au centre, en partie caché par des arbres, on distingue le poids public. A droite, une scierie, qui devait se trouver à l'emplacement de l'actuelle bibliothèque municipale (n° 11 de la place Chaudron). (Constant-Delessert © collections Musée historique de Lausanne)


2009 Google
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; May 20th, 2012 at 02:53 PM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 20th, 2012, 07:44 PM   #128
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Rue Centrale


1880 Rue Centrale


2012 Rue Centrale (G.E.)
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; May 24th, 2012 at 12:14 AM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 22nd, 2012, 02:07 AM   #129
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

César-Roux - Ancienne douane


1869 Lausanne, rue César-Roux, ancienne douane


2012 (G.E.)
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; May 24th, 2012 at 03:07 AM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 24th, 2012, 12:05 AM   #130
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Avenue de France


28/08/1912 Vue sur le chantier de la construction de l'avenue de France à la hauteur du débouché du chemin des Rosiers. Au bout de la rue, on distingue la tourelle de la maison qui fait l'angle entre la place Chauderon 24 et le premier numéro de l'avenue de France. Sur la droite, l'Asile des Aveugles (n° 15), puis l'Asile Recordon (n° 17) et la maison d'habitation du n° 19. Sur la gauche, une remise avec écurie qui servit de pension de chevaux. Elle fut démolie lors des travaux pour le prolongement de l'avenue de France. http://musees.lausanne.ch/SGCM/Consu...h_result.aspx#


2009 Google
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; May 24th, 2012 at 12:40 AM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 27th, 2012, 01:06 AM   #131
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

A. de France / Avenue de Beaulieu

Av de France / Av. de Beaulieu


1913-1914 Vue sur les bâtiments à l'angle entre l'avenue de France 2 et l'avenue de Beaulieu 1-9. Au premier plan à gauche, le bâtiment de la place Chauderon 24. On aperçoit aussi la tourelle du bâtiment sis sur la rue des Echelettes 2. Au premier plan à droite, des anciens bâtiments en chantier situés sur l'emplacement actuel de la Tour Galfetti (place Chauderon 14-20). http://musees.lausanne.ch/SGCM/Consu...h_result.aspx#
Remarque historique :
L'avenue de Beaulieu est percée entre 1911 et 1913.


2009 Google


1930-40 Vue de la partie ouest de la place Chauderon avec le début de l'avenue de France en perspective.
Remarque historique :
L'immeuble d'angle avenue d'Echallens-avenue de France est construit en entre 1908 et 1909.
(http://musees.lausanne.ch/SGCM/Consu...h_result.aspx#)


2009 Google
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 28th, 2012, 01:23 PM   #132
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Chauderon - Ancien Pont

Chauderon - Ancien Pont


22/05/1914 Vue rapprochée sur les voûtes de molasse d'un ancien pont situé sous la place Chauderon.
Les fouilles sont situées à l'entrée des avenues de France et de Beaulieu sur la place Chauderon. Le Pont est situé à l'ouest de la place Chauderon, en bas de la rue du Petit-Rocher.
Remarques historiques :
Déjà indiqué au XVe siècle, le pont franchit un petit ruisseau au bas de l'actuelle rue du Petit-Rocher.


2009 Google
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old May 30th, 2012, 04:58 PM   #133
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Avenue d'Echallens


10.6.1987 Avenue d'Echallens Steve Stainsbury (Picasa)


2009 Google
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old June 12th, 2012, 11:15 PM   #134
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

1874: et roule le premier train rural

Quote:
LES 250 ANS DE 24 HEURES
1874: et roule le premier train rural
Par Gilbert Salem. Mis à jour à 22h03
En désenclavant le Gros-de-Vaud, le Lausanne-Echallens revigore le rail cantonal


1/2Le Lausanne-Echallens, dit la «Brouette», dont on voit ici locomotive à vapeur, wagons et personnel. La photo date du début du XXe siècle.
Image: DR


Le LEB à toute vapeur à l'avenue d'Echallens.
Image: MUSÉE HISTORIQUE DE LAUSANNE

Le 1er juin de cette année-là, une effervescence populaire règne autour de la première gare d’Echallens, une bourgade de mille habitants. Elle a été édifiée un an plus tôt, à 700 pas de l’Hôtel de Ville, et son inauguration coïncide avec l’ouverture d’un tronçon qui la relie à celle de Cheseaux, elle-même raccordée en 1873 au terminus lausannois de Chauderon.

Les Challensois sont fiers surtout d’apprendre que leur station sera la plate-forme centrale d’un réseau rural inédit, destiné à désenclaver non seulement leur commune mais tout le district dont elle est le chef-lieu, encore éponyme. La jeune compagnie du LE (Lausanne-Echallens, qui prendra plus tard l’acronyme LEB, lorsqu’elle desservira aussi Bercher), les délivrera enfin d’un isolement qui depuis vingt ans affecte leur économie régionale et les prive des commodités de la circulation.

Une précédente évaluation des déplacements entre cette petite agglomération paysanne et la capitale vaudoise (peuplée alors de 26 000 âmes) a démontré une explicite intensification du trafic: une moyenne quotidienne, dans les deux directions, «de 266 piétons et de 212 véhicules contenant aussi des marchandises (…) avec, le dimanche, une circulation huit fois plus forte que les autres jours».

Le monorail Larmanjat
Un projet utilisant le système français Larmanjat, à rail unique, fut d’abord envisagé par un comité d’initiative local. Il avait l’avantage d’être enfoui dans la chaussée, latéralement, de manière à ne point gêner le passage des chars ou carrioles agricoles, de cabriolets chics à capote amovible, de diligences et autres omnibus hippomobiles.

Mais ce monorail Larmanjat fut blackboulé par le Grand Conseil sur la base du témoignage d’un ingénieur qui en observa la marche dans la banlieue parisienne: «La locomotive abandonne fort souvent la voie pour courir à droite et à gauche, telle une brouette.» (Un surnom qui sera repris plus tard, lorsque le LEB s’imposera comme un lien ferroviaire vaudois important, mais dont les cahots resteront légendaires.)

Finalement, un décret cantonal – vite ratifié par un arrêté fédéral – lui substitua un chemin de fer à deux rails: le LE devient le premier train suisse à voie métrique et étroite. Sa ligne sera longue de 14 km, sa rampe la plus déclive de 40%. Il souffrira pourtant d’un défaut technique: la défectuosité du matériel roulant, récupéré d’un ancien chemin de fer français. Il doit être réparé régulièrement, et à grands frais, jusqu’à ce que la compagnie soit unifiée en 1886 à celle du Central vaudois.

Aux premiers mois de son exploitation, le convoi rural pénètre dans les zones urbaines avec tintamarre. Un sapeur le précède en courant, de la halte de Montétan à celle de Chauderon, et en claironnant: «Gare, voici le danger!» Plus amusés qu’effrayés par ce héraut essoufflé, les faubouriens de l’Ouest lausannois lui confèrent le surnom de «nègre fédéral»!

Quant à la locomotive cahotante qui le talonne avec ses sifflements et ses nuages de vapeur, elle a été rebaptisée la «Brouette». Selon d’aucuns, à cause d’une espèce de roue guide dont elle serait affublée en son avant. Selon d’autres, parce qu’elle bringuebale comme une folle en hoquetant entre les pavés, comme à l’ère du système Larmanjat. Autant de versions populaires et contradictoires, de la friction desquelles va jaillir une légende digne de La prose du Transsibérien de Cendrars, en plus modeste quand même. La Brouette ne sera qu’une simple chanson, conçue vers 1925 par un certain Chamay. Plusieurs générations d’écoliers l’apprendront par cœur.

Que chante-t-elle? Des scènes campagnardes en contraste avec l’exaltation, mâtinée de mépris, pour le progrès industriel.
Source: http://www.24heures.ch/vaud-regions/...story/17019157
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old June 17th, 2012, 11:44 PM   #135
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

1877: la «Ficelle» étend la ville

Quote:
LES 250 ANS DE 24 HEURES
1877: la «Ficelle» étend la ville
Par Mehdi-Stéphane Prin . Mis à jour à 21h45
Le chemin de fer Lausanne-Ouchy change profondément Lausanne.


Entre 1877 et 1879, seul le funiculaire Lausanne-Ouchy (LO) fonctionne. Cette photo montre la station Sainte-Luce, rebaptisée plus tard Gare CFF, avec la place prévue pour le Lausanne-Gare (LG) vide.
Image: Musée historique de Lausanne


Rarement l’ouverture d’une ligne ferroviaire aussi courte aura autant marqué une ville. Ce 16 mars 1877, Lausanne inaugure avec faste, entre Ouchy et le Flon, une ligne de moins de 1,5 kilomètre. Un exploit technique. Non seulement les convois de trois voitures gravissent un dénivelé de 120 mètres en moins de dix minutes, mais ils circulent à une fréquence inouïe pour l’époque: toutes les quinze minutes. Sans en être conscients, les 25 000 Lausannois viennent de se doter d’un des premiers chemins de fer métropolitains du monde. La définition d’un métro n’existe pas encore, les habitants lui trouveront un surnom: la «Ficelle». Le Lausanne-Ouchy (LO) est également le premier funiculaire moderne de Suisse. Les pentes de la capitale vaudoise sont vaincues. Enfin. Les premières réflexions pour relier le débarcadère d’Ouchy à la ville, en passant par la gare au bord des vignes, remontent au début des années 1860. Le coup de pouce décisif sera apporté en 1869 par Jean-Jacques Mercier. Ce capitaine d’industrie investira une partie de sa fortune et toute sa passion dans ce projet pharaonique. Outre la construction de la ligne, un aqueduc de 15 kilomètres de long est réalisé depuis le lac de Bret, à côté de Puidoux, pour amener de l’eau sous pression jusqu’au Flon. Dans un premier temps, une turbine hydraulique devait produire de l’air comprimé pour pousser les trains via un système pneumatique. Suite à des essais désastreux, elle fera tourner le câble du LO.

Réfugiés français de la Commune
Les travaux débutent en 1874 avec le percement des deux tunnels, un grand à double voie sous la colline de Montbenon, un plus petit sous la gare. Tous les ouvriers sont des réfugiés français ayant participé à l’insurrection de la Commune de Paris. Sous surveillance policière, ces anciens révolutionnaires avancent péniblement dans des terrains gorgés d’eau. L’appartement du chef de gare se fissure, les coûts du projet explosent. Cela n’empêche pas la Gazette de Lausanne de célébrer à longueur de numéros l’exploit d’une telle réalisation.

Cette révolution urbaine s’apprête à agrandir Lausanne. «Dans quelques années, la ville aura conquis tout le terrain qui la sépare du lac», prophétise le syndic Louis Joël lors de l’inauguration. La «Ficelle» ne se contente pas de faire pousser des bâtiments à la place des vignes, les terres d’excavation de ses tunnels permettent de lancer le remblaiement de la vallée du Flon, appelée à devenir un important quartier d’entrepôts.

Le Lausanne-Ouchy ne transporte pas que des passagers. Il véhicule aussi des marchandises. Cette tâche était confiée à un second funiculaire, celui qui assure, dès 1879, la navette entre la gare et le Flon. Le spectacle étonnant d’imposants wagons chemin de fer traversant la place de la Gare pour être accrochés à la petite «Ficelle» perdurera jusqu’en 1953.

La ville se développe au rythme du passage de ses trains urbains. En 1898, la station de Montriond est inaugurée: les vignes appartiennent au passé. Après des débuts difficiles, la compagnie privée commence à engranger de coquets bénéfices. Le nombre de voyageurs grimpe en flèche. Dans les années cinquante, la «Ficelle» entame une première mue. Les funiculaires laissent la place à des métros à crémaillère.

Le succès ne se dément pas. La ville de Lausanne rachète la compagnie de chemin de fer en 1985. Moins de vingt ans plus tard, des ouvriers commencent à prolonger la ligne. Le Lausanne-Ouchy s’apprête à vaincre de nouvelles pentes. La «Ficelle» se mue en métro sur pneus. Depuis le 27 octobre 2008, plus connu désormais sous le nom de M2, elle continue d’agrandir la ville, en direction d’Epalinges cette fois.

Source: Compagnie du chemin de fer Lausanne-Ouchy, épopée lausannoise, Ed. BVA, 1987.

Quote:
Né en 1826, Jean-Jacques Mercier, père de la «Ficelle», a transformé la tannerie familiale des bords du Flon en industrie prospère. Promoteur des premiers «buildings» lausannois, il se lance dans le tourisme en rachetant le Château d’Ouchy. Opposé à l’impôt progressif, il se réfugie à l’étranger en 1893 et décède à Nice en 1903.
>>Evolution Place de l'Europe<<
(24 heures)

Créé: 17.06.2012, 22h03
Source: http://www.24heures.ch/vaud-regions/...story/26336282
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old June 28th, 2012, 04:55 PM   #136
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Place du Tunnel


1903 Vue générale de la place du Tunnel prise depuis la terrasse du château Saint-Maire. Elle est garnie de rangées de barrières servant à attacher le bétail; un homme est appuyé contre une de ces dernières. Sur la place, on distingue une dizaine de petits chars, quatre chevaux, une rangée de jeunes arbres avec des bancs en-dessous et des personnages assis. A droite de la place, il y a une rangée de maisons, dont une est un atelier de mode (selon le panneau publicitaire disposé sur sa façade), il y a aussi l'école de la Barre avec sa cour plantée d'arbres et un petit bassin au milieu. Derrière l'école, on peut voir un tout petit bout de la rue de la Barre et de l'avenue Vulliemin. En prolongement de la place du Tunnel, on voit à peine le début de la rue de la Borde, ses entreprises et à gauche, un petit bois. A l'arrière-plan sur les hauteurs, on distingue les bâtiments du quartirer de la Pontaise, les casernes, la prison du Bois-Mermet et le bois de Sauvabelin.

Remarques historiques : la prison du Bois-Mermet est en service dès 1904 (projet en 1900).
Les escaliers de la Barre n'existent pas encore.
L'école de la Barre a été inaugurée en 1902.
Le Tunnel de la Barre faisait partie du réseau routier conçu par Adrien Pichard, ingénieur. Le 10 décembre 1836, le Grand Conseil décida de construire la "route de ceinture" qui comprenait le percement de la Barre et la construction du Grand-Pont. En décembre 1850. M. Krieg, architecte désigné par l'Etat pour diriger les travaux, informait la municipalité qu'en raison du "grand nombre d'ouvriers sans ouvrage et qui en sollicitent", la commission des travaux a décidé l'ouverture du chantier du tunnel. En 1851, neuf ans après la mort de l'ingénieur Pichard, débutèrent les travaux. Ces derniers présentèrent quelques difficultés en raison de la nature du terrain. En 1855, le tunnel fut ouvert à la circulation. (Polla Louis, Maisons et quartiers d'autrefois, p. 206)

La place du Tunnel fut construite après le comblement de la Louve; date de l'époque du tunnel de la Barre; utilisée pour le marché au bois (emplacement actuel du kiosque des TL) et pour les foires du petit bétail et des porcs; les forains y détellent aussi leurs roulottes et dressent leur trétaux. (Polla Louis, Maisons et quartiers d'autrefois, p. 206) http://musees.lausanne.ch/SGCM/Consu...h_result.aspx#




2012 Magda Gahli on Panoramio
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old July 1st, 2012, 09:11 PM   #137
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Lousonna (Vidy): la basilique

Quote:
Lousonna vers 200

Un plan régulier autour d'un réseau de rues à angles droits, un aqueduc, des maisons avec leurs cours, des faubourgs artisanaux, des sanctuaires, des cimetières, une place publique, un théâtre... Petite agglomération gallo-romaine typique, Lousonna compte entre 1500 et 2000 habitants. Bâtie tout en longueur au bord du lac, sur la route Vevey-Genève, elle vit surtout de son port. Les marchandises y transitent entre le Léman et la route du Plateau où s'ouvrent, à une trentaine de kilomètres, les voies fluviales du bassin rhénan.

Le forum de Lousonna vers 250

A Lousonna, le centre-ville n'est pas au centre-ville : le forum se situe en effet tout à l'est de l'agglomération. L'emplacement est toutefois bien choisi : sur la rue principale, près du Flon et du lac, au carrefour des axes de passage. De plus, une légère élévation naturelle du terrain renforce la position dominante des monuments.

Le forum de Lousonna ne ressemble pas à ceux des grandes villes romaines, fermés et bordés de portiques, aux secteurs bien séparés, temple imposant d'un côté, basilique de l'autre. Ici, les limites sont floues et le sanctuaire principal, par ailleurs construit tardivement, est au milieu de la place. De plus, malgré sa vocation officielle, il ne s'agit pas d'un temple classique avec fronton et colonnes en façade, mais d'un temple typiquement gallo-romain, dont le plan est hérité des anciens lieux de cultes indigènes : une chapelle carrée entourée d'une colonnade sur les quatre côtés.


Plan des ruines visibles à Vidy

La basilique

Au premier plan, tout au bord du lac, se dresse le plus grand monument de Lousonna. La basilique abrite probablement la salle de réunion du conseil municipal, qui comme pour toutes les cités de l'ancien territoire helvète, dépend des autorités de la colonie d'Avenches, capitale de la cité des Helvètes (civitas helvetiorum). Lesquelles dépendent du gouverneur de la Province de Germanie supérieure, à Mayence. Lequel dépend de Rome.

La basilique est aussi un tribunal, un centre administratif et une bourse de commerce. Sous le portique côté forum, une rangée de boutiques et de bureaux (scholae), dont celui de la compagnie de navigation du Léman, obtenu sur autorisation des décurions d'Avenches.

Une première basilique a été édifiée dans le 2ème quart du 1er siècle de notre ère, sous les règnes de Tibère, de Caligula ou de Claude. Des annexes y ont été ajoutées par la suite.

Source: http://www.latinistes.ch/Textes-museum/museuminsitu.htm
Voir aussi: Lousonna (WIKIPEDIA)


La basilique vers 250


2012 General Electric
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; July 1st, 2012 at 10:48 PM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old July 3rd, 2012, 03:49 PM   #138
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Lousonna (Vidy): L'espace sacré

Quote:
L'espace sacré

Accolé à la basilique, il abrite trois petites constructions juxtaposées, probablement des chapelles où se dressaient peut-être les effigies des divinités. A en croire les dédicaces et une statuette découvertes à proximité, on y vénérait entre autres Neptune, Hercule et Mercure. Ce sanctuaire a subi plusieurs transformations au cours des deux premiers siècles, la dernière étant l'agrandissement de l'enclos, aligné sur la façade des scholae de la basilique.
Source: http://www.latinistes.ch/Textes-museum/museuminsitu.htm



__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old July 5th, 2012, 01:22 AM   #139
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Intérieur de la basilique de Lousonna vers 200


200


2012 General Electric
__________________
General Electric on Panoramio
General Electric no está en línea   Reply With Quote
Old July 6th, 2012, 12:52 AM   #140
General Electric
Registered User
 
General Electric's Avatar
 
Join Date: Sep 2010
Location: Lausanne
Posts: 3,688
Likes (Received): 165

Lousonna (Vidy): Le port


200-250 Le port est situé à côté de la basilique. C'est le point de passage principal pour les marchandises transitant par Lousonna; principalement des olives, du vin de la vallée du Rhône et des conserves de poissons. Les bâtiments adjacents sont les entrepôts de la Corporation des bateliers et des locaux commerciaux. Les barques abordaient soit la rive enrochée, ou étaient tirées sur un plan incliné et maçonné que l'on peut toujours observer aujourd'hui. texte: (Wikipedia)


2012 (General Electric). Un étang rappel aujourd'hui le bord du lac, qui a été repoussé de quelques centaines de mètres à l'occasion de l'Expo nationale de 1964. Pendant cette dernière, on construisit un plancher par dessus les ruines afin d'exploiter cette surface pour l'expo.
__________________
General Electric on Panoramio

Last edited by General Electric; July 6th, 2012 at 01:00 AM.
General Electric no está en línea   Reply With Quote


Reply

Tags
lausanne, urbanisme

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 06:22 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu