daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Maroc > Infrastructures & Mobility projects > Other Infrastructures > Water & Energy



Reply

 
Thread Tools
Old January 4th, 2010, 01:52 AM   #1
BiladAtlas
المخزن يطلع برا
 
BiladAtlas's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: Bilad Al Atlas
Posts: 7,620
Likes (Received): 574

AFOURER | STEP | 460 MW | #Realized

LE MONDE | 02.01.10 | 14h11

A 200 kilomètres à l'est de Casablanca, au pied de l'Atlas, juste au-dessus de la bourgade d'Afourer, un dispositif hydraulique digne des Shadoks strie la montagne d'un filet clair. Deux réservoirs d'eau de 1,3 million de m3 sont reliés par un "pipeline". Entre les deux bassins, deux unités de production hydroélectrique forment le coeur du système. A certains moments, l'eau descend ; à d'autres, elle monte.
Baptisé station de turbinage et pompage (STEP), ce système permet au Maroc de lisser les variations de production de l'éolien et du solaire et de répondre rapidement aux éventuelles pointes de consommation.

Moins médiatisée que l'éolien et le solaire, l'énergie hydroélectrique se trouve pourtant une place de choix dans le développement des énergies renouvelables. Avec des dispositifs qui se démarquent des barrages classiques. Une STEP fonctionne autour d'un aller-retour. Lorsque le réseau a besoin d'électricité, l'eau est libérée du réservoir haut et dévale dans les tuyaux pour alimenter les turbines des unités de production électrique.

La STEP d'Afourer peut ainsi produire 460 mégawatts (MW), soit l'équivalent d'une centrale à charbon. L'eau déversée dans le bassin inférieur est repompée vers le lac supérieur lorsque le besoin d'électricité, et son prix, sont moindres. En général, la nuit. Au total, le rendement d'une STEP - entre l'énergie produite et celle qui est consommée - est de l'ordre de 70 % à 80 %.

La STEP d'Afourer, commandée au français Alstom, a été mise en place fin 2004. Abdellah Moati, le directeur de la production de l'Office national de l'électricité (ONE), souligne la gestion délicate de la demande en électricité de son pays et le nécessaire stockage d'énergie. "Les centrales thermiques classiques, au charbon, qui fournissent une très grande part de l'électricité du pays, fonctionnent de manière optimale lorsqu'elles sont à plein rendement, note-t-il. Le surplus de leur énergie peut être stocké et restitué par la STEP. Par ailleurs, en cas de pointe de la consommation, l'accroissement de la production d'électricité par des centrales à turbines à gaz représentant un coût élevé, il est plus rentable d'utiliser la STEP."

L'équation économique de la STEP d'Afourer est améliorée par le fait que le pompage de l'eau vers le lac supérieur, pendant la nuit, se fait avec de l'électricité importée à coût très compétitif d'Espagne.

Mais l'objectif de l'ONE est aussi la composition avec la STEP d'un portefeuille d'énergies équilibré. Le Maroc affiche l'objectif de produire en 2020 près de 20 % de son électricité grâce aux énergies renouvelables, explique Saïd Mouline, directeur général du Centre développement des énergies renouvelables. Or "l'association de la STEP et des énergies renouvelables offre plus de stabilité dans l'alimentation du réseau", note Adbdellah Saphar, qui supervise pour l'ONE l'exploitation des énergies renouvelables dans le sud du Maroc.

Les STEP peuvent être déclenchées très rapidement, en quelques minutes. Et contrairement à l'hydroélectricité classique, où l'eau n'est pas récupérée, elles sont relativement protégées des risques de sécheresse, même si l'apparition de boues, due à l'assèchement des cours d'eau qui approvisionnent le bassin, peut parfois poser un problème.

"Il y a un regain d'intérêt pour toutes les formes de stockage d'énergie et la STEP répond bien à ce besoin de stockage massif", analyse Cédric Philibert, expert au sein du département des énergies renouvelables de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). L'eau offre un stockage d'énergie plus facile et plus long que les sels fondus ou l'hydrogène. Selon les estimations de l'AIE, près de 100 GW de STEP sont installées ou en cours de création dans le monde, et il existerait un potentiel pour multiplier par dix cette capacité.

La France figure parmi les pays déjà conquis : dans l'Isère par exemple, EDF a associé une STEP au barrage de Grand'Maison. De l'autre côté de l'Atlantique, Steven Chu, le secrétaire à l'énergie de l'administration Obama, aime lui aussi souligner le rôle essentiel que peuvent jouer les systèmes de pompage-turbinage pour le stockage de l'énergie.

Des projets à plus long terme envisagent la création de systèmes reliant des bassins de pompage terrestres, ou des atolls artificiels surélevés, et la mer. Au Maroc, convaincu des avantages de la STEP, l'ONE se prépare à en construire une deuxième près d'Agadir et une troisième au nord du pays.

http://www.lemonde.fr/planete/articl...6705_3244.html




Le reservoir d'en bas se trouve dans le background de cette photo (le bleu en haut a droite) prise des montagnes qui entourent la ville de Ouaouizaght. Le reservoir d'en haut recoit l'eau du barrage Bin Alwidane.
BiladAtlas no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old January 4th, 2010, 02:43 AM   #2
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Quote:
Originally Posted by BiladAtlas View Post
LE MONDE | 02.01.10 | 14h11

A 200 kilomètres à l'est de Casablanca, au pied de l'Atlas, juste au-dessus de la bourgade d'Afourer, un dispositif hydraulique digne des Shadoks strie la montagne d'un filet clair. Deux réservoirs d'eau de 1,3 million de m3 sont reliés par un "pipeline". Entre les deux bassins, deux unités de production hydroélectrique forment le coeur du système. A certains moments, l'eau descend ; à d'autres, elle monte.
Baptisé station de turbinage et pompage (STEP), ce système permet au Maroc de lisser les variations de production de l'éolien et du solaire et de répondre rapidement aux éventuelles pointes de consommation.

Moins médiatisée que l'éolien et le solaire, l'énergie hydroélectrique se trouve pourtant une place de choix dans le développement des énergies renouvelables. Avec des dispositifs qui se démarquent des barrages classiques. Une STEP fonctionne autour d'un aller-retour. Lorsque le réseau a besoin d'électricité, l'eau est libérée du réservoir haut et dévale dans les tuyaux pour alimenter les turbines des unités de production électrique.

La STEP d'Afourer peut ainsi produire 460 mégawatts (MW), soit l'équivalent d'une centrale à charbon. L'eau déversée dans le bassin inférieur est repompée vers le lac supérieur lorsque le besoin d'électricité, et son prix, sont moindres. En général, la nuit. Au total, le rendement d'une STEP - entre l'énergie produite et celle qui est consommée - est de l'ordre de 70 % à 80 %.

La STEP d'Afourer, commandée au français Alstom, a été mise en place fin 2004. Abdellah Moati, le directeur de la production de l'Office national de l'électricité (ONE), souligne la gestion délicate de la demande en électricité de son pays et le nécessaire stockage d'énergie. "Les centrales thermiques classiques, au charbon, qui fournissent une très grande part de l'électricité du pays, fonctionnent de manière optimale lorsqu'elles sont à plein rendement, note-t-il. Le surplus de leur énergie peut être stocké et restitué par la STEP. Par ailleurs, en cas de pointe de la consommation, l'accroissement de la production d'électricité par des centrales à turbines à gaz représentant un coût élevé, il est plus rentable d'utiliser la STEP."

L'équation économique de la STEP d'Afourer est améliorée par le fait que le pompage de l'eau vers le lac supérieur, pendant la nuit, se fait avec de l'électricité importée à coût très compétitif d'Espagne.

Mais l'objectif de l'ONE est aussi la composition avec la STEP d'un portefeuille d'énergies équilibré. Le Maroc affiche l'objectif de produire en 2020 près de 20 % de son électricité grâce aux énergies renouvelables, explique Saïd Mouline, directeur général du Centre développement des énergies renouvelables. Or "l'association de la STEP et des énergies renouvelables offre plus de stabilité dans l'alimentation du réseau", note Adbdellah Saphar, qui supervise pour l'ONE l'exploitation des énergies renouvelables dans le sud du Maroc.

Les STEP peuvent être déclenchées très rapidement, en quelques minutes. Et contrairement à l'hydroélectricité classique, où l'eau n'est pas récupérée, elles sont relativement protégées des risques de sécheresse, même si l'apparition de boues, due à l'assèchement des cours d'eau qui approvisionnent le bassin, peut parfois poser un problème.

"Il y a un regain d'intérêt pour toutes les formes de stockage d'énergie et la STEP répond bien à ce besoin de stockage massif", analyse Cédric Philibert, expert au sein du département des énergies renouvelables de l'Agence internationale de l'énergie (AIE). L'eau offre un stockage d'énergie plus facile et plus long que les sels fondus ou l'hydrogène. Selon les estimations de l'AIE, près de 100 GW de STEP sont installées ou en cours de création dans le monde, et il existerait un potentiel pour multiplier par dix cette capacité.

La France figure parmi les pays déjà conquis : dans l'Isère par exemple, EDF a associé une STEP au barrage de Grand'Maison. De l'autre côté de l'Atlantique, Steven Chu, le secrétaire à l'énergie de l'administration Obama, aime lui aussi souligner le rôle essentiel que peuvent jouer les systèmes de pompage-turbinage pour le stockage de l'énergie.

Des projets à plus long terme envisagent la création de systèmes reliant des bassins de pompage terrestres, ou des atolls artificiels surélevés, et la mer. Au Maroc, convaincu des avantages de la STEP, l'ONE se prépare à en construire une deuxième près d'Agadir et une troisième au nord du pays.

http://www.lemonde.fr/planete/articl...6705_3244.html




Le reservoir d'en bas se trouve dans le background de cette photo (le bleu en haut a droite) prise des montagnes qui entourent la ville de Ouaouizaght. Le reservoir d'en haut recoit l'eau du barrage Bin Alwidane.
Produire autant d'électricité avec aussi peu d'eau est fantastique !
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old January 4th, 2010, 02:45 AM   #3
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,201
Likes (Received): 141

Quote:
Originally Posted by BiladAtlas View Post


Le reservoir d'en bas se trouve dans le background de cette photo (le bleu en haut a droite) prise des montagnes qui entourent la ville de Ouaouizaght. Le reservoir d'en haut recoit l'eau du barrage Bin Alwidane.
Superbes ces lacets entre Ouaouizaght et Afourer. La route est vraiment splendide
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old March 19th, 2011, 07:15 PM   #4
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Posts venant de : { Sustainable Development News } - Ecology

La plus belle réussite énergétique du Maroc méritait au moins un thread à part entière. Les chinois sont en train de construire une STEP de 2000 MW. Je trouve cette solution plus appropriée que l'éolien ou le solaire. La production est parfaitement maitrisée et l'impact environnemental plus faible (petite surface, isntallations partiellement entérrées ...).

__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old March 19th, 2011, 07:22 PM   #5
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Quote:
ALSTOM remporte une commande en consortium de 130 millions d'euros pour une centrale hydraulique au Maroc



22/03/2001

ALSTOM, leader d'un consortium comprenant la société de génie civil marocaine, SGTM, a été sélectionné par l'Office National d'Electricité (ONE) du Maroc pour la fourniture clés en mains d'une station de transfert d'énergie par pompage (STEP). La valeur de la commande, qui prévoit la construction de la centrale d'une capacité de 460 MW à Afourer dans la région de Beni Mellal, est de plus de 130 millions d'euros.

Ce contrat est signé aujourd'hui à Rabat par M. Driss Benhima, Directeur Général de l'ONE et par M.Pierre Bilger, Président Directeur Général d'ALSTOM, en présence du Premier Ministre marocain M. Abderrahman El Youssoufi et du Ministre des Mines et de l'Energie, M. Mustafa Mansouri.

ALSTOM assurera la fourniture, le montage et la mise en service des équipements électriques, mécaniques et hydromécaniques comprenant les turbines pompes, les vannes, les conduites forcées, les alternateurs-moteurs, le contrôle commande et les équipements auxiliaires de la centrale.

La Société Générale des Travaux du Maroc (SGTM) sera le partenaire d'ALSTOM pour la réalisation des travaux de génie civil. SGTM, est le leader marocain sur le marché des travaux publics, avec pour principales activités la construction de centrales, de tunnels et de barrages. Electricité de France (EDF) sera responsable des études de conception.

La STEP sera connectée à un réseau de production électrique et à un système d'irrigation existants. Elle sera constituée de deux usines, chacune équipée de 2 turbines pompes d'une capacité respective de 60 MW et 170 MW, connectées à un poste de 220 kV.

Ces deux usines fonctionneront selon des modes opératoires variés - en série ou en mode de pompage différentiel - assurant en toutes circonstances le débit d'eau nécessaire pour satisfaire aux besoins en irrigation. Ces divers modes d'utilisation constituent une nouvelle application dans le domaine des stations de pompage.

Cette nouvelle réalisation, associée aux centrales existantes d'Afourer, de Bin El Ouidane et de Dchar El Oued, constitue l'un des complexes hydrauliques le plus sophistiqué du monde et le plus important au Maroc. La mise en service de la centrale aura lieu dans 42 mois.

Avec les centrales d'Al Wahda, Matmata, Afourer, Al Massira, Idriss, ALSTOM a déjà installé au Maroc environ 800 MW dans le domaine de la production hydraulique et 1500 MW en production thermique.


* * *

ALSTOM est le spécialiste global des infrastructures pour l'énergie et le transport. La Compagnie sert les marchés de l'énergie au travers de ses activités dans la production, la transmission et distribution, la conversion d'énergie, et l'entreprise électrique, et sert les marchés du transport au travers de ses activités dans les domaines ferroviaire et maritime.

A la suite de l'intégration complète d'ALSTOM Power, le chiffre d'affaires d'ALSTOM s'élève à plus de 20 milliards d'euros, avec un effectif de l'ordre de 140 000 personnes et une présence dans plus de 70 pays
http://www.alstom.com/fr/news-and-ev...aroc-20010322/
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old March 19th, 2011, 07:25 PM   #6
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Nombreux projets similiaires dans le monde.

Dont celui-ci :

Quote:
Stocker les énergies renouvelables : un défi relevé par le pompage turbinage

jeudi 9 juillet 2009

On le sait et nous vous en avons parlé ici ou là : les énergies renouvelables, c’est beau, c’est propre, mais ça comporte un inconvénient majeur : la production par cycles (pas de soleil la nuit, peu d’endroits systématiquement ventés, et jamais de manière régulière, etc), et, par conséquent, les problèmes de stockage de cette énergie.

L’idée assez folle de François Lampérière, ingénieur civil et expert ès barrages, est de construire des îles artificielles au-dessus de la mer pour permettre au système de pompage turbinage d’assurer un flux régulier d’énergie.


Mais plutôt que de bâtir des îles sur la mer, on peut, à l’instar de cette vidéo qui présente le projet en Irlande, utiliser des bassins de rétentions. Tant que la masse d’eau peut permettre de « stocker » l’énergie (en fait, l’énergie nécessaire à son pompage), l’idée de relier des sources d’énergies renouvelables multipes (solaire, éolien, hydro) et de stocker leur production est envisageable. Vous comprendrez mieux de quoi il retourne avec cette vidéo :

http://technologies-propres.blogspot...lables-un.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old April 14th, 2011, 07:10 AM   #7
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Quote:
Líneas de 225 kV S/C y D/C


Datos

Localización: Marruecos
Cliente: Office National de l'Electricite ( O.N.E.)
UTE: Instalaciones Inabensa, S.A.
Puesta en Servicio: En ejecución. Previsto terminar en 2005
Alcance: Contrato llave en mano. Ingeniería, suministro y montaje
Importe: 14.194.000 euros

Descripción de obras

Este contrato comprende la construcción de nuevas líneas y la sustitución de los cables en otras, para evacuar la energía de la central hidráulica de la STEP, situada en Afouree en la zona del Bajo Atlas. Hay que construir 200 km de nuevas líneas, equipadas con conductores de Almelec de 570 mm2 y cable de tierra de fibra óptica OPGW, sobre 606 torres metálicas galvanizadas.
Además hay que sustituir 290 km de cable LA-280 por otro de Almelec de 366 mm2 de sección en líneas existentes.
http://www.inabensa.com/referencia.p...refOpcion=opc3
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2012, 03:13 PM   #8
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Quote:
Electricité : l'appel d'offres relatif à la STEP d'Abdelmoumen sera lancé avant fin novembre


Cette unité sera la deuxième du genre au Maroc après celle d'Afourer. Le montage financier, finalement bouclé en juin dernier, aurait retardé la mise en oeuvre du projet. Ce type de centrales permet à la fois de produire de l'énergie et de stocker celle des centrales lorsque la consommation est basse.


On se réactive du côté de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (ONEE). Le projet de construction d’une deuxième station de transfert d’énergie par pompage (STEP) dans la région d’Agadir, près du barrage d’Abdelmoumen, ressort en effet des cartons. On apprend ainsi de source sûre au sein de l’ONEE que l’appel d’offres relatif à la construction de cette STEP sera lancé dans les prochaines semaines, «probablement à la fin du mois de novembre».

Et pourtant, le projet a enregistré un retard si important que l’on aurait pu s’attendre à ce que l’initiative soit finalement abandonnée. L’appel d’offres devait en effet être initialement lancé fin 2008 pour que les travaux puissent démarrer en 2009 et que la station soit opérationnelle en 2012. Dans le nouveau calendrier, l’ensemble de ces étapes est finalement retardé de 4 ans. Les travaux devraient donc démarrer en 2013 et la mise en service est prévue pour 2016.
D’après les responsables de l’ONEE en charge du projet, le montage financier semble avoir retardé le projet dans son ensemble.

La BEI et la BAD sont les principaux bailleurs de fonds

Les choses ont fini par se décanter puisque le financement a été bouclé l’été dernier grâce à la participation de la Banque africaine de développement (BAD), approuvée le 13 juin dernier. Pour rappel, la Banque européenne d’investissement (BEI) a déjà donné son accord en 2007 pour financer la STEP d’Abdelmoumen, et ce, dans le cadre d’un prêt de 150 millions d’euros, soit près de 1,62 milliard de DH, signé avec l’ancien ONE pour ses projets hydroélectriques qui comprennent la «création et l’extension de projets hydroélectriques, notamment la réalisation d’une STEP à Abdelmoumen, l’extension de la STEP d’Afourer et la réalisation d’une usine hydroélectrique à Tillouguit». De la même façon, la BAD a donné son accord en juin dernier pour un prêt d’environ 3,84 milliards de DH pour le financement du programme intégré éolien, hydraulique et électrification rurale incluant la STEP d’Abdelmoumen et les centrales hydro-électriques de M’Dez et El Menzel. La BAD finance ainsi «les travaux de génie civil, la route d’accès, les équipements électriques, électromécaniques et hydromécaniques de l’usine et le réseau électrique d’évacuation de l’énergie qui sera produite».

Accolée à la retenue du barrage d’Abdelmoumen, la STEP du même nom sera donc la deuxième que compte le Maroc après celle d’Afourer, construite par Alstom et inaugurée en 2004 dans la région de Béni-Mellal. En attendant son extension, cette dernière, qui a coûté 1,7 milliard de DH, produit 460 MW, soit 8% de la puissance électrique nationale installée. Quant à la future STEP d’Abdelmoumen, elle produira 350 MW et permettra ainsi d’alimenter en électricité une grande partie de la région.

Le principe de la STEP d’Abdelmoumen, comme toutes les STEP, consiste en deux réservoirs d’eau d’une capacité de 1,2 million de m3 chacun, disposés l’un au-dessus de l’autre et reliés par un pipeline de 576m. C’est ainsi que les deux réservoirs se renvoient l’eau grâce à une technique simple de va-et-vient. Ce type de centrales hydroélectriques permet donc à la fois de produire de l’énergie et de stocker celle produite par d’autres types de centrales lorsque la consommation est basse grâce au mode pompage et de la redistribuer lorsque la consommation connaît un pic, notamment la nuit. De cette façon, la STEP permet de pallier les aléas des énergies renouvelables, totalement intermittentes.

Raison pour laquelle l’ONEE mise entre autres sur les bénéfices des STEP. En espérant que les projets futurs, s’il y en a, mettront moins de temps à se concrétiser.


Anne-Sophie Martin. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-11-16
http://www.lavieeco.com/news/economi...bre-23814.html

On parle d'éolien, de photovoltaique, de four solaire, de condensateur ... mais je trouve que les STEP sont le meilleur moyen de produire de l'électricité car on peut les installer près des bassins de consommation, pour peu qu'il y ait de l'eau et un dénivelé, et la produciton est régulée selon la demande. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi les européens ne vont pas plus dans ce sens au lieu d'envisager des projets comme Desertec.
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2012, 03:46 PM   #9
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,201
Likes (Received): 141

8% de la production nationale à elle-seule ! C'est colossal. Dans la même logique, les 350 MW du futur STEP du barrage Abdelmoumen devrait représenter environ 6% de la production nationale, ce qui est aussi considérable. C'est vrai qu'on a de la chance d'avoir des montagnes bien arrosées, ce genre de projets pourrait alimenter des régions entières.
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2012, 04:02 PM   #10
D K
Registered User
 
Join Date: May 2009
Posts: 2,964
Likes (Received): 419

En effet c'est assez énorme. Question bête, il faut beaucoup d'énergie pour les pompes? Je ne penses pas, mais c'est peut être en lien...
D K no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2012, 04:09 PM   #11
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Quote:
Originally Posted by Superanouar View Post
8% de la production nationale à elle-seule ! C'est colossal. Dans la même logique, les 350 MW du futur STEP du barrage Abdelmoumen devrait représenter environ 6% de la production nationale, ce qui est aussi considérable. C'est vrai qu'on a de la chance d'avoir des montagnes bien arrosées, ce genre de projets pourrait alimenter des régions entières.
Nuance : 8% de la puissance électrique nationale installée.
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2012, 04:15 PM   #12
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,201
Likes (Received): 141

Ah pardon, j'avais mal lu ! (C'est pas la première fois du me diras ). Mais c'est quand même pas négligeable du tout.
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2012, 10:48 PM   #13
BiladAtlas
المخزن يطلع برا
 
BiladAtlas's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: Bilad Al Atlas
Posts: 7,620
Likes (Received): 574

Quote:
Originally Posted by Gadiri View Post
http://www.lavieeco.com/news/economi...bre-23814.html

On parle d'éolien, de photovoltaique, de four solaire, de condensateur ... mais je trouve que les STEP sont le meilleur moyen de produire de l'électricité car on peut les installer près des bassins de consommation, pour peu qu'il y ait de l'eau et un dénivelé, et la produciton est régulée selon la demande. D'ailleurs je ne comprends pas pourquoi les européens ne vont pas plus dans ce sens au lieu d'envisager des projets comme Desertec.
La fonction des STEP est le STOCKAGE d'énergie. Les STEPS ne produisent pas d'énergie. Ils sont là pour stocker l'énergie déjà produite par d'autre moyens (éolien, solaire, gas naturel, etc).
Lorsque le journaliste de LaVieEco dit que "les STEP produisent 480 MW et que ça représente 8% de la puissance électrique nationale installée" c'est qu'il a induit involontairement le lecteur en erreur. Les STEP produisent 0% de la puissance installée. L’explication est dans l’article de la VieEco lui-même.
Comme exemple, on sait que le Maroc achète de l’électricité de chez l’Espagne. Le Maroc a besoin de cette électricité pendant le soir. Disons il a besoin de 480 MW le soir. Pour sauver de l’argent il ne va pas l’acheter le soir même puisque le prix est élevé à ces heures ci. Il va l’acheter le matin avec un prix bas, et la stocker grâce au STEP. Le soir il va utiliser ces 480 MW stockée. Bien sûr ça va être un peu moins que 480 MW (On doit soustraire la puissance utilisée pour le pompage et les pertes). Le Maroc peut même se permettre de revendre cette électricité a l’Espagne pendant le soir avec des couts élevés.
__________________
.... La patrie ne peut être forte et solide sans une citoyenneté complète ....______Bensaïd Aït Idder

Last edited by BiladAtlas; November 18th, 2012 at 02:37 PM.
BiladAtlas no está en línea   Reply With Quote
Old November 18th, 2012, 01:05 AM   #14
simplet
Registered User
 
Join Date: Jan 2011
Posts: 942
Likes (Received): 127

Quote:
Originally Posted by D K View Post
En effet c'est assez énorme. Question bête, il faut beaucoup d'énergie pour les pompes? Je ne penses pas, mais c'est peut être en lien...
C une manière de stocker l’électricité,

le principe est simple:

- on pompe l'eau vers le bassin en amont après minuit puisqu'il y a une surproduction.

- On produit l’électricité la ou la demande est à son maximum


.
__________________
"Un homme sage remplit d'abord son cerveau avant de vider sa bouche."

Proverbe Kamite

Last edited by simplet; November 18th, 2012 at 08:26 AM.
simplet no está en línea   Reply With Quote
Old November 18th, 2012, 02:36 PM   #15
BiladAtlas
المخزن يطلع برا
 
BiladAtlas's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Location: Bilad Al Atlas
Posts: 7,620
Likes (Received): 574

Quote:
Originally Posted by D K View Post
En effet c'est assez énorme. Question bête, il faut beaucoup d'énergie pour les pompes? Je ne penses pas, mais c'est peut être en lien...
Pour un système avec une efficacité de 80% il faut fournir 100 MW au système (pompes, turbine,..) pour produire 80 MW.
__________________
.... La patrie ne peut être forte et solide sans une citoyenneté complète ....______Bensaïd Aït Idder
BiladAtlas no está en línea   Reply With Quote
Old March 24th, 2013, 06:56 PM   #16
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Quote:
La STEP d’Afourer honorée par les Nations Unies




Publié le 22.03.2013 à 16h56 | Par La rédaction



La Station de Transfert d’Energie par Pompage (STEP) d'Afourer, située dans le complexe hydroélectrique d’Oued el Abid vient d’être promue par les Nations Unies au Mécanisme de Développement Propre, rapporte L'économiste ce vendredi 22 mars.

La réalisation de cette station, fruit d’une collaboration entre la Radeema, le budget général de l’Etat et des promoteurs touristiques, intègre une technologie innovante contre l’émission de CO2, l’AM0080. C’est le conseil exécutif du MDP pour le compte du Protocole de Kyoto qui a homologué ce projet.

Inaugurée fin 2011 par le roi Mohammed VI, la station a nécessité un investissement de 1,23 milliards de dirhams. Elle permet d’exploiter l’énergie excédentaire de l’eau pendant les heures creuses pour la stocker sous forme d’énergie potentielle dans un bassin supérieur, et turbiner cette eau vers un bassin inférieur pendant les heures de pointe.

Chaque jour, plus de 100 000 m3 d’eaux usées sont traitées et l’émission de 60 000 tonnes de CO2 est évitée. Une avancée environnementale conséquente mais aussi un intérêt économique car le procédé permettra à la régie de vendre des crédits carbone sur dix ans.
http://www.yabiladi.com/articles/det...r-honoree.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2013, 09:31 PM   #17
UCF
Registered User
 
UCF's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Posts: 2,632
Likes (Received): 534



Quote:
Station de pompage Afourer


Client (s) : ALSTOM POWER HYDRO / ONE, ONE

Pays : Maroc

Date de construction : 2005

Poids : 6 700 T

Construction d’une station de transfert des eaux par pompage (centrale électrique hydraulique réversible). DLM a réalisé la fabrication de 4 300 m linéaires de conduite forcé de diamètre 3,7 mètres moyen dans diverses qualités d’acier à haute limite d’élasticité, des pièces de ventellerie (vanne wagon, batardeau, bifurcation en Y et en T).

Travaux réalisés :

- Fabrication, transport, montage et peinture
- Transport des matières ouvragées
- Assurance qualité
- Fabrication des conduites forcées
- Fabrication des vannes et grille
- Protection anticorrosion
DLM.ma
UCF no está en línea   Reply With Quote
Old July 26th, 2014, 10:37 PM   #18
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 40,367
Likes (Received): 1499

Je pense que c'est aussi une STEP !

Province de Khenifra

Quote:
Le Complexe hydroélectrique Tanafnit El Borj, situé à 25 kilomètres de la ville de Khénifra, est constitué de deux barrages et deux usines, s'inscrit dans le cadre de la Stratégie nationale de développement des énergies renouvelables, et est doté d'installations techniques de pointe qui lui permettent de mener à bien ses missions.
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 10:29 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu