daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Infrastructures et Transports > Réseau ferroviaire



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old March 9th, 2013, 10:31 PM   #1
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 12,074
Likes (Received): 6342

BEJAIA - BENI MANSOUR | Doublement et Modernisation | 86 km | Under Construction



Source : El Moudjahid 10/03/2013
gms no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old April 29th, 2013, 05:00 AM   #2
aghiles11
aghiles
 
aghiles11's Avatar
 
Join Date: Mar 2009
Location: Suburb of Algiers
Posts: 10,801
Likes (Received): 1756

Sellal donne le coup d’envoi du projet de dédoublement de la voie ferrée Bejaia - Beni-Mançour


Quote:
BEJAIA- Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a donné samedi à Bejaia le coup d’envoi du projet de dédoublement de la voie ferrée Bejaia-Beni-Mançour sur une distance de 87 km.

Confié à un groupe d’entreprises nationales, parrainées par le groupe Cosider, le projet s’inscrit dans le cadre des objectifs du plan national de modernisation du secteur ferroviaire. Il porte sur la modernisation de toutes les installations se trouvant sur son tracé.

Il y est prévu, en effet, outre la réhabilitation, voire la rénovation de neuf (9) gares (Tazmalt, Akbou, Sidi-Aich, Takerietz, Ilmatene, El-kseur, Oued-Ghir et Bejaia), la réalisation de 55 ouvrages d’arts, dont trois (3) tunnels, la suppression de tous les passages à niveau, jonchant le parcours, soit 98 unités, et la mise en place, pour des raisons de sécurité, de plusieurs passages souterrains et supérieurs.

Son itinéraire va épouser, voire chevaucher la ligne existante sur 40% du tracé qui démarre à partir de la rocade nord, à l’ouest de la localité de Beni-Mançour pour s’étendre le long du couloir de la vallée de la Soummam jusqu’à Bejaia.

Sa particularité tient dans les jonctions qu’il autorise avec le port de Bejaia, qui va pouvoir ainsi dégager ou accueillir directement ses frets, d’une part, et, d’autre part, avec les zones industrielles de Taharacht (Akbou) et El-kseur, auxquelles il sera offert l’opportunité d’améliorer leur trafic.

Son impact en fait est d’un enjeu capital. En réduisant les temps de desserte, Alger, à titre d’exemple, sera joignable en 2h30 mn, il donne de nouvelles perspectives socio-économiques à la wilaya, lesquelles sont soutenues, par ailleurs, par un autre projet, tout aussi capital, celui de la pénétrante autoroutière, dont la jonction laisse augurer un avenir prometteur pour toute la région.
http://www.aps.dz/spip.php?page=arti..._article=99128
__________________

To view links or images in signatures your post count must be 10 or greater. You currently have 0 posts.
aghiles11 no está en línea   Reply With Quote
Old July 11th, 2013, 12:54 PM   #3
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 12,074
Likes (Received): 6342

Projet de réhabilitation du rail à Béjaïa
près de 300 oppositions à Ouzellaguen


Quote:
Outre les oliveraies, l’emprise du projet engloutira pour la seule commune d’Ouzellaguen une vingtaine d’habitations et une partie d’une unité industrielle. Pour moderniser la voie ferrée une enveloppe financière de l’ordre de 106 milliards de dinars lui a été dégagée et le délai fixé pour sa livraison est estimé à 60 mois.

Le projet portant réhabilitation et modernisation des installations ferroviaires de la ligne reliant Béjaïa à Beni Mansour sur un linéaire de 87 km vient d’enregistrer un nombre important d’oppositions des propriétaires terriens à exproprier.
Les mécontents n’ont pas manqué de se rendre au siège de l’APC d’Ouzellaguen, où les plans du tracé de la voie ferrée ont été affichés au public, pour manifester leur opposition au projet en émargeant sur le registre de doléances réservé à cet effet. Près de trois cent oppositions ont été enregistrées pendant les cinq jours impartis à cette enquête publique.

Pour certains, «ce deuxième tracé occasionne énormément de dégâts collatéraux par rapport au premier relativement acceptable mais abandonné pour des raisons qu’on ignore». D’autres considèrent que «la servitude d’utilité publique évaluée à 70 mètres est excessive».
Outre les oliveraies, l’emprise du projet engloutira pour la seule commune d’Ouzellaguen une vingtaine d’habitations et une partie d’une unité industrielle. La gare ferroviaire sera déplacée d’une centaine de mètres vers l’est.

Une délocalisation que les opposants au projet ne comprennent pas dans la mesure où son site actuel est, estiment-ils, suffisamment vaste pour accueillir les installations nécessaires. Le foncier se faisant de plus en plus rare, une pétition a été lancée pour recueillir le maximum d’oppositions à même d’inciter les pouvoirs publics à revoir l’étude.

Pour moderniser la voie ferrée une enveloppe financière de l’ordre de 106 milliards de dinars lui a été, pour rappel, dégagée et le délai fixé pour sa livraison est estimé à 60 mois. Prévus pour la fin de l’année en cours, les travaux de réalisation risquent de connaître du retard à cause de ces objections et d’autres qui ne manqueront pas de se manifester dans d’autres communes riveraines du tracé.

Si la population en général a hâte de voir ce projet de dédoublement du chemin de fer se réaliser dans les meilleurs délais, eu égard à l’importance capitale qu’il revêt pour le développement de la wilaya de Béjaïa, nombre de propriétaires terriens à exproprier espèrent, pour leur part, que les indemnisations soient satisfaisantes et versées quelques mois avant l’entame des travaux pour leur permettre de prendre leurs dispositions et ne pas se retrouver, du jour au lendemain, à la rue.
El-Watan
gms no está en línea   Reply With Quote
Old July 12th, 2013, 06:52 PM   #4
nidz
Young Berber
 
nidz's Avatar
 
Join Date: Dec 2009
Posts: 435
Likes (Received): 40

Y a des chance que l'on s'achemine vers les mêmes problèmes que pour la pénétrante vers Béjaïa...
__________________

To view links or images in signatures your post count must be 10 or greater. You currently have 0 posts.
nidz no está en línea   Reply With Quote
Old November 3rd, 2013, 12:22 AM   #5
tomorrowZZbetter
Registered User
 
tomorrowZZbetter's Avatar
 
Join Date: Dec 2010
Posts: 2,280
Likes (Received): 412

LIGNE FERROVIAIRE BÉJAÏA-BÉNI MANSOUR
Un projet de 80 millions d’euros risque de partir en fumée

Quote:
Le dilemme reste entier : doit-on raser des unités de production dont l’une appartient à l’un des leaders nationaux dans son domaine, Soummam, ou doit-on compromettre un projet que les pouvoirs publics considèrent comme structurant ?

Jamais sans doute un projet n’avait soulevé autant de problèmes que celui concernant le dédoublement de la voie ferrée entre Béjaïa et Béni Mansour. Pourtant, les pouvoirs publics n’ont pas lésiné sur les moyens. En effet, quelque 106 milliards de dinars ont été mobilisés pour réhabiliter et moderniser, dans un délai de 60 mois, les installations ferroviaires de la ligne Béjaïa-Béni Mansour, sur 87 kilomètres.
Après avoir buté sur le phénomène récurrent des oppositions de la part de propriétaires terriens contestant notamment le barème d’indemnisation, voilà qu’on apprend que des entreprises, à l’instar de la laiterie Soummam et du fabricant des boissons gazeuses et jus, la sociéré Star, pourraient voir leurs installations détruites pour permettre le passage de la nouvelle ligne de la SNTF.
Joint par téléphone, le cogérant de la laiterie Soummam, Madjid Hamitouche, a confirmé que la nouvelle unité opérationnelle – un investissement de 80 millions d’euros, soit approximativement 10 milliards de dinars, avec 1 140 emplois directs – sera traversée par la nouvelle voie ferrée. “On ne nous a pas demandé de démolir mais, pour l’heure, tout est bloqué”, a indiqué M. Hamitouche.
“Ce que je ne comprends pas, c’est que nous avons obtenu, il y a à peu près deux mois, le certificat de conformité ; sans parler du permis de construire qu’on a eu en 2010 en bonne et due forme. Il y avait un tracé avec les servitudes”, dit-il, exhibant les documents, établis par la même administration et montrant le tracé initial de la ligne ferroviaire. “Maintenant, on nous dit qu’il y a un deuxième tracé.” Un nouveau tracé établi sans qu’il ne soit collationné avec les tracés existants et sans concertation avec les différents services concernés, dont les services techniques des APC. La solution ? “On a entamé des démarches auprès des autorités. On a vu dans un premier temps le ministre de l’Industrie, Amara Benyounès”, a indiqué l’ancien patron de Djurdjura-Danone, Boussad Battouche, aujourd’hui à la tête d’Ela Fruit. “Malheureusement, le projet est décrété d’utilité publique en Conseil du gouvernement et a été endossé il y a 8 mois”. Mais les patrons de PME/PMI de la zone d’activités de Taharcht ne comptent pas rester les bras croisés. “Ils doivent trouver une solution. On ne va tout de même pas mettre à la porte des milliers de travailleurs.”
Il est vrai qu’on ne désespère pas de trouver une issue à l’amiable avec les contestataires (quelque 500 oppositions ont été manifestées dont le plus grand nombre dans la région d’Ouzellaguène, Sidi-Aïch et Akbou). Mais en attendant, le dilemme reste entier : doit-on raser des unités de production dont l’une appartient à l’un des leaders nationaux dans son domaine, Soummam, ou doit-on compromettre un projet que les pouvoirs publics considèrent comme structurant ? Y a-t-il un plan B ? On le saura dans les prochaines semaines. à noter qu’avec le doublement projeté de la voie ferroviaire, le train de voyageurs circulera à 160 km/heure (le train de marchandises à 100) et l’on prévoit aussi la suppression des passages à niveau à l’origine de nombreux accidents, ainsi que la réduction des désagréments dus aux bruits et à l’émission de gaz polluants, a-t-on assuré.
liberté
__________________
À quand la révolution esthétique ?
Savez vous qui sont "كلاب أهل النار"?
tomorrowZZbetter no está en línea   Reply With Quote
Old November 3rd, 2013, 12:33 AM   #6
abdeka
Algerian moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 18,455
Likes (Received): 5170

Quote:
Originally Posted by tomorrowZZbetter View Post
LIGNE FERROVIAIRE BÉJAÏA-BÉNI MANSOUR
Un projet de 80 millions d’euros risque de partir en fumée



liberté
On voit surtout que les responsables locaux de l'époque étaient complètement à la ramasse. Ils ont permis à ces unités d'être bâties à proximité de la voie ferrée.
__________________
"Babylon in all its desolation is a sight not so awful as that of the human mind in ruins." Nelson DeMille, By the Rivers of Babylon.

Visit the
To view links or images in signatures your post count must be 10 or greater. You currently have 0 posts.

tomorrowZZbetter, haroun rachid liked this post
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old November 3rd, 2013, 05:36 PM   #7
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 12,074
Likes (Received): 6342

C'est un projet de doublement et de modernisation d'une ligne existante avec corection du tracé à certains endroits

Je ne pense pas qu'on soit obligé de détruire toute une usine pour fare passer une voie ferrée sur une largeur de quelque mètres

Il y aura forcément des solutions

Affaire à suivre ...........
gms no está en línea   Reply With Quote
Old November 3rd, 2013, 09:57 PM   #8
tandarts
Registered User
 
Join Date: Nov 2012
Posts: 356
Likes (Received): 120

Quote:
Originally Posted by gms View Post
C'est un projet de doublement et de modernisation d'une ligne existante avec corection du tracé à certains endroits

Je ne pense pas qu'on soit obligé de détruire toute une usine pour fare passer une voie ferrée sur une largeur de quelque mètres

Il y aura forcément des solutions

Affaire à suivre ...........
Il faut compter une bande de 70 mètres pour une double électrifiée selon les normes françaises.
tandarts no está en línea   Reply With Quote
Old July 14th, 2014, 12:38 AM   #9
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 2,631
Likes (Received): 964

Quote:
Amar Ghoul à Béjaia
«Le dédoublement de la voie ferrée est vital»


13 juil. 2014 16:32



Amar Ghoul, ministre des Transports

Le ministre des Transports, Amar Ghoul, a effectué aujourd’hui une visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Béjaïa. Il a eu à inspecter plusieurs projets en cours dont celui du dédoublement de la voie ferrée, qui n’avance pas au rythme souhaité alors qu’il s’agit d’un projet éminemment structurant de 106 milliards de dinars.

Forcément, lorsqu’il a inspecté le chantier du dédoublement et de l’électrification de la voie ferrée devant relier la ville de Béjaia à Beni Mansour sur quelque 87 kilomètres, le ministre des Transports a beaucoup insisté sur l’implication de tous pour la réussite de ce projet vital pour la wilaya. Il a affirmé que l’ordre a été donné pour entamer rapidement les travaux concernant les tunnels et les ponts sachant notamment que l’ODS a été remis le 18 juin dernier à l’entreprise en charge de la réalisation.

Avec le dédoublement de la voie ferroviaire, le train de voyageurs circulera à 160 km/heure, le train de marchandises à 100 km/heure, avait expliqué le représentant du Bureau d’études espagnol, qui avait réalisé l’étude lors d’une séance de travail, tenue dans la salle de délibérations de l’APW de Béjaïa.

Autre chantier inspecté, celui de la nouvelle gare maritime de Béjaïa censée être livrée en 2015. Cette nouvelle structure sera construite sur deux étages avec une superficie 4.945m2 pour le premier étage et 4.926 m2 pour le deuxième. Le projet a été confié, pour rappel, à l’entreprise Batimétal. Sur site, il a annoncé la création prochainement d’un nouveau laboratoire d’analyse.

Le ministre des Transports s’est arrêté aussi au niveau de l’aéroport Abane Ramdane de Béjaïa où la piste d’atterrissage devrait connaitre une extension de 800 mètres au lieu des 600 initialement prévus. Ainsi, elle pourra atteindre une capacité d’accueil de quatre gros porteurs supplémentaires. Une équipe technique, composée des cadres du ministère des Transports et des Travaux publics, sera envoyée incessamment à Béjaia pour l’étude du projet. «Nous devons avoir une vision de complémentarité entre l’aéroport, le port et la pénétrante autoroutière pour le transport des voyageurs et des marchandises», a indiqué avec insistance M. Amar Ghoul
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old July 14th, 2014, 07:05 PM   #10
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 2,631
Likes (Received): 964

Voie ferrée Béjaia-Béni Mensour : Les entreprises de réalisation installées en août prochain

Quote:
Voie ferrée Béjaia-Béni Mensour : Les entreprises de réalisation installées en août prochain

le 14.07.14 | 14h24

Le groupement d’entreprises chargé de la réalisation du projet de dédoublement et l’électrification de la voie ferrée Béjaia-Béni Mensour s’installera au cours de la première semaine du mois prochain, a affirmé le responsable de COCIDER TP (chef de file), en marge de la visite, hier, du ministre des transports, Amar Ghoul, dans la wilaya de Béjaia.

Cette ligne ferroviaire, longue de 87km, parcourra de nouvelles emprises qui nécessiteront d’engager une opération d’expropriation. Une étape qui se profile déjà difficile puisqu’à peine ce projet est présenté au public que des oppositions ont surgi, notamment, à Ighzer Amokrane où les habitants avaient proposé un autre tracé.

«Nous ne pouvons pas changer de tracé, car la mise en œuvre de ce programme doit respecter des paramètres techniques et de sécurité que nous devons appliquer», a répondu le ministre à cette préoccupation soulevée par le wali de Béjaia. En effet, ce projet est conçu de manière à améliorer la vitesse (160 km/h) et le niveau de sécurité sur ce tronçon en supprimant, notamment, une centaine de passages à niveaux.

Par ailleurs, la consistance du projet qui doit être achevé dans un délai contractuel de 60 mois à partir de la date de délivrance de l’ODS, le 18 juin dernier, comprend neuf gares ferroviaires qui seront érigées dans les localités de Beni Mansour, Tazmalt, Akbou, Ighzer Amokrane, Takeriet, Sidi Aich, El Mate, El Kseur et Béjaia.

Et ce, en plus de quatre haltes à Allaghane, Azib Ben Chrif, Oued Ghir et une autre à hauteur de la gare routière de Béjaia. De plus, d’importants ouvrages d’arts seront également construits dont trois tunnels au niveau de Sidi Aich, Ilmathen et Takeritz et 21 ponts et viaducs.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old August 11th, 2014, 07:35 PM   #11
carthenas
Registered User
 
Join Date: Nov 2012
Posts: 155
Likes (Received): 152

Synoptique Beni Mansour-Béjaia (87 km)

Synoptique Beni Mansour-Béjaia (87 km)

http://www.anesrif.dz/fr/permalink/3077.html
__________________

gms liked this post
carthenas no está en línea   Reply With Quote
Old December 2nd, 2014, 10:26 PM   #12
b2ooo
Registered User
 
b2ooo's Avatar
 
Join Date: Mar 2011
Location: الجزائر
Posts: 3,360
Likes (Received): 2955



TSA
__________________

To view links or images in signatures your post count must be 10 or greater. You currently have 0 posts.

lyac23 liked this post
b2ooo no está en línea   Reply With Quote
Old December 23rd, 2014, 09:39 PM   #13
gms
Registered User
 
Join Date: Feb 2010
Posts: 12,074
Likes (Received): 6342

Le dédoublement de la voie ferrée entre Bejaia et Béni-Mansour en voie de concrétisation

Quote:
BEJAIA- Le dédoublement de la voie ferrée entre Bejaia et Béni-Mansour, sur une distance de 87 km, est sur le point de rentrer en phase de concrétisation, a indiqué le directeur du projet, Bettayeb Achour.

"Nous sommes en phase d’installation des bases de vie. Et bientôt on entamera les travaux", a-t-il souligné, ajoutant que toutes les démarches procédurières inhérentes à sa réalisation sont achevées ou en voie de l’être. Ainsi en est le cas pour l’enquête parcellaire, conduite par un groupe d’experts fonciers français, dont le compte-rendu est laissé aux soins de l’administration des domaines pour procéder aux évaluations puis aux indemnisations y afférente.

Les travaux débuteront dans les zones où l’emprise est libérée, aussi bien pour le tracé de la voie que pour les ouvrages d’arts. Leur mise en oeuvre est conçue de sorte à ne pas gêner le trafic ferroviaire actuel qui sera maintenu dans sa cadence habituelle, a expliqué ce responsable.

Deux bases de vie sont déjà installées, l’une à Hellouane (Ifri-Ouzellaguene), à 60 km à l’ouest de Bejaia, et l’autre, à Remila, près de Sidi-Aïch et une 3ème est en voie de concrétisation à l’entrée de la ville de Bejaia. "Le parachèvement de cette phase est primordial pour le lancement définitif du projet", a expliqué M. Bettayeb qui relève que les retards accusés jusque-là, sont dus à des contraintes de cette nature, notamment la quête et l’identification de terrains en mesure d’accueillir les bases de vie, et qui ont valu "beaucoup de temps et beaucoup d’effort."

Confié à un groupement d’entreprises, conduit par Cosider-TP, le projet, d’un investissement public de l’ordre de 64 milliards de dinar
s, vise à dédoubler la voie actuelle en exploitation et la rectification de son tracé de sorte à mettre en rail, à terme, des trains pouvant rouler jusqu'à 160 km/heure pour les voyageurs et 100 km/heure pour les marchandises.

Le tracé est dessiné sur la ligne existante sur un chevauchement de parcours de près de 35 km et le reste, soit 52 km, est prévu sur site vierge, et imposé notamment dans la perspective de la correction des courbes et la mise en place d'ouvrages d’arts (55 unités) et des tunnels (03).

Pour ce faire, la libération de l’emprise a mis en évidence l’utilité publique de démolition de 470 habitations et l’affectation partielle (murs et arbres surtout) de 11 unités économiques, a tenu à préciser M. Bettayeb, qui s’inscrit en faux contre les rumeurs colportées par certaines associations qui font état, selon ses propos, d’un "bilan fantaisiste", affirmant que, dès le départ, le souci majeur des promoteurs du projet était "d’épargner, au maximum, les constructions et de réduire autant, que faire se peut, les dégâts induits."

Ce projet est d’une importance socioéconomique capitale pour la wilaya, en général, mais tout particulièrement pour le port de Bejaia qui va pouvoir dégager son fret vers les nouveaux ports secs en projet, à El-kseur et Bordj Bou Arreridj. Sa concrétisation va permettre de rallier Alger en 2h30 minutes.
APS
__________________
"Ne demandez pas ce que votre pays peut faire pour vous. Demandez ce que vous pouvez faire pour votre pays." (John Fitzgerald Kennedy)
gms no está en línea   Reply With Quote
Old December 25th, 2014, 04:18 PM   #14
karim2096
karim ali
 
karim2096's Avatar
 
Join Date: Jul 2012
Posts: 599
Likes (Received): 286

karim2096 no está en línea   Reply With Quote
Old December 25th, 2014, 07:31 PM   #15
LYES
Still Waiting Still
 
LYES's Avatar
 
Join Date: Oct 2010
Posts: 5,128
Likes (Received): 913

Je ne comprendrai jamais ce genre de situation chez nous d'un coté des autorités qui n'associent personne même pas les habitants concernés aux projets d'un autre coté des citoyens qui se fichent si un projet est bénéfique ou pas à la communauté, ils ne demandent pas moins que l'ANNULATION du projet, du jamais vu, pas de dialogue, de solution à mi-chemin rien annulons et retournons chez nous on est assez développé comme ça, le gars qui disait que 9000 travailleurs seront à la rue, est ce qu'il est sérieux?, notre pays est aussi déboussolé qu'on pourrait vraiment faire ça, n'y a t il pas d'autre terrains, des procédure de délocalisation, etc....., moi je n'y comprend rien
__________________
Truth is generally the best vindication against slander. Abraham Lincoln
LYES no está en línea   Reply With Quote
Old February 8th, 2015, 11:15 PM   #16
lyac23
Yacine
 
Join Date: Dec 2013
Posts: 1,272
Likes (Received): 2247

lyac23 no está en línea   Reply With Quote
Old March 13th, 2015, 02:21 PM   #17
lyac23
Yacine
 
Join Date: Dec 2013
Posts: 1,272
Likes (Received): 2247

Siemens upgrades railway line in northern Algeria for double-track operation


Quote:
Munich, 2014-Dec-02

The rail automation specialist ESTEL RA, a joint venture of the Algerian national company for rail transport SNTF (Société Nationale des Transports Ferroviaires) and Siemens, has been awarded an order to deliver rail signaling and operations control equipment for upgrading the line between Beni Mansour and Bejaia for double-track operation. For Siemens, the order is worth about 95 million euros. The customer is the Algerian railway agency ANESRIF (Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires).

Siemens will equip a line section that runs 90 kilometers through the Atlas mountains and serves nine stations with its Trainguard 100 train protection system for ETCS (European Train Control System) Level 1 operation, its Vicos automatic operations control system, as well as with nine Simis W-type electronic interlockings, GSM-R (Global System for Mobile Communication Railways) digital mobile radio technology, and the RailCom Manager (RCM) communications management system. The contract also includes equipment for an operations control center in Bejaia and programs for training personnel how to use this new technology.

. . .

This double-track upgrade will enable the overall maximum speed to be raised to 160 km/h. In addition to cutting journey time between the two cities, the upgrade will also increase the frequency of trains on this commuter route.

. . .
Siemens
lyac23 no está en línea   Reply With Quote
Old March 13th, 2015, 07:30 PM   #18
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 2,631
Likes (Received): 964

Quote:
Originally Posted by lyac23 View Post
Siemens upgrades railway line in northern Algeria for double-track operation

Munich, 2014-Dec-02

The rail automation specialist ESTEL RA, a joint venture of the Algerian national company for rail transport SNTF (Société Nationale des Transports Ferroviaires) and Siemens, has been awarded an order to deliver rail signaling and operations control equipment for upgrading the line between Beni Mansour and Bejaia for double-track operation. For Siemens, the order is worth about 95 million euros. The customer is the Algerian railway agency ANESRIF (Agence nationale d'études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires).

Siemens will equip a line section that runs 90 kilometers through the Atlas mountains and serves nine stations with its Trainguard 100 train protection system for ETCS (European Train Control System) Level 1 operation, its Vicos automatic operations control system, as well as with nine Simis W-type electronic interlockings, GSM-R (Global System for Mobile Communication Railways) digital mobile radio technology, and the RailCom Manager (RCM) communications management system. The contract also includes equipment for an operations control center in Bejaia and programs for training personnel how to use this new technology.

. . .

This double-track upgrade will enable the overall maximum speed to be raised to 160 km/h. In addition to cutting journey time between the two cities, the upgrade will also increase the frequency of trains on this commuter route.
Google Traduction

Quote:
Siemens met à niveau la ligne de chemin de fer dans le nord de l'Algérie pour un fonctionnement à double voie

Munich, 2014-Déc-02

Le spécialiste de l'automatisation ferroviaire ESTEL RA, une coentreprise de la compagnie nationale algérienne pour la SNTF de transport ferroviaire (Société Nationale des Transports Ferroviaires) et Siemens, a reçu une commande pour fournir la signalisation ferroviaire et de contrôle des opérations équipement pour la mise à niveau de la ligne entre Beni Mansour et Bejaia pour un fonctionnement à double voie. Pour Siemens, l'ordre vaut environ 95 millions d'euros. Le client est l'agence ferroviaire algérien ANESRIF (Agence nationale d'études et de Suivi de la réalisation des Investissements Ferroviaires).

Siemens va équiper une section de ligne qui fonctionne 90 kilomètres à travers les montagnes de l'Atlas et dessert neuf stations avec son système Trainguard 100 de protection de train pour l'ETCS (European Train Control System) Niveau 1 fonctionnement, ses opérations automatiques Vicos contrôlent le système, ainsi que neuf Simis enclenchements électroniques de type W, GSM-R (Global System for Mobile communication Chemins de fer) de la technologie de radiocommunication numérique, et l'Rail Com Manager (RCM) système de gestion des communications. Le contrat comprend également l'équipement pour un centre de contrôle des opérations à Bejaia et des programmes pour la formation du personnel comment utiliser cette nouvelle technologie.

. . .

Cette mise à niveau à double voie permettra la vitesse maximale globale à être porté à 160 kilomètres par heure. En plus de réduire la durée du trajet entre les deux villes, la mise à niveau permettra également d'augmenter la fréquence des trains sur cette route de banlieue.
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old March 21st, 2015, 05:20 AM   #19
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 2,631
Likes (Received): 964

DÉDOUBLEMENT DE LA VOIE FERRÉE BEJAIA-BÉNI MANSOUR
Les responsables se concertent avec les opposants au tracé

Quote:
DÉDOUBLEMENT DE LA VOIE FERRÉE BEJAIA-BÉNI MANSOUR
Les responsables se concertent avec les opposants au tracé

Par Arezki SLIMANI - Jeudi 19 Mars 2015

Une journée d'information sur le projet de réhabilitation et de dédoublement de la ligne ferroviaire Béni Mansour-Béjaïa sur 88km s'est tenue mardi dernier en présence du représentant de Oufella de l'Agence nationale d'étude et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (Anserif), le wali, les élus et les représentants des associations concernées par le tracé de ce projet pour lever les ambiguïtés y référant, a indiqué un communiqué de la wilaya. Dans son allocution, le chef de l'exécutif de la wilaya a rappelé, selon le même communiqué «la nécessité et l'utilité de ce grand projet pour les citoyens de la wilaya». Profitant de l'occasion, «il a lancé un appel aux députés nationaux afin d'intervenir au niveau du ministère des Transports pour faire lever les contraintes que rencontre ce projet sur le terrain, ainsi que les autres projets de la wilaya en général».

Pour un coût global estimé à 106 milliards de dinars, le tracé comprend le dédoublement et la réhabilitation de la voie ferrée et la réalisation de 100 passages à niveau. Ce qui permettra à terme aux trains de rouler à une vitesse projetée de 160km/h. Après la présentation de ce tracé à l'assistance, les représentants des associations «ont exprimé leur désaccord par rapport au tracé retenu» et «ont proposé de le revoir ou d'envisager carrément un autre».
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old April 22nd, 2015, 01:50 AM   #20
tardiz67
Registered User
 
tardiz67's Avatar
 
Join Date: Nov 2014
Posts: 1,003
Likes (Received): 1683

__________________
J'aimerais mieux être le premier dans ce village que le second à Rome.

salimdz liked this post
tardiz67 no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 12:31 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2015, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2015 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2015 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu