daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy (aug.2, 2013) | DMCA policy | flipboard magazine

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Maroc > Regional development > North

North » Tangier | Nador | Tetouan



Reply

 
Thread Tools
Old December 18th, 2011, 02:55 PM   #721
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
Développement
Mise à niveau urbaine de Fnideq



Publié le : 13.12.2011 | 06h20


«Fnideq, une cité en plein essor à la faveur d'une formidable mue urbaine».



Fnideq, cette petite ville du nord du Maroc qui comptait moins de 53 mille habitants en 2004, vit au rythme d'une belle aventure urbaine, elle-même émanation d'une renaissance socioéconomique sans précédent sous l'impulsion de S.M. le Roi Mohammed VI.

A la faveur des multiples projets réalisés dans le cadre de son programme intégré de mise à niveau urbaine, la cité est en passe d'opérer une formidable mue urbaine offrant à ses habitants et visiteurs un cadre de vie agréable et des infrastructures et services de proximité de grande qualité.

En effet, en application des Hautes instructions royales pour l'amélioration de la qualité de vie des Marocains, suivant une stratégie de développement harmonieux et équilibré de l'ensemble des régions du Royaume, la ville de Fnideq s'est vue doter d'un programme de développement global, sous l'effet duquel elle s'est quasiment renouvelée et a beaucoup évolué.

Plusieurs chantiers d'aménagement et d'embellissement furent ainsi lancés selon une politique d'urbanisation à dimension humaine tenant en ligne de compte les besoins de la population, les normes environnementales et les exigences du développement durable.

Fnideq s'est du coup transformée, en l'espace de quelques années, en une véritable cité attractive aussi bien d'un point de vue résidentiel qu'en termes de tourisme, de commerce et d'investissements.

Doté de centaines de millions de dirhams, le plan de mise à niveau de Fnideq pour la période 2006-2011 s'oriente vers la préservation du cachet architectural méditerranéen fondamentalement arabo-andalous, de manière à mettre en valeur les spécificités locales et à promouvoir l'offre touristique de la ville.

Fnideq, site stratégique en plein essor

A eux-seuls, les travaux d'aménagement de la ville de Fnideq ont absorbé plus de 61% du budget alloué à ce programme
, le reste étant affecté aux routes, au transport urbain, à l'éclairage public, aux réseaux de distribution d'eau et d'assainissement, aux infrastructures de proximité et à la réhabilitation du patrimoine culturel.

C'est ainsi que plusieurs quartiers sous-équipés de Fnideq ont été entièrement restructurés et bien d'autres suivront dans le cadre du programme complémentaire de mise à niveau urbaine (2011-2014), doté de plus de 300 millions de dirhams avec à la clé une série de projets structurants de grande importance pour la population.

De même, et grâce à son plan de mise à niveau, le centre-ville et les principales artères de Fnideq ont été rénovés, l'entrée de la ville et la corniche ont fait peau neuve, sans oublier la réalisation de plusieurs places publiques et d'espaces verts.

De plus, la double voie rapide, qui a mis Fnideq à dix minutes seulement du port Tanger-Med, a conforté le développement urbanistique de la cité et renforcé encore plus l'intérêt que lui portent les promoteurs immobiliers aussi bien marocains qu'étrangers.

Les projets réalisés à Fnideq dans le cadre des programmes de l'habitat social et «villes sans bidonvilles» en disent long sur la Haute sollicitude dont S.M. le Roi Mohammed VI entoure les habitants de cette petite cité du Nord. A fin 2007, plus de mille ménages ont bénéficié de logements sociaux qui présentent tous les attributs de confort, le tout avec un coût global d'environ 153 millions de dirhams.

La mise en place du programme complémentaire de mise à niveau urbaine de Fnideq est une autre illustration de l'intérêt que porte le Souverain aux habitants de cette ville. Ce plan quadriennal (2011-2014), qui prévoit plusieurs actions de nature à pallier aux dysfonctionnements spatiaux et favoriser l'accès de la population aux infrastructures de base, vise à répondre aux besoins et aspirations des habitants de cette région si chère à Sa Majesté le Roi.



Par MAP
http://www.lematin.ma/express/Develo...eq/160006.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old January 18th, 2012, 08:57 PM   #722
ilyesdemars
Registered User
 
ilyesdemars's Avatar
 
Join Date: Mar 2010
Location: Marseille-Oujda
Posts: 2,093
Likes (Received): 84

Quote:
TANGER: UNE DÉCENNIE D’INVESTISSEMENTS
196 MILLIARDS DE DH D’INVESTISSEMENTS DEPUIS LE LANCEMENT DU CRI
LE PROJET RENAULT CONSACRE LA DESTINATION


Le projet d’usine de Renault consacre Tanger en tant que destination privilégiée pour les investissements

C’EST une véritable pluie d’investissements qui s’est abattue sur la ville de Tanger et sa région lors des dix dernières années. Depuis 2002, date de la mise en place du Centre régional de l’investissement (CRI), ce sont pas moins de 196 milliards de DH qui ont été injectés dans la Région dans des projets étatiques ou accompagnés par l’Etat. Des projets structurants comme le complexe portuaire Tanger
Med ou encore l’infrastructure ferroviaire et routière qui l’accompagne mais aussi d’autres projets comme le TGV ou la future ville de Chrafate sont parmi les projets qui ont été accompagnés par le CRI durant cette décennie, selon Hassan Salmi, son directeur par intérim. Et cerise sur le gâteau, le projet de l’usine automobile de Renault dont l’inauguration est prévue le 9 février prochain. Pour Salmi, ces investissements ont permis à la ville de Tanger de gagner des galons et d’apparaître sur les radars des pays et des investisseurs à l’échelle internationale. Si le rôle du CRI paraît évident pour Salmi vu qu’il est l’un des bras armés au niveau de la politique d’encouragement des investissements au niveau local, il n’en reste pas moins vrai que la ville de Tanger est prédestinée à un tel succès auprès des investisseurs. En effet, selon lui, la ville dispose d’importantes qualités permettant l’attrait d’investisseurs comme la capacité d’offrir un cadre agréable aux expatriés. Ce dernier est en effet un critère sur lequel se basent de nombreux investisseurs et qui permet de faire la différence entre deux destinations aux avantages fiscaux similaires. «En effet, la plupart des investisseurs ne viennent pas à la découverte de la destination, mais ont fait le choix de Tanger avant de venir», nuance Salmi. La ville de Tanger est en effet choisie sur la base d’un benchmarking avec d’autres destinations par la plupart des opérateurs installés. En outre la ville offre un «salaire urbain» (terme qui désigne les avantages qu’offre la destination hors les avantages fiscaux et pécuniaires pour les expatriés: scolarité non interrompue, lieux de loisirs, églises ou synagogues par exemple, etc.) qui la rend aussi attractive que toute autre capitale européenne, toutes proportions gardées. Les autres projets en cours au niveau de la ville comme la réhabilitation du port et de son périmètre immédiat devraient aider dans ce sens en mettant en place un environnement urbain encore plus attrayant (cf. www.leconomiste.com).
l'économiste
__________________
Rouge est mon sang , Vertes sont mes veines, Marocain je le suis et je le resterai !!
ilyesdemars no está en línea   Reply With Quote
Old February 24th, 2012, 07:45 PM   #723
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
Tanger-Tétouan : 50 000 emplois nouveaux disponibles pour les deux années à venir



Techniciens spécialisés, middle management et main-d'oeuvre non qualifiée, les entreprises ont besoin de tout. Le débauchage est devenu une pratique courante dans la région, en particulier chez les équipementiers automobile. Les cadres peuvent gagner 30 à 50% de plus que la moyenne nationale dans leur spécialité.


Le lancement à Tanger de la méga-usine de Renault place le Nord-Ouest parmi les gros pourvoyeurs d’emplois du pays. Durant les 10 dernières années, le nombre de postes créés dans les différentes activités industrielles s’élève à plus de 250 000, dont 70% sont composés de main-d’œuvre non qualifiée. Et rien que dans Tanger Free Zone, deuxième plateforme industrielle du Royaume, 40 000 recrutements ont été effectués entre 2001 et 2010, soit une moyenne de 5 000 par an, tandis que la zone industrielle de Gzenaya et celle de Moghougha ont embauché respectivement 12 000 et 20 000 personnes. Dans l’usine de Renault, 2 500 employés font déjà tourner les machines du constructeur en attendant les 3 500 autres personnes qui les rejoindront dans les semaines à venir.

Cette tendance va s’accentuer dans les années à venir puisque le projet du groupe français ainsi que d’autres investissements prévus dans la région feront appel à des milliers d’emplois. Précisément, l’usine de Renault générera 30 000 emplois, entre autres chez la douzaine d’équipementiers qui lui fournissent des pièces détachées.

De même, Tanger Shore, version tangéroise de l’offshoring, attire de plus en plus d’entreprises hispanophones telles Atento, filiale de Telefonica, en raison de la proximité géographique et culturelle avec le marché espagnol.
«Cette concentration a engendré une croissance brutale de l’emploi industriel, notamment dans le secteur automobile, alors que l’offre d’emploi reste limitée», signale Zhor Chahir, présidente de l’Association des gestionnaires et formateurs du personnel Chamal (Agef Nord) et DRH à Automotive Wiring Systems Morocco. Le déficit en main-d’œuvre est estimé par cette association à 50 000 personnes uniquement pour les deux prochaines années. Il est ressenti essentiellement dans le domaine de l’automobile mais aussi dans d’autres secteurs d’activité tels le BTP, l’aéronautique, l’outsourcing… et il concerne toutes les composantes de la main-d’œuvre. Par catégorie socioprofessionnelle, les besoins portent sur 40 000 ouvriers non qualifiés, 2 000 cadres, 4 000 techniciens spécialisés et autant de middle management. Zhor Chahir cite particulièrement «les techniciens spécialisés, les titulaires d’un diplôme équivalent au Bac+2 ayant reçu une expérience dans les usines, les qualiticiens, les électromécaniciens, les roboticiens, les mécaniciens et les électriciens».

Cette situation est d’autant inquiétante que le système des établissements de formation n’est pas adapté à la demande des industriels. «C’est surtout la qualité de formation qui fait défaut, du coup on est obligé de former le personnel, soit en interne, soit en recourant à des organismes externes», confie le responsable RH d’un équipementier. Le déficit n’épargne pas non plus les cadres. Cette catégorie est déjà rare, à en croire les responsables de l’Agef.

Kénitra commence à faire la concurrence au Nord

Basés surtout à Casablanca, qui abrite 60% de l’industrie marocaine, les cadres rechignent à se déplacer pour occuper des postes au Nord et notamment à Tanger. Et s’ils consentent à y travailler, c’est au prix de rémunérations intéressantes, largement supérieures à la moyenne nationale. «Ils ont souvent une expérience d’au moins cinq ans, ils ont donc entre 30 et 35 ans, et à cet âge ils sont forcément mariés et parents et sont fort probablement engagés dans des crédits immobiliers dans les environs de Casablanca. Pour les attirer, il faut leur proposer 30 à 50% plus élevé», explique la présidente de l’Agef Chamal.

Les employeurs sont confrontés à un autre problème : le débauchage des techniciens spécialisés. En raison du déficit, les industriels n’hésitent pas à recruter chez les concurrents. Cette pratique est devenue fréquente notamment chez les équipementiers automobiles qui, pour faire face à la pression de leur client Renault, «n’ont plus le temps pour engager des débutants et entamer des cycles de formations», s’indigne un dirigeant d’une société de céramique.

Il y a un autre phénomène qui risque de compliquer davantage cette situation. La cherté de la vie à Tanger. Dans cette région, «80% de la main-d’oeuvre non qualifiée n’est pas originaire de la ville, c’est pourquoi la plupart préfère rentrer dans leur région d’origine au bout de quelques années», précise Mme Chahir. L’implantation de nouveaux pôles industriels comme celui de Kénitra accentue aussi la migration. Ce qui pénalise doublement les industriels de Tanger qui ont perdu des employés qualifiés pour lesquels «ils ont consenti d’importants investissements, notamment dans la formation», disent-ils.




Hakim Challot. La Vie éco
www.lavieeco.com

2012-02-21
http://www.lavieeco.com/news/economi...nir-21381.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old June 1st, 2012, 12:48 PM   #724
GeoUrbain
Registered User
 
Join Date: May 2012
Location: Tangier
Posts: 2
Likes (Received): 0

..

Last edited by GeoUrbain; June 1st, 2012 at 12:53 PM.
GeoUrbain no está en línea   Reply With Quote
Old June 1st, 2012, 12:49 PM   #725
GeoUrbain
Registered User
 
Join Date: May 2012
Location: Tangier
Posts: 2
Likes (Received): 0

...

Last edited by GeoUrbain; August 19th, 2013 at 10:03 AM.
GeoUrbain no está en línea   Reply With Quote
Old October 26th, 2012, 04:52 PM   #726
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
Tanger-Tétouan: La Région approuve son budget

Le Conseil de la région de Tanger-Tétouan a approuvé lors de sa session de septembre à l’unanimité des présents son budget pour l’exercice 2013. Le montant total de ce budget atteint les 80 millions de DH financé en majeure partie par les rétrocessions au niveau central de la quote-part au titre de l’IR et de l’IS avec 45% du total.
Les taxes sur les services portuaires continuent d’être la plus grande source de revenus au budget de la Région avec 23 millions de DH. Au niveau des dépenses, plus de la moitié de ce budget sera consacré à l’Equipement, la Région participe activement aux programmes d’équipement et de désenclavement rural dans le Nord. Mais plus du quart de ce budget, soit 22,7 millions de DH vont aux dépenses de gestion. Les comptes prévisionnels de la Région laissent apparaître un excédent prévu de près de 32 millions de DH.
http://www.leconomiste.com/categorie/de-bonnes-sources
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old October 31st, 2012, 09:13 PM   #727
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
Tanger : L'ONEP annonce 2,1 milliards DH d'investissements



Posté le mercredi, 31 octobre 2012


(www.infomediaire.ma) - L'Office national de l'eau potable (ONEP) compte réaliser au cours de la période 2012-2015 des investissements d'infrastructures d'alimentation en eau potable d'un montant de 2,1 milliards DH (MMDH) au niveau de la wilaya de Tanger. Selon un document de l'ONEP, les projets d'infrastructures visant l'approvisionnement du milieu urbain s'accapareront de plus de 1,8 MMDH, dont 829 millions DH (MDH) concernant des projets en cours de réalisation, notamment la création de la station de traitement de Tanger Méditerranée (120 millions DH).
http://www.infomediaire.ma/news/maro...nvestissements
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 9th, 2012, 06:46 PM   #728
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
Environnement : 22 millions DH pour le 1er parc naturel du Maroc



Posté le vendredi, 09 novembre 2012


(www.infomediaire.ma) - Le ministre l'Intérieur, Mohand Laenser, vient de signer l’arrêté de création du groupement de collectivités de Bouhachem avec pour mission la création et la gestion du Parc Naturel de Bouhachem, monté en partenariat avec la région Provence Alpes Côte d'Azur (PACA) et le parc régional du Lubéron (France). La région PACA vient de voter, fin octobre 2012, sa participation à hauteur de 300 000 euros (3,3 millions DH, MDH) au budget triennal du parc, aux côtés de la région de Tanger Tétouan qui apporte également 3,3 MDH. La direction régionale de l'agriculture débloquera quant à une enveloppe de 15,4 MDH.
http://www.infomediaire.ma/news/maro...turel-du-maroc
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old December 12th, 2012, 03:22 PM   #729
UCF
Registered User
 
UCF's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Posts: 2,593
Likes (Received): 504

Quote:
Tanger-Tétouan : 718 millions DH pour 71 nouveaux établissements scolaires

12/12/2012

L’extension de l’offre scolaire, le soutien social, la maîtrise des dépenses et la rationalisation de la gestion administrative ainsi que la mise à niveau des établissements scolaires figurent parmi les priorités du plan d’action de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation (AREF) de Tanger-Tétouan, au titre de l’année 2013. Et selon son directeur, Abdelouahab Benajiba, les travaux de construction de 71 nouveaux établissements scolaires et 26 internats, d’un coût global de près de 718 millions DH, vont bon train et une dizaine d’unités sont déjà mises en service. La plupart des chantiers sont prévus d’être réalisés en 2013, alors que le reste est programmé pour 2014.
www.infomediaire.ma
UCF no está en línea   Reply With Quote
Old February 15th, 2013, 05:12 PM   #730
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
2013/02/14

• Tanger: Une antenne pour le CRT à Torremolinos


L’antenne du CRT de Tanger-Tétouan sera inaugurée le 8 mars. Un événement auquel seront conviés divers responsables espagnols et marocains lors d’une soirée «au goût du nord», affirment les responsables du CRT. L’une des missions de cette antenne est d’agir en tant que base avancée pour le défrichement tant du marché espagnol que de celui des autres pays européens, fortement représentés à Torremolinos.
l'economiste
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old March 3rd, 2013, 06:06 PM   #731
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294



Quote:
Emploi : les secteurs où l’on recrute toujours à Tanger






Selon l’ANAPEC, la région du Nord doit recruter près de 14 000 candidats pour la période 2012-2014. Automobile, agroalimentaire et offshoring constituent les principaux secteurs où le manque se fait sentir.




Zone franche, port Tanger Med, usine Renault, zone industrielle de Melloussa… Il y a plus de cinq ans, les premiers jalons d’un pôle économique fort et ambitieux ont été lancés en grande pompe dans la région de Tanger-Tétouan. Qu’en est-il aujourd’hui ? La région est-elle toujours attractive ? Selon l’enquête de veille prospective sur l’emploi au Maroc de l’Agence nationale de la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC), la région recense un besoin en recrutement de près de 14 000 emplois

pour la période 2012-2014, la plaçant ainsi en troisième position en termes de besoins exprimés après la région du Grand Casablanca et celle de Rabat-Salé-Zemmour-Zaër. L’étude montre également que 50% des opportunités concernent principalement le secteur de l’automobile (6 747 emplois), suivi de l’agroalimentaire (3 208) et l’offshoring (1 586).
D’autres demandes concernent les secteurs des services, l’industrie, le tourisme, l’éducation, le transport et logistique ainsi que la distribution.

Entretien avec : Ahmed El Meslouti, Consultant directeur associé du cabinet Efficience RH

Par métier, les besoins sont principalement concentrés sur les opérateurs automobile (4 438 emplois), suivis des ouvriers agroalimentaires (3 135), agents d’assemblage (1 680), attachés commerciaux (810), téléconseillers (758), agents de sécurité (310), équipiers (250), employés de libres services (190), caristes (180) et enfin les enseignants (136).

Toutefois, le marché connaît un certain déséquilibre. Selon Said Balhadj, consultant RH et enseignant chercheur à l’Ecole nationale de commerce et de gestion de Tanger (ENCG), la bataille se situe au niveau des techniciens spécialisés. Aujourd’hui, la plupart des écoles de commerce et d’ingénierie de la région forment des Bac+5 qui ont souvent du mal à trouver du travail, surtout dans les PME alors que les besoins exprimés par les entreprises concernent principalement des Bac+2, notamment dans le domaine de l’automobile, l’aéronautique et bien d’autres métiers. Le projet du Centre de formation aux métiers de l’automobile (CFMA), lancé par l’Etat marocain et le groupe Renault, est venu en quelque sorte remédier à la problématique.


La région n’est pas encore compétitive en matière de salaires

Le centre est ouvert pour près de 250 stagiaires et les formations dispensées portent notamment sur l’hydraulique, l’électrotechnique, la mécanique, l’automatisme, la robotique, la soudure…Il s’agit du premier centre situé sur le site de Renault. Un deuxième est également prévu dans la zone de Melloussa-Tanger.
Toujours est-il que les autres profils ne sont pas en reste. Responsables RH, commerciaux, responsables achats, responsables qualité…continuent d’être sollicités sur le marché.
Seul bémol, les entreprises ont du mal à recruter des cadres et des cadres supérieurs. La principale raison est que la région n’est pas encore compétitive en matière de salaires. La rémunération est inférieure de 10 à 20% à ce qui est proposé à Casablanca ou Rabat. Ils acceptent donc difficilement la mobilité géographique.

Du point de vue sectoriel, les professionnels du BTP ont été dépassés par la croissance. Outre la montée des prix des matières premières et de celui du foncier, ce secteur est actuellement en proie à une pénurie de main-d’œuvre. Il faut aller la chercher jusque dans la région du Sud.

Entretien avec : Said Balhadj, Consultant RH et chercheur universitaire à l’ENCG Tanger

Le secteur du tourisme offre également des opportunités pour les demandeurs d’emploi. L’hôtellerie-restauration connaît une bonne croissance. Les établissements sont à la recherche de profils confirmés, et ce, dans plusieurs domaines. De nouveaux projets touristiques à fort potentiel de développement viennent renforcer la capacité hôtelière de Tanger de manière à en faire une destination différenciée, attractive, diversifiée et compétitive. Tanger sera destinée à accueillir plus de 15 000 lits à l’horizon 2015, soit plus de deux fois la capacité actuelle.
Parmi les grands projets qui sont en instance de réalisation à Tanger figurent la zone touristique Ghandouri qui est destinée à accueillir, entre autres, des hôtels, des maisons d’hôtes et des riads mais aussi la reconversion de l’ancien port en zone d’activités touristiques.

Il faut dire d’emblée que les besoins en termes de profils dans ce secteur s’annoncent difficiles à combler et pour cause, outre la maîtrise du métier, les exigences en termes de langues et présentation sont de plus en plus élevées. Sans oublier que le secteur connaît un fort turn-over dû en grande partie à la concurrence étrangère. Les profils les plus pointus préfèrent s’expatrier dans les pays du Golfe ou en Europe pour des raisons de salaire ou d’évolution de carrière.
Autre activité qui recrute : les centres d’appels. Bien évidemment leurs besoins portent sur les téléopérateurs, les téléconseillers ou encore les superviseurs. Cependant, les personnes qualifiées manquent cruellement dans ce domaine comme le précisent les spécialistes du recrutement. Sur 500 demandes d’emploi, il faut compter en moyenne 5 personnes valables ayant une bonne maîtrise des langues et une aisance dans la communication. Ce chiffre reflète le décalage qui existe entre les profils désirés et ce que l’on trouve sur le marché.

Face à cette pénurie de candidats, «les entreprises locales ont un double challenge. Elles doivent aussi bien recruter des profils pointus que fidéliser leurs effectifs, de peur qu’ils aillent ailleurs là où l’herbe est plus verte, surtout chez les groupes étrangers», constate Ahmed El Meslouti, consultant RH. Certaines industries, notamment le textile, ont enregistré ces dernières années des taux records de turn over.




Brahim Habriche. La Vie éco
www.lavieeco.com
2013-02-27
http://www.lavieeco.com/news/la-vie-...ger-24738.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old March 3rd, 2013, 06:09 PM   #732
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
Emploi à Tanger : Avis d'Elias El Mehdi, DG de Samel Auto




"On constate une pénurie de profils de techniciens qualifiés notamment en électromécanique et en carrosserie"



Suite à une longue expérience sur l’axe Casablanca - Berrechid, j’ai décidé en 2009 d’investir dans le secteur automobile. Ma réflexion m’a mené inéluctablement vers le choix stratégique de la ville de Tanger car nous croyons que les opportunités d’affaires dans la région Nord du Royaume sont prometteuses pour plusieurs raisons:
- le bond des investissements à Tanger est une soupape pour décongestionner l’axe économique Settat-Casablanca-Rabat ;
- les nouvelles synergies sectorielles (notamment dans le secteur automobile en forte croissance) présentent pour nous une occasion idoine de développement. Nos clients à Tanger et dans la région Nord dans son ensemble sont friands de partenaires fiables, ce qui nous encourage à investir plus ;
- les régimes fiscaux incitatifs nous confortent aussi dans notre choix d’investissement.

Vu tous ces éléments, Tanger attire de plus en plus de compétences nationales en sus des compétences locales existantes. Après 4 années d’existence à Tanger, Samel Auto est bien ancrée dans la zone industrielle de Mghogha. Aujourd’hui, nous faisons partie du paysage socioéconomique local et y sommes parfaitement intégrés. Cependant, nous constatons une pénurie de profils de techniciens qualifiés notamment en électromécanique et en carrosserie. Ce sont les mêmes profils qui changent d’entreprise à chaque fois qu’on leur offre 500 DH de plus. Il existe un turnover terrible dans ce domaine. Même les Institus spécialisés de technologie appliquée (ISTA) ne forment que des profils en électromécanique et donc il est difficile de trouver un technicien spécialisé en carrosserie. Malheureusement, il n’y a que le débauchage qui fonctionne pour ce type de profils. Pour nous, le véritable challenge est de trouver de solides compétences et retenir les bons collaborateurs qui sont souvent chassés par les grands groupes internationaux.

Concernant les salaires, il faut compter entre 3 000 et 4 000 DH pour un technicien qualifié, 7 000 DH pour un chef d’équipe et 8 000 DH pour un responsable service clientèle. Si j’ai un autre vœu à formuler, ce serait de voir la région, Tanger en particulier, continuer sur la lancée de la formation qualifiante et que des ponts plus importants se créent entre l’entreprise et l’école dans l’intérêt de tous.

Je voudrais souligner par ailleurs que malgré tous les avantages offerts, beaucoup reste à faire pour protéger les PME régionales des risques existants. Si Tanger est une destination intéressante pour l’investissement qui est à la base de la création d’emplois, elle a aussi des problèmes qui lui sont propres. Tanger est loin des centres de décisions patronaux, ce qui fait que certains problèmes ne sont pas toujours bien perçus. Je cite ici les délais de paiement qui aujourd’hui étouffent la trésorerie des PME de la région sans que personne n’y voit une thématique d’importance nationale. Je pense également que tout le cadre institutionnel ne doit pas être pensé sous l’angle des investissements étrangers.


La Vie éco
www.lavieeco.com

2013-02-27
http://www.lavieeco.com/news/la-vie-...uto-24742.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old April 21st, 2013, 05:36 PM   #733
manunagar
Registered User
 
Join Date: Apr 2013
Posts: 2
Likes (Received): 1

We don't want do that but in my way. It //////////.. Shaw.
__________________
visit here for more information.. http://traffic-entertainment.blogspot.in/
manunagar no está en línea   Reply With Quote
Old May 16th, 2013, 03:45 PM   #734
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Exclamation

Quote:
Alerte : 14,4 milliards DH d'investissements touristiques programmés à Tanger-Tétouan



Posté le jeudi, 16 mai 2013

(www.infomediaire.ma) - Le Contrat-programme régional (CPR) pour le développement du secteur du tourisme pour la région de Tanger-Tétouan a été signé, hier à Tanger, avec au programme la réalisation de 127 projets pour une enveloppe globale de 14,4 milliards DH (MMDH). Le CPR, qui s'inscrit dans le cadre des objectifs de la vision 2020 pour le développement du secteur, a été signé par le ministre du Tourisme, Lahcen Haddad, le wali de la région de Tanger-Tétouan, Mohamed El Yaâcoubi, le président du Conseil de la région, Rachid Talbi Alami et le président du Conseil régional du tourisme, Mustafa Boucetta. Le contrat-programme prévoit 25 projets structurants, de dimensions importantes et à portée internationales, et 102 projets complémentaires qui permettront d'enrichir et de densifier le tissu de l'offre touristique régionale. Ces projets touristiques, qui seront financés à 90% par le secteur privé (soit 12,9 MMDH), devront permettre d'atteindre les objectifs de la vision 2020 pour la région, notamment attirer plus de 3 millions de touristes par an et se doter d'une capacité additionnelle de 26 247 lits.
http://www.infomediaire.ma/news/maro...r-t%C3%A9touan
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old May 20th, 2013, 04:57 AM   #735
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
2013/05/17

TOURISME: CAP NORD EST LANCÉ
UNE FEUILLE DE ROUTE POUR LA PROCHAINE DÉCENNIE POUR TANGER ET TÉTOUAN
127 PROJETS DONT 25 STRUCTURANTS, POUR UN BUDGET DE 14,4 MILLIARDS DE DH
3,1 MILLIONS DE TOURISTES POUR 2020, TEL EST LE PARI


Après une longue attente, le nouveau visage touristique de la Région Nord a été officiellement présenté hier à Tanger. C’est Lahcen Haddad, ministre du Tourisme qui est venu introduire en société le nouveau-né devant un parterre d’opérateurs et d’élus de la région de Tanger-Tétouan.
Il s’agit de la signature du contrat-programme régional pour la relance du secteur touristique dans le cadre de la vision 2020 (cf notre édition n° 4031 du 14 mai).

Il s’agit selon Haddad d’une feuille de route destinée à encadrer le développement du secteur touristique dans la région lors des prochaines années. Sa gestation n’a pas été de tout repos et a duré près de deux ans. Initialement elle avait été baptisée PDRT, Plan de Développement Régional du Tourisme, ayant pris du retard, il s’est ensuite métamorphosé en contrat-programme, ce qui n’est pas sans déplaire aux opérateurs. «Nous avons du pain sur la planche», souligne Mustapha Boucetta, président du CRT de Tanger-Tétouan. Tanger et Tétouan, les autres centres urbains aussi, disposent d’importantes potentialités en matière touristique. Les projets en cours, pris en compte lors de ce contrat-programme permettront de remettre sur orbite le secteur touristique tangérois et d’en attirer d’autres, selon Boucetta.

Le document signé mercredi à Tanger prévoit de doper de manière significative le nombre d’investissements. Un portefeuille de 127 projets dont 25 structurants ont été présentés pour un total de 14,4 milliards de DH, un montant revu à la baisse mais qui est en constante révision selon le ministre, en concertation avec les opérateurs privés, qui supportent 90% de l’effort financier.

L’ambition de la Région est celui d’arriver à attirer 3,1 millions de touristes à l’horizon 2020. Pour ce, la région veut se doter d’une capacité additionnelle de 26.250 lits.

Pour arriver à cette fin, la région Tanger-Tétouan devra bénéficier d’un programme de promotion et de commercialisation se basant sur une segmentation fine et une définition étudiée des marchés cibles en adéquation avec l’offre du territoire. Ainsi et à horizon 2020, près de 80% des touristes du Territoire Cap Nord, seront issus de 4 marchés cibles : France, Royaume-Uni, Espagne et Pays-Bas. Le reste représente d’autres marchés à développer et des nouveaux relais de croissance, selon le ministère du Tourisme. Un plan d’action a été mis en place pour chacun de ces marchés-clés.

Aussi et afin d’atteindre les objectifs en matière d’arrivées touristiques dans le Territoire Cap Nord, la desserte aérienne devra atteindre 212 fréquences hebdomadaires, soit quatre fois plus que ce que connaissent les aéroports de la Région actuellement.

Afin d’assurer une adéquation entre les capacités d’hébergement additionnelles prévues pour cette région et les besoins en ressources humaines qualifiées, l’axe « capital humain » prévoit, entre autres, de créer un centre d’excellence au sein du Territoire Cap Nord, assurant la formation de techniciens spécialisés dans les métiers du tourisme.

De notre correspondant Ali ABJIOU
http://www.leconomiste.com/categorie/regions
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old May 24th, 2013, 06:31 PM   #736
timo9
Ramadan Mubarak
 
timo9's Avatar
 
Join Date: Oct 2008
Posts: 11,289
Likes (Received): 735

Quote:
TOURISME: Un nouveau Contrat-Programme pour la région du Nord

Fait : Article de presse.

Analyse : Dans le cadre de la Vision 2020, un nouveau Contrat-Programme a été mis en place afin de redynamiser la région du Nord avec pour objectif de :

- Porter le nombre de visiteurs à 2,8 millions, soit quatre fois plus qu’en 2010 ;
Augmenter la capacité litière à 41 000, soit le double de la disponibilitéactuelle ;
Et, créer de 128 000 emplois d’ici 2020.

Pour y parvenir, cette convention table sur la mobilisation d’une enveloppe budgétaire de MAD 21 Md, pour le développement notamment des projets suivants :

- La reconversion du port de Tanger-Ville avec un budget de MAD 6,7 Md ;
La construction d’une méga-marina de 3 000 anneaux, deux hôtels de 1 600 lits et un terminal portuaire passagers ;
- La création de nouvelles stations touristiques, à l’instar des projets Lixus à Larache et Houara sur la côte atlantique de Tanger ayant nécessité un investissement de MAD 3,6 Md et de MAD 4 Md respectivement ;
- Et, la réalisation d’un projet sur la côte Tétouanaise pour un investissement de MAD 1,2 Md.

Dans le cadre du Plan Biladi, la région devrait accueillir également une station touristique d’une capacité de 1 700 lits et devant nécessiter un investissement de M MAD 850 pour une mise en service à horizon 2017.

Conclusion : Ce nouveau Contrat-Programme permettrait de redynamiser cette région qui se positionne parmi les principales destinations balnéaires du Maroc.
BMCE Capital Bourse
__________________
ViVa Palestina LiBRe
timo9 no está en línea   Reply With Quote
Old January 12th, 2014, 11:27 PM   #737
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
2014/01/09

TANGER: DES INDUSTRIELS ANDALOUS VISENT LE NORD
MARITOÑI, UN PÂTISSIER ESPAGNOL ADAPTE SES GÂTEAUX AU MAROC
IL BRIGUE LA COMMUNAUTÉ MUSULMANE EN ESPAGNE ET LES PAYS ARABES


Pour bon nombre d’industriels espagnols, le Maroc et le Nord en particulier, c'est l'eldorado. Mais ce ne sont pas seulement les filiales de grands groupes comme Renault ou Arcelor-Mittal qui en profitent
(cf. l’édition n° 4177 du 23 décembre 2013 de L’Economiste ).

Même de petites entreprises commencent à voir le Maroc comme un réel débouché. C’est le cas dernièrement d’une entreprise espagnole de Grenade spécialisée dans les pâtisseries artisanales, Maritoñi. Les dirigeants de cette entreprise, créée en 1945, ont annoncé la semaine dernière leur intention de se tourner vers l’international et viser des pays comme le Maroc. Pour ce, Maritoñi dont le produit phare est une galette réalisée à base de pâte à biscuit, de cheveux d’ange et de crème, a modifié la recette pour en éliminer les graisses d’origine porcine. L’objectif est, selon cette entreprise espagnole, de s’adapter aux spécificités du marché local. Selon Maritoñi, les villes ciblées sont celles de Tanger et de Tétouan, un marché dont l’entrée sera facilitée par les accords entre la ville de Grenade et la région de Tanger-Tétouan dans le cadre du programme Innomercamed. Ce maître pâtissier espagnol a démarré son aventure internationale en 2012 en s’ouvrant sur les pays de l’Union européenne. A partir de l’expérience marocaine, ce sont d’autres pays arabes comme les Emirats arabes unis qui seront visés en plus de la communauté musulmane vivant en Espagne. Il s’agit pour cet Espagnol de profiter du capital image dont jouissent les produits agroalimentaires espagnols dont certains alimentent les marchés formels et informels du Nord. L’intérêt des producteurs espagnols pour le Maroc et le Nord en particulier ne date pas d’aujourd’hui. Bien avant la crise, plusieurs industriels espagnols se sont intéressés au marché marocain. C’était le cas de la fameuse tablette de chocolat ‘Maruja’ qui bien avant de commencer à être importée de manière légale au Maroc avait pris le soin de porter des indications en arabe sur son emballage. En 2006, Rostoy, une entreprise de la région de Murcie, installait à Tanger une unité de production de jus en partenariat avec le groupe Rahal. L’objectif à l’époque était de faire de Tanger et du Maroc une plate-forme pour attaquer les marchés des pays de la région.

Grenade intéressée

LE conseil municipal de Grenade a lancé en 2012 avec le conseil régional de Tanger-Tétouan un programme de développement du commerce transfrontalier baptisé Innomercamed. Financé à 75% par des fonds européens FEDER dans le cadre du projet espagnol Poctefex. Son objectif est d’épauler le développement socio-économique des territoires concernés via la dynamisation des tissus de production local. Parmi ses principales activités figure un incubateur de projets qui vise les entreprises des deux régions des secteurs agro-alimentaire, commerce de détail, hôtellerie et tourisme, etc. Le programme prévoit la mise en contact avec des entreprises du même secteur à Tanger, Tétouan et Grenade à travers un portail web dédié et le suivi personnalisé des entreprises désirant coopérer avec des entreprises similaires de l’autre rive. Le programme prévoit aussi l’organisation d’une série d’ateliers à Grenade et dans la région pour la vulgarisation des objectifs du programme et pour l’accompagnement des entreprises intéressées.

De notre correspondant, Ali ABJIOU
- See more at: http://www.leconomiste.com/categorie....wV8gvdk5.dpuf

__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old January 13th, 2014, 09:08 PM   #738
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 38,789
Likes (Received): 1294

Quote:
L’emballeur espagnol "Europac" renforce sa présence à Tanger



Lemag - MAP - publié le Lundi 13 Janvier 2014


Madrid - Europac, groupe espagnol , spécialiste de l'emballage, renforce sa présence au Maroc à travers la réalisation de la deuxième phase d'un projet d'emballage en carton à Tanger, a annoncé lundi la Commission espagnole du marché des valeurs (CNMV).


A cet effet, Europac a acquis un lot de terrain d'une superficie de 30.000 m2 à Tanger pour réaliser cette deuxième usine qui sera opérationnelle en 2015, a précisé la CNMV.

Le groupe, qui compte beaucoup sur le marché marocain pour développer ses activités à l'étranger, a mis déjà en place, lors du deuxième semestre de l'année dernière, une ligne de production consacrée à l'emballage en carton et renforcera sa présence dans la Royaume par une deuxième ligne.

L'investissement global de ce projet s'élève à 30 millions d'euros.

La première phase du projet marocain a été entamée depuis le second trimestre 2013, avec le lancement d'un centre dédié à l'assemblage de pièces lourdes destinées à l'industrie automobile.

Europac, coté à la bourse de Madrid et qui compte une vingtaine de sites industriels, a réalisé un chiffre d'affaires de 723 millions d'euros en 2012 pour un résultat net de 14,2 millions d'euros.

Selon des chiffres de la Confédération espagnole des organisations entrepreneuriales (CEOE, patronat), entre 800 et 1.000 entreprises espagnoles sont installées actuellement au Maroc.
http://www.lemag.ma/L-emballeur-espa...er_a79618.html
__________________
A must to see : Arabs and Hollywood <<<< =======

A ne pas rater : Les arabes et Hollywood <<<< =======


No te pierdas : Los árabes y Hollywood <<<< =======

Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old January 20th, 2014, 05:21 PM   #739
D K
Registered User
 
Join Date: May 2009
Posts: 2,777
Likes (Received): 373

Quote:
Originally Posted by Gadiri View Post
Drab l'madlen m3a rasek.
D K no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 12:55 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu