daily menu » rate the banner | guess the city | one on oneforums map | privacy policy | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Maroc > Regional development > South

South » Marrakech | Agadir



Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old August 25th, 2010, 09:17 PM   #61
CasaMor
Africator | Moroccator
 
CasaMor's Avatar
 
Join Date: Mar 2008
Location: Casablanca-Anfa
Posts: 17,347

Y a plein de mauritaniens en ce moment à Casa, j'en vois chaque soir au McDonald's!
CasaMor no está en línea   Reply With Quote

Sponsored Links
 
Old August 26th, 2010, 01:29 AM   #62
n.o.v.a
Registered User
 
Join Date: Aug 2010
Location: agadir
Posts: 55
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by Hadrami View Post
De toute façon ceux que tu vois au Maroc sont les plus miséreux d'Afrique.
c'est raciste ça je connais plein de jeunes 'subsahariens' employés par des grandes entreprises au maroc, des étudiants qui intègrent des grandes écoles supérieures des sénégalais mauritaniens gabonais guinéens camerounais congolais nigeriens et autres nationalités

Last edited by n.o.v.a; August 26th, 2010 at 01:45 AM.
n.o.v.a no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 02:39 AM   #63
VegaM
Registered User
 
Join Date: Jul 2008
Posts: 1,889
Likes (Received): 1

Un petite article concernant nos voisins mauritaniens du sud
Quote:
Mauritanie Campagne de reboisement

La création d’«une ceinture verte» autour de Nouakchott s’inscrit dans le cadre de la lutte contre la désertification menée depuis plusieurs années par le gouvernement.


Chaque année, le désert gagne 6 à 9 kilomètres en Mauritanie.

Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz,a planté ce samedi 21 août le premier arbre d’une importante opération de reboisement. Destinée à la création d’une « ceinture verte » autour de la capitale Nouakchott, cette action mobilisant les membres du gouvernement, les fonctionnaires et les membres de la société civile vise à stopper l’avancée du désert. Le site internet du ministère de l’Environnement indique qu’il s’agit d’une opération de plantation de 200.000 arbres sur une superficie de 500 hectares, d’ici la fin de l’année. Pour mener à bien cette action de reboisement, tous les «citoyens volontaires» étaient appelés à rejoindre les équipes du ministère. «Il s’agit d’une opération citoyenne, la première du genre qui constituera l’un plus grands chantiers publics» de Mauritanie, affirme un communiqué du ministère de l’Environnement.

Bâ Housseynou Hammady, ministre chargé de l’Environnement, explique les enjeux de cette opération : «Notre objectif est de mettre une ceinture verte tout autour de Nouakchott pour protéger la ville et en même temps, avoir une ceinture verte qui a un caractère économique. Ce projet va générer 9 000 emplois. On a choisi des plantes, tels que l’acia Sénégalis, gomme arabique qui est très recherchée, surtout au niveau pharmaceutique. Il y aussi d’autres bois qui donnent du bois de chauffe, ce qui est important pour la population à faible revenu ». Derrière ce lancement, vingt-cinq ONG travaillent depuis maintenant un mois et demi à la mise en place de petites haies, pour protéger du vent et du sable les 200.000 arbres qui vont être planter autour de la capitale. «Le démarrage de ce programme qui va se poursuivre sur les quatre prochaines années permettra de planter plus d’un million d’arbres sur 2.000 ha autour de Nouakchott, ce qui contribuera à protéger la ville contre l’avancée des dunes de sable et contribuer à la lutte contre le réchauffement climatique par la séquestration du carbone» indique le communiqué du Ministère. Comme l’explique au Soir-Echos Mohamed Lafdal, Directeur de la Programmation Environnementale, «sur le plan sous régional et international, cette opération trouve ses articulations avec le projet de la Grande Muraille Verte (prévoyant plus de 7 100 km de verdure entre Dakar et Djibouti à travers ces onze Etats) et des objectifs des conventions internationales sur la désertification, la biodiversité et le changement climatique».

Comme le souligne le rapport de la FAO «La Lutte contre l’ensablement. L’exemple de la Mauritanie» publié en juin 2010, la Mauritanie est l’un des pays du Sahel les plus touchés par les sécheresses successives depuis 1968. Cette situation climatique inquiétante affecte le pays, mettant en péril sa sécurité alimentaire, la préservation de ses ressources ainsi que ses conditions socio-économiques. Le rapport fait également état de l’appauvrissement progressif de la population à 70% rurale, du fait de la diminution des ressources en eau, terres arables, pâturages et forêts. Le lancement de la création d’une ceinture verte autour de Nouakchott ce samedi n’est pas un coup d’essai pour le gouvernement mauritanien. La lutte contre la désertification est une priorité nationale et plusieurs plans d’actions ont déjà été établis dans ce but. De 1975 à 1992, une première ceinture verte avait été mise en place autour de Nouakchott sur 750 hectares, mais du fait de l’évolution rapide de la population urbaine, le projet avait dû être réévalué.

Le Soir-Echos
Un projet très ambitieux qui j'espère sera concrétisé le plus rapidement possible.

Et j'espère aussi qu'on aura des projets similaires dans villes marocaines menacées par la désertification comme Tan-Tan, Laayoune, Smara, Tarfaya...
VegaM no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 02:59 AM   #64
Tetwani
BANNED
 
Join Date: Oct 2008
Location: ⵟⴰⵏⵊⴰ ⵜⵉⵟⵟⴰⵡⵉ&#
Posts: 4,679
Likes (Received): 12

Quote:
Originally Posted by n.o.v.a View Post
c'est raciste ça je connais plein de jeunes 'subsahariens' employés par des grandes entreprises au maroc, des étudiants qui intègrent des grandes écoles supérieures des sénégalais mauritaniens gabonais guinéens camerounais congolais nigeriens et autres nationalités
+1

J'avais pas vu celle-là
Tetwani no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 05:54 AM   #65
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Originally Posted by VegaM View Post
Un petite article concernant nos voisins mauritaniens du sud


Un projet très ambitieux qui j'espère sera concrétisé le plus rapidement possible.

Et j'espère aussi qu'on aura des projets similaires dans villes marocaines menacées par la désertification comme Tan-Tan, Laayoune, Smara, Tarfaya...
J'ai lu un projet similaire pour Dakhla sur SSC.

Ensuite, chaque ville à ses spécificités. Certaines ne sont pas menacées, d'autres sont déjà sous le sable (Lagouira).
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 07:43 AM   #66
Paisley01
Registered User
 
Join Date: Apr 2010
Location: casablanca, toronto
Posts: 798
Likes (Received): 32

Quote:
Originally Posted by VegaM View Post
Et j'espère aussi qu'on aura des projets similaires dans villes marocaines menacées par la désertification comme Tan-Tan, Laayoune, Smara, Tarfaya...
je crois qu'il y'a deja une ceinture verte autour de laayoune.
Paisley01 no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 09:18 AM   #67
Hadrami
*Free Agent*
 
Hadrami's Avatar
 
Join Date: May 2010
Posts: 9,026
Likes (Received): 1872

Quote:
Originally Posted by n.o.v.a View Post
c'est raciste ça je connais plein de jeunes 'subsahariens' employés par des grandes entreprises au maroc, des étudiants qui intègrent des grandes écoles supérieures des sénégalais mauritaniens gabonais guinéens camerounais congolais nigeriens et autres nationalités
Salut,

Les gars dont tu parles sont diplomé et sont au Maroc pour travailler.
J'ai des cousins, des amis qui vivent et travaillent au Maroc.
Tu penses que je les appelerais miseruex lol. Ce n'est pas de travailleurs sud-sahariens légaux que je parle.

Mais ceux qui tente leurs chances quittes a mourrir dans le desert ou sur mer.
Ceux qui tentent leur chance "à la vie à la mort" sont misereux.
Ils sont dans une détresse qui fait qu'ils joue à pile ou face avec la mort, l'exploitation, la mendicité etc ...
Ya rien de raciste à constater ca. Sais-tu que moi-même je suis noir ? lol.
__________________
"Les faits sont têtus" - Paul Kagame(Apr 7, 2014)

check out:The African Sahel thread
Hadrami no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 03:17 PM   #68
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,214
Likes (Received): 148

Quote:
Originally Posted by Gadiri View Post
J'ai lu un projet similaire pour Dakhla sur SSC.

Ensuite, chaque ville à ses spécificités. Certaines ne sont pas menacées, d'autres sont déjà sous le sable (Lagouira).
D'ailleurs, puisqu'il est question de Lagouira et de Mauritanie, je trouve qu'il y a matière à faire quelque chose de symboliquement fort dans la péninsule du Cap Blanc ! Hassan II avait souhaité ressusciter la ville, débloquant des sommes mirobolantes dans cette perspective avant que les ingénieurs ne se rendent comptent que le terrain sur lequel était bâti la ville initiale était de toute façon inconstructible et soumis à des quantités de sable trop importante. Pourquoi ne pas ressusciter la villes quelque kilomètres au nord, dans la continuité de la ville mauritanienne de Nouadhibou, et créer une ville transfrontalière qui symbolise l'amitié entre nos deux pays et une certaine forme de concrétisation de l'UMA ?

Après, il faudrait commencer par déminer massivement la péninsule bien sûr et assouplir les modalités de passage entre les deux pays pour que les économies des deux villes puissent profiter des opportunités économiques (et non économiques) réciproques de leurs voisines. Mais l'idée est bonne non ? Qu'en pensez-vous ?
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 04:29 PM   #69
Tetwani
BANNED
 
Join Date: Oct 2008
Location: ⵟⴰⵏⵊⴰ ⵜⵉⵟⵟⴰⵡⵉ&#
Posts: 4,679
Likes (Received): 12

Quote:
Originally Posted by Superanouar View Post
D'ailleurs, puisqu'il est question de Lagouira et de Mauritanie, je trouve qu'il y a matière à faire quelque chose de symboliquement fort dans la péninsule du Cap Blanc ! Hassan II avait souhaité ressusciter la ville, débloquant des sommes mirobolantes dans cette perspective avant que les ingénieurs ne se rendent comptent que le terrain sur lequel était bâti la ville initiale était de toute façon inconstructible et soumis à des quantités de sable trop importante. Pourquoi ne pas ressusciter la villes quelque kilomètres au nord, dans la continuité de la ville mauritanienne de Nouadhibou, et créer une ville transfrontalière qui symbolise l'amitié entre nos deux pays et une certaine forme de concrétisation de l'UMA ?

Après, il faudrait commencer par déminer massivement la péninsule bien sûr et assouplir les modalités de passage entre les deux pays pour que les économies des deux villes puissent profiter des opportunités économiques (et non économiques) réciproques de leurs voisines. Mais l'idée est bonne non ? Qu'en pensez-vous ?
Combien nous couterait un truc pareil? et en combien de temps pourrions nous le rentabiliser?

Je trouve la prise de risque et l'investissement trop importants pour une rentabilité plus qu'incertaine.
Tetwani no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 05:04 PM   #70
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Originally Posted by Superanouar View Post
D'ailleurs, puisqu'il est question de Lagouira et de Mauritanie, je trouve qu'il y a matière à faire quelque chose de symboliquement fort dans la péninsule du Cap Blanc ! Hassan II avait souhaité ressusciter la ville, débloquant des sommes mirobolantes dans cette perspective avant que les ingénieurs ne se rendent comptent que le terrain sur lequel était bâti la ville initiale était de toute façon inconstructible et soumis à des quantités de sable trop importante. Pourquoi ne pas ressusciter la villes quelque kilomètres au nord, dans la continuité de la ville mauritanienne de Nouadhibou, et créer une ville transfrontalière qui symbolise l'amitié entre nos deux pays et une certaine forme de concrétisation de l'UMA ?
Au delà du caractère symbolique de la chose, c'est une nécessité. Pour passer la frontière, il faut faire les démarches administratives à Dakhla (300km) . Ce n'est pas normal.

Entre le Maroc et la Mauritanie, il y a un "no mans land" de 4km, relié par une piste, où la sécurité n'est pas assurée. C'est ça l'axe Tanger-Dakar ? On construit le pont sur le Rosso entre la Mauritanie et le Senegale et on laisse ça. Ce n'est pas normal. Il faut attendre le réglement du conflit, et tout s'accélèrera.

Schéma


Poste frontière marocain

http://www.panoramio.com/photo/22087725


http://www.panoramio.com/photo/12408815

Douanes mauritaniennes

http://www.panoramio.com/photo/6061713

Route de 4km non sécurisée

http://www.panoramio.com/photo/2915274

Panneau d'avertissement

http://www.panoramio.com/photo/8963260

Il y a plusieurs types de villes :
- ville de confluence (Lyon, Rhône/Saone)
- ville de piedmont (Grenoble)
- ville portuaire, fleuve/mer (Le Havre)
- ville frontière (Strasbourg)

Au Maroc villes frontières :
Fnideq (2km) , Beni Nsar (100m) , "Oujda" (10 km), Dakhla (300km). Cherchez l'erreur ?
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old August 26th, 2010, 08:19 PM   #71
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,214
Likes (Received): 148

Après tout on a créé cette dernière décennies pas mal de villes nouvelles, le plus souvent satellites d'agglomérations à désengorger. Au-delà des villes satellites. Il y a eu quelques tentatives de créations de petites villes nouvelles indépendantes de toute influence urbaine préexistante. Je pense notamment à un article sur une petite ville nouvelle près d'El Kebab (ou Lekbab) dans la province de Khenifra.

Après tout, pourquoi ne pas retenter l'expérience dans les provinces du Sud où l'Etat marocain a déjà une assez longue expérience désormais d'incitation à l'installation. D'autant qu'une ville frontalière est à peu près toujours économiquement viable. Je sais que dans les étales de Nouakchott, on retrouve pas mal de produits en provenance directe du Maroc. Il y a les fruits et légumes, mais aussi des produits manufacturés. Dans ces conditions une petite ville pourrait prospérer juste par son activité de grossiste/relais vers la Mauritanie et, pourquoi pas, le Sénégal.

Par contre, il y a le cout du déminage de la péninsule. De toute façon, comme l'a bien souligné Gadiri, les conditions actuelles de transit entre nos deux pays sont indignes d'un pays comme le notre. Cette étroite piste de 4 km traversant un no man's land où se pratiquent bon nombre de trafics (automobiles d'occasion, trafic d'êtres humains ...) est de toute façon vouée à être fermée. Sans parler du fait de devoir s'acquitter des formalités de douane à 300 km de la frontière

L'ONU finance les campagnes de déminage de par le monde et contribuerait à mon avis très généreusement (et contribuera de toute façon) au déminage du no man's land et on pourrait enfin circuler entre la Mauritanie et le Maroc sans avoir l'impression de traverser une zone de guerre
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old August 27th, 2010, 05:44 AM   #72
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Originally Posted by Superanouar View Post
Après tout on a créé cette dernière décennies pas mal de villes nouvelles, le plus souvent satellites d'agglomérations à désengorger. Au-delà des villes satellites. Il y a eu quelques tentatives de créations de petites villes nouvelles indépendantes de toute influence urbaine préexistante. Je pense notamment à un article sur une petite ville nouvelle près d'El Kebab (ou Lekbab) dans la province de Khenifra.

Après tout, pourquoi ne pas retenter l'expérience dans les provinces du Sud où l'Etat marocain a déjà une assez longue expérience désormais d'incitation à l'installation. D'autant qu'une ville frontalière est à peu près toujours économiquement viable. Je sais que dans les étales de Nouakchott, on retrouve pas mal de produits en provenance directe du Maroc. Il y a les fruits et légumes, mais aussi des produits manufacturés. Dans ces conditions une petite ville pourrait prospérer juste par son activité de grossiste/relais vers la Mauritanie et, pourquoi pas, le Sénégal.
Effectivement, il y a pas mal de villes satellites ou de ZUN qui se construisent. Je pense qu'il faut plus un gros bourg qu'une ville. Partir sur une base de 8000 hab, serait intéressant.

Une zone franche, avec une activité logistique et vouée au transport. Mais pour ne pas la faire trop dépendre du commerce, il faudrait la créer sur l'océan de façon à la couplée à des activités portuaires (cabotage donc logistique) et de pêche.

Mais est-ce que le site s'y prête vu la déconvenue de Lagouira ?



Une ville se définit par son site et sa situation.

Qui pourrait ne serait-ce imaginer 1 seconde que le raccordement ferroviaire au Province du Sud pourrait se faire non pas par le Nord et Agadir, mais pas le Sud (Mauritanie).

Le chemin de fer est à plus de 500km de Goulimine-Smara mais à 10km de Saquia Al Hamra !

Laissez-moi rêver !
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old September 20th, 2010, 02:46 AM   #73
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old September 23rd, 2010, 06:19 PM   #74
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,712
Likes (Received): 29

Quote:
Un holding canarien intéressé par l'investissement dans les provinces du Sud du Maroc


Laâyoune, 23/09/10 -Le président du holding des îles Canaries «SOAC», Miguel Caceres Concepcion, a affirmé que son groupe accorde un intérêt particulier aux projets d'investissements dans les Provinces du sud du Royaume du Maroc.

La proximité entre ces provinces et l'archipel des Canaries et les liens ancestraux existant entre les deux régions voisines constituent des facteurs qui incitent à la promotion des relations de coopération, à travers notamment la création de sociétés mixtes qui contribueront au processus de développement dans la région, a souligné M. Concepcion, dans une déclaration à la presse, à l'issue d'une rencontre, mercredi, avec le Wali de la Région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, M. Mohamed Guelmous.

M. Concepcion, qui était accompagné d'une délégation d'hommes d'affaires, a, dans ce sens, annoncé que son groupe est en train de réfléchir à la création d'une Compagnie aérienne maroco-canarienne, qui assurera des vols internes vers les villes d'Agadir, Marrakech et Casablanca, outre une société de travaux publics et de cliniques spécialisées.

Il a, par ailleurs, exprimé son admiration pour la dynamique de développement que connaissent les Provinces du Sud, relevant que ces régions auront des relations privilégiées avec les Iles Canaries, à la lumière de l'Initiative marocaine d'autonomie.

Cette rencontre a été l'occasion pour la délégation canarienne, qui a entamé mercredi une visite de cinq jours à Laâyoune, de s'informer des derniers développements de la question du sahara, ainsi que sur les opportunités et les potentialités économiques de cette région et en particulier les perspectives d'investissement dans les secteurs de la pêche, de l'artisanat, de l'élevage et de l'habitat.

Des exposés ont été faits à cette occasion devant la délégation canarienne sur les principales réalisations accomplies dans les secteurs socio-économiques, ainsi que sur les mesures adoptées pour la promotion de l'investissement dans la région, à traves les exonérations fiscales et la simplification des procédures administratives.

Lors de son séjour, la délégation canarienne aura des rencontres avec des acteurs locaux et visitera des sites touristiques dans la région.
MAP
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old September 24th, 2010, 03:03 AM   #75
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

SOAC possède la société Islas Airways

Quote:
A propos d’Islas Airways

La compagnie Islas Airways a été créée à Tenerife en 2001. Les premiers vols ont eu lieu en 2003 sur des ATR 72-200. Aujourd’hui, elle opère 4 ATR 72-200 et 1 ATR 42-300. Islas Airways transporte plus de 520,000 passagers par an pour 17 000 vols et a enregistré un chiffre d’affaires d’environ 28 millions d’euros en 2006. Depuis 2005, Islas Airways est contrôlée par le Groupe SOAC, un holding des Canaries dont le périmètre d’activité comprend notamment la gestion des services aéroportuaires et de manutention.
http://www.infos-industrielles.com/dossiers/1248.asp

SOAC a aussi des part dans Naviera Armas qui faisait la liaison Canarie-Tarfaya avant l'ensablement d'un navire.
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 2nd, 2010, 01:30 AM   #76
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Laâyoune
600 lots de terrain remis aux bénéficiaires



Publié le : 01.11.2010 | 14h59

Dans le cadre des initiatives de soutien social, une première phase de distribution de lots de terrain a été lancée, dimanche dernier à la wilaya de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, avec la remise de 600 lots de terrain aux bénéficiaires. Les veuves bénéficiaires de la première tranche ont été choisies sur la base d'une enquête menée par une commission composée d'élus, de chioukhs de tribus et de représentants de la société civile. La deuxième tranche, prévue la semaine prochaine, profitera aux femmes divorcées et aux personnes à besoins spécifiques.

La commission a aussi entamé la distribution des cartes de l'entraide nationale et d'autres lots de terrain au profit de la population originaire. Dans une allocution prononcée à cette occasion, le wali de la région de Lâayoune-Boujdour-Sakia El Hamra, gouverneur de la province de Lâayoune, Mohamed Jalmous, a mis en exergue les importants programmes de développement lancés par le gouvernement dans les provinces du Sud, soulignant la détermination du gouvernement à traiter les problèmes sociaux d'une manière globale.



Par LE MATIN
http://www.lematin.ma/Actualite/Jour...=116&id=141222
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 7th, 2010, 01:17 AM   #77
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Laâyoune
Série de réunions pour trouver des solutions aux revendications sociales des citoyens ayant dressé des tentes dans la banlieue de la ville



Publié le : 06.11.2010 | 22h18



Plusieurs réunions ont été tenues ces derniers jours à Laâyoune pour l'examen des moyens susceptibles de trouver des solutions réalistes aux revendications sociales des citoyens ayant dressé des tentes dans la banlieue de la ville.

Au cours d'une rencontre tenue, jeudi soir, en présence du ministre de l'Intérieur, Taieb Cherkaoui, toutes les parties ont convenu de la poursuite de l'opération d'inscription des citoyens concernés, y compris à l'intérieur du campement.
Dans ce cadre, les pouvoirs publics ont proposé des solutions réalistes de nature à satisfaire les revendications de cette catégorie de citoyens, particulièrement les populations originaires du Sahara, et qui portent sur des questions à caractère social relatives essentiellement à l'emploi et au logement.

En dépit du climat positif dans lequel se déroulent ces réunions, il a été constaté que des parties isolées, de l'intérieur et de l'extérieur du campement, s'emploient activement à entraver la mise en œuvre de ces solutions, étant mues par un agenda politique qui n'a aucun lien avec les revendications des citoyens du campement.

Ces réunions ont enclenché une forte dynamique puisque cette catégorie de citoyens a exprimé sa ferme détermination à surmonter ces obstacles, tout en adoptant une position positive vis-à-vis des solutions présentées en vue de leur mise en application.



Par MAP
http://www.lematin.ma/Actualite/Jour...=110&id=141546
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2010, 01:28 PM   #78
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Projets touristiques à Dakhla
Renforceront des capacités d'accueil


Publié le : 17.11.2010 | 11h06


Les capacités d'accueil dans la région de Oued-Eddahab-Lagouira seront renforcées par de nouveaux projets touristiques dont les travaux de réalisation seront lancés «dans un proche avenir», a annoncé, lundi à Dakhla, le wali de la région, gouverneur de la province de Oued-Eddahab, Hamid Chabar.



Parmi ces projets, figure celui d'un complexe touristique qui sera réalisé par un groupe français et dont le coût global s'élève à 500 millions de DH, a indiqué Chabar qui s'exprimait lors d'une rencontre régionale de concertation autour de la nouvelle stratégie touristique «Vision 2020».

Ce projet consiste à réaliser deux hôtels classés 4 et 5 étoiles d'une capacité globale de 140 lits outre une villa Riyad de 640 lits, a-t-il précisé dans une allocution à l'ouverture de cette rencontre présidée par le ministre du Tourisme et de l'Artisanat, Yassir Zenagui.

Après avoir rappelé que la région de Oued-Eddahab-Lagouira ne disposait pas au lendemain de son retour à la mère-patrie d'aucun établissement d'hébergement, il a noté que la première unité touristique classée à Dakhla a été ouverte en 1990, ajoutant que le secteur touristique compte actuellement 7 unités classées et 18 non classées, le tout d'une capacité d'accueil de 1.294 lits.

Au cours du premier semestre de l'année en cours, la ville de Dakhla a connu une hausse très importante en termes du nombre des arrivées et des nuitées enregistrées auprès des établissements classés, a-t-il fait observer, relevant que le nombre de touristes ayant visité la région est estimé à 6161, tandis que le total des nuitées s'élèves durant cette période à 18 200, soit une augmentation respective de 197% et 253% par rapport à la même période de l'année 2009.

Pour accompagner cette évolution notoire du secteur, a-t-il soutenu, des efforts importants ont été consentis pour renforcer l'attractivité de la région et mettre à profit sa position exceptionnelle et ses atouts touristiques, à travers notamment les projets de développement socio-économique et d'aménagement urbain et les programmes du renforcement des infrastructures et des équipements de base, outre l'organisation de grandes manifestations artistiques, culturelles et sportives.

Il a été procédé, de même, en partenariat avec la direction générale des collectivités locales, l'agence de développement du sud et les conseils élus, au renforcement de la liaison aérienne Dakhla-Casablanca et Dakhla-Las Palmas, a-t-il ajouté, notant à cet égard que «le taux de remplissage des avions de et vers Dakhla dépasse 80%, soit le taux le plus élevé à l'échelle nationale en matière de transport aérien».

Compte tenu de ces données, il est devenu nécessaire, selon Chabar, d'ouvrir de nouvelles liaisons internes entre Dakhla et d'autres villes du Royaume et la création de nouvelles lignes internationales entre la région et d'autres cités européennes.

Le wali de la région de Oued-Eddahab-Lagouira a soulevé à cette occasion, certaines contraintes qui pèsent sur le secteur touristique dans la région, notamment en ce qui concerne le transport aérien «cherté des billets d'avion et l'horaire inconvenable des vols», plaidant pour la création d'instituts de formation aux métiers de tourisme dans la région et l'élaboration d'études sur les perspectives de développement touristique dans la région.



Par MAP
http://www.lematin.ma/Actualite/Expr....asp?id=142043
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old December 3rd, 2010, 11:24 PM   #79
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Tourisme/Vision 2020

Les détails pour chaque région


· Près de 140 milliards de recettes

· Le tourisme transcende le découpage administratif


...

· Sahara Souss Atlantique:
Cette destination rassemble les sites d’Agadir, son arrière-pays (Tafraout, Imouzzer Idda Outanane…), Laâyoune, Guelmim autour de l’alliance du désert, de l’atlantique et du climat ensoleillé.
- Capacité litière en 2020 : 109.700
- Nombre de touristes : 3,9 millions
- Voyages domestiques : 1,1 million
- Recettes : 28,5 milliards de DH
- PIB touristique direct : 29,4 milliards de DH
- Emplois: 181.245


· Grand Sud Atlantique:
La destination sera centrée autour du site de Dakhla avec une offre combinant nature et niches sportives
- Capacité litière en 2020: 3.800
- Nombre de touristes: 114.000
- Voyages domestiques: 55.000
- Recettes: 819 millions de DH
- PIB touristique direct: 924 millions de DH
- Emplois: 5.692

...

A. R. & B. B.
leco
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old December 7th, 2010, 09:12 PM   #80
Gadiri
Moderator
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir
Posts: 42,486
Likes (Received): 1938

Quote:
Laâyoune veut relancer l’investissement


· 16.000 chômeurs dans la région

· 100 millions de DH dédiés à l’économie solidaire


A quoi bon une politique de mise à niveau d’une situation socioéconomique donnée, sans se pencher au préa-lable sur le noyau de la problématique, et amorcer les débats sur les sujets de développement régional? On le sait, la promotion des investissements n’échappe pas à cette équation et doit donc s’y intéresser. Cela, si l’on veut développer l’incitation à la création de richesse en encourageant l’investissement sous toutes ses formes (humain, technique, civilisationnel…).

A Laâyoune, le Centre régional d’investissement (CRI) ne semble pas tenir compte, comme il se doit, de cette problématique. On en parle, ici, comme d’un repère illusoire, inerte, incapable de toute initiative d’investissement, alors que, malheureusement, les nouveaux investisseurs persistent à croire en son efficacité et en son rôle fondamental d’assistanat et d’appui à la création d’emplois.

Or, force est de constater aujourd’hui que ce n’est nullement le cas. En effet, la ville de Laâyoune connaît une forte recrudescence du chômage. Plus de 16.000 chômeurs ont été «comptabilisés» dans la région. Chaque année, en moyenne, l’on enregistre 1.200 chômeurs supplémentaires parmi les personnes qualifiées et non qualifiées, et aussi un taux de déperdition d’emploi très alarmant.

En contrepartie, les nouvelles créations en matière d’investissement restent très modestes. Il s’agit principalement de PME créant peu de postes d’emplois et privilégiant le plus souvent l’emploi féminin. En outre, l’Agence nationale pour la promotion de l’emploi et des compétences (ANAPEC) n’est aujourd’hui qu’un centre d’archivage des CV et des demandes d’emploi.

A tout cela, il faut ajouter que le Comité régional de l’investissement qui a pour objet et mission première, l’approbation des dossiers d’investissement viables, se réunit rarement et prend beaucoup de retard dans la prise de décision. Certes, le précédent wali de la région Laâyoune-Oued Eddahab-Sakia Al Hamra, Mohamed Gelmouss, conscient, peut-être, des enjeux a attribué des lots aux investisseurs sans passer par les commissions et sans aucun respect des procédures en vigueur, afin de relancer l’acte d’investir gelé par la lourdeur de l’administration.

Investir reste donc le seul catalyseur de développement. L’heure actuelle, surtout après les événements du 8 novembre dernier, impose cette prise d’initiative plus qu’auparavant. Un plan d’urgence privilégiant l’accompagnement de l’investissement dès ses phases embryonnaires est nécessaire. Les orientations stratégiques du développement du Sahara doivent être concentrées sur la contribution du secteur privé dans la croissance, comme un axe pivot dans les économies du marché, le plein emploi, la stabilité des prix… Les instances gouvernantes locales ont d’ailleurs annoncé la mise en place d’un fonds pour le soutien de l’économie solidaire et de l’initiative privée estimé à 100 millions de DH.

De notre correspondant,
Brahim AZERGUI
http://www.leconomiste.com/article.html?a=104406
__________________
.

"Mais c’est la première fois dans l’histoire récente qu’une catastrophe naturelle touche une telle étendue géographique,
232.000 km2 environ, soit une fois et demi la superficie d’un pays comme la Tunisie."


Medias24

إِنَّا لِلّهِ وَإِنَّـا إِلَيْهِ رَاجِعونَ‎

Pour tout suivre : Meteo Café
Gadiri no está en línea   Reply With Quote


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 11:13 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.8 Beta 1
Copyright ©2000 - 2014, vBulletin Solutions, Inc.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like v3.2.5 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

vBulletin Optimisation provided by vB Optimise (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2014 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us | privacy policy | DMCA policy

Hosted by Blacksun, dedicated to this site too!
Forum server management by DaiTengu