{ Agriculture, Fish & Food Industry News } - Page 107 - SkyscraperCity
 

forums map | DMCA | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > المغرب Morocco > Other Discussions > Economy & Development Issues


Reply
 
Thread Tools
Old August 12th, 2018, 03:16 PM   #2121
Shaymae
Registered User
 
Shaymae's Avatar
 
Join Date: Jun 2012
Location: Rabat
Posts: 135
Likes (Received): 57

Quote:
Originally Posted by Tetouan Instruments View Post
i can almost say for sur , NO !


,
I've just read an article by an Algerian newspaper saying that Algeria is the only country in North Africa that doesn't import cheeps !! i was surprised because if it's real
it's a catastrophe !! then why are they barging all the time " we have an agricultural economy ?? "

Now we import even dead frigged chicken from the states !!

what a shame
Shaymae no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old August 12th, 2018, 09:02 PM   #2122
Tetouan Instruments
former The Tangiers
 
Tetouan Instruments's Avatar
 
Join Date: Dec 2014
Posts: 587
Likes (Received): 548

Quote:
Originally Posted by Shaymae View Post

Now we import even dead frigged chicken from the states !!

what a shame
its not only a shame , there is more behind !

Ps; our chicken ind has a surplus !



,
__________________
le moushkielisation du bacharette ce fcishkelization
Tetouan Instruments no está en línea   Reply With Quote
Old August 13th, 2018, 05:29 AM   #2123
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Culture du figuier : Berkane investit 4 MDH dans 100 hectares

Quote:


Un projet de plantation de 100 hectares de figuiers sera lancé dès l'année prochaine au niveau de la commune rurale d’Aghbal dans la province de Berkane, pour un investissement global évalué à 4 millions de dirhams.

Ce projet agricole qui porte sur la substitution de cultures céréalières par des arbres fruitiers s’inscrit dans le cadre du Plan Maroc vert, l’objectif étant de relancer la filière de la figue, selon des données fournies par les responsables de la direction régionale de l’Agriculture de l’Oriental à l’occasion de la 2e édition du Festival de la figue, organisée du 9 au 12 août à Aghbal.

Quelque 56 agriculteurs vont bénéficier de ce projet de développement et de valorisation de la culture de la figue, dont la durée de réalisation s’étale sur quatre années.

A terme, cet ambitieux projet va permettre de porter la production annuelle de cette filière de 750 à 1.500 tonnes, d’améliorer le revenu des agriculteurs de 22.000 dirhams par hectare à 52.000 dirhams, en sus de la création de 4.000 journées de travail par an.

Il ambitionne également de rendre ce fruit disponible tout au long de l’année à travers le séchage d’environ 200 tonnes de figues et l’emballage de quelque 1.200 tonnes de figues fraiches par an, outre la création d’un Groupement d’intérêt économique regroupant sept coopératives.

Le projet vise aussi l’amélioration de la qualité du produit à travers l’encadrement technique des agriculteurs bénéficiaires, alors qu’une étude de faisabilité de création de trois unités de valorisation de figues (emballage, transformation et séchage) est en cours de réalisation.

Le projet de développement de la culture du figuier a été présenté, jeudi à Aghbal, en marge de la cérémonie de lancement de la 2e édition du Festival des figues marquée par la présence notamment du gouverneur de la province de Berkane, Mohamed Ali Habouha.

Outre des stands qui présentent aux visiteurs les différentes variétés de figues et la diversité des produits de terroir (huile d’olives, miel, argan…) dont jouit cette région, le programme de cette manifestation prévoit des activités artistiques et sportives et des rencontres et exposés axés sur la culture du figuier et les moyens et opportunités offerts pour développer et valoriser cette filière..
https://lematin.ma/express/2018/berk...es/298740.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old August 15th, 2018, 07:47 PM   #2124
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Aïd Al Adha: une offre de 8,1 millions de têtes, dépassant largement la demande

Quote:


L'offre en cheptel, ovin et caprin, est estimée à près de 8,1 millions de têtes, dépassant la demande de plus de 48%, annonce ce mardi 15 août un communiqué du ministère de l'Agriculture.

Comme chaque année, à la veille de la fête de Aïd Al Adha, le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts procède à l’évaluation de la situation d’approvisionnement du marché en animaux, destinés à l’abattage pour le sacrifice de l’Aïd, ainsi que de l'état sanitaire du cheptel, en étroite concertation et collaboration avec les professionnels de la filière des viandes rouges.

Ainsi, grâce aux efforts des professionnels du secteur, au suivi sanitaire continu du cheptel et aux campagnes de vaccinations menées par les services vétérinaires relevant de l’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) et les vétérinaires sanitaires mandatés, contre les maladies animales contagieuses et à incidences économiques, l’état sanitaire de l’ensemble du cheptel national, notamment celui des ovins et des caprins, est maintenu très satisfaisant dans l’ensemble des régions du Royaume.

En effet, l’élevage ovin et caprin pendant la campagne agricole 2017-2018, a bénéficié de plusieurs mesures et conditions,:

- L’abondance des ressources fourragères et céréalières a eu des impacts significatifs sur la baisse des prix des aliments de bétail produits localement (de -14% par rapport à la campagne précédente);

- L’appui dont bénéficie le secteur de l’élevage des ovins et des caprins dans le cadre du Plan Maroc Vert à travers le Royaume, surtout dans les régions à forte production, notamment: Casablanca- Settat, Marrakech-Safi, Oriental et Meknès-Fès;

- Des performances zootechniques du cheptel atteignant un taux d’agnelage de 93% et un taux de mortalité de 2%.

Une demande estimée à 5,45 millions de têtes

Selon le communiqué, l’estimation de l’offre et de la demande à l'occasion de Aïd Al Adha, est basée sur:

- Les données statistiques actualisées du ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts sur:

* Les effectifs du cheptel ovin et caprin;

* Les données sur les abattages des ovins et des caprins (mâles et femelles) enregistrés au niveau des abattoirs contrôlés;

- Les normes zootechniques (taux d’agnelage, taux de mortalité) observées sur le cheptel ovin et caprin dans les différentes régions du Royaume.

Les données recueillies ont permis d’évaluer l’offre et la demande prévisionnelle en ovins et caprins comme suit:

- Sur le plan de l’offre, les effectifs du cheptel ovin et caprin destinés à l’abattage de l’Aïd sont estimés à près de 8.1 millions de têtes dont 4,6 millions d’ovins mâles, 1,38 millions de brebis et 2,1 millions de caprins,

- La demande est estimée à 5,45 millions de têtes, dont 4,9 millions d’ovins (soit 4,3 millions mâles) et 540.000 de caprins,

La comparaison entre l’offre et la demande montre que l’offre en animaux dépasse largement la demande, soit plus de 48%.

Les mesures pour assurer la qualité du cheptel

D'autre part et pour parer à tout risque sanitaire à l'occasion de Aïd Al Adha et orienter les consommateurs, le département de l'Agriculture a mis en place depuis plusieurs mois un plan d'action opérationnel avec une série de mesures:

- Enregistrement des unités d’élevage et d’engraissement des animaux et réalisation gratuite de l'opération d’identification spéciale pour l’Aïd Al Adha d'ovins et de caprins, en tant qu’outil de transparence et de traçabilité dans les transactions des animaux;

- Installation des souks temporaires dans certaines villes du Royaume pour renforcer les structures de commercialisation des animaux de l'Aïd et limiter l’accès aux points de vente (milieu urbain) uniquement aux animaux dûment identifiés et appartenant aux élevages enregistrés;

- Contrôle, dans le cadre des commissions mixtes locales, des animaux et des aliments pour animaux destinés à l’Aïd Al Adha au niveau des élevages d’engraissement, des points de vente et des souks; ainsi que le contrôle de l’utilisation de tous les aliments, tous les produits et substances interdites en alimentation animale;

- Permanence durant les jours de l’Aïd Al Adha par les services vétérinaires de l’ONSSA;

- Mise en service d’une ligne téléphonique d’information et de permanence par l’ONSSA: 08 01 00 36 37.

- Etablissement d’une plateforme informatique, avec une base de données sur les unités d’élevage, d’engraissement et les points de vente autorisés pour orienter les consommateurs.

Il est à noter que l’opération de Aïd Al Adha constitue une opportunité pour améliorer la trésorerie des agriculteurs pour lesquels l’élevage de petits ruminants représente la principale source de revenus, notamment dans les vastes zones de parcours.

Ainsi, les transactions commerciales des animaux d’abattage à l’occasion de Aïd Al Adha permettront de réaliser un chiffre d’affaires dépassant les 11 milliards de dirhams, dont la majorité sera transférée au milieu rural, permettant ainsi aux agriculteurs de faire face aux dépenses des autres activités agricoles, en particulier durant la période de lancement de la campagne agricole 2018-2019.

Ces ressources financières contribueront à dynamiser les activités économiques globales dans le monde rural.

"Le ministère de l’Agriculture, de la Pêche maritime, du Développement rural et des Eaux et Forêts assurera un suivi rapproché de l’approvisionnement des différents marchés pour observer de près les cours des animaux commercialisés notamment au niveau des grandes surfaces, des souks ruraux et des principaux points de vente au niveau des villes et de l’état sanitaire des animaux par les services vétérinaires relevant de l’ONSSA", conclut le communiqué.
https://www.medias24.com/MAROC/Quoi-...a-demande.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old August 18th, 2018, 11:32 PM   #2125
Stardust.Y
Registered User
 
Stardust.Y's Avatar
 
Join Date: Apr 2015
Location: Rabat, Earth
Posts: 312
Likes (Received): 285

Faut aider les éleveurs à exporter le surplus après l'eid.
__________________

You Are Here
Stardust.Y no está en línea   Reply With Quote
Old August 29th, 2018, 04:52 AM   #2126
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Modernisation de l’irrigation
Un aménagement hydro-agricole de 3.000 ha en projet à Jerada

Quote:


Le projet s’inscrit dans le cadre du programme de développement agricole dans la province de Jerada et vise la création de nouveaux périmètres irrigués et la réhabilitation de périmètres existants.

Bonne nouvelle pour les agriculteurs de la province de Jerada. Le département de l’Agriculture planche sur un projet d’aménagement hydro-agricole pour la création de nouveaux périmètres irrigués dans la région. Il doit commanditer le 26 septembre prochain pour plus de 7 millions de dirhams, l’étude de ce projet. Ce dernier s’inscrit dans le cadre du programme de développement agricole dans la province de Jerada. Il vise la création de nouveaux périmètres irrigués et la réhabilitation de périmètres de petite et moyenne hydraulique (PMH) existant sur une superficie de 3.000 hectares. «L’identification des périmètres qui seront concernés par le projet fera l’objet d’un travail de prospection permettant de ressortir les zones ayant présenté les facteurs favorables à la réussite et la pérennisation d’un projet d’irrigation (disponibilité des ressources hydriques, adhésion des bénéficiaires, faisabilité technique et agronomique, etc.)», précise le ministère. Les ressources en eau seront mobilisées à partir des eaux souterraines de la nappe profonde de Aïn Beni Mathar, et des autres ressources en eau disponibles au niveau des périmètres de PMH existants. Le prestataire retenu devra ainsi mener l’étude de faisabilité du projet et définir les périmètres à étudier. Il s’agit également de réaliser une étude d’évaluation socio-économique et établir l’avant-projet détaillé. Le tout assorti d’un schéma de mise en valeur agricole en utilisant d'une façon rationnelle les potentialités naturelles des périmètres et en répondant aux objectifs de développement agricole de la zone. «Le schéma de mise en valeur agricole sera établi à partir du bilan terre-eau confrontant les possibilités d'intensification des systèmes de cultures et les volumes d’eau apportés», explique l’Agriculture.
https://lematin.ma/journal/2018/amen...da/299525.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old August 29th, 2018, 05:02 AM   #2127
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 3rd, 2018, 03:13 PM   #2128
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Viticulture: un chiffre d'affaires annuel de 250 MDH dans l'Oriental

Quote:


La filière viticole revêt une grande importance socioéconomique dans la région de l’Oriental, réalisant un chiffre d’affaires de près de 250 millions de DH et générant 500.000 journées de travail par an.

Selon un communiqué de la direction régionale de l’Agriculture, le volume de production de la viticulture dans cette région atteint entre 42.000 et 45.000 tonnes par an, avec un rendement allant de 20 à 30 tonnes par hectare selon les variétés et les périodes de récolte, qui s’étalent entre juin et novembre de chaque année.

Il s’agit d’une récolte "importante", obtenue grâce à la conjugaison de plusieurs facteurs, notamment l’encadrement des producteurs, en particulier en ce qui concerne la lutte contre les maladies et les insectes, et l’utilisation des eaux d’irrigation, malgré les difficultés liées à la baisse du niveau des eaux stockés dans les barrages, souligne la même source.

La culture de la vigne dans la région de l’Oriental occupe une superficie globale de 2.600 ha, dont 2.100 ha dans le périmètre irrigué de la Moulouya, en particulier dans la province de Nador qui concentre 75% de cette culture au niveau de la région.

A noter que, compte tenu de son importance, cette culture a été incluse dans les programmes du Plan Maroc vert, dans le but de renforcer la productivité et organiser cette filière.

Dans ce sens, le secteur viticole a bénéficié de plusieurs programmes, notamment l’équipement de 95% des superficies consacrées à la vigne de systèmes d’irrigation localisée et l’utilisation de filets de protection anti-grêle, avec le soutien du Fonds de développement agricole (FDA).

Les efforts ont porté aussi sur la culture de la vigne en serre, en particulier dans la plaine de Bouark qui offre des conditions climatiques adéquates, en plus de l’introduction de nouvelles variétés au rendement élevé.
https://www.medias24.com/MAROC/Quoi-...-Oriental.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 6th, 2018, 05:40 PM   #2129
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Le fonds allemand AATIF cherche à investir au Maroc

Quote:


C’est sans doute devenu une lapalissade de le dire : le Maroc intéresse de plus en plus les gestionnaires étrangers de fonds d’investissement.


En effet, après les sudafricains (Delta, Investec et Vantage notamment), les acteurs dédiés à l’Afrique et basés Londres, Paris ou au Moyen-Orient (Amethis, DPI, 54 Capital…), c’est au tour du fonds allemand spécialisé Africa Agriculture and Trade Investment Fund (AATIF ) de plancher sérieusement sur le marché marocain. Aussi, ce véhicule créé en 2011 est en phase de prospection active au Maroc pour identifier des acteurs du secteur primaire ou de la filière agroalimentaire potentiellement intéressés par des financements en devise pour développer leurs activités. Plus particulièrement étaient visés des acteurs de la région Fès-Meknès dont une partie de la production est orientée à l’export (ce qui limite le risque de change d’un financement en dollars américains). Il faut dire qu’après plus de six ans d’opérations à travers le continent africain, AATIF qui est déjà présent dans une dizaine de pays (notamment sur la zone de la CEDEAO et en Afrique de l’Est), n’a pas encore réalisé des opérations en Afrique du Nord. Ce que le gestionnaire, en l’occurrence Deutsche Bank AG, cherche à corriger en mobilisant sur le marché marocain une partie de son équipe dakaroise.

Rappelons qu’AATIF est une initiative publique-privée allemande ayant regroupé l’Etat fédéral (qui y a mobilisé l’argent de la coopération et le développement économiques) et les deux banques KfW et Deutsche Bank. Doté d’un capital de 146 millions de dollars (près de 1,4 milliard de DH), le fonds fournit des prêts à long terme (d’où son avantage par rapport aux banques commerciales) sous forme de dette classique ou de dette mezzanine pour des tickets entre 5 et 15 millions de dollars (entre 4,6 et 14 millions de DH). Son objectif principal est de promouvoir les investissements privés dans l’agriculture africaine et améliorer la valeur ajoutée dans les chaînes de valeur agricole.
http://www.challenge.ma/fonds-allema...r-maroc-98567/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 7th, 2018, 02:43 AM   #2130
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Morocco’s Citrus Exports Generate MAD 3 Billion Yearly

Quote:


Over the past 5 years, Morocco produced 2 million tons of citrus on an area of over 125,000 hectares.

Citrus plays an important role in Morocco’s economy as an essential source of foreign currency. With an estimated value of MAD 3 billion per year, Morocco’s citrus exports from citrus has reached 500,000 tons annually.

Morocco exports 80 percent of its citrus to Russia and the European Union. The remaining 20 percent is exported to North America and the Middle East.

Over the past decade, Morocco’s citrus sector grew significantly with the introduction of new berry varieties. As a result, the citrus supply dedicated for export diversified widely and production and marketing periods became more widespread.

A wide range of varieties characterize national citrus orchards; however three groups of varieties dominate: clementines at 35 percent, Maroc-late at 21 percent, and navels at 18 percent.

The main regions of citrus cultivation in Morocco are Souss Massa in the south, Gharb in the northwest, Moulouya in the Middle Atlas, Tadla in central Morocco, and El Haouz near Marrakech.

Citrus production has been improving since the launch of Morocco’s Green Plan in April 2008. The plan improved the efficiency of domestic markets, the socio-economic impacts of investments directed to small farmers, agricultural services, the management of irrigation, and the planning of irrigation projects.
https://www.moroccoworldnews.com/201...illion-yearly/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 9th, 2018, 01:37 AM   #2131
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 13th, 2018, 03:48 AM   #2132
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

FÈS-MEKNÈS. LA POMICULTURE ENGRANGE 10 MMDH

Quote:


La filière de la pomme assure près de 3 millions de journées de travail pour un chiffre d’affaires de 10 MMDH. Pour les agriculteurs de la région Fès-Meknès, la culture du pommier génère des bénéfices de 150.000 DH/ha.

La pomiculture se porte bien dans la région Fès-Meknès. En attestent les récentes données de la Direction régionale de l’Agriculture (DRA) selon lesquelles les revenus des agriculteurs qui se sont convertis à cette activité ont progressé jusqu’à atteindre les 150.000 DH/ha, alors que sur la céréaliculture, ceux-ci touchaient en moyenne 1.200 DH/ha. Autre indicateur, qui démontre d’ailleurs l’importance de la pomiculture dans la région, cette filière assure près de 3 millions de journées de travail pour un chiffre d’affaires dépassant les 10 MMDH. Selon les responsables de la DRA de Fès-Meknès, la région enregistre le rendement le plus élevé à l’échelle nationale avec des pics allant jusqu’à 30 tonnes/ha. En effet, la production annuelle du pommier avoisine les 360.000 t pour une superficie cultivée moyenne de 15.700 ha. Au niveau national, la production avoisine les 690.000 tonnes, soit un rendement moyen de 18 tonnes/ha.

Des recherches sur la fertilisation du pommier

Pour maintenir le développement de la filière dans la région, des chercheurs au Centre régional de la recherche agronomique (CRRA) de Meknès ont récemment réalisé, des recherches sur la fertilisation du pommier en
établissant certaines normes de références pour le Moyen Atlas. En arboriculture fruitière, la détermination précise des besoins en nutriments est particulièrement difficile. En effet, les nutriments et les métabolites peuvent être stockés dans le bois pour être utilisés l'année suivante par les pousses en croissance. À ces difficultés s'ajoutent celles liées à la migration des nutriments dans le sol et à la particularité du système racinaire des arbres. L'analyse du sol permet de quantifier la richesse en éléments nutritifs du sol et d'estimer les besoins en engrais, mais elle ne renseigne pas sur leur utilisation par les arbres. «Pour améliorer leur compétitivité et assurer la durabilité de la qualité de leurs sols, les agriculteurs doivent constamment améliorer l'efficience de la fertilisation de leurs cultures. Cet objectif peut être atteint par la détermination du niveau critique de chaque élément nutritif», précise Rachid Razouk, initiateur de la recherche.
http://www.leseco.ma/regions/69790-f...e-10-mmdh.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 13th, 2018, 03:39 PM   #2133
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Conserverie : Investissement français à Laâyoune

Quote:


L’entreprise française Chancerelle, spécialisée dans la sardine en boîte et plus connue par sa principale marque Connétable, est installée au port d’Agadir depuis des années. Et dans le port de Laâyoune, Chancerelle achève un investissement de 4 millions d’euros (43,4 millions de dirhams) dans la construction d’une usine de conserverie de 4 000 mètres carrés où vont travailler une centaine de personnes.

Pour rappel, l’usine d’Agadir – nommée Belma – compte plus de 1 000 salariés.
http://www.infomediaire.net/conserve...is-a-laayoune/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old September 24th, 2018, 09:25 PM   #2134
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Agriculture : La CDG investit dans les Domaines Brahim Zniber

Quote:


Dans une décision datée du 14 septembre et publiée au Bulletin officiel ce 24 septembre, l’argentier du Royaume autorise Fipar-Holding, filiale de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG), à entrer dans le capital des Domaines Brahim Zniber, apprend-on de source médiatique (Telquel).

Et dans le cadre de cette transaction, la CDG a porté le capital des Domaines Brahim Zniber à 400 millions de dirhams (MDH). Cette décision a été validée en mars par le Conseil d’administration du groupe agricole meknassi.

Pour rappel, les Domaines Brahim Zniber, filiale du groupe familial Diana Holding, exploitent près de 26 000 hectares et génèrent un chiffre d’affaires annuel de 120 MDH, indique le Bulletin officiel.
http://www.infomediaire.net/agricult...brahim-zniber/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old October 13th, 2018, 01:15 AM   #2135
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Production d’œufs : Le Maroc atteint les 6,5 MMDH de CA

Quote:


La production en œufs pour l’année 2017 a atteint 5,5 milliards d’œufs et a permis de réaliser un chiffre d’affaires estimé à 6,5 milliards de dirhams (MMDH), a indiqué l’association nationale des producteurs d’œufs de consommation (ANPO).

Dans un communiqué publié à la veille de la célébration de la Journée mondiale de l’œuf, l’Association a précisé que cette production satisfait à 100% la demande locale, avec 180 œufs consommés par chaque Marocain annuellement.

Le secteur de production des œufs de consommation au Maroc a connu un développement accru au cours des dernières années grâce à d’importants investissements estimés à 3,5 MMDH, ce qui a permis de créer 252 fermes d’élevage de volaille modernes respectant les normes de production internationales, a ajouté l’ANPO, observant que ces élevages sont régis par la loi 49-99 qui impose un contrôle garantissant un produit de qualité.

L’ANPO a fait, en outre, remarquer, que le secteur a créée 21 500 emplois directs et près de 31 000 emplois indirects à travers les circuits de commercialisation et distribution.

Ces chiffres ont été révélés par l’ANPO à la veille de la Journée mondiale de l’œuf, organisée le deuxième vendredi d’octobre de chaque année par l’Organisation internationale de l’œuf (IEC).
http://www.infomediaire.net/producti...65-mmdh-de-ca/
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old October 14th, 2018, 11:21 PM   #2136
simplet
Registered User
 
Join Date: Jan 2011
Posts: 2,504
Likes (Received): 1797

Quote:
Par peur de voir les jeunes délaisser bières et cocktails pour les joints ou les boissons à la marijuana, ou pour simplement profiter d'un marché prometteur, le cannabis est devenu un continent à explorer pour les géants de l'alcool.

Certains ont résolument sauté le pas, à l'image de Constellation Brands, la maison mère des bières Corona et de la vodka Svedka, qui a investi plus de 4 milliards de dollars dans une société canadienne spécialisée dans la drogue douce, Canopy Growth.

Le secteur du cannabis est «potentiellement l'une des opportunités de croissance les plus importantes de la décennie à venir», expliquait son PDG, Robert Sands, début octobre. Le marché devrait atteindre 200 milliards de dollars dans quinze ans et «s'ouvre beaucoup plus rapidement que prévu», faisait-il valoir.


Après l'Uruguay, le Canada deviendra mardi le deuxième pays au monde à autoriser l'usage récréatif du cannabis. Aux États-Unis, si la consommation récréative et/ou thérapeutique de la marijuana reste illégale au niveau fédéral, elle est autorisée dans plusieurs État
https://www.tvanouvelles.ca/2018/10/...nts-de-lalcool
__________________
سنصير شعبا عندما نكف عن القول بعد كلّ لحظة فرح : " الله يخرج هاذ الضحك على خير "....



"
simplet no está en línea   Reply With Quote
Old October 20th, 2018, 03:14 AM   #2137
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old November 11th, 2018, 04:24 AM   #2138
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

Le projet d'agropole du Gharb-Loukkos réactivé

Quote:


Alors qu'on le croyait enterré, le projet d'agropole de la région du Gharb-Loukkos refait surface. Après l'étude de faisabilité dont les résultats sont tombés en 2013 et qui ont confirmé le potentiel, voilà que le ministère de l'Agriculture lance un marché pour l'étude technique, économique et financière du projet.

C’est une bonne nouvelle pour les agriculteurs de la région du Gharb-Loukkos. Le département de l’Agriculture planche sur un projet d’agropole dans cette zone. Il doit commanditer le 28 novembre l’étude technique, économique et financière pour l’installation de cette plateforme. Déjà en 2013, un diagnostic approfondi des secteurs agricole et agroalimentaire dans la région avait été réalisé dans le cadre de l’étude de faisabilité de ce projet. Sa conclusion : un potentiel «très important» de valorisation pour les filières végétales et animales : agrumes, oliviers, fruits et légumes, primeurs, lait et viandes rouges. «Vu les potentialités agricoles importantes démontrées par cette étude, pour les régions du Gharb et du Loukkos, il a été convenu de mettre en place un agropole pour les deux régions. La valorisation de ces produits au sein du futur agropole permettra de faire profiter la région d’une grande part de la valeur ajoutée dégagée», précise l’Agriculture.
L’étude en projet viendra identifier les besoins et les opportunités dans la valorisation industrielle des productions agricoles de la région. Le prestataire retenu devra du coup capitaliser sur l’ensemble des données disponibles ainsi que sur les résultats du rapport de la première phase de l’étude de faisabilité. Il s’agira également d’identifier les sociétés agro-industrielles multinationales, nationales et régionales prédisposées à s’implanter au sein du projet avec l’élaboration d’une offre de valeur précisant les caractéristiques et les avantages du projet à vendre aux investisseurs nationaux et internationaux pour tester leur intérêt. L’étude comprendra, par ailleurs, un dimensionnement de l’offre en foncier de l’agropole pour répondre aux besoins identifiés en termes du potentiel en surface à aménager et les besoins en infrastructures en plus de la typologie des lots et le phasage de réalisation du projet. Le tout assorti d’un montage financier détaillé de l’agropole. Rappelons que l’État avait prévu dans le cadre du Plan Maroc vert la création de 7 agropoles dans les principaux bassins de production, à savoir Meknès, l’Oriental, Tadla, Souss, Haouz, Gharb et Loukkos. L’objectif de ces projets «structurants» étant de renforcer la compétitivité des entreprises du secteur agro-alimentaire et de booster l’investissement. Résultat attendu : un cadre approprié pour l’intégration de l’ensemble de la chaîne de valeur du secteur agro-industriel avec une augmentation de sa productivité. Ces projets présentent une offre de valeur complète intégrant un parc agro-industriel pour accueillir les activités de transformation et de support et des plateformes logistiques et de services.
https://lematin.ma/journal/2018/proj...ve/304352.html
__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ

Anassmen liked this post
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2018, 04:13 AM   #2139
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Old November 17th, 2018, 04:15 AM   #2140
John vicks
ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ
 
John vicks's Avatar
 
Join Date: Jul 2014
Posts: 7,408
Likes (Received): 4422

__________________
ⴰⵉⵜ ⴷⵔⴰⵀⴻⵎ ⴰⴱⴷ ⴻⵍⴰⵣⵉⵣ ⵉⴳⴰ ⴰⵔⴳⴰⵣ ⵏ ⵙⴽⵢⵙⴽⵔⴻⴱⴻⵔ ⴼⵔⵓⵎ
John vicks no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 08:11 PM. • styleid: 14


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us