LYON - Transports en commun de la Métropole et du Rhône - Page 448 - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Infrastructures et Transports > Infrastructures et Transports


Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 108 votes, 4.96 average.
Old June 29th, 2019, 11:51 PM   #8941
fabg84
Sniper de centralisme
 
fabg84's Avatar
 
Join Date: Jul 2010
Location: Lyon
Posts: 14,368
Likes (Received): 5627


J'aurais tendance à dire un peu des 2 premiers.
Gagner 2-3s au démarrage et à l'approche, c'est surement optimisable avec beaucoup de finesse sur du métro automatisé !!!!
Et puis réduire la distance veut dire aussi ajouter une ou deux rames sur le fil en heure de pointe.
__________________
La seule question est : quoi faire du temps qui nous est imparti ?
fabg84 no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old June 30th, 2019, 12:51 PM   #8942
[email protected]
Perturbateur depuis 1848
 
Join Date: Jun 2019
Posts: 268
Likes (Received): 182

La clim et les transports en commun... tout est dit ! Le jour où les pouvoirs publics comprendront...
Quote:
Le « dilemme moral » des automobilistes avec la circulation différenciée

Le Monde
28 juin 2019

[...]

Comme la jeune femme, beaucoup justifient leur choix par ces trajets difficiles dans des transports en commun irrespirables et saturés, qui les ont fait se sentir comme du « bétail qu’on envoie à l’abattoir ». « Comment s’étonner que je préfère éviter à mes deux enfants un trajet éprouvant dans des rames bondées et asphyxiantes pour les emmener chez le médecin ? », explique Marie-Amélie L., 42 ans, qui a pris sa voiture en Crit’Air 4 pour se rendre mercredi à Lyon chez le dermatologue – à un rendez-vous fixé il y a cinq semaines. Elle a dû attendre 40 minutes dans les bouchons, mais « avec la climatisation, nous pouvions au moins respirer ». Pour cette mère de famille, « tant que les transports en commun ne seront pas améliorés, on ne pourra pas compter sur le seul sacrifice des habitants ».

[...]

https://www.lemonde.fr/planete/artic...2808_3244.html
__________________
Un train vaut mieux que Dreux tu l'auras.

lipa85, fabg84, Myrza liked this post
eniov@sirb no está en línea   Reply With Quote
Old July 5th, 2019, 03:53 PM   #8943
nanar
nanar
 
Join Date: Apr 2005
Location: Lyon 6è - (www).darly.org & (www).lyonmetro.org
Posts: 6,946
Likes (Received): 2189

Quote:
Originally Posted by D383 View Post
Techniquement, comment arrive-t-on a gagner les 8 secondes pour passer de 2:01 à 1:53 ?
- en augmentant la vitesse d'entrée en station ? (Qui, disons le, à Lyon, est loin d'être fulgurante comparé à d'autres réseaux qui ont du métro sur pneumatiques)
- en réduisant la distance entre les trains ? (J'en doute, car cela poserait un problème de sécurité)
- en réduisant le temps d'arrêt en station ?
La deuxième possibilité : deux trains de plus vont être mis dans la boucle aux heures de pointe.
1mn53s ne présente pas de difficultés, ni de problèmes de sécurité particuliers
(le métro parisien pratique, en conduite manuelle, 1mn 45 s depuis des décennies).
Deux trains consécutifs seront toujours séparés par plusieurs centaines de mètres,
et de toutes façons les automatismes font ralentir (voire s'arrêter) un train qui se rapproche trop du précédent
__________________
.

Découvrez les sites darly.org & lyonmetro.org
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution aux problèmes de déplacement dans les villes, vous êtes une partie du problème".
nanar no está en línea   Reply With Quote
Old July 10th, 2019, 08:12 PM   #8944
nanar
nanar
 
Join Date: Apr 2005
Location: Lyon 6è - (www).darly.org & (www).lyonmetro.org
Posts: 6,946
Likes (Received): 2189

Je reviens sur T6 dans Villeurbanne
Pas fait gaffe en première lecture, (cf ici-dessous interview de la Tribune de Lyon, tout à droite, le paragraphe "faut il rogner des maisons rue Billon ?"
mais le chef de projet tramway du Sytral (Axel Sabouret) déclare : pour faire passer un tram, une voie de 12 mètres de large suffit

Quote:
Originally Posted by Serialnumber View Post
Sur 750 mètres la rue des Bienvenus (un des tracés étudiés) fait justement 12 mètres. Le tram peut y passer sans expropriation.
https://www.google.fr/maps/@45.77599.../data=!3m1!1e3
__________________
.

Découvrez les sites darly.org & lyonmetro.org
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution aux problèmes de déplacement dans les villes, vous êtes une partie du problème".

Last edited by nanar; July 11th, 2019 at 12:40 AM.
nanar no está en línea   Reply With Quote
Old July 10th, 2019, 08:13 PM   #8945
nanar
nanar
 
Join Date: Apr 2005
Location: Lyon 6è - (www).darly.org & (www).lyonmetro.org
Posts: 6,946
Likes (Received): 2189

Soit dit entre nous, les assoces l'ont écrit au Sytral (et au maire de Villeurbanne) il y a plus de 2 ans, que 12 m suffisent.
__________________
.

Découvrez les sites darly.org & lyonmetro.org
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution aux problèmes de déplacement dans les villes, vous êtes une partie du problème".

Last edited by nanar; July 11th, 2019 at 12:39 AM.
nanar no está en línea   Reply With Quote
Old July 10th, 2019, 08:20 PM   #8946
nanar
nanar
 
Join Date: Apr 2005
Location: Lyon 6è - (www).darly.org & (www).lyonmetro.org
Posts: 6,946
Likes (Received): 2189

doublon, fait ch'...
__________________
.

Découvrez les sites darly.org & lyonmetro.org
"Si vous ne considérez pas le vélo urbain comme une partie de la solution aux problèmes de déplacement dans les villes, vous êtes une partie du problème".

Last edited by nanar; July 10th, 2019 at 08:33 PM.
nanar no está en línea   Reply With Quote
Old July 15th, 2019, 01:16 AM   #8947
Erlenberg
Registered User
 
Erlenberg's Avatar
 
Join Date: Mar 2013
Location: European Union
Posts: 725
Likes (Received): 2273

Quote:
Lyon : le réseau TCL gratuit ? Les conclusions d'une étude sans équivoque


La présidente du Sytral Fouziya Bouzerda vient de dévoiler une étude sur la gratuité des TCL. Les conclusions sont sans équivoque sur les possibles effets négatifs d'une telle mesure et l'absence d'impact fort sur la diminution des voitures dans Lyon. Ce document ne devrait pas manquer d'alimenter les futurs débats.


La présidente du Sytral, Fouziya Bouzerda, l'avait promis. Une étude indépendante et externe sur la gratuité du réseau TCL a été commandée au Laboratoire aménagement économie transports (LAET). Elle a été menée par Yves Crozet, Bruno Faivre d'Arcier, Aurélie Mercier, Guillaume Monchambert et Pierre-Yves Peguy. Les conclusions viennent d'être dévoilées et elles ne laissent aucune place aux doutes. Selon le groupe de chercheurs, la gratuité des TCL nuirait à la qualité du réseau, voire entraînerait sa dégradation, aurait un impact réduit sur la réduction de la voiture en ville, se ferait au détriment du vélo et de la marche à pied, freinerait les investissements et obligerait les collectivités à augmenter grandement leur participation financière à la politique des transports.

Des échelles qui n'ont rien à voir

Régulièrement, des exemples de réussites sont mis en avant comme Dunkerque ou Aubagne, mais selon les chercheurs du LAET, la plupart des villes qui ont expérimenté la gratuité ont moins de 100 000 habitants, avec un réseau initial plutôt faible "moins de 30 voyages par habitant par an contre environ 330 pour le réseau TCL". "Il semble surtout que ces villes-centres connaissent un problème de déclin et que l'accès gratuit par les transports en commun soit le moyen de relancer la fréquentation", complètent les chercheurs. De même, ils remarquent que la contribution financière des collectivités publiques qui ont fait ce choix a déjà doublé pour maintenir un niveau d'offre suffisant.

Cependant, la situation du réseau TCL "diffère très fortement de celle de ces villes moyennes" et les échelles ne sont pas comparables. Même en additionnant l'ensemble des dix grands réseaux gratuits en France, le paysage lyonnais compte toujours 1,5 fois plus d'habitants, 3 fois plus d'offres de transport en commun, 11 fois plus de voyages et 5 fois plus de coût d'exploitation.

Le LAET souligne également une situation financière actuelle "particulièrement remarquable" au Sytral. L'autorité a "retrouvé une capacité d'autofinancement qui lui permet de poursuivre les investissements nécessaires à son développement".

Dès lors, les chercheurs pointent le retour d'un "cercle vertueux" : "l'attractivité du réseau se renforce du fait de l'amélioration de l'offre et de la pénalisation de l'usage de la voiture, ce qui conduit à une augmentation de la fréquentation et des recettes commerciales. Ces dernières liées à l'accroissement des tarifs, à la maîtrise des coûts d'exploitation et à l'optimisation du réseau permettent de réduire l'endettement, de disposer d'une capacité d'autofinancement et donc de poursuivre les investissements pour de nouveau améliorer l'attractivité du réseau", et ainsi de suite.



En cas de gratuité, le déclin du réseau lyonnais ?

En cas de gratuité, c'est ce même cercle vertueux qui pourrait se briser. Selon le LAET, si les usagers ne devaient plus payer directement leur titre de transport, "la fréquentation pourrait augmenter de 15 à 30 %, ce qui poserait des problèmes de saturations en heure de pointe". Pour y répondre, il faudrait alors procéder à des investissements coûteux, sans rentrées d'argent via les clients.

Toujours, d'après le rapport, les déplacements engendrés par la gratuité seraient essentiellement courts et dans les centres-villes, plutôt que "des trajets longs en périphérie, où la gratuité n'a qu'un impact marginal comparativement au niveau de l'offre".

Paradoxalement, avec ce type de mesure, les nouveaux voyageurs du réseau TCL seraient majoritairement des personnes qui marchaient ou faisaient du vélo auparavant (entraînant une baisse de ces deux parts modales pourtant emblématiques dans le bilan d'une métropole).

Ceux qui choisiraient d'abandonner leur voiture seraient largement minoritaires dans l'équation. Co-auteur de l'étude, Bruno Faivre d'Arcier va plus loin : "La mobilité n'est pas un bien de consommation comme les autres. Je dis souvent à mes étudiants : si je diminue le prix de l'abonnement par deux, vous ne venez pas deux fois plus à l'université. Les gens sont plus sensibles à la qualité de l’offre. Si pour le même déplacement vous devez choisir entre un bus qui fait le trajet en une heure, ou 20 minutes en voiture, même avec un réseau gratuit, vous prenez la voiture". La gratuité n'est donc pas synonyme d'automobile qui reste à la maison . C'est surtout le vélo qui dormira au garage et les chaussures qui s'useront moins sur le bitume.

Comment la financer ?

Dans le cas d'un scénario avec une hausse de 15 % de la fréquentation, le déficit annuel serait triplé, passant de 160 millions d'euros à 490 millions d'euros, pour une mise en oeuvre en 2019 et plus de 580 millions d'euros en 2030. La gratuité reste une illusion : quoi qu'il arrive, à la fin, il faut que quelqu'un paye d'une manière ou d'une autre.

Ainsi, pour l'équipe de chercheurs, il faudrait augmenter le Versement Transport payé par les entreprises, jusqu'à son taux maximal, soit 2 %. Une telle mesure ne ferait rentrer que 30 millions d'euros dans les caisses. À côté de cela, il faudrait également ré-endetter le Sytral et "tripler la participation financière des collectivités locales" (dont la source de financement reste l'impôt et les taxes).

Le LAET souligne qu'il "n'est pas évident que ces collectivités soient durablement en mesure de supporter cette charge, car cela se fera au détriment de leur intervention dans d'autres domaines (aide sociale, établissement scolaire, sportifs...)". Toujours avec le scénario à minima d'une hausse de fréquentation de 15 %, la contribution des collectivités membres devrait s’accroître de 324 millions d'euros, "Le risque est grand que ces dernières ne soient pas en mesurer d'assurer une telle augmentation de leurs contributions annuelles et que la conséquence en soit une remise en cause de la stratégie de développement de l'offre".

"Non seulement le cercle vertueux du financement du réseau TCL serait remis en cause, mais la probabilité est grande d'être contraint à des réductions de l'offre, à un arrêt d'investissement et donc à un déclin du réseau", complète le rapport. L'ultime couperet des chercheurs tombe : "la gratuité totale n'est donc pas une mesure pertinente et efficace dans le cas du réseau TCL".

Des pistes pour une tarification toujours plus juste

Si le LAET annihile toute envie de gratuité totale, il suggère également de mettre en place des tarifs "d'une plus grande justice sociale en lien avec le droit au transport". Dans ses conclusions, il invite le Sytral à continuer ses "améliorations en matière de tarification solidaire", notamment à travers une gamme de réductions prenant mieux en compte la diversité des revenus des personnes, l'utilisation d'un quotient familial métropolitain et un accès simplifié à ce type de tarif.

Fouziya Bouzerda confirme que ce chantier est en cours d'étude du côté du Sytral : "Nous avons mis en place une nouvelle grille tarifaire en fonction de l'âge qui est très efficace. On regarde pour avoir la même efficacité avec les tarifs sociaux. On aimerait que la métropole puisse nous fournir facilement les quotients familiaux pour faciliter l'accès aux tarifs réduits pour ceux qui en ont besoin".

Rien de réellement positif

Avec ce rapport, rien de réellement positif ne semble pouvoir ressortir de la gratuité. Même les gains de pouvoir d'achat ne pourraient être qu'illusions pour l'usager. Si d'un côté les citoyens ne payaient plus leurs abonnements en direct, il faudrait quand même qu'ils financent les collectivités via l'impôt, puis que ces dernières abondent au Sytral. La question est donc toujours la même sur ce sujet : doit-on faire reposer une partie du financement d'un réseau sur les usagers ou bien sur tous les citoyens imposables ? À la lumière de cette étude, même en apportant une réponse politique à ce débat, les autres effets négatifs de la gratuité seraient toujours présents, tout comme celui de l'absence d'impact fort sur la baisse de l'usage voiture à Lyon. Pour les chercheurs, les risques pourraient être également réels en matière de santé publique avec des citoyens qui arrêteraient la marche ou le vélo pour prendre le bus ou le métro. Un tel report serait "mauvais pour la bonne santé, la convivialité et l'environnement".

Il est même possible d'aller encore plus loin que cette étude en termes de raisonnement logique : un réseau qui ne serait plus efficace, même gratuit, pourrait agir comme un repoussoir et remettre des gens dans les voitures.

L'arme de dégratuité massive de Fouziya Bouzerda

"Ce rapport permet aussi à chacun d'être mis face à ses responsabilités, vous pourrez faire des choix en connaissance de cause en matière de gratuité, vous savez ce qu’il en est, ce qu’il peut coûter en matière de compensations financières, de dégradation de l’offre et d'investissements d'avenir. On ne peut pas se contenter de lancer des chiffres comme ça, il faut savoir ce que ça implique, comment on finance. Il n'y a rien de gratuit, c'est juste un report de financement", conclut Fouziya Bouzerda.

À moins de neuf mois des élections municipales et métropolitaines, alors que certains candidats ne devraient pas manquer d'offrir monts et merveilles, avec cette étude, la présidente du Sytral se dote d'une arme de dégratuité massive. Toute promesse électorale sera forcément ramenée sur terre par les conclusions des chercheurs. Car l'ultime question reste toujours la même : en 2020, qui oserait dégrader le réseau de transport en commun de Lyon ?
https://www.lyoncapitale.fr/actualit...ans-equivoque/
__________________
In varietate concordia
My country is Europe

amaury, gege, EfkaFr, fabg84, leo203, Serialnumber liked this post
Erlenberg no está en línea   Reply With Quote
Old July 15th, 2019, 04:32 PM   #8948
fabg84
Sniper de centralisme
 
fabg84's Avatar
 
Join Date: Jul 2010
Location: Lyon
Posts: 14,368
Likes (Received): 5627


Entre la gratuité et le juste tarif avec des investissements à hauteur de maintenir et accélérer la dynamique de ce cercle vertueux, gageons que le Sytral saura surfer sur la vague des municipales !!!!
__________________
La seule question est : quoi faire du temps qui nous est imparti ?

leo203 liked this post
fabg84 no está en línea   Reply With Quote
Old July 16th, 2019, 11:00 AM   #8949
D383
Registered User
 
Join Date: Sep 2014
Location: Lyon
Posts: 79
Likes (Received): 90

Je viens de voir sur le site Flickr des photos des tout premiers essais du T6. Ils ont eu lieu la nuit dernière ! Les photos proviennent de la galerie du photographe Mr. Ibou


Alstom Citadis 402 - TCL - 886
by Mr. Ibou, sur Flickr


Alstom Citadis 402 - TCL - 886
by Mr. Ibou, sur Flickr


Alstom Citadis 402 - TCL - 886
by Mr. Ibou, sur Flickr


Alstom Citadis 402 - TCL - 886
by Mr. Ibou, sur Flickr


Alstom Citadis 402 - TCL - 886
by Mr. Ibou, sur Flickr


Alstom Citadis 402 - TCL - 886
by Mr. Ibou, sur Flickr

C'est une belle étape qui vient d'être franchie !
__________________
D383 no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Tags
lyon, transports

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 01:45 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us