1029 projets de centres commerciaux en Europe, dont plus de 200 en France - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Actualité des villes > France


Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rate Thread
Old October 7th, 2004, 02:11 PM   #1
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 19,029
Likes (Received): 7077

1029 projets de centres commerciaux en Europe, dont plus de 200 en France

La fédération du commerce spécialisé Procos a recensé 1.029 projets de centres commerciaux en Europe - 200 de plus qu'en 2002-, dont 30% de nouveaux centres, 20% d'extensions-rénovations et une forte hausse des parcs d'activité commerciale surtout en France, Espagne et Portugal.
Cette inflation de projets est une "folie" vu la saturation des marchés, a commenté Michel Pazoumian, délégué général de Procos. Les projets sont recensés par Procos dès qu'ils en sont au stade de la conception. Par pays, c'est la France, pourtant largement saturée, qui attire le plus les promoteurs, avec 288 projets recensés contre 223 en 2002, dont 90 projets de parcs d'activités commerciales, s'est étonné M. Pazoumian. Il estime que la France compte déjà 1.500 parcs de ce type.
Elle est suivie par l'Espagne (204 projets), elle aussi en phase de saturation, de l'Italie (131 projets, dont un méga-projet en banlieue nord de Rome), et de la Pologne (113 projets).
Procos constate aussi une frénésie de projets tout autour de la ville de Moscou, avec pas moins de 40 centres commerciaux en conception pour 1,3 million de mètres carrés au total.
L'Espagne compte encore beaucoup de projets de nouveaux centres, souvent des centres géants, mais les projets de parcs d'activités commerciales se mutliplient, tirés par les Ikéa et Leroy Merlin, note Procos.
En Italie, novel eldorado des promoteurs, le nombre de projets de créations double et les extentions triplent. L'Italie est aussi le pays qui compte le plus grand nombre de projets de centres de magasins d'usine.
Par taille, les plus grands projets européens sont ceux de "Porta di Roma" (100.000 m2) et de Caserta (92.000 m2 près de Naples) ainsi que celui du parc d'activités de Murcia en Espagne (101.500 m2). Les alentours de Rome comptent aussi deux autres méga-projets de 85.000 m2 et 75.800 m2.
Autour de Moscou, on recence quatre méga-projets de 70.000 à 90.000 m2 chacun, et la Pologne trois immenses projets de 90.000 m2 (près de Varsovie), 87.000 m2 (Cracovie) et la Manufacktura près de Lodz (80.000 m2).

Le Moniteur (07/10/2004)
Cyril no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old October 7th, 2004, 03:23 PM   #2
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,783
Likes (Received): 33

vroum vroum, j'entends déja les moteurs rugir autour de ces centres commerciaux!!!
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old October 7th, 2004, 03:50 PM   #3
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 19,029
Likes (Received): 7077

Mais ce qui est étrange est que la France semble être "en retard" dans ce genre d'équipement (on est ici, on le voit côte à cote avec des pays d'europe du sud et de l'est), pourtant il me semblait que nous étions justement en avance, vu que ces centres commerciaux existent ici depuis longtemps.
C'est dû à la forte périurbanisation en France ?
Cyril no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old October 7th, 2004, 03:58 PM   #4
Phil
 
Join Date: Aug 2002
Posts: 2,294
Likes (Received): 2

Je crois pas qu'on soit en retard, on est juste cinglés, rien qu'à Maubeuge cette année il ont agrandit le decathlon, il ont construit un kiabi, et ils agrandissent carrefour, et sur le centre commercial auchan il y a pleins de doublons (fabio Lucci et Kiabi, Jouéclub et Maxitoys, Darty, But, Conforama....) alors que Maubeuge c'est loin d'être riche...
Phil no está en línea   Reply With Quote
Old October 7th, 2004, 04:00 PM   #5
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 19,029
Likes (Received): 7077

oui je vois la même chose à Avignon et partout en France, c'est clair...on tue le petit commerce...pfff
Cyril no está en línea   Reply With Quote
Old October 7th, 2004, 04:40 PM   #6
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,783
Likes (Received): 33

on est pas en retard, on est même champion en la matière. C'est donc encore plus grave que l'on continue sur cette lancée.
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 12:00 AM   #7
Bren
Registered User
 
Bren's Avatar
 
Join Date: Aug 2004
Location: Paris 75011
Posts: 10,699
Likes (Received): 21654

A quoi servent les petits commerces ? vive les centres commerciaux
Bren no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 12:32 AM   #8
big T
 
Join Date: May 2004
Posts: 230
Likes (Received): 0

Quote:
Originally Posted by Bren
A quoi servent les petits commerces ? vive les centres commerciaux
je pense que le probleme associe a la disparition des petits commerces c'est l'uniformisation des zones commerciales avec partout les memes grandes enseignes... qd j'etais a lyon je descendais regulierement a marseille, eh bien rue de la republique (lyon) et rue st fe (marseille) on trouve les memes chaines: des celio, des jules, des pimkie et autres camaieu... certes, ce sont des magasins sympathiques ou je reconnais faire pas mal d'achats, mais j'aimerais bien aussi avoir un peu de diversite quand je change de coin. et meme si je n'en ai pas fait tellement l'experience je sais que c'est pareil ds plein de villes de france.
Au contraire j'aime bien l'idee de devoir faire l'effort de se deplacer loin pour trouver qqch ds un magasin specifique (je ne parle pas de produits quotidiens bien sur)
big T no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 09:13 AM   #9
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 19,029
Likes (Received): 7077

Les petits commerces restant se spécialisent de plus en plus dans le haut de gamme mais dans l'original aussi, mais il faut absolument garder ce qui maintenant s'appelle des "boutiques" (= pour catégorie sociale à revenu moyen/supérieur). Ces boutiques font le charme d'un centre ville !
Cyril no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 09:20 AM   #10
icon
ubik
 
icon's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Location: Lyon/Geneva
Posts: 1,135
Likes (Received): 8

Quote:
Originally Posted by big T
je pense que le probleme associe a la disparition des petits commerces c'est l'uniformisation des zones commerciales avec partout les memes grandes enseignes... qd j'etais a lyon je descendais regulierement a marseille, eh bien rue de la republique (lyon) et rue st fe (marseille) on trouve les memes chaines: des celio, des jules, des pimkie et autres camaieu... certes, ce sont des magasins sympathiques ou je reconnais faire pas mal d'achats, mais j'aimerais bien aussi avoir un peu de diversite quand je change de coin. et meme si je n'en ai pas fait tellement l'experience je sais que c'est pareil ds plein de villes de france.
Au contraire j'aime bien l'idee de devoir faire l'effort de se deplacer loin pour trouver qqch ds un magasin specifique (je ne parle pas de produits quotidiens bien sur)
chain store sucks

a londres c l'horreur je trouve

en france ca devient pareil: chain store en centre ville, chain centre commercial en peripherie, beurk
__________________
------------------------------------------------
icon
icon no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 09:55 AM   #11
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,783
Likes (Received): 33

@Icon
C clair que la GB a dépassé les limites du raisonnable : le choix du consommateur. Reste que leurs chain stores sont parfois de bonne qualité.
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 10:39 AM   #12
MyNight
 
Join Date: Apr 2004
Posts: 1,010
Likes (Received): 1

Quote:
Originally Posted by big T
je pense que le probleme associe a la disparition des petits commerces c'est l'uniformisation des zones commerciales avec partout les memes grandes enseignes... qd j'etais a lyon je descendais regulierement a marseille, eh bien rue de la republique (lyon) et rue st fe (marseille) on trouve les memes chaines: des celio, des jules, des pimkie et autres camaieu... certes, ce sont des magasins sympathiques ou je reconnais faire pas mal d'achats, mais j'aimerais bien aussi avoir un peu de diversite quand je change de coin. et meme si je n'en ai pas fait tellement l'experience je sais que c'est pareil ds plein de villes de france.
Au contraire j'aime bien l'idee de devoir faire l'effort de se deplacer loin pour trouver qqch ds un magasin specifique (je ne parle pas de produits quotidiens bien sur)
Tu as effectivement raison ! Exemple : mon laboratoire préféré, Angers.
Etape 1 : 1970 : 4 centres commerciaux de périphérie séculaires, à chaque point cardinal. Au centre-ville, des boutiques séculaires aussi, issues de familles commerçantes comme c'est souvent le cas dans les centres bourgeois de province, plus deux grands magasins datant de bien plus loin, les "Dames de France" et les "Nouvelles Galeries", qui nichent dans le l'haussmannien commercial du plus bel effet.
Etape 2 : 1973 : le centre commercial au nord est à l'étroit. On récupère le terrain pour en faire le parc expo d'Angers, et on ouvre une grande surface à l'orée de la ZUP nord en doublant l'aire commerciale ;
Etape 3 : 1976 : le programme du quartier Lac-de-Maine (une ZAC façon ville nouvelle) est lancé à l'ouest : on construit le plus grand centre commercial du département : 70 boutiques, un carrefour, 1680 places de parking, environ 500 salariés ; effet d'entraînement : dans le ZI à côté (Beaucouzé), un aménage trois ZA avec des grandes enseignes de bricolage et d'éléctro-ménager qui ne cessent de s'accroître tout en polarisant tout l'ouest de l'agglo (environ 70 000 habitants) ;
Etape 4 : début années 80 : on construit, dans un trou (comme à Paris ), en plein centre, quartier de la République, des nouvelles Halles à l'architecture extrêmement controversée, tout en recréant le tissu urbain et en le densifiant. Petites surfaces, marché couvert, librairie, etc.
Etape 5 : 1985 : l'est de l'agglo (environ 130 000 hab) dépérit : pour équilibrer avec l'ouest, on décide de revoir entièrement le centre commercial "Espace 49" quartier Montrejeau : on en fait un immense Géant avec 110 boutiques, 3 grandes surfaces de meubles, et on en profite pour revoir la voirie avec la construction d'un énorme échangeur sur la toute nouvelle rocade est.
Etape 6: Au sud-Loire (environ 25 000 hab), l'extension urbaine pose problème (étalement de la tache urbaine mal programmée, 13 km du cente) : on construit dans les mêmes années une grande surface Super U (Mûrs-Erigné) sur la rocade sud, tout en programmant un autre terrain plus proche de la ville-centre et qui permettra une extension, ainsi qu'un second pôle cinématographique.

Là, on est dans la configuration actuelle. 5 grandes surfaces de périphérie, plus 4 moyennes dans le tissu urbain, l'une au sud, deux autres à l'ouest, 1 à l'est plus des petites en banlieue, plus deux grands magasins au centre. A l'époque, les grandes enseignes sont : 1 Carrefour (N), 1 Géant (E), 1 Intermarché (W), 1 Super U (S), 1 Super Monoprix (S).

Etape 7: le centre-ville d'Angers (25 000 hab) se meurt, souffre d'une non attractivité manifeste par rapport à la périphérie. Le maire d'Angers de l'époque, Jean Monnier, lance une vaste opération de rénovation. Les Dames de France ferment, les Nouvelles Galeries sont peu fréquentées et visent une clientèle trop aisée. Un gros projet de restructuration est prévue sur l'hyper-centre (y compris une surface commerciale en puits communiquant avec le parking souterrain du ralliement à R-3), mais qui sera revu à la baisse. Le maire fait venir des grandes enseignes internationales : FNAC, Habitat, McDo, Au Bureau, le Carnivore, etc... Les Nouvelles Galeries deviennent Galeries Lafayettes. Les angevin se plaignent alors d'une uniformisation du centre-ville, les petites boutiques séculaires ferment.

Etape 8 : malgré son attractivité retrouvée, le centre-ville souffre d'un projet des Halles extrêmement mal conçu : ce centre commercial est vêtuse dès 1995 et se dépeuple.

Etape 9 : les grands centres commerciaux de la périphérie sont rachetés les uns après les autres, car ils souffrent d'une concurrence énorme qu'ils se font entre eux. Seules 3 enseignes survivent : Carrefour (N et W), Géant (E et Sud), et Super U. Dès lors, les consommateurs n'ont plus le choix qu'entre ces deux marques de produits, qui proposent d'une grande surface à l'autre des produits strictement identiques. De la même manière, les galeries marchandes s'uniformisent, et l'on trouve dans le centre-ville d'Angers strictement les mêmes enseignes que dans les centres commerciaux périphériques (Célio, Séphora, etc...)

Etape 10 : 2003-2005 : Les Halles sont détruites ; elles n'ont pas vécu 20 ans. On construit à la place un nouveau centre commercial qui, bien que s'appelant aussi "Halles", n'en sera pas moins constitué de grandes enseignes nationales (genre "Planète Saturne").

Qui a parlé d'uniformisation ?
Ceci dit, aux alentours de chacune de ces aires commerciales, une énorme constellation de grandes surfaces de meubles, d'électronique et de bricolage ont vu le jour (Fly, Leroy-Merlin, Corsaire, Darty, etc...), accentuant encore l'écart entre grands commerces et artisans... Tout cela induit une conformation standardisée du centre-ville, et amenuit la diversité de l'offre !
MyNight no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 10:58 AM   #13
MyNight
 
Join Date: Apr 2004
Posts: 1,010
Likes (Received): 1

En complément d'info :
Ces deux photos aériennes donnent une idée de l'étalement et de l'emprise des grandes surfaces dans le tissu urbain (photos propriété d'Angers Loire Métropole).

1 - Le centre commercial "Espage Anjou", à l'est de l'agglo, un Géant, 120 boutiques, 1 But, 1 Leroy-Merlin et tutti-quanti :


2 - Le centre commercial "Grand Maine Rive Droite", à l'ouest de l'agglo, dans le quartier du Lac-de-Maine, ville nouvelle de 7000 hab :


En prime, un lien sur les travaux actuels des halles :
http://www.angers.fr/page/p-212/art_id-/
MyNight no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 11:05 AM   #14
icon
ubik
 
icon's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Location: Lyon/Geneva
Posts: 1,135
Likes (Received): 8

Quote:
Originally Posted by Manuel
@Icon
C clair que la GB a dépassé les limites du raisonnable : le choix du consommateur. Reste que leurs chain stores sont parfois de bonne qualité.
ouais, je remet juste en cause la surenchere d'enseigne dans la rue

c'est d'ailleurs fascinant de voir les francais geuler contre mac do et l'uniformisaiton des restaurants alros qu'ils se jettent dans des chain store qui ont la meme politique

mais bon... on est pas deux contradictions près...
__________________
------------------------------------------------
icon
icon no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 11:55 AM   #15
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,783
Likes (Received): 33

non c sur lol !
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 11:59 AM   #16
Manuel
Registered User
 
Manuel's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 9,783
Likes (Received): 33

Juste pour revenir à ce qu'ils appellent méga centre commerciaux. Stratford City et White City sont deux commerciaux en construction à l'est et à l'ouest de l'Inner London. Chacun font 150000m2, ils sont quoi alors giga ? (quand on pense au mall d'Edmonton...). Pour Stratford City il y aura 3200 places de parking. La part dieu, pourtant central, bien desservit par les TC, a presque 5000places. Je serai curieux de connaitre les chiffres des 4 temps !
Manuel no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 01:38 PM   #17
Phil
 
Join Date: Aug 2002
Posts: 2,294
Likes (Received): 2

70 000 m² ça reste de gros centre. C'est pas parce-que la burj dubai fera 800m que la LBT est petite, ben là c'est pareil
Phil no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 03:18 PM   #18
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

Quote:
Originally Posted by Manuel
Je serai curieux de connaitre les chiffres des 4 temps !
108 000m2 (123 000m2 apres la renovation-extension) pour 6 500 places de parking.

Si tu parles en nombre de places, voici ce que j'ai deja poste
https://skyscrapercity.com/showpost.p...9&postcount=16 (attention, ce n'est pas a prendre au pied de la lettre)
Donc :
Velizy 2: 7 200
Rosny 2: 6 200
Belle Epine: 6 000
Creteil Soleil: 6 000
...
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Old October 8th, 2004, 03:32 PM   #19
Cyril
Particle XLR8R
 
Cyril's Avatar
 
Join Date: Sep 2002
Posts: 19,029
Likes (Received): 7077

les 4 CC mentionnés ci-dessus sont tous relies par la A 86, donc les voitures elles arrivent par milliers en effet !
Cyril no está en línea   Reply With Quote
Old October 9th, 2004, 06:53 PM   #20
Bender
Rugged Individualist
 
Join Date: Dec 2002
Location: Düsseldorf, Le Reich
Posts: 2,988
Likes (Received): 156

Dites, y en a qui ont déjà lu "Au Bonheur des Dames" de Zola?

Si la réponse est non, l'histoire, en gros, c'est le début des grands magasins parisiens, au milieu du XIXe siècle. Le Bonheur des Dames, c'est Le Bon Marché, en fait.
D'un côté, un entrepreneur ambitieux, qui a le commerce dans le sang. Il commence avec une petite boutique et il s'agrandit sans cesse. C'est marrant,on se rend compte qu'ils avaient déjà tout compris à l'époque (les fameuses techniques "modernes" des grandes surfaces). Exemples: faire de la publicité, livrer à domicile, changer les rayons de place pour perdre les clientes, offrir des cafés, créer des attroupements à l'entrée du magasin pour l'animation et attirer le chaland, etc.

Pendant ce temps, les autres boutiques des alentours ne font rien de tout ça. Au fur et à mesure que le Bonheur des Dames s'agrandit et ouvre de nouveaux rayons, les magasins autour péréclitent. Et leurs propriétaires pleurnichent au lieu de se rendre compte qu'avec leurs boutiques sombres et miteuses, ils ont tout faux.

Tout ça pour dire, que la disparition du petit commerce, ça ne date pas d'hier. Hé oui, le darwino-capitalisme, c'est dur pour les inadaptés!

Un magasin indépendant n'a aucune chance contre un franchisé, qui a des standards, une communication, de la pub... à moins d'offrir un plus différenciateur (qualité des aliments pour un restaurant par exemple) ou de jouer sur l'originalité.
Bender no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 12:01 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us