Job Market - Page 29 - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > North Africa > Algérie > Autres discussions > Économie et développement

Économie et développement Discussions et débats relatifs au développement et à l'économie


Reply
 
Thread Tools
Old November 25th, 2019, 12:19 AM   #561
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Sécurité sociale : Un régime de retraite complémentaire pour bientôt

Quote:
Sécurité sociale : Un régime de retraite complémentaire pour bientôt

24 novembre 2019

Un nouveau projet de loi réglementant les assurances sociales pour les salariés est en cours d’élaboration. Il verra bientôt le jour, a annoncé, hier à Alger, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam.

Bonne nouvelle pour les travailleurs. Ils pourront bientôt bénéficier d’une retraite complémentaire à travers la Mutuelle générale des travailleurs. C’est du moins ce qu’a annoncé, hier, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, lors de son intervention, aux « travaux de la contribution des mutuelles sociales dans le développement de la Caisse nationale des assurances sociales ».

En effet, il a indiqué que le régime de la retraite complémentaire sera « prochainement intégré » dans le système algérien de la sécurité sociale, affirmant que « cette nouvelle disposition, actuellement en discussions au niveau du secrétariat général du gouvernement, sera promulguée dans le cadre de la loi de réorganisation de la mutuelle en cours de préparation ». Il s’agit là, a précisé le ministre, d’une «nouvelle option » qui sera mise à la disposition des salariés après la finalisation et l’approbation de toutes les mesures relatives à son application. Selon lui, « la loi de réorganisation de la mutuelle, devant permettre aux assurés sociaux de bénéficier d’une couverture à 100%», sera « incessamment » soumise à examen.

Faisant part des avantages, il expliquera que «cette nouvelle loi touchera un nombre important de salariés, et ce, dans le cadre d’un accord qui sera conclu entre la Caisse nationale de l’assurance sociale (Cnas) et les Caisses de mutualité ». Par ailleurs, l’autre avantage de la retraite complémentaire est de faire bénéficier de la carte Chifa et du système du tiers payant, ce qui inscrira les assurés sociaux adhérents à la mutuelle sociale de bénéficier des avantages des deux systèmes suscités. En d’autres termes, le remboursement des soins pourra être complété par un autre taux, calculé sur la base des cotisations au niveau des mutuelles. Par ce biais, c’est le système de protection sociale qui a été renforcé en inscrivant cette loi comme un appui aux retraités appartenant aux couches défavorisées.

Appel à l’adhésion

Poursuivant son intervention, le premier responsable du département du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale a appelé à l’intensification des efforts notamment au niveau local, afin de sensibiliser les concernés à l’importance de l’adhésion à ce mécanisme. Reste à savoir si le secteur privé est concerné par cette disposition. Pour lui, l’autre défi est d’«attirer plus d’adhérents dans les 30 mutuelles existant en Algérie. ».

Par ailleurs, les services du ministère du Travail recensent 30 mutuelles activant sur le terrain pour la couverture sociale complémentaire de près d’un million d’adhérents, soit 8% du nombre total des assurés sociaux. Un taux demeurant faible en comparaison avec le nombre total des assurés sociaux estimé à 39 millions de personnes. Ainsi, la mutuelle devrait améliorer le niveau de ses prestations à mesure que le nombre d’affiliés grandit et que la valeur de leur cotisation augmente.

Les affiliés bénéficieront d’indemnisations complémentaires en sus de celles versées par les caisses des assurances sociales, d’une retraite complémentaire ainsi que d’autres avantages comme les centres de santé et de loisirs, les aides financières dans le domaine du logement.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old December 4th, 2019, 08:32 PM   #562
Skyhitt
Moderator
 
Skyhitt's Avatar
 
Join Date: Jun 2018
Posts: 14,436
Likes (Received): 14926

Quote:
JIJEL
Intégration de 3 900 travailleurs du pré-emploi
https://www.lesoirdalgerie.com/regio...e-emploi-34649
__________________
الجزائر البلد القارة
Skyhitt no está en línea   Reply With Quote
Old December 5th, 2019, 10:53 PM   #563
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Les avantages du micro crédit bientôt élargis aux personnes aux besoins spécifiques

Quote:
Les avantages du micro crédit bientôt élargis aux personnes aux besoins spécifiques

Algérie – Le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Belkhir Dada Moussa, a fait part mardi à partir de Boumerdes d’efforts consentis par ses services en vue de l’élargissement des avantages et incitations assurés par le dispositif du micro crédit aux personnes aux besoins spécifiques dans le pays.

« Nous œuvrons actuellement à faire profiter les personnes aux besoins spécifiques des avantages de ce dispositif par l’entremise de l’Agence nationale de gestion du micro crédit (Angem), dont la contribution est avérée dans la création d’activités diverses à leur profit aux fins de faciliter leur intégration professionnelle », a indiqué le ministre dans une allocution prononcée à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des personnes handicapées au Centre de formation professionnelle et d’apprentissage (CFPA) des handicapés de Corso.

« Les efforts de concertation et de coopération permanente consentis avec d’autres secteurs ministériels concernés ont permis de lancer les bases d’un partenariat au travers la signature d’une convention, le 15 octobre dernier, visant la promotion du dispositif du micro crédit et l’accompagnement des diplômés de la formation professionnelle », a-t-il dit.

Belkhir Dada Moussa a affirmé avoir « observé chez les personnes handicapées d’importantes aptitudes au travail, à condition que leur soit offerte l’opportunité d’un emploi adapté à leur handicap » et ce, grâce au micro crédit, « particulièrement dans les domaines liés à l’artisanat d’art », tout en exprimant sa conviction quant à leur « capacité artistique les habilitant à contribuer au développement de ce secteur vital, qu’est l’artisanat d’art ».

Sur un autre plan, le ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels a souligné « la place d’importance » consentie par le Gouvernement à la protection et à l’intégration de cette catégorie sociale dans le cadre de la politique nationale de lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale. Une volonté consacrée, a-t-il dit, par la loi n 02-09 du 9 mai 2002 relative à la protection et à la promotion des personnes handicapées pour leur intégration économique et sociale.

« Ce principe (d’intégration des personnes aux besoins spécifiques) a toujours constitué une priorité pour le secteur de la formation professionnelle », a affirmé Belkhir Dada Moussa, qui a fait part de l’existence d’un « programme spécial » pour la prise en charge de cette catégorie, en lui assurant « une mise à niveau et une formation qui lui permettent de contribuer dans la création de la richesse de façon indépendante et responsable, tout en faisant montre de leur (handicapés) capacité à gagner leur vie dignement ».

Depuis 1999, le secteur de la formation professionnelle a assuré une formation pour plus de 34.000 personnes handicapées, soit une moyenne de 1000 handicapés/an, est-il signalé.

Selon le ministre, le programme de formation a été concrétisé grâce, notamment, à la réalisation de centres de formation régionaux spécialisés (pour personnes handicapées moteurs), à Boumerdes, Laghouat, Skikda et Relizane, outre le CFPA de Kouba (Alger) destiné à la formation résidentielle. A cela s’ajoute, l’adoption de nombreuses formules de formation expressément adaptées aux besoins de cette catégorie sociale, à qui « la priorité est accordée pour être intégrée dans des sections ordinaires, tout en les encourageant à suivre une formation adaptée », a souligné le ministre.

Le même programme porte sur l’intégration des stagiaires handicapés moteurs dans des sections ordinaires au niveau des établissements de formation proches de leur domicile, avec l’ouverture de sections spéciales pour les cas dont le handicap ne permet pas une intégration dans des sections ordinaires.

Une formation résidentielle leur est également offerte au niveau d’autres organismes, relevant, entre autres, des secteurs de la santé et de la solidarité nationale, ainsi que du mouvement associatif, est-il signalé.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 5th, 2019, 11:23 PM   #564
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

CNAS : plus de 47.000 accidents de travail déclarés en 2018

Quote:
CNAS : plus de 47.000 accidents de travail déclarés en 2018

Mardi, 03 Décembre 2019 18:17

ALGER - Un total de 47.555 accidents de travail, dont 529 mortels ont été déclarés en 2018, selon les statistiques dévoilées, mardi, à Alger par la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés (CNAS).

Le nombre des indemnisations journalières prises en charge par la Caisse s'élève à 2.158.431 tandis que les dépenses ont dépassé 26 milliards DA en matière de prise en charge des accidents de travail et des maladies professionnelles, selon les chiffres communiqués lors des travaux de la 2e édition du Congrès international de prévention des risques professionnels.

Concernant la répartition par secteurs d'activité, un taux de 26% du total des accidents de travail et de 45% des accidents mortels ont été enregistrés dans le secteur des BTP tandis le taux des accidents dans le secteur des services s'élève à 26.8% et de 10% dans la sidérurgie.

S'agissant des maladies professionnelles, 410 maladies professionnelles, à des degrés divers, ont été déclarées, a précisé la Caisse ajoutant que ces maladies sont la surdité (19%), la tuberculose (13,6%) et les troubles de la parole (12,02%).

Par ailleurs, la Caisse a visité, durant les cinq dernières années, 179.799 établissements dans le cadre des visites suivant la déclaration d'accidents de travail et de maladies professionnelles, dont 29.999 opérations de contrôle et d'enquête sur les accidents de travail et les maladies professionnelles au niveau des établissements outre l'émission de 93.948 recommandations aux patrons et l'organisation de 2.000 activités d'information et de sensibilisation au profit des patrons, des stagiaires et des apprentis de la formation professionnelle".
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 8th, 2019, 08:59 PM   #565
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

DISPOSITIFS D’AIDE À L’EMPLOI ANSEJ ET CNAC À MILA
Création de plus de 22 000 postes d'emploi


Quote:
DISPOSITIFS D’AIDE À L’EMPLOI ANSEJ ET CNAC À MILA
Création de plus de 22 000 postes d'emploi


07-12-2019 11:00

Plus de 22 000 postes d’emploi ont été créés dans la wilaya de Mila, dans le cadre des projets financés par les dispositifs d'aide Cnac et Ansej, a-t-on appris dernièrement en marge des journées portes ouvertes sur ces mécanismes.

Le directeur local de l'Ansej, Mounir Berghit, a précisé lors d'une conférence de presse que 7994 projets ont été financés par ce dispositif d'aide depuis sa création dans la wilaya de Mila, précisant que ces projets ont généré 16 092 postes d'emploi.

De son côté, le directeur local de la Cnac, Imed Beira, a fait savoir que 2659 microentreprises ont été financées dans cette wilaya, ce qui a engendré 6115 postes d'emploi. Les deux responsables ont révélé que d’autres postes de travail seront créés dans le cadre des extensions des projets.

Sur un autre registre, les directeurs de la Cnac et de l'Ansej ont souligné que plus de 2000 projets ont été financés dans le secteur de l'agriculture, notamment la filière apicole, la collecte du lait, les légumineuses et la céréaliculture.

S'agissant du remboursement des crédits de financement des petites et moyennes entreprises (PME), les mêmes responsables ont fait savoir que l'opération se déroule à un “bon” rythme, soulignant qu'elle a atteint plus de 88% de recouvrement pour l'Ansej et 79% pour l'antenne locale de la Cnac.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 10th, 2019, 11:52 PM   #566
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Près de 900.000 bénéficiaires de micro-crédits jusqu'en octobre dernier

Quote:
Près de 900.000 bénéficiaires de micro-crédits jusqu'en octobre dernier

Mardi, 10 Décembre 2019 10:05

ALGER - La ministre de la Solidarité, de la Famille et de la Condition de la femme, Ghania Eddalia a fait état, lundi à Alger, de plus de 895.000 bénéficiaires de micro-crédits, jusqu'en octobre dernier, soit un montant global de plus de 58 mds DA.

S'exprimant à l'occasion de l'ouverture du Salon des micro-entreprises, Mme. Eddalia a indiqué que, jusqu'en octobre dernier, le nombre des bénéficiaires du dispositif du micro-crédits était de 895.937 bénéficiaires, dont 206.568 femmes et 631.327 hommes, soit un montant global de plus de 58 mds DA.

"Le micro-crédit est très sollicité, notamment par les femmes désirant investir le monde de l'entrepreneuriat", a-t-elle ajouté.

"C'est un outil efficace pour appuyer les initiatives visant la création d'activités", a estimé la ministre, ajoutant qu'"il fait partie intégrante de la politique du développement social adoptée par les Pouvoirs Publics, en vue de renforcer les capacités des individus notamment les femmes en matière de création de petites activités économiques rentables".

Créée en 2004, l'Agence nationale de gestion du micro-crédit (ANGEM) a pour mission l'ancrage et l'appui d'une approche de développement social, à travers l'activité économique, grâce à la formule d'aide et d'accompagnement basée essentiellement sur les concepts d'entreprenariat et l'initiative individuelle.

L'ANGEM est présente à travers le territoire national avec 49 antennes locales, 10 régionales et plus de 600 cellules d'accompagnement au niveau des daïras et communes, chargées de dynamiser l'action de proximité au profit des catégories ciblées par le dispositif du microcrédit, des catégories ayant exprimé le besoin de bénéficier d'un crédit sans intérêts et d'un accompagnement personnel pour investir le monde de l'entrepreneuriat.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 10th, 2019, 11:54 PM   #567
Amine10
Registered User
 
Join Date: Mar 2017
Posts: 184
Likes (Received): 622

Quote:
Originally Posted by salimdz View Post
Près de 900.000 bénéficiaires de micro-crédits jusqu'en octobre dernier



source
In shaa Allah, these are some of the programs that can be kept, updated, and renewed after the raghwa of corruption is gone from them. Along with programs like AADL and LPL and so forth.
__________________

Amine_Mazouni liked this post
Amine10 está en línea ahora   Reply With Quote
Old December 11th, 2019, 01:20 AM   #568
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Retraite : rachat des années pour les jeunes recrutés dans le cadre du DAIP

Quote:
Retraite : rachat des années pour les jeunes recrutés dans le cadre du DAIP

Lundi, 09 Décembre 2019 19:46

ALGER - Le ministre du Travail, de l'Emploi et de la Sécurité sociale, Hassan Tidjani Haddam, a fait état, lundi à Alger, de la possibilité pour les jeunes recrutés dans le cadre du Dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP) de racheter des années de cotisations à la retraite, et ce, suite à l'amendement de la loi sur la retraite, notamment l'article 10 bis.

"Le Gouvernement a adopté une décision importante et historique pour la titularisation définitive et graduelle des jeunes affiliés au dispositif d'aide à l'insertion professionnelle (DAIP) et au dispositif d'insertion sociale des jeunes diplômés", a rappelé Tidjani Haddam à l'occasion de l'ouverture du Salon régional des Start-up.

Soulignant que cette opération, qui a débuté grâce aux efforts de tous les secteurs concernés, "touchera plus de 470.000 bénéficiaires", il a précisé que la première phase concernera courant 2019 un total de 160.000 bénéficiaire et que ces jeunes pourront à la faveur de l'amendement du texte législatif relatif à la retraite "racheter" des années de retraite.

Il a réitéré que ces procédures ont été prises par le Gouvernement pour l'appui et la promotion des start-up, pierre angulaire de la politique d'accès à l'économie du savoir et de création de la richesse et de l'emploi.

De son côté, le Directeur général de l’emploi et de l'insertion au ministère du travail, Mohamed Charaf-eddine Boudiaf a indiqué, dans une déclaration à l'APS, que cette décision s'inscrit dans le cadre du décret exécutif relatif à la titularisation des bénéficiaires des dispositif d'aide à l'insertion professionnelle et d'insertion sociale des jeunes diplômés, gérés par le Ministère de la solidarité nationale, ajoutant que "tous les bénéficiaires seront insérés définitivement dans le cadre d'un programme graduel qui donnera la priorité à l'ancienneté".

La première étape, qui concerne 160.000 bénéficiaires, s'étale entre octobre et décembre 2019, la deuxième étape est prévue l'année prochaine et concernera 105.000 bénéficiaires, dont ancienneté au dispositif varie entre 3 et 8 ans, tandis que la troisième concerne les fonctionnaires (100.000), dont l'ancienneté est de moins de 3 ans, et sera mise en oeuvre en 2021.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 11th, 2019, 09:20 PM   #569
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Alger : les procédures de régularisation devront toucher progressivement plus de 700 jeunes diplômés universitaires

Quote:
Alger : les procédures de régularisation devront toucher progressivement plus de 700 jeunes diplômés universitaires

Mardi, 10 Décembre 2019

ALGER - mardi, le premier responsable de la wilaya, Abdelkhalek Sayouda lors d'une cérémonie de remise de 44 décisions de titularisation d'agents d'entreprises publiques à Alger, dans le cadre de la régularisation de la situation des jeunes concernés par les contrats pré-emploi.

Quant à la régularisation de la situation des agents, concernés par les contrats pré-emploi exerçant au sein des entreprises publiques à Alger, le wali d'Alger a assuré que les procédures de régularisation devront toucher progressivement plus de 700 jeunes diplômés universitaires exerçant au sein des circonscriptions administratives et des communes".
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 15th, 2019, 10:13 PM   #570
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Sétif : Titularisation de plus de 4.600 contractuels de pré-emploi avant fin 2019

Quote:
Sétif : Titularisation de plus de 4.600 contractuels de pré-emploi avant fin 2019

Le 14-12-2019, 18h25

Au total, 4.649 bénéficiaires de contrats de pré-emploi dans la wilaya de Sétif seront titularisés «avant la fin de l’année 2019», a annoncé samedi le directeur local de l’Agence national de l’emploi (ANEM), Abderrazak Mezouz.

Cette opération qui vient en application de l’instruction du Gouvernement portant régularisation définitive de la situation des titulaires de contrats pré-emploi, concernera les employés ayant une expérience professionnelle de 8 ans et plus et dont le contrat de travail en cours de validité jusqu’au 31 octobre 2019, a précisé à l’APS, M. Mezouz.

Les bénéficiaires de cette opération qui s’inscrit dans le cadre d’une première phase de titularisation ciblant 360.000 jeunes à l’échelle nationale devant avoir lieu sur 3 ans (2019-2021) sont des titulaires de contrats d’insertion de détenteurs de diplômes (3.366 bénéficieras), et titulaire de contrats d’insertion professionnelles (CIP) au nombre de 1.283 jeunes, a-t-il fait savoir. Le même responsable a précisé que les bénéficiaires de cette mesure sont répartis à travers les 6 annexes de l’ANEM situées à la commune de Sétif (1.027 bénéficiaires), à Ain Kebira (688 bénéficiaires) à Ain Oulmène (846 bénéficiaires) à Ain Azel (442 bénéficieras) à Bougaâ (767 bénéficiaires) et El Eulma comptant 879 bénéficiaires.

L’opération ciblera progressivement durant les deux prochaines années (2020-2021) à Sétif, plus de 2.600 autres bénéficiaires dont 1.413 titulaires de CIP, selon le directeur local de l’ANEM.

Les personnes concernées par cette mesure sont les contractuels activant dans des administrations et autres secteurs publics cumulant une expérience professionnelles de moins de 8 ans, a-t-on ajouté.

Cette mesure a pour objectif de promouvoir l’emploi et de donner l’opportunité aux jeunes travaillant dans divers secteurs de faire valoir leurs compétences et capacités professionnelles et, par ricochet, contribuer au développement socio-économique du pays, a-t-on indiqué. Pour rappel, plus de 7.290 jeunes avaient été confirmés dans leurs postes à Sétif jusqu’au 31 octobre dernier dont 2.696 titulaires de CIP, selon les statistiques recueillies auprès de l’ANEM de Sétif.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 19th, 2019, 03:50 PM   #571
Amine_Mazouni
Registered User
 
Amine_Mazouni's Avatar
 
Join Date: Feb 2019
Posts: 2,188
Likes (Received): 1791

برج بوعريريج تسوية عقود ما قبل التشغيل لفائدة عدد من الشباب

__________________
"Ne vous disputez jamais avec des imbéciles car ils vont vous ramener à leur niveau de bêtise et vont vous battre avec leur plus grande expérience." Mark Twain
Amine_Mazouni no está en línea   Reply With Quote
Old December 20th, 2019, 06:33 PM   #572
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

CNAS d’Alger : campagne de sensibilisation en faveur des assurés sociaux et des stagiaires

Quote:
CNAS d’Alger : campagne de sensibilisation en faveur des assurés sociaux et des stagiaires

Dans le cadre de la stratégie de l’agence de la Caisse nationale de sécurité sociale des travailleurs salariés (CNAS) de la wilaya d’Alger visant l’allègement des formalités administratives, l’amélioration et la modernisation du service public par le recours aux technologies de pointe organisera des campagnes de sensibilisation et des rencontres avec les assurés sociaux, les stagiaires et les élèves de l’enseignement technique en vue de les informer de leurs droits et obligations en matière de sécurité sociale tel que prévu par la loi 83-13 du 02/07/1983 relative aux accidents du travail et aux maladies professionnelles, précise la même source.

La campagne de sensibilisation est prévue demain mercredi, suivie d’une journée dédiée aux affiliés de la CNAS et ce en complément des sorties de terrain menées par les agents de la cellule de prévention contre les accidents de travail et les maladies professionnelles tout au long de l’année.

Les cadres de la CNAS ont été mobilisés à cet effet pour se rapprocher des stagiaires de la formation professionnelle à Alger à l’effet de les sensibiliser et de les orienter en ce qui concerne les remboursements que leur accordent la Caisse.

A noter que l’Agence CNAS d’Alger recense 52.507 stagiaires affiliés à la Caisse.

Elle a appelé tous les assurés sociaux à utiliser l’espace « El Hanaa » pour s’enquérir des informations personnelles relatives aux ordonnances médicales pour éviter les déplacements au centre de paiement.

Cette espace permet aux affiliés d’effectuer des remboursements en nature ou en espèce, de retirer l’attestation d’affiliation, de s’enquérir de la liste des médecins et des pharmaciens d’officines contractuels et de demander la carte « Chifa » à distance et autres prestations à découvrir sur le site électronique de la CNAS.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old December 22nd, 2019, 04:45 PM   #573
abdeka
Moderator
 
abdeka's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 25,563
Likes (Received): 24141

Quote:
Salaires : les métiers qui paient le mieux en Algérie

Le salaire net mensuel moyen en Algérie (hors Agriculture et Administration) a été estimé à 41.000 DA en 2018 contre 40.325 DA en 2017, soit une hausse annuelle de 1,6%, selon les chiffres publiés ce dimanche par l`Office national des statistiques (ONS), via l’agence officielle.

Le salaire net moyen est composé du salaire brut diminué des différentes retenues (IRG, sécurité sociale et retraite).

Par secteur juridique, le salaire moyen mensuel net a été de l’ordre de 57.300 DA dans le secteur public et de 33.400 DA dans le secteur privé national en 2018, soit une différence de 23.900 DA, indiquent les résultats d`une enquête annuelle sur les salaires réalisée par l’ONS en mai 2018.

L’enquête a été menée auprès de 748 entreprises composées de 512 sociétés publiques et de 236 sociétés privées nationales de 20 salariés et plus, représentant toutes les activités hormis l`agriculture et l`administration.

« Ces disparités salariales entre les deux secteurs public et privé sont dues, en partie, à l’existence de certaines entreprises publiques importantes en termes d’effectifs avec un système de rémunération avantageux », a indiqué l’Office des statistiques.

C’est notamment le cas des entreprises dans les industries extractives (secteur des hydrocarbures et services pétroliers), les activités financières et les transports et communications.

Hydrocarbures et Finances, les secteurs qui payent le mieux

Par secteur d’activité, les salaires nets moyens mensuels sont plus élevés dans les Industries extractives (production et services d’hydrocarbures) avec 106.200 DA et dans les activités financières (banques et assurances) avec 60.300 DA, suivis par les secteurs de la Production et distribution de l’électricité du gaz et eau avec 46.359 DA et de la Santé avec 46.000 DA.

L’ONS note que les salaires sont plus élevés dans les Industries extractives et les activités financières du fait que les entreprises relevant de ces deux secteurs emploient beaucoup de diplômés et qu’elles ont plus de moyens financiers que d’autres pour payer leur personnel (système de rémunération spécifique).

Par contre, le salaire net moyen mensuel dans le secteur de la Construction est le plus faible avec 31.000 DA/mois, suivi de l’Immobilier et services aux entreprises avec 33.900 DA, et les Hôtels et Restaurants avec un salaire mensuel net moyen de 34.400 DA.

L’une des raisons essentielles du niveau relativement bas des salaires dans ces secteurs est l’emploi d’une forte proportion de personnel moins qualifiés (agents d’exécution), selon les explications avancées par l’Office.

Par qualification, le salaire net moyen en 2018, tous secteurs confondus, est de 80.000 DA pour les cadres, 48 200 pour le personnel de maîtrise et 29.200 DA pour les agents d’exécution.

Par secteur et qualification, le salaire moyen des cadres le plus important est dans les Industries extractives avec 130.800 DA, et la Santé avec 97.700 DA, a indiqué l’ONS qui a précisé, toutefois, que pour la Santé, il s’agit des structures de santé du secteur privé (services marchands), alors que celles du secteur public sont des services non marchands fournis à la collectivité (classées avec l’administration) et ne font donc pas partie du champ d’enquête.

Le salaire net moyen des cadres du secteur du commerce et réparation est de 85.700 DA, suivi par celui des activités financières avec 73.970 DA.

L’Office relève, par ailleurs, que les salaires moyens les plus faibles des cadres sont dans les secteurs des hôtels et restaurants (65.300 DA) et celui de la construction (63.000 DA).

Par ailleurs, des écarts de salaires pour la même qualification selon les secteurs d’activités sont dans certains cas assez élevés.

Ainsi, pour les agents de maîtrise, le salaire net moyen dans les activités extractives est de 100.500 DA contre 36.700 DA dans le secteur de la construction.

Pour les agents d’exécution, le salaire net moyen est de 73.000 DA dans les industries extractives contre 24.500 DA dans celui de la santé.
https://www.tsa-algerie.com/salaires...ux-en-algerie/
__________________
United we stand, divided we fall

Visit the ALGERIAN FORUM
abdeka no está en línea   Reply With Quote
Old December 29th, 2019, 03:34 PM   #574
Amine_Mazouni
Registered User
 
Amine_Mazouni's Avatar
 
Join Date: Feb 2019
Posts: 2,188
Likes (Received): 1791

Léger recul du taux de chômage à 11,4% en mai 2019 :

Quote:
Le taux de chômage en Algérie a atteint 11,4% en mai 2019, contre 11,7% en septembre 2018, enregistrant un recul de 0,3 point, avec un fléchissement substantiel chez les hommes, a appris l'APS auprès de l'Office national des statistiques (ONS).

Le nombre de la population en chômage a ainsi été estimé à 1,449 million de personnes contre 1,462 million de personnes en septembre dernier.

Le taux de chômage a fléchi "substantiellement" chez les hommes passant de 9,9% en septembre 2018 à 9,1% en mai 2019, précise l'Office.

Chez les femmes, le chômage a connu une hausse au cours de la même période de comparaison, passant de 19,4% à 20,4%.

Des disparités significatives sont observées selon l’âge, le niveau d’instruction et le diplôme obtenu, précisent les résultats de l'enquête réalisée par l'ONS, intitulée "activités, emploi et chômage en mai 2019".

Concernant le taux de chômage des jeunes de la tranche d'âge 16-24 ans, il a atteint 26,9% en mai dernier contre 29,1% en septembre 2018, enregistrant ainsi un recul de 2,2 points.

Pour cette tranche d'âge, le taux de chômage a atteint 23,6% chez les hommes et 45,1% chez les femmes.

Quant au taux de chômage des adultes (25 ans et plus), il a été de 9,1% en mai 2019, avec 6,8% chez les hommes et 17,8% chez les femmes.

Par ailleurs, la répartition des chômeurs selon le diplôme obtenu fait ressortir que 663.000 chômeurs n’ont aucun diplôme, soit 45,8% de l'ensemble des chômeurs.

En outre, sur l'ensemble de la population en chômage, les diplômés de la formation professionnelle en constituent 26,5% (384.000 chômeurs), alors que les diplômés de l’enseignement supérieur en forment 27,8% (402.000 chômeurs).

En moyenne, plus de six chômeurs sur dix (62,9%) sont des chômeurs de longue durée, cherchant un poste d’emploi depuis une année ou plus.

Les chômeurs sont toutes les personnes âgées de 16 à 59 ans, sans travail et qui ont déclaré être disponibles pour travailler et ont entrepris des démarches, sur la période considérée, en vue de trouver un emploi.

Les chômeurs ayant déjà travaillé par le passé sont estimés à 683.000, formant ainsi 47,1% de la population en chômage, constituée majoritairement d'hommes avec 72,6%. Près de trois quarts de cette population travaillaient comme salariés non permanents et 72,5% étaient dans le secteur privé.


Plus de 67% de la main d'œuvre constitués de salariés


Sur un autre plan, l'ONS signale qu'en mai dernier, le nombre de la population active a atteint 12,730 millions de personnes contre 12,463 millions en septembre 2018, en hausse de 267.000 personnes.

La population active (ou force de travail) est l'ensemble des personnes en âge de travailler et disponible sur le marché du travail, qu'elles aient un emploi ou qu'elles soient en chômage.

Le taux de participation à la force de travail de la population âgée de 15 ans et plus (ou taux d'activité économique) a atteint 42,2%, enregistrant un gain d'un demi-point (0,5%) en mai dernier et par rapport à septembre de l'année dernière. Par sexe, ce taux est estimé à 66,8% auprès des hommes et à 17,3% chez les femmes.

Cette augmentation de la population active est résultante d'une augmentation significative du volume de la population occupée (+280.000 personnes), associée à un léger recul de la population à la recherche d'emploi (-13.000 personnes).

Quant à la population occupée (personnes ayant un emploi), elle a été estimée à 11,281 millions de personnes en mai 2019, contre 11,001 millions de personnes en septembre 2018, en hausse de 280.000 personnes, soit un accroissement relatif de 2,5%, détaille l'organisme des statistiques.

L'ONS note également que près de sept (7) occupés sur dix (10) sont salariés (67,6%), tout en observant que cette part est plus importante auprès des femmes avec un taux de 78,6%.

En outre, les résultats de l'enquête font ressortir que 16,8% de la main d'œuvre totale exerce dans le secteur du BTP (construction), 16,1% dans l'administration publique hors secteur sanitaires, 15,7% dans le commerce, 14,9% dans le secteur de la santé et l'action sociale et 11,5% dans le secteur des industries manufacturières.

Par secteur juridique, il est constaté que le secteur privé absorbe 62,2% de l'emploi total avec 7,014 millions de personnes employées, contre 37,8% pour le secteur public qui emploie 4,267 millions de personnes
.
http://www.aps.dz/economie/99511-leg...-4-en-mai-2019
__________________
"Ne vous disputez jamais avec des imbéciles car ils vont vous ramener à leur niveau de bêtise et vont vous battre avec leur plus grande expérience." Mark Twain
Amine_Mazouni no está en línea   Reply With Quote
Old December 30th, 2019, 12:27 AM   #575
Amine_Mazouni
Registered User
 
Amine_Mazouni's Avatar
 
Join Date: Feb 2019
Posts: 2,188
Likes (Received): 1791

^C'est mieux en vidéo :

__________________
"Ne vous disputez jamais avec des imbéciles car ils vont vous ramener à leur niveau de bêtise et vont vous battre avec leur plus grande expérience." Mark Twain
Amine_Mazouni no está en línea   Reply With Quote
Old December 31st, 2019, 03:13 PM   #576
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Tlemcen / CASNOS : Le recouvrement des cotisations annuelles en hausse de 5 %

Quote:
Tlemcen / CASNOS : Le recouvrement des cotisations annuelles en hausse de 5 %

31 décembre 201919

La Caisse nationale d’assurance sociale des non-salariés (CASNOS) à Tlemcen a enregistré une hausse de 5 % dans l’opération de recouvrement des cotisations annuelles, a-t-on appris dimanche du directeur de l’agence CASNOS de la wilaya, Benzemra Sid Ahmed. Le taux de recouvrement des cotisations annuelles des non-salariés a atteint, cette année, 85 %, soit une hausse de 5 % par rapport à l’année précédente, à la faveur des actions de sensibilisation menées dans les chantiers et entreprises privées et auprès des agriculteurs et des éleveurs, ainsi qu’à l’adhésion d’un grand nombre d’artisans suite à la signature d’une convention entre la CASNOS et la chambre d’artisanat et des métiers de Tlemcen portant sur des facilités accordées quant au versement du taux minimal des cotisations annuelles dans les trois premières années du lancement du projet, a-t-on souligné. M. Benzemra a indiqué, dans ce volet, que des sessions de formation ont été organisées pour intégrer certains travailleurs du bâtiment et l’artisanat dans le circuit de l’activité réglementaire et leur accompagnement pour obtenir la carte d’artisan et disposer d’un registre de commerce.

Un programme pour faire connaître des avantages de la CASNOS a été élaboré comportant des portes ouvertes à travers les places publiques et les centres payeurs de la CASNOS à travers 18 communes de la wilaya pour leur épargner les déplacements vers l’agence de wilaya située à Tlemcen, en plus de l’ouverture d’un service de recouvrement chaque weekend end pour le remboursement des cotisations annuelles. En outre, des bureaux itinérants ont été organisés pour les zones éloignées de la wilaya avec des agents de la CASNOS chargés du contrôle et de l’orientation et un médecin conseiller chargé de la cellule d’écoute pour informer à travers du matériel informatique sur les assurances sociales, la gestion de recouvrement, le système de retraite, la carte Chiffa et autres prestations. L’Agence de Tlemcen de la CASNOS recense actuellement 56.000 assurés sociaux, a-t-on fait savoir.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old January 6th, 2020, 10:33 PM   #577
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Djelfa Vers la régularisation de la situation de plus de 3400 bénéficiaires du DAIP

Quote:
Djelfa Vers la régularisation de la situation de plus de 3400 bénéficiaires du DAIP

06/01/2020

Plus de 3400 bénéficiaires du Dispositif d’aide à l’insertion professionnelle (DAIP), à Djelfa, sont concernés par la première étape de l’opération de régularisation, lancée par la Direction de l’emploi de la wilaya, a-t-on appris, ce dimanche, auprès du directeur de cette structure. «Cette première étape profitera à quelque 3449 bénéficiaires du DAIP, opérant dans divers secteurs administratifs, et dont l’ancienneté a dépassé les huit ans, au 31 octobre 2019», a indiqué à l’APS Abdelaziz Messaoudi.

En l’occurrence, il s’agit, de 1255 employés (au titre du DAIP) dans le secteur de l’éducation, 926 dans les collectivités locales, 558 dans le secteur de la jeunesse et des sports et 303 dans celui de la santé, at-il détaillé. Selon le responsable, cette opération de régularisation concerne un total de 6505 bénéficiaires du DAIP à Djelfa. Sachant qu’une commission de wilaya chargée de la mise en œuvre de cette opération et de l’examen des recours y inhérent, a été installée dernièrement à l’échelle locale, en application des instructions des pouvoirs publiques en la matière, a-t-il souligné. En 2019, la Direction de l’emploi de Djelfa a enregistré l’installation de 2530 demandeurs d’emploi dans différents secteurs d’activités, est-il signalé de même source.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old January 14th, 2020, 11:59 PM   #578
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Naâma : Création de 60 micro-entreprises à Naâma

Quote:
Naâma : Création de 60 micro-entreprises à Naâma

PUBLIE LE : 14-01-2020

Quelque 60 micro-entreprises ont été financées en 2019 dans la wilaya de Naâma, dans le cadre des dispositifs de soutien à l'emploi ANSEJ et CNAC, a-t-on appris auprès des deux antennes locales.

En 2019, 42 projets ont été financés par l'antenne locale de la CNAC. Les micro-entreprises sont entrées en phase d'exploitation, notamment celles concernant l'activité d'élevage de vaches laitières, l'engraissement ovin et autres activités agropastorales, a indiqué le chargé de communication de l'antenne CNAC, Chebab Zakaria.

L'antenne de l'ANSEJ a, quant à elle, contribué à la création de 18 micro-entreprises activant dans les domaines d'élevage caprin, de la production du lait et ses dérivés, de l'agriculture dont les cultures irriguées, la production maraîchère, l'artisanat et autres entreprises de service, a-t-on ajouté au niveau de cette antenne.

Au cours du premier trimestre 2020, 28 micro-projets doivent être financés par la CNAC et 15 autres par l'ANSEJ dans la wilaya, a-t-on indiqué.

Par ailleurs, l'opération d'accompagnement, de sensibilisation et de formation a touché, en 2019, quelque 101 étudiants au niveau de la maison de l'entrepreneuriat du Centre universitaire Salhi-Ahmed. Les étudiants ont reçu des diplômes de qualification pour créer des micro-entreprises une fois leur diplôme obtenu.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Old January 15th, 2020, 11:51 PM   #579
salimdz
Registered User
 
Join Date: Feb 2013
Posts: 7,386
Likes (Received): 6848

Mila : des bénéficiaires du dispositif d’aide à l’insertion professionnelle réclament l’accélération de la régularisation de leur situation

Quote:
DISPOSITIF D’AIDE À L’INSERTION PROFESSIONNELLE À MILA
Des bénéficiaires réclament l’accélération de leur régularisation


le 15-01-2020 11:00

Des dizaines de bénéficiaires du DAIP (dispositif d’aide à l’insertion professionnelle) à Mila se sont regroupés, lundi, devant le siège de la wilaya, réclamant “l’accélération de la régularisation de leur situation et leur confirmation dans des postes permanents”.

Ils ont indiqué qu’ils revendiquent “l’accélération des procédures d’intégration à partir de la première vague concernée par cette opération et dont les bénéficiaires cumulent, jusqu’au 31 octobre 2019, 8 ans et plus d’expérience”.

Les protestataires ont soulevé également la question du “décompte des années d’activité professionnelle”, ajoutant qu’ils “n’arrivent pas à assimiler si elles sont comptées sur la base des contrats signés avec la direction de l’emploi ou conformément aux procès-verbaux d’installation dans les institutions d’accueil”.

Pour sa part, le directeur local de l’emploi par intérim a indiqué que la “comptabilisation des années de travail se fait à partir de la date d’établissement du PV d’installation”, précisant que ses services avaient “remis les décisions d’intégration aux administrations et institutions publiques concernées”. La commission de wilaya chargée de la concrétisation de l’opération d’intégration des bénéficiaires des dispositifs d’aide à l’insertion professionnelle et sociale a entamé son travail la semaine passée et a tenu à rassurer le même responsable.
source
salimdz no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 12:59 AM. • styleid: 14


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2020, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2020 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2020 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us