Djibouti | Economy and Infrastructure News - Page 10 - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > Africa > East Africa > Somalia > Djibouti / Jabuuti

Djibouti / Jabuuti Projects, photos & discussion about Djibouti


Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old February 16th, 2012, 11:05 PM   #181
Yoniii
Registered User
 
Yoniii's Avatar
 
Join Date: Sep 2009
Posts: 10,393
Likes (Received): 3602

Nice that they're getting started but 60 months?! So "unchinese" of them..
Yoniii no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old February 16th, 2012, 11:38 PM   #182
abesha
BANNED
 
abesha's Avatar
 
Join Date: May 2006
Location: Behind you
Posts: 16,927
Likes (Received): 534

It must be a mistake. 60 months = 5 years! There's absolutely no way it'll take that long, considering our side of the railway will be completed in less than half that time.
abesha no está en línea   Reply With Quote
Old February 17th, 2012, 04:53 AM   #183
Skyliner123
Registered User
 
Join Date: Feb 2011
Posts: 3,692
Likes (Received): 6870

Ras Syan,
Yoniii,
Abesha,

Be mindfull that the Ethiopian section is being built in phases. I believe that the first phase will be from Addis Ababa to either Awash or Diredawa and it will only serve as a feeder untill the second phase is built.
Skyliner123 no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old February 17th, 2012, 10:08 AM   #184
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Originally Posted by abesha View Post
It must be a mistake. 60 months = 5 years! There's absolutely no way it'll take that long
My thoughts too. We'll see as more news comes out
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old February 20th, 2012, 07:40 PM   #185
Mz.Djibouti
EvaWundah
 
Mz.Djibouti's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Toronto
Posts: 288
Likes (Received): 4

The IMF estimates Djibouti economic growth of 4.6% in 2011 and projects 5.3% in 2012.

http://www.huffingtonpost.co.uk/paul...b_1287701.html
Mz.Djibouti no está en línea   Reply With Quote
Old February 21st, 2012, 08:32 AM   #186
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Economie Djiboutienne

Les performances économiques en 2011


Le taux de croissance du PIB réel s'est situé à environ 4.4% en 2011 grâce à la normalisation des activités portuaires et à la reprise des IDE en dépit du contexte de crise financière internationale.

L’économie de Djibouti est une économie de services qui tire avantage de sa position stratégique. Ces dix dernières années, l’Etat s’est engagé dans des réformes pour transformer Djibouti en une plateforme commerciale et de services.

La croissance de l’économie djiboutienne est tirée par l’afflux des investissements directs étrangers dans les secteurs portuaire, aéroportuaire, et dans le secteur du tourisme et du bâtiment.

Toutefois, les performances économiques réalisées n’ont pas permis d’inverser le développement du phénomène de la pauvreté et le chômage qui touche les 3/4 de la population.

Malgré les progrès réalisés dans le domaine de la scolarisation, de la réduction de la mortalité infantile, il est vraisemblable que les objectifs du millénaire ne seront pas atteints d’ici 2015. En 2007, un nouveau cadre de référence de la politique économique et sociale a été défini à travers l’Initiative Nationale de Développement Social (INDS).

L’INDS vise à créer les conditions d’une croissance économique durable permettant de réduire le chômage et la pauvreté.

Pour appuyer cette stratégie de réduction de la pauvreté adoptée, le FMI a accordé en 2008 une facilité élargie de crédit(FEC) qui vise le maintien de la stabilité macroéconomique et la promotion d’une croissance économique durable permettant de relever le défi de la pauvreté et d’inverser le rythme croissant des déséquilibres sociaux, la préservation de l’équilibre budgétaire global à moyen terme, l’amélioration de la compétitivité (réduction des coûts de production intérieurs et des vulnérabilités extérieures), le renforcement des dispositifs institutionnels et la poursuite des réformes structurelles.

L’environnement macroéconomique en 2010 était mitigé avec le fléchissement du taux de croissance du PIB réel qui est passé de 5% en 2009 à 3.5% en 2010 en raison de la baisse des activités portuaires et des faibles investissements directs étrangers.

La part des investissements dans le PIB enregistre une baisse en 2009 et 2010 suite au report des grands projets d’investissement directs étrangers causé par la récession mondiale.

L’inflation, qui s’est située à 1.7% en 2009, s’est accrue en 2010 en passant à 4% sous l’effet de la flambée des prix mondiaux des produits pétroliers et alimentaires.

En 2010, grâce à une maîtrise des dépenses publiques dans un contexte de faibles recettes fiscales, le déficit budgétaire est contenu à 0.5% du PIB.

Les résultats économiques en 2011 ont été également limités compte tenu du contexte de crise et le taux de croissance du PIB réel s'est situé à environ 4.4% grâce à la normalisation des activités portuaires et à la reprise des IDE.

En 2011, l’inflation à été de 8,2% en raison de la hausse importante du prix des produits alimentaires mondiaux et ceux du carburant. Les effets négatifs de la sécheresse qui a touché la Corne d’Afrique ont accentué la hausse des prix des produits alimentaires et aggravé par conséquent la situation de la sécurité alimentaire.

Le déficit du compte courant a augmenté en 2011 (11.7% du PIB) suite à la hausse des importations liée à l’impact de la sécheresse et la remontée des prix alimentaires et pétroliers mondiaux. Un déficit budgétaire de l’ordre de 0.5% du PIB a été observé pour l’année 2011.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old February 21st, 2012, 08:36 AM   #187
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Banque africaine de développement

Des administrateurs de la BAD à Djibouti


Treize administrateurs de la Banque africaine de Développement dont le doyen, le Dr Gamal Allam, arrivés à Djibouti samedi dernier pour une visite de travail de quatre jours, ont été reçus en audience hier par le président Ismaïl Omar Guelleh. L’entretien entre le chef de l’Etat et la délégation de la BAD qui s’est déroulé en présence de plusieurs membres du Gouvernement a porté sur les priorités économiques du pays pour les années à venir.

Ce fut une journée chargée pour la délégation de la BAD. Cette délégation de la Banque africaine de Développement, composée de 13 membres et conduite par le doyen des administrateurs de la BAD, le Dr Gamal Allam, a en effet successivement rencontré dans la journée d’hier le ministre des Finances et de l’Economie, le Premier ministre et enfin, le président Ismaïl Omar Guelleh.

Chaleureusement reçus par le président de la République, les administrateurs de la BAD ont eu des discussions approfondies avec lui sur les perspectives d’avenir de l’économie nationale.

Le président de la République et ses interlocuteurs ont en effet longuement évoqué desthématiques relatives au développement national. Il a surtout été question des priorités économiques de Djibouti pour les années à venir. Notons que le doyen des Administrateurs de la BAD, le docteur Gamal Allam représente son pays, l’Egypte, et la République de Djibouti à la BAD.

Les discussions entre le chef de l’Etat et ses hôtes se sont déroulées dans une atmosphère conviviale.

Des échanges interactifs à la Primature

Une même atmosphère bon enfant régnait en milieu de matinée d’hier au salon d’honneur de la Primature où le Premier ministre, M Dileita Mohamed Dileita, a reçu la délégation d’administrateurs de la BAD. M.Dileita s’est dit heureux d’accueillir un nombre aussi élevé de responsables de l’institution financière africaine.

Ceci témoigne à ses yeux de l’intérêt que notre pays suscite sur le plan international, mais aussi sur le plan africain L’entrevue a également été une occasion pour le doyen des administrateurs de la BAD, le Dr Gamal Allam, de prononcer un discours en anglais sur l’objet de leur visite de travail au pays.

L’intervention fut suivie d’échanges interactifs autour de la stabilité politique et de la gouvernance économique, de la lutte contre la pauvreté et de la sécurité alimentaire, du contexte régional et de la riposte internationale contre la piraterie maritime.

Ainsi, le Premier ministre a mis en exergue l’attachement du gouvernement et du peuple djiboutiens au maintien de la stabilité politique du pays. Il a réaffirmé l’existence d’une volonté politique au sommet de l’Etat qui vise à concilier les impératifs sécuritaires et la promotion des libertés.

Sur la gouvernance économique, M Dileita Mohamed Dileita a énuméré les réalisations que le gouvernement a entreprises dans le respect de ses engagements. A propos de la lutte contre la pauvreté, il a confirmé que la création des richesses demeurait la première priorité nationale pour « mieux aider nos jeunes à sortir de la spirale du chômage ».

Et ce, a-t-il dit, grâce au renforcement de l’environnement favorable que le gouvernement a déjà mis en place. Evoquant la sécurité alimentaire, le Premier ministre est revenu sur les acquisitions de terres arables au Soudan, en Ethiopie et au Malawi. Cette politique a donné ses résultats avec les premières récoltes de sorgho cultivé au Soudan et que les autorités nationales ont récemment réceptionnées.

M. Dileita Mohamed Dileita a par ailleurs mentionné le rôle que Djibouti joue dans la riposte internationale contre la piraterie maritime.

Un peu plus tôt dans la matinée d’hier, la délégation d’administrateurs a eu une réunion de travail avec le ministre de l’Economie et des Finances, le ministre délégué au Budget et celui délégué au Commerce dans la salle de conférence de la Primature.

La séance a été ponctuée par une projection donnant une idée de ce que pourrait être Djibouti à l’horizon 2035.

Les deux parties ont également abordé les liens de coopération entre Djibouti et la BAD, l’état d’avancement des projets en cours d’exécution sur financement de la BAD. La mission de la délégation de la BAD devrait s’achever mercredi.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old February 22nd, 2012, 05:36 AM   #188
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Damen dock repair at Djibouti port

21 Feb 2012

The DMD 4020 bound for the Port of Djibouti
A Damen Modular Dock (DMD) is being constructed and delivered to the Port of Djibouti to provide repair and maintenance services for the port authority’s fleet and other vessels calling at the port.

The authority’s vessels include tugs, shoal busters and pilot vessels.

The DMD 4020 will measure 50 x 20m on completion and is currently under construction in Dubai.

After delivery, Damen services in Gorinchem will stay on hand for two years to give operational and technical support to the port.

A Damen spokesperson said to Maritime Journal: “The dock will not enhance Damen’s repair business as we are only building the dock for Djibouti and it will not be operated as a Damen Shiprepair yard, but it will generate business for the Djibouti Port Authority, who will operate it.”

The dock can be used for a wide variety of repair jobs. It will be equipped with cranes, accommodation units, roller blocks, workshop units, sandblast curtains and dock mooring systems. It can be enlarged to a length of 100 metres when required by coupling modules and wing walls together whilst afloat.

Djibouti is one of the busiest most important shipping gateways to the African continent – it is strategically located at the confluence of the Red Sea and the Indian Ocean.
source

__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old February 26th, 2012, 11:54 PM   #189
Mz.Djibouti
EvaWundah
 
Mz.Djibouti's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Toronto
Posts: 288
Likes (Received): 4

Quote:

Quote:
STC signs directlink accord with Djibouti Telecom

JEDDAH - STC Group announced co-signing a partnership agreement with Djibouti Telecom in order to link with central, southern and eastern African states as well as European and the rest of the world, in addition to take advantage of directly rapid speed exchange of data between the Kingdom, Djibouti and other African countries.

Inception of this point of international presence (PoP) in Djibouti is a significant step in the expansion of Saudi world recognized telecommunications' network based on accredited multi-protocols and Internet IP/MPLS protocol.

Dr. Homoud Mohammed Al Kusayer, STC Vice President for Wholesale, said the innovative services which will be provided via the PoP are that of the virtual private network, to help business sector in the region to upgrade its enterprises and achieve aspiration.
source
Mz.Djibouti no está en línea   Reply With Quote
Old March 1st, 2012, 06:17 AM   #190
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Accord de partenariat entre Djibouti-télécom et Saudi-Télécom

Un point d’interconnexion obligé dans le secteur des télécommunications

Un accord de partenariat a été signé cette semaine entre Djibouti-Télécom et Saudi-Télécom. A travers cet accord, l’opérateur saoudien va toucher les pays d’Afrique de l’Est mais également ceux d’Afrique Centrale et Australe.

Il permettra également à ces mêmes pays de relier via Djibouti les pays du Moyen-Orient, d’Europe et le reste du monde. L’aboutissement de ce projet permet aussi de fournir des applications spécialisées en la matière.

L’appartenance de Djibouti à des espaces économiques aussi importants tels que la ligue Arabe et le Marché Commun des pays d’Afrique Orientale et Autrale – Comesa- permet à notre pays d’exploiter à des fins économiques ses atouts géostratégiques et de concrétiser ainsi ses objectifs de plateforme commerciale de biens et de services dans le secteur des télécommunications notamment.

Cet accord de partenariat avec l’Arabie-Saoudite conforte Djibouti comme étant un important pôle économique et commercial et un point d’interconnexion de services de télécommunications, d’expansion des technologies de l’information et de la communication.

Le gouvernement djiboutien a consenti depuis plus de deux décennies beaucoup d’efforts afin de renforcer les infrastructures de télécommunications. Il a énormément investi pour en faire un secteur prioritaire.

Après avoir tiré profit de son interconnexion aux câbles internationaux SEA-ME-WE de première, deuxième et troisième génération, Djibouti a renforcé sa stratégie en assurant l’atterrissage d’autres câbles.

Entre 2005 et 2010 trois nouveaux câbles sous-marins de 5ème génération à très grandes capacités ont atterri à Djibouti. Il s’agit des câbles : - Europe-India-Gateway qui relie l’Inde à l’Angleterre en passant par les Emirats, Oman, Djibouti, l’Arabie Saoudite, l’Egypte, la Libye, Gibraltar, Monaco, la France et le Portugal. -

Essay pour (East Africain Submarine Système) qui relie Djibouti à sept pays côtiers : que sont le Soudan, la Somalie, le Kenya, la Tanzanie, Madagascar, le Mozambique et à l’Afrique du Sud, ainsi dix autres pays enclavés qui sont l’Ethiopie, l’Ouganda, le Rwanda, le Burundi, le Malawi, le Zimbabwe, le Botswana, le Swaziland, et le Lesotho.

- Seacom où un accord de partenariat a été signé avec des promoteurs américains d’un câble sous-marin privé appelé justement Seacom Deux câbles à fibres optiques terrestre relient Djibouti à l’Ethiopie via les postes frontières de Galilée et Galafi.

Quatre principaux opérateurs de télécommunications du Somaliland sont également connectés à Djibouti-Télécoms via des liaisons hertziennes et ont accès à Internet. KH NB - (SEA-ME-WE = Sud-est Asiatique, Moyen-Orient et Europe de l’Ouest).
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old March 1st, 2012, 07:04 AM   #191
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
29/02/2012 -

Djibouti/Chine : Signature du contrat de construction du futur quai minéralier du lac Assal entre le PAID et la China Harbour Engineering Compagny

Le directeur général du Port Autonome International de Djibouti, M. Saad Omar Guelleh, et le vice-président de la China Harbour Engineering Compagny, M. Lin Yichong, ont signé aujourd’hui le contrat de construction du terminal minéralier de Ghoubet au Lac Assal.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du président du conseil d’administration de SALT Investment, M. Ali Guelleh Aboubaker.

Le terminal minéralier du Ghoubet dont la construction prendra deux ans, devrait coûter plus de 63.998.908 dollars US.

A terme, cette nouvelle infrastructure comprendra un quai linéaire d’une longueur de 400 mètres sous forme de quatre ducs d’Albe servant de tour d’accostage, dans une zone idéale avec une profondeur naturelle de plus de 15 m.

Les navires qui y accosteront auront une capacité de 60.000 à 80.000 tonnes métriques (DWT) dans un premier temps.

La mise en exécution de ce projet industriel et commercial d'envergure sur le site du lac Assal et du Goubet devrait permettre la construction, l'installation et l'exploitation d'unités industrielles complètes pour l'exploitation du sel, ainsi que toutes les installations annexes, telles qu’une centrale électrique, une usine de dessalement d'eau de mer, des zones de stockage et un port.

La réalisation de la première phase, estimée à 12 milliards francs Djibouti, de ce projet hautement stratégique pour le développement économique et social de notre pays, va permettre la création d'environ 200 emplois dans la zone du lac Assal avec comme objectif une production de six millions de tonnes.

La réalisation de ce projet permettra dans une seconde phase l'implantation de divers industries de dérivés du sel tels que la fabrication de détergents, d'acides caustiques et de chlore et doter notre pays d'un tissu industriel moderne et viable tout en respectant les exigences de la préservation de l'environnement.

Ce projet s'insère dans le cadre d'un vaste programme d'activités visant à transformer la région du lac Assal en un Pôle de développement économique regroupant des activités extractives et de transformations des ressources naturelles et disposant de toutes les infrastructures nécessaires à ces activités.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old March 2nd, 2012, 11:02 PM   #192
Mz.Djibouti
EvaWundah
 
Mz.Djibouti's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Toronto
Posts: 288
Likes (Received): 4

Mineral Port to be build in Djibouti's Lake Assal

Quote:
During a ceremony in the building of the Directorate General of International Autonomous Port of Djibouti, in the heart of the capital, a contract to build a mineral port at Ghoubet in the Lac(Lake) Assal, was signed by the CEO of the Port of Djibouti, Saad Omar Guelleh, President of the Board of Salt Investments, Ali Guelleh Abdoubaker and Vice-President of the China Harbour Engineering Company, Lin Yichong.

An ore port to enable the country to export 5,000 tons of salt per year will soon emerge.

And this is a Chinese company, China Harbour Engineering Company has won the contract to $ 63,998,908 U $.

The contract was signed Friday at the premises of the Directorate General of AID by M.Saad Omar Guelleh, CEO of the Port, Ali Guelleh Aboubaker, Chairman of the Board of Investments and Salt Yichong Lin, vice president of CHEC Chinese society.

The CEO of the joint venture djibouto American Salt Investments Richeux Boris was also present at the signing of the contract.

The proposed construction of an ore terminal at Ghoubet is a priority of the Djibouti government which aims to create a national industrial base and develop its port infrastructure.

This project is only the preamble of a whole economic strategy to develop the port activities and strengthen our role as a regional logistics hub. The project duration is 2 years.The new ore terminal will be located 40 km south of the Gulf of Tadjourah in a sheltered area.

The product storage area is located approximately 80 km west of the Terminal. This terminal is located in an ideal area with a natural depth of over 15m. The size of ships that can dock at the terminal from 40,000 to 100,000 DWT.

But initially, over 80% of these vessels will ship with a capacity of 60,000 to 80.000DWT. In short, this is a huge project like know how to make Chinese companies. And the choice of China Harbour Engineering Company to carry out this important project is not trivial.

The CHEC has indeed made ports in many countries and its expertise in this area is recognized worldwide. Ore terminal project THE LAKE ASSAL The total project cost is $ U $ 63,998,908. The project duration is 2 years.

***Project Features***

The new ore terminal will be located 40 km south of the Gulf of Tadjourah in a sheltered area. The product storage area is located approximately 80 km west of the Terminal.

This terminal is located in an ideal area with a natural depth of over 15m. The size of ships that can dock at the terminal from 40,000 to 100,000 DWT.

But initially, over 80% of these vessels will ship with a capacity of 60,000 to 80.000DWT.

Project components:

-Dock Construction Dock Construction of a linear length of 400 m as 4 Duke serving as docking tower.

-Water Planning area of the basin and access channel to the terminal with a efficient lighting system (introduction of two buoys at the ends of the platform)

-Marine Strengthening structure of the marine structure as landward as the coastline to be structurally adequate and optimal.


Establishment of a conveyor system performance of the storage area to the ships with a belt conveying system and ship loading (vessel loader)

With this new device, the products will be shipped on a treadmill to the dock and be loaded on ships using the loading system.

-Road Redevelopment stretch of road between the mineral extraction area of ​​Lake Assal, the existing road

-Reconstruction of part of the road section.
Rehabilitation of a section of the road connecting the existing N9 at the camp.

-Buildings Construction of an office building,.
A water control station, a desalination plant to sea ​​water, * An electric generator of 1225KVA

-Auxiliary station water control, a system against fire, water drainage system, electricity, a control system and automated monitoring, computer tools and equipment for using the Navigation.
Mz.Djibouti no está en línea   Reply With Quote
Old March 3rd, 2012, 07:49 AM   #193
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Des investisseurs japonais reçus par M. Ilyas Moussa

Notre ambassadeur au Japon, Ahmed Araïta Ali, a introduit hier auprès du ministre de l’Economie et des Finances deux délégations d’investisseurs japonais venus dans notre pays dans le cadre de deux projets. La première délégation, celle du groupe hospitalier Tokushukai, réalisera bientôt dans notre pays un grand centre hospitalier. Quant à la délégation de la société Nilois Power Link, elle entend installer à Djibouti une usine de recyclage de rejets d’huile moteur.

Le ministre de l’Economie et des Finances, M Ilyas Moussa Dawaleh, a successivement reçu hier en fin de matinée deux délégations d’investisseurs japonais au salon de son cabinet ministériel.

Le ministre a tout d’abord rencontré des représentants du groupe hospitalier privé Tokushukai, partie prenante de la construction d’un nouveau centre hospitalier au pays.

L’entrevue s’est déroulée en présence de l’ambassadeur de Djibouti au Japon, M. Ahmed Araita. Elle a essentiellement porté sur le bien-fondé et la portée de ce projet.

Elle s’inscrit dans le prolongement du séjour djiboutien du PDG de ce groupe privé médical de renommée internationale, M Tokuda, que le président de la République, M Ismaïl Omar Guelleh, avait décoré de la plus haute distinction honorifique du pays pour son soutien fort louable au renforcement de capacités sanitaires des pays en développement.

Outre ce rappel, le chef de la délégation, issue des rangs de cette société japonaise, a déclaré que la mise en œuvre du projet de centre hospitalier s’inscrivait dans le cadre des liens d’amitié et de coopération djibouto-nippones.

M Nasso, tel est son nom, s’est dit réjoui de l’entretien avec le ministre de l’Economie et des Finances qui marque selon lui une convergence de vues autour du caractère vital du nouveau centre hospitalier dont la mise en service va élargir la couverture sanitaire en République de Djibouti.

Notons au passage que le groupe Tokushukai est le troisième plus grand groupe hospitalier dans le monde derrière Columbia et Teneth.

Avec ses 60 grands hôpitaux, 67 cliniques, 21 centres de santé, 20 centres pour personnes âgées qui emploient près de 16.000 salariés.

Dans la même matinée d’hier, le ministre Ilyas Moussa Dawaleh a également reçu deux hauts responsables de la société japonaise Nilois Power Link, spécialisée dans le recyclage d’huiles de moteurs.

Il s’agit en l’occurrence de Messieurs Sato et Yamanchi qui ont discuté, en présence de l’ambassadeur Ahmed Araita, avec le décideur politique djiboutien des nouvelles technologies de recyclage des rejets des produits pétroliers en présence.

La partie japonaise a fait part de son projet d’installation d’une usine de recyclage des produits ou des rejets d’huile de moteurs en République de Djibouti.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old March 11th, 2012, 10:05 PM   #194
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Investissement étranger

Le groupe chinois Huajian s’engage à créer des milliers d’emplois à Djibouti


Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, et le président-directeur-général du groupe chinois Huajian, M. Zhang Huaron, ont signé vendredi 09 mars dernier deux protocoles d’accord au cabinet ministériel du décideur politique djiboutien. L’un porte sur la mise en œuvre par le fabricant chinois de plusieurs projets d’investissements à haute valeur ajoutée en République de Djibouti. L’autre s’articule autour d’un programme intégré pluriannuel de formations au profit du personnel djiboutien dans les usines de la multinationale Huajian en Chine.

Le ministre de l’Economie et des Finances, M. Ilyas Moussa Dawaleh, et le président-directeur-général du groupe chinois Huajian, M. Zhang Huaron, ont enteriné vendredi 9 mars dernier la signature de deux protocoles d’accord au cabinet du Ministère de l’Economie et des Finances, chargé de l’Industrie et la Planification.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du directeur général de l’agence nationale de la promotion des investissements(ANPI), M Mahdi Darar Obsieh, et de la vice-présidente en charge du commerce international du groupe Huajian.

L’évènement marque l’intérêt grandissant de l’industriel chinois, qui est le troisième producteur mondial de chaussures et autres articles similaires, pour le climat d’affaires en vigueur au pays.

Pour preuve, le premier protocole d’accord, liant désormais le MEFIP et le groupe Huajian, porte sur la mise en œuvre par le fabricant chinois de plusieurs projets d’investissements à haute valeur ajoutée en République de Djibouti.

Lesquels comprennent une zone industrielle autonome englobant non limitativement une usine de fabrication de chaussures et une unité de production de matériels, une compagnie logistique, une plateforme commerciale d’articles chinois en général et des produits fabriqués par cette multinationale à Djibouti.

Quant au second protocole d’accord, il s’articule autour d’un programme intégré pluriannuel de formations au profit du personnel djiboutien dans les usines de Huajian en Chine.


A cet effet, le groupe chinois va mettre en place un fonds fiduciaire qu’il va intégralement pourvoir en apports financiers. Notons au passage que la société Huajian est un opérateur spécialisé de premier plan en Chine où elle possède six(6) usines qui emploient directement près de 25.000 salariés et font travailler indirectement environ 1 million de personnes.

Soulignons également que ce groupe est d’ores et déjà présent en Ethiopie où il a implanté une unité de production de chaussures dont le démarrage d’activités a permis la création de plus mille emplois directs.

Outre ce rappel, le PDG de cette compagnie transnationale chinoise s’est solennellement engagé à s’impliquer aux côtés des autorités djiboutiennes dans la mise en exécution du programme intitulé « La Vision Djibouti 2035 ».

A cet égard, M. Zhang Huaron a confirmé auprès du ministre Ilyas Moussa Dawaleh la volonté de son groupe de contribuer aux efforts du gouvernement djiboutien visant la valorisation des atouts intrinsèques et des opportunités d’investissements de la République de Djibouti par l’attraction d’investisseurs étrangers, notamment asiatiques et chinois en particulier.

Cela dit, la concrétisation du vaste programme d’investissements de la multinationale Huajian est porteuse de développement socioéconomique.

Qu’il s’agisse de créations d’emplois permanents au profit des demandeurs djiboutiens ou de la consolidation de la position de plaque tournante ou de hub régional de Djibouti dans le commerce mondial.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old March 12th, 2012, 10:00 PM   #195
Mz.Djibouti
EvaWundah
 
Mz.Djibouti's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Toronto
Posts: 288
Likes (Received): 4

Djibouti to Double Capacity at Doraleh Container Terminal

Quote:

Quote:
Djibouti will invite bids to expand the Doraleh Container Terminal, partly owned by DP World Ltd. (DPW), in the fourth quarter, the Port and Free Zone Authority said.

Capacity will double to 3 million TEU containers, or twenty-foot equivalent units, annually once the $300 million expansion project is completed by 2015, Aboubaker Omar Hadi, chief executive officer of the authority, said in an interview today in Nairobi, Kenya’s capital.

“We are in talks with China, the World Bank and African Development Bank on the project,” Hadi said. “Djibouti is a small market but we are increasing traffic to the hinterland.”

Djibouti’s $982 million economy relies on services related to its strategic location on the Red Sea, one of the world’s busiest shipping lanes. The country, with a population of less than 1 million, hosts about 2,500 personnel at a U.S. military base and it’s used by foreign navies patrolling shipping lanes in the Gulf of Aden and the Indian Ocean for Somali pirates.

The main port is used to ferry shipments in and out of landlocked neighboring Ethiopia and is a hub for trans-shipment trade off Africa’s eastern coast through to Durban, South Africa, Hadi said.

Djibouti also plans to build as many as five new ports, including one in Tajourah that will handle mineral and potash exports from neighboring Ethiopia, Hadi said. That will cost $180 million and should be operational by 2015, he said. Another port is planned in Ghoubet for salt sales abroad, he said.

Djibouti aims to increase refined oil storage at Doraleh by one-third by mid-2014 and build a facility to handle crude shipments after signing a memorandum of understanding last month with South Sudan on construction of an oil pipeline, Hadi said.

DP World, the Dubai government-controlled port operator, and Djibouti formed a joint venture in 2000 to develop the Doraleh terminal with the signing of a 20-year concession.
http://www.bloomberg.com/news/2012-0...rminal-1-.html
Mz.Djibouti no está en línea   Reply With Quote
Old March 14th, 2012, 10:45 PM   #196
Mz.Djibouti
EvaWundah
 
Mz.Djibouti's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Toronto
Posts: 288
Likes (Received): 4

Djibouti finalising finances for new ports

Quote:

Quote:
NAIROBI (Reuters) - Djibouti's port authority is close to securing $4.4 billion from international banks to finance the building of five new ports in the next four years to meet growing demand for trade boosted by South Sudan's gaining of independence.

The horn of Africa nation's main port primarily serves its landlocked neighbour Ethiopia, which accounts for about 70 percent of traffic, but began handling landlocked South Sudan's trade after the country seceded from Sudan in July.

Traffic through the port, run by Dubai's DP World, the world's third-largest port operator, is seen as a key economic indicator for the region as a whole. DP World also runs the Doraleh Container Terminal, with an annual handling capacity of 1.2 million TEUs (20-foot equivalent units).

"Our total investment in the port and marine services related business is $4.4 billion for the five ports and dry dock development and free zones," Aboubaker Omar Hadi, chairman of the Djibouti Ports and Free Zones Authority told Reuters.

"We have secured up to 85 percent. We are discussing with our traditional lenders. We are hoping to conclude and finalise the issue of financing in the coming weeks," he said, speaking on the sidelines of an infrastructure conference in Kenya's capital, Nairobi.

Hadi said that besides loans from China, Brazil and the Africa Development Bank (AfDB), the port would be financed up to 35 percent from internal revenues.

Some of the new ports will include Tadjourah, located on the north coast of Djibouti is expected to handle 4 million tonnes of potash exports a year and Port of Goubet will have a capacity of 4.5 million tonnes a year of salt exports both by end of 2013.

Funds for another, the Damerjog livestock port, and phase II of Tadjourah are yet to be secured, Hadi said.

Djibouti's container port handled 705,000 TEUs in the whole of 2011 and that will rise further this year.

"We are going to end this year with 900,000 TEUs, so we hope by mid-2013 Djibouti will be the third African port to cross the 1 million TEUs, after Durban and Tangier in Morocco," Hadi said.

The tiny red sea nation also plans to handle cargo from other landlocked countries in the east African region as well as parts of southern Africa, taking advantage of congestion at Kenya's main port, Mombasa.

"What we are expecting in terms of (total) throughput in South Sudan volume currently, is 6.5 million tonnes," Hadi said, referring to the potential trade of South Sudan.

"Out of the 6.5 million tonnes, we are planning to move through Djibouti, 70 percent. This would be 15-20 percent of the total volume of Djibouti port," he said, adding it would be achieved in the next 12 months.

South Sudan, building from scratch after years of civil war with the north, raised its shipment volumes through Kenya's port in 2011 by 87 percent, becoming the second biggest user of the Mombasa port after Uganda.

Djibouti, located on one of the world's busiest maritime sea routes, hosts France's largest military base in Africa plus a major U.S. base, and the port is used by foreign navies patrolling busy shipping lanes off the coast of Somalia to fight piracy.

The country also plans to double its main port's container capacity to 3 million TEUs in the next two years, after a $330 million expansion.

"We are on the feasibility study ... and it will be completed by May this year, after that we will decide when we are going to start construction," said Hadi.
http://af.reuters.com/article/idAFJO...BrandChannel=0
Mz.Djibouti no está en línea   Reply With Quote
Old March 17th, 2012, 02:35 PM   #197
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
16/03/2012 - Santé : Le Premier ministre s’entretient avec une délégation émiratie au sujet de la construction d’un important centre hospitalier

La construction d’un important centre hospitalier a été au centre, mercredi, des discussions entre le Premier ministre, M. Dileita Mohamed Dileita, et une délégation émiratie conduite par le docteur Hallak, chirurgien cardiologue à l’hôpital américain de Dubaï.

Cet hôpital de près de 200 lits aura la particularité d’être spécialisé dans la chirurgie cardio-vasculaire. Ce qui sera une première dans notre sous région où l’on manque de ce genre de structure hospitalière.

Soulignons au passage que les travaux de construction de ce nouveau centre seront financés grâce à un investissement privé.

La réalisation de cette initiative va aider à atténuer le calvaire des patients souffrant de maladies cardio-vasculaires et qui étaient contraints jusque-là d’effectuer le déplacement dans les pays du golf ou en Inde afin de se faire soigner.

Les entretiens entre le Premier ministre et les membres de la délégation conduite par le docteur Hallak se sont déroulés en présence de M. Fahmi Ahmed Al Hag, conseiller du chef de l’Etat.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old March 24th, 2012, 07:18 PM   #198
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Quote:
Ministère de l’Energie et de l’Eau

"L’économie de l’eau fera l’objet d’une vaste campagne"



Dans le cadre de la célébration de la journée mondiale de l’eau, prévue ce jeudi 22 mars 2012, le ministre de l’Energie et de l’Eau, chargé des Ressources Naturelles, le Dr Fouad Ahmed Ayé va lancer une semaine de sensibilisation sur la préservation de ce précieux liquide. Il a en outre répondu à nos interrogations sur ses objectifs, les mesures et dispositifs à prendre pour pallier au manque d’eau fréquent durant l’été qui s’approche. Le ministre a également évoqué au cours de cet entretien les projets en perspectives que son département ministériel entend mener pour l’accès à l’eau et à tous.

Pourquoi, M le ministre, le lancement de la semaine de l’eau ?

Parce que comme vous le savez, l’eau est un élément vital pour la population que ce soit au niveau rural ou urbain. Cependant, la lutte contre la soif s’inscrit dans la ligne droite des priorités du chef de l’Etat et de son Gouvernement.

A cette occasion, le gouvernement est mobilisé à ce que la soif soit combattue. Cette semaine est l’occasion pour nous, au niveau de mon département, de montrer toutes les actions qui sont menées au quotidien pour relever ce défi.

Durant la semaine à venir nous allons essayer de montrer au public les actions qui sont menées au quotidien aussi bien en zone rurale par la Direction de l’Eau qu’en zone urbaine par l’ONEAD.

Il faut savoir que la soif n’attend pas dès lors qu’il y a un forage en arrêt, c’est pour nous une urgence. C’est en quelque sorte un sinistre qui se déclare et que l’on doit résoudre immédiatement.

Donc les techniciens de la Direction de l’Eau doivent se rendre sur les lieux aussi rapidement que les pompiers sur un incendie afin de réparer une panne. Pour cela nous avons des équipes qui sont en alerte 24H/24. Voilà un exemple des actions que nous menons au quotidien dans les zones rurales.

Quelles sont vos attentes ?

La semaine que nous voulons lancer nous permettra de sensibiliser la population sur toutes les actions menées afin qu’elle puisse avoir une idée de la production de l’eau potable. Dans ce combat contre la soif, les actions sont diverses.

Elles vont de la rétention d’eau, à l’exécution de nouveaux forages. Au niveau des zones urbaines comme la capitale, il y a aussi l’ONEAD qui travaille d’arrache-pied via ses équipes tournantes pour résoudre tout problème qui pourrait se poser dans ses réseaux de distribution d’eau et même parfois dans les domiciles privés si c’est nécessaire.

Elles ont également la lourde charge de gérer au quotidien l’approvisionnement en eau de la capitale. Et compte tenu du manque d’eau qui n’est pas disponible, à ce jour, en quantité suffisante, les techniciens de l’ONEAD doivent procéder au rationnement de l’eau. Raison pour laquelle ils travaillent jour et nuit.

Mais le gros de cette semaine portera sur la sensibilisation de la population pour lutter contre le gaspillage de l’eau qui part en pure perte et ce dans des proportions inadmissibles. Sur la quantité d’eau fournie par l’ONEAD, laquelle n’est déjà pas assez suffisante, on estime que 40% de la production est gaspillée d’une manière ou d’une autre.

Ce qui est énorme et c’est pour éradiquer ce phénomène de gaspillage que nous lançons la semaine de l’eau afin de déclencher une prise de conscience collective.

Au regard de l’ampleur du phénomène, outre la sensibilisation, j’ai ordonné la mise sur pied d’équipes spécialisées dans la lutte contre le gaspillage.

Pour que nos concitoyens arrivent à comprendre que de l’eau qui coule à perte c’est comme une artère sectionnée. C’est comparativement le même cas de figure.

Donc l’économie de l’eau fera l’objet d’une vaste campagne au niveau des mass media durant la semaine de l’eau et au-delà. La saison chaude va commencer très bientôt et avec elle les besoins en eau potable vont de toute évidence augmenter.

Quel est le dispositif prévu pour faire face cette année aux situations de pénurie d’eau ?

Vous avez raison d’insister sur ce point parce que l’année dernière nous avons connu une crise sans précédent dans le ravitaillement en eau potable de la capitale. Vous vous souvenez que certains secteurs de Djibouti ville étaient ravitaillés en camions citernes.

C’est du jamais vu à Djibouti. Pour pallier à cette situation, nous menons un programme de forages qui nous permettra d’augmenter sensiblement la production et de faire face à la demande qui tend à doubler voire même à tripler.

Actuellement sur un lot de 10 forages ciblés, 4 ont été réalisés et les autres le seront dans les mois à venir.

Pour approvisionner la zone de Balbala, 6 nouveaux forages au PK20 permettront d’assurer le renforcement en eau de Balbala. Voila en fait notre dispositif d’urgence pour pallier à cette montée de la demande pendant l’été.

Le manque d’eau en été n’est pas propre à la capitale il se fait sentir également dans les régions de l’intérieur comme par exemple à Ali Sabieh, qu’en est-il exactement?

Effectivement, nous n’avons pas oublié les chefs lieux des régions comme par exemple Ali Sabieh, Dikhil, Obock, Tadjourah et Arta. Nous avons commencé par la réalisation des forages supplémentaires afin d’augmenter la disponibilité de l’eau. C’est le cas d’Ali Sabieh et nous allons à présent le faire à Tadjourah avec la réalisation d’un troisième forage.

Idem pour Dikhil et un autre à Weah qui va alimenter la ville d’Arta. Tel est le dispositif destiné pour les régions pendant l’été. La demande en eau sera toujours croissante compte tenu de la démographie galopante.

Quels sont les grands projets en perspectives ?

Comme le thème retenu cette année est la sécurité alimentaire et afin d’assurer des réserves d’eau pour le secteur agricole, nous allons mener un programme de retenues d’eaux de pluies.

Car les précipitations dans notre pays sont très faibles et font moins de 150 millimètres par an et dont 97% sont perdus. Parmi les actions que nous allons mener à moyen terme figure la construction d’une usine de dessalement et nous avons formulé une requête dans ce sens à l’Union Européenne.

Cette centrale verra le jour en 2014 et produira 40 mille mètres cube par jour.
Nous avons également un projet d’interconnexion hydraulique avec l’Ethiopie car en matière d’eau ce pays est un grenier.

Dans ce cadre, nous avons ciblé la zone de Chinileh et d’Aichaa pour l’approvisionnement et nous avons des estimations de 60 mille mètre cube par jour et ce projet verra le jour en 2013
.
source
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Old March 25th, 2012, 12:43 AM   #199
Mz.Djibouti
EvaWundah
 
Mz.Djibouti's Avatar
 
Join Date: Aug 2011
Location: Toronto
Posts: 288
Likes (Received): 4

Djibouti: DT signs accord with Level 3 for internet services

Quote:
(HornTrade) – Djibouti’s national fixed and mobile operator Djibouti Telecom (DT) has reportedly signed an accord with US-based broadband services provider Level 3 Communications to provide ‘an internet network’ in the country. The move forms part of a plan to make the Horn of Africa nation an ‘indispensable hub of telecommunications in the region,’ its managing director Abdurahman Mohamed Hassan told reporters on Monday. No further details are available at this time.

Earlier this month, CommsUpdate reported that DT and TI Sparkle announced that access to the global internet had been restored quickly for all their customers via a jointly owned Tier 1 IP point of presence (PoP) located in Djibouti City, following the submarine cable outage in the region on 17 February. At that time, no fewer than three cables providing the majority of internet connectivity between East Africa and Europe – namely, EASSy, SMW3 and EIG – were damaged by a cargo ship in the Red Sea between Djibouti and Port Sudan.
http://www.horntrade.com/technology-...rnet-services/
__________________
I say what I mean,I mean what I say.
Mz.Djibouti no está en línea   Reply With Quote
Old March 25th, 2012, 01:09 AM   #200
Ras Siyan
Jamhuuriyada Jabuuti
 
Ras Siyan's Avatar
 
Join Date: Jan 2009
Location: Djibouti
Posts: 5,983
Likes (Received): 1826

Mz do you think we should create a different thread for telecommunication related news and updates?
__________________
Ras Siyan no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Tags
djibouti

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 03:20 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us