GRENOBLE - Actu urbaine & architecturale - Page 2 - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Actualité des villes > France


Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 31 votes, 5.00 average.
Old December 19th, 2007, 08:30 PM   #21
ggl
Limité du bulbe
 
ggl's Avatar
 
Join Date: Aug 2005
Location: Lyon
Posts: 3,494
Likes (Received): 186

Tssss... mon post n'était pas du tout condescendant... Je pensais que vous le prendriez pour ce qu'il était, un appel du pied à une partie épistolaire de franche déc****ade... Bon.

Pour parler sérieusement alors (), je n'entrerai pas dans des des polémiques futiles sur la localisation régionale de tel ou tel pôle d'excellence... Dans mon domaine en tout cas, l'épidémiologie, il n'y a quelques trucs sympa à Grenoble (lié par exemple à la présence du registre des cancers de l'Isère ... mais beaucoup plus à Lyon (du fait du CIRC, le centre international de recherche sur le cancer et de quelques d'autres organismes nationaux ou internationaux). Mais Lyon n'est pas Paris ou Bethesda quand même...

Je continuerais ce post plus tard car je voudrais parler du centre-ville de Grenoble dont je trouve qu'il a beaucoup vieilli...

PS : vous n'êtes pas au courant pour la mise en place de la nouvelle carte "orange" de Lyon (SNCF+TCL)?

@++
ggl no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old December 20th, 2007, 01:49 PM   #22
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Quote:
Dans mon domaine en tout cas, l'épidémiologie, il n'y a quelques trucs sympa à Grenoble (lié par exemple à la présence du registre des cancers de l'Isère ... mais beaucoup plus à Lyon (du fait du CIRC, le centre international de recherche sur le cancer et de quelques d'autres organismes nationaux ou internationaux). Mais Lyon n'est pas Paris ou Bethesda quand même...
c'est justement pour cela que Lyon et Grenoble ont décidé d'unir leurs compétences propres pour une meilleure visibilité internationale , et en particulier dans le pôle de compétitivité LyonBiopôle: Lyon est à la pointe dans le domaine de la santé (industrie pharmaceutiqe ...), Grenoble -c'est quand même le cas- dans le domaine des micro/nanotechnologie (Minalogic veut confirmer ce statut, Minatec est le premier centre européen pour ce domaine) et les deux villes mettent en commun leur potentiel scientifique pour faire de la région un territoire d'innovation de référence -(nano)biotechnologies ...-. Voilà
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old December 21st, 2007, 12:52 PM   #23
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

Quote:
Originally Posted by ggl View Post
Tssss... mon post n'était pas du tout condescendant... Je pensais que vous le prendriez pour ce qu'il était, un appel du pied à une partie épistolaire de franche déc****ade... Bon.
Bon désolé de m'être "emporté" alors...

Quote:
Originally Posted by ggl View Post
Mais Lyon n'est pas Paris ou Bethesda quand même...
On est bien d'accord, mais je pense que Lyon tout comme Grenoble sont des "villes qui comptent" dans leur domaine respectif au niveau européen et, soyons fous et présompteux (la pub ça marche toujours), au niveau mondial....

Quote:
Originally Posted by ggl View Post
Je continuerais ce post plus tard car je voudrais parler du centre-ville de Grenoble dont je trouve qu'il a beaucoup vieilli....
Exact, c'est pour cela que la municipalité actuelle est en train de le rénover, depuis bientôt 2 ans grâce à plusieurs projets:
- La création d'une Zone de Protection du Patrimoine Architectural Urbain et Paysager en juillet 2005:
http://www.grenoble.fr/jsp/site/Portal.jsp?page_id=201
http://www.grenoble.fr/download/zppaupmodeemploi.pdf

- L'extension et la revalorisation du centre-ville (Lyon a été prise pour exemple), 2007-2017:
http://www.grenoble.fr/jsp/site/Portal.jsp?page_id=501
http://www.grenoble.fr/download/Programme_bd.pdf
http://www.grenoble.fr/download/Depl...MPLET.indd.pdf
...

Exemple avec la Place St André et l'Ancien Palais du Dauphiné.
Avant:


Après:

PS: désolé, il ne fait pas tous les jours beau à Grenoble...

Cela ne vaut pas encore le vieux Lyon (qui était bien plus insalubre que le centre-ville de Grenoble) mais ça change...

Jusqu'à présent les efforts avaient été concentrés sur les quartiers sud (Villeneuve, Village Olympique, Tesseire, Mistral...) qui avaient souffert de la crise des années 90 et d'une certaine politique de la ville de la précédente municipalité...


Quote:
Originally Posted by ggl View Post
PS : vous n'êtes pas au courant pour la mise en place de la nouvelle carte "orange" de Lyon (SNCF+TCL)?
La carte Oùra ?
Elle est valable depuis décembre 2005 à Grenoble (elle remplace Tag'O Train)...


...et décembre 2006 à Lyon:

Last edited by [email protected]; December 21st, 2007 at 01:02 PM.
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old February 5th, 2008, 08:00 PM   #24
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Quote:
PS : je vous signale qu'avec la nouvelle carte orange de Lyon on pourra bientôt prendre le tram grenoblois : bienvenue en banlieue...
Quand on lit cette article, on voit que cette perspective n'est pas ridicule pour certains !!

http://libelyon.blogs.liberation.fr/...-mtropoli.html
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old February 12th, 2008, 10:22 AM   #25
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

AFP 11.02.08 | 17h30
Quote:
Hewlett-Packard met gratuitement un supercalculateur à disposition de Minalogic

Le groupe informatique américain Hewlett-Packard (HP) a mis gratuitement, lundi, un supercalculateur à disposition des PME et des centres de recherche publics et privés du pôle de compétitivité Minalogic de Grenoble, selon un communiqué HP-Minalogic.

Ce supercalculateur d'une puissance d'environ 3 teraflops (mille milliards d'instructions par seconde) offre au bassin grenoblois une puissance de calcul jamais égalée jusqu'alors par un calculateur ouvert, selon HP, qui a rejoint le pôle mondial de compétitivité en mai 2007.

HP va également investir 7 millions d'euros dans un centre de donnée (data center) "nouvelle génération" sur le site de l'Isle d'Abeau (Isère), doublant ainsi la surface du centre de calcul actuel", annonce la même source.

Le pôle Minalogic de Grenoble-Isère, labellisé en juillet 2005, repose sur le mariage des micro-nanotechnologies et de l'intelligence logicielle embarquée. Il est considéré comme un modèle de fonctionnement et de collaboration efficace entre les secteurs de la recherche, de l'industrie de la formation et des acteurs publics et privés.

HP, qui emploie 4.500 personnes en France, dont 1.900 à Grenoble (sur le site HP Grenoble-Eybens) et 300 à l'Isle d'Abeau (Isère) est la cinquantième entreprise entrée dans le pôle Minalogic.
http://www.daily-bourse.fr/news.php?...62600.qrzqkc3c
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Old March 3rd, 2008, 07:35 PM   #26
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Publié par les Echos

Quote:
EXCLUSIF / STMicroelectronics et ses partenaires vont investir 1,2 milliard d'euros en Isère
[ 29/02/08 - 15H47 - actualisé à 16:06:00 ]

Une semaine après le rachat par l'Etat d'environ 2,85 % de son capital à l'italien Finmeccanica, le groupe de semi-conducteurs, allié à IBM, s'engage fortement sur le site de Crolles.
Une semaine après le rachat par l'Etat d'environ 2,85 % du capital de STMicroelectronics à l'italien Finmeccanica, le groupe de semi-conducteurs s'apprête, selon nos informations, à investir 1,2 milliard d'euros sur son site de Crolles, près de Grenoble en Isère. Echelonné sur la période 2008-2012, ce programme se fera en partenariat avec IBM avec lequel la compagnie franco-italienne a signé un accord le 27 juillet 2007 pour développer les technologies de fabrication des semi-conducteurs de prochaine génération (avec une finesse de gravure de 45 nanomètres).

Un an après avoir pris ses distances avec le pôle R& D de Crolles, dans lequel Philips et STMicroelectronics étaient également présents, Freescale, l'ancienne filiale de semi conducteurs de Motorola, négocierait son retour dans ce nouveau programme dans le cadre de l'alliance scellée avec IBM (" Les Echos " du 24 janvier 2007). Contactée, la direction de STMicroelectronics n'a fait aucun commentaire.

La semaine dernière, le ministère de l'Economie, avait dans un communiqué formulé le souhait de voir les " négociations rapidement finalisées avec l'entreprise et les collectivités locales concernées, sur le montant et les conditions du soutien qui pourra être apporté ainsi que sur les engagements qui devront être fournis en contrepartie par l'entreprise". dans la foulée le Préfet de l'Isère réunissait un premier tour de table en préfecture de Grenoble pour faire avancer le dossier. Si aucune décision ne devrait cependant être finalisée avant les élections municipales, la poursuite du développement du site de Crolles apparaît donc acquise. Et il est quasiment certain que les collectivités locales appuieront ce plan. " Comme précédemment, notre soutien est conditionné à la création d'emplois, à la prise en compte du développement des PME du bassin et au partenariat avec les grands laboratoires grenoblois ", ajoute Geneviève Fioraso, députée PS de l'Isère et adjointe au maire de Grenoble en charge de l'Innovation. Selon elle, toutes les conditions ont été remplies et même dépassées dans le cadre du précédent programme.

Achevé à la fin de l'an dernier, celui-ci a généré 3,4 milliards d'euros d'investissements sur la période 2002-2007 et dépassé ses objectifs en terme de création d'emplois avec 1300 postes. Sans compter les 800 emplois créées en recherche sur le site du Polygone scientifique de Minatec. L'Etat et les collectivités locales l' avaient soutenu à hauteur de 543 millions d'euros dont 148 millions d'euros pour les collectivités territoriales.
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old May 17th, 2008, 01:02 AM   #27
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Dossier très intéressant dans l'Express de cette semaine intitulé "Grenoble dans 10 ans".
Il présente différents projets tels la requalification de l'ancien palais de justice, ou encore la rocade nord, Bouchayer-Viallet et la Caserne de Bonne. Il y a également des images qui présentent plus en détail le mystérieux projet Giant. Les voici ci-dessous:

Vue globale, avec la rocade Nord.


Les tours "jalons", devant servir de portes d'entrées et de repères visuels destinés à "donner la mesure du site". Elles pourraient accueillir des bureaux, des logements étudiants, des hôtels...


Le "ruban photovoltaïque" long de 2 kilomètres et haut de 25 mètres, qui produirait 10% des besoins en électricité de site et...


... qui pourrait abriter une rue couverte avec cafés, restaurants, commerces...


Mais comme le souligne l'Express, ce projet a un coût estimé assez colossal d'environ 1,5 milliards d'euros !!!
Avec les autres projets présentés, on dépasse les 2,5 milliards....
Pour une commune déjà fortement endettée...
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old May 18th, 2008, 06:40 PM   #28
alpaddict
Registered User
 
Join Date: Oct 2007
Location: Grenoble
Posts: 64
Likes (Received): 22

Quote:
Originally Posted by Dakewose View Post
Mais comme le souligne l'Express, ce projet a un coût estimé assez colossal d'environ 1,5 milliards d'euros !!!
Avec les autres projets présentés, on dépasse les 2,5 milliards....
Pour une commune déjà fortement endettée...
Oui mais l'essentiel ne sera pas financé par la ville de Grenoble, mais par la Métro, le département, le SMTC, la Région probablement, et bien sûr par le CEA et toutes entreprises présentes sur le site. Sans compter d'éventuelles subventions de l'Etat et l'Europe !
alpaddict no está en línea   Reply With Quote
Old May 19th, 2008, 08:56 AM   #29
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

Quote:
Originally Posted by alpaddict View Post
Oui mais l'essentiel ne sera pas financé par la ville de Grenoble, mais par la Métro, le département, le SMTC...
...qui sont tout autant endettés que la ville.
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Old May 29th, 2008, 01:54 PM   #30
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Dans les Echos d'aujourd'hui:

Quote:
Universités : six grandes villes lauréates de l'« Opération Campus »

Les dossiers des universités de Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Montpellier, Lyon et Grenoble pourront se partager le produit de la vente des actions d'EDF pour rénover leur patrimoine. Aucun établissement francilien ne figure dans la liste.
Le suspense est demeuré intact toute la journée. Après avoir laissé son jury délibérer hier, la ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a dévoilé dans la soirée les six dossiers lauréats de son « Opération Campus ». Six grandes métropoles provinciales, rassemblant dix-neuf universités et 340.000 étudiants remportent la mise : Bordeaux, Toulouse, Strasbourg, Montpellier, Lyon, et Grenoble. Aucun des quinze dossiers franciliens n'a en revanche suscité l'adhésion du jury. Les vainqueurs ne se voient pas, pour autant, décerner un chèque en blanc : à Strasbourg, Lyon et Toulouse le projet n'est que partiellement validé. Montpellier et Grenoble devront obtenir le feu vert des nouveaux présidents d'université, en cours de réélection.

Pour les heureux élus, c'est cependant la fin d'une course d'obstacles de plusieurs semaines. Près de 70 des 85 universités hexagonales s'étaient portées candidates, seules ou regroupées (46 dossiers au total) pour obtenir des fonds destinés à construire ou rénover leur patrimoine immobilier. L'appétissante cagnotte, issue des 5 milliards tirés de la vente d'une partie du capital d'EDF (voir ci-dessous), a suscité les espoirs les plus fous dans un secteur cruellement sous-doté face à la concurrence étrangère. Ces dernières semaines, les rumeurs étaient d'ailleurs allées bon train. Valérie Pécresse est demeurée peu diserte, réservant la primeur du choix au jury de « personnalités indépendantes » (Gilles Pélisson, Jean-Lou Chameau...). Tout juste est-elle intervenue pour rappeler à l'ordre les acteurs du plateau de Saclay (Centrale, Paris-XI, Supelec...), incapables de s'entendre au point de présenter six projets différents en dépit de leur proximité géographique. Un dossier commun est désormais en cours d'élaboration pour la session de rattrapage de l'« Opération campus », qui interviendra fin juillet (quatre nouveaux lauréats).

Pour ce premier casting, les jeux étaient donc apparus très ouverts, d'autant que les critères de sélection étaient délibérément hétérogènes. Le jury a tenu compte à la fois de l'ambition pédagogique et scientifique, de l'urgence immobilière, de la vie étudiante, et du caractère structurant du projet pour le territoire. Les universités candidates avaient évidemment cherché à jouer sur tous les tableaux (stratégie, immobilier...), s'adjoignant au passage le soutien financier - parfois conséquent - des collectivités locales (par exemple à Montpellier). Résultat, des projets chiffrés à plusieurs centaines de millions d'euros (680 à Grenoble...), rivalisant d'originalité, comme celui de Bordeaux (voir encadré). « Pour se différencier, les candidates ont été obligées de présenter de véritables projets stratégiques », se félicite le ministère.

De nombreux déçus
L'exercice n'est pas dénué de vertu, à six mois du passage à l'autonomie, en particulier dans le domaine immobilier (17 millions de mètres carrés), où la dévolution s'annonce compliquée. Certains établissements bien dotés, comme Paris-VI, font déjà pression pour obtenir leur patrimoine ; d'autres sites, très dégradés, réclament au préalable une aide supplémentaire de l'Etat. « Ceux qui n'auront rien via l'«Opération Campus» auront malgré tout un peu plus l'an prochain, puisqu'ils seront moins nombreux à se partager les dotations annuelles », rappelle la Rue Descartes. Il n'est pas certain que cela suffise à consoler les nombreux déçus
Quote:
A Grenoble,les trois universités souhaitent la réorganisation de la formation autour de pôles thématiques (médecine, logiciels, ingénierie..) et la création de cinq nouvelles écoles.
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old May 29th, 2008, 01:57 PM   #31
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Rappel du projet grenoblois:

Quote:
L'ensemble des acteurs universitaires et scientifiques se sont unis pour présenter le projet « Grenoble Université de l'Innovation » dans une note d'intention envoyée ce 30 avril à la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche. Avec ce projet ambitieux, Grenoble espère être sélectionné parmi les 10 projets de « grands campus de demain » qui seront désignés d'ici juin dans le cadre de l'appel à projets « Opération Campus ».
Communiqué de presse de Grenoble Universités

Grenoble, un écosystème de l'innovation
La vallée grenobloise a connu un fort développement au long du 20ème siècle, bâti sur un modèle articulant la création des compétences et des idées, et la capacité à les accompagner jusqu'à leur valorisation industrielle.

Grenoble bénéficie ainsi d'une forte reconnaissance internationale, illustrée encore récemment par les grands investissements technologiques et industriels (tels que Minatec) ou les plus hautes distinctions scientifiques (du prix Nobel de Louis Néel en 1970 au prix Turing, "Nobel d'informatique", récompensant en février dernier les travaux de Joseph Sifakis).

Un projet collectif, porté par tous les acteurs universitaires et scientifiques locaux
Le modèle grenoblois, c'est d'abord celui de la synergie entre les acteurs locaux, universités, grandes écoles, organismes de recherche, collectivités territoriales, acteurs économiques. C'est la volonté de franchir une nouvelle étape qui a conduit l'ensemble de ces acteurs à dessiner leur vision commune de l'avenir universitaire et scientifique grenoblois et à le transmettre à la ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche dans le cadre de l'appel à projet "opération campus".
Les porteurs du projet, désigné "Grenoble Université de l'Innovation", sont ainsi les établissements du PRES grenoblois : Université Joseph Fourier, Université Pierre Mendès France, Université Stendhal, Grenoble INP et Institut d'Etudes Politiques de Grenoble, avec le collège des autres organismes de recherche et formation : CEA, CNRS, INRIA, CHU, Cemagref et GEM, en partenariat avec l'INSERM et le CSTB, ainsi que le CROUS sur les aspects logement et vie étudiante. Le projet, qui vise également à favoriser la valorisation et le transfert, en lien avec les pôles de compétitivité, est soutenu par les différentes collectivités territoriales (région, département, communauté d'agglomération, ville).

Un grand campus grenoblois
Le projet du collectif grenoblois comporte une forte dimension urbaine, puisqu'il exprime le principe d'une rationalisation et, en particulier, d'un développement des complémentarités entre les deux sites historiques du Polygone scientifique (à l'Ouest de l'agglomération) et du Domaine universitaire (à l'Est), de leur mise à niveau aux standards internationaux d'équipements et de services, de moyens d'enseignement et de recherche, et d'une mise en relation facile et rapide par des moyens de transports publics.
L'ambition du collectif grenoblois consiste aussi à remettre l'enseignement supérieur et la recherche au cœur de la cité. L'un des objectifs de ce plan de réhabilitation global consiste donc à interpénétrer en profondeur les deux sites et la ville en faisant en sorte qu'ils deviennent tous deux des quartiers à part entière.
La suite sur http://www.enviscope.com/14985-Greno...iversites.html
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old June 4th, 2008, 10:10 PM   #32
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Le point:

Quote:
Grenoble - université - Un campus d'excellence
Hier divisées et éparpillées, parfois concurrentes, les universités veulent se grouper sous l'enseigne Grenoble Université de l'innovation. Objectif : entrer dans le cercle des cinquante meilleures facultés du monde.
Claude Francillon

Imprimez Réagissez Classez Les universités grenobloises s'apprêtent à faire leur « révolution ». Elles travailleront demain sous une bannière unique, celle de Grenoble Université de l'innovation. Le gouvernement ayant répondu favorablement à la « note d'intention » que lui avaient adressée l'ensemble de la communauté universitaire et un collège d'organismes prestigieux, dont le Commissariat à l'énergie atomique (CEA), le CNRS, l'Inria, le CHU, ainsi que les responsables des grands instituts de recherche européens comme le Synchrotron (ESRF), le Réacteur à haut flux (ILL), installés sur le Polygone scientifique. Tous s'engagent collectivement à faire entrer, à échéance de dix ans, la nouvelle université dans les cinquante premières du classement de Shanghai. Elle regroupera alors 60 000 étudiants, dont une forte proportion d'étrangers, et 13 000 chercheurs, enseignants- chercheurs et personnels qui leur sont attachés. Grenoble disposera d'une force de frappe remarquable en cohérence avec son Pôle d'excellence, capable de rivaliser avec les universités Stanford, Columbia, Cambridge ou Harvard.

Campus à deux têtes.

« Aujourd'hui, les innovations dites de rupture sont de plus en plus consommatrices de moyens et de compétences. Il est donc indispensable que nous rassemblions les deux grands pôles universitaires que sont le campus à l'est de la ville, davantage tourné vers la recherche fondamentale et l'enseignement supérieur, et le Polygone scientifique, à l'ouest, orienté vers la recherche technologique en liaison avec les entreprises et dont Minatec symbolise cette intégration réussie », explique Stéphane Siebert, l'un des animateurs, pour le compte du CEA, du projet Grenoble Université de l'innovation. C'est un campus à deux têtes, refondé, disposant d'une « gouvernance souple de type fédéral », précisent ses promoteurs, et mieux inscrit dans la ville qui devrait voir le jour. Chaque année, l'Etat devrait contribuer à hauteur de 25 millions d'euros à la réalisation de ce plan.

« Notre ambition est de remettre l'enseignement et la recherche au coeur de la cité », affirme le maire de Grenoble, Michel Destot, qui souhaite transformer les deux sites universitaires en quartiers à part entière. Mais il compte surtout mettre rapidement en chantier les projets de liaisons rapides entre les deux grands sites universitaires et renforcer leurs complémentarités. La nouvelle configuration de la ligne B du tramway mettra le campus à moins de vingt-cinq minutes du Polygone, et une piste cyclable, le long des berges de l'Isère, sécurisera les liaisons à vélo, très prisées par la communauté universitaire et scientifique. La piste s'inscrira au coeur de la future « coulée verte » qui traversera Grenoble d'est en ouest.

Impact sur la ville.

. « Le projet qui est proposé redessinera Grenoble pour les cinquante années à venir. Il a été pensé en lien avec le développement urbain. Son impact sur la ville sera aussi lourd que le furent, au début du XXe siècle, la démolition des fortifications militaires, la préparation de l'Exposition universelle sur la houille blanche de 1925 ou l'organisation des JO de 1968 », relève le directeur de l'Institut d'études politiques de Grenoble (IEPG), Olivier Ihl.

Le campus universitaire édifié dans les années 60 sur la commune de Saint-Martin-d'Hères s'est considérablement densifié au cours des deux dernières décennies. Mais il dispose encore de larges espaces constructibles. « Contrairement à d'autres universités françaises, Grenoble n'a pas un patrimoine bâti catastrophique, ce qui nous évite de devoir consacrer des masses considérables d'argent aux réparations », souligne Stéphane Siebert. De nouveaux bâtiments seront édifiés sur le campus. Ils accueilleront le pôle d'enseignement santé et sciences de la vie (1 900 chercheurs et enseignants, 7 100 étudiants) jusqu'alors installé à proximité du CHU. La réhabilitation des bâtiments d'enseignement et des résidences universitaires, particulièrement dégradées (près de 12 000 lits sur l'ensemble de la ville), ainsi que la construction des nouveaux édifices se feront dans une logique de développement durable.

Le campus, situé à l'est de la ville, restera le lieu principal d'implantation des enseignements supérieurs et un pôle majeur de recherche fondamentale, notamment dans les sciences et technologies de l'information et de la communication (2 000 chercheurs et enseignants, 3 000 étudiants), les sciences de la matière et l'ingénierie de l'environnement (2 200 chercheurs et enseignants, 8 000 étudiants), les sciences de la terre et de l'univers (1 300 chercheurs et enseignants, 2 600 étudiants), les sciences de l'homme et la société (1 800 chercheurs et enseignants, 28 000 étudiants). Le directeur de l'IEPG se dit rassuré et ne craint pas la prééminence de la composante technologique au sein de la nouvelle université. « L'essentiel a été sauvegardé pour les sciences sociales et humaines, et des garanties nous ont été apportées. Grenoble Université de l'innovation sera pilotée par le PRES, structure fédératrice des universités grenobloises. La nouvelle université n'est pas un projet du seul CEA », précise Olivier Ihl.

Le campus Ouest, installé sur le Polygone scientifique, qui s'est constitué autour du CEA, de Minatec et des grands organismes de recherche, souhaite accroître ses capacités d'enseignement, qui sont encore trop réduites. Les domaines de compétence du Polygone resteront les micro et nanotechnologies (2 300 chercheurs et enseignants-chercheurs, 1 100 étudiants), les nouvelles technologies de l'énergie (470 chercheurs), les biotechnologies (1 000 chercheurs), les nanosciences (850 chercheurs), la caractérisation de la matière (1 100 chercheurs), le management de la technologie (200 enseignants-chercheurs, ingénieurs, 3 900 étudiants).

Grenoble Université de l'innovation entend compter très vite parmi les « dix grands campus (français) de demain »
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old June 20th, 2008, 05:33 PM   #33
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

Rendu, plan et maquette du projet de requalification du Polygone Scientifique par Claude Vasconi:







http://www.claude-vasconi.fr/findex.htm

Les surfaces à bâtir correspondent à 1,6 millions de m2 (ce n'est qu'un projet). Les neuf tours jalons auraient une hauteur d'environ 100m.
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Old July 11th, 2008, 10:52 AM   #34
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

Quote:
Vasconi va créer le nouveau visage de Grenoble

Son nom est associé à de grandes réalisations architecturales à travers le monde. Et son nom n'est pas inconnu dans notre région puisqu'en 2002, il signait déjà l'avènement du nouveau Palais de justice de Grenoble...
Aujourd'hui, l'architecte-urbaniste Claude Vasconi a été chargé de redessiner le visage du quartier du polygone scientifique. Un projet pharaonique qu'il pense être « le plus beau » de sa carrière et qu'il présentera ce soir aux Isérois en mairie. Interview.

Pourquoi avoir choisi de participer à ce projet de développement et de recomposition du quartier du Polygone scientifique ?
« Parce que c'est sûrement, à l'heure actuelle, l'un des sujets les plus beaux de France. Parce que c'est peut-être aussi l'un des plus beaux projets de ma carrière, le projet d'une vie pour un architecte... Il s'agit de réaménager un site de 300 hectares situé entre l'Isère et le Drac, un point de confluence juste à l'entrée de Grenoble, et un site qui offre l'avantage de ne pas être un terrain vierge mais déjà une pépinière de pôles de recherche et d'industries prestigieuses ».

Un site qui est aujourd'hui bien isolé...
« C'est vrai que le site fonctionne aujourd'hui comme un camp retranché, tout simplement du fait de son inaccessibilité. Le but sera donc qu'il devienne un morceau de ville, que les scientifiques participent à la vie de la ville. C'est une opportunité rare : on est en train de reconstruire la ville sur la ville. Le polygone va devenir le coeur battant de Grenoble et même de son agglomération ».

[...]

Quelles seront les réalisations emblématiques du projet Giant ?
« Je souligne deux points essentiels : le territoire doit pouvoir se connecter au reste de la ville, à la gare notamment, ce qui n'est pas possible aujourd'hui à cause des voies ferroviaires, des échangeurs et des ronds-points. On va faire sauter ces verrous et faire de la rue des Martyrs une véritable colonne vertébrale, un axe de vie et de développement, le lieu de la modernité grenobloise. Enfin, de l'autre côté, on installera une immense façade photovoltaïque, vitrine technologique des énergies nouvelles. Elle sera visible depuis l'autoroute et abritera une belle promenade à couvert qui distribuera les différents organismes et sociétés ».

Un début de polémique est en cours à Grenoble sur le nombre de tours envisagées sur le site. Qu'en pensez-vous ?
« Oh, la première fois que je suis venu à Grenoble, c'était au moment des JO, je suis tombé en admiration devant vos trois tours. Ces jalons de reconnaissance qui donnent la mesure à la ville comme sur une portée musicale... Elles sont d'ailleurs toujours très belles, si j'habitais à Grenoble, c'est là que je vivrais ! Quelques tours, par couples ou par bouquets, ne sont donc pas à exclure sur la Presqu'île. Mais elles seront polyvalentes et utilisées à bon escient pour créer des points de repères sur le site, pour lui offrir une lisibilité urbaine ».


[...]
http://ledauphine.com/index.jspz?article=35619
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Old July 11th, 2008, 12:08 PM   #35
remsboy
Registered User
 
remsboy's Avatar
 
Join Date: Jun 2007
Posts: 230
Likes (Received): 0

ouiai des tour a 20 minutes de chez moi!au lieu de 1h30 de lyon!lol!

Vraiment un beau projet! j'aime bien aussi l'idée de la gallerie recouverte de panneau !

Grenoble me surprend de plus en plus!Mais je pense que c'est normal qui refont de "Gros" projet d'aménagement, car bon si on accueil les J.O olympique autant que Grenoble soi digne!


Vous croyez que l'on peut ouvrir un thread dans tour et gratte ciel?(c'est juste une question)!
remsboy no está en línea   Reply With Quote
Old July 11th, 2008, 08:32 PM   #36
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

QUOTE]Vous croyez que l'on peut ouvrir un thread dans tour et gratte ciel?(c'est juste une question)! [/QUOTE]

Je pense que le projet est encore trop "frais" pour que l'on soit sûr que ces tours soient construites. Il foudrait attendre le projet définitif.

En tous cas, je suis allé à la -houleuse- réunion d'information hier et Vasconi à parlé de tours de 120-130 mètres, d'environ 2 000 logements créés pour environ 12 000 personnes, et les autres immeubles du site en R+5 et R+6.
Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old July 11th, 2008, 09:08 PM   #37
remsboy
Registered User
 
remsboy's Avatar
 
Join Date: Jun 2007
Posts: 230
Likes (Received): 0

c'est plutot pas mal!120-130m pour grenoble!
remsboy no está en línea   Reply With Quote
Old September 9th, 2008, 05:58 PM   #38
Dakewose
Registered User
 
Dakewose's Avatar
 
Join Date: Nov 2007
Location: Grenoble
Posts: 493
Likes (Received): 184

Voici quelques photos du futur quartier écologique de la ville de Grenoble sur l'ancien site de la Caserne de Bonne.



Les anciens bâtiments militaires rénovés


La toute nouvelle école Lucie Aubrac




Les futurs logements en construction


























Dakewose no está en línea   Reply With Quote
Old November 2nd, 2008, 05:27 PM   #39
[email protected]
Registered User
 
m@rco's Avatar
 
Join Date: Apr 2004
Location: Grenoble, FRA
Posts: 1,248
Likes (Received): 168

Un document posté par Dakewose sur PSS concernant le réaménagement de la presqu'île scientifique (ex-GIANT) mais également le plan Campus...
http://www.grenoble.fr/download/projet_presqu_ile.pdf
m@rco no está en línea   Reply With Quote
Old December 14th, 2008, 10:45 AM   #40
Lolo2gre
Registered User
 
Join Date: Dec 2008
Location: Area 51
Posts: 528
Likes (Received): 345

Devant la faible activité de ce thread, j'ai donc décidé de m'y mettre !
Bon faut dire aussi que les grenoblois ne semblent pas très passionnés par l'évolution de l'urbanité de leur cité... Cela mérite pourtant d'être attentif notamment pour ce projet GIANT. D'ailleurs, il semble que les ambitions municipales ont été revues à la baisse ces derniers temps puisqu'il n'y a plus aucune mention aux 9 tours de 100m qui devaient jalonner le site. Même s'il fallait plus ou moins s'y attendre devant tant d'audace, c'est quand même frustrant de voir qu'on ne puisse jamais aller au bout de ses ambitions ici, c'était déjà le cas avec Europole (requalification à la baisse), le stade des alpes (20 000 places c'est pas assez, à quand l'extension?) et donc à présent la presqu'île déjà retoquée... Décidément les 3 tours de l'île verte n'ont pas de soucis à se faire, elles domineront le ciel grenoblois pour longtemps encore...
Lolo2gre no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Tags
grenoble

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off


Similar Threads
Thread Thread Starter Forum Replies Last Post
Actu urbaine & architecturale (IV) brunob Grand Marseille 2535 June 12th, 2019 01:26 PM
ORLEANS - Actu urbaine & architecturale Unlimited45 France 43 November 15th, 2017 09:00 PM
LYON - News urbaines & architecturales (VI) [email protected] Grand Lyon 502 March 1st, 2007 12:47 PM
MARSEILLE / AIX - News urbaines & architecturales (II) brunob Grand Marseille 503 June 23rd, 2006 12:33 PM
LYON - News urbaines & architecturales (III) Cyril Grand Lyon 499 November 28th, 2005 09:17 PM


All times are GMT +2. The time now is 09:41 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us