Reims - Actu urbaine & architecturale - Page 6 - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > European Forums > Forum Gratte-ciel Français > Actualité des villes > France


Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools Rating: Thread Rating: 9 votes, 5.00 average.
Old June 2nd, 2014, 12:11 AM   #101
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488

Quote:
politique

Vers une super-région Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne ?

Selon le Journal du Dimanche, François Hollande présentera mardi son projet de réorganisation territoriale. Le schéma retenu porte sur la création de douze super-régions au lieu des 22 actuelles. L'Alsace, la Lorraine et la Champagne-Ardenne fusionneraient.


Par Florent Boutet
Publié le 01/06/2014 | 16:02, mis à jour le 01/06/2014 | 18:56




Le projet de fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne © © Manuel Ruch (France 3 Alsace)
© © Manuel Ruch (France 3 Alsace) Le projet de fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne


La réorganisation se ferait en deux temps. Les régions fusionneraient d'abord "bloc par bloc", puis dans un second temps des départements pourront changer de région.

Le chef de l'Etat veut aller vite

Selon le JDD, le Conseil des ministres examinera le 18 juin deux projets de loi. L'un, présenté par le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, portera sur la nouvelle carte et la date des élections régionales, qui seraient repoussées au printemps 2016.

L'autre projet de loi, présenté par la ministre de la Décentralisation Marlyse Lebranchu, organisera le transfert des compétences des conseils généraux, supprimés, aux super-régions ou aux agglomérations.

Les fusions que le gouvernement envisagerait. © source JDD
© source JDD Les fusions que le gouvernement envisagerait.


La future carte politique de la France aurait été débattue par le président de la République François Hollande et son Premier ministre Manuel Valls à l'issue d'une réunion ministérielle sur la réforme territoriale.

Le principe de la convocation du Congrès à Versailles pour une réforme constitutionnelle visant à supprimer les départements paraît "définitivement écartée", selon une source proche de l'Elysée citée par l'hebdomadaire.

La Champagne-Ardenne absorbée par l'Alsace-Lorraine ?

Si l'hypothèse d'une fusion Alsace-Lorraine-Champagne-Ardenne se confirmait, la "super-région" du grand-Est serait la seule qui rassemblerait 3 régions existantes. Partout ailleurs la plupart des cas concerne des régions qui se regrouperaient deux par deux, tel le Nord-Pas-De-Calais et la Picardie ou la Haute et la Basse-Normandie.

Seules les frontières de l'Ile de France, de la Corse et de Provence-Alpes-Côe-d'Azur ne bougeraient pas, du moins pas tant que les départements n'auront pas obtenu le droit de changer de région. En théorie rien n'interdirait par exemple à la Haute-Marne de "faire sécession" pour rejoindre la Bourgogne-Franche-Comté.

Ce mariage à trois nourrit des inquiétudes en Champagne-Ardenne : notre région (1,3 millions d'habitants) pèse peu comparativement à l'Alsace (1,8 millions d'habitants) et à la Lorraine (2,3 millions d'habitants). Même constat concernant les grandes villes avec l'agglomération rémoise (315.000 habitants) qui est distancée par Strasbourg (760.000 habitants), Nancy (435.000 habitants), Metz (390.000 habitants), et même par Mulhouse (321.000 habitants).

Pour mémoire, l'objectif de la réforme est d'alléger le coût du "millefeuille" territorial en cette période de disette budgétaire et de coupes claires dans les dotations de l'Etat aux collectivités locales, selon les deux mots d'ordre fixés par le chef de l'Etat lui-même, "simplification" et "modernisation".


http://champagne-ardenne.france3.fr/...ne-488921.html


Ah ces journalistes du dimanche, comment écrire des âneries...sur les chiffres, ils mélangent agglomération et aire urbaine...mais il est bon de leur part de souligner que l'aire urbaine mulhousienne est plus importante que celle de Reims. Ce qui montre le fossé...

Par contre on pourra bientôt dire 2 millions pour l'Alsace avec les prévisions prévues je crois pour 2030-40, alors que la Champagne Ardenne perd des habitants...effectivement elle ne pèse pas bien lourd face à l'Alsace et la Lorraine..


Fool
fool no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old June 2nd, 2014, 09:16 AM   #102
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488

Une sacré question que je me pose là... je plaisante bien sur, mais je viens d'aller voir des images de la gare TGV de Belfort-Montbéliard, et je la trouve vraiment réussie, avec un beau hall en bois, chaleureuse, aérée et plutôt lumineuse...alors pourquoi avoir construit des gares moches comme de celle de Champagne Ardenne TGV( oui oui on y a mis de la pierre du coin mais c'est tout) ?? C'est un petit bloc sombre...mais vraiment pas agréable. On l'a traverse rapidement, son hall est insignifiant...et de l'extérieur, elle ressemble à un immeuble d'entreprise dans une vague zone de banlieue tertiaire... et je sais que ce n'est pas la seule à ressembler à ça... ( Lorraine TGV ou Meuse TGV sont de très beaux clones)

mais vu que les photos sont plus explicites que les beaux discours, constat :


Champagne Ardenne TGV :



http://fr.wikipedia.org/wiki/Gare_de...dennes-TGV.jpg




http://www.archi-guide.com/AR/agence_des_gares.htm






http://structurae.info/structures/da...fm?id=s0022068



Je n'ai jamais vu ces ampoules, elles ont été enlevées depuis longtemps.

http://forum.e-train.fr/trains/viewt...hp?f=5&t=12036


http://arep.fr/fr/#/projets/gares-no...ne-ardenne-tgv


http://arep.fr/front/fr/storagefile/...494f51-570x340

[/QUOTE]


Et maintenant la gare TGV de Belfort-Montbéliard

Y a pas photo non ?

Ce que je ne comprends pas c'est que pourtant Reims est une ville plus importante ( aire urbaine 315 000 habitants) n'a pas réussi à obtenir une gare digne de ce nom( architecturalement parlant), les élus de Belfort et Montbéliard ( aire urbaine des deux réunies, 285 000 habitants)se sont mieux défendus pour leur projet ? Je ne vois que ça comme raison...


Fool

Last edited by fool; June 2nd, 2014 at 09:22 AM.
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 12:19 PM   #103
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488






tiré de l'Union Ardennais :


Quote:

Surprise : le Président annonce une fusion Champagne-Ardenne-Picardie

Publié le 02/06/2014

Par L'union-L'Ardennais
Réactions (37)

NOTRE REGION. Dans une tribune intitulée "Réformer les territoires pour réformer la France" adressée à la presse quotidienne régionale ce lundi soir, François Hollande explique pourquoi il veut passer de 22 à 14 régions. Surprise : la Champagne-Ardenne n'ira pas vers une fusion Alsace-Lorraine mais épousera la Picardie !
1 / 2



Voici le texte de la tribune du Président de la République, François Hollande, portant sur la réforme des territoires :

"Depuis deux siècles, la République a cherché à concilier l’unité de l’Etat, avec l’exercice le plus libre possible de la démocratie locale.

Mais il a fallu attendre les grandes lois de décentralisation de 1982 sous la Présidence de François Mitterrand, pour élargir les responsabilités des communes et des départements, et faire des régions des collectivités locales à part entière.

Puis sous la présidence de Jacques Chirac, la République décentralisée a été consacrée dans la Constitution. C’était aussi une façon de reconnaître que nos territoires et les élus qui les représentent, ont incontestablement contribué depuis trente ans à la modernisation du pays et à l’amélioration de la vie quotidienne des Français.

Le temps est venu de donner une forme nouvelle à cette ambition. Parce que notre organisation territoriale a vieilli et que les strates se sont accumulées. Parce que les moyens de communication, les mutations économiques, les modes de vie ont effacé les limites administratives. Parce que nous devons répondre aux inquiétudes des citoyens qui vivent à l’écart des centres les plus dynamiques et qui redoutent d’être délaissés par l’Etat en milieu rural comme dans les quartiers populaires.

Le temps est donc venu de simplifier et clarifier pour que chacun sache qui décide, qui finance et à partir de quelles ressources. Le temps est venu d’offrir une meilleure qualité de service et de moins solliciter le contribuable tout en assurant la solidarité financière entre collectivités selon leur niveau de richesse.

La réforme que j’ai demandée au Premier ministre et au Gouvernement de mettre en œuvre, en y associant toutes les familles politiques, est majeure. Il s’agit de transformer pour plusieurs décennies l’architecture territoriale de la République.

Au plus près des habitants, la commune est l’institution à laquelle chaque Français est le plus attaché. C’est dans ce cadre que se pratiquent chaque jour la solidarité et la citoyenneté. Elle doit demeurer « une petite République dans la grande ». La spécificité de notre pays c’est de compter 36700 communes.

L’ensemble du territoire national est aujourd’hui couvert par des intercommunalités. Mais elles sont de taille différente et avec des moyens trop faibles pour porter des projets.

Ce processus d’intégration doit se poursuivre et s’amplifier. C’est le sens de la réforme proposée. Les intercommunalités changeront d’échelle. Chacune d’entre elles devra regrouper au moins 20 000 habitants à partir du 1er janvier 2017, contre 5000 aujourd’hui. Des adaptations seront prévues pour les zones de montagne et les territoires faiblement peuplés.

L’intercommunalité deviendra donc, dans le respect de l’identité communale, la structure de proximité et d’efficacité de l’action locale. Il faudra en tenir compte pour lui donner le moment venu toute sa légitimité démocratique. Comme il en a été décidé pour les 13 métropoles et le Grand Paris qui ont été créés par la loi du 27 janvier 2014.

Les régions, quant à elles, se sont imposées comme des acteurs majeurs de l’aménagement du territoire. Mais elles sont à l’étroit dans des espaces qui sont hérités de découpages administratifs remontant au milieu des années soixante. Leurs ressources ne correspondent plus à leurs compétences, qui elles-mêmes ne sont plus adaptées au développement de l’économie locale.

Pour les renforcer, je propose donc de ramener leur nombre de 22 à 14. Elles seront ainsi de taille européenne et capables de bâtir des stratégies territoriales. Une carte a été définie. Elle prend en compte les volontés de coopération qui ont été déjà engagées par les élus, dont je veux saluer le sens de l'intérêt général. Elle sera soumise au débat parlementaire. Mais il faut aller vite car il ne nous est pas permis de tergiverser sur un sujet aussi important pour l’avenir du pays.

Demain, ces grandes régions auront davantage de responsabilités. Elles seront la seule collectivité compétente pour soutenir les entreprises et porter les politiques de formation et d’emploi, pour intervenir en matière de transports, des trains régionaux aux bus en passant par les routes, les aéroports et les ports. Elles géreront les lycées et les collèges. Elles auront en charge l’aménagement et les grandes infrastructures.

Pour remplir leur rôle, elles disposeront de moyens financiers propres et dynamiques. Et elles seront gérées par des assemblées de taille raisonnable. Ce qui veut dire moins d’élus.

Dans ce nouveau contexte, le conseil général devra à terme disparaître. La création de grandes régions, et le renforcement des intercommunalités absorberont une large part de ses attributions. Mais cette décision doit être mise en œuvre de façon progressive car le conseil général joue un rôle essentiel dans la solidarité de proximité et la gestion des prestations aux personnes les plus fragiles. Et il ne peut être question de remettre en cause ces politiques. Pas davantage les personnels dévoués qui continueront à les mettre en œuvre. Du temps est nécessaire et de la souplesse est indispensable. Une large initiative sera laissée aux élus pour assurer cette transition. Certaines métropoles pourront reprendre les attributions des conseils généraux et toutes les expérimentations seront encouragées et facilitées.

L’objectif doit être une révision constitutionnelle prévoyant la suppression du conseil général en 2020. Je veux croire qu'une majorité politique nette se dessinera en faveur de ce projet et que s’y associeront les élus qui, dans l'opposition aujourd’hui, souhaitent eux aussi l’aboutissement de cette réforme. D’ici là, les élections pour le conseil départemental seront fixées le même jour que celles pour les futures grandes régions à l’automne 2015. Avec le mode de scrutin qui a été voté par la loi du 17 mai 2013.

Le département en tant que cadre d’action publique restera une circonscription de référence essentielle pour l'Etat, autour des préfets et de l’administration déconcentrée avec les missions qui sont attendues de lui : garantir le respect de la loi et protéger les citoyens en leur permettant d’avoir accès aux services publics où qu’ils se trouvent. Mais il devra renoncer à exercer les compétences reconnues aux collectivités.

Cette grande réforme s’inscrit dans la volonté de moderniser notre pays et de le rendre plus fort. Elle est tournée vers les citoyens car il s’agit de simplifier notre vie publique, de rendre plus efficace nos collectivités et de limiter le recours à l’impôt. Elle repose sur les valeurs qui doivent nous rassembler : le souci constant de la démocratie, de la solidarité et de l’efficacité. Et c’est pourquoi j’appelle tous les citoyens et, en particulier, tous les élus locaux qui par leur engagement quotidien font vivre les institutions de la République, à s’associer à sa réussite."http://www.lunion.presse.fr/accueil/...n-ia0b0n357111



Fool
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 06:29 PM   #104
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Fusionner la Picardie et la Champagne-Ardenne, n'importe quoi...

Franchement, le gouvernement est encore à côté de la plaque.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 07:43 PM   #105
Alsa67
Registered User
 
Join Date: Dec 2012
Location: Haguenau
Posts: 1,192
Likes (Received): 2059

Quote:
Originally Posted by RoccatArvo View Post
Fusionner la Picardie et la Champagne-Ardenne, n'importe quoi... Franchement, le gouvernement est encore à côté de la plaque.
Pas moins que la Champagne avec l'Alsace Lorraine.
Il faudrait qu'ils autorisent le démantèlement des régions...
Alsa67 no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 10:43 PM   #106
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488

Quote:
Originally Posted by Alsa67 View Post
Pas moins que la Champagne avec l'Alsace Lorraine.
Il faudrait qu'ils autorisent le démantèlement des régions...
La Lorraine a quelques petits liens mais ténus dans la Meuse notamment avec la Champagne Ardenne m'enfin y a pas de quoi se retourner la nuit, et je vois vachement plus de proximité entre l'Alsace et la Lorraine, qu'entre la Champagne et la Picardie, ils sont pas dans la m..

En tout cas je leur souhaite bonne chance pour choisir leur capitale, entre Reims et Amiens mon coeur balance, tadadadaa.....



Fool
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 11:01 PM   #107
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Entre l'Aisne et la Champagne-Ardenne, il y a des points communs. Mais la Somme a plus intérêt à se tourner vers le Nord-Pas-de-Calais que vers la Champagne-Ardenne. Quant à l'Oise, il était proposé en 2009 de la rattacher à l'Île-de-France.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 11:22 PM   #108
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488

Quote:
Originally Posted by RoccatArvo View Post
Entre l'Aisne et la Champagne-Ardenne, il y a des points communs. Mais la Somme a plus intérêt à se tourner vers le Nord-Pas-de-Calais que vers la Champagne-Ardenne. Quant à l'Oise, il était proposé en 2009 de la rattacher à l'Île-de-France.

Oui je le confirme, l'Aisne est proche, il suffit de voir les plaques d'immatriculations tous les jours qui traversent Reims pour s'en convaincre.

Par contre la Somme ? C'est juste une blague..

Et l'Oise ma foi ça reste loin de la Champagne, les liens sont très très légers....
à part le bassin parisien


Fool
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 11:27 PM   #109
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Quote:
Originally Posted by fool View Post
Oui je le confirme, l'Aisne est proche, il suffit de voir les plaques d'immatriculations tous les jours qui traversent Reims pour s'en convaincre.

Par contre la Somme ? C'est juste une blague..

Et l'Oise ma foi ça reste loin de la Champagne, les liens sont très très légers....
à part le bassin parisien
Dans l'Oise, il y a beaucoup de gens qui travaillent en région parisienne. D'ailleurs, le RER D a son terminus à Creil. Et la Somme, ça ressemble quand même beaucoup au Nord-Pas-de-Calais.

En 2009, la commission Balladur avait proposé de démanteler la Picardie. Mais le gouvernement actuel veut fusionner des régions entières.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 11:32 PM   #110
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 16,525
Likes (Received): 7880

Quote:
Originally Posted by RoccatArvo View Post
Dans l'Oise, il y a beaucoup de gens qui travaillent en région parisienne. D'ailleurs, le RER D a son terminus à Creil. Et la Somme, ça ressemble quand même beaucoup au Nord-Pas-de-Calais.

En 2009, la commission Balladur avait proposé de démanteler la Picardie. Mais le gouvernement actuel veut fusionner des régions entières.

On fait la somme de deux régions différentes et la Somme fait la différence .
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 3rd, 2014, 11:39 PM   #111
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Quote:
Originally Posted by 3locations View Post
On fait la somme de deux régions différentes et la Somme fait la différence .
On va te rattacher à la Belgique pour tes blagues.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 4th, 2014, 12:10 AM   #112
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488

Quote:
Originally Posted by RoccatArvo View Post
On va te rattacher à la Belgique pour tes blagues.
Hahaha ça c'est une bonne région !


Fool

Last edited by fool; June 4th, 2014 at 01:38 AM.
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 5th, 2014, 01:00 PM   #113
fool
Registered User
 
Join Date: Mar 2010
Location: Strasbourg/ Bruxelles
Posts: 5,187
Likes (Received): 3488





Quote:

Accueil
Reims et Châlons bataillent pour être future capitale régionale


Publié le 05/06/2014 - Mis à jour le 05/06/2014 à 10:08

Par Yann Le Blévec
Réagir
REFORME TERRITORIALE (51). Dans le projet de nouvelles régions, Reims se retrouve au centre géographiquement. De quoi relancer le débat. La cité des sacres peut-elle devenir capitale régionale ?



Reims à l’assaut de la capitale régionale ? En tout cas, le projet relance une vieille querelle entre la cité des sacres et Châlons.


Certes, comme dit Benoist Apparu, député-maire de Châlons-en-Champagne, la réforme peut arriver bleue et sortir noire de l’Assemblée. Tout de même, le découpage régional présenté par François Hollande, président de la République, repositionne la ville de Reims d’une façon très centrale. La cité des sacres se trouve ainsi à 247 kilomètres du Crotoy et à 240 kilomètres de Langres... Voilà relancé un vieux débat sur la position rémoise qui, par son histoire, mériterait sans doute un rôle de leader.

C’est à Reims, rappelons-le, que les rois de France étaient sacrés. Du reste, une vieille théorie estime qu’à la Révolution, les jacobins ont fait en sorte que Reims ne fasse pas trop d’ombre à Paris, en choisissant Châlons comme préfecture. Loin de ces spéculations, on peut tout de même s’étonner quand on compare la taille de ces deux localités. Pour l’Express, Reims est un vrai outsider dans le cadre de la guerre des capitales régionales, reprenant Reflets actuels qui voit Reims l’emporter. Châlons peut-il faire le poids face à Amiens ?

Dans ces conditions, Reims peut être une troisième voie. D’autant que cette dernière est au cœur notamment de ce qu’on appelle le G10 qui regroupe depuis quelques années Châlons-en-Champagne, Charleville-Mézières, Château-Thierry, Épernay, Laon, Sedan, Soissons, Reims, Rethel, Vitry-le-François, soit des villes de Picardie et de Champagne-Ardenne. Le but est de créer un pôle métropolitain regroupant un million d’habitants. Antoine Lefèvre, sénateur-maire de Laon, dans l’Aisne, estime qu’à travers ce G10, « les communes ont eu une démarche novatrice prenant conscience d’un destin commun. Les départements s’affaiblissent, l’Aisne n’a pas de métropole. La dynamique est du côté de Reims et je milite pour qu’elle est un rôle de capitale régionale. Dans le monde, on connaît le champagne, Reims. » Catherine Vautrin, députée et présidente de Reims métropole, indique que Reims, Châlons et Épernay se retrouvent toutes les trois bien positionnées géographiquement, si évidemment une telle région voyait le jour. « C’est indispensable que les trois villes collaborent ensemble, nous avons déjà eu une réunion de travail, cela doit être du gagnant-gagnant. » En attendant, hier, 16 élus, des parlementaires de Champagne-Ardenne essentiellement, ont paraphé un communiqué dénonçant un projet de refonte des régions françaises « incohérent et surréaliste ». Les noms de Catherine Vautrin et d’Arnaud Robinet, député-maire de Reims, n’y figurent pas. « Nous ne l’avons pas signé, en effet », confirme Catherine Vautrin, sans plus de commentaires.

«Châlons a vocation à rester capitale administrative»

La nouvelle carte des régions de France tracée à l’encre indélébile, Benoist Apparu, le député-maire, reste plus que prudent à ce sujet (lire également notre édition d’hier). « Attendons de voir si le projet tel qu’il nous a été présenté va devenir réalité, et sortir du parlement de cette manière. » Par expérience, celui qui est rompu à la politique le sait bien. « Les trois dernières réformes territoriales sont entrées bleues pour ressortir noires… »

Donc pas question de jouer à se faire peur avant l’heure, « ni de s’exciter sur une concurrence avec Reims ou encore fantasmer sur un match entre les deux villes ». Pourtant la question est sur toutes les lèvres, quid de la place de Châlons-en-Champagne comme capitale régionale au sein de l’éventuelle future nouvelle région. Interrogation légitime : si Châlons perd ses fonctionnaires, Châlons perd son poumon économique. Bruno Bourg-Broc lui-même le suggérait dans nos colonnes d’hier, « il ne faut pas sous-estimer le risque pour Châlons d’une telle décision ».

Reims, métropole régionale

Pour le député-maire, les choses sont très claires. « Châlons a sa place de capitale administrative dans la future éventuelle nouvelle entité. Châlons a toujours été une ville administrative et elle a vocation à le rester. C’est une ville de service publique, c’est inscrit dans son ADN ».

Pour autant la cité des sacres a une vraie carte à jouer dans cette éventuelle nouvelle entité régionale. Pour l’élu fraîchement arrivé à la tête de la ville préfecture, Reims se trouvera forcément renforcée. « Elle deviendra la plus grande métropole de l’éventuelle future nouvelle région. Ce qui ne veut pas dire qu’elle sera capitale administrative. » Bien au contraire.

Arnaud Robinet, maire de Reims, l’affirmait de son côté sur les ondes de France Bleu Champagne mardi midi. Au sein de cette nouvelle région, il faut « repositionner Reims comme la métropole régionale, affirmait l’édile rémois. Je ne le dis pas au détriment de Châlons-en-Champagne, ou d’Épernay. Et surtout pas au détriment de Châlons. Et c’est pour cela que nous avons la volonté de travailler de manière très étroite avec les élus châlonnais et notamment avec Benoist Apparu pour regarder justement comment on travaille ensemble pour créer une véritable communauté urbaine entre nos villes ».

Pas question pour autant de travailler avec le G10 pour faire émerger Reims mais aussi Châlons et Épernay à ses côtés. « Le G10, ce n’est pas la même chose, ce n’est pas le même niveau d’intégration », reprend le premier magistrat châlonnais pour qui il n’y a pas de doute, il travaille main dans la main avec Arnaud Robinet.

Pour Benoist Apparu, capitale de la région ne veut pas dire capitale administrative. « Et Reims ne gagnera rien à tuer Châlons. Reims n’a aucun intérêt à voir Châlons disparaître. » Tout ce qu’espèrent les Châlonnais.

Anne-Sophie Coursier
http://www.lunion.presse.fr/accueil/...e-ia0b0n358127
C'est assez marrant de voir l'égoisme des uns et des autres, c'est des marrants, ils discutent entre eux, mais oublient totalement que Amiens existe.

Si Chalons est une naine par rapport à Reims, démographiquement, et économiquement parlant, Amiens en revanche est une véritable rivale.
Mais ça, ça a pas l'air de leur arriver au cerveau




Fool
fool no está en línea   Reply With Quote
Old June 5th, 2014, 01:25 PM   #114
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Quote:
Originally Posted by fool View Post
C'est assez marrant de voir l'égoisme des uns et des autres, c'est des marrants, ils discutent entre eux, mais oublient totalement que Amiens existe.

Si Chalons est une naine par rapport à Reims, démographiquement, et économiquement parlant, Amiens en revanche est une véritable rivale.
Reims a évidemment intérêt à être capitale régionale, car ça lui permettrait d'avoir un poids plus important au niveau national. Mais selon le gouvernement, la réforme est censée permettre de faire des économies. Or, à Reims, il n'y a pas d'hôtel de région ni d'hôtel du département. Si Reims, devenait capitale régionale, il faudrait construire un nouvel hôtel de région et ceux d'Amiens et de Châlons ne serviraient plus à rien.

À Amiens, il y a déjà un hôtel du département et un hôtel de région.

Mais une fusion Champagne-Ardenne-Picardie, c'est incohérent. La Picardie est plus proche du Nord-Pas-de-Calais. Le gouvernement a mis la Picardie avec la Champagne-Ardenne pour éviter de faire une grosse région où le FN serait le premier parti politique.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 11:52 AM   #115
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 16,525
Likes (Received): 7880

Il semble que le conseil général de la Haute Marne pencherait plutôt vers la région Alsace-Lorraine ....
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 02:54 PM   #116
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Quote:
Originally Posted by 3locations View Post
Il semble que le conseil général de la Haute Marne pencherait plutôt vers la région Alsace-Lorraine ....
La Champagne-Ardenne n'aura pas envie de se laisser démanteler. Et le gouvernement a besoin du poids de la Champagne-Ardenne pour contrecarrer le FN aux régionales. Mettre la Picardie avec la Champagne-Ardenne, ça sert juste à affaiblir le FN.

En Picardie, il n'y a que l'Aisne qui est tournée vers la Champagne-Ardenne, plus particulièrement vers Reims. L'Oise est fortement tournée vers l'Île-de-France.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 06:41 PM   #117
oospioo
Registered User
 
Join Date: Jan 2014
Posts: 83
Likes (Received): 29

Quote:
Originally Posted by RoccatArvo View Post
La Champagne-Ardenne n'aura pas envie de se laisser démanteler. Et le gouvernement a besoin du poids de la Champagne-Ardenne pour contrecarrer le FN aux régionales. Mettre la Picardie avec la Champagne-Ardenne, ça sert juste à affaiblir le FN.

En Picardie, il n'y a que l'Aisne qui est tournée vers la Champagne-Ardenne, plus particulièrement vers Reims. L'Oise est fortement tournée vers l'Île-de-France.
Le FN cartonne en Champagne-Ardenne également. Il est juste un peu plus bas et sans réel bastion.

Résultat européenne 2014 :
FN 31,33 % en Champagne et 38,41 % en Picardie
France : 24,85 %

Résultat présidentielle 2012 :
FN 23,91 % en Champagne et 25,03 % en Picardie
France : 17,9 %

Résultat régionale 2010 :
FN 15,89¨% en Champagne et 15,81 % en Picardie
France : 9,17 %

Les 2 ensembles forment au contraire une grande région très favorable au fn puisque les 2 sont dans le top 5 (3 même) des (ex) régions votant le plus pour ce parti. Avec la dernière élection c'est encore plus parlant :

http://rue89.nouvelobs.com/2014/06/0...-cartes-252696

(clic sur vote fn dans le menu de gauche).

Bref je ne crois pas du tout que ça soit la raison...c'est même, malheureusement (pour moi en tout cas), un des critères rapprochant le plus les 2 régions, quelle tristesse.

Je me demande si on va pas chercher trop loin pour les raisons...c'est ptêtre tout simplement de l'incompétence totalement décalée de la réalité.

Last edited by oospioo; June 7th, 2014 at 06:51 PM.
oospioo no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 07:32 PM   #118
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Quote:
Originally Posted by oospioo View Post
Le FN cartonne en Champagne-Ardenne également. Il est juste un peu plus bas et sans réel bastion.

Résultat européenne 2014 :
FN 31,33 % en Champagne et 38,41 % en Picardie
France : 24,85 %

Résultat présidentielle 2012 :
FN 23,91 % en Champagne et 25,03 % en Picardie
France : 17,9 %

Résultat régionale 2010 :
FN 15,89¨% en Champagne et 15,81 % en Picardie

Les 2 ensembles forment au contraire une grande région très favorable au fn puisque les 2 sont dans le top 5 (3 même) des (ex) régions votant le plus pour ce parti.
Une configuration Nord-Pas-de-Calais + Picardie était beaucoup plus favorable au FN que Picardie + Champagne-Ardenne.

Résultats des élections européennes en Picardie.

FN : 38,41 % en Picardie.
UMP : 19,43 %.
PS : 10,31 %.
UDI-MoDem : 7,99%.

UMP et PS cumulés font 29,74% des voix, nettement derrière le FN.

Résultats dans le Nord-Pas-de-Calais.

FN : 35,17 %.
UMP : 16,45 %.
PS : 11,64 %.

Dans le Nord-Pas-de-Calais, l'UMP et le PS totalisent 28,09% des suffrages, soit moins que le FN.

Résultats en Champagne-Ardenne.

FN : 31,33 %.
UMP : 24,98 %.
PS : 11,77 %.

En Champagne-Ardenne, l'UMP et le PS cumulent 36,75% des voix, soit plus que le FN. La région a moins voté FN et a plus voté UMP que le Nord-Pas-de-Calais et la Picardie.

Si on faisait les élections régionales cette année ou l'année prochaine, le FN arriverait probablement en tête en Picardie et dans le Nord-Pas-de-Calais. Ça ferait une région acquise au FN.

Une région Picardie-Champagne-Ardenne serait plus difficile à conquérir pour le parti de Marine Le Pen.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 07:49 PM   #119
3locations
Registered User
 
3locations's Avatar
 
Join Date: Feb 2012
Location: Le Mans - Paris - Strasbourg
Posts: 16,525
Likes (Received): 7880

En même temps, la fusion d'une région ne se fait qu'avec une région voisine ... La Champagne-Ardennes avec la Bourgogne et la Franche-Comté aurait peut-être plus contrecarré le FN (à voir avec les résultats des dernière élections).
3locations no está en línea   Reply With Quote
Old June 7th, 2014, 07:55 PM   #120
RoccatArvo
Cycliste pressé
 
RoccatArvo's Avatar
 
Join Date: Dec 2011
Location: Royaume de la Robertsau
Posts: 19,814
Likes (Received): 10213

Quote:
Originally Posted by 3locations View Post
En même temps, la fusion d'une région ne se fait qu'avec une région voisine ... La Champagne-Ardennes avec la Bourgogne et la Franche-Comté aurait peut-être plus contrecarré le FN (à voir avec les résultats des dernière élections).
Peut-être. Mais Bourgogne et Franche-Comté, ça fait déjà une grosse région, alors imagine si on met la Champagne-Ardenne avec. Et puis, des membres du PS se sont sûrement opposés à cette solution.
RoccatArvo no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Tags
france

Thread Tools
Rate This Thread
Rate This Thread:

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off



All times are GMT +2. The time now is 08:27 AM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us