Dakhla - Laayoune - Smara [Investments News] - SkyscraperCity
 

forums map | news magazine | posting guidelines

Go Back   SkyscraperCity > Continental Forums > المغرب Morocco > Regional development > South

South » Marrakech | Agadir


Global Announcement

As a general reminder, please respect others and respect copyrights. Go here to familiarize yourself with our posting policy.


Reply

 
Thread Tools
Old January 18th, 2007, 11:46 PM   #1
Redalinho
Registered User
 
Redalinho's Avatar
 
Join Date: May 2006
Location: Casablanca
Posts: 10,742
Likes (Received): 2079

Dakhla - Laayoune - Smara [Investments News]

Websites of the Regional Centers of Investment

www.dakhlainvest.ma
www.laayouneinvest.ma
__________________
TRAVEL BLOG
Redalinho no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old January 18th, 2007, 11:47 PM   #2
Redalinho
Registered User
 
Redalinho's Avatar
 
Join Date: May 2006
Location: Casablanca
Posts: 10,742
Likes (Received): 2079

El Argoub Bay - Dakhla

Dakhla, 26/09/06 -Le lancement de l'étude du schéma directeur de l'aménagement urbain de la baie de Oued Eddahab a été au centre d'une réunion tenue, mardi à Dakhla, en présence notamment des présidents des conseils élus et plusieurs responsables de services extérieurs.

Cette rencontre s'inscrit dans le cadre de l'activation de la convention- cadre relative au financement et à la réalisation du schéma directeur pour l'aménagement urbain de la baie de Oued Eddahab, signée entre le ministère délégué chargé de l'habitat et de l'urbanisme, l'Agence pour la promotion et le développement économique et social des provinces du Sud, le conseil régional, l'assemblée provinciale, la municipalité de Dakhla, la commune d'El Aârgoub et l'Agence urbaine de Oued Eddahab.

L'étude en question concernera la baie de Oued Eddahab et le domaine territorial relevant de la municipalité de Dakhla, dont la façade maritime et la plage de la commune d'El Aârgoub.

Elle déterminera également les choix en matière d'aménagement exigé pour la réalisation d'un développement harmonieux aux niveaux économique et social de la baie de Oued Eddahab et des nouvelles zones urbanistiques.

Cette étude vise aussi la programmation des interventions de l'Etat relatives aux routes et au transport pour les 25 prochaines années, ainsi que la programmation d'infrastructures et d'équipements de base et des zones d'aménagement intégré pour les activités.

Ce document constituera un cadre de référence pour le développement spatial tout en engageant l'administration, les collectivités locales et les différents établissements publics.

Le bureau d'étude a présenté, par la même occasion, un exposé relatant les objectifs de cette étude, inspirée d'une approche partenariale, et qui tient compte des orientations en matière de développement urbain et des avis des acteurs économiques et sociaux sur les problématiques des grands espaces que connaît le domaine de l'étude.

Il a été également question d'un tour d'horizon des étapes relatives à l'élaboration de cette étude qui s'étalera sur deux ans, des problèmes écologiques au niveau de la ville de Dakhla, des composantes urbanistiques, des documents d'urbanisme disponibles et des perspectives de développement visé.

Par ailleurs, les participants à cette rencontre, présidée par le wali de la région de Oued Eddahab- Lagouira, gouverneur de la province de Oued Eddahab, M.Mohamed Saleh Tamek, ont souligné l'importance de prendre en considération la dimension écologique lors de la réalisation de cette étude, tout en mettant l'accent sur la nécessité de tenir compte des études en cours de réalisation dans la zone et des projets d'investissement prévus.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur de l'Agence urbaine de Oued Eddahab-Aousserd, M. Abdellatif Ennahli, a souligné l'impératif d'un schéma directeur d'aménagement urbain, dans le sillage des études en cours de réalisation au niveau de la région, et qui sont relatives à l'aménagement du territoire, au positionnement touristique et à la réalisation de la zone off shore, le but étant d'avoir une vision stratégique pour le développement global au niveau local.

Pour lui, une telle étude est à même d'ouvrir de nouvelles perspectives de développement pour les secteurs clé et la promotion d'une valeur ajoutée au niveau de la région.

__________________
TRAVEL BLOG
Redalinho no está en línea   Reply With Quote
Old January 30th, 2008, 06:17 PM   #3
Redalinho
Registered User
 
Redalinho's Avatar
 
Join Date: May 2006
Location: Casablanca
Posts: 10,742
Likes (Received): 2079

https://www.skyscrapercity.com/showth...wpost&t=458671
__________________
TRAVEL BLOG
Redalinho no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 
Old July 31st, 2008, 08:23 PM   #4
VegaM
Registered User
 
Join Date: Jul 2008
Posts: 1,880
Likes (Received): 1

Laâyoune déclarée «ville sans bidonvilles»

Laâyoune est devenue la première ville du Sud marocain déclarée «ville sans bidonvilles». La dernière habitation insalubre du célèbre camp Al Wahda a été détruite vendredi 25 juillet.


Lancés au mois d’avril dernier , les travaux de démolition des derniers vestiges des tissus d’habitat insalubres ont permis d’éradiquer 10.989 habitations insalubres et le relogement de plus de 60.000 personnes, en contrepartie d’une enveloppe de 1,7 milliard de dirhams mobilisée spécialement pour la réussite de cette opération .
La démolition de la dernière habitation insalubre clôturant cette opération a été faite en présence de Chakib Benmoussa, ministre de l’Intérieur, Ahmed Taoufiq Hejira, ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement de l’espace, Ahmed Hajji, directeur de l’Agence du Sud, Khalli Henna Ould Errachid, président du Conseil royal consultatif pour les affaires sahariennes (CORCAS), M’hammed Dryef, wali de la région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra , ainsi que les élus, responsables et acteurs locaux.
Plus de 8000 ménages des camps de Laâyoune ont bénéficié de cette opération, chacune d’elle s’est vu attribuer à titre gratuit un lot de terrain de 120 m2 (R+2), une aide frontale de 32.000 DH, 50% des matériaux de constructions (acier et ciments) et 50% en numéraires, ainsi que l’encadrement technique et social. Cette opération de démolition des habitations insalubres a été bénéfique également pour le marché foncier dans la ville, puisqu’ elle a permis de libérer une assiette foncière de 80 Ha, ce qui va permettre de revaloriser cette portion du tissu urbain faisant partie du lotissement Moulay Rachid, et renforcer le processus de restructuration, d’aménagement et de rénovation urbaine en cours dans la ville de Laâyoune.
Les membres de la délégation ministérielle, qui ont assisté à la démolition de la dernière habitation insalubre, ont souligné la rigueur et le sérieux avec lesquels a été conduite cette opération, qui n’aura pas abouti sans l’engagement positif des habitants eux-mêmes, ainsi que les élus et les autorités locales. A cette occasion, un hommage a été rendu à tous les intervenants dans la mise en œuvre de ce programme d’habitat conformément aux Hautes orientatins royales visant le renforcement du processus de développement dans les provinces du Sud.
C’est ainsi que le ministre Benmoussa a salué les efforts menés par tous les acteurs et intervenants pour la réussite de cette opération qui se déroule, selon lui, dans un climat de transparence et de crédibilité. Alors que Ahmed Taoufiq Hejira s’est félicité de la célérité avec laquelle se sont déroulées les opérations de recasement des habitants des campements Al-Wahda, mettant en relief l’esprit de concertation et de partenariat qui a marqué, tout au long de ces opérations, les relations entre les habitants, les autorités, les élus et les différents secteurs concernés par ce programme.
Ahmed Manssir, directeur du holding d’aménagement Al Omrane Al Janoub , a souligné que des mesures administratives et techniques ont été prises pour mieux assurer le déroulement de cette opération, comme la mise en place d’un guichet unique pour accompagner les ménages bénéficiaires dans toutes les démarches relatives à la construction de leurs nouvelles demeures. Ce guichet est constitué de représentants d’Al Omrane et ceux de la municipalité de Laâyoune, de l’Agence du développement social, de l’Agence du Sud et des représentants des établissements bancaires pour le traitement des dossiers des crédits sur place.
Cette opération fait partie d’un grand chantier ouvert dans le sud du Royaume, qui consiste dans l’aménagement de 64.800 lots, qui vont générer près de 124.000 logements avec une valeur totale immobilière de 4,5 milliards de dirhams. Ce qui va contribuer non seulement à l’éradication de toutes formes d’habitat insalubre dans les provinces du Sud, mais aussi à la consolidation de la dynamisation du secteur de l’immobilier en tant que levier du développement local.

Aujourd'hui Le Maroc - du 28-7-2008

http://www.aujourdhui.ma/nation-details63087.html
VegaM no está en línea   Reply With Quote
Old September 8th, 2008, 05:59 PM   #5
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

ONE / WARTSILA : Signature d’un contrat visant l’extension de la centrale turbine à gaz de Dakhla


Augmentation des capacités de production de l’énergie électrique de DAKHLA à 36,5 MW.

L’Office National d’Electricité -ONE- et la société finlandaise WARTSILA viennent de signer un contrat visant l’extension de la centrale turbine à gaz de Dakhla. Nécessitant un investissement global de M MAD 184, ce projet devrait permettre l’augmentation de 16,5MW à 36,5 MW des capacités de production de l’énergie électrique de la ville.

Intégrant le plan d’urgence lancé par l’ONE en 2006 pour faire face à la croissance rapide de la demande en électricité nationale, ce projet devrait permettre de doubler la capacité de production d’énergie électrique de la ville de DAKHLA.
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old November 18th, 2008, 08:55 PM   #6
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

CIMENTS DU MAROC : Investissement de M MAD 900 pour la création d’une centrale éolienne de 50 MW à Laâyoune




Prospections en cours pour la réalisation d’un parc éolien à Laâyoune.

Selon le quotidien « L’Economiste », CIMENTS DU MAROC serait en cours de prospection pour l’édification d’une centrale éolienne dans la région de Laâyoune. Doté d’une capacité de 50 MW, le parc devrait mobiliser un investissement de M MAD 900. A noter que cet investissement a été décidé par la filiale marocaine du Groupe ITALCEMENTI à la veille du rehaussement du minimum d’autoproduction énergétique de 10 MW à 50 MW.

Dans un contexte davantage concurrentiel avec l’installation en cours de nouveaux opérateurs sur le marché local, principalement le Groupe SEFRIOUI à travers deux cimenteries à Ben Ahmed et à Beni Mellal et le Groupe CHAABI via une unité à Settat, la mise en exploitation d’un parc éolien devrait permettre au cimentier du Sud de contenir l’impact du renchérissement des intrants sur ses niveaux de marge. En parallèle, CIMENTS DU MAROC pourrait bénéficier du produit de cession des crédits carbone demandés par les industriels européens afin de compenser les émissions du CO2.
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old March 27th, 2009, 11:45 PM   #7
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

Sahara : Le nouveau port de Boujdour sera fin prêt début 2010


Le nouveau port de la ville de Boujdour, dont le coup d'envoi des travaux de construction a été donné en mars 2006 par SM le Roi Mohammed VI, sera fin prêt en début de l'année prochaine pour accueillir les navires et barques de pêches, a indiqué M. Abderrahim Ouaniim, technicien à l'aménagement de ce projet.

Dans une déclaration à la MAP, M. Ouaniim a précisé que le taux d'avancement des travaux de réalisation de la première tranche relative à la construction des barrières de protection, a atteint 90 pc, alors que les travaux de la deuxième tranche (réalisation des quais) ont progressé de 35 pc.

La réalisation de ce projet, auquel a été allouée une enveloppe de 280 millions DH, devait s'achever vers la fin de l'année précédente, selon des données du ministère de l'équipement et du transport. Cependant, des facteurs naturels et techniques ont empêché de terminer les travaux dans le délai prévu.

Les intempéries maritimes qui surviennent de temps à autre empêchent le déroulement de manière continue, des travaux de construction tout au long de l'année, a indiqué M. Ouaniim.

La réalisation de ce projet est destinée à améliorer les conditions d'accostage des navires et barques de pêche et à renforcer l'aménagement territorial régional à travers la promotion des centres sociaux et économiques installés autour du port en plus du développement de la flotte, l'augmentation des pêcheries et la création de nouvelles opportunités d'emploi.

Cette structure portuaire devra aider à drainer les investissements dans le domaine de traitement des produits de la mer et leur valorisation, contribuer au redéploiement des unités de pêche et alléger la pression sur le reste des ports du Royaume.

Réalisé dans le cadre d'un partenariat entre l'Agence de la promotion et du développement des provinces du sud, le ministère de l'équipement et du transport, ce projet porte notamment sur la construction d'une digue principale longue de 724 mètres, d'une barrière de protection de 260 mètres de longueur et de deux quais équipés.

Le projet prévoit aussi des plate formes flottantes longues de 180 mètres pour l'embarquement des barques de pêche, un espace d'entretien des barques, une route d'accès au port d'une longueur de 330m, outre des travaux de raccordements aux réseaux d'eau, d'électricité, de téléphones et d'assainissement.

La réalisation de cet ouvrage contribuera à l'augmentation de l'activité de pêche et au développement socio-économique dans la région et renforcera l'infrastructure portuaire dans la zone sud.


MAP
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old May 26th, 2009, 02:01 PM   #8
anaowamessi
Registered User
 
anaowamessi's Avatar
 
Join Date: Jun 2008
Posts: 489
Likes (Received): 16

Dakhla enclenche sa mise à niveau urbaine

· Coût de l’opération: 300 millions de DH

· Réaménagement des espaces, viabilisation des quartiers, environnement...

· Un réseau pour ouvrir la ville sur sa façade atlantique


Eriger Dakhla en un véritable pôle urbain équilibré à vocation touristique. Tel est l’objectif d’une convention multipartite signée récemment pour des investissements de l’ordre de 300 millions de DH. Les multiples projets déterminés par différentes études sectorielles permettront de confirmer Dakhla, porte du Maroc sur l’Afrique, en tant que capitale d’un vaste espace régional en pleine mutation économique, indique Abdellatif Ennahli, directeur de l’Agence urbaine de la région Oued Eddahab-Lagouira et Aousserd. La convention a pour objet de définir les modalités de partenariat entre les signataires, pour le financement et l’exécution du programme de développement urbain de la province durant la période 2009/2012.

Ecole de tourisme et de sports nautiques


Le programme est d’envergure. Il consiste notamment en l’achèvement de la viabilisation des quartiers sous-équipés et l’aménagement d’artères, de places et d’espaces verts. Des projets structurants aussi avec l’achèvement de ceux en cours comme le centre d’accueil et de conférences, le centre de vacances, les terrains de sport ou encore les annexes au complexe sportif. Il est également question de la création d’une école nationale de tourisme et de sports nautiques et d’une zone d’activités économiques. Ainsi que l’achèvement de la viabilisation de la zone industrielle Essalam. Des équipements socioéconomiques sont également au programme, comme la mise en place d’un marché de gros et d’une gare routière.
Pour la protection de l’environnement, une station d’épuration des eaux usées, Step, sera finalisée. Par ailleurs, une étude environnementale sur la vulnérabilité de la baie de Dakhla sera lancée. La réhabilitation de la mosquée «Masjid El Atik» sera pour sa part parachevée.
L’exécution du programme est confiée à l’Agence du Sud. A l’exception des opérations relatives à l’achèvement de la viabilisation des quartiers sous-équipés, à concurrence de 60 millions de DH, qui seront assurées par Al Omrane Al Janoub. La réhabilitation du Masjid El Atik est à la charge du ministère des Habous.
Le projet de mise à niveau de Dakhla vise ainsi la restructuration urbaine de la ville dans son ensemble et son ouverture sur sa façade maritime, notamment en aménageant sa corniche. Il est assorti d’une stratégie visant à restructurer l’espace de la ville et à l’ouvrir sur la baie d’Oued Eddahab, explique Ennahli.
Pour le rehaussement de la valeur architecturale et urbaine des espaces publics, il est prévu la création de places, de jardins publics et d’un mobilier urbain. L’aménagement d’un projet résidentiel sur front de mer est aussi au programme afin d’équilibrer l’urbanisation de la ville.
Dakhla est plutôt tournée vers la lagune. Sa péninsule, qui demeure un espace écologiquement sensible, s’étale sur une longueur de 37 km avec une largeur variant entre 1,6 et 5 km.
Un réseau de voies transversales et la mise en place d’une voie longeant l’océan sont en projet pour l’ouverture de la ville sur sa façade atlantique. L’entrée de la ville sera revisitée par un aménagement approprié de l’avenue Al Walae.
La mise à niveau urbaine permettra aussi de résoudre la problématique des quartiers sous-équipés, précise Ennahli. A cause d’infrastructures défectueuses, des ménages vivent dans la précarité à Dakhla, est-il ajouté.
Le projet urbain permettra de généraliser l’accès à l’eau potable. Actuellement, le taux de raccordement au réseau d’assainissement est bas (08% au quartier Essalam). Le taux de voiries revêtues n’est pas satisfaisant dans certains quartiers. Il n’y a qu’une seule salle d’accouchement au niveau de la ville de Dakhla. L’INDH à elle seule ne pourra pas réaliser le développement humain escompté si elle n’est pas renforcée par des programmes parallèles et de prévention, est-il indiqué. Le quartier Essalam et le quartier Central (38.676 habitants) ne disposent d’aucun terrain de sport. Dakhla concentre la quasi-totalité des équipements structurants de la région (port, aéroport, services, administrations, zones industrielles...).
Les autres centres sont encore en constitution: Al Aargoub, Imlili, Aousserd, Bir Anzarane, Lagouira et Bir Gandouz.
L’effort actuel de création de villages de pêche vient compléter cette structure urbaine naissante: Lagouira, Lamhiriz, N’tireft, Lassarga, Imoutlane et Aïn Bida.

De notre correspondant,
Mohamed RAMDANI
anaowamessi no está en línea   Reply With Quote
Old October 15th, 2009, 03:36 PM   #9
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,473
Likes (Received): 732

Dakhla : Des projets structurants au service d'une ville rénovée


Le nouveau programme de développement urbain de Dakhla prévoit la réalisation d'une série de projets structurants en vue de doter cette ville de toutes les commodités de la vie moderne et confirmer son statut de pôle régional de développement.
Doté d'une enveloppe budgétaire estimée à 300 millions de DH, ce programme, ficelé en mai dernier, se décline en une série d'actions se rapportant notamment à la mise à niveau et au développement du tissu urbain, au renforcement du réseau de voirie, à la mise en place d'équipements structurants, à l'aménagement de zones d'activités économiques et industrielles et à la protection de l'environnement.
Selon des données fournies par l'agence urbaine de Oued-Eddahab-Aousserd, la ville de Dakhla sera dotée à la faveur de ce programme, étalé sur la période 2009-2012, d'une médiathèque, d'un conservatoire de musique, d'une piscine couverte, d'un complexe sportif et d'un centre d'accueil et de conférences.
Elle sera de même équipée d'une école des sports nautiques, d'un centre de vacances, de nouveaux marchés de gros et municipal et d'une gare routière.
Parmi les projets retenus dans le cadre de ce programme, figurent également la réalisation d'un réseau de voies transversales pour assurer l'ouverture de la ville sur sa façade atlantique, la mise en place d'une voie longeant l'océan, l'aménagement de giratoires et de l'avenue principale Al-Walae et l'achèvement de l'équipement de la zone industrielle.

Il s'agit aussi de la création d'une zone d'activités économiques, de la réalisation d'une station de traitement des eaux usées et de l'aménagement d'un parc régional, outre la mise à niveau des quartiers sous-équipés, l'achèvement de l'aménagement de la corniche, le renforcement de la voirie et de l'éclairage public et la création de nouveaux espaces publics. Fruit d'une approche participative et de concertation, ce programme se veut une action globale prenant en compte les différentes composantes de la ville, l'objectif étant de pallier les dysfonctionnements constatés, contribuer à la mise en valeur des potentialités locales, à la dynamisation de l'économie et au renforcement de l'identité de la ville par la mise en valeur de sites emblématiques du paysage urbain.

Jeudi 15 Octobre 2009


Source : Libération Maroc
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old January 1st, 2010, 12:44 PM   #10
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,473
Likes (Received): 732

Les habitants de Lahraït vont accéder à de nouveaux logements : Le dernier bidonville de Dakhla bientôt éradiqué





Quelque mois après l'achèvement des opérations de recasement de l'ensemble des 3.106 ménages des campements Al-Wahda à Dakhla, c’est au tour des résidents du bidonville de Lahraït d'accéder à de nouveaux logements dans le cadre d'une vision globale visant l'amélioration des conditions de vie de toutes les catégories sociales.
Ainsi, il a été procédé à une première opération de démolition de baraques de Lahraït, officialisant ainsi le lancement effectif des opérations de recasement des habitants de ce bidonville qui constitue le dernier groupement d'habitations insalubres à Dakhla et dont la démolition offrira au chef-lieu de la Région d’Oued-Eddahab-Lagouira le label "ville sans bidonvilles".

L’opération de relogement des habitants de Lahrait s'est déroulée en présence du secrétaire d'Etat chargé du Développement territorial, Abdeslam Al Mesbahi, du wali de la Région d’Oued-Eddahab-Lagouira, des élus, des responsables du secteur de l'Habitat, des acteurs locaux et des représentants de la population. Initié dans le cadre du nouveau programme de l'habitat et de l'urbanisme de la Région de Oued Eddahab-Lagouira, le recasement des habitants de Lahrait couronne les efforts consentis par l'ensemble des partenaires locaux pour pallier les dysfonctionnements constatés.

Ce recasement a, également, pour ambition de doter les différents centres d’équipements et infrastructures nécessaires et de mettre en valeur toutes les potentialités locales ainsi que les facteurs d'attractivité de la région pour renforcer son essor socio-économique.

La ville de Dakhla dont le projet de développement urbain (PDU) d'un coût de 300 millions de dirhams, étalé sur une durée de trois ans (2009/2012), vise l'éradication des quartiers insalubres, l'assainissement solide et liquide de la ville, outre la mise à niveau de la ville et sa requalification, en vue de consolider son positionnement en tant que ville à vocation touristique.
La première tranche de l'opération de recasement de Lahrait concerne 206 ménages, qui ont bénéficié de lots de terrain aménagés d'une superficie variant entre 73,5 et 98 m2 au terme d'un tirage au sort organisée la semaine dernière. Des opérations similaires de tirage au sort suivront et permettront l'attribution des lots de terrain, d’une manière satisfaisant à tous les habitants de Lahraït, qui se composent de 1.998 ménages dont le relogement est prévu sur une superficie de 50 hectares dans le cadre des opérations d'auto-construction des lotissements Nahda et Al-Wahda.

Nécessitant une enveloppe budgétaire estimée à 78 millions de DH, le recasement des habitants de Lahrait au sein d'un lotissement aménagé d'une superficie d'environ 48 hectares, s'inscrit dans le cadre du nouveau programme d'habitat de Dakhla, qui a déjà permis le recasement de l'ensemble des familles (3.106) résidant dans les camps Al-Wahda pour un budget de 201,2 millions de DH au sein d'un lotissement équipé de 81 ha, soit un budget global de 280 millions de DH pour des lotissement viabilisés de 129 Ha, selon des données fournies par l'inspecteur de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'Aménagement de l'Espace au sein de la région.
Lancé en avril 2008, le nouveau programme de l'habitat et de l'urbanisme a, pour objectifs, entre autres, de garantir un logement décent aux différentes catégories sociales de la région et d'éradiquer l'habitat insalubre conformément aux objectifs et aux programmes de l'Initiative nationale pour le développement humain.

Ahmadou El Kattab (01/01/2010)


Source : Libération Maroc

Last edited by Superanouar; January 1st, 2010 at 01:35 PM.
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old February 22nd, 2010, 05:09 PM   #11
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

Charte de l’environnement : Laâyoune fait son check-up



Face à tout cela, un plan d’action prioritaire est en cours. Objectif: permettre à court et moyen termes une mise à niveau environnementale.
Pour Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra, les projets s’articulent autour de l’assainissement liquide par l’élaboration d’un plan directeur provincial de gestion des déchets ménagers. Il concerne la protection des ressources en eau et la lutte contre les inondations à travers 3 projets de prévention et de protection contre les inondations et une gestion rationnelle des eaux souterraines.
Au programme aussi, le secteur de la pêche à travers une politique en matière de gestion, d’exploitation et de préventions des ressources halieutiques, grâce à des plans d’aménagement et de développement des pêcheries.
Par ailleurs, le ministère de l’Industrie et du Commerce a élaboré un projet de réhabilitation de la zone industrielle d’ElMarsa pour une enveloppe globale de 25,2 millions de DH.
Pour sensibiliser les industriels, la délégation provinciale du commerce et de l’industrie de Laâyoune a lancé une campagne de communication et de sensibilisation. En plus de l’organisation de séminaires au niveau du bassin Sakia El Hamra, pour informer et sensibiliser les usagers sur les mesures réglementaires relatives à la gestion, l’exploitation et la protection des ressources en eau.

Projets


LA région de Laâyoune-Boujdour-Sakia El Hamra accueillera une zone franche d’exportation à Laâyoune sur un terrain de 124,4 ha. Elle se dotera également d’un parc éolien de 300 MW à Tarfaya pour un investissement de 5,1 milliards de dirhams. Dans le cadre du projet marocain de l’énergie solaire, cette région verra la réalisation des centrales solaires à Boujdour, Foum El Oued et Sabkhat.
Du côté de l’agriculture, le Plan Vert régional prévoit un investissement de l’ordre de 898 millions de dirhams pour cette région.
L’urbanisme est aussi au programme à travers un projet d’aménagement de la corniche de Foum El Oued, El Marsa, et un projet de logement à bas prix (200 logements à 140.000 DH).


l'eco
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old February 25th, 2010, 01:32 AM   #12
duken
Registered User
 
duken's Avatar
 
Join Date: Nov 2009
Location: BIAŁY100K
Posts: 26
Likes (Received): 0

http://KFC-bon.pl/92940.html
duken no está en línea   Reply With Quote
Old February 25th, 2010, 01:56 PM   #13
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

Laâyoune: Adoption d'une série de projets de développement de plus de 10 millions DH


Laâyoune, 25/02/10 - Le Conseil municipal de Laâyoune, réuni mercredi en session ordinaire pour le mois de février, a adopté à l'unanimité l'affectation de l'excédent du budget de l'exercice précédent, qui s'élève à 10,999 millions DH, à la réalisation d'une série de projets de développement.

Ces projets concernent notamment l'aménagement de la place Al-Mechouar, la réalisation d'une fontaine à la place Dchira, la contribution à la construction d'un musée de la résistance et de l'armée de libération, l'acquisition de véhicules de service et la signature d'un accord de partenariat avec le ministère de l'Equipement et des Transports, l'Agence développement des provinces du sud, le secrétariat d'Etat chargé de l'Eau et de l'Environnement et le ministère de l'Habitat, de l'Urbanisme et de l'aménagement de l'espace.

Lors de cette session, présidée par M. Moulay Hamdi Ould-Errachid, président du Conseil, il a été procédé à l'adoption de la dernière phase de l'étude de gestion intégrée des déchets solides dans la commune urbaine de Laâyoune. Cette phase porte sur l'élaboration de plans définitifs pour l'ouverture de la nouvelle décharge qui s'étend sur une superficie de 25 ha à 6 km au sud de Laâyoune et la fermeture de l'ancienne décharge.

Le Conseil a, de même, adopté le compte administratif de l'exercice 2009 ainsi que des conventions de jumelage avec les villes mauritanienne Attar et congolaise Pointe-Noire.

Les membres du Conseil ont convenu, d'autre part, de baptiser la place publique devant le palais municipal de Laâyoune du nom de "28 février", date célébrée chaque année par le peuple marocain à l'occasion des anniversaires de la glorieuse bataille de Dchira et du départ du dernier soldat étranger des provinces du sud.
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old March 23rd, 2010, 06:33 PM   #14
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

Dakhla se met à la fibre optique

La ville de Dakhla sera reliée au réseau internet via les fibres optiques à partir du 15 avril. L’annonce a été faite samedi dernier par le wali de la région de Oued Eddahab-Lagouira, Hamid Chabar. Il s’agit de résoudre les problèmes de connexion dont souffraient les internautes locaux
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old March 25th, 2010, 07:19 PM   #15
Slaoui
BANNED
 
Join Date: Jan 2008
Location: Paris
Posts: 7,859
Likes (Received): 31

Oued Eddahab-Lagouira

588 millions de DH pour la mise à niveau de Dakhla

· Urbanisation maîtrisée et délimitée



Renforcer les facteurs d'attractivité de la ville de Dakhla. C’est l’objectif de l'étude relative à la mise à niveau urbaine de la ville. «L’étude prend en considération la vocation touristique et l’identité du chef-lieu de la région de Oued Eddahab-Lagouira», souligne Abdellatif Nahli directeur de l’Agence urbaine de Dakhla. L’étude estime que la péninsule, depuis le nord de la baie jusqu’à Lassarga, constitue une unité cohérente d’aménagement, mais aussi un espace écologiquement fragile. Autre constat confirmé par cette étude, l’existence d’une décharge sauvage éparpillée. Celle-ci devrait, selon le projet de mise à niveau de la ville, être délocalisée vers un autre site.
Autre dysfonctionnement, l’existence d’une diffusion multiple des composantes spatiales (tissu compact, tissu linaire, tissu insalubre). A cela s’ajoutent une corniche obstruée et un positionnement aléatoire des espaces d’activité. Et bien évidemment, la ville fait face à des vents dominants. Et ce n’est pas tout. «Il y a un blocage fonctionnel à l’urbanisation vers le sud», ajoute Nahli. L’étude propose ainsi de préserver le domaine public maritime des agressions physiques le long de la façade ouverte sur la baie. Il s’agit également de maîtriser la croissance de la ville par la refonte du plan d’aménagement en optant pour une urbanisation maîtrisée et délimitée. Ceci devant être accompagné par la mise en évidence du centre autour d’équipements existants de grande qualité. Ce schéma doit aussi être appuyé par la reconnaissance des sous-centres potentiels accessibles, dotés d’infrastructures nécessaires et équipements de base. Autre élément de mise à niveau, la mise en valeur des repères urbains qui doivent s’articuler autour des espaces productifs du commerce et de l’artisanat.

Pour les déplacements urbains, l’étude préconise un transport collectif fluide. L’Agence propose de réfléchir à des modes innovants de transport en phase avec la vocation touristique de la ville (tramway)
La création d’une gare routière, des aires de stationnement et d’approvisionnement pour le transport international routier et l’aménagement des espaces de stationnement des grands taxis font également partie des recommandations de l’étude.
Pour promouvoir la destination, l’Agence urbaine propose également de développer un tourisme durable de qualité sur les deux façades de la ville.
Le coût de la mise à niveau urbaine de la ville de Dakhla est estimé à 588 millions de DH
Slaoui no está en línea   Reply With Quote
Old March 25th, 2010, 07:35 PM   #16
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,473
Likes (Received): 732

Le tramway de Dakhla. Quand on lit ça, on croirait à un film de SF
Mais c'est vrai qu'à la rigueur, pour une ville de 80 000 hab. permanents, à vocation touristique, ça pourrait ne pas revenir trop cher !

Par contre, l'idée de favoriser un étalement urbain en direction de la rive atlantique et de valoriser la double façade maritime est fondamentalement excellente. Deux corniches, une pour la baie de Dakhla et une pour l'Océan, avec la ville entre les deux, ça le fait
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Old March 27th, 2010, 07:43 AM   #17
Gadiri
Registered User
 
Gadiri's Avatar
 
Join Date: Oct 2009
Location: Paris-Agadir-Guelmim
Posts: 52,560
Likes (Received): 7034

Une étude d'un tramway léger sur pneu semblerait plus approprié, qu'une étude d'un tramway sur rail double rame.

Tout cela va se finir en BHNS.
Gadiri no está en línea   Reply With Quote
Old March 30th, 2010, 06:04 PM   #18
Rabat with love 2
Rabat
 
Rabat with love 2's Avatar
 
Join Date: Apr 2009
Location: Rabat - Morocco
Posts: 5,090
Likes (Received): 530

sérieux les gars un tramway a dakhla !!!
la ville est super petite , je ne comprend pas , comment ils peuvent penser a un tramway
il sera long de combien de km , 5 , 6 KM ?? 50 millions $ !!
Rabat with love 2 no está en línea   Reply With Quote
Old March 30th, 2010, 06:09 PM   #19
Skizofre3e
BANNED
 
Join Date: Mar 2010
Location: Roma
Posts: 560
Likes (Received): 2

Quote:
Originally Posted by Rabat with love 2 View Post
sérieux les gars un tramway a dakhla !!!
la ville est super petite , je ne comprend pas , comment ils peuvent penser a un tramway
il sera long de combien de km , 5 , 6 KM ?? 50 millions $ !!
Ah il sera pa rentable a mon avis aykhssrou fih xD
Skizofre3e no está en línea   Reply With Quote
Old March 30th, 2010, 07:28 PM   #20
Superanouar
Registered User
 
Superanouar's Avatar
 
Join Date: May 2009
Location: Paris/Marrakech
Posts: 2,473
Likes (Received): 732

Il faut arriver à prendre un peu de recul les gars, et se rendre compte de ce que les autorités veulent faire in fine de Dakhla. Multiplication des programmes de relogement dans le cadre du programme "Villes sans bidonvilles" bien sur, mais aussi incitation à la peinture des bâtiments, multiplication des dessertes de la RAM, réfection de l'infrastructure routière. Les autorités ont aussi tout fait pour promouvoir le festival de Dakhla, d'imposer la ville comme une destination de choix pour le surfeurs du monde entier. Tout ça pour dire que le destin de Dakhla est tout tracé : devenir un produit touristique à part entière, en faire un poste avancé sur la route de la Mauritanie et l'Afrique subsaharienne.

Si tramway il devait y avoir, ce serait avant tout un élément de plus dans ce vaste programme qui consisterait à faire, dans le plus ou moins long terme, un Agadir bis, avantagé par sa double-façade maritime, son climat avantageux, et sa situation. Dire qu'un tramway pour 80 000 habitants là où deux villes d'un million d'habitants n'ont droit qu'à des bus, c'est disproportionné, ça relève du truisme. Mais s'il peut contribuer à faire de Dakhla un avant-poste ultra moderne sur la route de l'Afrique, why not ? Surtout qu'un tramway sur rail, dans une ville où les axes sont larges et aérés, et où le flux d'usagers à prévoir restera modeste, au moins à moyen terme, d'où un nombre de rames restreint, ça pourrait revenir pas trop cher
Superanouar no está en línea   Reply With Quote
Sponsored Links
Advertisement
 


Reply

Thread Tools

Posting Rules
You may not post new threads
You may not post replies
You may not post attachments
You may not edit your posts

BB code is On
Smilies are On
[IMG] code is On
HTML code is Off


Similar Threads
Thread Thread Starter Forum Replies Last Post
North [Investments News] sofiane North 761 February 7th, 2019 07:00 PM
Dakhla Redalinho Moroccan Cityscapes & Images 507 November 5th, 2017 08:53 PM
DAKHLA | El Argoub Bay | #Project Redalinho South 2 March 17th, 2009 08:20 AM
Laayoune Redalinho Moroccan Cityscapes & Images 47 February 20th, 2008 07:51 PM
More Good News for Saudi: $624b Investments Inside Saudi over the Next 15 yrs ruwaydr Saudi Arabia 0 July 26th, 2005 10:55 AM


All times are GMT +2. The time now is 03:55 PM.


Powered by vBulletin® Version 3.8.11 Beta 4
Copyright ©2000 - 2019, vBulletin Solutions Inc.
vBulletin Security provided by vBSecurity v2.2.2 (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.
Feedback Buttons provided by Advanced Post Thanks / Like (Pro) - vBulletin Mods & Addons Copyright © 2019 DragonByte Technologies Ltd.

SkyscraperCity ☆ In Urbanity We trust ☆ about us