Skyscraper City Forum banner
1 - 15 of 15 Posts

·
Banned
Joined
·
634 Posts
Discussion Starter · #1 ·
En surfant sur le web j'ai vu quelques photos de la nouvelle aérogare de Grenoble. Elle me semble géniale! Pourtant, malgré la modernité de l'architecture et l'explosion du trafic low-cost dans les dernières années je ne suis pas arrivé à trouver des photos bien faites! Je crois que le sujet a été traité dans le thread dedié à l'aéroport de Lyon Saint-Exupéry alors j'ai décidé d'ouvrir un thread moi meme, en espérant que quelques forumers soit si gentil de nous montrer quelques photos de cette petite, pourtant interessante plate-forme. Et à propos, si vous avez des photos des autres aéroports rhonalpins comme Chambéry, Annecy, Saint-Etienne ou Lyon Bron bon, publiez les quand meme! :)
Merci à tous!
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
Aéroport de Chambéry : 2 M€ de rénovation pour conforter sa place régionale


L'aéroport de Chambéry Savoie Mont Blanc vient de bénéficier d'un programme d'investissements de deux millions d'euros pour rénover son aérogare et son terminal affaires. Et il compte sur l'arrivée de Lyon Saint-Exupéry dans la galaxie Vinci pour bénéficier de synergies.



Cet hiver, les 215 000 passagers attendus à l'aéroport Chambéry Savoie Mont Blanc découvriront une aérogare entièrement rénovée. "Nous avons visé l'amélioration des flux passagers", souligne Nicolas Pelerin, le directeur de l'aéroport savoyard, interrogé lors de l'inauguration de l'aérogare jeudi 24 novembre.

Le dirigeant de l'aéroport compte ainsi en terminer avec la fourmilière de passagers lors des chassés-croisés hivernaux, durant lesquels s'entremêlaient les voyageurs qui attendaient pour s'enregistrer et ceux prêts à embarquer.

Avec des boutiques agrandies, tout comme la salle d'embarquement, et de nouvelles couleurs, l'investissement fait partie d'un programme global de dix millions d'euros, auquel s'était engagé le groupe Vinci en 2013, lors du renouvellement du contrat de délégation de service public avec le Conseil départemental de la Savoie. L'aéroport exploité par le groupe français réalise chaque année un chiffre d'affaires de 10,5 millions d'euros.
Britanniques fidèles

Si le trafic annuel demeure de taille modeste - inférieur de 30% à celui de Grenoble par exemple - la fréquentation est concentrée sur 17 weekends, de décembre à avril. Les pointes de trafic du samedi peuvent atteindre 10 000 passagers, pour l'essentiel venus skier dans les stations de Savoie. L'aéroport peut alors accueillir jusqu'à 38 avions commerciaux dans la journée.

Avec une clientèle passagers à 83 % britannique, l'aéroport Chambéry pourrait être en première ligne des contrecoups du Brexit et de la chute de la livre. Il n'en sera rien cet hiver, affirme M. Pelerin, qui précise que le trafic avec la Grande-Bretagne demeure stable comparativement à l'hiver dernier.

Quelques lignes aériennes font même leur apparition, notamment avec Londres Stansted et Manchester, tandis que d'autres disparaissent comme Édimbourg. Au total, l'aéroport accueille des skieurs venus en lignes régulières de huit pays d'Europe, dont la Russie, les Pays-Bas et le Danemark.
Le terminal Affaires aussi

Les travaux de rénovation n'ont pas oublié les voyageurs d'affaires, pour qui l'aéroport géré par Vinci a dépensé 350 000 euros dans l'habillage du terminal dédié. L'intérieur avait été revu lors d'une précédente phase de travaux.

Ce terminal voit passer 10 000 passagers tout au long de l'année, avec des pointes à 60 avions par jour dans les périodes de vacances d'hiver, ce qui place l'aéroport Chambéry Savoie Mont Blanc comme troisième aéroport d'affaires en France durant l'hiver. Ces voyageurs d'affaires se dirigent alors principalement vers la station de Courchevel, distante de 15 minutes en hélicoptère.
Synergies avec Saint-Exupéry

Interrogé sur l'acquisition de l'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry, situé à une heure de route, par le groupe Vinci, Nicolas Pelerin voit déjà des synergies se profiler en matière de formation, indique-t-il. "Nous pourrons mutualiser des formations pour certains métiers aéroportuaires", illustre-t-il.

Cet hiver, l'aéroport de Chambéry Savoie Mont Blanc embauchera 250 saisonniers, dont la formation vient de s'achever. Ils viendront s'ajouter aux 38 employés permanents de l'aéroport.

Aéroports Savoie Mont Blanc


Avec l'inauguration de ses rénovations, l'aéroport annonce aussi un changement de nom, accolant la marque territoriale Savoie Mont Blanc à son appellation précédente Aéroport de Chambéry.

Lire aussi : Attractivité : Savoie Mont Blanc étend sa marque

L'aéroport d'Annecy Haute-Savoie Mont-Blanc connaîtra prochainement la même destinée, en devenant l'aéroport Annecy Savoie Mont Blanc, a indiqué Hervé Gaymard, le président du conseil départemental de la Savoie, lors de l'inauguration de l'aérogare jeudi.

http://acteursdeleconomie.latribune...8/l-aeroport-des-skieurs-fait-peau-neuve.html
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
Ryanair ouvre six routes entre la France et Londres

La compagnie aérienne low cost Ryanair lancera cet été six nouvelles liaisons à Londres vers Béziers, Clermont-Ferrand, Grenoble, Nice, Nîmes et Strasbourg, onze autres aéroports français bénéficiant de fréquences supplémentaires depuis la capitale britannique.

Le programme de vols de la spécialiste irlandaise du vol pas cher va s’enrichir en 2017 de neuf nouvelles routes à l’aéroport de Londres-Stansted, dont six vers la France. Béziers bénéficiera de 3 vols par semaine à partir du 2 juillet (mercredi, vendredi, dimanche), Clermont-Ferrand sera desservi deux fois par semaine à partir du 3 juillet (lundi et vendredi), Grenoble aura droit à trois rotations hebdomadaires à compter du 3 juillet (lundi, mercredi, vendredi ; la ville est déjà desservie cet hiver le samedi et le dimanche). Ryanair souligne le vol quotidien vers Nice-Côte d’Azur qui sera inauguré le 1er juillet, les deux autres nouveautés à Stansted concernant Nîmes (4 vols par semaine dès le 26 mars, lundi, mercredi, vendredi et dimanche) et Strasbourg (mercredi et dimanche à partir du 26 mars). Toutes ces routes sont ouvertes à la réservation jusqu’à la fin octobre.

Des augmentations de fréquences au départ de Londres-Stansted seront en outre mises en place vers Bergerac (2 vols quotidiens), Biarritz (11 vols hebdos), Bordeaux (1 vol quotidien), Carcassonne (12 vols hebdos), Dinard (1 vol quotidien), La Rochelle (1 vol quotidien), Limoges (10 vols hebdos), Lourdes (5 vols hebdos), Marseille (12 vols hebdos), Perpignan (9 vols hebdos) et Toulouse (2 vols quotidiens).

Ryanair a célébré l’annonce de ses nouvelles lignes d’été en France en mettant en vente des sièges à des prix à partir de seulement 19,99 €, disponibles à la réservation en ligne jusqu’à minuit, mardi 17 janvier. Yann Delomez, responsable des ventes et du marketing pour la France chez Ryanair, a déclaré dans un communiqué : « nous sommes heureux d’annoncer six nouvelles lignes depuis la France vers Londres cet été, au départ de Béziers, Clermont-Ferrand, Grenoble, Nice, Nîmes et Strasbourg ainsi que plus de vols depuis 11 autres aéroports français. Pour célébrer nos nouvelles lignes estivales, nous mettons 100.000 sièges à travers notre réseau européen en vente à partir de seulement 19,99 €, qui sont disponibles à la réservation jusqu’au mardi 17 janvier, minuit. Étant donné que ces prix incroyablement bas seront happés rapidement, nous enjoignons les clients à se connecter dès maintenant sur www.ryanair.com afin de profiter de cette offre au plus vite ».

Les autres nouveautés annoncées hier à Londres-Stansted concernent une rotation quotidienne vers Naples, 3 vols par jour vers Copenhague et 3 vols par semaine vers Cagliari. Ce qui portera à 140 le nombre de routes disponibles à Stansted, de quoi attirer plus de 20 millions de passagers par an et « soutenir plus de 15.000 emplois sur site ».
http://www.air-journal.fr/2017-01-1...outes-entre-la-france-et-londres-5175593.html
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
L’aéroport de Chambéry va accueillir Atlantic Airways (îles Féroé)


Atlantic Airways, la compagnie aérienne des îles Féroé, va opérer deux rotations vers l’aéroport de Chambéry-Savoie Mont Blanc fin janvier et début février.

Ces vols ponctuels seront assurés uniquement les 31 janvier et 7 février 2017 avec l’un des deux Airbus A319 de la compagnie (144 sièges).

Le mardi 31 janvier, l’appareil quittera Vágar à 08h45 pour se poser à Chambéry à 12h55. Il en repartira à 13h55 pour atterrir aux îles Féroé à 16h05.

Le mardi 7 février, le vol est programmé avec un départ de Vágar à 12h10 pour une arrivée à 16h10. Le retour de Chambéry aura lieu à 17h10 (arrivée à 19h20).

Le temps de vol est de 03h10 à chaque fois.

Sur sa page Facebook, l’aéroport de Chambéry signale que l’agence Monde Authentique a créé un voyage « en liberté » au départ de Chambéry pour découvrir les îles Féroé. Le prix de 1.200 euros TTC comprend les vols directs, la location de voiture avec GPS, 7 nuits d’hôtel avec petits déjeuners et un itinéraire détaillé avec suggestions de visites.

Atlantic Airways est aujourd’hui seule à desservir Vágar, l’unique aéroport des Îles Féroé. Cependant, SAS Scandinavian Airlines viendra la concurrencer sur l’axe Copenhague-Vágar dès la fin mars 2017. En outre, Flybe ouvrira une liaison depuis Aberdeen en Écosse à compter de la fin mai 2017 (opérée par Loganair).

Outre les deux A319, Atlantic Airways exploite un A320 qu’elle a reçu fin décembre 2016.
http://airinfo.org/2017/01/27/aeroport-chambery-atlantic-airways-iles-feroe/
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
Comment l'aéroport Grenoble Alpes Isère veut s'affirmer

Bientôt deux ans après le changement de majorité au conseil départemental de l'Isère, la nouvelle équipe conduite par Jean-Pierre Barbier (LR) a multiplié les annonces concernant l’aéroport de Grenoble. Nouveau nom, nouveau terminal… Le nouveau président ne s’en cache pas : il croit désormais à l’avenir de cet aéroport. Et capitalise sur un positionnement complémentaire avec les aéroports de Lyon et Chambéry, eux aussi gérés par le délégataire Vinci.



Avec 310 000 voyageurs en 2016, l'aéroport Grenoble Alpes Isère (ex-Grenoble Saint-Geoirs) serait-il sur une nouvelle lancée ? C'est en tous les cas ce que défend son principal actionnaire, le conseil départemental de l'Isère, qui a pris le dossier de cet aéroport à bras le corps, avec l'objectif de doper son activité. Il mise sur une augmentation du trafic voyageurs de 8 % cette année, alors que le chiffre d'affaires de l'aéroport avait chuté entre 2014 et 2015, de 8,2 millions à 7,7 millions d'euros.

La majorité précédente, conduite par le socialiste André Vallini, avait indiqué qu'elle se prononcerait fin 2015 sur l'avenir de cet aéroport -qui emploie 50 permanents, 300 saisonniers et 600 emplois indirects-. Le nouveau président du département, Jean-Pierre Barbier (LR), a quant à lui affirmé qu'il n'existait "plus de doutes".

"Cet aéroport est pour nous un vecteur important de tourisme en Isère, et donc de notre économie", estime Jean-Claude Peyrin, vice-président du département aux déplacements.

A son arrivée, l'équipe a relancé les discussions avec les délégataires, annonçant la livraison d'un nouveau plan de travaux de 800 000 euros pour un nouveau terminal de 400 m² sur deux étages et de 1,5 million d'euros pour une nouvelle salle d'embarquement. Ces travaux ont été financés à 80 % par le département, le reste étant à la charge du délégataire, Vinci aéroports.

"Nous avons désormais un terminal d'affaires qui n'a à rougir devant aucun autre, avec un salon moderne et pas moins de quatre espaces d'attente", clame le vice-président.

Une activité saisonnière

Bien que la clientèle d'affaires représente encore un faible pourcentage de l'activité (environ 19 %), le département compte sur l'essor de cette clientèle pour doper les résultats de cet aéroport, dont la première mission reste de servir les stations de sports d'hiver.

"L'hiver est la période charnière, où l'on peut enregistrer jusqu'à 50 vols le samedi, et 25 le dimanche, contre 3 vols par semaine en été", explique Bassma Jarbouai, directrice de l'aéroport de Grenoble.

La clientèle d'affaires représente donc un axe de développement, au même titre que d'autres pistes comme la venue de nouvelles compagnies offrant de nouvelles destinations. "Notre particularité est que nos contrats sont souvent saisonniers et doivent donc reconduits d'années en années avec les compagnies", rapporte la directrice.

Sept nouvelles destinations en 2017

"Nous travaillions notamment avec Easy Jet, Ryanair, British Airways, Monarch", cite en exemple Bassma Jarbouai. L'objectif ? Augmenter le nombre de passagers en toutes saisons, mais aussi desservir de nouvelles destinations. "Nous avons cette année sept nouvelles destinations avec la Pologne, La Lituanie, la Belgique ainsi que deux nouvelles villes du Royaume-Uni. En cela, les conditions tarifaires que l'on offre par passager doivent être très attractives", rapporte Jean-Claude Peyrin.

Pour renforcer l'activité, notamment sur la période estivale, le département ouvre la possibilité à l'aéroport d'appliquer si nécessaire, des réductions aux compagnies sur les taxes gouvernementales. Ainsi, le montant maximal de compensation que peut apporter le Département à l'aéroport a été augmenté via un avenant passé au contrat de DSP. Parmi les pistes envisagées, l'aéroport vise aussi à relier des destinations plus "traditionnelles", comme le Maroc, la Grèce, la Turquie, la Sardaigne ou encore les Baléares, et ce, tout au long de l'année.

Le positionnement face à Lyon

Pour asseoir ce vent de renouveau, le département a misé sur un nouveau nom, qui incarne le nouveau positionnement. Et compte également s'appuyer sur le lancement de sa nouvelle marque territoriale, Alpes Is(h)ere, lancée début janvier. "Cela nous permet de gagner en visibilité et en attractivité", souligne le département.

Face à son voisin lyonnais, Grenoble Alpes Isère se positionne surtout "en complémentarité". Vinci venant de reprendre la gestion de l'aéroport de Lyon, l'idée n'est pas du tout d'aller essayer de leur prendre des lignes. "Nous avons notre place et notre identité, en étant l'aéroport qui sert Grenoble et le massif isérois alpin", note Jean-Claude Peyrin.

Pour Bassma Jarbouai, la reprise de Lyon étant intervenue en octobre dernier, "il est encore trop tôt pour parler des synergies qui pourraient se faire". Mais elle précise que Vinci a désormais la gestion de plusieurs aéroports en Auvergne Rhône-Alpes : Grenoble, Chambéry, Lyon, Clermont-Ferrand.

Lire aussi : Hop! Air France : vers une suppression de la ligne Clermont-Lyon

"Il est d'ailleurs méconnu que nous sommes aussi une piste de secours pour Lyon quand il y a trop de brouillard ou de vent", glisse Jean-Claude Peyrin. Le vice-président nourrit d'ailleurs des espoirs à plus long terme... "Il existe encore de belles marges d'évolution, et même des options de complémentarité le jour où Lyon sera saturé... Par les temps qui courent, une piste supplémentaire n'est pas si facile à trouver".
http://acteursdeleconomie.latribune...ort-grenoble-alpes-isere-veut-s-affirmer.html
 

·
Registered
Joined
·
260 Posts
"Il existe encore de belles marges d'évolution, et même des options de complémentarité le jour où Lyon sera saturé... Par les temps qui courent, une piste supplémentaire n'est pas si facile à trouver"

Inutile : Lyon a de la place pour construire encore 2 autres pistes. La saturation de Lyon n'est pas pour demain. C'est d'ailleurs plutôt Lyon qui aide quand Grenoble et Chambéry sont saturés...
 

·
Villeurbanne
Joined
·
4,616 Posts
C'est ce que j'allais dire ... elle a même failli devenir le 2eme aeroport Genevois

Envoyé de mon SM-A500FU en utilisant Tapatalk
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
L’aéroport de Saint-Etienne ne veut plus de low cost
L’aéroport de Saint Etienne-Bouthéon a décidé de ne plus verser d’aides financières aux compagnies aériennes low cost : les vols de Ryanair prendront fin dès l’automne, et ceux de Pegasus Airlines en juin 2018.

L’aéroport stéphanois a décidé qu’il ne pouvait plus se permettre de financer la présence de low cost, ce qui entrainera la disparition dès octobre 2017 des liaisons vers Fès et Porto opérées par la spécialiste irlandaise du vol pas cher, et de celle vers Istanbul proposées par sa rivale turque en juin 2018. Faisant face à un déficit de 2,4 millions d’euros en 2016, le Syndicat mixte de l’aéroport de Saint-Etienne avait lancé un appel d’offre : un seul candidat avait répondu, SNC Lavallin, mais sa proposition a été rejetée à l’unanimité vendredi. Le gestionnaire de la plateforme a donc décidé de ne pas renouveler les contrats des deux low cost présentes : Ryanair, qui desservait la ville en provenance de Porto-Francisco Sa Carneiro depuis 2009 et de Fès-Saïss depuis 2013, et Pegasus Airlines qui avait inauguré en 2010 sa liaison depuis Istanbul-Sabiha Gökcen.

« Nous devons trouver un nouveau modèle économique à cette infrastructure indispensable au département », a expliqué Bernard Bonne, le président du Syndicat dans les colonnes du Progrès. La subvention versée à Ryanair serait par exemple de 700.000 euros par an selon Lyon-Métropole.

Les passagers des trois liaisons supprimées peuvent déjà se reporter sur celles assurées à Lyon-Saint Exupéry pour Istanbul (avec Turkish Airlines) et Porto (avec easyJet et Transavia France) ; pour aller à Fès en revanche, aucune liaison directe n’est proposée. Rappelons que Saint Etienne propose également des lignes régulières vers Oran le jeudi et Sétif le vendredi avec Atlas Atlantique Airlines (celle annoncée vers Constantine n’est pas ouverte à la réservation).
http://www.air-journal.fr/2017-02-1...etienne-ne-veut-plus-de-low-cost-5177085.html
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
Vacances d'hiver : c'est le grand rush ce week-end à l'aéroport Grenoble Alpes Isère !


La foule des grands jours à l'aéroport Grenoble Alpes Isère



20.000. C'est le nombre de passagers attendus en ce week-end de chassé croisé des vacances d'hiver à l'aéroport Grenoble Alpes Isère. 78 vols commerciaux et une centaine de mouvements d'aviation d'affaire. C'est l'effervescence à Saint-Étienne-de-Saint-Geoirs, côté passagers, côté personnel aussi.

Les vacances d'hiver s'achèvent pour la zone C (Île de France - Montpellier - Toulouse), elles commencent pour la zone A (Grenoble), et sont en cours encore pour une semaine pour les écoliers de la zone B... faîtes les calculs : c'est le gros week-end ! À l'aéroport Grenoble Alpes Isère situé à Saint-Étienne-de-Saint Geoirs : plus de 20.000 passagers sont attendus ce week-end : 78 vols commerciaux et une centaine de mouvements d'aviation d'affaire. Samedi matin, l'airport avait un accent british : 80% des vols en provenance où à destination de la Grande-Bretagne. Les touristes skis sur l'épaule, ça sent bon les vacances, mais côté personnel de l'aéroport : pas le droit à l'erreur !

"Lorsque vous avez passé une semaine au ski et que vous rentrez chez vous, le dernier souvenir que vous allez avoir c'est celui de l'aéroport", Bassma Jarbouai, directrice de l'aéroport Grenoble Alpes Isère

Le week-end est donc crucial pour l'aéroport : pendant ces quelques heures où vont affluer plusieurs dizaines de millier de voyageurs, tout doit être impeccable. Alors pour préparer l'échéance, "plusieurs réunions ont été organisées avec l'ensemble du personnel - 300 personnes au total - pour rappeler les attentes, selon la directrice de l'aéroport Bassma Jarbouai. Je leur ai dit soyez disponible, soyez à l'écoute des passagers, la chose la plus importante c'est la sécurité, je compte sur vous". Un briefing qu'à bien entendu Hugues, 21 ans, saisonnier à l'accueil de l'embarquement pour la quatrième saison consécutive, qui répète inlassablement le même refrain : "Hello, have a good flight", toujours avec le sourire.

Today is a very busy day everywhere in the #Alps & at the airport but we're doing our best to make your journey as great as possible. pic.twitter.com/pmE5hdFCRC
— Grenoble airport (@AirportGrenoble) February 18, 2017

Des cuisines à l'accueil des passagers : pas le temps de se reposer ce week-end

"Une pause ? Qu'est-ce que c'est que ça ?" Dans la cuisine du restaurant de l'aéroport, Eric Annequin est lui aussi à 100%. "La restauration ne ferme pas, on est ouvert en permanence, et il y a toujours du monde" confirme le gérant du Séquoïa. Pour faire face à l'afflux de touristes sur ces quelques week-end chargés, plus de 200 saisonniers ont été recrutés à l'aéroport. Certains sont nouveau, d'autres reviennent années après années. "Ils ont eu l'occasion les week-end précédents de mettre en place tout ce qu'on a pu leur apprendre de manière un tout petit peu plus calme, dit Nathanaël Durieux, responsable du service passager. Et la je suis certain qu'ils vont réussir à donner le maximum." Allez, encore quelques heures avant de souffler un peu !
https://www.francebleu.fr/infos/tra...nd-l-aeroport-grenoble-alpes-isere-1487436881
 

·
Registered
Joined
·
13,365 Posts
Eurowings étoffe son programme hiver et lance une ligne Cologne/Bonn - Grenoble
Eurowings a présenté son programme hiver 2017/18. Les réservations sont d'ores et déjà ouvertes.

Parmi les nouveautés, la compagnie lancera au départ de Cologne/Bonn des vols vers le Cap (Afrique du Sud) en A330 à la fin du mois d'octobre.

Parallèlement, elle étoffera ses lignes européennes avec des vols au départ de l’aéroport de Cologne/Bonn vers Grenoble et Innsbruck (réservation bientôt disponible pour ce dernier).

Au départ de Düsseldorf, de nouveaux vols sont aussi programmés vers Zagreb, en Croatie, Marrakech au Maroc, ainsi que Hurghada en Egypte (réservation bientôt disponible pour cette liaison).
http://www.tourmag.com/Eurowings-et...ce-un-ligne-Cologne-Bonn-Grenoble_a86344.html
 

·
Used Registerer
Joined
·
1,173 Posts
La saison hivernale est lancée
[...]Cette année, l'aéroport isérois proposera ainsi 19 destinations en vols réguliers, contre seulement neuf destinations il y a quinze ans.
"Nous avons une très forte collaboration avec des tours opérators de passagers, et ouvrons notamment cette année de nouvelles destinations avec l'aéroport d'East Midlands (Angleterre) avec Jet Tours, de Bristol (Angleterre) avec Ryanair, ainsi que Göteborg (Suède) avec Norwegian", annonce Basma Jarbouai.
Après l'ouverture d'une ligne avec de nouvelles destinations comme la Pologne en 2017, Grenoble Alpes Isère regarde aussi à nouveau du côté de la Russie, un pays dont elle perçoit à nouveau une appétence forte pour les séjours au ski.[...]
Article entier: https://acteursdeleconomie.latribun...ere-une-strategie-qui-se-confirme-834978.html
 
1 - 15 of 15 Posts
Top