SkyscraperCity banner

81 - 100 of 105 Posts

·
Banned
Joined
·
2,230 Posts
ou est la station de fuel?
 

·
Banned
Joined
·
2,230 Posts
^^
merci d'avoir situer la station de fuel sur la toff Gadiri !
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Roland Jourdain : «On change la couleur et ça repart !»​

Publié le 6 mars 2012



Silencieux depuis l’annonce brutale le 10 février de l’arrêt du sponsoring voile par Veolia Environnement, Roland Jourdain est aujourd’hui à la recherche d’un nouveau partenaire. En marin expérimenté mais toujours enthousiaste, Bilou prend ce revers comme une fortune de mer et regarde droit devant. L’objectif est clair : racheter le MOD 70 rouge pour être au départ de la Krys Ocean Race, transat en équipage dont le départ sera donné à New-York, le 7 juillet prochain. Bilou a trois mois pour gagner son pari. Et il y croit.

VoilesetVoiliers.com : Dans quelles conditions as-tu appris que Veolia arrêtait le sponsoring ?

Roland Jourdain : Très bêtement, en arrivant à Agadir où l’on venait s’entraîner avec Groupe Edmond de Rothschild et l’équipe de Jojo (Sébastien Josse, son skipper, ndlr). On avait les crampons et le short. J’ai gardé la nouvelle secrète par rapport à l’équipe pendant quelques jours et puis, il y a eu l’annonce officielle… À un moment, j’ai arrêté le téléphone, parce que ça commençait à ressembler à des condoléances, mais j’ai vraiment été sensible à tous les messages des uns et des autres.



Gitana XV du Groupe Edmond de Rothschild et son skipper Sébastien Josse
.​

V&V.com : Suite au feuilleton Borloo-Proglio, on a appris que Veolia avait enregistré des pertes en 2011, mais aussi accumulé de grosses dettes. Vu l’historique des relations qui vous liaient, tu savais que le risque planait d’arrêter le sponsoring ?

R.J. :Non, l’année 2011 avait été difficile, mais le projet du bateau reconduit. Il y avait des restrictions, l’opportunité de travailler avec un co-partenaire avait été évoquée, mais rien de plus. C’est allé très vite. Des arrêts brutaux, j’en ai eu en course, mais ça, encore jamais. C’est une première, il faut bien vivre des choses différentes !



V&V.com : Ce n’est pourtant pas la vente du MOD 70 qui va redresser les comptes de Veolia… Ce serait donc le symbole de la danseuse qu’on a voulu éliminer ?

R.J. : Écoute, je ne veux pas me plaindre, parce que ma situation est bien plus enviable que celle de millions de gens dans le monde et même tout près de chez nous. Tout ça aurait été beaucoup plus dur à vivre si on avait arrêté suite à des mauvais résultats sportifs ou à un problème relationnel. Là, c’est le container ou la baleine que tu rencontres à 20 nœuds. Je ne peux rien au contexte économique ambiant. Ça ne me rend pas aigri. Je pense que la décision est douloureuse aussi pour eux. Et puis, je ne ferme pas la boutique du jour au lendemain. On a l’opportunité de sécuriser l’équipe et l’outil de travail pour quelques mois. La vie continue à Kaïros (la structure sportive et technique de Bilou, installée à Concarneau, ndlr). J’ai surtout envie de regarder vers l’avant.

V&V.com : Quel contrat te liait à ton sponsor ? Le bateau lui appartient ?

R.J. : Oui, le bateau appartient au sponsor. Il est aujourd’hui à vendre, donc la priorité pour nous est de pouvoir le racheter. Il se trouve je n’ai pas les moyens personnellement (rires), donc ça passe par la recherche d’un nouveau sponsor. On a des atouts : le bateau, c’est notre bébé, on le connaît par cœur et on est prêt à prendre le départ d’une course demain. Il n’y a besoin que d’une petite sortie d’eau, on change la couleur et ça repart !

V&V.com : Un sponsor est-il obligé de racheter le bateau ou peut-il être loué pour les deux grandes course de la saison ?

R.J. : À ma connaissance, il n’y a pas de scénario alternatif à la vente.

V&V.com : Sachant qu’une saison en MOD coûte 2,5 millions d’euros, quel est le ticket d’entrée pour racheter le bateau et participer à la saison 2012 ?

R.J. : Je ne suis pas le vendeur, donc je te dirai pas le prix de vente exact. Mais on peut estimer qu’un bateau comme ça vaut autour de 3 millions d’euros, compte tenu du matériel qui va avec. Donc avec un amortissement de 500 à 700 000 euros par an, auxquels s’ajoutent les 2,5 millions pour le fonctionnement, ça fait un budget d’environ 3 millions par an. Tout ça dépend aussi du montage financier et du nombre de jours de navigation dans l’année. Entre les entraînements, les courses et les sorties RP, on avait un programme très chargé avec Veolia, environ un jour sur trois sous voiles.

V&V.com : Pour tenir ce rythme, ça suppose combien de salariés ?

R.J. :Avec l’administratif, la logistique, le technique et le sportif, ça fait dix emplois à temps complet. Tu peux faire à plus et tu peux faire à moins. Mais le circuit MOD suppose une logistique assez importante, donc il n’y a pas de miracles. Tu ne peux pas être au top en compet’, au top pour accueillir tes sponsors et carré dans tes budgets. Tu es obligé de faire des coupes. Ça peut s’étudier avec un sponsor, mais globalement, ce sont des gros projets que tu ne peux pas galvauder. Un tour de l’Europe est programmé à l’automne, un autre au printemps prochain et il y a un tour du monde qui se profile après. Chez Kairos, on est une douzaine de personnes et ça marche bien comme ça.

V&V.com : Le MOD est un monotype, donc le temps passé sur l’eau compte encore plus qu’en course open, si l’on veut bien figurer. Le retard actuel te paraît-il rattrapable par rapport à des équipes comme Groupe Edmond de Rothschild, Race for Water ou Foncia ?

R.J. : Fort heureusement, on avait pris un peu d’avance en 2011, donc on a des acquis. Évidemment plus on en fait, meilleur on est. Donc il ne faudrait pas que notre stand by dure un an. Mais si on n’a que deux ou trois mois d’incertitude, la motivation de repartir de l’équipe comptera largement plus que le petit manque de navigation. L’arrêt du sponsor, c’est le genre d’épreuve qui révèle les gens ; là, sur le plan humain, c’est super ce qui se passe dans l’équipe. Je suis pas inquiet, on n’est pas en train de perdre des kilomètres !

V&V.com : La date limite pour la signature avec un sponsor pour être au départ de New York, tu l’as estimée ?

R.J. : Il faut être fin juin aux Etats-Unis. Entre temps, on a simplement un chantier de déco à faire. Je ne mets pas de date limite, mais il faut être prêt à naviguer début juin. On a donc trois mois devant nous. Mais la priorité, c’est l’acquisition du bateau car ce serait dommage qu’il parte ailleurs…

V&V.com : Le MOD, c’est le projet naturel. Mais si tu ne trouves pas, tu as d’autres fers au feu ?

R.J. : Cet arrêt de sponsoring ne met pas un terme à ma carrière. Accessoirement, je suis conscient de l’actualité économique et de la difficulté que pose la période électorale. Tout ça ne facilite pas les démarches. Mais je ne désespère pas du tout. Je n’avais pas prévu de faire le Vendée Globe 2012, mais je ne serai peut-être pas trop vieux pour le suivant. En 2014, il y a la Route du Rhum… Ce qui me tient aussi à cœur, c’est la gestion de projets, travailler avec d’autres skippers. À Kaïros, nous sommes équipés et structurés pour ça. Nous avons l’expérience de la double préparation Route du Rhum / Barcelona World Race en 2010-2011 (avec Neutrogena, ndlr). Travailler à plusieurs apporte un gain de performance et rationalise les coûts, ce n’est que des plus. Nous avons aussi une activité de recherche sur les bio-matériaux et on va peut-être profiter de la période pour la développer un peu plus. On n’est pas sur une page blanche, on a un acquis. Avec Veolia, il y a eu une belle histoire, on s’est structuré, on a rencontré des gens, on a acquis des savoir-faire. De toute façon, il va se passer quelque chose…

P.M.B – voilesetvoiliers.com – Photos : M. Terrier
http://terriermichel.wordpress.com/













 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Dans le coin en bas à droite :



Juste à gauche, et c'est du Shell pas du Afriquia alors que la marina est constrcuite par AKWA ! ^^

J'étais persuadé que c'était du Schell, mais c'est bien Afriquia. Ce qui est cohérent vu que Akwa Immobilier a construit la marina, et que des boutiques de la holding Akwa si trouve (Zara, superrette Mini Brahim ...)

 

·
Registered
Joined
·
27 Posts
il serait judicieux de fermer l'accès aux voitures le samedi soir c'est le désordre total mais en semaine c'est vide de chez vide ou presque
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
April Sunday in Agadir

13 avril 2013

The tranquility of Marina and Cala Iris docking, the ubiquitous cats, kids on the beach, soccer players and jet-ski, musical kids on the Promenade going home after a hard's day on the beach= a view from Exotica ; a glimpse of a red bougainvillea on the way to the souq
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Nouveau, Le Senso (à côté de Venizia Ice)


Nouveau concept à la Marina d'Agadir, Le Senso vous accueille dans un cadre idylique.
Venez dégustez nos spécialités de Sushis et Macarons à toutes heures de la journée.
Vous pourrez également découvrir nos succulentes pâtisseries, nos petits-déjeuners et nos menus équilibrés.

Rejoignez-nous sur www.facebook.com/SensoAgadir
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
2013/08/28

AGADIR: LA RÉGATE ARRECIFE-AGADIR APRÈS UNE LONGUE ABSENCE​


Un vrai coup de promo, cette trentaine de voiliers rejoignant la baie et la Marina d’Agadir après près de 40 heures de navigation. La 5e édition de la régate internationale Arrecife-Agadir a en effet parcouru quelque 200 miles au départ de l’ancien port de commerce d’Arrecife pour rejoindre la station du Souss. Après plusieurs années d’absence, cette compétition dont la première édition remonte à 1986 est de retour. La manifestation a été organisée dans le cadre de la convention Naucam signée en février dernier à Agadir. Ce projet, dont l’enveloppe budgétaire est de 450.000 euros et qui s’étale sur deux ans, porte sur la coopération transfrontalière entre la région Souss-Massa-Drâa et les îles Canaries. Le réseau ambitionne de participer à l’amélioration de l’offre touristique et de redynamiser les activités économiques, sociales et culturelles liées au tourisme nautique et sportif dans les deux destinations. D’un autre côté, il permet de favoriser les espaces de promotion pour les activités des ports et d’organiser des activités nautiques, sportives et touristiques. Il faut préciser que le projet est chapeauté d’un côté par l’Université, la municipalité de Las Palmas de Gran Canaria et le Centre technologique des sciences marines. Et de l’autre, par le ministère du Tourisme, l’Agence nationale des ports, le Conseil de la région SMD, l’Université Ibn Zohr, la CCISA et l’Institut supérieur des pêches maritimes.
Pour rappel, la 5e édition de la régate internationale Arrecife-Agadir est organisée par le Yacht Club d’Agadir et le Royal Club nautique d’Arrecife (Lanzarote) en partenariat avec la wilaya d’Agadir, le Conseil régional Souss-Massa-Drâa, la Commune urbaine d’Agadir, la Fédération Marocaine de Yachting à voile, la Fédération espagnole de voile, la Marina d’Agadir, la CGEM, Proexca, l’Association de l’industrie hôtelière d’Agadir et le CRT.

F. N.
http://www.leconomiste.com/article/910174-agadir-la-r-gate-arrecife-agadir-apr-s-une-longue-absence
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Agadir-Miami : Un couple fait la traversée de l'Atlantique à la rame en 105 jours​

Date de publication 09.05.2014

C’est avec beaucoup d’émotion que Riaan Manser et Vasti Geldenhuys sont arrivés à Miami hier jeudi, à bord de leur petit bateau. Et pour cause, ils sont devenus le premier couple à avoir ramé de l’Afrique à l’Amérique du Nord. Parti d’Agadir, il y a cinq mois, ils s’étaient donné l’objectif de parcourir toute l’Atlantique pour visiter la ville de leur rêve : New York. Un parcours qui n’a pas toujours été facile.



Traverser toute l’Atlantique, soit 8 000 kms de voyage, c’est le défi qu’ont voulu relever Riaan Manser et Vasti Geldenhuys, deux sud-africains qui vivent en couple depuis 14 ans. Et ils ont pu le réaliser en 105 jours, rapporte CBS News.

Tout est parti de leur envie de visiter la plus grande ville des Etats-Unis, New York, d’où le thème de leur défi : « Take me to New York ». C’est ainsi que le couple a décidé de se rendre au Maroc en décembre 2013, plus précisément à Agadir. Sur place, Riann et Vasti vont prendre le temps de découvrir la culture locale, pendant qu’ils préparent les dernières formalités avant le départ depuis la Marina d’Agadir.


Armés de courage

Ils embarquent le lundi 30 décembre pour atteindre les Canaries trois semaines plus tard. Par la suite, ils vont ramer en mer pendant deux mois et demi pour arriver aux Bahamas.


Le parcours n’a pas été facile, mais pour Riaan Manser, il fallait « être prêt à donner le maximum de soit même, y compris sa vie », afin de réaliser le défi. « Après le premier jour sur l'aviron, je me suis effondré dans la cabine, et j'ai pensé, je ne peux pas le faire. C'est trop dur », a confié sa compagne. Le moment le plus effrayant a été le chavirage du 20 février. « Vasti est restée coincée sous le bateau et j’ai été rejeté à l’extérieur », explique Manser.
Toutefois, le couple avoue avoir vécu des moments uniques et inoubliables pendant leur périple. Il décrit avec émerveillement les « moments paisibles », les « couchers de soleil » ou encore les « nuages duveteux roses bleus et blancs » qu’il a pu admirer pendant ces cinq mois au cœur de l’océan Atlantique.

C’est en grands champions que Riaan Manser et Vasti Geldenhuys sont arrivés à la Marina de Miami hier. Et toute de suite, ils ont été chouchoutés par les médias locaux. Après quelques jours de repos, ils poursuivront leur voyage vers New York City.
http://www.yabiladi.com/articles/details/25649/agadir-miami-couple-fait-traversee-l-atlantique.html
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Agadir-Miami : Un couple fait la traversée de l'Atlantique à la rame en 105 jours​

Date de publication 09.05.2014

C’est avec beaucoup d’émotion que Riaan Manser et Vasti Geldenhuys sont arrivés à Miami hier jeudi, à bord de leur petit bateau. Et pour cause, ils sont devenus le premier couple à avoir ramé de l’Afrique à l’Amérique du Nord. Parti d’Agadir, il y a cinq mois, ils s’étaient donné l’objectif de parcourir toute l’Atlantique pour visiter la ville de leur rêve : New York. Un parcours qui n’a pas toujours été facile.



Traverser toute l’Atlantique, soit 8 000 kms de voyage, c’est le défi qu’ont voulu relever Riaan Manser et Vasti Geldenhuys, deux sud-africains qui vivent en couple depuis 14 ans. Et ils ont pu le réaliser en 105 jours, rapporte CBS News.

Tout est parti de leur envie de visiter la plus grande ville des Etats-Unis, New York, d’où le thème de leur défi : « Take me to New York ». C’est ainsi que le couple a décidé de se rendre au Maroc en décembre 2013, plus précisément à Agadir. Sur place, Riann et Vasti vont prendre le temps de découvrir la culture locale, pendant qu’ils préparent les dernières formalités avant le départ depuis la Marina d’Agadir.


Armés de courage

Ils embarquent le lundi 30 décembre pour atteindre les Canaries trois semaines plus tard. Par la suite, ils vont ramer en mer pendant deux mois et demi pour arriver aux Bahamas.


Le parcours n’a pas été facile, mais pour Riaan Manser, il fallait « être prêt à donner le maximum de soit même, y compris sa vie », afin de réaliser le défi. « Après le premier jour sur l'aviron, je me suis effondré dans la cabine, et j'ai pensé, je ne peux pas le faire. C'est trop dur », a confié sa compagne. Le moment le plus effrayant a été le chavirage du 20 février. « Vasti est restée coincée sous le bateau et j’ai été rejeté à l’extérieur », explique Manser.
Toutefois, le couple avoue avoir vécu des moments uniques et inoubliables pendant leur périple. Il décrit avec émerveillement les « moments paisibles », les « couchers de soleil » ou encore les « nuages duveteux roses bleus et blancs » qu’il a pu admirer pendant ces cinq mois au cœur de l’océan Atlantique.

C’est en grands champions que Riaan Manser et Vasti Geldenhuys sont arrivés à la Marina de Miami hier. Et toute de suite, ils ont été chouchoutés par les médias locaux. Après quelques jours de repos, ils poursuivront leur voyage vers New York City.
http://www.yabiladi.com/articles/details/25649/agadir-miami-couple-fait-traversee-l-atlantique.html
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Chirac vient souvent à La Madrague.

CHIRAC DÉCONTRACTÉ À LA MARINA D’AGADIR​

Par Le360 le 01/09/2014


L’ancien président, en vacances dans la capitale du Souss, s’est rendu dans un restaurant huppé de la marina avec son épouse.​

La photo fait le tour de la toile. Jacques Chirac, ancien président de la république française, pose tout sourire avec le personnel du restaurant La Madrague, une des tables les plus réputées d’Agadir située, à l’entrée de la marina. Sur le cliché souvenir, on voit Chirac en bonne forme, accompagnée de son épouse Bernadette qui elle, en revanche, a l’air de s’ennuyer. Pour rappel, la famille Chirac a choisi de passer cette année ses vacances à Agadir plutôt qu’à Taroudant où elle a ses habitudes. Et pour cause, l’état de santé de Jacques Chirac reste assez fragile depuis sa dernière hospitalisation, l’hiver dernier, pour une crise de goutte. A noter que le roi Mohammed VI a mis à la disposition du couple présidentiel une de ses résidences d’Agadir.
http://www.le360.ma/fr/people/chirac-decontracte-a-la-marina-dagadir-20769
 
81 - 100 of 105 Posts
Top