Skyscraper City Forum banner
1 - 9 of 9 Posts

·
Particle XLR8R
Joined
·
20,559 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Selon un article publié, le 8 mai, dans le média officiel Beijing Times, la Chine planche actuellement sur un projet titanesque de ligne ferroviaire à grande vitesse entre l’Empire du Milieu et les États-Unis.

Longue de 13 000 kilomètres, la ligne ferroviaire à grande vitesse relierait les deux pays en deux jours à une vitesse moyenne de 350 km/h, en passant par la Sibérie, le détroit de Béring, l'Alaska et le Canada.
La faisabilité de ce projet très ambitieux reste toutefois discutable. Selon Wang Mengshuhttp://civil.bjtu.edu.cn/en/faculties/preview.asp?id=6386, expert en génie civil ferroviaire et membre de l'Académie chinoise d'ingénierie, cité dans l'article du Beijing Times, la traversée du détroit de Béring nécessiterait la construction d'un tunnel de 200 km, soit quatre fois la longueur du tunnel sous la Manche. La réalisation d'un tel ouvrage représenterait une prouesse technique inédite, mais l'ingénieriste certifie que la technologie est « déjà prête » et sera prochainement mise en œuvre lors de la construction de la LGV qui reliera la province chinoise du Fujian (au sud-est), à Taïwan. « Dans le passé, les technologies en matière de construction de tunnels n'étaient pas assez avancées pour permettre la concrétisation de ce projet, mais grâce au développement rapide des techniques d'ingénierie, il est maintenant possible de creuser un tunnel sous le détroit de Béring », assure-t-il.
Toujours selon Wang Mengshu, le projet, dont « les détails doivent encore être finalisés », sera financé et construit par la Chine. Si l'ingénieriste indique que « la Russie commence progressivement à défendre le projet », aucune précision n'a été apportée quant à une éventuelle consultation des gouvernements canadiens et américains sur le sujet.
Depuis le XIXème siècle, la construction d'un tunnel sous le détroit de Béring a fait l'objet de nombreux projets, jamais concrétisés. En avril 2007, notamment, plusieurs organismes publics russes avaient relancé ce projet en envisageant la construction d'un tunnel de 103 km raccordé aux réseaux ferrés russe et américain par un total de 5 500 km de lignes nouvelles, pour un montant total de 65 milliards de dollars. Le dossier n'a pas connu d'évolution majeure depuis.
http://www.lemoniteur.fr/155-projet...ntot-une-lgv-entre-la-chine-et-les-etats-unis

Quelle ambition !! Le prix d'un billet Shanghai - Los Angeles serait compétitif par rapport à l'avion mais il faudrait 2 jours de trajet.
 

·
Moderator
Joined
·
16,666 Posts
^^ Ouais minimum quand même..
Pekin-Vladivostock-Alaska-Vancouvert-Los Angeles je ne sait pas combien de milliers de km ça fait mais un gros paquet..
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,629 Posts
^^ Ouais minimum quand même..
Pekin-Vladivostock-Alaska-Vancouvert-Los Angeles je ne sait pas combien de milliers de km ça fait mais un gros paquet..
Sur le plan purement technique, c'est faisable: le tunnel du détroit de Bering serait certes 4 fois plus long que le tunnel sous la Manche mais le Kamtchatka et l'Alaska sont sur la même plaque tectonique.
Concernant le financement, ce n'est pas forcément un problème.

Par contre, à moins d'envisager la transformation prochaine de Petropavlosk et Nome en métropoles internationales, j'ai un peu de mal à imaginer un trafic suffisant pour rentabiliser l'ouvrage. Sur un trajet Beijing-LA, l'avion sera plus rapide pour les passager et le fret maritime restera largement rentable.
 

·
Registered
Joined
·
456 Posts
Exactement, le problème majeur c'est la rentabilité.

Et ça ressemble beaucoup à un poisson d'avril car, franchement, la Chine est-elle si riche qu'elle pourrait engloutir des milliards d'euros dans un trou sans fond !

Même si la Chine finançait ce projet loufoque (le voudrait-elle vraiment?) on se rendrait vite compte que l'exploitation à elle seule ne serait jamais rentable. Amha.
 

·
Rugged Individualist
Joined
·
3,017 Posts
Le problème c'est que la Russie pourrait fermer la ligne comme bon lui semble. C'est gênant. Pour le reste, je n'ai aucune idée de la rentabilité ou pas du projet. Mais avec le colossal volume d'échanges entre les deux pays, ça ne m'étonnerait pas que ce soit possible de s'y retrouver.
Sauf que les trains repartiraient vides vers la Chine
 

·
Mars ou rêve
Joined
·
8,777 Posts
Et vous n'avez pas repéré la plus belle...

La réalisation d'un tel ouvrage représenterait une prouesse technique inédite, mais l'ingénieriste certifie que la technologie est « déjà prête » et sera prochainement mise en œuvre lors de la construction de la LGV qui reliera la province chinoise du Fujian (au sud-est), à Taïwan.
Après, ils s'attaquent à la liaison avec la Corse ?
 
1 - 9 of 9 Posts
Top