Skyscraper City Forum banner
1 - 20 of 21 Posts

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Suite au harcèlement quasi-quotidien que je subis de la part d'Aujen un forumeur que je ne nommerai pas, voici un sujet dédié spécifiquement au chantier du futur pont Simone Veil.
Je commence par quelques infos générales, et je copie les messages précédemment postés sur le sujet Bordeaux - Quartier Bastide.

-----

La page dédiée au projet sur le site de Bordeaux Métropole : http://www.bordeaux-metropole.fr/Grands-projets/Grands-equipements/Pont-Simone-Veil
Sur le site de l'agence OMA : http://oma.eu/projects/simone-veil-bridge

Le pont Simone-Veil est un projet de pont à poutres franchissant la Garonne entre les villes de Bordeaux et de Bègles sur la rive gauche, et Floirac sur la rive droite (membres de Bordeaux Métropole maître d'ouvrage de l'équipement). La construction est prévue entre 2017 et 2020, pour un budget total de 121 millions d'euros.

La dénomination provisoire Jean-Jacques-Bosc, est donnée d'après le boulevard du même nom qu'il rejoint sur la rive gauche de la Garonne. Le 10 juillet 2017, Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole, annonce que le pont portera le nom de Simone Veil (décédée le 30 juin 2017) en accord avec sa famille.

Le maître d'ouvrage du pont est Bordeaux Métropole.

En décembre 2013, le lauréat du concours architectural est l'agence néerlandaise, OMA (Office for Metropolitan Architecture soit « bureau pour une architecture métropolitaine ») de Rem Koolhaas (prix Pritzker en 2000). Le projet a été conçu par l’architecte Clément Blanchet, le directeur d’OMA France à l'époque. L'équipe de conception intègre aussi les bureaux d'études WSP FINLAND et Egis, le paysagiste Michel Desvigne et l’agence d'éclairage Lumières Studio.

Le pont est conçu comme un espace public permettant d'accueillir diverses manifestations, outre la liaison entre les deux rives de la Garonne.

Le pont Simone-Veil présentera une longueur de 545 mètres pour une largeur de 44 mètres. Il permettra de boucler les Boulevards de Bordeaux. Le pont sera constitué de sept rangées de piles et d’un tablier en béton porté par une structure de caissons en acier.

[...]
Source : Wikipédia












Source : http://oma.eu/projects/simone-veil-bridge
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #2 ·
Message du 6 octobre 2014 :

Pont Jean-Jacques Bosc :

Conçu par Clément Blanchet, le futur pont de l'agglomération bordelaise se présente comme une grande dalle de 545 m de long et 44 m de large, au débouché du boulevard Jean-Jacques Bosc, vers la rive droite de la Garonne à Floirac. Le montant des travaux devrait atteindre 121 M€ TTC, incluant les frais de maîtrise d'œuvre (rémunération de l'équipe retenue) à hauteur de quelque 11 M€.

Ce projet ambitieux et innovant propose la création d'une "plate-forme urbaine" s'étendant au-dessus de la Garonne. Présenté comme un boulevard contemporain, il se divise en trois zones : un espace pour les transports en commun en site propre, un espace pour les véhicules motorisés légers et les poids lourds de quatre voies, dont deux peuvent être réservées à des modes de déplacement collectifs ou alternatifs et un espace très large dédié aux modes de circulation doux. L'originalité du projet se trouve surtout dans la création d'un espace public majeur, "une plate-forme urbaine qui s'étend au-dessus de la Garonne", permise par un élargissement de 10 m de l'espace affecté aux piétons et deux roues.

Les travaux devraient démarrer en milieu d'année 2016 pour une mise en service fin 2018. Le secteur sud de l'agglomération aura alors changé de visage, avec l'arrivée de la ligne à grande vitesse et le développement de l'opération Bordeaux Euratlantique.
source : objectifAquitaine

















 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #3 ·
13 mai 2017 :

Le pont Jean-Jacques Bosc déclaré d’utilité publique à Bordeaux, les premiers travaux démarrent

Les premiers travaux d’aménagement en vue de la construction de l’ouvrage enjambant la Garonne vont être menés dans les jours qui viennent…


Vue aérienne du futur pont Jean-Jacques Bosc à Bordeaux — OMA Clément Blanchet/Rem Khoolaas

L’arrêté de déclaration d’utilité publique relatif à la réalisation du pont Jean-Jacques-Bosc et l’arrêté d’autorisation des travaux viennent d’être signé par le préfet de la Gironde. Un feu vert pour les premiers travaux (dégagement des emprises, préparation du sol…) qui vont commencer dans les prochains jours, sur la rive droite.

L’ouvrage franchira la Garonne dans le prolongement du boulevard Jean-Jacques-Bosc, un cours situé à la limite entre Bordeaux et Bègles, pour relier Floirac. Le chantier de réalisation du pont en lui-même devrait quant à lui débuter à la fin de l’année 2017, pour une mise en service prévue à l’horizon du second semestre 2020.

Le pont Jean-Jacques Bosc a été dessiné par l’agence OMA fondée par Rem Koolhaas - Clément Blanchet architectes et fait une large place aux déplacements doux. Il a aussi été conçu pour accueillir ponctuellement des expositions culturelles. Le coût total de cet ouvrage, raccordements inclus, est estimé à 146 millions d’euros.
Source : http://www.20minutes.fr/bordeaux/20...-publique-bordeaux-premiers-travaux-demarrent


Plus d'infos au sujet de cet ouvrage sur le site de la Mairie de Bordeaux :
http://www.bordeaux-metropole.fr/Grands-projets/Grands-equipements/Pont-Jean-Jacques-Bosc
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #4 ·
7 juillet 2017 :
Pont Jean-Jacques Bosc à Bordeaux: les entreprises désignées

Bordeaux Métropole a validé ce matin le choix de la commission d’appels d’offres pour la réalisation du futur pont Jean-Jacques-Bosc. C’est le groupement composé des entreprises Razel-Bec (mandataire), Fayat TP, ETPO, Baudin Châteauneuf, Barbot CM et Sefi-Intrafor qui a été retenu parmi six équipes, dans le cadre d’un appel d’offres restreint. Il construira le huitième pont de la métropole qui reliera Bordeaux, Bègles et Floirac à l’été 2020 et dont le montant de l’offre s’élève à 83 849 628 euros TTC.

Le groupement réalisera le marché principal, à savoir la réalisation de l’ouvrage, celle d’une trémie côté rive gauche de la Garonne, d’une tranchée couverte côté rive droite et de deux petits ouvrages annexes. Le marché prévoit également la réalisation du revêtement final du pont qui se prolongera sur les deux rives. Les entreprises démarreront les travaux en septembre. Seront ensuite lancés, courant 2017 et 2018, un gros marché de VRD, ainsi que des marchés concernant l’aménagement paysager, l’éclairage et le mobilier.

Ce pont de 549 mètres de long sur 44 mètres de large va traverser la Garonne entre le boulevard Jean-Jacques-Bosc (rive gauche) et le quai de la Souys (rive droite), au pied de la salle de spectacle Arena. Conçu par l’équipe d’OMA, menée par Rem Koolhaas et Clément Blanchet (OMA France), il est représentatif d’une nouvelle génération de franchissements urbains. Lieu de passage adapté aux différents modes de déplacements, il se veut également lien et lieu de vie. Il sera fixe, mais évolutif et adaptable à diverses manifestations: tour de France, Fête du vin, cinéma en plein air, concert, festival, etc.

Sont actuellement en cours les travaux préalables rive droite, réalisés par Egis Structure et Environnement (maître d’œuvre) et la société girondine Dubrueilh (VRD): une voie provisoire a été réalisée, l’assainissement via le dévoiement d’un réseau hydraulique et la pose de canalisations est en cours et, dès septembre, interviendront la pose de palplanches et le préchargement pour consolider les sols avant la réalisation de l’ouvrage.

[...]
Article complet : http://www.lemoniteur.fr/article/po...a-bordeaux-les-entreprises-designees-34624405
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #5 ·
23 octobre 2017 :

Bordeaux: Les travaux du pont Simone-Veil démarrent rive gauche



Cela pourrait coincer sur les voies sur berge de la rive gauche, entre la rocade et le rond-point Jean-Jacques Bosc. A partir de ce lundi, la circulation de la voie de sortie de rocade, en direction du rond-point, est réduite à une seule file, afin de créer des emprises nécessaires à la construction du pont Simone-Veil. La vitesse sera par ailleurs réduite de 90 km/h à 70 km/h, sur le boulevard des Frères Moga.

La voie sur berge sera parallèlement interdite à la circulation automobile à hauteur du giratoire du MIN (Marché d’intérêt national), dans le sens Bordeaux - rocade, ce lundi entre 21 h et 6 h. La bretelle d’accès au giratoire Jean-Jacques Bosc, en venant de la rocade, sera elle aussi fermée à la circulation. « Les deux nuits suivantes ont également été réservées, en cas d’intempéries » prévient la métropole.

Tous ces travaux visent à réaliser une voie provisoire afin de déplacer le trafic de l’actuelle voie sur berge, et de dégager les emprises nécessaires aux travaux du pont. Ces opérations qui vont s’étaler jusqu’en juin 2018.

A partir du mois de novembre, les travaux de construction du pont de ce côté-ci de la Garonne commenceront pour de bon, avec l’installation de la base travaux principale. De décembre à mars 2018 ce sera la construction d’une estacade provisoire au dessus de la Garonne. Et au cours du premier trimestre 2018 aura lieu la mise en place des premiers batardeaux en Garonne pour la construction des piles.



Long de 549 m et large de 44 m, le futur pont Simone-Veil, entre le rond-point Jean-Jacques Bosc et Floirac (au pied de la future salles de spectacles Arena), sera appuyé sur huit piles installées dans la Garonne. Pour cela, 110 pieux seront fondés à 20 m de profondeur.

Ce pont qui doit être livré mi-2020, comptera deux fois deux voies de circulation automobile, deux voies réservées à un transport en commun en site propre, et une piste cyclable de 3 mètres de largeur.
Source : http://www.20minutes.fr/bordeaux/21...ravaux-pont-simone-veil-demarrent-rive-gauche
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #6 ·
13 décembre 2017 :

Bordeaux: Voici les nouvelles images du futur pont Simone Veil

La première pierre du futur pont Simone Veil entre Bègles et Floirac a été posée mardi soir. Il sera livré en 2020 et sera alors le sixième pont de la métropole bordelaise...


Le pont Simone Veil reliera Bègles à Floirac en 2020 — OMA

Les élus de la Métropole de Bordeaux ont posé mardi soir la première pierre du futur pont Simone Veil, qui reliera en 2020 Bègles à Floirac. Ce pont a été imaginé par l’agence OMA, fondée et dirigée par Rem Koolhaas. Mesurant près de 550 m de long et 44 m de large, il permettra de boucler la boucle des boulevards, au sud de Bordeaux.


Le futur pont Simone Veil mesurant près de 550 m de long et 44 m de large - AXYZ

Il accueillera une voie par sens dédiée à un transport en commun en site propre, deux voies par sens affectées aux véhicules légers et aux poids lourds et une piste cyclable bidirectionnelle. L’originalité du projet se trouve surtout dans la création d’un espace public majeur - « une plate-forme urbaine qui s’étend au-dessus de la Garonne » - permise par un élargissement à près de 20 m de l’espace affecté aux piétons et deux roues.

Le coût total de cet opération - pont et raccordement sur les rives - s’élève à 146 millions d’euros. Les premiers travaux préalables ont démarré en mars 2017 et la mise en service du pont est prévue à l’horizon de l’été 2020.

[...]
Article complet : http://www.20minutes.fr/bordeaux/21...voici-nouvelles-images-futur-pont-simone-veil

Bordeaux : le nouveau pont Simone Veil entrera en service en 2020

La fin des travaux est prévue dans 32 mois. Il permettra de relier Floirac à Bordeaux et Bègles

Le pont Simone Veil sera le huitième franchissement de la Garonne et entrera en service à l’été 2020. La première pierre a symboliquement été posée mardi soir.

Mais le clou de cette traditionnelle cérémonie a été constitué par les lasers qui ont traversé la Garonne préfigurant le profil du futur ouvrage.
C’est un pont résolument innovant signé de l’architecte hollandais Rem Khoolas.

[...]
Article complet : http://www.sudouest.fr/2017/12/13/b...mone-veil-en-service-en-2020-4030663-2780.php
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #7 ·
15 décembre 2017 :

Le pont Simone-Veil: démarrage d’un nouveau chantier sur la Garonne

Les travaux du pont Simone-Veil entre Floirac et Bordeaux-Bègles ont été lancés mardi soir, en présence des élus et des entreprises, via la traditionnelle cérémonie de la pose de la première pierre. Les travaux de l’ouvrage conçu par l’agence d’architecte OMA et réalisé par le groupement mené par Razel-Bec dureront 32 mois, pour une mise en service à l’été 2020.

«C’est un espace public conçu sur un fleuve», détaille Gilles Guyot, architecte chargé du projet chez OMA. Le pont accueillera des automobiles, des cyclistes, des transports en commun, du mobilier urbain, ainsi que des événements. Il a été doté pour cela d’un tablier d’une largeur exceptionnelle: 44 mètres. «Nous l’avons pensé comme un espace urbain, précise l’architecte, nous avons prévu du mobilier urbain démontable, mais également l’évacuation des eaux usées, l’électricité, la fibre, etc. L’usage du pont sera plus remarquable que son architecture qui reste très sobre. «Il n’est pas l’événement du paysage», confirme l’architecte. Le futur pont accueillera une voie par sens dédiée à un transport en commun en site propre, deux voies par sens pour les véhicules et une piste cyclable bidirectionnelle. C’est l’espace affecté aux piétons et deux-roues de 20 mètres de large qui deviendra une plate-forme au-dessus de la Garonne, dont l’utilisation ne connaîtra – a priori – pas de limite, selon l’architecte.

[...]

Article complet : https://www.lemoniteur.fr/article/l...d-un-nouveau-chantier-sur-la-garonne-35131680
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #8 ·
Et l'info du jour... :coffee:

Bordeaux: Le chantier du pont Simone-Veil arrêté, la livraison de l'ouvrage sera retardée

« Très mauvaise nouvelle » pour Bordeaux Métropole. La collectivité et le constructeur Fayat, en charge de la réalisation du pont Simone-Veil, viennent d’annoncer communément « une divergence d’ordre technique et juridique concernant le marché de construction du pont. » Divergence qui va entraîner un sacré retard dans la livraison de cet ouvrage entre Bègles et Floirac, en cours de construction…

Ce désaccord qui oppose les deux parties concerne les conditions d’exécution des batardeaux (enceintes de travail en palplanches permettant de construire les piles du pont) dans la Garonne. Le groupe Fayat estime aujourd’hui que ce procédé comporte des risques, compte tenu de la nature du sol, de très mauvaise qualité.

Il serait ainsi nécessaire de dresser des gabions devant ces batardeaux pour les renforcer, ce qui entraînerait pour Bordeaux Métropole un surcoût de 18 millions d’euros sur le marché de 70 millions d’euros attribué au groupement d’entreprises Razel-Bac, composé notamment de Fayat, et un retard de livraison de deux ans.

Egis, un bureau d’études qui accompagne la métropole sur ce dossier, estime au contraire que le procédé choisi est tout à fait suffisant pour garantir la protection des piles du pont.

Bordeaux Métropole est ainsi contrainte de saisir le tribunal administratif afin qu’il désigne un médiateur dans ce litige. Procédure qui devrait prendre environ six mois. « Un expert indépendant, reconnu pour ses compétences juridiques et techniques, sera chargé de donner son avis sur ce différend, la conclusion de cette médiation étant attendue au plus tard fin 2018 » précise la métropole.

Conséquence : le chantier est stoppé, et « la mise en œuvre de cette médiation implique un retard dans la livraison du pont Simone-Veil actuellement évalué à près d’une année » poursuit la Métropole. Mais le retard pourrait aller jusqu’à trois ans si l’expert donne raison à Fayat.

Initialement, la fin des travaux de construction du pont était prévue à l’horizon de mai 2020, la mise en service de l’ouvrage étant envisagée à l’été 2020. Ce sera donc l’été 2021 au mieux, et 2023 au pire. Ce pont doit relier le rond-point Jean-Jacques Bosc, sur les quais de la Garonne au niveau de Bègles, à l’Arena de Floirac.

Sa mise en service était particulièrement attendue par Bordeaux Métropole : Alain Juppé avait décidé de fermer le pont de Pierre aux voitures à l'été 2017 de façon expérimentale, et misait beaucoup sur la livraison de ce nouveau pont pour, certainement, pérenniser l’expérimentation… La question qui risque de se poser très vite maintenant, sera de savoir si, compte tenu de ce retard, il faut rouvrir le pont de Pierre aux véhicules ou pas ?
Source : https://www.20minutes.fr/bordeaux/2...simone-veil-arrete-livraison-ouvrage-retardee
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #9 ·
Bordeaux: entre deux et trois ans de retard pour la livraison du pont Simone-Veil

Un désaccord technique et juridique entre Bordeaux Métropole et Razel-Bec (Fayat), constructeur du pont Simone-Veil, à Bordeaux, a entraîné le recours à un expert désigné par le tribunal administratif de Bordeaux. Un incident qui pourrait entraîner 18 millions d’euros de surcoût et deux à trois ans de retard pour la livraison de l’ouvrage. Un rapport est attendu dans les six mois.

Les bâtardeaux envisagés pour la réalisation des piles du pont à sec ne seraient pas assez solides et il serait nécessaire de consolider ces constructions temporaires pour les protéger de l’érosion. «En raison des affouillements en Garonne, la stabilité de l’ouvrage en phase provisoire n’est pas assurée, explique Laurent Fayat, directeur général du groupe Fayat, il faut poser des enrochements et gabions pour pouvoir travailler en toute sécurité à l’intérieur de ces bâtardeaux.» Une information qui intervient plus d’un an après les premiers travaux sur les rives de la Garonne et quelques semaines après le démarrage de la construction des culées. Et surtout, un surcoût de 18 millions d’euros pour un marché travaux dont le montant s’élève à 70 millions d’euros HT. «Vingt mois de plus sur trente-deux mois de travaux et près de 20 millions d’euros en plus, c’est rédhibitoire pour un marché public», s’insurge Gilles Guyot, directeur du projet pour l’agence néerlandaise OMA, le maître d’œuvre. La résiliation du contrat aurait même été évoquée, d’où la nécessité de cette médiation.

«C’est une surprise», commente juste Alain Juppé, maire de Bordeaux et président de Bordeaux Métropole. «Lors d’une mission technique complémentaire G3 (étude géotechnique d’exécution, NDLR), on a réalisé qu’il y avait un phénomène d’érosion important entre sept et dix mètres qui a des conséquences sur cette phase de réalisation provisoire de l’ouvrage. Ce n’était pas prévisible au travers des données que nous avions, il a manqué des études hydrogéologiques dynamiques», précise Laurent Fayat. Etudes que le constructeur estime impossibles à réaliser dans les délais de réponse à un appel d’offres en loi MOP. Plus optimiste que la métropole, Fayat mise sur un retard de 18 mois.

Dès aujourd’hui, Bordeaux Métropole et la maîtrise d’œuvre portée par OMA (Rem Koolhaas) vont réfléchir aux alternatives permettant d’assurer la solidité de ces ouvrages temporaires en minimisant les surcoûts et retards. Pour Gilles Guyot, directeur du projet pour OMA, cette médiation met fin à plusieurs mois de discussions, durant lesquelles il s’est étonné de la position du constructeur. «Il y a eu un débat dès le début, reconnaît-il, mais il existe d’autres solutions… Cette médiation est plus juridique que technique.»

Si les travaux sur la Garonne vont s’arrêter, ceux en cours sur les rives se poursuivent. «La réalisation de la trémie rive gauche continue, tout comme l’aménagement de la rive droite», assure Alain Juppé. «On poursuit tout ce que l’on peut poursuivre», confirme Gilles Guyot, avec un bémol tout de même sur la rive droite car, une partie de l’emprise est réservée au stockage de la charpente et l’avancée de cette partie du chantier reste tributaire de la construction du pont… Dès aujourd’hui, maître d’ouvrage et maîtrise d’œuvre vont élaborer un nouveau planning travaux.
Source : https://www.lemoniteur.fr/article/b...pour-la-livraison-du-pont-simone-veil.1978684
 

·
Moderator
Joined
·
31,104 Posts
^^
Merci pour toutes ces infos ! :eek:kay:
Ca fait du bien de savoir qu'un pont insipide se construit dans une ville dont tout le monde se fout sur ce forum, qui plus est, avec trois ans de retard :eek:kay: :troll:
Cochise75, tu es le meilleur des bordelais que cette ville n'aura jamais :)
 

·
Only Lyon
Joined
·
8,118 Posts
Insipide peut-être, mais c'est quand même un sacré morceau : 44 mètres de large, je connais pas beaucoup de ponts de cette dimension en France !
En fait je n'en connais aucun.

Bon , j'ai du mal à saisir l'intérêt du trottoir de 20 mètres, mais s'ils ne savent pas quoi faire de leur fric ...
 

·
Registered
Joined
·
1,368 Posts
La dimension du pont est en effet impressionnante et je trouve tout le développement de la zone intéressante. Force est de reconnaître que le design est pas très sexy, c'est qu'un vulgaire tablier.
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #13 ·
Bordeaux: La livraison retardée du pont Simone Veil, un véritable casse-tête

Le huitième pont de l’agglomération bordelaise ne verra pas le jour en 2020, comme c’était prévu. En raison d’un désaccord technique entre la métropole, le maître d’ouvrage, et Fayat, le constructeur, le chantier du pont Simone-Veil, qui reliera Bègles à Floirac, a été arrêté dans l'attente de la nomination d'un médiateur.

Conséquence : la livraison de l’ouvrage se fera avec au minimum un an de retard, et pourrait même prendre trois ans de retard s’il fallait repasser un nouveau marché d’appel d’offres !

Les réactions depuis vendredi et l’annonce de ce retard inattendu, ne se sont pas fait attendre. Le maire PS de Floirac, Jean-Jacques Puyobrau, a tiré le premier, parlant d’un événement « dramatique » au regard « de l’aggravation des conditions de circulation, notamment sur la rive droite. » Et l’élu de s’inquiéter d’une « aggravation » de la situation dans les années à venir.

Premier à réagir, Jean-Jacques Puyobrau a aussi été le premier à évoquer la situation du pont de Pierre, fermé aux véhicules depuis bientôt un an, dans le cadre d’une expérimentation souhaitée par Alain Juppé. S’il ne se dit « pas contre ce projet », le maire de Floirac estime que « la temporalité n’est pas la bonne », et qu’il fallait précisément « attendre l’ouverture du pont Simone Veil. »

« J’ai accepté que l’expérimentation soit poursuivie jusqu’au mois de juin », mais en raison des conditions de circulation sur la rive droite qui ne s’améliorent pas, l’élu s’apprêtait « à demander la réouverture du pont de Pierre, lors du prochain comité de pilotage, le 5 juillet. » Compte tenu du retard qui vient d’être annoncé sur le pont Simone Veil, « il est évident que je vais demander à Alain Juppé de rouvrir dans les meilleurs délais la circulation automobile sur le pont de Pierre. »

[...]
Article complet : https://www.20minutes.fr/bordeaux/2...etardee-pont-simone-veil-veritable-casse-tete
 

·
Registered
Joined
·
359 Posts
Sans vouloir être méchant envers n'importe qui ou autre , on dirait un peu ce que font les collégiens en techno quand ils travaillent sur les ponts avec des logiciels de modélisation 3D .
Après je pense que le trottoir de 20 mètres a quelques raisons plus ou moins officielles :
- Accueillir le tram facilement
- Redonner de la place au piéton dans l'espace public
- Créer un vrai lien entre les deux rives
- Avoir une piste cyclable large
- Accueillir des manifestations diverses ( Ils sont imaginatifs a Bordeaux donc )
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #15 ·
Pont Simone Veil : le constructeur Fayat mis sur la sellette par des élus de Bordeaux Métropole

Deux élus, dont l’ancien président Vincent Feltesse, rappellent comment une filiale de Fayat avait quitté le chantier du musée de Lyon confluence, en 2008

Fayat, n°4 du BTP en France, entreprise dont le siège est à Bordeaux, a été sévèrement mis sur la sellette par deux élus de Bordeaux Métropole, ce vendredi matin, lors du conseil mensuel des élus.

Ils ont tous deux rappelé comment Bec Frères, une filiale du groupe Fayat, avait quitté le chantier du musée des Confluences, à Lyon, en 2008, sans l’avoir mené à bien alors que l’entreprise avait remporté le marché.

Une situation que les deux élus mettent en parallèle avec celle du pont Simone Veil, que le groupement d’entreprises piloté par Razel-Bec, autre branche du groupe Fayat, est censé construire et sur lequel un désaccord avec la Métropole sur les conditions techniques va entraîner un retard d’un à trois ans, et un surcoût pouvant atteindre 18 millions d’euros (sur un marché de 70 millions d’euros).

Élu LREM à Mérignac, président de la commission transports à la Métropole, Gérard Chausset à ouvert le feu le premier : "je ne crois pas que Fayat, entreprise qui a creusé partout en Gironde, puisse ignorer les difficultés du lit de la Garonne. Ce pont ne pose pas de difficultés techniques particulières. Il y a une similitude avec l’histoire de Bec Frères à Lyon."

Un peu plus tard, c’est l’ancien président de la Communauté urbaine de Bordeaux, le PS Vincent Feltesse, l’homme qui a attribué le pont Veil à l’architecte néerlandais Rem Koolhaas, qui a remis le sujet sur le tapis : "je rejoins les propos de mon collègue, je suis moi aussi étonné. Des ponts, nous en avons fait plusieurs depuis 1993, le pont Mitterrand, puis le pont ferroviaire en 2005, le pont Chaban en 2013. En 2007 le chantier de Lyon Confluences avait été interrompu et Bec avait été indemnisé pour se retirer. Il y a dans ce dossier quelque chose d’incompréhensible".

Président de la Métropole, Alain Juppé a demandé à ses confrères s’il fallait "mettre Fayat sur une liste noire ?". Ce dernier espère que la médiation engagée depuis quelques jours, via le tribunal administratif, donnera de bons résultats.
Source : https://www.sudouest.fr/2018/07/06/...s-elus-de-bordeaux-metropole-5210833-2780.php


Retard du Pont Simone Veil à Bordeaux : Fayat avait prévenu des risques dès septembre

Le constructeur répond aux critiques d’élus de la Métropole.

Des élus métropolitains, en particulier ceux qui ne sont pas dans le groupe majoritaire, n’ont pas ménagé leurs critiques contre le groupe Fayat lors du conseil de Métropole vendredi dernier. Il est vrai que le chantier du pont Simone-Veil a été stoppé il y a quelques jours en raison d’un désaccord entre la Métropole et le constructeur sur les conditions techniques de sa réalisation…

[...]
Article complet : https://www.sudouest.fr/2018/07/11/...enu-des-le-mois-de-septembre-5223379-2780.php
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #16 ·
Dans une interview exclusive à 20 Minutes, le maire de Bordeaux fait le point sur sa politique en matière de mobilité sur l’agglomération…

[...]

Où en est-on sur le dossier du pont Simone-Veil, chantier sur lequel le constructeur Fayat est en difficulté ?

On a désigné un médiateur, on va arriver à une solution avant la fin de l’année je pense. Il est vraisemblable qu’on sera conduit à lancer une nouvelle consultation et donc qu’on aura deux ans de retard [soit 2022 au lieu de 2020].

[...]
Interview complète : https://www.20minutes.fr/bordeaux/2...eut-etre-sujet-programme-campagne-municipales
 

·
Registered
Joined
·
829 Posts
Indy G Regarde le forum pss sur Bordeaux, c'est la ville la plus active ...
et ton mépris pour cette ville montre que tu n'y as surement jamais mis les pieds, elle a nombre de grands projets et est une référence des différentes époques en urbanisme
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #20 ·
Bordeaux: Juppé annonce que la Métropole «repart à zéro» pour le pont Simone-Veil

Lors d'une interview exclusive à 20 Minutes, Alain Juppé avait annoncé début décembre un retard de deux ans pour la construction du nouveau pont Simone-Veil, qui reliera Bègles à Floirac. Pour expliquer ce retard, il précisait alors qu’il était « vraisemblable que la Métropole soit conduite à lancer une nouvelle consultation ». Lors d’un conseil de quartier qui s’est tenu ce mercredi soir à Bordeaux Bastide, le maire de Bordeaux a confirmé qu’un appel serait lancé pour trouver un nouvel opérateur, évoquant une livraison pour début 2023. La date initiale avancée pour la livraison du projet était 2020.

Alain Juppé a répondu en détail à la question d’un riverain concernant l’avancée du pont Simone-Veil, en revenant sur l’historique du projet. Il a rappelé que la Métropole avait lancé un appel d’offres qui avait abouti au choix du groupement du nom de Razel-Bac composé en partie du groupe Fayat « parce qu’il était le mieux disant, c’est-à-dire le moins cher et qu’il nous paraissait également techniquement compétent ».

Au bout de quelques mois, patatras, le groupement interrompt le chantier au motif que « la façon dont les piles du pont devait être construites n’est pas suffisamment sûre », précise le président de la Métropole bordelaise. Il réclame une modification du contrat donnant lieu à un surcoût de 18 millions d’euros sur un marché de 70 millions d’euros au total. « Juridiquement, je ne pouvais pas signer un avenant de ce montant-là, souligne Alain Juppé. L’entreprise qui suivait aurait pu dire “mais moi je suis moins chère” [quand on ajoute ces 18 millions d’euros] ».

Comment en est-on arrivé au blocage du chantier ? Le groupement d’entreprises estime que la Métropole « n’a pas suffisamment bien défini les conditions du projet » tandis que les services métropolitains « font valoir que l’entreprise a fait une proposition qu’elle n’était pas capable de tenir. »

Une médiation a été lancée pour clarifier les choses et elle vient de se terminer, raison pour laquelle le président de la Métropole s’exprime maintenant. Un accord a été trouvé et il se solde par la résiliation du marché. « Nous allons relancer une procédure, on repart à zéro, commente Alain Juppé. Voilà la raison de ce délai de deux ans que je regrette évidemment. » Il évoque début 2023 comme horizon de livraison de l’ouvrage.

« On va s’en sortir financièrement sans dommage puisque nous verserons le prix de ce qui a été fait [des superstructures ont été construites, des ouvrages métalliques]. On va le récupérer et on le mettra à disposition de la nouvelle entreprise. »
Source : https://www.20minutes.fr/bordeaux/2...nnonce-metropole-repart-zero-pont-simone-veil
 
1 - 20 of 21 Posts
Top