SkyscraperCity banner

1 - 20 of 1914 Posts

·
aghiles
Joined
·
10,971 Posts
Discussion Starter #1
...


Dédoublement de la RN1 entre Blida et Laghouat : 500 km de voie express d’ici à 2014

D’ici à 2014, l’Algérie disposera d’une voie express reliant Blida à Laghouat sur 461 km. C’est la finalité attendue du programme de dédoublement de la RN1 engagé par le ministère des Travaux publics afin de renforcer les capacités de cette route qui, au-delà de son importance locale, est vouée à constituer l’ossature de tout un maillage routier d’ici à 2025 et à se mettre, d’ici là, au cœur des échanges économiques Nord-Sud dans le cadre du programme du NEPAD. Pour ce, les capacités de cette route, à double vocation (locale et régionale), sont appelées à connaître une croissance avec l’instauration de deux fois deux voies sur les 500 km inscrits au programme de la tutelle « le dédoublement du reste de la RN1 jusqu'à Médéa sera opéré en fonction des budgets alloués par les futures lois de finances », nous dit M. Necib, directeur des routes au département de M. Ghoul.
En parfait connaisseur du dossier, M. Necib annonce que cette route connaît actuellement un phénomène de surcharge en raison de l’accroissement, ces derniers temps, de véhicules de transport de marchandises notamment ceux assurant l’acheminement de sable vers le nord « le poids lourd représente pas moins de 40% du trafic sur la RN1 », précisera-t-il en évoquant ainsi une agression continue des chaussées, provoquée notamment par l’insuffisance des voies. La multiplication des voies et une solution irrévocable.
Contacté hier pour nous exposer un état des lieux sur l’avancement de ce grand chantier de dédoublement, M. Necib précisera que sur les 461 km (entre Blida et Laghouat) inscrits par la tutelle, 90 km ont été dédoublés à travers trois wilayas. Sur ce total, 52 km se trouvent à Djelfa, 20 km à Laghouat et 9 km à Médéa, « le chantier est global mais son exécution incombe aux différentes DTP des wilayas concernées », annonce le directeur des routes. Aussi, 110 km sont en cours de réalisation ou en voie de lancement « il s’agit de 70 km à Médéa et 40 km à Laghouat », précise-t-il. Ces chantiers ont atteint différents taux de réalisation.
Le reste des 500 km, soit 270 km, sont inscrits au titre du nouveau programme quinquennal qui s’étalera de 2010 à 2014. Ce lot comprend un total de 108 km à Laghouat, 130 km à Djelfa, 30 km à Médéa et 2 km à Blida (entre autoroute Est-Ouest et la citadelle des Roses). Selon le représentant du département de M. Ghoul, le plus difficile des chantiers se trouve justement dans ce lot, notamment au niveau des gorges de la Chiffa : « Il sera question de dédoubler des tunnels, ce qui est plus difficile que les parties jusque-là dédoublées », confère M. Necib.
Ce chantier offre également l’opportunité pour employer les nouvelles techniques de réalisation de chaussées. Un chantier pilote a d’ailleurs été engagé au niveau du tronçon reliant Boughezoul à Berrouaghia sur 15 km : « Cette technique garantira un niveau de performance plus élevé, notamment par rapport à l’orniérage de la chaussée causé par le passage fréquent des poids lourds », atteste le directeur des routes qui précisera, au passage, que le phénomène de surcharge focalise l’intérêt du ministère des Travaux publics qui, en concertation avec d’autres ministères, veut mettre un terme à ce phénomène ou du moins essayer de trouver des solutions adaptables aux besoins exprimés.
A. Fadila

http://www.elmoudjahid.com/accueil/Nation/54523.html
...
 

·
aghiles
Joined
·
10,971 Posts
Discussion Starter #3
Mission : DÉDOUBLEMENT DE LA RN01 ENTRE LA CHIFFA
ET BOUGHZOUL SUR 125 KM




Fiche technique

- Étude de dédoublement de la route nationale RN01
(PK 53+000 – PK 177+600) en 2x2 voies avec TPC sur
125km entre la Chiffa et Boughzoul. Amélioration du tracé
pour vitesse du projet 80Km/h.
- 26km de voies supplémentaires pour les poids lourds
dans les sections présentant de forte pente.
- 22 échangeurs dénivelés avec longueur totale des
bretelles de 52km
- Contournement des agglomérations (El Hamdania,
Médéa, Ouzera, Berrouaghia, Seghouane, Moudjebeur,
Ksar el Boukhari, Boughzoul).
- 12km de chaussées latérales et 48km de rétablissement
des pistes.
- Volume totale de terrassement : 21.890.000m3 (déblais et
remblais).
- 72 ouvrages d’art non courants et 32 viaducs.
- 3 tunnels de double tube de longueurs : 950m, 1800m et
200m
- 7 galeries de secours et équipements de sécurité.
- Poste de contrôle et d’entretiens des tunnels.
- 5,5km de murs de soutènement.
- Ouvrages de drainage : 480 buses et 32 dalots.
- 20 Passages pour la faune.

L’étude de modernisation comprend trois phases :

- Phase 1: Etude Préliminaire. Elaboration des Variantes.
Analyse du tracé existant de la RN01, étude de trafic,recherche et élaboration des variantes
- Phase 2: Etude D'avant Projet Sommaire.
Etude Technique Sommaire (Etude sommaire de tracé pour chaque variante avec établissement, Etude géotechnique et géologique, Etude hydrologique, Devis estimatif et
Quantitatif, Etude comparative des variantes), Etude d'Impact sur l'Environnement et Evaluation Economique du Projet.
- Phase 3: Etude D'avant Projet Détaillé et élaboration du
Dossier d’Appel d’Offres

(Travaux Topographiques Etude Géotechnique, Etude Hydrologique, Etude du Tracé,
Dossier des contraintes et parcellaire. Calculs structurels des OAs et des tunnels, Rapport des risques et équipements des tunnels et Rapport Technique et DAO du
projet (Lot Routes, Lot Ouvrages D'art et Lot Tunnel).
- Elaboration d’une vidéo sur toute l’emprise du projet.
Les priorités de l’étude sont données en fonction de la facilité
progressive du relief.
- Section 1. Berrouaghia - Boughzoul. L=76 km
- Section 2. El Hamdania - Berrouaghia. L=31 km
- Section 3. La Chiffa - El Hamdania. L=14 km


VIADUC EL HAMDANIA




PONTS EN ARC ENTRE TUNNELS. GORGES DE LA CHIFFA

http://www.tec-cuatro.es/FICHAS/FRA/02_CARRETERAS/5fra.pdf
...
 

·
aghiles
Joined
·
10,971 Posts
Discussion Starter #5
Médéa : Dédoublement de la voie Chiffa - Berrouaghia




Le premier tronçon de la voie dédoublée reliant la Chiffa à Berrouaghia, sur une longueur de 52km, sera mis en chantier au courant du mois de janvier 2012, selon un responsable de la direction des travaux publics de Médéa, qui a rappelé, à cette occasion, que ce projet stratégique s'inscrit dans le cadre du schéma directeur national des routes, en soulignant également l'impact de cette infrastructure de base dans le domaine socio-économique de la région. Ce projet permettra aussi d'assurer une meilleure fluidité du trafic routier estimé à 20.000 véhicules par jour. La seconde section Berrouaghia - Seghouane, un linéaire d'une vingtaine de km, ayant nécessité viaducs et ouvrages d'art, a permis de mettre fin aux points accidentogènes à l'origine de plusieurs drames. Et les automobilistes se félicitent des normes et critères observés, notamment la pose de bitume de qualité hautement supérieure. Le tronçon Berrouaghia-Khemis Miliana , d'une longueur de 120 km, dont l'étude est en cours, viendra compléter le maillage de ce réseau structurant de 230 km, dans le prolongement du plan quinquennal 2010-2014. Il ouvrira également des liaisons avec la wilaya de Aïn-Defla. Dans la même optique, la direction des travaux publics de Médéa a clôturé 122 opérations inscrites entre 2005-2011, parallèlement à 16 autres actuellement au taux de 97%, entre autres, un linéaire de 40 km reliant Berrouaghia-Hannacha, la modernisation de 45 km de routes nationales, notamment la RN 64 reliant Ouled Brahim à El Omaria, ainsi que 20 km de chemins communaux. Au total, entre 1999-2009, 390 km de routes nationales, 598 km de CW, 887 km chemins communaux, 11 ouvrages d'art, la réalisation de 11 maisons cantonnières, l'aménagement de trémies, carrefours, échangeurs de bretelles, confortement et modernisation, on indique encore que le réseau routier dans la région s'est élargi par la construction de plusieurs tronçons, permettant un meilleur désenclavement des zones rurales.
A. Missoumi

http://www.lemaghrebdz.com/lire.php?id=41810
 

·
Versailles-el Harrach
Joined
·
1,045 Posts
merci aghiles pour la vidéo
justement je me demandais comment il allait faire pour dédoubler au niveau des gorges de la chiffa.
 

·
Moderator
Joined
·
28,314 Posts
Algérie - Lancement imminent des travaux de dédoublement du tronçon Chiffa-Berrouaghia

Le ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, a annoncé, lundi à Médéa, le lancement "imminent" des travaux de dédoublement du tronçon la Chiffa-Berrouaghia sur la route nationale1 (RN1).

"Les travaux de dédoublement du tronçon la Chiffa-Berrouaghia entreront, dans les tout prochains jours, dans leur phase de réalisation effective après l’approbation, lors du dernier conseil des ministres, de ce mégaprojet structurant", a indiqué M. Ghoul au cours d’une visite de travail dans la wilaya.

......

Selon le ministre, un nouveau couloir sera aménagé en parallèle à l’ancien tracé pour éviter la fermeture, durant la durée des travaux de cet axe routier stratégique reliant le Nord et le Sud du pays. (APS)
Source : maghrebemergent.info
 

·
aghiles
Joined
·
10,971 Posts
Discussion Starter #10
^^




Ghoul annonce le lancement "imminent" des travaux de dédoublement du tronçon routier Chiffa-Berrouaghia



Le ministre des Travaux publics, M. Amar Ghoul, a annoncé, lundi à Médéa, le lancement "imminent" des travaux de dédoublement du tronçon la Chiffa-Berrouaghia sur la route nationale1 (RN1). "Les travaux de dédoublement du tronçon la Chiffa-Berrouaghia entreront, dans les tout prochains jours, dans leur phase de réalisation effective après l’approbation, lors du dernier conseil des ministres, de ce mégaprojet structurant", a indiqué M. Ghoul au cours d’une visite de travail dans la wilaya.

Le ministre a précisé, à cet égard, que son département a, d’ores et déjà, instruit le consortium d'entreprises de réalisation de ce projet routier pour entamer l'installation des chantiers de réalisation.

Le tronçon routier la Chiffa-Berrouaghia, d’un linéaire global de 80km, est la section la plus délicate du projet de modernisation de la RN 1, a souligné le ministre, relevant cependant la détermination de l’Etat algérien à mener à terme ce projet de portée stratégique pour de nombreuses régions du pays. D'un coût estimatif de l’ordre de 85 milliards de DA pour un délai de réalisation de 36 mois, le projet a été confié à l’entreprise chinoise CSCEC.

Deux entreprises algériennes spécialisées dans la réalisation des ouvrages d’art, en l’occurrence la SAPTA et l’ENGOA, font également partie du consortium d’entreprises en charge de la réalisation de ce projet. Le suivi et l’assistance à la maîtrise des ouvrages d’art seront assurés respectivement par les entreprises SAETI (Algérie),

SNC Lavalin (Canada) et le BET DESSAU SOPRANE (Canada). Selon le ministre, un nouveau couloir sera aménagé en parallèle à l'ancien tracé pour éviter la fermeture, durant la durée des travaux de cet axe routier stratégique reliant le Nord et le Sud du pays. Outre six tunnels prévus en différents endroits du nouveau tracé, une centaine d’ouvrages d’art, dont près de 25 ponts et viaducs seront réalisés tout au long de cette section. M.Ghoul a procédé, par ailleurs,

lors de cette visite à la mise en service du projet de modernisation de la RN 62 reliant la ville de Berrouaghia à Hannacha, à l’inspection du projet de dédoublement de la section de la RN1 reliant Laghouat à Ksar El Boukhari et du projet de réhabilitation de la RN 64 qui fait la jonction entre la RN 60A et la RN 18 desservant les communes de Sidi Naamane et Ouled Deid. Il a été également procédé au lancement des travaux de réhabilitation du chemin de wilaya 92 reliant la ville de Tablat à la limite de la wilaya de Bouira.


http://www.letempsdz.com/content/view/72313/1/
 

·
Registered
Joined
·
21,857 Posts
Bonne nouvelle que le projet se réalise enfin
 

·
Registered
Joined
·
158 Posts
Pour plus d'un milliard de dollars
Le dédoublement d'une partie de la RN 1 confié au chinois CSCEC


Nouveau contrat pour CSCEC dans les travaux publics en Algérie. Le groupe public chinois de BTP a obtenu le contrat de réalisation du dédoublement de la RN 1, entre la Chiffa et Berrouaghia, sur 80 km, pour 85 milliards de dinars (1,1 milliard de dollars). L’annonce a été faite ce lundi 2 avril lors de la visite à Médéa du ministre des Travaux publics Amar Ghoul. Ce dernier a annoncé le lancement « imminent » des travaux de dédoublement de ce tronçon difficile et important pour la fluidité du trafic entre la capitale et les villes du sud. « Les travaux de dédoublement du tronçon la Chiffa‑Berrouaghia entreront, dans les tout prochains jours, dans leur phase de réalisation effective après l’approbation, lors du dernier conseil des ministres, de ce mégaprojet structurant », a indiqué M. Ghoul, selon des propos rapportés l’APS.

Le ministre a précisé, à cet égard, que son département a d’ores et déjà instruit le consortium d’entreprises de réalisation de ce projet routier pour entamer l’installation des chantiers de réalisation. Le tronçon routier la Chiffa‑Berrouaghia, d’un linéaire global de 80 km, est la section la plus délicate du projet de modernisation de la RN 1, a souligné le ministre. Cette section se caractérise par un terrain accidenté qui nécessitera d’importants terrassements et la réalisation de ponts et de tunnels.

D’un coût estimatif de l’ordre de 85 milliards de DA pour un délai de réalisation de 36 mois, le projet a été confié à l’entreprise chinoise CSCEC. Deux entreprises algériennes spécialisées dans la réalisation des ouvrages d’art, en l’occurrence la SAPTA et l’ENGOA, font également partie du consortium d’entreprises en charge de la réalisation de ce projet. Le suivi et l’assistance à la maîtrise des ouvrages d’art seront assurés respectivement par les entreprises SAETI (Algérie), SNC Lavalin (Canada) et le BET DESSAU SOPRANE (Canada). Aucun détail n’a été donné sur les conditions d’attribution de ce projet : le consortium formé par CSCEC et les deux entreprises algériennes l’a‑t‑il obtenu de gré à gré ?

Selon le ministre, un nouveau couloir sera aménagé en parallèle à l’ancien tracé pour éviter la fermeture, durant la durée des travaux de cet axe routier stratégique reliant le nord et le sud du pays. Outre six tunnels prévus en différents endroits du nouveau tracé, une centaine d’ouvrages d’art, dont près de 25 ponts et viaducs seront réalisés tout au long de cette section. Le groupe CSCEC a obtenu fin 2011 la réalisation de la grande mosquée d'Alger pour un milliard d'euros. Il est en charge de la construction du futur centre des conférences d'Alger pour 500 millions d'euros.
http://www.tsa-algerie.com/economie...de-la-rn-1-confie-au-chinois-cscec_20163.html
 

·
Registered
Joined
·
5,400 Posts
Ould Kablia, Ghoul et Rahmani construiront une nouvelle autoroute
Dimanche 08 Avril 2012

Les Ministères de l'Intérieur, des Travaux publics et de l'Aménagement du territoire organisent aujourd'hui à Blida une rencontre sur le projet de la pénétrante autoroutière Nord/Sud totalisant 1013 km. Elle traversera les wilayas de Blida, Médéa, Djelfa, Laghouat et Ghardaïa. Cette journée se tient à la veille du démarrage effectif des travaux du tronçon autoroutier entre la Chiffa et Berrouaghia, qui constitue la partie la plus complexe de ce grand projet. Cette manifestation s'adresse aux autorités locales, aux institutions et secteurs concernés ainsi qu'aux bureaux d'études, laboratoires et entreprises de réalisation. Elle s'inscrit également dans le cadre de la coordination intersectorielle en présence de Daho Ould Kablia, Amar Ghoul et Cherif Rahmani.
Source : http://www.lexpressiondz.com/autres/de_quoi_jme_mele/151570-ould-kablia-ghoul-et-rahmani-construiront-une-nouvelle-autoroute.html
 

·
Registered
Joined
·
21,857 Posts
Lancement des TRAVAUX de l’autoroute Nord-Sud : Un projet d’envergure continentale


Le ministre des Travaux Publics, M. Amar Ghoul, accompagné du ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, M. Cherif Rahmani, a annoncé, hier, à Blida le démarrage effectif des travaux de dédoublement du tronçon la Chiffa- Berrouaghia sur la route nationale1 (RN1) après l’approbation, lors du dernier Conseil des ministres, de ce mégaprojet structurant.
Lors d’une journée d’information sur le grand projet structurant de la pénétrante autoroutière Nord-Sud, M. Ghoul a expliqué que «ce tronçon, d’un linéaire global de 90 km, constitue la partie la plus complexe de ce grand projet d’un linéaire de 3.000 km.»
Le ministre a indiqué que ce projet a des dimensions nationales et continentales, puisqu’il relie l’Algérie au continent africain jusqu’au Niger, Nigeria et le Tchad. Il a relevé la détermination de l’Etat algérien à mener à terme ce projet de portée stratégique pour de nombreuses régions du pays.
D'un coût estimatif de l’ordre de 85 milliards de dinars, pour un délai de réalisation de 36 mois, le projet a été confié à l’entreprise chinoise Cscec. Deux entreprises algériennes spécialisées dans la réalisation des ouvrages d’art, en l’occurrence la Sapta et l’Engoa, font également partie du consortium d’entreprises en charge de la réalisation de ce projet. Le suivi et l’assistance à la maîtrise des ouvrages d’art seront assurés respectivement par les entreprises Saeti (Algérie), SNC Lavalin (Canada) et le BET Dessau Soprane (Canada). Pour M. Ghoul, ce partenariat entre les entreprises algériennes et étrangères entre dans le cadre de l’acquisition du savoir-faire qui est très important pour les nouvelles compétences.
Le ministre a, dans ce sens, félicité les jeunes compétences algériennes dans son secteur qui sont, selon lui, d’ordre de 5.000 cadres et techniciens et 100.000 salariés en tant que main-d’œuvre. Il a aussi mis en exergue les bureaux d’études et laboratoires nationaux qui se spécialisent de plus en plus dans ce domaine. Selon le ministre, ce tronçon sera doté de six tunnels prévus en différents endroits du nouveau tracé, une centaine d’ouvrages d’art et 76 grands viaducs seront réalisés tout au long de cette section. Par ailleurs, le ministre a indiqué que les deux autres autoroutes Nord-Sud concerneront l’est et l’ouest du pays. Skikda sera ainsi reliée à Djanet, tandis qu’Oran atteindra Bordj Badji Mokhtar, aux frontières maliennes. Pour les aires de repos et de services, chaque wilaya a pris ses dispositions pour prendre en charge ce volet. Concernant l’expropriation des terrains, M. Ghoul a affirmé que «toutes les mesures sont prises pour l’identification et le recensement des terrains afin que chaque propriétaire soit indemnisé.» Dans le cadre de la réalisation de l’autoroute Est-Ouest, le ministre a souligné que son département a procédé à l’indemnisation de 95% des cas.
Le ministre a déjà déclaré que son département a, d’ores et déjà, instruit le consortium d'entreprises de réalisation de ce projet routier pour entamer l'installation des chantiers de réalisation. De son côté, M. Rahmani a déclaré que «ce projet traverse le parc national de la Chiffa qui est un des parcs naturel les plus riches en biodiversité en espèces animale et végétale.»
Il a ajouté qu’ «il y a des études d’impact pour préserver toutes les espèces et leurs intégrité environnementale. On n’a pas uniquement le souci de protéger ou de respecter, mais aussi le souci de développer et de promouvoir. Chacun de nous sait que ce tronçon est touristique ou des milliers de familles se dirigent vers ce parc afin de se reposer. Dans ce cadre-là, il y a tout un programme de développement touristique qui permet de relier la Chiffa à Alger en une heure de temps.»

Source : Elmoudjahid
 

·
Registered
Joined
·
819 Posts
Elle reliera Blida à Ghardaia, une autoroute nord-sud sur plus de 1000km

Une journée d’information sur le méga projet de la pénétrante autoroutière nordsud a été organisée, hier, à Blida, en présence du ministre des Travaux publics, Amar Ghoul, et Cherif Rahmani, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement. L’occasion était de présenter le projet dans ses différentes dimensions : socio-économique, environnementale et touristique.
Le projet de la pénétrante s’étend de la wilaya de Blida jusqu’à Ménéa, dans la wilaya de Ghardaïa, sur un linéaire de 1.013 km. M. Ghoul qualifie le projet de «défi majeur» compte tenu de sa complexité notamment au niveau du tronçon Chiffa-Berrouaghia sur la RN1. Ce tronçon occupera le gros du projet, selon le ministre.
Il précise, à cet effet, que son département a instruit le consortium d’entreprises de réalisation de cette partie du projet qui est de 53 km, sans compter les échangeurs et évitements s’y imposant. D’un coût estimatif de l’ordre de 85 milliards DA pour un délai de réalisation de 36 mois, le projet a été confié à l’entreprise chinoise CSCEC. Des entreprises algériennes spécialisées dans la réalisation des ouvrages d’art, telles que Sapta et l’ENGOA, font également partie du consortium d’entreprises en charge de la réalisation.

Le suivi et l’assistance à la maîtrise des ouvrages d’art seront assurés respectivement par les entreprises Saeti (Algérie), SNC Lavalin (Canada) et BET Dessau Soprane (Canada). Outre six tunnels prévus en différents endroits du nouveau tracé, une centaine d’ouvrages d’art, dont près de 25 ponts et viaducs, seront réalisés tout au long de cette section. Quelle est la part des entreprises nationales dans le projet ? A cette question, le ministre affirme qu’un contrat est conclu avec le groupe chinois et que la répartition des segments se fera au fur et à mesure.
LE VADE-MECUM DE AMAR GHOUL
Pour le ministre, «le plus important est d’acquérir le savoir-faire. Les entreprises nationales, publiques fussent-elles ou privées, sont aujourd’hui qualifiées et ont atteint des normes mondiales. Les bureaux d’études aussi», dira M. Ghoul. En termes d’encadrement, il cite le nombre de 5.000 cadres spécialistes en ouvrages d’art et plus de 100.000 manoeuvres qualifiés, opérant dans différents projets.

L’administration s’est, elle aussi, adaptée à l’exécution des projets, souligne encore le ministre. A ce propos, il affirme que pour les besoins du projet, les volets expropriation de terrains, transfert des réseaux de gaz et d’électricité sont d’ores et déjà pris en charge. Insistant sur l’axe Chiffa-Berrouaghia, le ministre reconnaît que «le projet est, certes, compliqué mais, avec la coordination et la cohérence entre différents intervenants, le défi sera relevé».
Le projet de la pénétrante nord-sud ne se termine pas à Ménéa puisqu’il se prolongera jusqu’à la frontière malienne, totalisant quelque 3.000 km, indique le ministre. Deux autres pénétrantes, est-sud et ouest-sud, figurent également dans le vade-mecum de Amar Ghoul. La première reliera Skikda et Djanet sur la RN3 et la seconde entre Oran et Adrar sur la RN6
De son côté, le ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, M. Cherif Rahmani, soutient que les projets en question entrent dans le sillage du schéma directeur portant aménagement du territoire à horizon 2030. M. Rahmani souligne, au sujet de la pénétrante nord-sud, qu’elle reliera deux nouvelles villes, Boughezoul et Ménéa en l’occurrence, et «apportera une valeur ajoutée pour chaque région. Nous ne voulons rien laisser au hasard», a-t-il soutenu.

M. Kechad
(A mon avis il faudrait profiter de ces travaux pour insérer une ligne de chemin de fer! Futurs thread en perspective)

http://www.algerie360.com/algerie/e...a-une-autoroute-nord-sud-sur-plus-de-1000-km/
 

·
Registered
Joined
·
5,400 Posts
Elle reliera Blida à Ghardaia, une autoroute nord-sud sur plus de 1000km



(A mon avis il faudrait profiter de ces travaux pour insérer une ligne de chemin de fer! Futurs thread en perspective)

http://www.algerie360.com/algerie/e...a-une-autoroute-nord-sud-sur-plus-de-1000-km/
Ce n'est que du vent, il ya ni pénétrante ni rien, il s'agit juste du projet de traversée de la chiffa sur 30 km qui traine dans les cartons depuis quelques années qui va peut être démarrer tout le reste n'est que du blabla pré electoral
 

·
Registered
Joined
·
21,857 Posts
Ce n'est que du vent, il ya ni pénétrante ni rien, il s'agit juste du projet de traversée de la chiffa sur 30 km qui traine dans les cartons depuis quelques années qui va peut être démarrer tout le reste n'est que du blabla pré electoral
Pourquoi Blabla?
Il y a bien des sections dont le doublement est en cours ou achévé
Entre Ksar EL Boukhari et Djelfa en particulier
 

·
Registered
Joined
·
5,400 Posts
Pourquoi Blabla?
Il y a bien des sections dont le doublement est en cours ou achévé
Entre Ksar EL Boukhari et Djelfa en particulier
C'est pour ça que c'est blabla, si tu écoute la radio ou lit les journaux, ça parle d'un autoroute de 1000 Km (certains parlement même de 3000 Km), alors que nous on sait qu'il ne s'agit pas d'autoroute mais simplement d'un dédoublement, dont certains tronçons sont près, donc au final il s'agit simplement des 50 Km des gorges de la Chiffa...

P.S : je viens de revoir la carte, le trançon des georges de la Chiffa c'est à peine 20 Km !
 
1 - 20 of 1914 Posts
Top