Skyscraper City Forum banner
1 - 20 of 150 Posts

·
Premium Member
Joined
·
16,254 Posts
Discussion Starter · #1 ·
http://www.lesechos.fr/finance-marc...pour-eviter-une-nouvelle-faillite-1028050.php

Il n'y a pas qu'en Europe que l'on voit des crises de la dette, le plus gros exemple en ce moment est celui de l'Argentine.

L'Argentine, pour moi c'est ce que deviendrait la France si Hollande tenait ses promesses.

Les Echos said:
L’Argentine n’a plus que 48 heures pour éviter une nouvelle faillite


Les négociations à New-York avec les fonds vautours sont dans l’impasse. Buenos Aires refuse toujours un face-à-face avec ses ennemis.

A deux jours de la date fatidique du 30 juillet, le risque de faillite de l’Argentine n’a jamais été aussi élevé. Les négociations avec les fonds vautours sont dans l’impasse et la course contre la montre du gouvernement argentin se poursuit afin d’éviter un défaut de paiement. Mercredi sera le dernier jour possible pour payer les détenteurs de d’obligations argentines, ou « holdins », qui ont accepté de restructurer leurs créances avec un rabais de 65% suite à la faillite argentine de 2001. Or l’Argentine n’a plus le droit de les payer, car le juge de New-York Thomas Griesa a bloqué ces versements et imposé à Buenos Aires de payer d’abord 1,3 milliard de dollars aux fonds spécultatifs Eliott et Aurelius, ces « holdouts », qui ont racheté à bas prix leurs obligations, refusé les offres de restructurations et réclament aujourd’hui 100% de leur mise......

En savoir plus sur:

http://www.lesechos.fr/finance-marc...elle-faillite-1028050.php?dGmdwh5v3CRkDkAt.99
 
Joined
·
7,701 Posts
Dans la zone ALENA (Canada Etats-Unis Méxique) les gringos ont gagné quasiment tout les procès intentés contre eux et tout ceux qu'ils ont intenté aux deux autres partie depuis plus de 20 ans.
Des procès de ce type:

"dans le cadre de l’Alena (Accord de libre échange nord-américain) le Québec avait été condamné à payer 250 millions de dollars à une entreprise pour avoir interdit la fracturation hydraulique."

Petit avant-goût de ce qui nous attend avec le Traité transatlantique en cours de négociation?
Comme disent les Argentins: Basta Buitres!
 

·
Premium Member
Joined
·
16,254 Posts
Discussion Starter · #3 ·
Je parlais surtout de l'Argentine dans mon post :p. Il me semble qu'il y a déjà un thread sur le traité transatlantique par là.
 

·
Premium Member
Joined
·
16,254 Posts
Discussion Starter · #4 ·
http://www.latribune.fr/actualites/...000841881/argentine-h-48-avant-le-defaut.html

C'est au tour de La Tribune de s'y mettre

La Tribune said:
Argentine : H-48 avant le défaut

L'Argentine a bien versé les 500 millions de dollars d'intérêts dus avant le 30 juillet à ses créanciers restructurés. Mais la somme est bloquée entre les mains du juge new yorkais, qui fait pression pour que Buenos Aires paye la somme de 1,3 milliard de dollars aux fonds vautours qui ont refusé la restructuration de 2001.
sur le même sujet

L'heure tourne. Il ne reste en effet plus que 48 heures pour l'Argentine avant un deuxième défaut sur sa dette en moins de quinze ans, au terme d'une lutte qui dure depuis des années contre des fonds spéculatifs....
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,714 Posts
Que les fonds vautours crèvent avec leurs créances. Je ne vois d'ailleurs pas bien comment un juge new-yorkais peut s'ingérer dans une affaire intérieure de l'argentine. Que le président des USA négocie avec la présidente Argentine peut se comprendre mais la justice américaine n'est pas compétente. Même chose pour les banques britanniques et l'état islandais.
 

·
Registered
Joined
·
18,895 Posts
Enfin le défaut, ça leur pendait au nez comme pour la Grèce.
Il ne faudrait tout de même pas faire passer l'Etat argentin pour une victime alors qu'ils ont joué à socialand pendant des années, avec dépenses étatiques et endettement à l'oeil.
L'Amérique du sud est vraiment un continent pourri sur le plan politique. Avec l'Afrique, c'est un continent de victimes, il ne faut pas s'étonner du résultat.
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,714 Posts
Dans cette histoire, les victimes sont ceux qui ont accepté le plan de restructuration et les coupables sont les fonds vautours. C'est donc aux premiers de s'attaquer aux seconds quitte à utiliser des moyens très persuasifs. On risque quoi aux USA si on tabasse un trader ?
 

·
Banned
Joined
·
4,923 Posts
Pourri dans le sens où certains n'ont essayé de ne pas donner leur cul aux américains? J'aimerais bien que plus de pays soient pourris sur le plan politique alors, notamment en Europe. L'Amérique Latine, c'est un des continent où on a vu sortir le plus de leaders, le plus d'écrivains politisés intéressants depuis la seconde guerre mondiale. Ils sont largement au dessus de l'Afrique ou de l'Asie, c'est incomparable.
 

·
Premium Member
Joined
·
16,254 Posts
Discussion Starter · #10 ·
Que les fonds vautours crèvent avec leurs créances. Je ne vois d'ailleurs pas bien comment un juge new-yorkais peut s'ingérer dans une affaire intérieure de l'argentine. Que le président des USA négocie avec la présidente Argentine peut se comprendre mais la justice américaine n'est pas compétente. Même chose pour les banques britanniques et l'état islandais.
Pour clarifier l'Argentine emprunte de l'argent et ne paye pas sa dette.

Des créanciers acceptent une décote de leurs crédits mais pas tous, déjà j'ai un problème quand on les qualifie de "fonds vautours", c'est très PCF comme expression. Personnellement je vois plutôt le gouvernement Argentin comme un "état cas-social".

Ensuite la justice américaine a ici son mot à dire, je vais expliquer pourquoi:

L'Argentine n'a pas l'argent pour emprunter sur son marché intérieur. Ils sont obligés d'emprunter à l'étranger. S'ils refusent de rembourser leurs investisseurs alors ces derniers peuvent poursuivre l'état en justice de la façon suivante:

- Ils ne peuvent pas formelement forcer l'Argentine à les rembourser
- Ils peuvent formelement interdire aux autres créanciers Américains de préter de l'argent jusqu'à remboursement de la dette.

L'état Argentin ne pouvant pas se financer sur son marché intérieur, cela équivaut de fait à une obligation de remboursement sous peine de faillite immédiate.
 
  • Like
Reactions: Substructure

·
Moderator
Joined
·
16,843 Posts
Tu aurais pu changer le nom de ton thread par "Nouvelle Crise financière en Argentine" :runaway:

Je rappelle quand même que l'Argentine a été en faillite il y a pas plus tard que 25 ans!
Et qu'elle s'en remet à peine..

Comme quoi on n'apprend jamais de nos erreurs :eek:hno:
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,714 Posts
Des créanciers acceptent une décote de leurs crédits mais pas tous,
Donc, tant mieux pour ceux qui acceptent et tant pis pour les autres.

Ensuite la justice américaine a ici son mot à dire, je vais expliquer pou
- Ils ne peuvent pas formelement forcer l'Argentine à les rembourser
- Ils peuvent formelement interdire aux autres créanciers Américains de préter de l'argent jusqu'à remboursement de la dette.

L'état Argentin ne pouvant pas se financer sur son marché intérieur, cela équivaut de fait à une obligation de remboursement sous peine de faillite immédiate.
Pour résumer: l'argent que les autres créanciers versent à l'Argentine pour restructurer sa dette doit servir en premier à rembourser les fonds vautours.
Désolé, j'appelle cela du racket. A cause de ces gus, cela va se terminer par un défaut de paiement et donc la perte de créances pour tout le monde.
 

·
Premium Member
Joined
·
16,254 Posts
Discussion Starter · #14 ·
Donc, tant mieux pour ceux qui acceptent et tant pis pour les autres.
Non, personne n'est forcé d'accepter une décote de ses crédits. C'est une mentalité d'assisté de vouloir imposer l'inverse.


Pour résumer: l'argent que les autres créanciers versent à l'Argentine pour restructurer sa dette doit servir en premier à rembourser les fonds vautours.
Désolé, j'appelle cela du racket. A cause de ces gus, cela va se terminer par un défaut de paiement et donc la perte de créances pour tout le monde.
Non car même si l'Argentine fait défaut de paiement la dette ne sera quand même pas barrée, c'est ce qui c'est passé en 2001.

L'époque des emprunts irresponsables se finie, dans la même catégorie et plus près de chez-nous:

http://www.comptes-publics.fr/2014/...-donne-raison-letat-contre-les-collectivites/

C'est fini cette époque où les politiques pouvaient faire n'importe quoi avec l'argent public, la crise Argentine est symptomatique de cette culture.

La dette doit se renégociée, et c'est soumis à la volonté des préteurs et l'emprunteur doit avoir des arguments... la Grèce a restructuré sa dette avec succès mais suite à une politique d'austérité sans précédent, l'Argentine ne faisant pas l'effort mais a en plus organisé sa propre insolvabilité.
 
  • Like
Reactions: Substructure

·
Registered
Joined
·
18,895 Posts
Tu aurais pu changer le nom de ton thread par "Nouvelle Crise financière en Argentine" :runaway:

Je rappelle quand même que l'Argentine a été en faillite il y a pas plus tard que 25 ans!
Et qu'elle s'en remet à peine..

Comme quoi on n'apprend jamais de nos erreurs :eek:hno:
Le seul pays sud-américain a avoir appris de ses erreurs est le Chili.
Pays le plus stable et prospère d'Amérique du sud, plus haut PIB par tête de l'Amérique du sud hors Guyane française, croissance continue (encore 4% en 2013), dette faible (4% du PIB), taux de pauvreté de 11% (15% en France), et un chômage qui est monté à 6% avec la crise au lieu des 10 à 15% des pays socialisants.
Il faut dire que le Chili revient de très loin (années 70), ça les a vacciné de l'interventionnisme plus qu'aucun autre pays sud-américain.
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,714 Posts
Non, personne n'est forcé d'accepter une décote de ses crédits. C'est une mentalité d'assisté de vouloir imposer l'inverse.
Disons que c'est une méthode un peu brutale mais rappelle toi la manière dont le Roi Philippe IV le Bel a remboursé sa dette envers les Templiers: les fameux fonds spéculatifs n'ont pas vraiment à se plaindre.

Je peux te dire que si c'était la France qui se retrouvait aux prise avec des fonds vautour et que j'étais au pouvoir, j'utiliserais des moyens très persuasifs pour amadouer les dirigeants de ces fonds à abandonner leurs créances. La DGSE a largement les moyens de le faire. Je sais, c'est dégueulasse et c'est de l'abus de pouvoir mais dans la finance, tous les coups sont permis.
 

·
Registered
Joined
·
18,895 Posts
Mais c'est un super idée ça ! Je vais faire pareil, faire crédit à l'oeil auprès de banques pour m'acheter une superbe villa et une Ferrari, puis me plaindre que ça coûte de l'argent, me faire passer pour une victime, et les appeler "fonds vautour". Je paierai alors un tueur à gage pour discrètement amadouer les banques d'abandonner mes créances, en prétextant qu'avec la finance, tous les coups sont permis.

C'est une idée tellement irresponsable appliquée à une logique tellement irresponsable que ça va plaire à toutes les victimes névrosées de la planète. :)

Plus sérieusement : celui qui n'aime pas la finance commence déjà par ne pas se mettre sous leur tutelle, et préserver son indépendance financière. Ca commence par une gestion saine, sinon on a que ce que l'on mérite; l'argent ne pousse pas sur les arbres.
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,714 Posts
Mais c'est un super idée ça ! Je vais faire pareil, faire crédit à l'oeil auprès de banques pour m'acheter une superbe villa et une Ferrari, puis me plaindre que ça coûte de l'argent, me faire passer pour une victime, et les appeler "fonds vautour". Je paierai alors un tueur à gage pour discrètement amadouer les banques d'abandonner mes créances, en prétextant qu'avec la finance, tous les coups sont permis.
Tu n'a donc toujours pas compris que la finance c'était la loi de la jungle et pas le monde des bisounours ?
Tu t'imagine que des dirigeants élus vont aller se mettre à genoux devant des financiers pour implorer le droit d'éduquer et de soigner leur population ?

Rappelle toi que dans le cas de dette difficile à rembourser, c'est la loi du plus fort qui s'applique. Si tu ne peux pas agir ainsi face à un banquier, c'est parce que tu n'est pas aussi puissant que lui. Demande toi comment les grosses entreprises renégocient leurs dettes...
 

·
Registered
Joined
·
18,895 Posts
Il n'y a nul besoin de faire appel à la finance pour éduquer et soigner sa population. D'une part, le privé fait ça bien mieux et bien moins cher (voir le budget de la Sécu et de l'Education nationale par rapport à leur performance). D'autre part, même s'ils veulent absolument le contrôle sur ça, c'est du quasi régalien, ça se paye avec pas grand chose.

On fait appel à la finance quand on commence à vouloir tout contrôler dans la société, et que ça coûte des sous. Les rappels à l'ordre des créanciers sont un bon retour de baton, et pour le dire franchement, un garde-fou.
 
1 - 20 of 150 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top