SkyscraperCity Forum banner
1 - 3 of 3 Posts

· Registered
Joined
·
6,525 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Niederwalddenkmal - Die Wacht am Rhein -
Rüdesheim am Rhein
39m
1883





-------------------------------------------------------------

Hermannsdenkmal - Detmold
54m
1875






-------------------------------------------------------------

Kyffhäuserdenkmal , près de Bad Frankenhausen
65m
1896






-------------------------------------------------------------

Deutsches Eck - Koblenz
1897
41 m



-------------------------------------------------------------

Völkerschlachtdenkmal - Leipzig
1913
91 m







-------------------------------------------------------------

Porta Westfalica - près de Minden
1896
61,5 m







-------------------------------------------------------------


Walhalla - près de Regendburg
1841
60 m











-------------------------------------------------------------

Befreiungshalle - près de Kelheim
1865
66 m







 

· Registered
Joined
·
6,525 Posts
Discussion Starter · #5 ·
sussucre said:
y'a pas à dire, c'est du brutal ! encore à fond ancré dans le romantisme nationnaliste allemand, la gloire au grand peuple...surtout après la victoire de 1870... la classe.
nous avions le meme nationnalisme, mais vachement détourné au niveau architectural; pas de mausolé de la sorte. par contre églises et monuments officiels à profusion dans ce meme delire: sacré coeur, madeleine, basiliques, statues géantes etc.
le style allemand me fait penser à l'arc de triomphe dans le principe, ou bien mieux: au projet du monument à la gloire de napoleon prevu initialement dans la cours du louvre, sorte de pyramide à gradin en pierre....à la place de la pyramide !
:dj:
oui j'ai pensé à la même chose

voilà le projet du monument à la gloire de la Révolution (pas de Napoléon ;) )



Louis-Ernest Lheureux
Monument à la gloire de la Révolution française, vue prise à vol d'oiseau

C'est sur l'emplacement symbolique du Palais des Tuileries incendié lors de la Commune de 1871 que le Conseil municipal de Paris proposa en 1886 d'élever un monument à la mémoire de la Révolution française. Le peu d'empressement du gouvernement fit capoter l'entreprise alors que de nombreux architectes avaient déjà dessiné des projets. Le dessin de Lheureux, exposé au Salon de 1889 pour le centenaire de la Révolution française, fait partie de ces propositions spontanées. Avec ce monument colossal et abondamment décoré, Lheureux est loin des leçons de Viollet-le-Duc et du rationalisme, qu'il applique dans la plupart de ses autres oeuvres, la bibliothèque de la Faculté de Droit de Paris notamment (détruite). Installée presque au coeur du palais-musée, sa pyramide utopique en annonçait prémonitoirement une autre.
 

· Registered
Joined
·
6,525 Posts
Discussion Starter · #9 ·
Moi je nuancerai quand même ! La nationalisme allemand et le nationalisme français ne sont pas identique. La France est déjà un etat-nation depuis longtemps alors que l'unité allemande se réalise...
Chaque nation a besoin de symboles (Marianne, statues, tableaux, monuments, drapeaux)... l'Allemagne avait un besoin physique, rendre visible ce qui n'était pas évident : l'unité de l'Allemagne ( on pourrait dire qu'aujourd'hui, en France, même s'il y a une unité de fait, il y a une pluralité sociale, ethnique qui se fait de plus en plus présente, et il y a un besoin de symbole et de repère qui se fait ressentir... chaque évenement est utilisé à ces fins, l'évenement est malheureusement éphémère... cf la coupe du monde 98, cf la volonté d'organiser les jeux... la logique de Paris 2012 n'est pas si éloignée des Denkmäler allemands...)

Ensuite le tout s'inscrit dans une période romantique où la nature est idéalisée, le moyen-âge sublimé, l'antiquité glorifiée... donc ces monuments sont aussi témoins d'une époque... ils ont des allures de citadelles médiévales ou de temples grecs, ou de mausolées... rien de choquant à mes yeux
 
1 - 3 of 3 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top