SkyscraperCity Forum banner

Denkmäler, les monuments à la gloire de la nation allemande

7181 Views 23 Replies 11 Participants Last post by  brunob
Niederwalddenkmal - Die Wacht am Rhein -
Rüdesheim am Rhein
39m
1883





-------------------------------------------------------------

Hermannsdenkmal - Detmold
54m
1875






-------------------------------------------------------------

Kyffhäuserdenkmal , près de Bad Frankenhausen
65m
1896






-------------------------------------------------------------

Deutsches Eck - Koblenz
1897
41 m



-------------------------------------------------------------

Völkerschlachtdenkmal - Leipzig
1913
91 m







-------------------------------------------------------------

Porta Westfalica - près de Minden
1896
61,5 m







-------------------------------------------------------------


Walhalla - près de Regendburg
1841
60 m











-------------------------------------------------------------

Befreiungshalle - près de Kelheim
1865
66 m







1 - 2 of 2 Posts
Remarque à 2 balles !

Tu crois que l'on est mieux à Paris avec un Disneyland pour mongoliens
et des monuments de la banlieue (Stades, avenue...) qui se dénomment Karl Marx, Lenine, Yuri Gagarine, etc.
Maintenant la France crache sur son passé et celui des autres, pour mieux digérer son américanisation mélangé de communisme.
Si on faisait un monument qui se nommerait Vercingetorix tout le monde hurlerait au nationalisme !!! Complétement Débile !
benmabillon said:
Décidément pendant la seconde guerre mondiale y'a plein de bombes alliées qui ne sont pas tombées aux bons endroits.
Ok ... désolé, j'ai mal compris. Mais ta remarque était pas claire ... :)
C'est tellement fréquent d'entendre des propos anti-allemands ras le gazon en france que ca m'énerve un peu.
benmabillon said:
Cher Blais tu n'a pas compris grand chose a ma remarque. Il se trouve que je n'attaque pas le nationalisme allemand de la fin du 19eme du point de vue d'un post-modernisme-chamalo américanisé que tu fustiges avec violence (et sans finesse) mais du point de vue de mon propre nationalisme républicain. Je suis fier de l'arc de triomphe, de l'arc du Carousel, du Lion de la place Denfert-Rochereau, de la statue de Charlemagne sur le parvis de Notre-Dame et de la magnifique statue à Vercingétorix que tu trouveras à Paris, Blais, si tu cherches bien. Sans compter celles de Jeanne d'Arc.
Il se trouve que tous les nationalismes ne sont pas les mêmes. Et que le nationalisme allemand tout fier de bâtir ces horreurs a abouti à la catastrophe pour l'Europe. Ces monuments ont la plûpart été batis contre la France (en particulier celui de Coblence que j'ai visité, sans compter celui de Leipzig commémorant la défaite de Napoléon en 1813 sur ce lieu...alors q'un tiers de l'armée de Napo y était allemande...mais pas Prussienne).
En 1945 les soviétiques ont bien fait explosé le Reichtag (dont s'est détaché un aigle Nazi en béton qu'une délégation française a retrouvé dans les ruines quelques mois plus tard, il est aujourd'hui au Musée des Deux Victoire Clemenceau- De Lattre, en Vendée)
On aurait pu tout aussi bien dynamiter un des ces bâtiments. Les Prussiens ont bien brûlé Saint-Cloud et Marly, et assisté rigolards à l'incendie des Tuileries.
D'ailleurs sur ce forum même y'a sufisament de gens qui ont pleurniché sur le bombardement de Dresde ville qui n'avait pas du tout une tradition antifrançaise (contrairement à Francfort par exemple) et dont ont disparues des richesses appartenant à tous les européens (sans compter de milliers de civils), pour qu'on ne fasse pas le fine bouche par rapport à ces choses là très laide souvent situées dans des lieux isolés et qu'on aurait pu exploser sans tuer grand monde.
Pour ceux qui trouveraient mon propos xénophobe pour le coup dois-je rappeler que des miliers d'éléments de la statuaire française publique en bronze furent fondus par les Nazis jusqu'à l'été 44 à fins de pillage. Dans Paris des dizaines de statues ont disparu (nombreuses jamais remplacées). Il n'y aurait rien eu de choquant à détruire celà quelques mois plus tard.
L'Allemagne d'après guerre s'est rebattie contre ces symboles du rapt de son histoire par la Prusse agressive qui a mis toute l'Allemagne au pas pour en faire une armée d'esclave, de Bismarck à Hitler en passant par Guillaume II qui était tout aussi anti-français que le premier et tout aussi antisémite que le second (qui était très très anti-français aussi).
La France de l'après-guerre, elle, s'est reconstruite en retrouvant son passé républicain (donc ses statues et sa gloire architecturale publique) que seuls les collaborateurs et les Vichystes hiers (les anglo-atlantistes aujourd'hui) avaient voulu répudier.
Donc vivent nos Arcs de Triomphe, et honte aux Denkmäler.
1 - 2 of 2 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top