SkyscraperCity banner

1 - 20 of 50 Posts

·
Brussels sprout
Joined
·
16,491 Posts
Discussion Starter · #1 ·
FARCIENNES | Città Verde

Le Soir:
Le feu est au vert pour Città Verde

Depuis la fermeture du Roton, Farciennes cherche à recréer de l’emploi. © JDC Pictures
Le bourgmestre de Farciennes, Hugues Bayet (PS), a signé ce mardi le permis unique du projet « Città Verde », octroyé par son collège communal. Ce n’est pas qu’une formalité.

Après réception de l’avis favorable des fonctionnaires délégué et technique de la Région wallonne, « nous avons travaillé à sa finalisation avec l’appui de juristes », confie Hugues Bayet. Des recours sont attendus dans le délai de rigueur de 20 jours. « Notamment de la Ville de Namur qui continue à voir dans la construction d’un complexe de 42.000 m2 de commerces une menace potentielle pour la prospérité et la fréquentation de son cœur urbain. »

Or il s’agit d’un vrai quartier de vie dans lequel s’intègre un complexe thématique dédié à la maison. Le petit commerce s’y réduit à 25 petites boutiques. Charleroi n’y a pas vu de péril, comme l’a répété l’échevin Eric Massin (PS) qui voit plutôt dans ce projet un moteur de développement régional.

Le second permis sera-t-il le bon pour le promoteur italien qui porte cet investissement de près de 250 millions ? Selon le porte-parole du groupe Moro, « la nouvelle autorisation ne donne prise à aucun recours suspensif qui pourrait bloquer ou retarder l’ouverture du chantier. Si bien que les travaux commenceront en septembre ou octobre avec l’aménagement routier », confirme Robert Marlier.

Le planning prévoit trois années de chantier, et l’inauguration de Città Verde en 2012. « Trois banques en soutiennent le financement, le promoteur apportant 30 % de moyens propres. »

Cinq fois pour

1L’offre commerciale. Le promoteur entend respecter à la lettre son permis socioéconomique. Dans ce cadre, il a revu à la baisse les surfaces et le nombre de magasins : ceux-ci sont réduits à 68 contre 188 dans la première mouture, et les petites boutiques de 22 à 155. Cette adaptation va réduire la mobilité. Il est clair aussi que l’attractivité du complexe ne se fera pas aux dépens des shoppings existants qui proposent une offre très diversifiée, assure Robert Marlier.

2Les emplois. Les chantiers de construction du complexe, des logements et équipements collectifs assurent entre 600 et 700 emplois jusqu’à l’horizon 2012. Pour l’exploitation du centre commercial et le fonctionnement des infrastructures du site, le bourgmestre annonce la création nette de 1.000 emplois à terme, qui ne seront pas perdus ailleurs grâce à l’arrivée de nouvelles enseignes inconnues en Belgique. Le groupe Moro évoque des marques françaises et italiennes avec lesquelles des négociations sont en cours.

3Le développement durable. Façades végétales, toits de verdure, champs photovoltaïques de 1.500 mètres carrés et de 300 mètres carrés, projets d’intégration de nanotechnologies : Citta Verde est le fruit d’une réflexion sur les économies d’énergies avec la mise en œuvre de techniques solaires, d’isolation, de récupération et de traitement d’eau de pluie. Ecologiquement, le projet se veut un modèle du genre.

4L’image et la fiscalité. Que gagne Farciennes dans ce projet ? Pour son bourgmestre Hugues Bayet (PS), c’est un véritable jackpot politique : Citta verde contribue au renouveau d’une commune boudée par les investisseurs, tout en apportant un coup de pouce à son enrichissement. La fiscalité tirée des commerces et infrastructures d’accueil qui seront mis en place, au delà des compensation, va donner des moyens nouveaux à Farciennes.

5La mobilité. Proximité de l’autoroute, aménagement routier de la RN90 avec la création de ronds point donnant directement accès aux parkings et zones de déchargement en sous-sol mais aussi, mise en service de nouvelles lignes de bus : le projet Citta Verde ne nuit pas à la mobilité. Au contraire, il en augmente l’offre et va réduire les déplacements de la population de Charleroi qui se meuble à Bruxelles et Liège, selon l’échevin carolo Massin (PS).

Cinq fois contre

1L’incidence sur la mobilité. Un centre commercial de 50.000 mètres carrés dans une commune de 11.000 habitants, cela va forcément générer d’importants déplacements de chalands. Or, Farciennes est plutôt dépourvu en offre de transport en commun. Et la création d’une gare de TEC avec 6 lignes supplémentaires de bus n’y changera pas grand chose. L’auteur du schéma de développement commercial, Jean-Luc Calonger, déplore que le projet n’exploite pas le potentiel existant dans les villes, qui sont de véritables nœuds de transports en commun avec le train, le métro, les bus…

2Le développement urbain. Même s’il en revendique le nom et en a l’apparence, ce projet n’est pas une opération de développement urbain, soutiennent des commerçants de Namur centre Ville. C’est un complexe commercial auquel des infrastructures périphériques (hôtel, crèche, centre de jeunesse, salles polyvalente et omnisports, gare de bus, logements) donnent l’allure d’un quartier et en constituent des compensations.

3Les emplois. Le commerce ne crée pas d’emplois ni de valeur, observe Jean-Luc Calonger. Il ne fait qu’en déplacer: c’est ainsi que le chiffre d’affaires de ce centre commercial se fera aux dépens de celui d’autres complexes, où les clients n’iront plus dépenser leur argent. S’il était vrai que le commerce créait vraiment de l’emploi et de la valeur, il faudrait alors réaliser tous les projets commerciaux de Charleroi.

4L’offre commerciale. Les conditions du marché actuel permettent-elles de réaliser cette opération ? Des experts de l’immobilier commercial sont perplexes. Ils pensent que Farciennes aura toutes les difficultés à se vendre dans un contexte où des projets comme Médiacité à Liège éprouve déjà tant de peine à se commercialiser. Ils craignent une revente du permis à un autre promoteur.

5La concurrence. Pour Jean-Luc Calonger, ce complexe ne sera pas complémentaire, mais d’abord concurrent à celui du Cora où un hypermarché cohabite avec des enseignes d’équipement de la maison comme Leroy Merlin. Selon l’expert, le succès de Citta verde ne peut se faire sans causer des soucis au complexe d’enseignes de Chatelineau. Il pense que c’est là que risquent de s’opérer les flux de chalands et de clients les plus douloureux.
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Un nouveau projet immobilier de 250millions d'euros va probablement bientôt voir le jour dans la périphérie de Charleroi, à Farciennes. Le complexe baptisé "Citta Verde" vient du groupe italien Moro.
Ce n'est pas la première tentative du groupe d'installer un projet sur cet ancien site minier du quartier du Wainage.
Le premier projet, qui ne comportait qu'un vaste centre commercial avait été rejeté par le ministre Antoine, en charge de l'aménagement du territoire.
La deuxième version vise cette fois-ci la création d'un nouveau quartier vert au sein de la commune. Si un grand centre commercial est toujours prévu, celui-ci sera spécialisé et accueillera surtout des enseignes sur la thématique de l'environnement, du logement ou de la décoration, la plupart des magasins seront une première dans la région. Il y aura également création d'un nouveau quartier de vie avec logement (appartements et maisons individuelles), crèche, hall omnisports, hôtel,...
L'aspect "vert" sera mis en avant puisqu'il y aura beaucoup de toits végétalisés, de panneaux photovoltaïques,...

plus d'infos: http://telesambre.rtc.be/content/view/5257/166/

 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Septembre 2009

Città Verde : erreur administrative et retour à la case intermédiaire

Le nouveau ministre régional de tutelle, Philippe Henry (Ecolo), a dû casser - à l'insu de son plein gré - le permis unique octroyé au Groupe Moro pour son mégaprojet mixte (centre commercial, logement, services) baptisé Città Verde et situé sur la commune de Farciennes.

Pas de problème sur le fond, mais une simple erreur de procédure : après enquête publique, un courrier recommandé, dernière étape avant lancement des chantiers, devait être envoyé par l'administration communale au fonctionnaire délégué régional et au ministre de tutelle. «Or, la responsable communale a tout bêtement omis d'envoyer le courrier par recommandé, ce qui rend la procédure caduque et a obligé le ministre à casser le permis octroyé», s'étrangle Robert Marlier, coordinateur du projet en Belgique.

Même si l'avis positif du fonctionnaire délégué sur le projet n'est pas remis en question, il faudra reprendre la procédure, déjà longue et passablement chahutée, à l'étape de la consultation publique. Robert Marlier, malgré le temps perdu, espère encore pouvoir débuter les travaux dans les délais prévus, soit début 2010.
Une « bourde » lourde de conséquences


C'est le mot : une bourde. Un petit oubli administratif. « Notre responsable de la cellule environnement a oublié de notifier le permis unique au fonctionnaire délégué, indiquait hier soir le bourgmestre de Farciennes Hughes Bayet. La commune n'a donc partiellement pas respecté les formes. Je ne vous dis pas dans quel état je suis aujourd'hui... » Le bourgmestre précise qu'une enquête disciplinaire a été ouverte à l'encontre de la fonctionnaire : « les auditions permettront de comprendre comment une telle erreur a pu se produire... »
 

·
Proud Belgian
Joined
·
1,805 Posts
C'est incompréhensible. :eek:hno:

J'espère avant tout que le projet restera tel qu'il a été proposé, car il me paraissait particulièrement bien conçu, et qu'il n'y aura pas trop de retard. Mais bon, reparcourir la procédure complète, ça ne se fait pas en un deux trois. :s
 

·
Registered
Joined
·
1,141 Posts
Actu24.be :
FARCIENNES

Le projet Citta Verde est refusé

Adieu veaux, vaches, cochons? Le projet Citta Verde vient d'être recalé par le Gouvernement wallon. Le gouvernement wallon avait commandé une étude sur l'offre commerciale, au départ des projets déposés dans la région de Charleroi.



Prévu pour fin 2012Cette étude avait été initiée par le ministre André Antoine, sous la précédente législature. Il en est ressorti que l'ensemble des projets commerciaux envisagés sur la région de Charleroi couvre au total 350 000 mètres carrés bruts (soit 20 fois l'actuel centre commercial de Ville 2) : il comprend les projets Città Verde à Farciennes, Outlet mall à Courcelles; Shopping expo de Foruminvest au Palais des Expositions; Bouygues immobilier à Châtelineau; l'extension de Ville 2; le projet de la société Equilis (Mestdagh); HBS au Bultia ou encore la Rive gauche Engelstein...

La multiplication de tels projets, principalement en périphérie, s'explique, dit le Gouvernement wallon, par une non-politique d'aménagement du territoire, dans le passé. Or, au niveau des perspectives, cette même étude pointe que l'agglomération de Charleroi ne pourra supporter un accroissement de l'offre commerciale correspondant aux centres commerciaux en projet.

[...]​
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
FARCIENNES | Écopôle

9/02/10 : Ecopôle et Citta Verde à Farciennes

Farciennes, le projet de l'écopôle est bien connu. Ce sont 130 hectares de future activité économique mais surtout la perspective de plus de 3000 emplois. Mais les Farciennois attendent surtout que le ministre Henry dise oui à l'égard de "Citta Verde", ardemment attendu en bord de Sambre.

http://telesambre.rtc.be/content/view/7435/166/
 

·
Registered
Joined
·
1,141 Posts
Le Soir :
Demotte : le dossier Città Verde sera rediscuté
Rédaction en ligne

jeudi 11 février 2010, 13:18

Le dossier de permis de Città Verde à Farciennes sera rediscuté sur le fond, un retour en arrière n’est pas exclu, a affirmé jeudi midi le ministre-président wallon Rudy Demotte, passant outre son ministre de l’Aménagement Philippe Henry qui avait décidé de le rejeter.

Alors que le ministre wallon de l’Aménagement Philippe Henry a fait savoir mercredi qu’il rejetait le projet Citta Verde, à Farciennes, le responsable du groupe de promotion, Robert Marlier, a signalé jeudi à Charleroi qu’il était toujours dans l’attente de la notification officielle de cette décision.

Le dossier de permis de Città Verde à Farciennes sera rediscuté sur le fond, un retour en arrière n’est pas exclu, a affirmé jeudi midi le ministre-président wallon Rudy Demotte.

[...]​
 

·
Registered
Joined
·
1,141 Posts
La Libre Belgique :
Farciennes

Citta Verde : le promoteur annonce un recours au Conseil d'Etat
Belga

Mis en ligne le 17/02/2010

C'est ce qu'a annoncé mercredi à Charleroi Robert Marlier, représentant du groupe Morro. Selon lui, le refus justifie un recours tant sur la forme que sur le fond.

Le promoteur du projet "Citta Verde" de Farciennes va introduire un recours en extrême urgence devant le Conseil d'Etat contre la décision du ministre wallon Philippe Henry de s'opposer à la construction de ce complexe.

C'est ce qu'a annoncé mercredi à Charleroi Robert Marlier, représentant du groupe Morro. Selon lui, le refus justifie un recours tant sur la forme que sur le fond. Jamais le ministre n'a accepté de rencontrer les responsables de ce projet et il outrepasse ses compétences en basant son refus sur des arguments socio-économiques, dit-il.

[...]​
 

·
Proud Belgian
Joined
·
1,805 Posts
^^ On en a même parlé dans le Standaard, de la bizarre décision de Henry de refuser ce projet.

lesoir.be:

Doutes autour de la nébuleuse « Città Verde »
mardi 23 février 2010, 08:58

Le projet Città Verde, à Farciennes, refusé par le ministre wallon de l'Aménagement du Territoire Philippe Henry est porté par un groupe immobilier, Moro, dont certaines activités inspirent le « soupçon » et le « doute ».


En Italie, le Gruppo Moro, promoteur de Città Verde, « n'a de groupe que le nom ». Il dispose d'un « maigre capital ». En outre, il a connu des « ennuis financiers » dans la péninsule. En Belgique, il a créé plusieurs sociétés « en veille », dont l'une est « contrôlée depuis le paradis fiscal des îles Vierges ».

Patrick Moriau (PS) figure-t-il dans le projet Città Verde à son insu ? Le mayeur de Chapelle-lez-Herlaimont explique que c'est par accident qu'il apparaît encore comme administrateur de Comit Invest, l'un des partenaires de Città Verde, présidé par Gianni Moro et dont l'administrateur-délégué est Robert Marlier.

[...]
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Il semble désormais bien peu probable que ce projet aboutisse. Toutefois certains enseignements auront pu en être tirés:

Città Verde:un marché public pour le schéma régional de développement commercial

Un marché public européen pour la création d'un Schéma régional de développement commercial sera lancé à la mi-mars, a annoncé mercredi le ministre wallon de l'Economie, Jean-Claude Marcourt (PS), en séance plénière du parlement, lors d'un débat sur le projet Città Verde. Le ministre répondait ainsi aux interrogations de plusieurs parlementaires sur la stratégie wallonne de développement commercial

Le ministre de l'Aménagement du territoire, Philippe Henry, sera "étroitement associé" à la conception de ce Schéma, "dès lors que les objectifs que nous poursuivons sont communs", a précisé Jean-Claude Marcourt.

Le Schéma régional, qui se basera notamment sur des travaux déjà réalisé et sur la mise à jour d'une étude concernant les habitudes des consommateurs, permettra "d'établir une vision globale de ce que doit être le commerce en région wallonne et de répondre notamment à des questions comme le positionnement de grands complexes commerciaux, la saturation éventuelle, et les assortiments à renforcer".

Le Schéma sera un outil à destination des pouvoirs locaux, qui pourront se positionner de manière objectivs. "J'entends que ce schéma devienne une référence légale, à la différence de ce que sont actuellement les schémas +locaux+ de développement commercial", a conclu Jean-Claude Marcourt.


Trends.be, avec Belga
 

·
Registered
Joined
·
1,141 Posts
Actu24.be :
BELGIQUE

Città Verde: Farciennes aussi en recours contre Henry

Comme le promoteur du projet, le collège communal de Farciennes a décidé d'introduire un recours devant le Conseil d'Etat contre la décision prise par le ministre wallon de l'Aménagement Philippe Henry rejetant le projet Città Verde.

Le collège communal de Farciennes a décidé d'introduire un recours devant le Conseil d'Etat contre la décision prise par le ministre wallon de l'Aménagement Philippe Henry rejetant le projet d'implantation de Città Verde sur le territoire de la commune.

Philippe Henry avait, à l'occasion de cette décision, mis en avant des arguments socio-économiques, évoquant notamment l'importance des grandes surfaces dans la région de Charleroi.

[...]​
 

·
Registered
Joined
·
1,141 Posts
Le Soir :
Città Verde : recours au Conseil d’Etat
Rédaction en ligne

mercredi 14 avril 2010, 13:26

Les promoteurs du projet Città Verde à Farciennes ont déposé mercredi leur recours devant le Conseil d’Etat contre le refus du ministre wallon de l’Aménagement du territoire Philippe Henry de leur accorder un permis.

Les promoteurs du projet restent ouverts au dialogue avec la Région wallonne et avec M. Henry en vue de trouver une solution qui permette la réalisation du projet, a précisé Robert Marlier, administrateur-délégué de la SA Citadelle.

« Il convient cependant que cette solution se dégage rapidement pour que les investisseurs intéressés par le projet ne renoncent pas à investir en Wallonie et préfèrent d’autres contrées », a-t-il ajouté.

[...]​
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Farciennes: coup dur pour Citta Verde

Le Conseil d’Etat a rejeté les recours en suspension introduits par la SA Citadelle, la SPRL Città Verde et la Commune de Farciennes à l’encontre du refus du permis du ministre wallon Philippe Henry pour la construction d’un centre commercial à Farciennes.

La décision du Conseil d’Etat est intervenue le 21 septembre. Des recours en suspension et en annulation avaient été introduits au printemps dernier contre la décision du ministre du 10 février dernier.

Le Conseil d’Etat vient de se prononcer sur les demandes de suspension. Les requérants doivent maintenant décider s’ils entendent poursuivre la procédure qu’ils ont entamée.

Selon un communiqué du ministre, le Conseil d’Etat est d’avis que les requérants n’apportent pas la preuve du préjudice grave et difficilement réparable que leur causerait son refus.
http://www.lanouvellegazette.be/regions/charleroi/2010-09-30/farciennes-coup-dur-pour-citta-verde-814393.shtml
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Un bon pas de plus vers l'écopole

La négociation pour l'acquisition des derniers terrains de l'écopole va pouvoir commencer. Début des travaux toujours prévu en 2011.

L'écopole vient de franchir une étape administrative importante. Vendredi, le ministre wallon de l'économie, Jean-Claude Marcourt, a donné son accord sur l'arrêté de reconnaissance et d'expropriation des terrains prévus pour accueillir la future écopole.

La zone, dont la surface brute s'étend sur quelque 300 hectares, se situe en bonne partie sur le territoire de Farciennes, ainsi qu'à Aiseau-Presles et Sambreville. Ce sera l'une des plus grandes zones d'activités économiques de la région : elle pourra mettre près de 150 hectares de surface nette à la disposition d'entreprises réunies sous la bannière du développement durable.

Ainsi, si a priori il n'y a pas d'exclusive quant aux activités, les entreprises candidates se verront contraintes, pour pouvoir s'installer sur le site, de s'engager en faveur d'un comportement plus respectueux de l'environnement, que ce soit en termes de gestion de la mobilité ou des économies d'énergie, entre autres. Une optique qui ne manquera pas de susciter des activités liées directement à l'environnement.

Entre 5000 et 8000 emplois

L'arrêté fraîchement adopté ouvre à présent la voie à l'acquisition des terrains qui ne sont pas encore la propriété d'Igretec - soit 150 hectares - , l'opérateur économique chargé de mener à bien le projet. «Le Comité d'acquisition va à présent prendre contact avec les propriétaires pour négocier l'acquisition des terrains», explique Nathalie Czerniatynski, la directrice du Développement stratégique et territorial chez Igretec.

Parallèlement, les demandes de permis nécessaires à l'équipement de la zone seront introduites et les marchés publics seront lancés. Et si des propriétaires faisaient obstacle? La responsable de l'intercommunale se veut optimiste. «Il s'agit d'une véritable négociation du prix, pas d'un montant imposé», explique-t-elle. Un recours, toujours possible, ne devrait toutefois pas retarder le déroulement du projet, ces aléas éventuels ayant été intégrés au timing. La Spaque s'est déjà mise au travail pour assainir le site.

Bref, le premier chantier pourrait démarrer en 2011. Quant aux premières entreprises, elles pourraient déjà s'installer fin 2012, plus vraisemblablement en 2013. Le projet, d'un montant global de l'ordre de 45 millions ¤, est soutenu par l'Union européenne (Feder) et la Région wallonne. Il devrait permettre, à terme, de générer ou consolider entre 4875 et 8125 emplois, directs et indirects.B.W.
http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=39163158
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
Citta Verde refait surface à Farciennes

Huit mois après le refus de permis prononcé par le ministre wallon de l'Aménagement du territoire, le projet Citta Verde à Farciennes refait surface. Des changements en profondeur semblent s'amorcer.

Il faut dire qu'en ce moment le gratin mondial de l'immobilier de commerce est réuni sur la Côte d'Azur et c'est là que promoteurs et architectes mènent de discrètes réunions pour tenter de relancer quelque chose.

Le dossier Citta Verde, c'est un mégaprojet lancé par une société italienne, Gruppo Moro. 40 000 mètres carrés de commerces, plus un hôtel, une crèche et un complexe sportif. C'était déjà la deuxième mouture d'un plan d'investissement de 250 millions, qui s'était appelé précédemment Citadella. Le nom de la troisième version n'est pas encore connu, mais le promoteur ne désarme pas.

Les ambitions de Citta Verde ont vécu. Elles ont sombré avec pertes et fracas, après le refus de permis, en février dernier. Et les techniciens travaillent actuellement à des modifications fondamentales. L'essentiel, ce serait du logement. 300 logements, à vocation sociale. Beaucoup moins de magasins, 25 000 mètres carrés de ce que les spécialistes appellent un "retail park", des moyennes surfaces, consacrées à l'habitat, à la décoration, au confort. Pas de textile, pas de mode, pas d'hypermarché, non plus. Juste un supermarché d'alimentation pour desservir ce nouveau quartier.

Les plans sont encore à l'état d'ébauche. Plusieurs enseignes sont intéressées. Quelques rencontres, menées ces jours-ci auraient permis de commencer à concrétiser ces perspectives. Mais plus personne ne se risque à fixer un délai pour le développement du site.

http://www.rtbf.be/info/regions/charleroi/citta-verde-refait-surface-a-farciennes-277060
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
La priorité aux Wallons

L’administrateur-délégué de Citadelle SA revient sur les pistes de solution.


Où en est le projet commercial et résidentiel Città Verde ? Rachats ou partenariats ? Robert Marlier, l’administrateur-délégué de Citadelle SA, le pendant belge du groupe Moro, promoteur du projet, apporte des réponses à ces questions : " Aujourd’hui, le dossier suit deux voies. Un recours a été introduit au Conseil d’État l’année passée afin de permettre au projet d’être réalisé. L’autre piste est de modifier notre projet pour répondre aux exigences du ministre Henry ."

A force de voir son projet modifié, le promoteur pourrait se tourner vers d’autres solutions. "Depuis 2003, nous essayons de faire avancer ce dossier. Mais il y a toujours des difficultés. Aujourd’hui, des entreprises belges, surtout, et quelques sociétés étrangères s’intéressent au projet."

Pour plaire au ministre Henry, le choix d’une association avec une entreprise wallonne pourrait être une bonne piste. "Nous donnons la priorité aux groupes belges, qui se proposent pour réaliser des partenariats."

Pour rappel, le projet Città Verde est composé de deux aspects essentiels : le commercial thématique et le résidentiel. "Nous avons des propositions distinctes pour chacun. Le mieux serait un partenariat pour le commercial et un autre pour le résidentiel. L’avantage ? Minimiser le risque financier. Une entreprise de la Région wallonne serait donc idéale."

A ce titre, dans les groupes intéressés, il y a un certain Equilis, filiale du groupe Mestdagh

L’intérêt de groupes belges et étrangers s’explique par l’augmentation du nombre de logements qui se ferait au détriment de la surface commerciale (elle passerait en dessous de la barre des 40 000 mètres carrés).

" C’est sans doute une des raisons. Le résidentiel a pris une part plus importante dans le projet. Nous prendrons une décision avant la fin du mois d’avril dans le cadre de ce dossier."
http://www.lalibre.be/actu/hainaut/article/651279/la-priorite-aux-wallons.htmlhttp://
 

·
Registered
Joined
·
3,108 Posts
On reparle du projet Citta Verde à Farciennes

Citta Verde, c’est ce fameux projet de centre commercial qui avait été recalé par la Région wallonne il y a un an. Motif invoqué à l'époque : ne pas mettre en chantier trop de grands centres commerciaux, qui finiraient par se faire concurrence ou s'appauvrir les uns les autres. Un an plus tard, le promoteur n'a pourtant pas encore renoncé. La commune surveille prudemment l'évolution du projet.

Il y a un an le promoteur du projet Citta Verde ne décolérait pas après la décision du ministre wallon Philippe Henry de recaler son projet à Farciennes (55.000 m2 d'espaces commerciaux, un hôtel, une centaine de logements, un complexe sportif). Il avait d'ailleurs introduit un recours au Conseil d'Etat, qui ne s'est pas encore prononcé sur le fond de l'affaire.
En attendant, le promoteur a choisi malgré tout d'arrondir les angles. Il a revu son projet en tenant compte des remarques qu'avait formulées la Région wallonne. De nouveaux opérateurs (deux wallons, un flamand) ont été embarqués dans le projet, l'espace commercial a été revu à la baisse, le nombre de logements a augmenté, le complexe sportif est même remplacé par un home... Le nouveau dossier pourrait être proposé d'ici quelques semaines.

Du côté des autorités communales, à Farciennes, on marche sur des œufs. Sans doute, n'oublie-t-on pas le trouble causé il y a un an par le montage financier imaginé par le groupe Moro, s'appuyant notamment sur un fonds souverains des Émirats arabes et sur la Florentine, basée aux Iles Vierges britanniques.

Mais ce projet est un projet privé, insiste-t-on à Farciennes. Et il viendrait meubler un espace de 50 hectares qui est un véritable chancre en ville, dans son état actuel. Alors on surveille, du coin de l'œil...

Alain Vaessen
http://www.rtbf.be/info/regions/detail_on-reparle-du-projet-citta-verde-a-farciennes?id=7379563
 

·
Registered
Joined
·
461 Posts
FARCIENNES : Écopôle

Je crée un nouveau fil sous Farciennes car si la commune fait partie du "Grand Charleroi", elle est indépendante de la commune de Charleroi. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Farciennes)

L’Ecopôle prêt pour 2014

Le chantier du parc scientifique du développement durable de Farciennes vient de démarrer

Le premier écozoning de Wallonie devrait voir le jour en 2014. Les travaux ont débuté depuis le début du mois de mars. Il s’agit d’une zone d’activités économiques qui s’articulera autour du développement durable. L’ouvrage chapeauté par Igrectec a été décomposé en cinq blocs.

La SODRAEP qui a remporté le marché a attaqué les phases 1 et 3 des travaux. “Il s’agit de la route de désenclavement”, précise un responsable de l’Intercommunale. “Il relie Sedisol à la sortie d’Aiseau. Le terrain est déblayé. Ce chantier devrait durer 200 jours ouvrables. Il sera terminé pour mai 2013.”

La phase 2 débutera dans les prochains jours. Elle porte sur la construction d’un nouveau pont, au niveau du chemin de fer, à proximité de la rue Tergnée. “Le pont actuel est trop petit. Il devra supporter le passage des camions et il reliera le site à la route de la Basse-Sambre. La fin de ce chantier est prévue pour décembre 2012.”

Au terme de cette réalisation, les ouvriers s’attaqueront à la dernière connexion de la route de désenclavement (le bloc 4). “Au total, il y en aura pour deux ans de chantier. Le bloc 5 débutera au terme des autres phases. Il porte sur l’aménagement du terril Saint-Jacques.”

Les marchés des blocs 1 à 3 ont été attribués. Pour le premier, il faut compter 3,6 millions d’euros pour les travaux. 1,25 million d’euros pour le deuxième et 11 millions d’euros pour le troisième.

Ce projet est une véritable renaissance industrielle de la Basse-Sambre. Sur les cendres d’un des sites les plus pollués de la région, les responsables vont construire un site qui s’articulera autour des énergies renouvelables. “La création de cet Ecopôle est importante pour toute une région”, insiste le responsable d’IGRETEC. “On va essayer de reproduire ce qui a été fait à l’Aéropôle. Un parc scientifique qui s’inscrit dans le domaine du développement durable. Un projet économique, social et écologique.”

Pendant les travaux, il ne devrait pas avoir de gros embarras de circulation, d’après IGRETEC : “L’entrepreneur est obligé de laisser un passage aux habitants de la région. Mais il ne devrait pas y avoir de changements, hormis un jour ou deux, pour certains blocs. Même pour la création du nouveau pont, on laissera l’ancien accessible.”
http://www.dhnet.be/regions/charleroi-centre/article/389094/l-ecopole-pret-pour-2014.html

Plus d'infos ici : http://www.lavenir.net/article/detail.aspx?articleid=237376
 
1 - 20 of 50 Posts
Top