SkyscraperCity banner

141 - 154 of 154 Posts

·
Registered
Joined
·
7,921 Posts
Inauguration et lancement des projets structurants d’une valeur de plus de 19 MDh à El Hajeb



Des projets structurants d’une valeur de 19,7 millions de dirhams (MDH) ont été lancés et inaugurés, à l’échelon de la province d’El Hajeb, à l’occasion des festivités marquant le 40-ème anniversaire de la glorieuse marche verte.

Dans ce cadre, le gouverneur de la province d’El Hajeb, Abdellatif Bacheikh accompagné d’une délégation composée notamment des élus et des responsables des services extérieurs, a procédé à l’inauguration d’une école communale à la commune rurale Aît HarzAllah relevant de la localité Aîn Taoujtat.

Ce projet éducatif qui a nécessité un investissement de 8,6 MDh vise en premier lieu la lutte contre la déperdition scolaire, l’amélioration ainsi que la généralisation de l’offre scolaire dans le monde rural.

La nouvelle école comprendra 6 classes, des bureaux, une bibliothèque, cinq logements de fonction, une buvette, des espaces pour la pratique du sport, ainsi qu’un internat pour les élèves d’une capacité d’accueil de 80 places.

A la commune rurale de Tamchachat relevant du cercle d’Agouray, le gouverneur s’est enquis des travaux du projet d’électrification de Douar Agbalou Ntaleb. Ce projet qui s’inscrit dans le cadre de la 4-ème tranche du programme d’électrification rurale globale a nécessité un investissement de l’ordre de 1,8 MDh.

Une trentaine de logements ruraux bénéficieront ainsi de ce projet qui a pour objectif majeur l’amélioration des conditions de vie des citoyens vivant dans des zones enclavées ainsi que la lutte contre l’exode rural.

Ce projet dont le taux de réalisation a atteint 90 pc est financé par l’Office national d’eau et d’électricité (874.000 dh) et l’Initiative nationale pour le développement humain INDH (570.000 dh), ainsi que les bénéficiaires (98.000 Dh) et la commune rurale de Tamchachat 305.000 dh.

Dans la même commune rurale, il a été procédé à l’inauguration du projet d’électrification des douars Aît Meghad, Aît Said, oumous et Agramane, avec une enveloppe de l’ordre de 619.000 Dh.

Quelque 40 familles démunies bénéficieront de ce projet réalisé dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain.

Dans la commune urbaine d’El Hajeb, le gouverneur a donné le coup d’envoi des travaux de revêtement et d’aménagement de plusieurs zones et quartiers avec un investissement de l’ordre de 840.000 Dh.

Il a été procédé également au douar Aît Ahnd au coup d’envoi des travaux d’approvisionnement en eau potable. L’enveloppe allouée à ce projet financé par la commune urbaine d’El Hajeb est de 290.000 Dh.

Par la même occasion, il a été procédé à El hajeb au coup d’envoi des projets de construction d’une maison d’hôte (2,7 MDh), des travaux d’aménagement du siège de la province (1,8 Mdh) et de construction de trois logements de fonction (1,9 MDh).

La tournée du gouverneur de la province d’El Hajeb et la délégation l’accompagnant a été rehaussée par une visite à la foire des produits de terroir qui a réuni un grand nombre d’associations et coopératives agricoles locales. La province d’El hajeb a également connu l’organisation de plusieurs activités culturelles, artistiques et sportives, à l’occasion du 40ème anniversaire de la glorieuse marche verte.
http://lavieeco.com/news/economie/i...dune-valeur-de-plus-de-19-mdh-a-el-hajeb.html
 

·
Registered
Joined
·
7,921 Posts
Sefrou: Des projets de plus de 10 MDH pour le désenclavent du monde rural



Plusieurs projets socio-économiques d’une valeur de 10 millions de DH ont été lancés dans la province de Taounate, à l’occasion de la célébration du 40ème anniversaire de la Marche Verte.

Ces projets s’inscrivent dans le cadre du programme de mise à niveau des zones rurales à travers le renforcement des infrastructures et le désenclavement de la population locale. Ainsi, le gouverneur de la province, Abeslam Zougar a visité un chantier d’aménagement de la route reliant la route nationale N 6 et douar AIT Addou (5,5 km).

Ce projet, qui a nécessité une enveloppe budgétaire de 5,15 millions de dh, vise le désenclavement de plusieurs zones isolées et l’amélioration de la fluidité du trafic et la sécurité routière. Une population de 3.000 personnes vont bénéficier de ce projet, dont les travaux de réalisation ont atteint 5%. Par la même occasion, le gouverneur a visité le chantier d’aménagement de la route provinciale 5010 reliant la commune rurale Ain Tamknay et Douar Qssiwa auquel a été alloué un budget de 4,43 millions de DH. D’une longueur de 8,2 km, cette route, dont le travaux de réalisation ont atteint 20%, bénéficiera à une population de 2200 personnes.

Le gouverneur a de même visité le chantier d’aménagement de la route reliant la route régionale 504 et la commune rurale Ain Tamknay auquel a été alloué une enveloppe de 320.919 DH. Cette route d’une longueur de 3,5 millions de DH bénéficiera à 615 personnes.
http://lavieeco.com/news/economie/s...-mdh-pour-le-desenclavent-du-monde-rural.html
 

·
Registered
Joined
·
7,921 Posts
Boulemane : important investissement pour le réseau routier



Ce ne sont pas moins de 35,5 millions de DH qui seront injectés pour la construction et l’aménagement du réseau routier, à l’échelon de la province de Boulemane

Dans le détail, sur 2,268 km, il sera procédé à la construction de la route non classée reliant Douar Alhajra à Ouled Abbou pour un montant de 1,6 million de DH.

On prévoit également l’aménagement de la route provinciale No 5127 reliant Missour à Tiddarine sur 10,66 km pour un coût global de 7 millions de DH.

Dans le même cadre, la province de Boulemane connaîtra l’aménagement de la route provinciale No 5107, de la route provinciale No 5106 reliant Serghina à Enjil et la route régionale No 503 à Enjil sur 17,8 km pour un montant de 9,3 millions de DH.

Sur un tronçon de 11, 40 km, on prévoit l’aménagement de la route provinciale No 5101 reliant Aïn Nokra à la route provinciale No 7235. Cela nécessitera 17,498 millions de DH.

Le programme de mise à niveau a réservé pour la province de Boulemane l’aménagement de 124 km de routes rurales et la construction de sept ouvrages d’art avec un coût global de 106.6 million de DH.

Au total, la province de Boulemane dispose d’un réseau routier s’élevant à 1512,888 Km, dont 62,31% revêtue.

http://www.challenge.ma/boulemane-important-investissement-pour-le-reseau-routier-59152/
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Cette fois ça ne sera pas à Agropolis (où il y a Yazaki et Delphi).

Automobile : L’équipementier sud-coréen Yura s’installe à Meknès

Le secteur de l’automobile marocain à nouveau bénéficiaire d’invetissements étrangers. Yura Corporation arrive à Meknès, rapporte Usine Nouvelle. L’équipementier sud-coréen va ouvrir une usine de fabrication de fils et de câbles isolés pour l'automobile. L’annonce a été faite lundi dernier lors de la présentation de la nouvelle Charte d’Investissement et le contrat y afférent a été signé par Moulay Hafid Elalamy, ministre de l'Industrie et Kwon Soon Kook, directeur général de Yura Corporation Morocco.

Selon de récentes révélations à L’Economiste du maire de Meknès, Abdallah Bouano, le site de l’usine serait situé « à proximité de l’hypermarché Marjane, au niveau de la route d'Agouray ». Les retombées attendues de ce nouvel investissement étranger n’ont pas été précisées.

Pour mémoire, Yura Corporation est, en dehors de la Corée du Sud, implanté en Chine, au Vietnam, en Slovaquie, en République tchèque, en Tunisie et s’installe actuellement au Mexique.
...Suite : http://www.yabiladi.com/articles/de...equipementier-sud-coreen-yura-s-installe.html
 

·
11 YEARS HERE!
Joined
·
15,377 Posts
Je ne sais pas pourquoi des sous-traitants en automobile s'installent sur Meknes alors que l'Etat a crée un site dédié à Kenitra avec tous les avantages fiscales et logistiques pour ce type d'industrie.
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Je ne sais pas pourquoi des sous-traitants en automobile s'installent sur Meknes alors que l'Etat a crée un site dédié à Kenitra avec tous les avantages fiscales et logistiques pour ce type d'industrie.
Parcequ'il y a énormément de projets à Kenitra et le bassin d'emplois de Fes-Meknes est très important avec beaucoup de chomeurs et ces usines de cablages nécessitent énormément de mains d'oeuvres avec des turns-overs qui peuvent être important en volume sur plusieurs années. Yazaki l'a stabilisé à 3%.

Yazaki :

Celui-ci poursuit, "Cette future usine de Meknès vise à accompagner ce développement en diversifiant aussi nos implantations pour être présent sur plusieurs bassins d’emploi au Maroc, un pays satisfaisant en matière de compétitivité tout en étant proche de l’Europe".
Dans les activités de fabrication de faisceaux, le turn-over peut être élevé et la profondeur du marché de l’emploi est essentielle. À Kenitra avant l’ouverture, Yazaki avait recruté et formé en quelques mois plus de 3 600 salariés pour un effectif final d’environ 2 700 personnes.
http://www.usinenouvelle.com/articl...eme-usine-de-cablage-au-maroc-cet-ete.N191072

"Nous employons en ce moment 2760 salariés mais compte tenu des départs naturels, nous avons recruté plus de 3700 personnes au total, une grosse équipe RH s’en occupait à plein temps.

....

le turn-over s’est stabilisé à environ 3%.
http://www.usinenouvelle.com/articl...eme-usine-de-cablage-au-maroc-cet-ete.N191072
 

·
PEACE!
Joined
·
767 Posts
Parcequ'il y a énormément de projets à Kenitra et le bassin d'emplois de Fes-Meknes est très important avec beaucoup de chomeurs et ces usines de cablages nécessitent énormément de mains d'oeuvres avec des turns-overs qui peuvent être important en volume sur plusieurs années. Yazaki l'a stabilisé à 3%.

Yazaki :


http://www.usinenouvelle.com/articl...eme-usine-de-cablage-au-maroc-cet-ete.N191072


http://www.usinenouvelle.com/articl...eme-usine-de-cablage-au-maroc-cet-ete.N191072
Pourquoi? Parce que le travail est mauvais ou ca paie pas bien,...?
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Pourquoi? Parce que le travail est mauvais ou ca paie pas bien,...?
Ce sont des cadences difficiles, tout le monde ne peut pas supporter. Il peut aussi y avoir des raisons personnelles.

Un mec qui quitte Yazaki peut aller chez Leoni, puis ensuite Delphi, puis Lear, puis Sumitomo ... Il sait qu'il y a du boulot dans d'autres usines similaires.

Dans les centres d'appels il y a aussi du turn-over notamment à cause de la surenchère des salaires.
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Cette fois ça ne sera pas à Agropolis (où il y a Yazaki et Delphi).

Automobile : L’équipementier sud-coréen Yura s’installe à Meknès

Plus d'explications sur ce choix


...

Ainsi, la future usine devrait être dédiée à la fabrication de fils et de câbles isolés pour l’automobile. «Elle sera aménagée dans un local appartenant à l’ex-député Alami Tazi, situé à proximité de l’hypermarché Marjane, au niveau de la “Route de Agouray” avec un investissement prévu de 25 millions d’euros et des emplois de l’ordre de 1.000 postes, dans un premier temps», confie Abdallah Bouano, maire de Meknès.

...
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
PROVINCE DE MOULAY YACOUB : LE PROJET DU CENTRE DE RAS EL MA VALIDÉ​



Écrit par Mehdi IDRISSI Publication : 9 août 2016



Le Conseil communal de Aïn Chkef a voté une convention de partenariat et de financement portant sur la construction du centre de Ras El Ma, dotée d’une enveloppe de 95,75 MDH. Ce centre devrait notamment accueillir un hôpital provincial, une grande bibliothèque publique et des salles de sports.


Ça s'annonce bien pour la commune de Aïn Chkef (province de Moulay Yacoub). En effet, bon nombre de projets ont été votés par le conseil communal, lors de la session exceptionnelle du 5 août. Chapeauté par son président Jilali Eddouma, le conseil a voté à l'unanimité la convention de partenariat et de financement pour un montant de 95,75 MDH. Ce projet vise surtout la construction du centre de Ras El Ma. «Ces investissements structurants vont contribuer à l’amélioration des conditions de vie des citoyens de la province de Moulay Yacoub et plus précisément de la commune de Aïn Chkef. Il vont ainsi servir à améliorer le tissu économique et urbain de la région de façon cohérente et équilibrée», précise Eddouma, président de la commune.

En effet, le projet d’équipement du centre de Ras El Ma devrait être réalisé au cours de la période 2016-2018. Le centre devrait notamment accueillir un hôpital provincial pour un budget de 25 MDH, une école pour 20,26 MDH, un complexe sociosportif de proximité pour 5,4 MDH, une mosquée pour 8 MDH et une bibliothèque publique dotée d'une enveloppe de 3MDH. Concernant le même projet, le conseil a également voté un partenariat avec le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville.

Il consiste, de manière générale, en l’aménagement de la route reliant l’ancien centre de Ras El Ma au centre de Zliligh pour un montant de 11,13 MDH, l’aménagement des espaces verts pour 2,96 MDH, ainsi que l’équipement de trois terrains de sport avec une enveloppe de 2,6 MDH. Afin de réaliser ces projets, le ministère de l’Habitat et de la politique de la ville va contribuer à hauteur de 21,43 MDH.

En outre, un montant de 5 MDH a été mobilisé par le Haut-commissariat aux eaux et forêts et à la lutte contre la désertification pour le boisement de la zone Zliligh. Il faut noter que les différents projets en relation avec le ministère de l’Habitat vont être réalisés par la société Al Omrane Fès, puisqu’elle est le maître d'ouvrage dans la région. Celle-ci sera indemnisée à hauteur de 7% du coût des travaux. Lors de cette journée, le conseil a également voté un partenariat avec la Fondation Lalla Salma de lutte contre le cancer. Celui-ci consiste en la construction d’un centre de lutte contre la pathologie. La contribution de la commune est évaluée à près de 1,5 MDH via un lot de terrain de 740 m². Notons que cette initiative devra permettre le renforcement des mesures de prévention et de traitement de la maladie dans la commune.
http://www.leseco.ma/regions/48687-...-le-projet-du-centre-de-ras-el-ma-valide.html
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
MEKNÈS : LA DÉCHARGE CONTRÔLÉE BIENTÔT OPÉRATIONNELLE​


Écrit par Mehdi IDRISSI Publication : 16 août 2016




La nouvelle décharge contrôlée de Meknès, qui a nécessité un investissement de 90 millions d’euros, sera mise en service incessamment. Elle occupe 52 ha, à douar Nzala, et pourra traiter plus de 185.000 tonnes de déchets par an.

Un ouf de soulagement pour les habitants de la ville de Meknès. La tant attendue décharge, nouvelle génération, sera opérationnelle dans les prochains jours. Il ne reste que quelques réglages pour permettre enfin à la ville et sa région de mieux respirer. Pas plus loin que la semaine dernière, la torchère de la décharge a été liée à plus de 30 puits pour collecter les gaz qui seront brûlés par la suite. Pour les techniciens de la station, cette installation va permettre de neutraliser les mauvaises odeurs engendrées par le réservoir du liquide lixiviat. En effet, cette nouvelle canalisation va injecter de l’air à l’intérieur du réservoir pour mettre fin aux émissions responsables de ces odeurs. D’après les membres de la commune de Meknès, ce processus va permettre un traitement biologique avec des bactéries, par la suite, un filtrage d’eau sera effectué pour la consacrer à l’arrosage des espaces verts de la ville de Meknès.

Innovations

Situé à douar Nzala, 5 km du centre-ville, le site s'étale sur une superficie de près de 52 ha, il reçoit, chaque année, 185.000 tonnes de déchets générés par plus de 835.000 habitants. Ce nouveau site aura une capacité de 200.000 à 330.000 tonnes de déchets ménagers assimilés par an. Il apportera des innovations majeures à travers un centre de tri, composé d'un hangar de 3.000 m² et d'une plateforme logistique de 3.000 m².

Il valorisera également les matières pour réduire la quantité de déchets, dans le strict respect de l'environnement. Ce centre a été construit suite à une convention de délégation de service public signée entre la commune de Meknès et Sita Atlas, filiale du leader mondial dans les domaines de la gestion de l'eau et des déchets, «Suez Environnement». Il est conçu et sera exploité par la filiale marocaine, Sita Atlas, pour une durée de 20 ans et avec un investissement de près de 90 millions d'euros, répondra aux objectifs de développement durable fixés et permettra de faire face aux enjeux écologiques de la région. Il permettra aussi une gestion efficace et durable des déchets ménagers en adoptant des techniques modernes et les normes internationales en matière de stérilisation et d’élimination des bactéries pour éliminer les odeurs désagréables et les matières toxiques nuisant à la santé des populations et à la nappe phréatique dans la région.

D’après les responsables de la commune, ce projet vient résoudre les problèmes de décharge, qui ne peut pas recevoir les déchets accumulés depuis 2002. En effet, cette décharge a constitué un point noir pour la population, par les dégâts engendrés par les odeurs qu’elle émet, ainsi que son impact direct sur la nappe phréatique, l’air et les terrains agricoles dans cette zone. Face à cette situation et, en lien avec le Programme national de gestion des déchets ménagers, la commune a confié à Suez, en 2014, la réhabilitation de la décharge, ainsi que la création et l’exploitation d’un Centre de valorisation des déchets. Outre cette innovation technique inédite sur le continent africain, ce site prend en compte la dimension sociale avec l’intégration de plus de 150 trieurs informels.

Il faut noter que Sita Atlas a déjà réalisé les travaux d'aménagement des voies d'accès et de dépôts des déchets, ainsi que la mise en place d'une couverture végétalisée, et des réseaux de drainage, de collecte des lixiviats et des eaux pluviales. Elle a effectué aussi des travaux de forage et a équipé le site de puits de captage du biogaz.

http://www.leseco.ma/regions/48888-meknes-la-decharge-controlee-bientot-operationnelle.html
 
141 - 154 of 154 Posts
Top