SkyscraperCity banner
1 - 16 of 16 Posts

·
Registered
Joined
·
2 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Hello

J'envisage de faire une formation en Urbanisme / Aménagement urbain... Mais que choisir parmi toute cette jungle de formations? Je sors bientôt d'Ecole d'ingénieur, j'ai aucun prérequis en la matière mais jsuis pas mal motivé...

J'attends vos témoignages !
Merci d'avance
 

·
Registered
Joined
·
869 Posts
Je ne sais pas si c'est l'endroit mais tant pis.

Pour l'urbanisme et l'aménagement, regarde du côté des formations propres aux ingénieurs, elles sont normalement reconnues.

Ce que je connaîs mieux, ce sont les formations issues de la géographie. Mais je pense qu'avec ton passé, ils ne te refuseront surement pas, au contraire.
Les meilleures sont :
- le magistère d'urbanisme de Paris 1 (créé par Chevênement...). Surement la meilleure formation. A ton niveau, tu échapperais à la première année (donc 2 ans).

- les deux meilleurs masters d'urbanisme et d'aménagement : Sciences Po et Créteil (Institut d'urbanisme, je ne me souviens plus du nom de l'université à laquelle c'est rattaché).

- ensuite tu as le master de Paris 1 (pas mal), Paris 4 (pourquoi pas, mais je viens de Paris 1 donc je ne peux totalement cautionner), Jussieux (bon, Paris 7 ou 8), Marne la vallée (moui).

En province, je connaîs moins mais il y en a de nombreux. Après une première année, tu peux trouver un master plus spécialisé, il y en a beaucoup aussi, mais je ne te conseil pas aménagement et tourisme (pas de travail). Le master aménagement et transport de Lyon (je ne sais plus l'intitulé exact et l'université) est bien.
 

·
Registered
Joined
·
869 Posts
Les urbanismes ne décident de rien.
Les formations françaises sont bonnes et mettent sur le marché du travail de bon techniciens mais c'est le politique qui prend la décision, souvent démagogique par ailleurs (et l'introduction de la fameuse "concertation" n'arrange rien).
C'est une chose à savoir avant de s'engager dans cette voie (personnellement, c'est en partie ce qui m'a fait fuir).
 

·
Registered
Joined
·
95 Posts
Oui c'est bien malheureux que les projets soit toujours limités par les budgets publics et les décisions des politiques (qui sont prises en fonction du nombre de voix que ca peut rapporter au prochaines elections et non pas selon le long terme).
A notre époque on peut regretter que plus grand chose ne bougera vraiment dans nos villes. Fut un temps où raser des quartier entiers de vieilles bicoques pour faire de véritables belles rues et avenues était possible; c'est ce qui a permis à Paris de devenir ce qu'il est, grâce à Hausman.
Habitant bordeaux je peut vous dire qu'une bonne partie de la ville aurait besoin d'être entierement rasée puis reconstruite avec un plan cohérent, des rues larges, claires, vertes, des beaux immeubles plus hauts pour stopper l'étalement et donc ameliorer les transport en commun.
Mais jamais aucun politique ne prendra ce genre de décision ayant peur de ne pas se faire réélir, il préfère penser à son petit bonheur plutot que de voir a long terme l'avenir de sa ville...

C'est en parti cela qui ma aussi fait ne pas choisir une carrière archi/urbanisme
 

·
Registered
Joined
·
2 Posts
Discussion Starter · #7 ·
Merci pour vos réponses, je vais aller regarder + en détails les sites web des facs

En fait je n'envisage pas - a priori pour le moment - de devenir "urbaniste", j'ai pas forcément pris la bonne voie pour ça et c'est un peu tard pour changer... C'est plutôt qu'après avoir fait un peu de génie civil, je suis vraiment attiré par tous ces projets d'aménagement urbain, et que ça me semble être une formation complémentaire super intéressante, qui sera peut-être en plus un atout pour bosser dans ce milieu plus tard. C'est un intérêt naissant, j'ai encore beaucoup à apprendre

Bon en tout cas vous m'avez pas l'air convaincu convaincu par ce métier ! C'est sûr que c'est au final tout le temps les décisions politiques qui gouvernent tout. Je trouve qu'il y a quand même quelques beaux projets en cours, mais c'est sûr qu'il reste difficile aujourd'hui de réaliser des projets un peu trop ambitieux...
 

·
Registered
Joined
·
9 Posts
Gailu said:
Oui c'est bien malheureux que les projets soit toujours limités par les budgets publics et les décisions des politiques (qui sont prises en fonction du nombre de voix que ca peut rapporter au prochaines elections et non pas selon le long terme).
A notre époque on peut regretter que plus grand chose ne bougera vraiment dans nos villes. Fut un temps où raser des quartier entiers de vieilles bicoques pour faire de véritables belles rues et avenues était possible; c'est ce qui a permis à Paris de devenir ce qu'il est, grâce à Hausman.
Habitant bordeaux je peut vous dire qu'une bonne partie de la ville aurait besoin d'être entierement rasée puis reconstruite avec un plan cohérent, des rues larges, claires, vertes, des beaux immeubles plus hauts pour stopper l'étalement et donc ameliorer les transport en commun.
Mais jamais aucun politique ne prendra ce genre de décision ayant peur de ne pas se faire réélir, il préfère penser à son petit bonheur plutot que de voir a long terme l'avenir de sa ville...

C'est en parti cela qui ma aussi fait ne pas choisir une carrière archi/urbanisme

Si tu habites Bordeaux, tu n'es pas sans savoir qu'Haussmann (avec 2 n) fut prefet avant d'etre à Paris et qu'il a plutot bien réussi la ville de Bordeaux. Je ne connais pas trop cette ville mais je pense qu'il n'y a rien à refaire ...
 

·
España / France
Joined
·
113 Posts
Le problème est que la notion de patrimoine est importante en france limitant les renovation et à contrario on milite pour les réhabilitations et pourtant il y a un paquet de quartier qu'il ne faudrait pas hesiter à raser quelque fois mais bon au temps d'Haussmann, le patrimoine, ca n'existait pas ou peu
 

·
Registered
Joined
·
6 Posts
Et puis n'oublions pas que l'urbaniste, en temps qu'expert, peut aussi avoir un un rôle de conseiller des politiques. Un bon urbaniste ultra compétent saura convaincre un politique que son projet est bon pour lui (même si ça n'est pas le cas...).
 

·
Registered
Joined
·
3 Posts
Les urbanismes ne décident de rien.
Les formations françaises sont bonnes et mettent sur le marché du travail de bon techniciens mais c'est le politique qui prend la décision, souvent démagogique par ailleurs (et l'introduction de la fameuse "concertation" n'arrange rien).
C'est une chose à savoir avant de s'engager dans cette voie (personnellement, c'est en partie ce qui m'a fait fuir).
Tu as fui le milieu? c'était donc à ce point problématique le côté politique?
Je suis en licence de Géographie et je compte faire un master urbanisme, j'aimerais savoir un peu comment ca se passe le métier d'urbaniste, vu que apparement je vois que on arrive pas à grand chose? Est-ce qu'il y a beaucoup de concurence pour les projets et on vit de quoi quand nos projets ne sont pas choisis par les politiques? ET puis quels sont les aspects positifs?
 

·
Registered
Joined
·
9,782 Posts
Tu as fui le milieu? c'était donc à ce point problématique le côté politique?
Je suis en licence de Géographie et je compte faire un master urbanisme, j'aimerais savoir un peu comment ca se passe le métier d'urbaniste, vu que apparement je vois que on arrive pas à grand chose? Est-ce qu'il y a beaucoup de concurence pour les projets et on vit de quoi quand nos projets ne sont pas choisis par les politiques? ET puis quels sont les aspects positifs?
Je vais pas faire de prosélytisme, mais les formations lyonnaises et parisiennes sont plutôt bonnes. Il faut regarder à la fois le contenu, les échanges et réseaux tissés par les responsables de formations ainsi que le marché local du travail. Plus la ville est grande, plus la probabilité d'avoir un emploi à la suite des études augmente. Plus la formation est ancienne est reconnue, plus la probabilité augmente aussi. Ce dernier point est d'autant plus important que depuis la réforme LMD, le nombre de formations Bac+5 a explosé, avec à boire et à manger. Mieux vaut tabler encore quelques temps sur les valeurs sûres. Il y a probablement de toutes nouvelles formations de qualité, mais c'est un peu la roulette russe lorsqu'on est étudiant.

Si tu choisis une formation qui valorise les stages de longue durée à l'étranger, tu peux aussi envisager de travailler aux E-U ou en GB, deux pays qui manquent cruellement d'urbanistes...quand je dis cruellement, j'exagère pas du tout.

Mais quelques soient les qualifications et le poste ensuite obtenus, tu n'es pas maître du monde comme dans Simcity. Tu n'es pas responsable des choix ultimes et des décisions dans la mesure où c'est le politique qui, très légitimement, décide.

Ultraben est peut être un peu sévère en parlant de techniciens. Chargé de mission, maître de négociation relèvent d'une autonomie et d'une prise de responsabilité bien supérieure. Sans toutefois avoir le fin mot bien sûr.
 

·
Registered
Joined
·
3 Posts
Merci beaucoup pour linfo. sinon c'est clair que ca doit être frustrant de pas forcément pouvoir faire aboutir son travail. Je m'oriente vers cette filière mais bon je doute encore.
Surtout que moi mon objectif ultime ce serait de sortir franchement de l'urbanisme consommateur d'energie et d'espace, limiter les atteintes environnementales, le gazon, tout ca quoi.
Et pour ce qui est des US, pfff, cest fini, cest meme pas la peine. Je sais pas comment marche le land planning labas, mais les villes americaines sont comme elles sont et se sera toujours comme ca.
 
1 - 16 of 16 Posts
Top