SkyscraperCity banner
1 - 2 of 2 Posts

·
Registered User
Joined
·
10,758 Posts
Discussion Starter · #1 ·


Extrait de la traduction publiée en 1998 par la collection Mémoire du Maroc dirigée par Jean-Louis Miège:

« En 1765, Venise envoya Giovanni Commata à Souira pour y négocier la paix. Moulay Idriss, qui se trouvait là, interdit aussitôt aux chrétiens de l’endroit de lui adresser la parole, sachant bien que, plus l’envoyé serait ignorant, mieux on pourrait négocier avec lui…
Une fois lui-même (Sidi Mohammed Ben Abdellah) rendu à Souira, où il distribua les terrains à bâtir, il ordonna à tous les consuls d’y venir et d’y faire construire chacun, à son compte, une maison importante et convenable (Parmi celles-ci, la maison des Danois était la plus grande et la meilleure. Voir Host : Efterretninger om Marokos og Fès)
Tous les ambassadeurs devaient arriver au pays par là, tous les corsaires devaient y amener leurs prises, et un chantier naval devait y être fondé.
Au cours de ces grands préparatifs, un navire de guerre espagnol armé de soixante-dix canons s’approcha et, comme Mohamed (Sidi Mohammed Ben Abdellah) crut que les espagnols avaient l’intention de gêner ses constructions, il expulsa le consul de Hollande Demetri pour connivence avec l’Espagne, ajoutant qu’il ne voulait pas de Grec comme consul de Hollande, mais bien d’un Hollandais. Puis il envoya au Roi d’Espagne un cadeau composé de lions, tigres et chevaux, accompagné de trente esclaves espagnols, afin de lui mettre d’aimables pensées en tête, laissant entendre que ce geste était un pas vers la paix. La suite montra que s on comportement plein de sagesse ne demeura pas sans résultats »

marocantan.com
 
1 - 2 of 2 Posts
Top