SkyscraperCity Forum banner

HAROPA - Ports de Paris Seine Normandie

30175 Views 210 Replies 11 Participants Last post by  UnHavrais
Ports du Havre, Rouen et Paris











Site : http://www.haropaports.com
1 - 20 of 25 Posts
Je suis un peu surpris que le côté mythique de la transat ne parvienne pas à justifier plusieurs départs par an depuis la France.

En même temps, c'est vrai que la traversée est relativement longue (8 jours) et ne présente peut-être pas suffisamment d'attrait pour celui qui n'est pas passionné de haute mer dans la mesure où on reste sur du point à point, évidemment sans escale touristique intermédiaire. La croisière mer du Nord est sans doute plus accessible.
Vous le saviez peut-être : la Cunard a programmé une nouvelle transat Le Havre - New York à bord du Queen Mary 2 en septembre 2019 (le 27 je crois).
C'est une bonne nouvelle ! Dommage cependant qu'il n'y en ait pas en 2018 (sauf si j'ai mal vu sur le site du GPMH).
On parle du même Hervé MORIN qui rêve de récupérer la gestion du port du Havre...

Grand frais autour des éoliennes
Hervé Morin, président de la Région, se poserait avec insistance la question de la nécessité de construire deux usines (une à Cherbourg, l’autre au Havre) de fabrication de pales d’éoliennes en Normandie. « La Région envisage donc de financer l’installation de l’usine de Cherbourg, mais pas celle du Havre. Si la Région se détourne du port, cela veut dire que tous les investissements y sont terminés. Les élus du Havre sont-ils capables de prendre une position contre la Région ? » demande Jean-Paul Lecoq à l’intention de Jean-Baptiste Gastinne, vice-président de la Codah, mais également de la Région.
Et ce dernier de le contredire : « La Région s’est engagée en faveur du port du Havre pour l’accès fluvial à Port 2000 ainsi qu’aux aménagements de la pointe de Floride et du terminal croisière [...] Au Havre, il y a déjà un plan de financement de 57 M€ avec le port. Tout le monde y contribue. Un contrat initial prévu pour des éoliennes de 5 MW. Finalement seront construites des éoliennes de 8 MW. Qui paiera le surplus s’il y en a un ? Quand on le saura, on pourra construire [...]. Le projet est vital pour le développement du Havre. La Région y abondera si la Codah le finance. On en est là, la Région a peur que l’usine de pales du Havre ne concurrence celle de Cherbourg. »
Pour la conseillère et sénatrice (LR) Agnès Canayer : « On ne gagne
jamais en opposant les territoires. Démontrons la volonté de la place havraise à porter le projet ».
Et Luc Lemonnier de conclure : « On ne peut pas dire que la Région se désintéresse du port du Havre. Soyons solidaires, d’autant que nous avons la chance de disposer de ressources, notamment en main-d’œuvre. Ce dossier n’est plus aussi en panne qu’il y a deux ans lorsque Areva ne savait pas comme elle allait être démantelée. On avance, des permis de construire ont été déposés. »
À huis clos, des projets étaient présentés aux élus dans la foulée de ce conseil.
C. F.
Ca ne changera certainement rien pour les passagers, tout comme l'association aéroports de Normandie.
Ports de Normandie

Depuis lundi 7 janvier, Caen-Ouistreham, Cherbourg et Dieppe ne forment plus qu'une seule entité réunis dans Ports de Normandie. Qu'est ce que cela va changer pour les voyageurs ?
7 millions de trafic et 2 millions de passagers
https://actu.fr/societe/interview-directeur-ports-normandie-nous-esperons-plus-rotations-vers-angleterre-dieppe-caen-ouistreham-cherbourg_20765485.html
Malheureusement, la saison s'annonce moins bien qu'espéré pour le transmanche.

Le Normandie reste à Ouistreham jusqu'en 2020 faute de remplaçant du coup Le Havre garde l'Etretat et le Baie de Seine.

Quant à l'augmentation des fréquences, outre qu'elle est liée à un no deal qui n'est pas encore certain, le contrat du gouvernement britannique ne porte que sur 60 jours seulement. D'après les horaires de Britanny ferries on serait sur 2 départs au lieu d'un, 4 jours sur 7, mais seulement jusqu'au 11 mai.

https://www.latribune.fr/regions/na...l-de-la-brittany-ferries-retardee-806401.html

https://www.brittany-ferries.fr/33166
A lire l'article, je ne suis pas certain qu'il s'agisse d'un service de ferry au sens où je l'entends à savoir fret et passagers. Evidemment, je préférerais un ferry pour "l'ambiance" plutôt qu'un navire anonyme. Wait and see.
Ahhh, excellente nouvelle !

Qui serait l'opérateur de cette nouvelle ligne ferry ? Stena Line, Brittany Ferries ?
Ce qu'on peut regretter c'est que de telles sociétés n'ont pas été accueillies au Havre pour leur siège et bureau de recherche. Même s'il s'agit de structures embryonnaires, voire parfois de "doux rêveurs" (je ne sais pas pour celle-là qui a quand même décroché un vrai contrat), ça fait beaucoup pour l'image d'une ville et ça a un effet d'entrainement.
  • Like
Reactions: Elach
Sogestran sera le "client" pas le concepteur. C'est quand même fou que LH n'arrive pas à attirer ce genre de sociétés. Pour ce qui est de l'éolien, le centre de recherche à Rouen sera sans doute un cache misère car Siemens n'en a pas besoin disposant déjà de tout ce qu'il faut, mais c'est vrai que ça illustre combien, au Havre, on reste focalisé sur le nombre d'emplois, quitte à ce qu'ils soient peu qualifiés, et pas sur l'aspect qualitatif.
Ce n'est pas SOGESTRAN qui veut lancer un cargo à voiles ? Pour le coup le siège est au Havre !
Le Havre se situe effectivement moins en Normandie qu'à l'estuaire de la Seine, raison pour laquelle on a décidé de la construire là. C'est une sorte de Shenzhen de la Renaissance. Shenzhen est elle aussi un port hors sol où on parle mandarin et pas cantonais comme dans tout le reste de la région. Moi je suis né au Havre et si je suis très attaché à ma ville, la Normandie ne m'évoque personnellement strictement rien.
La question du siège consolide la place du Havre dans l'ensemble mais je pense qu'elle reste assez symbolique. A mon avis, même s'il serait préférable de rationaliser, chaque structure va conserver l'essentiel de ses services et donc, à part quelques plaques sur les bureaux, je pense qu'il n'est pas prévu de changer quoi que ce soit et sans doute pas de construire un immeuble supplémentaire.
Oh non dans les années 2000, Irish ferries était parti depuis bien longtemps. A mon avis les photos sont du début au plus tard u milieu des années 1990.
Les problèmes sociaux au Port sont d'autant plus incompréhensibles qu'ils ne sont pas liés au Port. Les ports en France sont socialement ultra-généreux. Les conditions de travail y sont bonnes et tout le monde le sait. Le problème est que la CGT du GPMH est une courroie de transmission du national qui se met en grève pour faire de l'image et "bloquer" le pays dans des litiges qui ne la regarde pas. On se souvient des lois travail ou des réformes retraites qui n'ont en réalité aucun impact sur les salariés du port...

Bien sûr ces images sont désastreuses et néfastes même s'il ne s'agit pas des problèmes les plus graves qui ont déjà été évoqués par Muetdhiver. Quant aux acteurs politiques locaux, ils ont changé de dimension et de nature. EP est un commis d'Etat. C'est, selon moi, une sorte de Préfet. Il administre. Il n'est pas havrais au sens où l'était Rufenacht dont la famille s'était construite par le négoce sur plusieurs générations. Le Port en tant qu'outil de commerce international et vecteur de richesses dans un monde ouvert, car lui-même était franco-suisse, faisaient partie de l'ADN d'Antoine Rufenacht. Ce n'est pas du tout la même chose pour son successeur (et il ne se privait pas de le dire). Bref, je dirais que de l'extérieur en tous cas, on a l'impression qu'une mauvaise nouvelle concernant LH faisait personnellement mal à Antoine Rufenacht tandis que son successeur la gère. Personnellement, voir que LH est désormais à 2h28 de train de Paris me fait mal. Je ne suis pas sûr que ce soit le cas pour EP.

En revanche, je ne partage pas le pessimisme concernant la voie polaire. Les experts s'accordent à penser qu'en réalité elle restera marginale, n'étant praticable que quelques semaines par an (y compris dans les hypothèses de réchauffement maximales), à des coûts importants et dans des conditions très aléatoires voire périlleuses. Cette zone a donc plutôt vocation à servir l'aménagement du territoire russe et ses relations régionales. Quand la route nord sera vraiment libre de glace, si jamais cela arrive un jour (pas de notre vivant c'est sûr), ça voudra dire de toute façon que le niveau des mers aura monté et LH sera engloutie depuis longtemps (le Bénélux aussi).

.
  • Like
Reactions: GremliN1712
Tout ce que j'ai lu va dans le sens de cette étude. C'est surtout une affaire russe et (un peu) chinoise sachant que les temps de trajets, mêmes purement théoriques, ne sont intéressants que pour la Chine du Nord. Handicap supplémentaire, entre le port de départ et l'Europe il n'y a strictement rien à desservir et, même, nulle part où s'arrêter avec tout un tas de problèmes de tirant d'eau, de glace à la dérive. Paradoxalement, c'est encore plus dangereux quand ça fond que quand c'est gelé. Le grand nord ne deviendra jamais la Méditerranée.

De toute façon, rien ne garantit que les flux resteront majoritairement orientés comme aujourd'hui sur de l'importation de produits finis venus d'Asie. Il peut arriver bien des choses...avant la fonte des glaces.
Si j'ai bien compris, en matière de transport, il n'est question QUE de coûts. Donc si les marchandises vers l'IDF transitent par Anvers/Rotterdam c'est parce que c'est mieux et moins cher. Ca ne risque pas d'être moins bien avec le canal seine-nord. A cela s'ajoute que LH est essentiellement tourné vers l'IDF tandis que l'IDF n'est qu'un des multiples débouchés naturels des ports du Nord. J'imagine que, forcément, cela contribue à massifier encore davantage et donc à être plus efficace et moins cher.

Il faut espérer que ça marchera ! Belle initiative. Dommage que le train ne fonctionne toujours pas convenablement pour assurer des pré-acheminements satisfaisants.
"Ma première expérience, c'est tout simplement les vacances tous les juillets près de Toulon." (...) "Son arrivée au Havre (le 31 janvier) s'est faite un peu par hasard. Florian Weyer cherchait un nouveau poste depuis l'été dernier. Au ministère, il avait visité le port dans le cadre de ses fonctions. "J'ai trouvé ça bien".

C'est probablement un jeune homme bourré de qualité, mais effectivement, il est consternant de lire que la direction du 1er port de marchandises de France se décide comme cela. Il ne s'agit que d'une étape dans sa carrière dont la réussite, un peu comme un préfet, dépendra largement du fait qu'on entende pas parler de lui, c'est à dire qu'il ne fasse pas de vague, bien davantage que de développer le trafic dont tout le monde se contrefout au ministère. A ne rien faire : que des avantages. A prendre des risques : que des coups à recevoir. Un brillant esprit comme lui devrait vite apprendre ce qu'il faut faire, si ce n'est déjà fait !

Juste, pour peut-être comprendre la différence et une partie de nos difficultés, voici les profils des CEO des ports concurrents (rien que l'intitulé de la fonction en dit long, sans parler de leur longévité sur le poste) :

Que doit-on penser de moi qui suis assis derrière le même bureau depuis bientôt 10 ans...
Sinon s'agissant de Brittany ferries, quelqu'un sait quand la ligne havraise redémarre complètement avec le service passagers ? sauf erreur, toutes les lignes ont repris mais pas au Havre. La presse avait fait état d'embauches pour la période d'été mais, en réalité, quand on regardait les offres aucune n'était proposée au Havre.
Fredo, il ne faut pas déposer des mains courantes, ça ne sert à rien. Il faut déposer plainte c'est le même prix.

C'est la limite d'HAROPA qui va donc, "en même temps" se concurrencer soi-même en étant à la fois court-circuité par le canal en aval tout en état son débouché en amont. Dans la société liquide où les gens sont déplaçables/substituables c'est presque un jeu à somme nulle nous dira-t-on. A défaut de traverser la rue, il suffira de remonter la Seine pour trouver du travail.

On ne pourra pas nier que c'est évidemment encore plus positif pour les ports étrangers que le contribuable va donc rapprocher de Paris à grands coups de ruineux coups de pelle. Mais en écrivant ça je discrimine ces pauvres ports étrangers et c'est mal. Surtout qu'ils sont tellement efficaces, tellement bien équipés. Alors pourquoi réinventer la roue ? Pourquoi ne pas faciliter la vie de nos entreprises et leur compétitivité en les rapprochant de ces Rolls de la logistique ?

En fait, je dirai même, à bien y réfléchir, que la concurrence pure et parfaite, pour qu'elle soit vraiment juste, impose de creuser ce canal car il était vraiment trop injuste que LH tire encore impunément les bénéfices de sa géographie alors qu'Anvers et Rotterdam ne sont pas responsables de leur éloignement de Paris qui les handicape structurellement.

Le creusement du canal est donc une salutaire mesure inclusive ! Bravo, Bravo !!! J'espère qu'il sera gratuit.
On voit quand même qu'il y a, comme souvent, un problème de transparence. Ici le handicap comparatif (vs les ports du Nord) est acquis, le bienfondé écologique apparait évident aussi car on devrait éviter des milliers de camions sur les routes. Mais il faut quand même que les pouvoirs publiques expliquent : pourquoi c'est cette option de chatière qui est privilégiée alors que pour le quidam elle n'apparait pas la plus évidente et pourquoi la plateforme multimodale ne sert à rien (bien entendu ça doit embêter celui qui a pris cette décision). On accumule les éléphants blancs que l'Etat s'échine à porter à bout de bras souvent en se décrédibilisant. Par ex. Notre Dame des Landes. Au final c'est une pantalonnade qui se termine en statu quo et ne laisse que des perdants. Idem pour le CDG Express qui cumule mille défauts dont celui d'arriver Gare de l'Est alors qu'il vise la clientèle business de l'Ouest parisien... qui ira plus vite en prenant la ligne 17 à 2 euros au lieu de 25 (sachant que le taxi est à 35 pour 3 personnes). On peut comme ça continuer la liste des échecs annoncés qui captent des milliards bien utiles ailleurs.
1 - 20 of 25 Posts
Top