SkyscraperCity banner

1 - 20 of 48 Posts

·
Moderator
Joined
·
10,754 Posts
Discussion Starter #3
Anciens ponts du Maroc: L’énigme portugaise


  • Leur nom, échappant à la logique de l’Histoire, est dû aux prisonniers d’Oued Al Makhazine
  • Les Portugais réputés avoir investi les villes côtières seulement
  • Des édifices qui ont joué un rôle important au niveau économique et politique

Les ponts ont depuis toujours joué un rôle important au niveau économique et politique au sein du Royaume. Mais l’enjeu de leur préservation n’est pas suffisamment soulevé par les spécialistes, bon nombre d’entre eux se dégradant avec le temps. Autre problème lié au sujet, l’origine portugaise d’un grand nombre de ces édifices situés dans des endroits non colonisés par ce peuple.

Les ponts ont contribué au développement du Maroc tout au long de l’histoire en tant qu’infrastructures facilitant les échanges commerciaux et le transport des biens et des personnes. «L’échange permettait à l’époque de posséder une économie florissante», affirme dans ce sens Mustapha Qadery, enseignant-chercheur à l’Université Mohammed V Agdal à Rabat et spécialiste en anthropologie historique. Il donne pour exemple notamment l’un des circuits commerciaux les plus importants du Maroc, dit transsaharien, qui s’étendait de Tombouctou jusqu’à l’Andalousie, traversant ainsi tout le pays. Selon lui, le Royaume devait se doter de ponts pour faire face au nombre important de rivières à flux d’eau élevé dont Oum Errbia, Sebou, Baht ou encore Tensift.

L’expert a insisté lors d’une conférence qui s’est tenue dernièrement à l’Ecole hassania des travaux publics (EHTP.) sur l’importance de ces ponts au niveau économique mais également politique. «Les grands empires Almoravides, Almohades et Saâdiens ne pouvaient exister sans infrastructures adéquates», a-t-il précisé.

Le chercheur a aussi soulevé l’existence de plusieurs ponts de nomination «portugaise» au centre du Maroc, région où ils ne sont supposés jamais avoir mis les pieds.

Le peuple de «Brtqiz» (portugais en darija) était en effet présent sur les côtes dans des villes comme Azemmour ou El Jadida. Ont été cités ainsi le pont de Kasbat Tadla situé entre Béni Mellah et Khénifra sur oued Oum Errabia mais également un pont à Fès ou encore un autre à Meknès. Une véritable énigme que le chercheur a tenté d’élucider au terme de ses recherches sur le sujet. Selon lui, la nomination portugaise de ces édifices revenait aux prisonniers de guerre capturés lors de la défaite du Portugal face aux Marocains à la bataille d’Oued Al Makhazine en 1578. «A l’époque, le roi Al Mansour Saâdi avait fait beaucoup de prisonniers européens et les avait utilisés pour de grands travaux comme des ponts ainsi que d’autres constructions à but militaire visant à faciliter le passage de l’armée marocaine», a souligné l’enseignant. Autre époque, même situation. Celle de Moulay Ismail en 1727 au cours de laquelle la ville de Meknès avait été construite par les prisonniers étrangers de la piraterie d’après le chercheur.
A travers la conférence, l’enseignant s’est aussi interrogé sur la dégradation différentielle des ponts marocains. Ainsi, le pont «Afelouss» sur l’oued Baht est très abîmé et ne comprend plus d’arceaux. A l’inverse, celui sur Tensift à l’entrée de Marrakech résiste depuis le XI Ie siècle et demeure toujours opérationnel. Mustapha Qadery explique ces anomalies par des défauts de construction ou encore par une destruction humaine causée par exemple par les Français lors des guerres coloniales.

Un évènement qui a pris la forme d’une exposition de photos et de documents iconographiques. L’historien a réalisé un véritable travail d’investigation pour arriver à ces conclusions, partagé entre enquête sur le terrain et étude de nombreux textes anciens et actuels.
- See more at: http://www.leconomiste.com/article/...maroc-l-nigme-portugaise#sthash.D1ey6o7q.dpuf
 

·
Moderator
Joined
·
10,754 Posts
Discussion Starter #9
Last Photos and drawings of an old dying Bridge​

Located or was located in Oued El Halk, Tangier. It is said that it dates back to the Roman era (Pre or post eastern Roman/Byzantine empire). Source
It is very likely that this bridge has been completely vanished from the earth's surface, I couldn't find any recent photo or information about it.​

185?


Source

1887


Source


1928


Source

 

·
Registered
Joined
·
7,644 Posts
Merci pour ton excellent travail. SCCM commence a ressembler a une vraie base de données urbaines, archeologiques et surtout illustrée en photos. Merci à toi et aux autres qui font des efforts pour ce forum.
 

·
Moderator
Joined
·
10,754 Posts
Discussion Starter #11
Merci pour ton excellent travail. SCCM commence a ressembler a une vraie base de données urbaines, archeologiques et surtout illustrée en photos. Merci à toi et aux autres qui font des efforts pour ce forum.
De rien, c'est un plaisir.

Je suis d'accord, j'éspere que ce forum atteindra le niveau où il peut influencer les décisions urbaine des autorités marocaines,
voir meme les sensibiliser de tous ces trésors qui se perdent avec le temps.
 

·
Moderator
Joined
·
10,754 Posts
Discussion Starter #12
I couldn't find any recent photo or information about this Bridge.

El Jrij Bridge
Located or was located in Oued Oum Er-Rabia.





Source

 

·
Registered
Joined
·
708 Posts
Je pense qu'il a disparu; ce que j veux voir c'est comment il a été avant surement magnifique.
 

·
the Crawling Chaos
Joined
·
1,387 Posts
pont sur ghdat sidi rahal , alhaouz

سيدي رحال البودالي
قنطرة تاريخية تقع على بعد حوالي 16كلم جنوبا على واد سيدي رحال (اغدات) تتضارب الأخبار حول تاريخ تأسيسها هل هي الدولة
الموحدية أم البرتغاليون
















Je ne pense pas que les portugais l’ait construit c’est vrai qu ils faisaient des incursions dans le haouz depuis safi dans le XVI siecle mais ils ont toujours essuie des revers cuisant qui ne l’ont pas permis de s’instaler durablement a l’interieur marocain
un exemple relaté par Léon l'africain

Anemay ( cavalier en tamazight)

enmay sidi rahal selon leon l'africain by the_crawling_chaos, on Flickr
 
  • Like
Reactions: oc93 and The-s

·
Moderator
Joined
·
10,754 Posts
Discussion Starter #16
Merci pour le partage, dommage qu'il est dans cet état, j’espère que les autorités locales vont le protéger contre les crues soudaines de la région.

Je ne pense pas que les portugais l’ait construit c’est vrai qu ils faisaient des incursions dans le haouz depuis safi dans le XVI siecle mais ils ont toujours essuie des revers cuisant qui ne l’ont pas permis de s’instaler durablement a l’interieur marocain
un exemple relaté par Léon l'africain
Je suis du même avis, c'est un mythe que les portugais ont construit des ponts à l’intérieur du pays, j'ai posté un article parlant de cette énigme, post #3.

Voici ce que dit Mustapha Qadery, enseignant-chercheur à l’Université Mohammed V Agdal à Rabat :

...

Selon lui, la nomination portugaise de ces édifices revenait aux prisonniers de guerre capturés lors de la défaite du Portugal face aux Marocains à la bataille d’Oued Al Makhazine en 1578. «A l’époque, le roi Al Mansour Saâdi avait fait beaucoup de prisonniers européens et les avait utilisés pour de grands travaux comme des ponts ainsi que d’autres constructions à but militaire visant à faciliter le passage de l’armée marocaine», a souligné l’enseignant. Autre époque, même situation. Celle de Moulay Ismail en 1727 au cours de laquelle la ville de Meknès avait été construite par les prisonniers étrangers de la piraterie d’après le chercheur.

Un évènement qui a pris la forme d’une exposition de photos et de documents iconographiques. L’historien a réalisé un véritable travail d’investigation pour arriver à ces conclusions, partagé entre enquête sur le terrain et étude de nombreux textes anciens et actuels.
- See more at: http://www.leconomiste.com/article/...maroc-l-nigme-portugaise#sthash.D1ey6o7q.dpuf
 

·
Moderator
Joined
·
10,754 Posts
Discussion Starter #18
De rien et un grand merci aussi aux membres qui partagent avec nous les derniers nouvelles des projets et autres trucs intéressants.
 

·
Registered
Joined
·
2 Posts
Excellent job The-s... Here is a quote from a a British doctor who visited Morocco at the end of the 18th century: William Lempriere

"As there are few or no bridges in the country, I am inclined to believe the Moors are not thoroughly acquainted with the mode of constructing large arches; and it is only at their sea-ports where they even use boats. These circumstances, united to the bad roads, render this part of Barbary very inconvenient and dangerous to be travelled through."

This isn't a surprise, knowing that it's coming from an Englishman. England had thousands of bridges by the end of the Middle Ages!
 
1 - 20 of 48 Posts
Top