Skyscraper City Forum banner
1 - 20 of 78 Posts

·
Registered
Joined
·
687 Posts
Discussion Starter · #1 ·
La France a besoin d'une loi 101, croit un linguiste de renom

Une charte de la langue française inspirée de celle du Québec, limitant l'affichage en anglais dans les commerces, est devenue «presque indispensable» en France tant «l'américanisation» y prolifère, a soutenu mercredi le linguiste de renom Claude Hagège.

Si le français a perdu de son attrait, c'est en partie en raison du déclin de la puissance industrielle française qui a donné lieu à un «mimétisme de la langue de la puissance», d'où la prolifération de l'anglais dans les rues de France.

«Si Paris offre aux yeux surpris de tant d'étrangers ce spectacle honteux de l'américanisation - avec partout les enseignes de magasin, la publicité - c'est parce que s'américaniser, c'est appartenir à la langue de la puissance», a dit à l'AFP le professeur honoraire au Collège de France en marge du premier forum mondial sur la langue française, à Québec.

Claude Hagège estime que la France aurait intérêt à s'inspirer du Québec. À la fin des années 70, les indépendantistes québécois, alors au pouvoir, avaient adopté la «loi 101», une charte qui imposait notamment l'unilinguisme français dans l'affichage.

À la suite de contestations judiciaires, cette loi a été atténuée pour faire du français la langue «prédominante» dans l'affichage tout en autorisant d'autres langues.

La France doit-elle recourir à une loi, calquée sur la «loi 101» québécoise, pour préserver sa langue?

«Il y a encore 20 ans, j'aurais dit que non, aujourd'hui je regrette de répondre que oui. La France a intérêt à prendre la merveilleuse loi 101», a déclaré M. Hagège.

«En France, jusqu'à l'époque récente, on ne considérait pas, justement quand on se comparait au Québec, que l'anglais était aussi redoutable parce que la France ne se voyait pas comme un îlot de sept millions de francophones immergé dans un océan» anglophone, a souligné M. Hagège.

Mais aujourd'hui «une loi comparable à la loi 101 est devenue, je le dis ouvertement, presque indispensable en France», a souligné le grand linguiste, arborant le «carré rouge» symbole de l'opposition des étudiants québécois à la hausse de 82% sur sept ans des droits de scolarité imposée par le premier ministre du Québec, Jean Charest.

http://www.lapresse.ca/internationa...-dune-loi-101-croit-un-linguiste-de-renom.php

Et vous, qu'est que vous en pensez?
 

·
Prions Ste-Chloroquine
monke
Joined
·
16,725 Posts
Les gens s'américanisent tout seuls. Ça leur donne tellement d'allure à ces employés de bureau de parler de check-in, de brain storming, de lifestyle et de vernissages.
 

·
Registered
Joined
·
2,142 Posts
faut peut-être pas exagérer, d'accord il y a de plus en plus de noms anglais, mais ça reste très limité aux secteurs les plus touristiques, et ça concerne pas énormément de boutiques. que la boutique souvenir de saint-michel s'appelle "gift shop", je m'en cogne pas mal j'irai jamais.
par contre tu verras pas beaucoup de commerces qui jouent sur la spécificité française (boulangerie ,resto, arts) qui auront leur devanture en anglais, ce qui doit plaire aux touristes d'ailleurs.
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,637 Posts
Le Français s'américanise sans doute mais pas uniquement: les emprunts sont fréquents dans d'autres langues. D'ailleurs, les Anglo-saxons utilisent aussi pas mal de mots Français, Espagnols ou Italiens.

En réalité, c'est surtout l'Anglais qui a tendance à s'américaniser: lorsque les mots Américains et Anglais sont différents, c'est de plus en plus souvent le premier qui s'impose au niveau international. C'est bizarre mais je trouve que l'accent de LA, c 'est largement moins classe que celui d'Oxbridge.
 

·
Registered
Joined
·
643 Posts
Je trouve que c'est une bonne chose de voir de l'anglais affiché dans la rue. Ca enrichi notre vocabulaire anglais et ça rend la ville accessible à de nombreux étrangers. C'est ça être une ville-monde
Il faut savoir qu'on parle globalement très mal l'Anglais en comparaison avec beaucoup d'autres pays européens.
De plus, c'est très handicapant pour la compétitivité de notre économie. Les entreprises étrangères hésitent à s'installer dans des pays, des villes où l'anglais n'est pas couramment parlé.
 

·
Normandie
Joined
·
24,464 Posts
^^ Je ne crois pas que l'on parle exclusivement de Paris là, mais de l'ensemble de la France.

Personnellement, je ne suis pas contre.
En tout cas, l'on voit bien, notamment avec le commentaire ci-dessus, qu'à notre époque, tout est régit par l'économie, et rien n'est fait pour autre chose que cette saincro-sainte économie.
 

·
Registered
Joined
·
3,956 Posts
De plus, c'est très handicapant pour la compétitivité de notre économie. Les entreprises étrangères hésitent à s'installer dans des pays, des villes où l'anglais n'est pas couramment parlé.
Ca c'est n'importe quoi. Dans l'économie (déjà) mondialisée du début XXème siècle, la France, l'Allemagne (surtout) prospéraient par leur commerce sans pour autant parler anglais... Alors certes le monde a changé, l'anglais est devenu dominant dans le monde des affaires (et encore... pas partout... va un peu en Russie, en Afrique francophone ou en Amérique du sud! tu verras si l'anglais est si utile), mais les pays est-asiatiques attirent les investissements étrangers et nous inondent de leurs produits alors que leur niveau d'anglais est bien plus déplorable que le nôtre (Japon, Corée du Sud et maintenant Chine). Non, bien plus que la maîtrise de l'anglais, ce qui rend attirant un territoire, ça dépend des industries bien sûr, mais c'est surtout la quantité et la quanlité de la main d'oeuvre et du bassin de consommation, les infrastructures voire le cadre de vie... et non le pourcentage d'affiches en anglais! De toute façon, j'ai l'impression que de plus en plus de gens se rendent compte que le "tout-anglais" qu'on veut nous imposer est une impasse économique, sans compter l'aspect culturel qui est plus subjectif (si certains ont une mentalité de colonisé, c'est difficile de leur faire entendre raison sur l'aspect culturel de l'acculturation linguistique). De plus en plus d'entreprises françaises s'en rendent compte, comme par exemple Michelin (une multinationale pourtant), qui a décidé que la langue de travail -même dans les filiales étrangères- serait officiellement le français, quand bien même l'anglais n'est pas banni. Cette politique couplée à d'intenses formations linguistiques représente une valeur ajoutée pour Michelin quand il s'agit d'attirer des cadres étrangers de haut niveau.

En parlant de la loi 101 au Québec, ses effets ont été dans l'ensemble très positifs au Québec, en particulier dans l'éducation, puisque qu'alors que dans les années 70, la plupart des immigrants choisissaient de mettre leurs enfants dans des écoles anglophones, aujourd'hui une écrasante majorité suit sa scolarité dans des écoles francophones.

Pour ma part, je suis pour pour une application d'une loi 101 (ou équivalent) en France, via un renforcement de la loi Toubon.
 

·
Registered
Joined
·
643 Posts
Ca c'est n'importe quoi. Dans l'économie (déjà) mondialisée du début XXème siècle, la France, l'Allemagne (surtout) prospéraient par leur commerce sans pour autant parler anglais... Alors certes le monde a changé, l'anglais est devenu dominant dans le monde des affaires (et encore... pas partout... va un peu en Russie, en Afrique francophone ou en Amérique du sud! tu verras si l'anglais est si utile), mais les pays est-asiatiques attirent les investissements étrangers et nous inondent de leurs produits alors que leur niveau d'anglais est bien plus déplorable que le nôtre (Japon, Corée du Sud et maintenant Chine). (...).
Je ne parle pas des industries, qui de toute façon disparaissent en France au profit de pays ou le cout de la main d'oeuvre est plus faible, mais plutôt d'emplois qualifiés. Les entreprises étrangères ne viennent pas en France pour implanter des usines.
 

·
Registered
Joined
·
3,956 Posts
Dur dur de combattre les idées reçues...

http://www.20minutes.fr/economie/95...rangers-france-cede-allemagne-2e-place-europe

Mais, "note surprenante", la France s'arroge la première place du palmarès des implantations industrielles (170 projets manufacturiers en 2011, pour 7.800 emplois nouveaux, contre 121 en Allemagne et 92 au Royaume-Uni), précise Ernst and Young.
Des exemples viennent immédiatement en tête, comme Toyota à Valenciennes, implanté depuis presque 15 ans (plus de 4000 employés), et qui pour la première fois -ou presque- va permettre à la France d'exporter des automobiles vers les Etats-Unis. Ou d'autres implantations emblématiques comme McCain et Bridgestone dans le Pas-de-Calais, et tant d'autres...

Je ne parle pas des industries, qui de toute façon disparaissent en France au profit de pays ou le cout de la main d'oeuvre est plus faible, mais plutôt d'emplois qualifiés.
Il n'y a pas d'emplois qualifiés dans l'industrie?
 

·
Registered
Joined
·
2,142 Posts
C'est c'là oui...
effectivement vu comment j'ai construit ma phrase c'est vraiment pas clair.

je voulais juste dire que dehors, dans la rue, sur les routes, la présence de l'anglais n'est pas visible de façon flagrante. Pour remarquer des affichages en anglais il faut se pencher sur des notices, des sous-panneaux, des détails.
Enfin c'est mon ressenti personnel, chacun a sa propre représentation des choses.
 

·
Banned
Joined
·
18,001 Posts
Je trouve que c'est une bonne chose de voir de l'anglais affiché dans la rue. Ca enrichi notre vocabulaire anglais
:laugh:

Au début je me suis demandé si t'étais pas ironique, mais le pire c'est que j'ai l'impression que tu le dis au 1er degré.
Les entreprises étrangères hésitent à s'installer dans des pays, des villes où l'anglais n'est pas couramment parlé.
Ah oui, c'est sûr que les entreprises étrangères hésitent beaucoup à s'installer en Chine ou au Brésil. :lol:
 

·
Registered
Joined
·
643 Posts
Au début je me suis demandé si t'étais pas ironique, mais le pire c'est que j'ai l'impression que tu le dis au 1er degré.
Tu rigoles, mais va dans un aéroport, tu verras si tu n'apprends pas des mots anglais en lisant les panneaux... Du moins, si tu ne parles pas très bien l'anglais.

Ah oui, c'est sûr que les entreprises étrangères hésitent beaucoup à s'installer en Chine ou au Brésil
Encore une fois, je ne parlais pas des industries. Je suis désolé de ne pas l'avoir précisé, ça me parraissait évident.

Dur dur de combattre les idées reçues...

http://www.20minutes.fr/economie/95...rangers-france-cede-allemagne-2e-place-europe



Des exemples viennent immédiatement en tête, comme Toyota à Valenciennes, implanté depuis presque 15 ans (plus de 4000 employés), et qui pour la première fois -ou presque- va permettre à la France d'exporter des automobiles vers les Etats-Unis. Ou d'autres implantations emblématiques comme McCain et Bridgestone dans le Pas-de-Calais, et tant d'autres...
7800 emplois, ce n'est pas grand chose à l'échelle d'un pays... Combien d'emplois sont délocalisés au même moment?
Et certes, on est premier en europe cette année, c'est bien! Mais au niveau mondial?
Je m'interroge...

Il n'y a pas d'emplois qualifiés dans l'industrie?
Bien sûr! Mais il ne sont souvent pas situés sur les sites de production. On tente, tant bien que mal, de garder les ingénieurs en France pendant que la main d'oeuvre s'en va en Chine ou dans des pays en voie de développement...
Et c'est là justement que l'Anglais est utile... C'est la langue de la mondialisation.
 

·
Banned
Joined
·
18,001 Posts
par contre tu verras pas beaucoup de commerces qui jouent sur la spécificité française (boulangerie ,resto, arts) qui auront leur devanture en anglais, ce qui doit plaire aux touristes d'ailleurs.
Tu dois pas soulever souvent les yeux dans la rue alors (ou alors tu vis au fin fond de la Corrèze, je sais pas). Aujourd'hui on ne compte plus les enseignes en anglais. Je dirais même qu'à Paris 90% des nouvelles enseignes sont en anglais de nos jours.
 

·
Banned
Joined
·
18,001 Posts
Et vous, qu'est que vous en pensez?
Pour répondre à ta question, je pense malheureusement comme Claude Hagège qu'une loi comme ça est de plus en plus indispensable. D'ailleurs ça fait un petit moment que je le dis, et je suis heureux de voir que Claude Hagège le pense aussi. Mais ça ne me surprend pas vraiment. Les gens qui sont multilingues comme Claude Hagège et moi-même (à un moindre degré ; je parle plusieurs langues étrangères couramment, mais pas autant que Claude Hagège quand même) n'ont pas cette fascination assez puérile et immature pour l'anglais des petits franchouillards qui ne connaissent aucune autre langue étrangère que ze Ingliche. Je crois que ce sont les gens qui pratiquent plusieurs langues couramment, et pas que l'anglais, qui n'ont pas cette fascination particulière pour l'anglais et qui voient mieux que d'autre l'anglicisation forcenée qui est en train de se dérouler en France.

Comme je le disais plus haut, aujourd'hui à Paris la plupart des nouvelles enseignes de magasins sont soit en anglais, soit en simili-anglais (le "simili-anglais", c'est un peu comme le fraponais, ce n'est pas de l'anglais, ça fait même rire un parfait anglophone bilingue comme moi, mais ça sonne Ingliche, et ça les petits franchouillards aiment bien). J'en ai vu un exemple pas plus tard que l'autre jour dans le Marais, mais je ne me rappelle plus ce que c'était.

A mon avis, si on continue sur cette pente glissante, on va finir dans quelques décennies par se retrouver dans la situation des Philippines. Les indigènes (c'est nous) parlerons un pidgin franco-anglais, et la langue du commerce, des entreprises et de l'université sera l'anglais. Année après année je vois les digues sauter les unes après les autres. Le problème c'est que les Français, contrairement aux Québécois, sont complètement inconscients de ce phénomène. Marlove ci-dessus en est une illustration typique. C'est un peu comme quand on vieillit, quand on se regarde tous les jours dans le miroir on ne s'en rend pas compte, et puis un jour à 50 ans on retombe sur une photo de quand on avait 20 ans et là on voit comme on a changé.

Je ne sais pas s'il y aura un sursaut en France comme il y en a eu au Québec dans les années 1960-1970. Je suis assez pessimiste. Tant que les Français ne prendront pas conscience du phénomène en train de se produire, il ne faut pas s'attendre à beaucoup de changement, vu que c'est assez insidieux comme phénomène, un peu comme le vieillissement.

Je ne sais pas comment c'est chez vous au Québec, mais ici c'est dingue la profusion de mots anglais chez les jeunes (et moins jeunes) aujourd'hui. Je ne compte plus les gens qui disent "now" plutôt que "maintenant", et "today" plutôt que "aujourd'hui", surtout dans les SMS et emails. C'est trop long tu comprends d'écrire "aujourd'hui". :lol:

L'autre jour j'ai un ami de 27 ans originaire de la Réunion à qui je reprochais gentiment qu'il était souvent pris qui m'a répondu assez méchamment "je vis ma life! (sic)". C'est un façon typique de parler des jeunes parisiens aujourd'hui, surtout dans les classes populaires (parce qu'ironiquement, ce sont les personnes en général les moins éduquées et cultivées qui utilisent le plus de mots anglais). On entend aussi "je suis trop en love avec cette fille/ce mec". Mais le pire reste encore "je te kisse" à la fin d'un message au lieu de "je t'embrasse". :nuts:

Le summum du ridicule en plus c'est que contrairement à chez vous au Québec où au moins vous prononcez les mots anglais avec l'accent correct américain, ici ils les prononcent tout fièrement avec un affreux accent français, ce qui pour un parfait bilingue comme moi ne passe pas du tout. Déjà être obligé d'utiliser des mots anglais quand je parle avec des Français je trouve ça idiot total (l'autre jour à la gym près des Champs-Elysées j'ai demandé à la fille au comptoir à quelle heure était le cours d'étirements, mais elle ne m'a pas compris, alors j'ai été obligé de lui demander à quelle heure était le cours de "stretching", et là elle a compris :eek:hno:), mais alors le pire c'est que t'es obligé de les prononcer à la française pour qu'ils comprennent. Et ça, j'y arrive pas ! Moi quand j'utilise un mot anglais, je le prononce avec l'accent américain, mais ils te comprennent pas ici si tu fais ça, il faut que tu te forces à le prononcer avec un accent français débile. C'est le comble du ridicule et franchement je peux pas !

En bonus, une des nouvelles pubs Peugeot qu'on peut voir sur la télé en France (d'ailleurs toutes leurs affiches publicitaires à Paris sont entièrement en anglais aujourd'hui) :

 

·
Registered
Joined
·
2,142 Posts
Tu dois pas soulever souvent les yeux dans la rue alors (ou alors tu vis au fin fond de la Corrèze, je sais pas). Aujourd'hui on ne compte plus les enseignes en anglais. Je dirais même qu'à Paris 90% des nouvelles enseignes sont en anglais de nos jours.
mdr, non ça me paraît pas fiable ton chiffre, je dirais plutôt 348% des nouvelles enseignes sont en anglais de nos jours :lol:
:eek:hno:
 
1 - 20 of 78 Posts
Top