SkyscraperCity banner

1 - 20 of 219 Posts

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #1
Je crée un sujet pour parler du développement hotelier de la région qui devrait voir plusieurs nouvelles enseignes arriver après l'Ibis de la rue du Maupas. L'Aquaecopole de Vennes comprendra un hôtel 3* d'une centaine de chambres. La construction du Starling Hotel at EPFL 4* avance bien et plusieurs autres hôtels sont prévus que ce soit dans le cadre des développements des secteurs de Malley, Renens (gare), Bussigny (arc en ciel) ou Beaulieu2020.

L'hôtel Formule 1 de Bussigny devrait être rasé et remplacé par un Etap hôtel.

L'hôtel Royal Savoy va doubler sa capacité en constuisant un nouveau bâtiment au sud, dans le parc de l'hôtel. http://www.hofmann-gailloud.ch/

Le Mövenpick sera le plus grand quatre-étoiles romand
OUCHY | L’Hôtel Mövenpick va se doter d’une aile supplémentaire au nord. 72 nouvelles chambres seront construites. Avec 337 chambres, il sera le plus grand quatre-étoiles de Suisse romande, et le troisième du pays.


© DR | ​Le nouveau bâtiment sera construit à l’arrière de l’hôtel actuel. Le chantier, d’une durée de dix-huit mois, devrait coûter entre 15 et 20 millions de francs. L’inauguration est prévue pour fin 2011.

JULIEN MAGNOLLAY | 30.12.2009 | 00:03

«Malgré nos 267 chambres, nous sommes très souvent complet les jours de semaine.» Autant dire que Christian Kramer, directeur de l’Hôtel Mövenpick d’Ouchy, se réjouit de pouvoir bientôt compter 72 chambres supplémentaires.

Le projet est actuellement à l’enquête. Il prévoit la construction d’une aile supplémentaire de six étages, au nord, relié au bâtiment actuel par des passerelles couvertes. C’est le bureau d’architectes lausannois Hofmann & Gailloud qui a réalisé les plans. Chaque chambre sera dotée d’un balcon. Une trentaine d’arbres et d’arbustes devront être abattus et remplacés. Le toit de l’annexe sera végétalisé et couvert de panneaux solaires. Le chantier, d’une durée de 18 mois, devrait coûter entre 15 et 20 millions de francs. L’inauguration est prévue pour fin 2011.

Clientèle d’affaires
«La demande est là, explique Christian Kramer. En semaine, avec la clientèle d’affaires, nous atteignons un taux de remplissage de 95-100%. Nos clients sont les grandes institutions de la place: l’IMD, Philip Morris, la Maison du sport international, le Comité international olympique, mais aussi Nestlé, Medtronic, UBS, etc.»

Le projet enchante Olivier Français, municipal en charge des Travaux, qui se réjouit de ce projet. «Cela montre les atouts de Lausanne. Il ne manque plus que mon tunnel à Ouchy, et le quartier sera tranquille», sourit Olivier Français.

Déjà rénové en 2004
En nombre de chambres, le Mövenpick d’Ouchy est déjà le plus grand hôtel de Lausanne. Après la construction de la nouvelle aile, il deviendra carrément le plus grand quatre-étoiles de Suisse romande. Et le troisième du pays. Une quinzaine de nouveaux collaborateurs devront être engagés. «Ça restera toujours le plus petit hôtel que j’ai dirigé», sourit Christian Kramer, qui a travaillé vingt ans en Asie (Hongkong, Bangkok, Pékin, etc.), dans des établissements comptant jusqu’à 650 chambres. «300 ou 600 chambres, le challenge reste le même: il faut rentabiliser.»

Le quatre-étoiles a déjà subi une mue complète de l’été 2002 à fin 2004, pour un investissement de 15 à 16 millions de francs. En 2006, il avait été distingué comme meilleur établissement parmi les septante que compte la multinationale dans le monde. Aujourd’hui, une chambre au Mövenpick d’Ouchy coûte entre 320 francs pour une standard côté jardin à 1350 pour une suite en duplex avec jacuzzi et vue sur le lac.
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #2
Plus d'informations sur l'Etap de Bussigny dans le 24h du jour. L'hotel sera de 116 chambres et ouvrira le 1er avril 2011 donc le chantier débutera rapidement. Il y a une illustration dans le journal (pas en ligne malheureusement), il s'agit d'un batiment de 7 étages dont les facades font penser à l'Ibis du Maupas. Architecte: Arcobat
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #4
L’Hôtel Mövenpick de Lausanne s’agrandit
Situé à Ouchy, l’Hôtel Mövenpick pourra compter sur une aile supplémentaire en porte-à-faux de 72 chambres, au nord. D’ici 2011, il deviendra ainsi le plus grand quatre-étoiles de Suisse romande et le troisième de Suisse.

L’Hôtel Mövenpick d’Ouchy ne connaît pas la crise. Ce quatre-étoiles construit en 1988, face au lac Léman, s’apprête à créer 72 nouvelles chambres supplémentaires. Entre 2002 et 2004, il a déjà joui d’une rénovation complète, avec un budget de 15 millions de francs. Fort de son succès, il a même obtenu en 2006, le titre de meilleur établissement parmi les septante que compte la chaîne en Suisse et dans le monde. «Les 265 chambres sont occupées à un taux de 95-100% les jours de semaine. Si nous avions une trentaine de chambres en plus, nous pourrions facilement les revendre», confirme Christian Kramer, directeur de l’Hôtel Mövenpick d’Ouchy. Des chiffres qui s’expliquent surtout grâce à la clientèle d’affaires provenant des grandes institutions des environs, telles que l’IMD, Philip Morris, la Maison du sport international, le Comité international olympique, mais aussi Nestlé, Medtronic, BCV et le siège de Nespresso à quelques pas. «Les hommes d’affaires apprécient l’hôtel car il se trouve proche des axes principaux et qu’il compte des belles chambres avec vue sur le lac. Mais aussi parce que nous misons sur un service personnalisé avec les clients fidèles», poursuit le directeur.
Un agrandissement de l’infrastructure hôtelière est donc nécessaire. En mars 2008, la multinationale invite trois bureaux d’architectes suisses à proposer un projet. C’est celui du bureau lausannois Hofmann & Gailloud qui a le plus séduit Mövenpick, parce qu’il propose des balcons pour chaque chambre et qu’il crée six chambres réparties sur les côtés qui ont la vue sur le lac grâce à sa configuration des étages. L’opération devrait coûter entre 15 et 20 millions de francs et durer près de 18 mois. L’inauguration est donc prévue en automne 2011. L’aile supplémentaire comptera six étages, au nord, sur le site arborisé dont jouissent pour l’instant les clients de l’hôtel qui ont la vue sur cour. Une trentaine d’arbres et d’arbustes devront être abattus et remplacés en préparation du terrain. Reliée au bâtiment actuel par des passerelles couvertes, la nouvelle section comprendra douze chambres par étage et trois salles de conférence au rez-de-chaussée enterré. Le toit de l’annexe sera végétalisé et recouvert partiellement de panneaux solaires.

Une annexe en porte-à-faux
«Notre projet est celui qui parvenait à offrir le plus grand nombre de chambres possible dans cette configuration exigüe», explique Michel Gailloud, architecte associé. Plutôt que de proposer une barre au nord qui n’intervenait pas statiquement avec l’hôtel, les concepteurs imaginent une nouvelle aile en porte-à-faux sur le bâtiment existant, au niveau de sa cour intérieure. «Une partie du nouveau bâtiment tombe sur la dalle existante de la cour. Nous ne pouvions pas reporter les charges sur cette partie, parce que cela aurait nécessité des renforcements et que le maître d’ouvrage ne souhaitait qu’un minimum d’interventions dans cette zone afin de garder l’hôtel ouvert pendant toute la durée des travaux. L’effort doit donc être transmis sur l’autre partie qui prend assise au sous-sol. Pour y parvenir, nous avons suspendu les dalles au mur en renforçant l’armature de ces derniers et misé, en façade, sur un système de fenêtres alternes qui permet la descente en diagonales du système de charges», explique Stéphane Garin, ingénieur et chef de projet au sein du bureau Daniel Willi.
Des touches contemporaines
Souhaitant enrichir les chambres d’une salle de bain plus complexe, les concepteurs organisent un concours d’architecture d’intérieur, remporté par le bureau allemand Madeby Markus-Diedenhofen.
Ce dernier a proposé une salle de bain ouverte sur l’entrée et la chambre ou fermée par une porte coulissante. Une interpénétration qui engendre une circulation intéressante dans l’espace. Toutes les chambres bénéficient d’un balcon, créant un effet visuel de profondeur non négligeable. Dans une géométrie relativement simple, chaque chambre a donc une qualité spatiale agréable.
Etant donné que la nouvelle aile ferme la cour, la transparence est de mise sur la façade intérieure du nouveau bâtiment. Pour créer un effet d’évanescence, une façade rideau en vitrage bois est privilégiée. «La nouvelle annexe remplace la forêt, nous voulions donc créer quelque chose d’immatériel avec le verre. Côté extérieur, les architectes misent sur une façade de vitrage en bois avec des structures métalliques pour les balcons. Les dalles apparentes, en béton, des six étages contrastent avec l’aspect monolithique du bâtiment existant en amenant un effet d’horizontalité. Toute la façade sera recouverte de stamisol, un mélange de fibre de verre et de plastique, qui est semi-transparente. Des stores à rouleaux sont situés à l’extrémité des balcons. «Lorsqu’ils sont baissés, le bâtiment aura un aspect tactile évoquant une boîte recouverte d’une peau. Le stamisol créera des transparences assez ludiques», donne à voir l’architecte.

Les atouts de Lausanne
S’il est d’ores et déjà le plus grand hôtel de Lausanne en termes de nombre de chambres, l’Hôtel Mövenpick d’Ouchy deviendra, avec sa nouvelle aile, le plus grand quatre-étoiles de Suisse romande. Pas étonnant, donc, que ce projet enchante Olivier Français. «Cela montre les atouts de Lausanne. Il ne manque plus que mon tunnel à Ouchy, et le quartier sera tranquille», confiait le municipal en charge des Travaux au quotidien 24 Heures. Le directeur de l’hôtel prévoit d’engager une quinzaine de nouveaux collaborateurs pour gérer la hausse de fréquentation. «337 chambres, cela peut sembler grand. Mais pas en comparaison avec les autres hôtels que j’ai dirigé à Hongkong, Bangkok ou Pékin qui pouvaient compter jusqu’à 650 chambres. Je n’ai donc aucune appréhension», sourit le directeur lausannois.
Quelques illustrations:
http://www.batimag.ch/sites/batimag.ch/files/content/pdf/movenpick-batimag.pdf
 

·
Registered
Joined
·
8,111 Posts
Un hôtel low cost au Flon

Jean-Jacques Gauer va ouvrir un hôtel au Flon.

Le Lausanne Palace ouvrira un hôtel low cost dans le dynamique quartier du Flon. Un mode de logement urbain et trendy.

Alexandre Caldara
Le Lausanne Palace lance un nouveau projet dans le quartier du Flon: un hôtel low cost qui comprendra 24 chambres, dont les prix s’élèveront entre 200 et 240 francs la nuit. Un mode de logement urbain qui sera conçu par le bureau d’architecte Merlini et Ventura sur d’autres modèles comme le Casa Camper de Barcelone ou The Hotel de Jean Nouvel au Flon. Directeur du Lausanne Palace, Jean-Jacques Gauer dit avoir saisi une chance: «Je ne suis pas du genre à réfléchir à un projet pendant cinq ans, nous avions un premier projet différent, puis le promoteur m’a parlé de celui-ci j’ai tout de suite saisi l’opportunité.» Les rénovations du 6, place de l’Europe, bâtiment classé au patrimoine de la ville, commenceront en septembre. Les travaux devraient durer une année.

Le bâtiment ne subira qu’un léger lifting de l’extérieur et sera agrémenté d’une terrasse sur le toit. Concernant l’emplacement de l’hôtel, Jean-Jacques Gauer se montre admiratif du développement du Flon: «En dix ans, ce quartier est devenu très dynamique et un petit hôtel pas cher et trendy peut tout à fait participer à ce mouvement.» L’hôtel sera composé de petites chambres, mais avec des lits de deux mètres sur deux. Une technologie ludique sera utilisée avec des bornes d’enregistrement. Le public-cible: les clients pressés, «branchés» ou alors adeptes de la vie nocturne. Jean-Jacques Gauer est convaincu qu’il s’agit du meilleur projet à cet endroit, mais relativise l’innovation: «C’est un amalgame de choses que l’on connaît, on a rien inventé.»
http://www.htr.ch/cahier-francais/un-hôtel-low-cost--au-flon-21274.html



 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #8
Il s'agit effectivement de la première proposition qui est tombée à l'eau suite aux oppositions et au classement du batiment qui le rend presque intouchable...
 

·
Registered
Joined
·
8,111 Posts
Cybec November 22nd, 2010 08:51 PM
Je pense qu'il s'agit ici de la première version vu que l'enveloppe extérieure restera quasiment la même.
Oui la source datait de 2008...

Tant mieux je trouve plus jolis par rapport au quartier.


 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #10
Quelques photos de L'Etap Hotel à Bussigny (ex-Formule 1)
(désolé pour la taille... si qqun sait comment les reduire)





 

·
Registered
Joined
·
8,111 Posts
Ca a l'air bien avancé! Merci...

Pour la taille des photos, sur flickr.com tu peu choisir la taille de la photo lorsque tu copie le lien pour la partager. Sinon avant de la charger, sur ton ordinateur, tu dois pouvoir selon l'application modifier la taille.
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #12
Un appart-hôtel pour un bord du lac en pleine mue

Un entrepreneur de la région veut ouvrir un appart-hôtel de 24 chambres à Bellerive, au cœur des multinationales

L’entrée sud de Lausanne est en pleine mutation. En moins de cinq ans, Bellerive est passé de quartier résidentiel à véritable busi ness center . L’avenue de Rhodanie accueille plusieurs institutions et entreprises internationales. La Maison du sport, ouverte en 2006, loge plus d’une quarantaine d’organismes. Philip Morris emploie 1500 collaborateurs depuis l’inauguration en 2007 de son véritable village, implanté à côté d’un autre cigarettier, British American Tobacco (120 employés). Le siège de Nespresso (370 employés), récemment installé au numéro 40 de l’avenue, termine la trilogie «sport-café-clopes».

Cette prolifération de multinationales a donné des idées à Jacques Sax. Cet entrepreneur est à la tête de Sonosax, une société qui construit des tables de mixage très appréciées par Hollywood. Il projette de construire un appart-hôtel de 24 chambres au croisement de l’avenue de Rhodanie et du chemin des Plaines. «Je veux le faire pour les gens qui, comme moi, en ont marre des hôtels traditionnels», explique cet entrepreneur, qui voyage au Japon chaque année depuis vingt ans.
L’échec du Rôtillon comme point de départ

La différence avec un hôtel classique? Les chambres sont munies de petites cuisines et le ménage n’est pas forcément fait tous les jours. «Ma première idée était de faire des appartements. Mais le lieu ne s’y prête pas, avec l’intense circulation que connaît l’avenue de Rhodanie. Là, je vais proposer une offre qui n’existe pas à Lausanne.»

Jacques Sax mise sur les cadres des multinationales, qui viennent pour plusieurs jours, voire plusieurs semaines, parfois en famille. «Il y aura des 2 et 3 pièces pour les familles, et des prix dégressifs selon la durée.» L’entrepreneur a déjà eu des contacts avec le théâtre de Vidy, qui serait intéressé à y loger ses artistes. Du côté de Nespresso, on se montre également intéressé. Julian Liew, porte-parole: «Nous sommes ouverts à l’innovation dans tous les domaines, et dans ce cas particulier, d’autant plus si cela peut améliorer la qualité de vie de nos collaborateurs.»

Au rez de son appart-hôtel, Jacques Sax prévoit un restaurant japonais. «L’idée est de sortir du sushi. Il y a au Japon une culture culinaire incroyablement variée, et c’est dommage que les restaurants actuels ne se limitent qu’à une offre restreinte», explique ce fan de l’Empire du Soleil levant.

Le projet de Jacques Sax est né d’un échec. Début 2010, il veut construire un petit immeuble au Rôtillon pour y loger sa société Sonosax, sise au Mont. Le hic, c’est que l’immeuble projeté fait de l’ombre à la terrasse du Restaurant Byblos. Le chantier prévu suscite également l’ire des propriétaires qui s’apprêtent à construire au Rôtillon. La ville fait finalement marche arrière et décide que la parcelle sera inconstructible (24 heures du 1er juillet 2010).

Cet échec est le début d’une nouvelle aventure. La ville propose à Jacques Sax un autre terrain, celui de Bellerive, avec un droit de superficie de 80 ans. Ce triangle abritait jusqu’à peu des jardins familiaux. La parcelle du Rôtillon mesurait 120 mètres carrés, celle du bord du lac est treize fois plus grande! D’où l’idée de l’appart-hôtel.

Mais Jacques Sax n’a pas oublié son entreprise. Il construira le siège de Sonosax à l’ouest de l’appart-hôtel. «Pour les employés, c’est idéal. Le bus s’arrête devant la parcelle. Au Mont, c’est mission impossible de venir en transport public. Et puis on sera sur deux étages au lieu de quatre.» L’entrepreneur espère augmenter le volume de sa production en lançant un nouveau produit grand public: une chaîne hi-fi haut de gamme à un prix accessible.
Fin du chantier espérée en décembre 2011

Les deux bâtiments seront dessinés par le bureau d’architecte lausannois Jean-Gilles Décosterd. «Ils seront construits en béton de verre, plus isolant que du béton classique, détaille ce passionné de matériau, qui a représenté la Suisse lors de la Biennale de Venise en 2002. Cela permet de retrouver le côté minéral de cet endroit qui fut jadis le bord du lac.» Les toitures seront végétalisées. Jacques Sax espère avoir terminé les travaux à la fin de 2011, si tout se passe bien.

Julien Magnollay
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #13
En passant, des nouvelles du projet de faire du bâtiment de La Poste à l'avenue d'Ouchy un 5 étoiles sup. ?
 

·
Registered
Joined
·
1,525 Posts
Discussion Starter #15


Chexbres • Fin mars, l’hôtel du Signal se transformera en un hôtel cinq étoiles et 34 appartements de luxe. Ouverture prévue en 2013.


Un hôtel 5 étoiles sera bientôt construit à Chexbres, avec piscine et 34 appartements résidentiels. DR

C’est au printemps que débutera le chantier de transformation de cet hôtel pour en faire un 5 étoiles. Le nouveau bâtiment de luxe comprendra en plus des chambres un spa, une piscine et 14 appartements résidentiels. A l’arrière, deux bâtiments de 10 logements chacun. Pour y habiter, il faudra néanmoins dépenser 1,7 million de francs pour les plus petits appartements (98 m2) et 11.5 millions pour le plus grand, (380 m2 en attique). Chaque propriétaire bénéficiera en outre d’une gamme de services habituellement réservés aux palaces, restaurant, spa, etc. «Pour l’heure quatre appartements ont trouvé preneurs et cinq sont en cours de négociations», explique Grégory Marchand résponsable commercial.

En concurrence avec Chardonne
Le complexe du Signal est mis en concurrence avec un projet similaire nommé «Kempinsky Résidences» près du Mont-Pèlerin sur la commune voisine de Chardonne. Ce dernier transforme actuellement l’ancien hôtel du Parc en 24 appartements de luxe. Dans les deux cas, les promoteurs vantent un service hôtelier de luxe pour l’achat d’une propriété.
Même si les fournisseurs de services sont différents, leurs prestations sont dans le fond à peu près les mêmes: room service, location de limousine, réservation de places de spectacles ou organisation de soirées. La gestion opérationnelle du Signal sera confiée à Jean-Jacques Gauer directeur du Lausanne Palace & Spa qui assumera cette tâche tout en continuant à gérer le LP à Lausanne. Pour le projet de Chardonne, les services hôteliers seront assurés par Le Mirador-Kempinsky, situé 200 mètres au-dessus de la future propriété. Une fois les travaux terminés en 2013, les deux hôtels «remodelés» auront pour point commun d’associer la copropriété (PPE) à des services haut de gamme. Pour l’heure, le futur complexe Kempinsky de Chardonne semble connaître plus de succès dans ses ventes. Les promoteurs annoncent que la moitié des appartements ont trouvé preneur. Le fait qu’une publicité arguant que le basketteur Tony Parker en aurait acheté un y serait peut-être pour quelque chose.

Nicolas Maeder

source: http://www.leregional.ch/index.php?id=36&uidarticle=4582&uidrubrique=50
 

·
Registered
Joined
·
8,111 Posts
Le Château d’Ouchy vendu pour 45 millions de francs

Le Château d’Ouchy vendu pour 45 millions de francs

LAUSANNE | La Loterie Romande cède la célèbre bâtisse, dans laquelle elle souhaitait installer un casino, au Lausanne-Palace & Spa.


© Chris Blaser/Archive | Le Château d’Ouchy.

Laurent Antonoff | 04.07.2011 | 16:52

Les clients du Château d’Ouchy n’y verront que du feu. Exploité depuis trois années par le Lausanne-Palace, la célèbre bâtisse vient d’être vendue par la Loterie Romande au cinq étoiles lausannois pour 45 millions de francs. L’acte de vente a été conclu lundi matin dans la capitale vaudoise. A quoi sera affecté l’argent? «Il sera englobé dans la redistribution de nos bénéfices. Il est possible que cette redistribution exceptionnelle soit étaler sur quelques années», annonce le directeur général Jean-Luc Moner-Banet.

C’est en septembre 2000 que la Loterie Romande avait acquis le Château d’Ouchy, pour un montant de 34,5 millions de francs. Elle avait le projet d’y installer un casino de concession A, avec deux salles qui auraient accueilli douze tables de jeu et deux cent cinquante machines à sous. Le Conseil fédéral en ayant décidé autrement, le château a été entièrement rénové pour près de 20 millions de francs, et sa gestion confiée depuis 2008 au Lausanne-Palace.

De son côté, la Loterie Romande assure avoir assumé ses responsabilités «en sauvegardant et en développant le patrimoine remarquable que représente le Château d’Ouchy.» L’hôtel compte aujourd’hui 50 chambres, dont sept dans la tour, un restaurant, un wine-bar, des coins lounge et une piscine extérieure
Source: 24heures.ch
 
1 - 20 of 219 Posts
Top