Skyscraper City Forum banner
1 - 4 of 4 Posts

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Le Bouscat est une commune française du département de la Gironde.

Population : 23 715 habitants
Superficie : 5,28 km²

Elle fait partie de la métropole de Bordeaux Métropole, qui compte 28 communes et 760 956 habitants, sur 579,27 km².

Site de la ville du Bouscat : http://www.bouscat.fr/
Site de la métropole de Bordeaux Métropole : http://www.bordeaux-metropole.fr/

Page Wikipédia de la ville : https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bouscat


Carte de Bordeaux Métroplole
 
  • Like
Reactions: Aujen

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #2 ·
Le Bouscat, petite sœur jumelle de Bordeaux


L'hippodrome couvre 10% de la superficie de la commune. © QUENTIN SALINIER / ARCHIVES SUD OUEST

On la surnomme la «plus bordelaise» des villes de l’agglomération. Par son habitat d’échoppes similaires à celles du port de la Lune, sa proximité et sa porosité avec la ville centre.


Bordelais et Bouscatais se mélangent indifféremment au Parc Bordelais, font ensemble leurs courses à la barrière Médoc. Leurs enfants fréquentent les mêmes établissements : le lycée Tivoli, l’ensemble scolaire Assomption Sainte Clotilde ou le collège Saint-André où se mêlent les ados de Caudéran et du Bouscat. La commune est également rattachée à la première circonscription de la Gironde, englobant le nord de Bordeaux, Bruges et Le Bouscat.

Troisième ville la plus dense de la métropole, mais l’une des plus petites, Le Bouscat – 24 000 habitants – a l’image d’une ville riche. C’est vrai et faux. L’arpenter quelques jours donne une toute autre impression. A proximité de Ravezies subsiste encore un habitat ouvrier avec beaucoup de retraités. Les grands ensembles d’habitat social du Champ de Course ou ceux du secteur des Ecus tranchent avec les maisons cossues à proximité du Parc Bordelais.

« Nous sommes une ville très équilibrée, aime dire Bernard Junca, le premier adjoint au maire. 50% de nos habitants vivent dans du collectif, 50% dans des maisons individuelles. 50% sont locataires, 50% sont propriétaires. Notre territoire est constitué à 50% d’espaces verts collectifs ou individuels. » Ce dernier chiffre s’explique par la présence de l’hippodrome qui occupe 10% de la superficie de la commune.

Le Bouscat n’échappe pas à la flambée des prix de l’immobilier dans la métropole. Les prix à la vente sont similaires à ceux de Bordeaux. A moins de 3 000€ le mètre carré, les biens sont rares sauf habitat collectif ancien.

« 50% du trafic sur le site internet de la Ville est parisien », confie la directrice de la communication de la mairie, Hélène Roche-Dallay. Ces visiteurs regardent en priorité les pages dédiées aux services, signe qu’ils projettent un futur aménagement dans la ville. Plusieurs opérations immobilières sont en cours le long de la future ligne D du tramway qui va emprunter la colonne vertébrale de la ville, par l’avenue de la Libération et la route du Médoc.

« La population progresse d’environ 1% par an, indique Bernard Junca. Nous souhaitons un développement mesuré et ne pas dépasser 10% de croissance démographique d’ici 20 ans. » Mesuré, le mot va bien à cette ville dirigée depuis 2001 par Patrick Bobet, un homme de la droite et du centre. Ce proche d’Alain Juppé qui a su faire accepter aux commerçants l’arrivée du tramway. Le médecin généraliste a déjà annoncé qu’il se représentait en 2020.

Les habitants de l’agglomération connaissent aussi Le Bouscat pour ses clubs de sport, son salon du livre jeunesse qui se tient fin mars, la fête des jardins en avril, sa fête du cheval en septembre. Moins pour ses entreprises. Un sujet sur lequel travaille la municipalité qui souhaite être non seulement une « ville à vivre », son slogan, mais aussi une ville où il fait bon travailler.
Source : http://www.bordeaux7.com/focus/2018/03/26/bouscat-petite-soeur-jumelle-de-bordeaux/
 

·
Only Lyon
Joined
·
8,118 Posts
Nous souhaitons un développement mesuré et ne pas dépasser 10% de croissance démographique d’ici 20 ans.
Soit 0.48% par an.
Dans une agglo qui prend 1,5% par an, j'appelle pas ça de la mesure, j'appelle ça du conservatisme et de l'immobilisme forcené :eek:hno:



On la surnomme la «plus bordelaise» des villes de l’agglomération. Par son habitat d’échoppes similaires à celles du port de la Lune, sa proximité et sa porosité avec la ville centre.
Bordelais et Bouscatais se mélangent indifféremment au Parc Bordelais, font ensemble leurs courses à la barrière Médoc. Leurs enfants fréquentent les mêmes établissements : le lycée Tivoli, l’ensemble scolaire Assomption Sainte Clotilde ou le collège Saint-André où se mêlent les ados de Caudéran et du Bouscat. La commune est également rattachée à la première circonscription de la Gironde, englobant le nord de Bordeaux, Bruges et Le Bouscat.

Troisième ville la plus dense de la métropole, mais l’une des plus petites
En huit lettres : ANNEXION
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #4 ·
Le Bouscat se réinvente en attendant le tram


Les architectes jouent sur les variations de hauteur et de volumétrie du bâti pour éviter l’impression de densité. - © LEIBAR & SEIGNEURIN

Le chantier en cours le long de la future ligne de tramway dans la ville du Bouscat, en lisière nord-ouest de Bordeaux, est le plus important programme de logements de la métropole. Jalon marquant de l'opération des « 50 000 logements autour des axes de transport collectif » lancée en 2011, l'îlot autour de l'avenue de la Libération-Charles-de-Gaulle a été confié au promoteur local Véalis, associé à Bouygues Immobilier, et conçu par l'agence d'architectes Leibar & Seigneurin, lauréate du concours.

« Le programme Collection offre l'occasion de transformer un espace où se situait une vaste concession automobile. Celle-ci contredisait la nature urbaine du Bouscat, à l'échelle très douce et dont la trame est constituée de petits immeubles sociaux, d'échoppes [maisons de ville de plain-pied, NDLR] et de résidences traditionnelles entourées de parcs », note l'architecte Xavier Leibar.

L'arrivée de la ligne D du tram prévue pour l'an prochain a initié un intérêt nouveau pour ce site, à quelque 200 mètres du centre-ville du Bouscat. « C'est un véritable quartier en cœur de ville, plus qu'une simple opportunité foncière », précise l'architecte. Tout l'enjeu est là : reconnecter un environnement très contrasté, où l'on trouve un parc, des échoppes du XIXe siècle et des logements sociaux des années 1980.

[...]
Article complet : https://www.lemoniteur.fr/article/le-bouscat-se-reinvente-en-attendant-le-tram.1994279#!
 
1 - 4 of 4 Posts
Top