SkyscraperCity banner
1 - 20 of 50 Posts

·
Registered
Joined
·
687 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Je trouvais cet article sur la Francophonie intéressant... Donc le voilà!

Le français en progression dans le monde
Mise à jour le mardi 12 octobre 2010 à 11 h 58

Le nombre de francophones est en constante augmentation dans le monde, selon une vaste étude de l'Organisation internationale de la Francophonie (OIF).

Cette enquête internationale révèle que c'est en Afrique que le français affiche ses progrès les plus importants. Selon le rapport intitulé La Langue française dans le monde 2010, on estime actuellement à 220 millions le nombre de personnes capables de lire et d'écrire en français dans le monde.

Ces données ne tiennent cependant pas compte des millions de personnes capables de parler et de comprendre le français sans toutefois savoir le lire et l'écrire.

Selon le rapport de l'OIF, au moins 70 millions des 220 millions de francophones répertoriés dans le monde vivent en Afrique subsaharienne. Si on ajoute à ce chiffre tous les francophones du Maghreb (nord de l'Afrique), c'est plus de la moitié des francophones qui vivent actuellement en Afrique.

Un demi-milliard de francophones africains
La croissance des populations francophones africaines est telle que selon les experts consultés, en 2050, neuf francophones sur dix proviendront du continent africain. Bref, dans 40 ans, l'Afrique comptera plus d'un demi-milliard de francophones.

Cette croissance du français en Afrique est directement liée aux progrès de la scolarisation dans cette partie du monde, ont constaté les chercheurs. Le rapport donne l'exemple du Burkina Faso et du Mali où, en 25 ans, le nombre de personnes capables de lire et d'écrire le français en Afrique a été multiplié par cinq.

En Afrique subsaharienne, l'enseignement du français a bondi de 19 %, et en Afrique du Nord de 13 % entre 2007 et 2010, rapporte l'étude de l'OIF.

Compte tenu de la situation, des efforts importants de scolarisation doivent être entrepris en Afrique pour conserver et faire fructifier ces acquis. Et pour ce faire, la compétence des maîtres est cruciale, souligne l'OIF.

Selon Clément Duhaime, administrateur de l'OIF, à Paris, il faudra plus de 2 millions de nouveaux professeurs en Afrique subsaharienne seulement au cours des 5 à 10 prochaines années pour répondre à la demande.

Outre l'Afrique, l'enseignement du français a également progressé au Moyen-Orient (+13 %) ainsi qu'en Asie et en Océanie (+6 %) au cours des trois dernières années.

Recul du français en Europe et en Amérique
Alors qu'il explose en Afrique, le français perd du terrain en Europe et en Amérique. Sur le continent américain, l'enseignement du français comme langue étrangère a accusé un faible recul de 1 % au cours des trois dernières années. En Europe, toutefois, il a reculé de 17 % au cours de la même période.

Recul et concentration des francophones au Canada
Au Canada, le rapport de l'OIF a aussi noté un recul du français. Selon le rapport, le nombre de personnes dont la langue maternelle est le français est passé de 27 % à 22 % au Canada, de 1971 à 2006. Les chercheurs ont également noté une concentration des populations de langue française au Québec et près de ses frontières. Le rapport souligne aussi la faible proportion de Canadiens hors Québec qui ont le français comme seconde langue, soit 7 % en 2006.

Le français en bonne position sur le web
Sur Internet, le français fait bonne figure en dépit de la nette domination de l'anglais (45 % des pages). Selon le rapport de l'OIF, le français arrive au troisième rang, derrière l'Allemand, au chapitre de la création de nouvelles pages Internet.

Le français fait partie des 15 langues parlées dans le monde qui ont plus de 100 millions d'usagers. Le français a un statut officiel dans 29 pays et trois gouvernements.

Les données recueillies dans cette étude ont été compilées par 40 chercheurs d'une quinzaine de pays en collaboration avec plusieurs organismes internationaux et universités. L'Université Laval, à Québec, l'Institut statistique de l'UNESCO, l'Agence universitaire de la francophonie et l'Agence américaine pour le développement international (USAID) ont notamment collaboré à cette vaste enquête commandée en 2008 par l'Organisation internationale de la francophonie.

Radio-Canada
http://www.radio-canada.ca/nouvelles/societe/2010/10/12/001-francophonie-stat-monde.shtml
 

·
Registered
Joined
·
18,893 Posts
La croissance démographie du Québec et Nouveau Brunswick étant plus faible que celle des provinces anglophones (en particulier le trio ON/AB/BC), il est normal que le français recule proportionnellement.
Ce qui est plus inquiétant, c'est qu'en 30 ans, on est passé d'un canadien sur trois francophone à un sur cinq.
Si j'étais le gouvernement du Québec, je financerais un programme francophone dans les provinces anglophones (écoles, cinéma, échanges linguistiques) avant que le français ne devienne marginal au point de n'y exister qu'en théorie.
 

·
Chez soi, ailleurs...
Joined
·
288 Posts
Je ne sais pas si je devrais me réjouir ou pleurer... C'est bien que le français progresse, mais c'est aussi dommage qu'il recule aussi fortement en Europe.
 

·
Registered
Joined
·
3,943 Posts
Une raison de plus pour réinvestir l'Afrique et ne pas la laisser aux mains des Chinois et des Indiens!
 

·
Limité du bulbe
Joined
·
3,494 Posts
La croissance démographie du Québec et Nouveau Brunswick étant plus faible que celle des provinces anglophones (en particulier le trio ON/AB/BC), il est normal que le français recule proportionnellement.
Ce qui est plus inquiétant, c'est qu'en 30 ans, on est passé d'un canadien sur trois francophone à un sur cinq.
Si j'étais le gouvernement du Québec, je financerais un programme francophone dans les provinces anglophones (écoles, cinéma, échanges linguistiques) avant que le français ne devienne marginal au point de n'y exister qu'en théorie.
Les îlots francophones des provinces occidentales du Canada (Manitoba, Saskatchewan) sont en régression rapide, le taux de perte du français (% de parents francophones ayant des enfants parlant anglais à domicile) étant parfois supérieur à 70%...
Néanmoins, au Canada, un francophone se définit comme quelqu'un qui parle français chez lui, et non pas quelqu'un qui connait le français. Ainsi, le nombre de francophones déclarés dans ces provinces (comme dans les provinces atlantiques d'ailleurs) est très inférieur à celui des gens comprenant et parlant correctement le français. Cela ne change rien au fait que le français recule, mais nuance les effets de ce recul. En particulier, les ex-francophones continuent longtemps parler un peu français dans l'enfance, et à le choisir comme langue vivante au collège. Il existe aussi, dans toutes les ex-régions francophones, de nombreuses écoles primaires et collèges bilingues ou les ex-francophones continuent d'envoyer leurs enfants, même ceux-ci ne parlent presque plus le français "au quotidien". C'est particulièrement vrai au Manitoba par exemple.
A long terme néanmoins (plusieurs générations...), pas sûr que cela continue à marcher...
 

·
Ideas are bulletproof
Joined
·
4,884 Posts
Je suis argentin et a récemment je commencé à étudier le français.
En Argentine, il ya beaucoup de considération pour la France, mais peu de gens parlent français.
 

·
Digigone
Joined
·
1,238 Posts
Et en france le recul est chiffré ?
 

·
*Free Agent*
Joined
·
9,380 Posts
Logique vu que le taux de scolarisation augmente fortement aussi.

Mais l'anglais commence a entrer en jeu dans les pays francophones d'Afrique aussi.
En plus les pays francophones d'Afrique sont beaucoup moins performant économiquement que les pays anglophones ou lusophones.
Ce qui n'aide pas l'image du français en Afrique.

80% des forumers de la section africaine ont une très mauvaise image de la France et de la langue française.
http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1235471
 

·
Smelly cat...
Joined
·
1,307 Posts
1. La performance economique n'a rien a faire avec la langue. Le Gabon est un de plus riches et stables pays d'Afrique beaucoup plus que Guinea Bissau ou Kenya... alors cet argument ne vaut rien vraiment.

2. La plupart des forumeurs de la section Oasis ne sont pas representatifs de l'Afrique ou des Africains generalement, grace a Dieu.
 

·
*Free Agent*
Joined
·
9,380 Posts
1. Ca je le sais bien. C'est un simple constat véridique que les pays francophones d'Afrique progresse moins rapidement économiquement que les anglophones. Hors Maghreb.

2. Oui, grâce à Dieu. Il suffit que les forumers savent que tu es francophone pour te faire attaquer à pratiquement chaque mot.
 

·
Smelly cat...
Joined
·
1,307 Posts
2. Oui, grâce à Dieu. Il suffit que les forumers savent que tu es francophone pour te faire attaquer à pratiquement chaque mot.
Oui, et les moderateurs ne reagissent pas du tout... ils permettent tout ca. :eek:hno:
 

·
Registered
Joined
·
2,228 Posts
80% des forumers de la section africaine ont une très mauvaise image de la France et de la langue française.
Je viens seulement d'arriver sur ce forum -et au passage bonjour a tous :) - mais si je peux me permettre : à qui la faute ?

Comme ça a été dit sur ce sujet http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1210291 les africains francophones et notamment Maghrébins demandent depuis déjà bien longtemps une section Francophone unique, regroupant tout les pays de la Francophonie.
Il suffirait aux modérateur d'ici de créer une section Afrique francophone avec sous section par pays (ou par ensemble de pays proche pour les moins actifs) pour rétablir la tendance.

S'il faut attendre que des Africains viennent par hasard pour créer une section, vous pouvez l'attendre encore longtemps. Et au passage c'est gravement mal comprendre la manière dont on attire les gens sur un site internet.

L'article affirme que le Français progresse sur internet. Ce qui est sur c'est qu'il ne progresse pas sur ce forum !
Parce qu'ici, malgré le titre de "forum gratte ciel francophone", on se retrouve manifestement dans un forum franco-français. Et si l'on cherche une section sur un pays francophone, on nous redirige ailleurs. Ouste ! :eek:hno:

Alors que justement, comme le sujet le montre, le français ça n'est plus la France, ou en tout cas plus pour longtemps.
Tout comme les Anglais, les Espagnols et les Portugais, il faudra bien un jours que les Français s'habituent à l'idée que leurs langue ne leurs appartient plus exclusivement.
Si demain la majorité des Francophones et de leurs livres, bandes dessinées, séries télévisés, films, etc, ne viennent plus de France l'académie Française pourra légiférer sur ce qu'elle voudra, ça ne les concernera plus.
 

·
Limité du bulbe
Joined
·
3,494 Posts
C'est un peu compliqué pour nous, pas familier du système juridique du Québec (loi 101, je sais en gros, mais pour les 102,103,104 j'avoue mon ignorance...:)).
Tu ne pourrais pas nous faire un résumé rapide Mishevy stp ?

@Saint-Maur : je pense que c'est un peu compliqué pour nos modérateurs de créer eux-même une section "Afrique francophone". Cela fait fait un peu l'ex-colonisateur créant un forum pour les ex-colonisés...;)
 

·
*Free Agent*
Joined
·
9,380 Posts
@Saint-Maur : je pense que c'est un peu compliqué pour nos modérateurs de créer eux-même une section "Afrique francophone". Cela fait fait un peu l'ex-colonisateur créant un forum pour les ex-colonisés...;)
Si tu permets ...

Ce sont les africains francophones (dont moi) eux-mêmes qui le demandent.
La langue francaise est un héritage que nous avons en commun avec les francais.

Pourquoi l'usage de l'anglais est vu comme naturelle, mais pour le francais c'est tout de suite "ah la colonisation".

Un sous-forum africain francophone permettrait de poster des tonnes d'articles et d'analyses venant de sources africaines francophones.
La ca parle que du Nigeria, Angola, Kenya.
Essaie de poster un article francophone dans "The Oasis" et tu vas en ramasser plein la tronche.
Jsais pas c'est quoi leur problème avec tout ce qui tournes autour du français.
 

·
Registered
Joined
·
52,573 Posts
Comme ça a été dit sur ce sujet http://www.skyscrapercity.com/showthread.php?t=1210291 les africains francophones et notamment Maghrébins demandent depuis déjà bien longtemps une section Francophone unique, regroupant tout les pays de la Francophonie.
:nono:

On va aussi regrouper les pays lusophones, hispanophones, anglophones ... :nuts:

La répartition géographique est normal. Mais linguistique non.

Quand tu parles des maghrebins qui veulent une section à part, ce sont les algériens et les tunisiens. Nous les marocains, on a eu les honneurs de la page d'acceuil pendant 7 jours (très très très longue histoire). Et on compte bien y retourner. :cheers:
 

·
Registered
Joined
·
687 Posts
Discussion Starter · #18 ·
Non, je ne crois pas.

Avant, un parent devait inscrire son enfant dans une école anglophone privée pour un ans pour ensuite les inscrires dans une école anglophone publique.

Maintenant, il faut les inscrires pour trois ans. Donc seulement les parents qui veulent vraiment inscire leur enfant dans une école anglophone le ferons.

Les médias québécois éxagèrent beaucoup lorsqu'on parle de langue, de culture, etc. Ils sont vraiment des drama queen (pardonez-moi pour l'anglicisme!). Mais pourtant, ils ne parlent pas de la Francisation de la communauté anglophone à Montréal, un fait bien réel. L'autre jour, dans un journal anglophone, j'ai lu ''Denis Gagnon fetes at the Musée'' ! :nuts:

Mais bon, le Français est toujours un peu menacé à Montréal, mais les chances que le peuple Québécois décide de le lesser pour l'anglais.... pas trop certain...
 

·
Villeurbanne
Joined
·
4,571 Posts
1. La performance economique n'a rien a faire avec la langue. Le Gabon est un de plus riches et stables pays d'Afrique beaucoup plus que Guinea Bissau ou Kenya... alors cet argument ne vaut rien vraiment.

2. La plupart des forumeurs de la section Oasis ne sont pas representatifs de l'Afrique ou des Africains generalement, grace a Dieu.

Oui le Gabon a du pétrole et Total est sur le terrain, et d'un coté ça peut être interressant pour le Gabon à partir du moment ou ça crée de l'emploi et des infrastructures. Je sais qu'il y a des projets interressants qui se développent à Libreville.

Après il est vrai que la langue crée des facilités dans les échanges économiques et par conscéquent on hérite un peu du pays qui investit chez nous. Et je pense qu'il y a une approche raisonable et plus française dans les projets Gabonais de même qu'il y a actuellement une urbanisation à la Brésilienne à Luanda...

Ceci dit en Afrique aujourd'hui il faut s'attendre à tout avec les pays asiatiques qui investissent plus serieusement, et quand on voit la diversité des projets qui émergent : Cité du fleuve / Grand Abidjan / Soyo / Eko Atlantic City / Kilamba Kiaxi pour ne citer qu'eux ...
 
1 - 20 of 50 Posts
Top