SkyscraperCity Forum banner

LENS | Louvre-Lens | SANAA | Construit

45324 Views 181 Replies 39 Participants Last post by  JmRijsel
D'ici 2009 une antenne du Louvre à Lens. Programme: une présentation de 700 oeuvres importantes tirées de tous les départements du Musée comme résumé des collections (une présentation qui tournerait tous les 3 ans); plus des expositions temporaires de la qualité de celles faites à Paris (deux ou trois par an). Plus un très fort développement des espaces pédagogiques et des moyens humains pour initier de "nouveaux publics" (entendez le populo) à l'histoire de l'art.

Suivi sur le site du Conseil Régional du Nord http://www.cr-npdc.fr/louvre/intro.htm


L’agglomération de Lens - Liévin
Situé dans la onzième agglomération française de 520 000 habitants, le seul arrondissement de Lens regroupe 330 000 habitants et se place au 68e rang des départements français. Sise à l’ouest du Bassin dans le Pas-de-Calais, à 38 km de la Métropole Lilloise, Lens est une ville totalement reconstruite après 1918. Capitale, sans titre, du Pays minier, elle a été le siège de la puissante
Compagnie des Mines de Lens (dont le dernier vestige, les Grands Bureaux, accueille aujourd’hui la Faculté des Sciences Jean PERRIN de l’Université de l’Artois) et a également une longue et riche histoire syndicale (dont la Maison syndicale demeure le dernier témoin architectural). Le stade Félix Bollaert, héritage de la Compagnie, accueille depuis 1932 les « Sang et Or » (le Racing
Club Lensois).

Le site au coeur de Lens

Le site du futur Musée est situé en centre ville sur le carreau de la Fosse Théodore Barrois, dite Fosse 9, exploitée de 1884 à 1980. D’une superficie d’une vingtaine d’hectares dont la partie ouest est arborée, encadré de cités minières intactes et souriantes, ce site surplombe les cités alentours
de cinq mètres, comme une acropole, et offre des vues lointaines signifiantes comme les terrils et les chevalements du 11/19 de Loos en Gohelle. Son coeur est occupé présentement par des activités légères en voie de re-localisation. La lecture du paysage urbain depuis des points privilégiés du bâtiment du Louvre, les perspectives et panoramas offerts par le site seront durablement des attractions complémentaires.
Le site bénéficie d’une très bonne accessibilité aux transports ; de plus, il est connecté par un ancien cavalier (ancienne voie ferrée des houillères) à la gare TGV de Lens, permettant un accès facile de quelque 1500 mètres pour une circulation piétonne en site propre. L’accès routier bénéficie de l’accessibilité et de la signalétique exceptionnelle du stade Bollaert, voisin.
La qualité du terrain permet de répondre à deux contraintes d’implantation : le bâtiment est implanté dans de bonnes conditions pour la conservation des oeuvres et la création d’un sous-sol peut se faire sans crainte de présence d’eau. Les sondages de sols, effectués en 2004, témoignent de l’importance des remblais industriels, totalement stabilisés, qui excluent la présence
de vestiges archéologiques.


dans le fond les deux terrils de Lens qui seront un joli rappel de la pyramide de Pei



1 - 4 of 4 Posts
Le jury du concours de maîtrise d’oeuvre pour la construction du Louvre-Lens s’est
réuni à Lille vendredi 29 avril 2005. Sur proposition des membres du jury, le
président du Conseil régional Nord-Pas de Calais a retenu les équipes d’architectes
suivantes :

SANAA – Kazuyo Sejima et Ryue Nishizawa – Tokyo

Zaha HADID Architects – Londres

Steven HOLL Architects – New York

Jérôme DE ALZUA Architecture – Lille

Rudy RICCIOTTI – Bandol

LACATON & VASSAL Architectes - Paris




CALENDRIER PREVISIONNEL DU CONCOURS DE MAITRISE D’OEUVRE
à jour au 6 mai 2005
ETAPE DATE
Publication de l’avis de concours vendredi 21 janvier 2005
Date limite de réception des candidatures lundi 7 mars 2005 à 12h
Réunion du jury de sélection des équipesappelées à concourir
vendredi 29 avril 2005
Remise du dossier, visite sur site et information des équipes
jeudi 12 mai 2005 de 14h à 17h

Dépôt des réponses des candidats sélectionnés
juillet 2005

Remise des maquettes 1/200e et de la simulation en 3D
août 2005

Réunion du jury pour le choix du lauréat septembre 2005

Commencement des études octobre 2005

Démarrage des travaux début 2007

Livraison du bâtiment octobre 2008

Ouverture du musée printemps 2009
Une réaction à ce concours par le site archicool.com (qui se fait souvent l'échos des positions de l'architecte François Roche).


Conformisme dans le choix des équipes pour le concours de l’antenne du musée du Louvre à Lens. Pourquoi François Roche R&Sie ne sont jamais invités ? 15/05/2005
Zaha Hadid et Steven Holl semblent être les favoris internationaux, des concours français du moment, tant mieux pour cette ouverture. A l’inverse, un architecte comme François Roche et ses associés, ( R&Sie ) semblent être victimes d’un ostracisme permanent. Il est vrai que le personnage est irrespectueux, mais enfin ! Déjà absent du concours (privé) pour la feu-fondation Pinault sur l’île Seguin, ( concours alors initié par François Barré, alors conseiller de François Pinault, conseiller qui sera écarté par ce dernier au profit de M Aillagon ), puis du concours pour l’extension du musée Beaubourg à Metz, et encore aujourd’hui pour le concours de l’antenne du musée du Louvre à Lens.

Cette exclusion permanente d’un des seuls architectes français de moins de 60 ans, dotés d’une capacité d’invention, d’expérimentation qui va au delà de la réalisation de très belles piscines privées du coté de Bandol et de la côte d’Azur, ou de tristes inventeurs de râteliers pour île déchaussée, laisse sceptique sur la réelle finalité des concours d’architecture français qui tend à favoriser les candidatures des spécialistes de play back venus d’ailleurs. Il s’agit bien de la disparition d’une envie dans ce pays d’inventer. A priori, toutes les tendances devraient être équitablement représentées sur une période donnée au travers de la composition des équipes d’architectes retenues. Des plus conservatrices aux plus expérimentales. Des plus contextuelles aux plus funkies. Il ne s’agit pas de fustiger ceux qui sont invités, et à qui il faut souhaiter bonne chance, mais de s’interroger sur l’absence d’exploration architecturale ( Zaha Hadid représentait cette exploration il y a une dizaine d’année, aujourd’hui son audace et déjà un conformisme accepté par tous. ) Or, un architecte qui donne des conférences dans de multiples universités américaines asiatiques et ailleurs, ne peut pas être simplement un farceur, ou alors cela voudrait dire que la définition de la “farce” s’est retournée comme une crêpe. Ou alors il faudrait nous expliquer ce qu’est l’architecture au pays des lumières, et ce que sont les universités aux pays des universités, ( certes privées et onéreuses, ) ouvertes sur le monde, et dont il faut le dire, la plupart des concepts y sont aujourd’hui réfléchis.

Au nom de cette dimension de l’architecture visionnaire dont R&SIE est , sans doute, un des représentants les plus prometteurs, ( Qui d’autres voyez-vous ?) Il est de plus en plus ridicule et choquant de les voir exclus systématiquement.
Jérôme Auzolle
Il y a une vidéo du projet là:
http://www.nordpasdecalais.fr/louvrelens/intro.htm

j'aime bien la salle d'expo à la fin de la vidéo. comme le but de ce satellite c'est la clarté, quelques oeuvres présentées de façons innovantes et pédagogiques, je trouve pertinente la lumière et la transparence de tout ça.
1 - 4 of 4 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top