SkyscraperCity Forum banner
1 - 20 of 50 Posts

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #1 ·
Pas moyen d'aller à l'étranger sans voir des expressions françaises partout. Dernier exemple en date, l'un des plus prestigieux musées américains qui vient de sortir une gamme de T-shirts en collaboration avec une marque japonaise :



The Met x Comme des Garçons Tee

This might be the most fashionable museum merch, ever? (Store.metmuseum.org, $65.)
https://www.thecut.com/2017/12/best-t-shirts-of-2017/slideshow/12/



Achetez-vous une identité et une culture plutôt que de piquer la nôtre, bordel. :colbert:
 

·
Fourbe des collines
Joined
·
23,120 Posts
Discussion Starter · #2 ·
Tu débarques à Londres, t'as des "Prêt A Manger" et des "Boulangerie Pâtisserie Paul" à chaque coin de rue.

Déjà qu'ils ont largement copié leur langue sur la nôtre, mais en plus ils ne sont même pas foutus de l'utiliser...

 

·
Utilisateur
Joined
·
10,909 Posts

·
Registered
Joined
·
396 Posts
C'est une très bonne chose :)
Cela participe à l'influence culturelle et à l'attractivité de la langue, formidable outil.
Il y à aussi une marque de vêtement féministe anglaise qui arbore des mots militants en français.
Il faut savoir aussi qu'aux USA en particulier, le français est toujours perçu par beaucoup comme une langue élitiste, élégante et raffinée.
Du moins pour les non-conservateur :D
 

·
Moderator
Joined
·
17,103 Posts
Francophonie: Leïla Slimani veut rendre le français «cool»

Nommée par Emmanuel Macron conseillère pour la francophonie, la romancière Leïla Slimani souhaite donner une impulsion nouvelle au rayonnement du français à travers le monde en lui donnant notamment un coup de jeune. Si le nombre de locuteurs français pourrait tripler sur la planète d’ici 2050, cette progression n’est pas mathématique.

Alors que le nombre de francophones devrait quasiment tripler d'ici trente ans dans le monde, la romancière franco-marocaine Leïla Slimani, conseillère d'Emmanuel Macron sur la francophonie, compte accompagner ce formidable élan et prouver que le français, « ce n'est pas ringard » a-t-elle déclaré dans un entretien accordé à l’Agence France-Presse. « Pour beaucoup de gens, la langue française est considérée comme une langue de boudoir, de lettrés mais pas comme une langue pragmatique, qui sert à trouver du travail », reconnaît la prix Goncourt 2016 pour Chanson douce, plus prestigieuse récompense littéraire française.

« Il faut dire que non: c'est aussi une langue de l'entreprise, du travail. Le français, c'est cool », dit-elle, rappelant dans un sourire que « cool » est aujourd'hui « rentré dans la langue française ». Pour réaliser cet ambitieux programme, la jeune et dynamique femme de 36 ans, veut persuader les Français du « potentiel » de leur langue dont le nombre de locuteurs devrait quasiment tripler d'ici à 2050, de 274 millions aujourd'hui à 750 millions, grâce à l'explosion démographique en Afrique.

Forte progression en Asie et en Afrique anglophone


« Chaque Français doit devenir l'ambassadeur de la francophonie », juge-t-elle. « Il faut faire vivre la francophonie en France », dit-elle, se souvenant de sa consternation quand elle a découvert qu' « énormément de lycéens français sont incapables de citer un auteur issu du monde francophone ». À l'étranger pourtant, la francophonie est « extrêmement vivace », témoigne l'ancienne élève du lycée français de Rabat, venue à Paris pour ses études après avoir vécu au Maroc avec un père marocain et une mère mi-alsacienne, mi-algérienne.

« En Chine, on ne peut pas imaginer le nombre d'apprenants de la langue française. En Corée, la progression est de 20-30% et des pays d'Afrique anglophone se mettent au français, comme le Ghana et le Nigeria », s'enthousiasme la jeune femme au flot de paroles vif. Le président français Emmanuel Macron avait déjà souligné lors de son récent voyage en Chine que l'Empire du milieu devait « être une terre de francophonie ». Selon l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), environ 120.000 étudiants chinois apprennent le français, y voyant un atout pour faire du commerce avec l'Afrique. « Le français est un atout pour l'avenir », avait estimé M. Macron.

Le français « pourrait » en effet devenir la deuxième langue internationale, derrière l'anglais. Elle est la cinquième aujourd'hui, devancée par l'espagnol, l'arabe et le mandarin ou l’hindi suivant les études. Mais cela ne pourra être que « si les efforts en faveur de l'éducation des pays francophones sont suffisants », avertit le Cese (Conseil économique, social et environnemental) dans un épais rapport sur la francophonie. Mais cette progression n'est « pas mathématique », souligne Marie-Béatrice Levaux, référente francophonie au Cese, qui aide gouvernement et parlement français à écrire les lois.

Faire encore mieux et plus


« Il faut un pilotage politique français plus engagé. Les États doivent se mouiller et s'engager sur un programme éducatif », assène Mme Levaux, comptant pour ce faire sur le prochain Sommet de la francophonie, en octobre en Arménie. « La France doit être à l'avant-garde de l'apprentissage du français », acquiesce Mme Slimani, misant sur le « grand plan pour la langue française » qu’Emmanuel Macron présentera la 20 mars, lors de la Journée internationale de la francophonie, et qu'il avait déjà esquissé en novembre lors de son discours de Ouagadougou.

« Il y a bien longtemps que la langue française n'est plus uniquement française. Elle est autant, voire davantage africaine », avait-il alors lancé, vantant un « français au pluriel ». « Il faut sortir d'une vision jacobine du français où le bon français serait ici » en France, renchérit Leïla Slimani. L'auteure « accompagne » le chef de l'État dans la préparation de son plan mais elle a conscience que ses moyens sont limités. « Je n'ai pas de budget, pas de bureau et je ne suis pas payée. Je ne fais pas partie du gouvernement. Je suis un électron libre », admet-elle, sans pour autant s'en plaindre.

Intellectuelle très en vue en France, Leïla Slimani avait été choisie en novembre pour la seule mission bénévole de représenter le président français à l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), qui regroupe 84 États et gouvernements. « C'est une première étape », juge Mme Levaux, qui regrette cependant que le gouvernement Macron n'ait pas créé un ministère de la Francophonie « de plein droit ». « Actuellement, les actions en faveur de la francophonie sont dispersées entre les Sports, la Culture, les Affaires étrangères... », explique Mme Levaux. « Il faudrait une meilleure coordination », conclut-elle.
http://www.rfi.fr/france/20180114-f...imani-macron-enseignement-progression-langues

Faudrait déjà commencer par pas utiliser le mot "cool", mais plutôt "tempéré", beaucoup plus de circonstances :colbert: :yes:







:runaway:
 

·
Technocrate darwiniste
Joined
·
12,724 Posts
Tu plaisante sur le mot "cool", mais j'ai remarqué une forte recrudescence de l'utilisation de "frais" (à la place de cool, donc), notamment par les jeunes et les ados. :)
C'est ti pas super frais, le retour de la langue française chez les jeunes ? :D
 

·
Luigi babe !
coin
Joined
·
13,741 Posts
Leïla Slimani a raison sur la nécessité de sortir le français de sa vision jacobine mais sinon elle ne propose pas grand chose.

De toute façon je vois pas comment rendre le français de France plus cool avec des instances qui l'administrent qui sont dirigées par des vieux lents. Il y a quelques jours à peine le JO a publié que l'équivalent français du smartphone était mobile multifonction après avoir parlé d'ordiphone en 2010, sauf qu'évidemment personne ne va utiliser mobile multifonction dans la presse française/parisienne/wanabee citizen of the world et encore moins dans le grand public.

La différence France / Québec sur ce cas :
https://terminologienumerique.wordp...uete-dun-equivalent-francise-pour-smartphone/

Les écoles de commerce, les écoles d'ingénieurs ... ne font pas l'effort non plus de trouver des équivalents français au jargon technique, ou utilisent carrément un anglicisme alors que le mot français existe. C'est par eux qu'il faut commencer.


Et petite parenthèse, voilà comment nos ancêtres de 1904 imaginaient notre façon d'écrire français :D
Insolite : quand un journal de 1904 imaginait à quoi ressemblerait une demande d'emploi en 2017 ! Une pépite trouvée sur @GallicaBnF par @oMulta_Paucis #Gallica20ans




Source : https://twitter.com/CamilleReap/status/950680887825522688
 

·
Technocrate darwiniste
Joined
·
12,724 Posts
C'est un mélange de language sms (qui a quasi disparu selon mon experience, grâce aux écrans tactiles et donc une vitesse de frappe largement augmentée) et de petit nègre.
La question est: comment est ce qu'en 1904 les gens aient pu prévoir le langage sms. Ou alors il prévoyait simplement une baisse drastique du niveau de français moyen.
 

·
Normandie
Joined
·
24,747 Posts
^^ En faite, le langage (et non "language" au passage ;) ) sms existe depuis bien avant les portables... Il a juste trouvé une utilité "officielle" avec l'apparition du sms qui lui a donné son nom (et qui juste fait penser à l'apparition de ce langage seulement du fait de l'invention du sms).
 

·
Only Lyon
Joined
·
8,161 Posts
« En Chine, on ne peut pas imaginer le nombre d'apprenants de la langue française.»
[...]
Selon l'Organisation internationale de la francophonie (OIF), environ 120.000 étudiants chinois apprennent le français
Ahaha fous-toi de notre gueule :rofl:
Même pas un Chinois sur 10.000


En parlant de foutage de gueule :
En Corée, la progression est de 20-30% et des pays d'Afrique anglophone se mettent au français, comme le Ghana et le Nigeria », s'enthousiasme la jeune femme au flot de paroles vif.
Le Nigeria qui se met au français, comment dire ... :lol:
Brisavoine connaît sûrement le dossier par coeur, mais c'est bien mal connaître l'histoire de ce pays (ou bien c'est de la malhonnêteté mais l'équipe Macron est au-dessus de soupçon de ce point de vue là).
 

·
Technocrate darwiniste
Joined
·
12,724 Posts
^^Le Nigeria est entouré de pays francophones. Donc si le pays veut s'intégrer economiquement a sa région, ça passe par l'apprentissage du français. Le gouvernement nigerian a même eu un projet de mettre le français comme seconde langue officielle du pays après l'anglais il y a quelques années, projet abandonné car n'était pas dans priorités du gouvernement. Et depuis on entend plus trop parler, il n'en reste que de nombreux professeurs des pays voisins migrent au Nigeria pour enseigner, et que malgré ça il y a une penurie de prof face a la demande.
Donc je ne vois pas en quoi c'est "mal connaitre l'histoire du pays". Là c'est plutôt toi qui semble ne pas connaitre le sujet pour le coup.
 

·
Normandie
Joined
·
24,747 Posts
A UnHavrais: oui en effet (auto :bash: ) l'anglais qui s'immisce partout. :D
Ce n'est pas grave. L'important est de résister à l'oppression et de reprendre le droit chemin ;)
 

·
Registered
Joined
·
396 Posts
Le français étant la seconde langue la plus enseignée dans le monde ( 900 000 enseignants), la deuxième langue des médias et la troisième langue des affaires ( après l'anglais et le mandarin), je ne vois pas en quoi cela est surprenant.
Ce qui est dommage, c'est le manque de confiance patent des Français qui préfèrent les anglicisme plutôt que de défendre leurs langue, pensant qu'elle n'a aucune chance.
Ce qui fait la richesse du monde c'est sa multitude linguistique et culturelle, une langue unique est néfaste, de plus maitriser deux langue diminue le risque de maladie sénile.
@aujen
 

·
Bring Constantinople back
Joined
·
16,918 Posts

·
Technocrate darwiniste
Joined
·
12,724 Posts
Bris:

Brisavoine said:
Tu plaisante sur le mot "cool", mais j'ai remarqué une forte recrudescence de l'utilisation de "frais" (à la place de cool, donc), notamment par les jeunes et les ados. :)
C'est ti pas super frais, le retour de la langue française chez les jeunes ? :D
Dans la série des vieux mots qui sont de retour, moi ce qui m'a fait marrer, d'après mes nouveaux contacts chez les djeuns de 20 ans, c'est que pour dire une fête on ne dit plus :
- une boum (Eomer, voyons !)
- une teuf (ClouchiCloucha, voyons !)
- apparemment aujourd'hui on dirait... une "fête"

On n'arrête pas le progrès ! :D

PS: Bon ceci étant à Paris plutôt que fête on dit plus souvent un "annif", vu que les Parisiens ont zéro imagination en matière de fête. :shifty:
 
1 - 20 of 50 Posts
This is an older thread, you may not receive a response, and could be reviving an old thread. Please consider creating a new thread.
Top